en panne d'Essence au pays du travail

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Fanny13 le Sam 13 Oct 2012 - 20:43

nikoku74 a écrit:en ça j'ai éclairci ma route en juste 6 mois, ce que je n'avais pas su faire en plus de dix ans!!!

Bonne nouvelle ça Very Happy
Tu vas devenir formateur donc?

Je me demande s'il existe en France un test/bilan sur les aptitudes, comme celui dont parle le post (il parle d'un test en grande bretagne)
ça a l'air très intéressant...

Fanny13
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 07/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par nikoku74 le Dim 14 Oct 2012 - 10:36

il y a des chances que je devienne formateur oui. Pour quelques années, car j'ai aussi compris qu'il fallait que j'anticipe les changements professionnels, vu ma capacité à m'intéresser à un tas de choses et ma tendance à vite tourner en rond...

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par fenotte le Dim 14 Oct 2012 - 13:57

Bonjour Fanny13 bienvenue,
le sujet m'intéresse bien aussi !
Moi aussi j'aimerais bien avoir le mode d'emploi. En fait non pas sûr, le fait de rire aux blagues nulles du chef, j'aurais du mal. Je vais bientôt quitter un chef qui est très triste de mon départ car je lui ai évité quelques coups de bâton (lui n'anticipe rien). La relation avec le groupe et avec le chef c'est quelque chose de compliqué, quand on trouve qu'il ne prend pas les bonnes décisions on se met en froid, quand on va dans son sens les autres vous prennent en grippe.
Ma seule méthode, être sous-traitante détachée chez des clients, comme ça je change régulièrement de poste...

fenotte
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 125
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Entomo-lolo le Mar 16 Oct 2012 - 18:53

Alors la super recette ça doit être d'être atterrit dans un labo où le chef a remarqué mes capacités et n'en a pas peur, il a vite vu que niveau choix j'étais plus que réfléchit quand je faisais des achats, du coup j'ai pas mal d'autonomie...

Une fois il m'a dit "t'es pas fainéant mais tu cherches toujours à en faire le moins possible, c'est pas mal"

Les petites structures, ou petites structures dans une grande structure c'est un bon endroit je pense...

Maintenant le prochain soucis est "comment ça va se passer quand mon chef partira à la retraite..."

Entomo-lolo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 537
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 30
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Fanny13 le Mar 16 Oct 2012 - 19:13

fenotte a écrit:En fait non pas sûr, le fait de rire aux blagues nulles du chef, j'aurais du mal.
Bonsoir Fenotte,

Désolée d'avoir tardé à te répondre, j'avais zappé ton message Embarassed
ta phrase citée ci-dessus m'a fait mourir de rire!! Razz

Ouaip, pas facile effectivement de trouver comment se comporter dans une hiérarchie...

Ma seule méthode, être sous-traitante détachée chez des clients, comme ça je change régulièrement de poste...
Ah oui... je suis consultante aussi, c'est vrai qu'avec les clients le contact passe bien. et comme tu dis on peut espérer en changer de temps en temps...
Mais ce sont des jobs stressants où quand même tu auras souvent ton boss sur le dos à te mettre la pression (moi en tous cas), et ça a tendance à me faire perdre tous mes moyens! Neutral Neutral

Fanny13
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 07/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Fanny13 le Mar 16 Oct 2012 - 19:15

nikoku74 a écrit: Pour quelques années, car j'ai aussi compris qu'il fallait que j'anticipe les changements professionnels, vu ma capacité à m'intéresser à un tas de choses et ma tendance à vite tourner en rond...

Je vois bien de quoi tu parles...
Parait-il que ce genre de carrières avec beaucoup de changements va devenir la norme...
Pour le moment ça me semble quand même encore assez mal vu, mais bon, peut-être bientôt! Very Happy

Fanny13
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 07/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Fanny13 le Mar 16 Oct 2012 - 19:24

Entomo-lolo a écrit:Alors la super recette ça doit être d'être atterrit dans un labo où le chef a remarqué mes capacités et n'en a pas peur, il a vite vu que niveau choix j'étais plus que réfléchit quand je faisais des achats, du coup j'ai pas mal d'autonomie...
Ah, pas maaal Very Happy
J'ai eu un manager sur une des missions que j'ai préférée, qui m'a donné un statut à part dans l'équipe, me laissait faire ma vie
Je n'avais pas de deadlines strictes comme les autres, j'avais pas mal de marge de manoeuvre, je pouvais faire preuve de créativité, enrichir ma tâche, réformer un truc au passage en en ayant un proche à faire...Et même il me disait bravo pour mon initiative! J'ai bien aimé! Very Happy

Une fois il m'a dit "t'es pas fainéant mais tu cherches toujours à en faire le moins possible, c'est pas mal"
Moi pas fainéante, trop perfectionniste pour ça, je me sens toujours obligée de bétonner tout ce que je fais... usant ceci dit!
Du coup, pas toujours si rapide que ça, parce que j'ai le cerveau qui carbure mais des fois c'est juste que je tourne en rond en stress bom
pas évident de gérer son propre fonctionnement, déjà, je trouve

Les petites structures, ou petites structures dans une grande structure c'est un bon endroit je pense...
Petite structure dans une grande structure, ça ne doit pas être facile à identifier ça... tu veux dire une petite équipe au sein de à peu près n'importe quoi...?
J'ai bossé uniquement dans de toutes petites structures jusqu'ici, toutes petites boîtes de consulting "à taille humaine" (de 5 à 30 personnes), je pensais que ça me conviendrait.
Au final, j'y ai beaucoup vu de comportements inadmissibles (harcèlement...). Il manque de la "loi" dans certaines petites structures je pense, on m'a dit que dans les grandes boîtes c'est plus régulé.
Je crois que je vais creuser par là du coup, et probablement lâcher le consulting aussi, trop agressif humainement affraid

Maintenant le prochain soucis est "comment ça va se passer quand mon chef partira à la retraite..."
Gagner la confiance de son boss et nouer un partenariat avec lui, je pense que c'est une bonne piste, effectivement...

Fanny13
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 07/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Invité le Mar 6 Nov 2012 - 15:49

j'ai vécu des quantités de changement de job.
Au début, pour apprendre, et pas bien payé.
Ensuite, pour incompatibilités...
Le chef est un individu spécial. Sauf quelques exceptions, le chef veut!
Spoiler:

c'est l'histoire d'un gars qui rentre dans une animalerie...
Oh les beaux perroquets... combien coute celui-ci
-celui -ci c'est 2000€ il est beau comme tout...
et celui-la là bas?
-celui-la, il parle! c'est 3000 €
et l'autre là
-cet autre là, il est superbe et en plus il répond au téléphone... c'est 4000€
et ce gris dans le fond là
-Ah ce gris là, c'est 5000€
Ah bon, et il sait faire quoi pour 5000€
- oh lui, il sait rien foutre mais les autres l'appelle CHEF!!
bounce
Mais au moment des entretiens annuels... il voudrait mais ne peut...
Alors, forcement le manque de reconnaissance ça perturbe les relations.
S'ensuit les accrochages et quand c'est possible (pour moi en fonction de la conjoncture) le départ.
Pourtant, j'ai quand même eu le plaisir de travailler avec des chefs qui négociaient.
Tu fais et en échange tu as...!! si, si ça arrive! ( pas toujours de l'augmentation, mais des formations, des projets intéressants ...)
rare et cher!! mais ça permet de travailler en confiance. on négocie d'abord, on fait ensuite... en plein accord. (A ce jour je les soupçonne de Zebritude...)
Pour les autres, on exécute ... même les âneries! C'est une manière de les tenir un peu à l'écart... Eux aussi ils en prennent Boxe , même si c'est moins souvent que ce qu'on souhaiterait...
J'en suis presque sorti... Papy



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par nikoku74 le Mar 6 Nov 2012 - 17:58

ah les entretiens annuels, tu y crois un peu au premier et puis après tu es le simple spectateur d'un film qui pourrait s'appeler "le bal des faux-culs" avec comme sous-titre" toutes les raisons sont bonnes pour te dire que tu n'en as jamais fait assez et qu'ils ne peuvent pas te remercier par une augmentation ou une prime"...

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Invité le Mer 7 Nov 2012 - 15:15

on pourrait re titrer...

En panne d'aisance au pays du travail

ceci dit j'ai fini par devenir également formateur.
Mais ne nous leurrons pas, il y a encore des Hierarques... et toujours pas de compréhension du travail fourni... ou du moins, pas de reconnaissance de la part de la hiérarchie.....
Mais là, il y a les stagiaires et là avec eux cheers cheers cheers et Winner

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Jibi le Mer 7 Nov 2012 - 16:16

Fanny13 a écrit:Bonsoir à tous,
Je viens de comprendre que j'ai été victime de harcèlement (moral) plus ou moins prononcé dans mes diverses entreprises, et j'en suis atterrée Shocked
Du coup je comprends mieux mon épuisement, mais reste la question "et maintenant, que fait-on?" scratch

L'essentiel est dit je pense, je viens surtout ici pour parler du monde du travail, plus particulièrement de la cohabitation avec "les gens" dans le monde du travail.
Si vous souhaitez en savoir plus je vous répondrai avec plaisir
A bientôt sur le forum Very Happy

Bonne soirée
Fanny

Bonjour.
C'est marrant, j'ai une expérience professionnelle similaire à la tienne. J'ai même frôlé l'AVC par suradaptation. Maintenant, quand je relativise l'importance des choses, c'est mal perçu.
Pour ce qui est du chef : j'ai appris qu'il faut toujours dire au chef que tout va bien. Comme ça, il est rassuré. Et comme ça si ça va mal, ce n'était pas de sa faute, il n'était pas au courant.

Parfois je me dis que ce qui m'attend c'est un CDI de client de Pôle Emploi...

"quelles sont les règles du jeu de la vie en entreprise?", "comment ne pas marquer "femme à abattre" sur ma tête quand j'arrive dans un job?", etc.
J'ai l'impression que c'est toute une bouillie de règles implicites. Illogiques en plus.
Pour ce qui est de l'étiquette "à abattre", si tu trouves la recette, elle m'intéresse aussi Smile

Jibi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 90
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par nikoku74 le Jeu 8 Nov 2012 - 11:07

plusieurs burn-out aussi. c'est sûr que "la vie des bisounours" n'existe pas en 2012 mais formateur va me permettre de trouver la balance de 51% de choses positives et 49% de choses négatives. Effectivement il ne faut pas viser plus.

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par fenotte le Jeu 8 Nov 2012 - 14:56

Le chef est un individu spécial.
C'est sûr, c'est lui qui fait toute la différence d'un travail à l'autre. Personnellement c'est lui qui me motive et qui va faire que je reste ou non en place. S'il faut rire aux blagues nulles, je fuis Wink .
Je suis en train de changer de travail parce que j'en ai rencontré un qui pourrai me motiver, peut-être que dans 6 mois j'aurais changé d'avis, mais pour le moment je pense que le jeu en vaut la chandelle.
L'autre solution étant bien sûr de ne plus avoir de chef, mais perso je ne me sens pas d'être en première ligne.
Quand à la cohabitation avec "les gens", Fanny, je me demande s'il ne faut pas en prendre son parti, et vivre avec l'étiquette "à abattre". Comment changer l'idée que les gens se font de toi ? Je n'ai pas la solution. Ou alors voir comme Niko plutôt les 51% qui ne sont pas en guerre avec toi que les 49% qui ont peur que tu leur piques leur place...

fenotte
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 125
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: en panne d'Essence au pays du travail

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum