la zebre attitude, questionnement ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la zebre attitude, questionnement ??

Message par bumcello le Sam 6 Oct 2012 - 15:58


bonjour a tous !

j'ai une question qui me turlupine depuis un moment et je ne trouve pas de reponse.
tout le monde peut se retrouver dans la zebre attitude, comment faire la difference entre nos vie personnel et ses aleas et etre vraiment etre une personnalité surdoué avec toute ces caracteristiques ?

des avis ? des questionnement ? des reponses ? merci jen ai grand besoin

bumcello
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 24/09/2012
Age : 33
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par kim meyrink le Dim 7 Oct 2012 - 18:05

hum.... Une personnalité de surdouée...

Je ne sais pas s'il y a vraiment "une" personnalité de surdouée. Je ne pense pas qu'il y ait de réponse à ta question, cependant je pense que le facteur commun le plus déterminant c'est la sensation d'être différent et l'harmonie que l'on peut ressentir lorsque l'on rencontre un autre zèbre. En dehors de cela, je ne sais pas si autre chose nous relie vraiment...

kim meyrink
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 118
Date d'inscription : 04/08/2012
Localisation : sud de la france

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Damon44 le Lun 8 Oct 2012 - 12:26

Je suis nouveau dans ce forum, mais lorsque kim meyrik dit: " la sensation d'être différent et l'harmonie que l'on peut ressentir lorsque l'on rencontre un autre zèbre". C'est exactement la sensation que j'ai ressenti lorsque j'ai participé à mon premier café zebré vendredi dernier. Entre autre, une impression de pouvoir enfin communiquer sans se dire "j'espère que je ne vais pas les emmerder".
Un autre facteur commun que j'ai observé: L'immense curiosité intellectuelle que nous pouvons avoir.

Damon44
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 39
Localisation : Nantes

http://damon.artblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par kim meyrink le Lun 8 Oct 2012 - 18:53

Effectivement, j'ai croisé d'autres zèbres qui avaient des passions hautement intellectuelles aussi tordues que moi!

kim meyrink
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 118
Date d'inscription : 04/08/2012
Localisation : sud de la france

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Invité le Mar 9 Oct 2012 - 10:54

Chaque personnalité est différente mais nous pouvons nous retrouvez sur certains modèles de fonctionnement d'une part et sommes souvent tolérants puisqu' avertis, d'autre part...Enfin dans la plupart des cas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Invité le Mar 9 Oct 2012 - 10:56

J'entends par "avertis", le fait de comprendre qu'il existe différents modes de fonctionnement...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Invité le Mar 9 Oct 2012 - 12:26

On a beau parler d'effet Barnum, il est quand même incontestable que sur ZC, on réunit un échantillon de personnes qui n'ont rien en commun à part une douance présumée ou certifiée par un test (qui est ce qu'il est, mais qui reste le seul outil objectif accessible, pour l'heure), et que ces personnes témoignent en masse de la découverte d'interlocuteurs et de compréhension mutuelle jamais expérimentée avant.

D'un autre côté, le simple fait qu'une masse de surdoués (le tiers ? la moitié ? plus ?) n'ait pas conscience de sa douance et vive sans difficultés particulières (sans quoi le thème surgirait immanquablement dans leur vie) indique que les surdoués qui fréquentent ZC ou sont du genre à le faire ne constituent qu'un sous-ensemble de la totalité des surdoués. Quelqu'un avait émis l'hypothèse, en constatant la sur-représentation très forte de certains types, que ce sous-ensemble serait en fait celui des surdoués INTP et types MBTI voisins... A la limite, ce n'est pas le plus important...

Il y a aussi des surdoués qui, ici, expérimentent tantôt les possibilités d'échange susdécrites, tantôt l'isolement et le sentiment d'être en retrait qu'ils connaissent partout ailleurs...

Mais rien à faire : on se trouve quand même avec ce groupe important de personnes qui tiennent le discours "Enfin, je me sens dans mon élément" en dépit d'origines, âges, parcours, très différents, de centres d'intérêt très différents... Une seule chose les relie, la douance... Et pourtant l'alchimie opère... Durablement. Beaucoup trop pour qu'on puisse soutenir la thèse que "n'importe qui peut s'y reconnaître". Pas autant, pas si longtemps, pas jusqu'à ce point.

Sinon, j'ai l'impression que sur ce fofo il est plus difficile qu'ailleurs d'estimer l'âge des participants. Comme si la douance brouillait les cartes. Partagez-vous cette impression ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Doinel le Mar 9 Oct 2012 - 12:41

D'un autre côté, le simple fait qu'une masse de surdoués (le tiers ? la moitié ? plus ?) n'ait pas conscience de sa douance et vive sans difficultés particulières (sans quoi le thème surgirait immanquablement dans leur vie) indique que les surdoués qui fréquentent ZC ou sont du genre à le faire ne constituent qu'un sous-ensemble de la totalité des surdoués.

Si je prends mon cas (non testé donc peut être imposteur):
- Ma vie est faite d'un mal être, d'un décalage "gérables". Rien qui ne m'ait poussé vers un psy ou m'ait fait douter (trop longtemps) de ce que je suis.
- L'hypothèse de ma douance m'est venue de l'extérieur. On m'a dit: "Toi je ne serais pas étonnée que tu sois comme moi".
- Je ne me suis pas retrouvé entièrement dans les livres sur le sujet.
- Plusieurs zèbres certifiés m'ont attribué de grosses rayures. Je suis au moins zébro-compatible.

Sinon, j'ai l'impression que sur ce fofo il est plus difficile qu'ailleurs d'estimer l'âge des participants. Comme si la douance brouillait les cartes. Partagez-vous cette impression ?

Complètement. L'âge ne semble pas avoir prise sur la plupart des membres. Les "jeunes", les "vieux" du "même type" semblent très semblables. Seules les expériences permettent de faire une différence.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Invité le Mar 9 Oct 2012 - 12:44

Avant d'avoir conscience de ma douance, je ne vivais pas " sans difficultés" et toujours en décalage (mais faisait comme si)...Je pense que c'est le cas de beaucoup de personnes....Sinon je te rejoins sur le reste de ton analyse...et particulièrement en ce qui concerne l'estimation de l'âge.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Invité le Mar 9 Oct 2012 - 12:45

Bon nos messages se sont croisés Doinel, sinon je crois que je n'aurais pas eu besoin de poster le mien??ça se rejoint tout ça! Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par 6 bouleaux le Mar 9 Oct 2012 - 13:08

message supprimé par son auteur


Dernière édition par 6 bouleaux le Lun 26 Nov 2012 - 20:08, édité 1 fois

6 bouleaux
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 545
Date d'inscription : 02/10/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par lilou1984 le Lun 15 Oct 2012 - 18:47

Bonne question de Brumcello,

Je pense que la sentation d'être différent peut être ressentie par une multitude de personnes diverses zèbres ou pas zèbres.

Personnellement et les gens doués que je connais aussi, savaient avant l'école maternelle qu'ils étaient nettement plus doués que les autres parce que beaucoup de gens le disent à ces enfants. Dès l'école maternelle on n'entre pas dans le cadre et les ennuis commencent, comme pour beaucoup de monde.

Mais les personnes douées que j'ai connues avaient toutes cela en commun qu'elles étaient très créatives, bien que dans divers domaines, qui peuvent être tout aussi bien manuels que scientifiques etc.

Tu constates ici que je ne parle pas de surdoués car je n'ai pas de prix nobel dans mon entourage.

lilou1984
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 55
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par .... le Mar 16 Oct 2012 - 16:47

Je ne saisis pas bien ce que signifie "zèbre attitude", mais je pense que, si certaines apparences ou certaines caractéristiques (comme : hypersensibilité, curiosité intellectuelle, lucidité, etc.) qui découlent de la surefficience peuvent également découler d'autres conditions psychologiques, on ne peut pas nier certaines manifestations très typiques : la rapidité dans la réflexion, les "sans-transition" du discours ou des écrits (tenus pour tels par une personne de structure et rapidité mentales normales). Oui, une rapidité, une vélocité, quelque chose qui ne trompe pas. Même quelqu'un de très cultivé, de très intelligent, de très instruit, ne pourra pas faire illusion à ce niveau. Cela dit, il peut exister, je crois, des cas où des personnes surefficientes mentalement souffrent d'un ralentissement lié à des blocages psychologiques, par exemple. Cela, pour autant, ramène rarement leur rythme intellectuel à la norme, pour ce que j'en ai vu, en tout cas.

Bah, de toute manière, comme cela a déjà été dit : la "reconnaissance" que nous éprouvons n'est pas une simple empathie pathologique ou culturelle. Elle dépasse cela de beaucoup, je pense.

Qu'est-ce que l'on entend par "zèbre attitude"? (Je n'aime pas trop le zèbre, j'aurais préféré un autre animal, franchement. Very Happy)

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Lemuka le Jeu 18 Oct 2012 - 0:51

*


Dernière édition par Lemuka le Mer 7 Nov 2012 - 21:27, édité 1 fois

Lemuka
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 35
Date d'inscription : 25/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par .... le Mer 24 Oct 2012 - 10:48

bumcello a écrit:
tout le monde peut se retrouver dans la zebre attitude,

Avec le recul, je me rends compte que c'est vrai.

Cela m'étonne d'autant plus que, moi qui n'ai jamais eu à reconnaître quoi que ce soit, puisque j'ai été "reconnue" avant le test par la psychologue que je consultais pour d'autres raisons, je n'imagine pas bien comment cette identification a lieu.

Même reconnue, même testée, le doute, quelque part, subsistait en moi. Il a fallu un livre d'Arielle Adda (l'enfant doué) et plusieurs fora de douance pour que, doucement, je finisse par accepter cette possibilité comme une réalité.
Je ne me sens pas du tout miroir ni soeur de tous les HQI (autoproclamés ou testés) rencontrés sur Internet, loin s'en faut. Ce n'est pas automatique pour moi d'observer une personne et de pouvoir, de but en blanc, lui envoyer :"Bon sang, mais c'est bien sûr, tu en es aussi!". Je constate seulement que c'est sur les fora et sites consacrés aux HQI que je finis toujours par rencontrer des interlocuteurs auprès desquels l'échange est fluide sans effort.

Il me semble que ceci peut-être un signe : l'aisance dans les conversations, par exemple, sur le "chat". Aisance que l'on ne trouve pas facilement ailleurs. Cela implique à la fois :

- la possibilité d'utiliser toute l'étendue du vocabulaire précis qui s'impose, sans restriction

- l'opportunité de recourir à une majorité des concepts qui se présentent à la pensée pour un sujet donné

- la rapidité de l'échange et la disparition d'une nécessité d'adaptation autre qu'anecdotique

- la pratique d'un humour souvent incompris ailleurs, voire "zappé" franchement

- une empathie extraordinaire et presque instinctuelle avec certains interlocuteurs, cela n'étant pas dépendant du sujet traité ou des intérêts communs mais véritablement d'un effet de mimétisme délectable

- tout un tas d'autres choses encore, moins évidentes et claires que celles-ci, moins utiles à relater. Peut-être aussi plus subjectives.


bumcello a écrit: comment faire la difference entre nos vie personnel et ses aleas et etre vraiment etre une personnalité surdoué avec toute ces caracteristiques ?

C'est là qu'intervient une analyse plus profonde des causes de l'identification au phénomène "z".

Quand on souffre (et tout le monde souffre), on a besoin de connaître la cause de cette souffrance. Et le fait de disposer d'une sorte de différence qui, pour une fois, présente des traits positifs (ne le cachons pas : avoir un QI ou (et) un QE supérieur(s) à la moyenne, malgré toutes les difficultés qui y sont afférentes, c'est forcément un peu plus sympathique que d'avoir, sans aucun avantage en retour, des problèmes "dys", des sociopathies, des souffrances psychologiques, etc. ).

Cependant, c'est le cas d'une majorité de personnes : elles vivent ces aspects négatifs sans la consolation de pouvoir y accrocher un petit contrepoids positif.
Et c'est naturel, je crois, qu'elles éprouvent le désir, au moins, de tester la possibilité d'appartenir à une différence qui, de loin, fait figure de discrimination positive (au sens non coloré de sectarisme du terme). Il s'agit là d'une possibilité d'appartenir à un groupe (même le moins social des humains demeure... social par nature : nous avons besoin du groupe. ). Mais encore d'appartenir à un groupe qui peut revêtir (quelquefois et regardé sous certains abords) un aspect franchement agréable, renvoyant une image de soi un peu plus sympathique que ne le font, un à un, les divers symptômes positifs (mais négatifs) d'une maladie quelconque ou d'un syndrome, que sais-je..

Ce n'est pas ce que j'éprouve moi-même, mais c'est ce que j'ai constaté autour de moi. Mon coming out, conseillé par ma psy, a automatiquement fait des émules. Émules rapidement découragés, dès lors qu'ils ont compris ce qu'impliquait véritablement le concept de la surefficience mentale. J'ai tout d'abord constaté un engouement échevelé, des comparaisons avec les comportements, un besoin de décortiquer et de s'attribuer la moindre de mes particularités perceptibles, plus ou moins justement saisie. Puis... Plus rien. Chacun a naturellement repris sa place.

Depuis que le terme de "zèbre" dédramatise un peu ce que l'on appelait (comme on pouvait et avec plus ou moins de pertinence) : "douance", "surdon", "surdouement", etc. j'observe une vague plus décomplexée de personnes qui, se reconnaissant des traits ou des caractéristiques de cette particularité, apparaissent avec des questionnements et des certitudes plus marquées que ce que l'on pouvait observer voici une dizaine d'années, sur le net. Grâce à un terme tout-venant, à une image de dérision sympathique (à ceux qui aiment les zèbres, certes), on ose un peu plus, ce qui est certainement positif.

À l'époque, on trouvait : les mamans de gamins testés, quelques rares papas, les adultes échoués testés sur le tard, les jeunes testés... Peu de personnes non-testées, finalement. Parce que le concept effrayait, tenait en respect, voire - et le plus souvent - impressionnait carrément. Il y avait de quoi. Le temps était bien davantage à l'aspect clinique qu'au joyeux ébrouement de savanne. On n'osait pas se dire HQI comme on peut se dire zèbre.

Il me semble que cet effet "zèbre" apporte à la fois plus de souplesse et d'accueil pour les personnes qui sont réellement concernées et qui abordent le sujet, ce qui est une très bonne chose, parce que, franchement, c'est moins fippant.
Mais... Pour les personnes non concernées, le risque est grand de se leurrer, de courrir à la déception et de s'imposer une complicité qui n'existe pas avec des gens qui, au fond, ne sont pas des semblables. S'identifier à un groupe, à une "norme" (fut-elle hors normes), c'est une expérience qui implique une prise de contact affective, aussi, une reconnaissance mutuelle, une possibilité de créer des liens.

Je lis souvent que l'on peut très bien se savoir HQI sans passer par un test. Et je trouve cela plutôt positif, financièrement parlant, au moins, mais aussi parce que cela signifie que l'on peut avoir été toute sa vie HQI ou HQE et se trouver assez bien dans ses baskets pour ne pas avoir besoin de s'entendre dire ce que l'on est, ce que l'on a. C'est aussi la preuve que l'on peut le vivre bien, sans dysfonctionnements, sans heurts.

Mais je pense que le test est un évènement intéressant aussi, dans la mesure où, passé dans des conditions correctes (pas chez un psy distributeur de chiffres), il permet une connaissance un peu meilleure de ses forces et faiblesses, de ses aptitudes réelles et de ses potentiels inexploités. Ce n'est pas la Panassée, mais c'est tout ce dont on dispose pour le moment. S'en passer peut être une bonne chose, si l'on sent que l'on n'en a pas besoin, que l'on est sûr de son auto-diagnostic, mais si l'on doute, si l'on se demande "en suis-je?" fréquemment, je crois que le test a l'avantage d'être une réponse presque claire. (Je ne vais pas discuter ce "presque", je suis déjà suffisamment hors sujet, mais, il y aurait beaucoup à en dire).

Et je crois que, quand le questionnement devient trop douloureux, il vaut mieux prendre le risque de s'entendre dire que, finalement, ce n'était peut-être pas cela, ou que c'était presque ça, etc. Plutôt que de passer son existence sur des suppositions et des doutes franchement inconfortables et blessants.
Le fait que la chose soit officialisée pour soi-même n'empêche en rien de continuer à fréquenter les fora de la sureff (vraiment, je n'aime pas le zèbre : donnez-moi un autre animal et je fonce, mais celui-là me déplaît au plus haut point, je refuse de l'utiliser pour blason).

Si l'on n'a pas été rejeté avant le test, pourquoi le serait-on après?

Pardon, bum, de mêler à ma réponse un peu de ce que tu demandes et un peu de ce que j'ai entendu ailleurs, mais je crois que si les choses sont clairement dites, elles peuvent quelquefois être plus utiles que si l'on essaie de les enrober d'un miel de nuance qui n'a pas lieu d'être. Être HQI, HQE, ou pas, ce n'est pas le problème, en soi. Comment ne pas se tromper? En essayant de savoir, par l'unique moyen existant, le test, si l'on se range dans cette catégorie ou pas.

Tiens, je vais nous prendre toi et moi en exemple.
Tu n'as pas encore franchi le cap du test, mais si tu le faisais un jour et que celui-ci t'annonce que non, que ce n'était pas de HQI qu'il était question, cela ne changerait rien à nos échanges autour de la musique ni à la possible amitié qui peut naître entre nous.

Si je devais trouver mes amis parmi 1 ou 2% de la population, je crois que je me sentirais affreusement limitée et lésée. J'en souffrirais énormément.

Si j'ai écrit tout cela, en m'écartant outrancièrement du sujet, c'est aussi pour que d'autres le lisent. La souffrance perçue, l'inquiétude qui souvent tourne en angoisse me perturbe, j'ai besoin de rassurer tout(e) candidat(e) potentiel(le) au test.

Merci de m'avoir offert cette occasion et au plaisir de t'écouter jouer (on ne mollit pas : j'attends un blues - oui, j'ai été contrainte de pondre ce message roboratif juste pour pouvoir exiger ma petite vidéo du jour, tu vois à quoi j'en suis réduite? Wink )











Dernière édition par Naja le Jeu 25 Oct 2012 - 20:59, édité 2 fois (Raison : C'était plein de fautes. ET une mauvaise formulation devait être modifiée.)

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Invité le Mer 24 Oct 2012 - 11:11

Naja..Je suis a 100% d accord avec toi et en plus j ai tout lu!!! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par bumcello le Mer 24 Oct 2012 - 13:46



tu as raison naja je devrais peu etre passer les test pour que ca soit plus clair pour moi

bumcello
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 11
Date d'inscription : 24/09/2012
Age : 33
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Curiosity le Mer 24 Oct 2012 - 14:57

Je dois dire que ton texte et bien écrit, en général je lis les pavés en diagonal, mais pas cette fois-ci.

Je comprends ton point de vue et voilà la réflexion qu’il me suggère.

Je suis donc non testée et j’ai rejoint ce forum pour comprendre ce qu’étaient ces « Zèbres ». En effet en Juin dernier on m’a suggérer de faire tester mes enfants (ce qui a pris du temps, surtout à cause des vacances d’été). Etant assez impatiente et curieuse, je me suis immédiatement plongée dans les méandres du net pour comprendre ce que voulait dire l’expression HP (entre autre).

Et au file des lectures des pages web et autres livres, acquis en cours de recherches, je suis tombée sur des réponses à des questions que je me posais depuis mon enfances :
- Pourquoi je trouvais les autres enfants bêtes et surtout méchant, au point de les fuir en me réfugiant dans la lecture.
- Pourquoi je ne supporte pas la plus parts des films dramatiques (on ne parle même pas d’horreur) au point de quitter la salle de cinéma, comment les gens supportes ces histoires si injustes….
- Pourquoi je passe des examens avec des meilleures résultats que certaines personnes qui ont travaillé bien plus que moi qui n’ai pas fait le moindre exercice, sommes-nous inégaux en ce qui concerne l’apprentissage, pourtant nous sommes tous des êtres humains avec le même cerveau à la naissance. Je pensais que le fait d’être plus ou moins studieux faisait la différence.
- Etc….

Mais surtout pourquoi n’étais-je pas capable d’apprendre par cœur … a réponse était simple et mes parents avaient raison … je n’étais juste pas très intelligente, ce qui expliquait pourquoi j’ai quitté l’école pour faire un apprentissage. J’avais au moins une réponse, mais elle n’expliquait pas les autres différences !

J’ai de la chance étant résiliente j’ai fait avec ma « bêtise » avérée et totalement intégré le fait que les gens qui faisaient des études étaient plus intelligents que moi donc mon avis ne valait pas grand-chose et qu’il fallait que je reste à ma place.

Si mes enfants n’avaient pas posé des problèmes de comportement à la crèche (au point de se faire virer), je n’aurais peut-être jamais eu connaissance du mondes des HP, et ils auraient certainement suivis mon chemin (de quitter l’école tôt en pensant qu’ils sont juste trop bête pour étudier).

Aujourd’hui, ils sont testé et le résultat est qu’on ne peut se prononcer, il faudra re-tester dans 2 ans. Si en fin de compte les résultats étaient négatifs (pour une quelconque raison), je serai de retour à la case départ avec toutes mes questions sans réponse et la certitude à nouveau d’être plus bête que la moyenne (en tout cas que mes collègues qui ont quasiment tous un Bachelor ou un MBA) !

C’est pour cela que j’hésite à me faire tester, par ce que pour l’instant ça fait du bien, depuis 2 mois, d’avoir des réponses et d’oser partager mon avis et mes idées et je n’ai pas envie de retourner trop vite à ma vie d’avant, même si HP ou pas je devrai arriver à travailler sur ma confiance en moi et arrêter de penser que je ne vaux rien.

Donc on verra dans 2 ans quand j’aurai la réponse pour mes enfants en attendant j’ai du plaisir à lire les postes de ce forum, à suivre de temps en temps ce qui se passe sur le chat et surtout à oser m’exprimer sans avoir peur du jugement ou de n’être pas ou mal comprise.

Et si je devais me faire tester un jour et que mon résultat devait ne pas atteindre les 130 (tout en étant homogène), je ne sais pas si j’aurai le courage de revenir sur ce forum… pour l’instant je n’ai que la crainte d’être un imposteur (je ne connais pas le terme au féminin), mais la pas la terrible certitude.

Curiosity
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 40
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par .... le Mer 24 Oct 2012 - 16:23

Hyper... a écrit:

Et si je devais me faire tester un jour et que mon résultat devait ne pas atteindre les 130 (tout en étant homogène), je ne sais pas si j’aurai le courage de revenir sur ce forum…

Est-ce que tu peux entendre mon grognement sourd et réprobateur?
Dans le doute, j'insiste : tu aurais intérêt, à revenir! Non mais! Very Happy
On s'en fiche, des chiffres, si tu es bien, qu'on partage des choses.

Si on a besoin du test pour être fixé, c'est utile. Mais si tu es bien, sans, tout va bien. Smile

Hyper... a écrit:
pour l’instant je n’ai que la crainte d’être un imposteur (je ne connais pas le terme au féminin), mais la pas la terrible certitude.

Qu'est-ce qu'y faut pas entendre par les yeux!
Je file t'engueuler sur le chat. Razz

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par .... le Jeu 25 Oct 2012 - 21:01

bumcello a écrit:

tu as raison naja je devrais peu etre passer les test pour que ca soit plus clair pour moi

Écoute, vois si cela te "travaille" trop.
Moi, je pense que si tu es bien dans ta peau sans avoir passé le test, tu peux vivre sans. La nécessité vient quand l'anxiété arrive et qu'on ne sait pas quelle place prendre.

Ps : j'ai corrigé l'image qui ne convenait pas. Wink

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par le nange le Mer 31 Oct 2012 - 23:09

Naja a écrit:
Moi, je pense que si tu es bien dans ta peau sans avoir passé le test, tu peux vivre sans. La nécessité vient quand l'anxiété arrive et qu'on ne sait pas quelle place prendre.

C'est comme cela comme je sens, je pense (je suis encore dans mes questionnements) pouvoir vivre sans, étant surtout à la recherche de comment vivre avec tout ça.

le nange
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 31/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: la zebre attitude, questionnement ??

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum