Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par BR le Mer 31 Oct 2012 - 17:26

Félicitations, Adrien.

Toutes mes félicitations.

Un éclair de lucidité jaillit dans l'obscurité de ta pensée !

Je suis heureux qu'en me côtoyant, tu te rendes compte qu'en effet il y a génie plus grand que toi, et que certains sont appelés à changer le destin du monde pendant que tu prépareras de la daube de poulpe à ton ami homosexuel catholique en faisant semblant de comprendre la coupo santo.

Sur le fond, je suis bien sûr en désaccord complet avec ce que tu racontes. Cette vie normale à laquelle tu aspires, c'est celle que j'ai vécue jusqu'à présent et regarde ce que ça a donné...Ok, je suis beau gosse, mais tu peux y arriver plus facilement...

Voilà, c'était mon avis pré-posthume avant que Mjollnir ne m'étrangle dans notre entrevue.


BR
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 255
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par BR le Mer 31 Oct 2012 - 17:30

♥ Aeiourst ♥ a écrit:C'est d'ailleurs pour ca que j'essaye de me battre pour plus ou moins survivre dans mes études......... Mais bon... c'est sur.........

lol...................................................

Les provençaux ont une notion étrange de "se battre pour survivre". C'est peut-être pour ça que le provençal n'est plus parlé, d'ailleurs...

BR
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 255
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par BR le Mer 31 Oct 2012 - 17:39

FaWantsBi a écrit:
Je crois que c'est seulement le travail qui t'intéressera "un peu" qui m'a trop sauté aux yeux, et comme je suis en boucle là-dessus en ce moment, ça m'avait semblé, juste ce point là, insupportable ^^

Ouais, je suis d'accord.

Quand ton boulot est pourri, ou tout du moins, quand tu n'y trouves pas de "sens", le schéma prôné par Adrien me semble perverti. Car le coup de rentrer chez soi, avoir une vie normale et reposante, ça me paraît compatible avec une activité principale dans la vie qui ressemble de près ou de loin à une passion. Un métier qui est une vocation "j'ai toujours voulu être pompier", ou une passion autre que le travail "j'aime jouer du piano debout tous les soirs, c'est peut-être un détail pour vous", qui sont prenants, éreintants et dont la contrepartie nécessaire est le repos du guerrier.

Mais si t'as pas cette activité principale (et t'as pas de passions, malheureusement pour toi, Adrien), la vie confortable te semble creuse car tu en attends plus que ce qu'elle peut réellement t'apporter. Enfin, je crois.

Il nous faut du challenge, de la stimulation ! Enfin, pour parler de moi, car il n'y a que ça qui m'intéresse, j'ai bien pourri la vie à mon ex car je tournais dans l'appart comme un lion en cage...

En plus, un lion en cage, ça fait pas de sport et ça grossit. Bref.

BR
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 255
Date d'inscription : 08/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Mer 31 Oct 2012 - 20:08

Tu surinterprétes mon post, je pense, ou le sur-simplifie.

Mais bon, philippe a raison. Il faut EXPLIQUER le "but" de ce qu'on écrit.

Je constate juste que je suis un peu "en crise", que j'ai des tas de lubies extremes, que j'oscille entre plein d'états, que j'ai plein de "passions de quelques heures", et qu'au final je suis assez malheureux et très peu "productif".
Et ce depuis un certain temps.

J'essaye donc de relativiser cette période, de relativiser cette crise, car je pense qu'elle est assez "normale", compte tenu de mon age, de ma zébritude, etc, etc. Bref, j'essaie de prendre du recul, c'est tout.


Et, effectivement, de conserver un "fond" et un idéal équilibré.

Cela me semble sain et logique !!!


Loin de moi l'idée de "proner" comme idéal de vie une vie pépère avec un métier relou une femme relou et une routine insupportable au nom d'un équilibre qui serait alors mortifère.

Je dis juste qu'a mon avis nous ne sommes pas condamnés à une vie intérieure trop intense et tourmentée. Je dis aussi que laisser le plein pouvoir à un idéalisme, un jusqu'au boutisme, un "déséquilibre", une mégalomanie, un délire intérieur etc, ne sont pas a mon avis le chemin d'une vie épanouie !

Prendre conscience (grace a une crise ?) qu'on a besoin d'etre stimulé, ça a sans doute pour symptome de se rever président, mais ca veut pas dire que c'est la solution.
Etre président, vouloir devenir pretre, cela fait partie, de mes lubies temporaires qui au final me rendent vide et malheureux, "productif par petites touches".
Bien sur qu'il faut etre stimulé au boulot ! et donc tenter de trouver un métier qui nous convient, de pas trop foirer ses études...
pour etre stimulé, nul besoin forcément de changer le monde (qui change le monde ? meme francois hollande change pas le monde !), ou que son métier ait un "sens" transcendant.. etre stimulé, ca peut etre avoir des responsabilités, faire un métier qui exige de la réflexion, vouloir faire du fric........ entreprendre......... Bref, c'est tout a fait concret, pas forcément transcendant ou "exceptionnel"......Et souvent, le désir "d'exceptionnel", vient d'un ennui concret qui pourrait etre résolu par un "désennui concret" et non exceptionnel ou existentiel ou qu'en sais-je..



Bref, ou en suis-je dans mon sous-raisonnement ?

Oui ! Donc !!
Comment peut on décemment nier qu'au fond, l'idéal d'un foyer réconfortant, d'une femme qu'on aime et qui nous aime, des enfants, etc, soit le cadre idéal d'une vie sereine et équilibrée, une vie ou les stimulations que nous rechercherions ne seraient pas des bouteilles a la mer dangereuses ou déséquilibrées, mais de saines activités intellectuelles ou artistiques ou sportives ou de loisir ou qu'en sais-je ????

Et puis, une vie équilibrée, "sereine", n'est ce pas aussi une vie ou on a + de temps pour s'occuper des autres ? etre stimulé par les autres ?

Moi ce que je remarque, quand je vais mal, c'est que mon cerveau n'est pas apte a s'intéresser réellement a la vie d'autrui, a ma mère, mon père, mon frère, mon entourage, aux problématiques concrètes quoi.

N'est ce pas stimulant, aussi, d'aimer ?
De faire plaisir ?

etc, etc.

Désolé de dire des choses teubées ou simplistes, mais bon !!!!

Je ne CROIS PAS en la radicalité, en l'isolement total, en une vie "hors norme", j'avoue qu'a mon avis rien ne vaut l'équilibre, c'est tout !

Et je pense que cet équilibre est le socle nécessaire aux vraies "réalisations". (si on excepte peut etre les créations artistiques qui peuvent etre une forme de sublimation de la déchéance/décadence et des sentiments extremes)(encore que).


Je voudrais finir sur une note positive :
nombreux sont les gens qui ne connaissent pas de crises, pour qui la vie est facile, qui ne se posent pas de questions.. puis pour qui tout s'écroule, suite a un divorce, des difficultés professionnelles, etc.

Nous, nous avons ""l'avantage"" d'avoir + de difficultés, un parcours plus chaotique, moins facile, qui nous rend a mon avis "plus complets" et finalement plus solides !.

Mais, attention. Chaque crise a ses effets "reboostants", mais il y a le risque aussi ""d'y rester"".

C'est pour ca qu'a mon avis, il est sain de temps en temps de relativiser, de ne pas perdre le cap, de ne pas "trop s'écouter" quand on est en crise.

Et mon post servait a ça. Il servait à m'exprimer pour moi meme, à me "tranquiliser", et peut etre peut il faire réfléchir certains.

Et, pour parler de ton cas, cher brutus, nul doute que ta crise actuelle était nécessaire (nécessité d'un "boost", d'un changement), mais ca change rien auf ait qu'a mona vis tu seras plus heureux et productif dans un équilibre, c'est tout.

Et je reste persuadé que tu riras de tes posts d'alcooliques hors norme-ch'pas quoi, dans 10 ans, et que t'auras une femme et d'autres gosses.


Dernière édition par ♥ Aeiourst ♥ le Mer 31 Oct 2012 - 20:32, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Mer 31 Oct 2012 - 20:27

Et souvent, le désir "d'exceptionnel", vient d'un ennui concret qui pourrait etre résolu par un "désennui concret" et non exceptionnel ou existentiel ou qu'en sais-je..
Je suis bien d'accord avec cela. C'est parce qu'on a un vide dans son quotidien qu'on aspire à de l'exceptionnel, du transcendant, comme la célibataire en mal d'amour attend le prince charmant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Waka le Jeu 1 Nov 2012 - 13:33

C'est pour ca qu'a mon avis, il est sain de temps en temps de relativiser, de ne pas perdre le cap, de ne pas "trop s'écouter" quand on est en crise.

Je cautionne assez. Serrer les dents, le temps que ça passe. Car ça passera, comme c'est toujours passé auparavant... et pendant ce temps, on continue d'avancer, et à force, on fini par être content d'avoir réalisé quelques projets qu'on avait, quand même.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Harpo le Jeu 1 Nov 2012 - 17:03

J'aime ce que tu viens d'écrire, Aieourst.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Guest le Jeu 1 Nov 2012 - 17:18

Tu vas faire quoi comme boulot Adrien?

Désolé, j'ai pas tout lu.


Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par ♪♪ Flodepiano ♪♪ le Jeu 1 Nov 2012 - 18:11

Je suis assez d'accord avec toi Adrien. Je pense qu'il faut toujours, impérativement prendre un grand recul sur ce qu'il nous arrive.

Après, pour ce qui est du cap, oui c'est important d'avoir des projets, mais ce que mon expérience perso me donne comme impression, c'est qu'il ne faut pas les prendre dans l'absolu, comme finalité en soi.
Sinon, au moindre accros, on se retrouve au fond du gouffre, alors qu'il y a tellement de manières d'arriver au même endroit.

Ça n'engage que moi, mais il me semble que nos projets, puisqu'ils ne sont pas réalisés, sont parfois déconnectés de la réalité, et c'est précisément dans ce cas qu'il ne faut accepter qu'on ne fait jamais les choses (ou presque) comme on l'avait imaginé.

Et puis, bon, là encore c'est un peu simpliste, mais, avec ce que l'on vit, aussi, nos envies changent, même si le fond reste le même on se rend compte de la diversité de ses formes. (ouai désolé un peu abstrait du coup).

Je me demande, si , finalement, être équilibré, serait pas être capable dans toutes les situations d'arriver à "retomber sur ses pattes", accepter qu'on passe son temps à avoir tort et raison en même temps, et qu'il n'y a jamais que des souffrances et difficultés ?

En tout cas, je te souhaite une bonne route et bonne chance! Smile

♪♪ Flodepiano ♪♪
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 278
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Guest le Ven 2 Nov 2012 - 13:11

Et je voulais me permettre de te dire que je trouve super que tu puisses t'éclater avec ton frère, si le terme "éclater" te convient, à la gouache.

Je te souhaite plein de belles choses au piano. Ne t'arrête JAMAIS. Smile

Et pourquoi ne pas essayer d'autres instruments?

Et surtout, je te souhaite un super bel avenir.


Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 12:57

J'ai eu envie de me remettre à lire celui dont je suis fan (que s'il était vivant et me touchait la main je ne la laverais plus jamais). Et en ouvrant Les mots je suis retombée sur ce petit passage qui m'avait déjà parlé et qui devrait en faire autant pour toi à mon avis.

Anne-Marie, la fille cadette, passa son enfance sur une chaise. On lui apprit à s'ennuyer, à se tenir droite, à coudre. Elle avait des dons : on crut distingué de les laisser en friche ; de l'éclat : on prit soin de le lui cacher.

C'est tout ce que j'avais à te lire Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 13:06

Je crois avoir besoin de + d'explications, tu me surestimes j'en ai peur Sad

N'ais pas peur de te tromper, hein, raconte !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 13:22

Ah non, rien, simplement j'avais l'impression de reconnaître ce que tu décrivais (talents pas assez travaillés en échecs ou en musique par exemple), ne pas avoir de tuteur permettant de pousser le plus haut possible. Voire même des tuteurs (pas forcément les parents) qui poussent à dissimuler ce qui dépasse trop.

C'est marrant, quand je dois m'expliquer c'est moi qui me sens bête What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 13:26

Ah non ok ok ok ok c'est cohérent c'est cohérent !!!!!!!!


==>>>>>>>>> sauf que tu me parles d'un oeuf d'il y a un mois, faut pas me faire ça à moi Very Happy

Oui, je crois que cet extrait est parlant, et s'applique à beaucoup de zèbres.

Dans mon cas, je pense avoir eu un entourage qui souhaitait mon épanouissement, de manière sincère, etc.


C'est un détail, quoi, mais disons que ta phrase accuse le "on", alors qu'honnetement dans mon cas c'est + un pb de "je".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 13:31

Hum, lorsqu'on est jeune j'imagine mal comment on pourrait cultiver seul des talents dont on n'a qu'à demi conscience (tout juste assez pour se la péter sur le moment quand on a battu un adulte), ou même chercher un tuteur compétent pour cela.

Ensuite on peut se demander si c'est un droit qu'on nous permette d'amener nos talents au plus haut de nos capacités, ou non. La question se pose Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 13:37

je pense pas que j'avais qu'une demi conscience de mes talents ??
Test très jeune dont on ne m'a pas caché le résultat, arrière grand mère qui me traitait en bête de foire en me faisant faire des calculs mentaux....Et puis, mon sentiment de supériorité démarre très très jeune à mon avis...
On a toujours recherché l'équilibre, l'intégration, mais on a jamais voulu me brider... au contraire..... mes parents ont toujours eu peur du gachis, j'en ai toujours eu pleinement conscience et c'est d'ailleurs peut etre cela qui m'a tétanisé.
C'est juste mon besoin des autres, à mon avis, qui m'a freiné ?
Une certaine faiblesse ?
Je pense avoir été libre, et avoir choisi. (enfin, en tout cas, n'avoir "subi" que moi même.)

Je sais pas trop, je sais pas trop.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 13:54

Tu sais, pour moi laisser en friche c'est laisser l'enfant faire ses apprentissages un peu seul. Ce n'est pas un crime, et vouloir donner une vie épanouie, intégrée, "normale", se comprend.

A vrai dire j'avais surtout été fascinée le jour où on m'a appris que l'école avait pour mission d'amener chacun au plus haut de ses capacités.
On est si loin en réalité de cet encadrement personnalisé (plus franchement le précepteur d'antan chez les bourgeois) que j'ai eu du mal à m'en remettre.

Je crois sincèrement qu'il faut des tuteurs de haute qualité pour arriver quelque part, surtout étant jeune (car après tout on peut poursuivre un but en toute conscience par la suite), même si on a de bonnes voire d'excellentes capacités.

Sinon on pousse en friche ; ça peut donner quelque chose de sympa, mais on n'aura pas poussé jusqu'en haut.
Ou peut-être que je fantasme...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Jeu 8 Nov 2012 - 13:59

Non, non, tu as raison...
J'ai le meme ressenti que toi sur l'école, et j'en ai pas mal parlé avec philippe sur MSN......

Je fantasme d'une solution pour sortir de la... Un espèce de système numérique personnalisé qui s'adapte à ton niveau, etc......

C'est vrai, c'est vrai, que dire.
"mais bon".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Zzita le Mar 13 Nov 2012 - 18:49


Yaourt mon chéri, tu te trompes de combat.


L'amour, c'est pas l'admiration.
Certes, c'est aussi l'admiration. C'est nécessaire. Mais l'amour, en premier, tssss c'est pas ça.

Tu te poses pas la question, quand ça arrive.

Et ce que tu découvres sur toi, c'est pas ton côté lesbien.
C'est ta vision masculine de la relation hétérosexuelle.
Là où t'as faux, c'est que la femme, dans le couple hétérosexuel, elle est pas soumise, c'est elle qui est dominante, du point de vue des désirs.

Au lit, c'est différent mais pas complètement séparé.


Il te faut une maîtresse. Pas une femme.
Ou bien une femme qui te mène par le bout du nez.

Ok ok, c'est rare, les femmes qui assumeront de te marcher dessus en escarpins, mais tu devrais trouver.


Enfin, a priori, c'est elle qui te trouvera, aussi.


Bref, tout ça pour dire que ce que tu penses, c'est plutôt "normal".
Même si affreusement lucide. Arrête de parler, t'es en train de démystifier toute ta vie érotico-sexuelle future.
Tu vas devenir asexuel, be careful.




















Zzita
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 496
Date d'inscription : 09/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 18:53

Bah c'est justement parce qu'elle est dominante du point de vue des désirs qu'elle est soumise non ????????

Ca m'dégoute, moi. C'tout. Et je suis pas responsable de mes démystifications, "ca vient tout seul".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Zzita le Mar 13 Nov 2012 - 18:56

Bah non, si elle est dominante, t'es à ses ordres, donc elle est dominante.

" N'allons pas chercher midi à 14h."

"Que diable."



Zzita
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 496
Date d'inscription : 09/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 19:00

Elle est soumise a son désir de chagasse, je veux dire. Elle n'est que désir.
Si l'homme arrête d'etre faible et de vouloir etre beau dans les yeux d'une femme, si l'homme arrete de betement projeter/admirer, si l'homme arrete d'y croire comme un con, elle est prise au dépourvu, seule avec sa foufoune , nan ? Elle n'est rien en elle même ?

C'est toujours délicat de parler de misogynie a une fille je t'avoue !

Surtout quand on croit avoir raison !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 19:03


Franchement, allez, y'a rien a faire, théodicée est ptetre ma number one dans la force, je pense.
J'le dis tel que j'le pense. Y'a des contreparties, mais, franchement, bel humain, je sais pas. Franchement, ouais, bel humain, simili, "relativement".
D'UN AUTRE COTE, je suis très en colère qu'une personne "aussi forte que ça", ne soit pas "la Force personnifiée".
Tu te rends compte qu'en number one de la force tu mets une personne complètement instable, qui visiblement souffre d'un peu partout ?
Ou bien c'est "Les premiers seront les derniers." revisités, ou bien, franchement ça me dépasse mais genre à 50 milles au dessus de la tête.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 19:05

Baaaah j'avoue "croire".
Cette meuf est 160+, ca se voit, ca transpire. (désolé je vais parler en chiffre, ca simplifira le truc)

son coté complètement instable qui souffre un peu de partout, un 120 pourrait dire la même chose de moi, tu vois ???

Et il aura tort, c'est juste qu'il pourra pas comprendre.
Pas la même échelle, pas le même délire, pas le même monde.

Théodicée, j'entrevois que c'est un peu la même chose. Son instabilité n'existe que dans ton échelle de mesure (et dans la mienne j'avoue, sauf quand je fais l'effort).

le reste, c'est juste une personnalité, "cash", etc.
et derrière tout ca, une lucidité, je pense. genre, conscience d'etre faible, culpabilité max, bref, "ressentis a donfs", bel humain fort, etc, ouais !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Invité le Mar 13 Nov 2012 - 19:11

Pour moi les Hommes forts sont les grands Hommes. Ceux qui sont profonds sans avoir besoin de délirer, d'une justesse implacable.

Je sais voir quelqu'un qui va mal, aurait-il un QI largement supérieur au mien...On va mal lorsqu'on se met dans tous ses états plusieurs fois par semaine, lorsqu'on n'a rien de solide nulle part en soi. Quand on ne peut recevoir aucune critique, bref, lorsqu'on est dans son coin, dans sa tour d'ivoire.

Même si tu trouves cet état d'esprit intéressant, c'est du délire, ça ne vaut franchement pas grand chose dans mon échelle de valeurs. Je préfère une sagesse peu fine qu'un délire fin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis fier de n'avoir rien a présenter.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum