Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Grognon le Sam 29 Sep 2012 - 5:29

Bonjour à tous,

Voilà, je ne me présente pas car je ne sais pas qui je suis... et du coup je comprends pourquoi je me suis laissé embringuer par des zèbres.

A défaut de vous dire qui je suis, je peux vous dire des choses qui me décrivent.

Je suis sensible, je crois que c'est la dominante. Sensible à ce qui se passe autour de moi, les gens souffrent, les gens sont malheureux. Je ne comprend pas comment et pourquoi accepter ce monde autour de moi. Manger avant d'être mangé ? Profiter du maximum que l'on peux obtenir ? Être "puissant" et avoir du pouvoir sur les autres ? Mais qu'est-ce que c'est que ces conneries ?! J'en veux pas de votre monde pourri, c'est nul et ça nous mène où ?? Bon j'ai bien compris qu'on ne changerais pas les gens, leurs besoins primaires, alors que faire ? Et puis on croise des personnes qui ne fonctionnent pas comme ça alors ouf, on se sent un peu moins bête et "niais" dans ce marasme...

Je suis "gentil". Gentil, mais c'est bien ça ?! Bah non. Parce que la vérité, c'est que je suis pas vraiment gentil, j'ai envie de faire plaisir pour me faire accepter. Parce que la vérité c'est que j'ai ce sentiment de révolte qui boue en moi, et moi je lui dis "mais tais toi voyons, c'est pas assez la m**** comme ça ?". Ben oui, au fond je suis révolté. Révolté qu'on ne me vois pas, révolté qu'on ne comprenne pas toujours ce que je dis, révolté de rire tout seul à mes blagues parce que personne ne les comprends (bon c'est spécial comme humour, mais quand même, je me met bien à votre niveau pour rire de vos blagues à vous), révolté de porter le deuil et tout le monde s'en fout (à l'enterrement de mon frangin il y a maintenant plus de dix ans, des personnes étaient restées devant la porte de la salle où on lui disait au revoir, et ces gens qui blaguais et ricanaient à côté de notre douleur...). Je suis pas content quoi.

J'inspire confiance. J'ai une bonne tête, les épaules larges, on me fait confiance. On me fais des confidences. Et bien voilà, moi je vous pose la question : vous qui me mettez la tête à l'envers avec vos souffrances et vos doutes, qui croyez vous qui va m'écouter moi ?? Combien de personnes pour me raconter des choses intimes et douloureuses et me dire après qu'il faut que j’arrête de me plaindre ? J'inspire confiance mais vous me faites mal les gens. Je suis une éponge moi alors comment j'évacue toutes vos souffrances ?

Je suis imbu de ma personne et j'en ai honte mais c'est plus fort que moi... Embarassed Ben oui vous êtes bêtes ou quoi, pourquoi vous voyez pas ce que je vois, c'est pourtant tellement évident... Mais bon, juste retour de bâton, ben je me sens comme un gros naze quand je ne sais pas comment réagir à certains événements. "Mais qu'est-ce que j'ai fait de mes tournevis ???" et me voilà pendant une demi heure à ne penser qu'à ça, je boucle, la tension monte, j'en pleurerais de pas les trouver... "Mais pourquoi tu n'as pas rangé la vaisselle sale, elle est là sous tes yeux ? Bah j'ai oublié..." : pourtant pas compliqué de se rappeler, c'est là sous mes yeux... Juste équilibre, j'ai qu'à pas prendre les gens pour des pommes, ils savent faire des choses que je ne sais pas faire.

Mais alors qui suis-je ? Est-ce que je me définis dans ma façon d'interagir avec les autres ? Oui, évidemment mais bon, c'est tout ? Mais non, c'est pas possible, je ne suis pas juste différent ? Remarque, je me suis contenté de ça pendant longtemps. Bah oui, d'accord, "certes" comme dirais mon frangin, mais ce n'est pas suffisant.

Et puis un jour j'ai rencontré une zébrée, ma femme. Et là je me suis dit : "eh, là il se passe enfin quelque chose de positif, y'a un changement dans ta vie, un tournant". Eh oui, voilà une personne qui non seulement est Belle à mes yeux, mais en plus j'arrive à échanger avec elle. Je l'écoute et elle m'écoute. Je ne m'en rends pas tout de suite compte mais nous nous aimons. Et voilà mes protections qui tombent (oui, bon, que pour elle, faut pas déconner non plus, le reste est toxique hein !).

Et voilà qu'elle me présente sa famille et moi la mienne : ouais, on est aussi fous les uns que les autres, chacun dans son style : ça c'est cool !!! Super, et je me rappelle, un jour, elle me dit, "- Mon chéri, je vais te présenter mon frère : bon, il est spécial il va très vite, tu verras. - Bah ok mon amour, enfin bon c'est surtout ton frère quoi." (bon, ce ne sont pas exactement les mots employés mais le contenu est là). Et d'aller voir ce frérot. BOUM ! Ben ça alors, voilà une personne avec qui je peux discuter encore différemment : on se comprend complètement ! bounce Ca alors! "Ca va mon chéri, pas trop fatigué ?" au retour, "Ben non de quoi tu parles ?".

Je souris. J'aurais parlé avec un HP, et c'est bizarre on se comprend. Ben oui, ça me fait rigoler, je trouve ça un peu débile comme situation. "Mais ma chérie, on a la même sensibilité, c'est tout", mais apparemment c'est pas si évident que ça. "Tu ne te rends pas compte à quelle vitesse vous alliez". Ben non.

Et cette nouvelle famille qui me parle de douance, de haut potentiel. Haut potentiel ? Mais enfin de quoi vous parlez ? C'est pas moi ça. Bah oui mais pourquoi pas ? Enfin si j'arrive à m'expliquer mes différences ? Et si ça me permettait de me trouver, caché au fond de moi à vouloir me protéger de ce monde si moche ? Et puis il est vachement plus beau maintenant, c'est un peu comme regarder un lever de soleil avec une autre personne : nous voilà deux pour regarder des belles choses. Des personnes me montrent la beauté cachée dans ce monde caca, qui aurait cru que c'était possible ?

Alors voilà, je suis à la recherche de moi. Cette personne que l'on surnommait "grognon" à l'adolescence, qui voulais pas être comme les autres car c'était de la m**** en barre. Je veux savoir qui je suis, alors je crois que je vais vous utiliser un peu pour me trouver tongue .

Zèbre ou pas, aujourd'hui je ne sais pas et c'est pas l'important pour moi. Je cherche à échanger avec des personnes qui ont une sensibilité approchant la mienne, pour apprendre à me connaître et me comprendre.

Voilà, je vous remercie d'avance pour ce que vous m'aiderez ou pas à construire ! Smile

Grognon.

Grognon
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 36
Localisation : Sarthe, loin de la civilisation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Le Breton Furieux le Sam 29 Sep 2012 - 23:18

Salut Grognon,

Bienvenu déjà, bienvenu chez les ceussent qui décalent tout, tout le temps.

Bon tu pars un peu dans tous les sens, mais c'est le début et je te sens perdu, ça me rappelle tellement ce que j'ai ressenti au début...


Grognon a écrit:Je suis sensible, je crois que c'est la dominante. Sensible à ce qui se passe autour de moi, les gens souffrent, les gens sont malheureux. Je ne comprend pas comment et pourquoi accepter ce monde autour de moi. Manger avant d'être mangé ? Profiter du maximum que l'on peux obtenir ? Être "puissant" et avoir du pouvoir sur les autres ? Mais qu'est-ce que c'est que ces conneries ?! J'en veux pas de votre monde pourri, c'est nul et ça nous mène où ?? Bon j'ai bien compris qu'on ne changerais pas les gens, leurs besoins primaires, alors que faire ? Et puis on croise des personnes qui ne fonctionnent pas comme ça alors ouf, on se sent un peu moins bête et "niais" dans ce marasme...

T'es pas le seul, y en plein des bêtes comme ça ici, une forme de croisement virtuel.

Grognon a écrit:Je suis "gentil". Gentil, mais c'est bien ça ?! Bah non. Parce que la vérité, c'est que je suis pas vraiment gentil, j'ai envie de faire plaisir pour me faire accepter. Parce que la vérité c'est que j'ai ce sentiment de révolte qui boue en moi, et moi je lui dis "mais tais toi voyons, c'est pas assez la m**** comme ça ?". Ben oui, au fond je suis révolté. Révolté qu'on ne me vois pas, révolté qu'on ne comprenne pas toujours ce que je dis, révolté de rire tout seul à mes blagues parce que personne ne les comprends (bon c'est spécial comme humour, mais quand même, je me met bien à votre niveau pour rire de vos blagues à vous), révolté de porter le deuil et tout le monde s'en fout (à l'enterrement de mon frangin il y a maintenant plus de dix ans, des personnes étaient restées devant la porte de la salle où on lui disait au revoir, et ces gens qui blaguais et ricanaient à côté de notre douleur...). Je suis pas content quoi.

Même motif, même punition et pour ceux qui se découvrent "tard" cette révolte/colère nous aveugle au début, il faut du temps pour expurger cette souffrance immense qui nous à remplit (enfin je parle surtout de mon expérience qui ressemble tellement à la tienne que je me suis permis)

Grognon a écrit:J'inspire confiance. J'ai une bonne tête, les épaules larges, on me fait confiance. On me fais des confidences. Et bien voilà, moi je vous pose la question : vous qui me mettez la tête à l'envers avec vos souffrances et vos doutes, qui croyez vous qui va m'écouter moi ?? Combien de personnes pour me raconter des choses intimes et douloureuses et me dire après qu'il faut que j’arrête de me plaindre ? J'inspire confiance mais vous me faites mal les gens. Je suis une éponge moi alors comment j'évacue toutes vos souffrances ?

AVEC NOUS MON PÔTE!!! Ben ouai, cette expérience, nous l'avons pour la plupart faite et donc, en parler avec les ceussent qui ont le neurone qui pique les yeux, ça permet d'évacuer. Pour ma part, j'évite ces personnes qui se servent de toi comme d'un mouchoir, je les sens et comme je sais comment ça va finir, je m’éclipse, je fuis, z'on qu'à consulter!

Grognon a écrit:Je suis imbu de ma personne et j'en ai honte mais c'est plus fort que moi... Embarassed Ben oui vous êtes bêtes ou quoi, pourquoi vous voyez pas ce que je vois, c'est pourtant tellement évident... Mais bon, juste retour de bâton, ben je me sens comme un gros naze quand je ne sais pas comment réagir à certains événements. "Mais qu'est-ce que j'ai fait de mes tournevis ???" et me voilà pendant une demi heure à ne penser qu'à ça, je boucle, la tension monte, j'en pleurerais de pas les trouver... "Mais pourquoi tu n'as pas rangé la vaisselle sale, elle est là sous tes yeux ? Bah j'ai oublié..." : pourtant pas compliqué de se rappeler, c'est là sous mes yeux... Juste équilibre, j'ai qu'à pas prendre les gens pour des pommes, ils savent faire des choses que je ne sais pas faire.

Défense je pense, placer les gens "en dessous" est une forme de dégoût, quand t'en peux plus, faut bien trouver une explication. Et puis ça va bien avec la colère cette suffisance. Comment tolérer les intolérants, surtout quand on est dans l'ignorance de ce qu'on est?

Grognon a écrit:Mais alors qui suis-je ? Est-ce que je me définis dans ma façon d'interagir avec les autres ? Oui, évidemment mais bon, c'est tout ? Mais non, c'est pas possible, je ne suis pas juste différent ? Remarque, je me suis contenté de ça pendant longtemps. Bah oui, d'accord, "certes" comme dirais mon frangin, mais ce n'est pas suffisant.

En tout cas tu parlais de sensibilité, ta façon d'interagir avec les autres marque une partie de ta différence, le fameux décalage... Et puis qu'est-ce que tu veux dire par "ce n'est pas suffisant?"

Grognon a écrit:Et puis un jour j'ai rencontré une zébrée, ma femme. Et là je me suis dit : "eh, là il se passe enfin quelque chose de positif, y'a un changement dans ta vie, un tournant". Eh oui, voilà une personne qui non seulement est Belle à mes yeux, mais en plus j'arrive à échanger avec elle. Je l'écoute et elle m'écoute. Je ne m'en rends pas tout de suite compte mais nous nous aimons. Et voilà mes protections qui tombent (oui, bon, que pour elle, faut pas déconner non plus, le reste est toxique hein !).

Ben c'est déjà un bon début. Et puis être amoureux...

Grognon a écrit:Et voilà qu'elle me présente sa famille et moi la mienne : ouais, on est aussi fous les uns que les autres, chacun dans son style : ça c'est cool !!! Super, et je me rappelle, un jour, elle me dit, "- Mon chéri, je vais te présenter mon frère : bon, il est spécial il va très vite, tu verras. - Bah ok mon amour, enfin bon c'est surtout ton frère quoi." (bon, ce ne sont pas exactement les mots employés mais le contenu est là). Et d'aller voir ce frérot. BOUM ! Ben ça alors, voilà une personne avec qui je peux discuter encore différemment : on se comprend complètement ! bounce Ca alors! "Ca va mon chéri, pas trop fatigué ?" au retour, "Ben non de quoi tu parles ?".

Je souris. J'aurais parlé avec un HP, et c'est bizarre on se comprend. Ben oui, ça me fait rigoler, je trouve ça un peu débile comme situation. "Mais ma chérie, on a la même sensibilité, c'est tout", mais apparemment c'est pas si évident que ça. "Tu ne te rends pas compte à quelle vitesse vous alliez". Ben non.

Hors toute notion de HPtude, trouver quelqu'un qui te comprend, avec tu as la même sensibilité et avec qui tu peux échanger c'est précieux non? La vitesse, l'intelligence sont des notions qui enferment (enfin à mes yeux), la sensibilité, la compréhension au contraire t'ouvrent.

Grognon a écrit:Et cette nouvelle famille qui me parle de douance, de haut potentiel. Haut potentiel ? Mais enfin de quoi vous parlez ? C'est pas moi ça. Bah oui mais pourquoi pas ? Enfin si j'arrive à m'expliquer mes différences ? Et si ça me permettait de me trouver, caché au fond de moi à vouloir me protéger de ce monde si moche ? Et puis il est vachement plus beau maintenant, c'est un peu comme regarder un lever de soleil avec une autre personne : nous voilà deux pour regarder des belles choses. Des personnes me montrent la beauté cachée dans ce monde caca, qui aurait cru que c'était possible ?

Là je trouve que tu opposes le monde avec celui (supposé) des HP. Le monde est le monde, certains y voient pleins de trucs, même de la merde, question de regard. Ta vie de chienlit n'a pris ce reflet si particulier que par ta sensibilité, la chienlit reste de la chienlit, la HPtude n'a rien à voir la dedans. Ta souffrance est ENORME car ta sensibilité l'est aussi, alors tu t'es fermé. Reste le chemin à faire sur ton passé pathogène.

Grognon a écrit:Alors voilà, je suis à la recherche de moi. Cette personne que l'on surnommait "grognon" à l'adolescence, qui voulais pas être comme les autres car c'était de la m**** en barre. Je veux savoir qui je suis, alors je crois que je vais vous utiliser un peu pour me trouver tongue .

Nous utiliser? Pour te trouver? affraid

Grognon a écrit:Zèbre ou pas, aujourd'hui je ne sais pas et c'est pas l'important pour moi. Je cherche à échanger avec des personnes qui ont une sensibilité approchant la mienne, pour apprendre à me connaître et me comprendre.

Ça c'est possible mais ça dépend surtout de toi, les autres ne sont que les autres, tu peux avancer grâce aux autres et à leur aide mais c'est toi qui fait le chemin.




Le Breton Furieux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 265
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 54
Localisation : J'sais pas trop, elle est bien là la question

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Gasta le Dim 30 Sep 2012 - 8:33

Merci grognon sarthois (je n'aime pas ton pseudo....) pour cette présentation sincère et bienvenue ici Very Happy

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3382
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Invité le Dim 30 Sep 2012 - 12:46

bienvenue sunny

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Harpo le Dim 30 Sep 2012 - 14:20

Un petit coucou pour dire que j'ai aimé tout ce que tu as écris, et que je me ferais un plaisir de te lire, et d'échanger ! L'éponge, c'est une belle image que je comprends très bien.
Bienvenu ici

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Grognon le Mar 2 Oct 2012 - 12:08

Bonjour,

Et merci à tous pour cet accueil chaleureux, je suis touché. Quelle tolérance...

Je vous présente mes excuses pour la violence de ce témoignage, je trouve ça un peu trop et un peu irrespectueux pour certains aspects, notamment le fait de vous "utiliser".

Enfin voilà, ces derniers jours j'ai digéré ce que j'avais sorti, et j'ai essayé de comprendre ce qui se passe dans ma caboche, parceque voilà, c'est violent et j'ai du mal à mettre ça en ordre.

Alors je me demande pourquoi : pourquoi je sors ça maintenant, pourquoi ça me secoue comme ça, dans quel but ?

Et voilà une piste que j'explore : ne serait-ce pas une façon de régler quelque chose qui n'est pas passé à l'adolescence ? En effet, je crois que l'élément déclencheur est le fait que nous attendions un bébé avec ma femme ( drunken king ahhhhh c'est puissant !!!!!!!) : ma vie est en train de prendre un (nouveau) sens et je me projette dans un autre avenir où je ne suis plus seul, je veux dire par là qu'un être dépend de moi, je vais l'aider à se construire.

Enfin bref, ce monde il va falloir que j'apprenne à le voir et surtout à le montrer différemment parceque je veux que ce petit être ai toutes les cartes en mains pour être heureux : donc il faut que j'apprenne à composer avec mes doutes.

Parceque les doutes, ben ça ne me réussit pas, mais en même temps comment ne pas douter ? Je me dit que finallement, une solution serait peut être non pas d'avoir des certitudes sur tout mais au moins sur quelques petites choses essentielles. Alors effectivement, ça peux passer par le côté de la forme d'intelligence mais pas que : la sensibilité, les passions, je ne sais pas quoi d'autre.

Cela se résummerait donc à avoir des certitudes pour être heureux ?... je ne sais pas encore mais je me dis que ça vaux le coup d'essayer...

Et vous dites moi, qu'en pensez vous ? Comment faites vous ?

Bien cordialement,

Grognon (c'est vrai que ça aussi c'est pas glop, quand j'aurais plus de pistes je trouverais autre chose Neutral )

Grognon
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 36
Localisation : Sarthe, loin de la civilisation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Le Breton Furieux le Mar 2 Oct 2012 - 19:30

Bonjour,

Ben dis donc, tu fais le chemin vite toi, tu serais pas... Zèbre

Avoir des certitudes, croire que, être sûr même, voilà bien des travers qui m'ont embarqué dans des notions douloureuses.

En même temps, l'incertitude coute cher, demande une confiance en soi pas si évidente que ça, mais l'évidence... Attention

Se laisser surprendre, garder l'ouverture qui permet la surprise, se laisser envahir par les petits bonheurs quand les grands principes nous enferment.

Remettre tous les jours l'ouvrage, ne pas croire ni laisser la certitude obscurcir le regard, avoir la foi en la vie et en sa force de renouveau, enfin ça fait un peu grand principe tout ça mais tout de même, lever la tête pour voir l'ensemble du décor sans se focaliser sur des pacotilles, voilà mes pistes...

Dis-moi, grogner c'est pour le loup, le chien ou le cochon, t'es quelle bête toi? scratch




Dernière édition par Factotum le Mar 2 Oct 2012 - 19:31, édité 1 fois (Raison : quelques précisions à préciser, hé, hé)

Le Breton Furieux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 265
Date d'inscription : 10/06/2011
Age : 54
Localisation : J'sais pas trop, elle est bien là la question

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Grognon le Mar 2 Oct 2012 - 20:12

Merci pour tes tuyaux Smile

Alors pour ce qui est de grogner, c'est un peu comme Bioman : moitié ours, moitié ballerine (dixit ma femme), je suis un ours ballerine ! jocolor

Grognon
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 36
Localisation : Sarthe, loin de la civilisation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par nikoku74 le Mer 3 Oct 2012 - 9:18

soit le bienvenu.
effectivement, la différence ici c'est qu'on sait qu'on ne sait pas qui on est vraiment...

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Grognon le Mer 14 Nov 2012 - 15:50

C'est rigolo de relire ce fil, pour vos messages de bienvenue et votre sympathie !

Voilà un mois et demi que je médite sur le monde et ma place dans celui çi, et oh surprise : j'avance à pas de géants en faisant du sur place !!!

En effet, j'apprends à me connaitre et je songe à ma relation aux autres, et je crois qu'en fait j'intègre mon fonctionnement comme une donnée qui du coup perd un peu de son intérêt.

Alors voilà, je commence à savoir qui je suis : toujours le même, avec toutefois conscience d'une certaine différence avec la plupart des gens, mais si infime en définitive. Parceque c'est vrai que j'ai l'intellect qui gallope, mais à part ça je fais tout comme les autres : dormir, manger, faire l'amour, aimer, ne pas aimer, faire en sorte de pouvoir me loger, me nourrir...

Alors voilà, je vais reprendre mon petit bout de chemin comme tout le monde, je vais continuer à échanger sur les sujets auquels je suis sensible, et pis voilà.

Et merci encore pour votre accueil et ces nouvelles perspectives qui s'ajoutent à ma vie I love you

Grognon
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 36
Localisation : Sarthe, loin de la civilisation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Fa le Mer 14 Nov 2012 - 17:15

Coucou,

Je n'avais pas lu ta présentation fin Septembre, mais j'aime beaucoup cette description de tes relations et de ton cheminement jusqu'ici, la lucidité sur le fait d'être gentil, le vouloir plaire, et cette intransigeance envers tes qualités.

Mais il semblerait bien que tu les aies. Ou au pire, que tu aies en toi quelque chose qui me fait tilt. (Je vois tout en t'écrivant que quelqu'un avec qui j'en plaisante parfois a posté sur ton fil, et on se plante rarement à deux sur ce tilt ! ^^)

En retard, bienvenue Cool
Et bonne continuation dans ces échanges.

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Grognon le Mer 14 Nov 2012 - 17:47

Merci et à bientôt Surprised

Grognon
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 36
Localisation : Sarthe, loin de la civilisation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour, je ne me présente pas, je ne sais pas qui je suis...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum