NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Page 23 sur 25 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mer 4 Sep 2013 - 9:15

Lire svp mes 5 textes précédents.

Il y a un abîme à sonder quand on se pose la question de savoir pourquoi les conditions spatio-temporelles ne sont pas suffisantes à la satisfaction des hommes.
Tu as l'eau, l'air et la terre. Tu as la dimension et la durée. Tu as tes sens et le cerveau qui les synthétise. Tu as la libido et l'accès aux aliments. Qu'est-ce qui te manque donc ? Pourquoi parmi les animaux te faut-il chercher la vérité ? Pourquoi elle seule semble t-elle te satisfaire pleinement ? Pourquoi, ô homme, t'ennuies-tu ? Pourquoi t'interroges-tu sur la question du sens (et cela même quand tu déduis qu'il n'y en a point, il t'a fallu au préalable t'en poser la question.)
C'est bien cela qui fait des hommes des êtres paradoxaux. Et les implications de la présence d'un tel paradoxe, qui peut les sonder ?
Le plus grand prédateur une fois repu s'allonge dans l'herbe et se repose. Mais toi, homme, te voici sans repos, inquiet, bien que repu te voici conquérant et plein d'appétits de conquête, te voici soucieux à constamment rechercher une expansion de soi sans limites. Cette perpétuelle inadéquation entre toi et toi, où trouve t-elle sa source ? Et surtout, vers quoi t'incline t-elle ? Certes des réalisations magnifiques, mais aussi vers des drames inconcevables. Le cœur des hommes est inquiet, tout repos leur semble interdit. Et pour un qui se suicide au moyen du nihilisme, combien, le sachant ou non, se sont lancés dans une quête sans fin ?
Quel est donc cet aiguillon ? Ce refus ? Cette altérité vis à vis de la réalité spatio-temporelle ? Comme si ces réalités spacio temporelles n'étaient pas ton père et ta mère ! Ta source et ton origine !
En serait-il autrement si la durée et l'étendue étaient tout simplement insuffisants pour abreuver ces êtres aux convoitises inassouvissables ? Alors je vois l'homme comme un être au désir infini, et dont seul l'infini est le désir. Et j'en prends acte.
Si le temps et l'espace ne peuvent suffire à combler tes désirs, de quel monde es-tu tombé ?
Dans tout ce que tu es et fais tu ne cesses de professer que cette réalité est insuffisante. Ne peux-tu faire l'effort minime de te demander alors ce qu'il y a à conclure d'un tel état de fait ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Jeu 5 Sep 2013 - 10:09

Quand sous les arbres tordes et courts je me promène, je ressens l'âme d'un mystère bourdonnant qui m'observe. Les êtres du monde ne sont pas comme moi languissants à la périphérie d'eux-mêmes. Mais, homme, je ne peux pas ne pas désirer être à la source, en compagnie du Soi des sois. Qu'est-ce qui s'est rompu pour que je me sente si artificiel dans un milieu sans question qui sait n'être que lui-même ?
Là où la volonté des hommes n'a pas plié le monde à sa guise pour en faire une réserve de biens consommables, je cherche, corps et âme à l'affut, à entendre le dit originel qui me réconcilierait avec ma propre origine.
Je me sais hors de moi et par là hors du monde, en orbite autour de la vanité de mon égo et de mon sensorium survolté. Ontologiquement insatisfait et mis en quarantaine de la vie, de l'être, et de mon être.
J'acquièse alors à cette image de l'âme et de l'époux. Je suis à la fois veuve d'un monde perdu et fiancée d'un monde à venir. Entre deux instances de l'être, exilé et intérieurement malnutri, sans monde.
Alors je me mets à l'écoute, et je fais allégeance à ces entités, les arbres, les animaux, le vent pour tenter d'y percevoir le sens survivant.
La nature est là écrite devant moi comme un livre de symboles scéllé.
"Qui nous fera voir le bonheur ?"
Plus loin là-bas continue l'activité humaine: engranger, soumettre, tirer du monde des substances consommables, quitte à le défigurer, le dénaturer, l'appauvrir jusqu'à l'os. Eux aussi sont en exil, mais forcent les choses de manière à ce qu'elles se plient à leurs désidératas. Et pour eux la voie du mystère s'est tue tout à fait. La vie même n'est ne leur est plus qu'un matériau. Ils s'installent dans ce desert entre deux mondes, les pauvres !
Mais moi ? Moi qui sinue sous ces ramures énigmatiques, tout vibrant de faim et de soif spirituelle, avide d'entendre le murmure du sens, puis-je faire mieux qu'eux ? Puis-je revenir de cette plongée dans le vivant plus vivant ? Plus accordé à mes tréfonds ?
J'ai chuté dans cette contingence. Je "marche sur mon ventre" parce que les ailes de ma conscience ont été rognées.
Je ne participe plus à la vie que par le biais de la nécessité, c'est à peine si ma pensée poète ne m'apparaît pas comme la forme décadente d'un aveu d'échec sans issue.
Ô Soi des sois, merveille éperdue dans la lumière qu'elle produit, chant de la conscience sans ombre, ne me feras-tu pas entendre la crécelle argentine de l'harmonie perdue ?
Moi pour qui tout est sujet - signe paticipant du Mystère, note sur la partition du vrai  - comment nouerai-je des amitiés avec ceux pour lesquels tout n'est qu'objet ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par p2m le Sam 7 Sep 2013 - 9:03

Fata, je me jette à tes pieds
Toi dont la voix porte ici bas
Que ne défends tu pas la cause de notre camarade mort au con bât
je suis sur qu'il te rendra la dignité que tu lui as prêté

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Sam 7 Sep 2013 - 9:47

En terrain ennemi: dans la rue.
Je me déplace sûrement avec l'air d'un traître en fuite. Je suis penché sur le trottoir qui défile sous mes pas, lançant de temps à autre, par-dessous, un regard pour éviter les agglomérats humains et choisir la trajectoire qui me permettra de passer au large des groupes. D'un coup d'œil encore je photographie des attitudes et analyse/scanne les gens que je croise. Trois cent mêtres à faire en évitant soigneusement les ruelles où le marché s'étale. Ils sont imprévisibles, et j'ai horreur de ça. Un lieu typqiue peut être populeux sans être convivial. A quoi pensè-je déjà ? Ah oui, aux différentes définitions de l'homme selon qu'on admet ou non le sacré...Question lourde de sens.
Je suis vêtu de manière quasiment invisible ne laissant rien voir de ma personnalité. Je file sans un bruit, couleur de muraille.
Au plus court.
J'ai réfléchi hier aux mystères de la communication, cependant je me sens gauche, décalé, crispé et artificiel, "livresque" dans ce réel envahissant de la promiscuité urbaine. Supposons que quelqu'un pour quelque raison que ce soit m'adresse la parole, je n'émettrais probablement qu'un bafouillis.
Je n'ai pas envie d'être pris dans cette nasse du regard d'autrui.
Se faire oublier, se faire transparent, en terrain ennemi. Ce n'est qu'un jeu d'infiltration.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Dim 8 Sep 2013 - 11:16

j'ai mis:

p2m
dessein
Lyade
ⓗⓞⓤⓢⓔ
Uccen
North Atlantic Tracks NAT
Petitagore
gimli
chapi... en ignorés. (suite au prochain épisode)

Essayer (z) cette technique, c'est l'adopter.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par dessein le Dim 8 Sep 2013 - 11:21

le clonage marche bien aussi.

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Dim 8 Sep 2013 - 11:32

Dieu n'existe pas. je suis entièrement déterminé. Ainsi traîter quelqu'un de crétin n'est pas une insulte, c'est le fonctionnement normal d'un organisme tel que le mien voué par la loi des causes et des effets incontrounables à fonctionner ainsi. Tant pis pour vos gueules.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Lun 9 Sep 2013 - 13:31

Bien. Ce mois-ci j'ai 56 ans. Je suppose que ce forum aura été ma dernière tentative de socialisation, enfin disons d'apparenance à un groupe humain déterminé. Comme d'habitude, ça aura été sur ce point décevant. Mais désormais ce n'est plus un effort que je fournirai. Je ne voterai plus, qu'ils se démerdent, je n'irai probablement pas plus à l'église qu'avant, je regarderai enfin ce monde s'éloigner dans son bruit de fête foraine et ses odeurs de baraques à frites, en compagnie de mes livres. Comme toujours je tourne le dos. Je pense qu'exister vraiment implique vraiment la solitude. Les petits coups de cafard de l'incompréhension épisodique n'ont rien à voir avec la solitude comme VOCATION. C'est ce mot, solitude, qui m'a conduit ici. C'est ce mot qui me fait partir. Encore une porte fermée ? Très bien, forçons le pas.
Salut.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Philin (varna) le Lun 9 Sep 2013 - 16:13

Allez, allez, tu sais très bien qu'on peut avoir partout un pied dedans et un pied dehors. Je crois même que les deux pieds dehors on peut jeter de temps à autre un oeil dedans. Et même quelques paroles ... :-)
BONNE NOUVELLE ANNEE, Fata !! (oui, c'est ainsi que je souhaite les anniversaires - ça me paraît tout à fait logique de personnaliser toute année puisque, pour chacun de nous, n'en déplaise au Christ et à Napoléon, l'année a commencé un tel jour d'un tel mois :-)

Philin (varna)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Philin (varna) le Lun 9 Sep 2013 - 16:15

Et d'ailleurs, à qui dis-tu ce salut d'adieu, vu que tu as fermé (si j'ai bien compris) l'accès ici à un certain nombre de personnes ?
Alors, on continue ou quoi !
N'a pas que ça à faire !!Wink 

Philin (varna)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Philin (varna) le Lun 9 Sep 2013 - 16:16

Et puis encore, moi être fan de la fille à côté ... Tu vas tout de même pas me l'enlever !!

Philin (varna)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par fleurblanche le Lun 9 Sep 2013 - 23:11

Fata Morgana a écrit:Bien. Ce mois-ci j'ai 56 ans. Je suppose que ce forum aura été ma dernière tentative de socialisation, enfin disons d'apparenance à un groupe humain déterminé. Comme d'habitude, ça aura été sur ce point décevant. Mais désormais ce n'est plus un effort que je fournirai. Je ne voterai plus, qu'ils se démerdent, je n'irai probablement pas plus à l'église qu'avant, je regarderai enfin ce monde s'éloigner dans son bruit de fête foraine et ses odeurs de baraques à frites, en compagnie de mes livres. Comme toujours je tourne le dos. Je pense qu'exister vraiment implique vraiment la solitude. Les petits coups de cafard de l'incompréhension épisodique n'ont rien à voir avec la solitude comme VOCATION. C'est ce mot, solitude, qui m'a conduit ici. C'est ce mot qui me fait partir. Encore une porte fermée ? Très bien, forçons le pas.
Salut.
Salut Fata !

A propos de solitude, essaie de trouver et de lire le livre "Solitaire mais jamais seul" de Nicky Cruz. Une expérience de vie qu'il a eu la bonne intuition de partager. (pour info : Nicky Cruz est l'ancien adolescent rebelle membre d'un gang dont il est question dans le livre "La Croix et le poignard", et qui par la suite a changé radicalement de direction pour devenir à son tour "pêcheur d'homme") Smile

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3567
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mer 11 Sep 2013 - 13:20

Ce n'est rien d'autre qu'un tête à tête avec un livre. Un dialogue entre des soifs et des promesses. Peu à peu s'instillent des bribes de conscience nouvelle. Quelque chose en moi spontanément adhère, mais sans doute hors des conventions qui recouvrent ces dits de morale mégoteuse ou de spéculations sordides. Je regarde EN MOI ce qui répond positivement à ces paroles, dont beaucoup semblent impénétrables aux regards inquisiteurs. Je n'y vois rien de ce qu'on m'en a dit. Je n'y vois rien pour assoir un pouvoir ou une domination. Je n'y vois rien de temporel sinon les conditions d'une espérance qui perdure contre toute espérance. Je ne sais pas comment des gens ont pu entendre des tambours là où ne chantent que des oiseaux, des harpes et des flûtes. Sans doute leur amertume a t-elle déformé leur capacité de percevoir au point que d'un bien ils font un mal. Au nom de LEUR bien ils font du mal. Cette distorsion entre ce qui est écrit et ce qui est perçu est encore sous l'ombre d'un maudissement. C'est encore la chair qui se pare des atours de l'esprit pour justifier la première dans un effort lamentable pour paraître pie, tout en assouvissant une méchanceté de brutes inintelligentes. On reste dans les forces de mort en les affublant d'une science dévoyée. On ne comprend rien, et on est militant de son ignorance ! On appelle cette tromperie, cette trahison, "piété ! Comme si je ne savais pas cela ! Et la haine gagne ainsi jusqu'au cœur de l'amour. Les salauds ! Purifiée des palabres séculaires pourtant cette parole ouvre dans toutes les directions des horizons infinis. "Vous n'entrez pas vous-mêmes et ceux qui veulent entrer vous les en empêchez !"

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Invité le Mer 11 Sep 2013 - 14:36

Je ne sais pas comment des gens ont pu entendre des tambours là où ne chantent que des oiseaux, des harpes et des flûtes.
C'est marrant, il y a peu j'écrivais ceci :
Tambour, tambour, tambour.
Marche militaire, funéraire, le tambour est rarement joyeux.
Tambour, tambour et tambour.
"Vous n'entrez pas vous-mêmes et ceux qui veulent entrer vous les en empêchez !"


J’exècre la musique militaire...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mer 11 Sep 2013 - 14:46

Le choix des pseudos est le mystère le plus profond de zebra crossings.
Bienvenue à toi.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Invité le Mer 11 Sep 2013 - 16:59

Mis en Pate =) Parce que j'étais comme ça quand je suis arrivé sur ce site.


Ugly Brad =) Je suis comme les pokemon, j'évolue... cela veut dire 'sale gosse' en anglais.
Accessoirement, c'étais le surnom de Cantona à Manchester United.








Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Mer 11 Sep 2013 - 17:18

J'ignorais tout ça...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Philin (varna) le Mer 11 Sep 2013 - 17:20

T'as un truc pour mis en tropes ? Smile

Philin (varna)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Invité le Mer 11 Sep 2013 - 17:22

Sous le soleil des tropiques... (mais le chanteur est aveugle... pour faire du vélo, c'est ballot.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Jeu 12 Sep 2013 - 8:54

"Ce n'est que parce qu'il y a des objets qu'il peut y avoir une forme fixe du monde." Wittgenstein.

C'est la pensée au départ de laquelle ce matin j'ai été amené à cogiter.
On la verra probablement reparaître sous peu sous d'autres formes...

"L'objet de la science est ce qui se mesure". Et que mesure t-on sinon des objets ? Et surtout, tout n'est-il qu'objet ?
La mesure Crée l'objet !
L'objet de la science est ce qui est fixe (dans une mesure). La vitesse même est un objet car elle supporte la mesure.
La vitesse est toujours vitesse de quelque chose. La vitesse est une relation entre objets.
Ce qui induit: ce qui ne se mesure pas n'est pas l'objet de la science.
Alors j'emets l'hypothèse d'un monde hors du mesurable, hors de la science, hors de la fixité des lois. Et par là hors des "preuves".
Le nombre rend tangible. Par exemple la lumière.
Mais déjà la quantique aborde des objets i-mesurables.
Ce qui se passe hors du temps et de l'espace semble libre mouvement, ubiquité, à la fois être et non être.
Potentialité non-informée. La mesure transforme l'objet.
La quantique l'admet: au plus bas du monde est le chaos.
Faut-il descendre dans les brumes paradoxales ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Philin (varna) le Jeu 12 Sep 2013 - 9:32

Tu peux compléter, stp ? :-)
"Ce n'est pas parce qu'il y a des identités humaines fixées par leur communication (des moi) que ... "

Philin (varna)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 780
Date d'inscription : 09/01/2012
Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Jeu 12 Sep 2013 - 9:48

C'est à toi de préciser ta pensée; je n'envisageais pas des personnes... ?
J'ai bien peur que ce boulot t'incombe.
(C'est vrai que mon avatar est vachement mieux que le tien ! lol)

*
Il n'y a de preuves possibles que concernant le mesurable, c'est à dire l'objet. Demander des preuves, c'est vouloir object- tiver.
Fixer comme tu le dis.
Or justement il est même dans la nature des objets qui finissent par échapper à toute objectivation ou mesure, sans lesquels pourtant rien ne serait. Comme si le dicible, le mesurable, l'objet, l'objet de la science même, n'était que l'émergence d'une réalité elle i-mesurable, insaisissable et inobjectivable. La croute des choses nous échoit. L'origine fuit dans le paradoxe. La condition de la musique est le silence. Et le silence est sa mesure. Nous observons des phénomènes. Nous voyons la vie s'exprimer à travers des phénomènes. Mais la vie elle-même, hors de la mesure de l'être qu'elle anime est toujours ailleurs. Nous avons le Phénomène, la vie et ses épi-phénomènes, les vivants. Et pourtant bien que tangibles, les vivants ne sont que des effets seconds. Au phénomène il faut une source. Nous pouvons objectiver, mesurer les vivants sous une foule d'angles. Mais le vivifiant est en deça.
C'est en somme une folie de vouloir prouver ce qui est par ce qui paraît. " Notre intelligence ne se représente que le discontinu". Bergson
Autrement dit, le mouvement "pur" échappe à nos mesures. Ainsi le temps nous semble succession. Mais c'est une commodité mentale qui nous incline à le concevoir ainsi.
Si donc je dis "éternel", "infini", je ne peux le prouver par un langage qui est celui de l'objet, de la mesure, de l'enclos intellectuel. Bref, par le langage tout court. Il me faut passer par des métaphores.
La véritable altérité est celle qui échappe au langage, qui lui, repose sur des mêmes.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Ven 13 Sep 2013 - 10:50

Nous avons mis l'accent sur les moyens de vivre, au détriment des raisons de vivre. Nous avons investit toute notre âme en une vie naturelle forcément passagère en faisant l'impasse sur une vie surnaturelle qui ne l'est pas. Nous avons déterminé faussement que Dieu n'était pas nécessaire en oubliant qu'il peut ne pas l'être mais seulement pour ce temps de vie naturelle. Et que c'est le fait qu'il soit qui compte, et non pas - déformation consumériste - parce qu'il serait "utile". Nous avons estimé que la surnature n'existe pas tout en nous comportons en tout comme si nous étions éternels... Ce manque d'ambition est un manque d'ambition concernant le bonheur, et rien d'autre. Nous sommes ramollis. Nous nous contentons de peu et en faisons un dogme. Un athéisme de bienséance, sociologique, conformiste, une irreligion d'état.  Mais certains n'ont pas cru que la vie n'était que cela, ce dont la pub nous assomme, ce dont la société nous prive, ce dont le matérialisme nous détourne en nous ravalant au rang de bêtes consuméristes. Cet homme déshonoré parce que réduit à de l'utilitaire, cette nature détruite pour les même raisons ne peuvent être que le jouet d'un commerce qui fait fond sur des angoisse métaphysiques et auxquelles il ne répond par des distractions débiles, aliénantes, des gadgets, et la fièvre de la production irréfléchie. Avons-nous besoin de tout ce toc pour répondre aux questions qui nous hantent et que nous rejettons dans l'ombre de crainte qu'elles ne nous deviennent un inconfort ? Un peu de courage face au mystère de votre être ! Le fuirez-vous jusqu'à vous divertir jusqu'au délire ? Ou prendrez-vous à bras le corps les questions obsédantes de votre enfance ? N'assisterons-nous pas un jour prochain à un retour du refoulé où à défaut de réponses solides sur lesquelles construire un destin, une quête de soi qui aille au bout de sa logique, nous serons enfermés dans des devoirs et des rites paganisés onéreux ou sous la tutelle de religions sans dieu devenues vengeresses ? L'économie comme religion est-elle moins mortelle que la religion comme fanatisme ? Et l'économiste comme prêtre vous ouvre-t-il un horizon NOUVEAU ou bien la sempiternelle resçusée de la lutte des forts contre les faibles ? La nature a horreur du vide.
"Nous avons un système de vérités à croire PARCE QUE nous avons une vie surnaturelle à vivre."

Je suis surdoué ? Ah ça me fait une belle jambe si au final je n'ai fais que suivre le troupeau et ses conceptions populaires ! Si je ne suis que le porte-voie sophistiqué des démissions ontologiques devenues obligatoires, de la dictature de la médiocrité ! A quoi bon si c'est seulement pour rendre plus compliquées des idées populeuses, ignoreuses, simplistes et sans substance ! Je ne serais alors que la part décadente d'une norme évanescente qui n'explique sa présence au monde que par un agrégat de molécules incapables de la moindre liberté. C'est à dire de la moindre personnalité ! A qu'il est bon pour le marché de trouver pour relayer ses inepties grandioses tout un parterre de soumis qui renoncent à l'une en renonçant à l'autre ! Pieds et poings liés au fatalisme économico-politique qui ne supporte pas les embardées d'âmes aventureuses et libres hors du cercle d'un donné - une conception décapitée, écervelée, du réel -  falsifié pour ses intérêts.
C'est la révolte de ce qui pourrait être contre ce qui est qui porte des cœurs à déjouer les sornettes insomnieuses que vend la machine à déshumaniser les hommes pour en faire des clients essorables à loisir. Des greluches vendent leurs miches retouchées, des crétins coiffés comme des chiots à leur mémères émettent leurs opinions sur tout et de ce fatras d'idées reçues, de dogmatisme scolaire, de critiques ignorantes de ce qu'elles refusent, de suivisme dissimulé sous un vocabulaire de charlatans "éclairés" ... et l'homme meurt de cette vulgarité, de cette étroitesse, de cette aliénation généralisée dans laquelle tombent même les plus gros QI.
Pinaillez donc, et la vie se fait sans vous !
Il n'y a pas là la moindre "idée". Tout au plus des revendications petites bourgeoises d'égos gâtés qui se sont laissé séduire par des "je m'occupe de tout " qui les caresse dans le sens du poil: des opinions construites de bric et de broc, des opinions: ce que n'importe qui pense de n'importe quoi... Quitte à se déculpabiliser en les compléxifiant à l'extrême, faire des thèses sur l'art de tourner en rond.
Comment ne pas mépriser les agents, qu'ils en soient conscients ou non, de ce "paradigme" de cruches et de gogos arrogants ?

Qui nous fera entendre enfin une autre voix/voie ? Celle pour qui la responsabilité a un enjeu, la personnalité une noblesse intrinsèque, où l'homme n'est pas qu'un tas de boue voué au culte de ses penchants, mais aussi un être capable d'aimer, d'être libre, et de répondre de ses actes devant une vérité qui ne connait pas les minauderies, les apitoiements, les jeux de séduction puérils, les chantages à la tendresse ?
Qui rendra compte, qu'il le veuille ou pas, de ce qu'il a fait de sa grandeur d'être à l'image et à la ressenblance de Dieu plus qu'à l'image des chiens, des hyènes et des porcs qui nous sont présentés comme modèles de réussite !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Ven 13 Sep 2013 - 23:31

Si je n'avais pas crains les incontourables ironies auxquelles ma question aurait donné lieu concernant mon narcissisme supposé ou réel, j'aurais aimé créer un fil où je me serais contenté de demander:

Pour toi, qui suis-je ?

Il aurait fallu alors que je ne réponde pas un mot, que j'attende l'adéquation entre ce qui m'est dit et le ressenti intime que cela aurait suscité en moi, agréable ou pas.
Surdoué ? Il me semble que c'est totalement insuffisant, et que c'est bien loin de tout expliquer... Fanatique ou passionné ? Intéressant, fécond ou bavard et barbant ? Cultivé, ou ratiocineur ?
Je l'ignore, je l'ignore complêtement...
Parfois ici, j'ai l'impression d'être à la maternelle, je l'avoue. D'autres fois une remarque me met une claque: je ne peux pas passer outre.
Mais de réponse sur ce que je suis, je ne peux en apporter aucune...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Fata Morgana le Sam 14 Sep 2013 - 16:55

Mon ami Dom ce matin, grand zèbre parmi les zèbres:

Moi -" Pourquoi les gens éprouvent-ils comme ça le besoin de courir de partout ? Ils ne peuvent pas se et nous foutre la paix en restant tranquillement chez eux à étudier ?"
Dom - "Pour moi, un livre et de quoi écrire, c'est la polynésie."
lol.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: NO FLOOD l'antre à fata (un beau merdier entre nous soit dit...)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 25 Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum