Zébritude et résilience

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par SoleilSombre le Lun 7 Jan 2013 - 20:44

Waou....Je suis assez d'accord avec toi, sauf qu'il y a aussi une autre possibilité.

Personnellement, l'intellect m'a permis de me couper de toute sensation. Plus haut, je racontais une scène où j'étais complètement sans émotion alors que j'aurais du paniquer. A vrai dire, en y réfléchissant, je m'aperçois que je me suis coupée des émotions à une certaine époque. Plus aucune sensation : pas de douleur, pas d'amour, pas de sympathie, rien de rien. Il a fallu arriver à des situations extrèmes (violence contre moi-même) pour que je sentes enfin quelque chose et ce fut une implosion énorme. Ce n'est qu'à partir de ce moment-là que j'ai pu me retrouver...

Comme quoi, l'intellect permet d'aller très loin dans le "recul". Ce n'est plus du recul, c'est une manière de s'absenter de soi au moment où la douleur est insupportable. Le seul lien qui m'a tenu au réel était la littérature : je pouvais vivre des émotions par procuration. Quand je dis que la littérature m'a sauvée, les gens rient et pensent que c'est une boutade. Mais, non, ma capacité à ressentir a été conservée par elle, uniquement par elle.

Maintenant, je suis capable d'être extrêmement distante et être extrêmement empathique. Cela me perturbe d'être les deux en même temps...J'essaie d'identifier à quel moment l'anesthésiant émotionnel se déclenche. On est résilient mais il reste des séquelles. A mon avis, il faut rester lucide sur ce point et ne pas se croire invincible parce qu'on a traversé des situations très dures.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Mowa le Lun 7 Jan 2013 - 22:39

Je ne suis pas certaine que ce soit l'intellect qui produise cette déconnexion des affects.

Il s'agit d'une fonction neurologique de survie, celle qui permet d'exécuter les gestes justes en situation d'urgence sans être parasité. La même, qui, poussée plus loin, paralyse ensuite le système moteur et sensitif.

Etre pétrifié par la peur est une réalité qui touche aussi les animaux et peut parfois leur sauver la vie face à un prédateur attiré par le mouvement... et dans le cas contraire, leur évite de ressentir le coup fatal. Même mécanisme que lorsqu'on ne prend conscience de la douleur d'une blessure physique qu'une fois l'urgence passée, la sécurité (même relative) revenue.

Le corps utilise ces mêmes mécanismes de défense face au stress émotionnel, avec la même résultante de déconnexion.

Ce ne devient problématique qu'au moment où cet état censément transitoire se pérennise, manifestant le traumatisme.

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par SoleilSombre le Lun 7 Jan 2013 - 22:52

Transitoire ? C'est combien de temps ?

Le truc spécifique est qu'on se voit dans cet état (vision de l'extérieur), qu'on est conscient qu'il y a une déconnexion sans pouvoir dire quelle en est la raison.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Mowa le Lun 7 Jan 2013 - 22:58

Le temps que le danger soit passé, que le corps métabolise les hormones de stress et fasse ce qu'il a à faire, notamment terminer les mouvements de lutte ou de fuite amorcés mais pas terminés. Ensuite il est temps de passer à autre chose.

On ne peut pas dire quelle en est la raison parce que l'info n'est pas dans le néocortex (court-circuité par les réflexes de survie), mais dans le système nerveux autonome, notamment entérique (les "tripes", plexus, etc.)

_________________
Quel est le plus petit pas possible que je peux faire pour me rendre la vie plus belle aujourd'hui?

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par SoleilSombre le Lun 7 Jan 2013 - 23:21

Dans ce cas, je ne parle pas de douleur physique, ni de danger physique...Cette periode dont je fais reference a dure plusieurs annees et correspond egalement a une activite intellectuelle tres tres intense. Ingurgiter une dizaine de livres par semaine, ne pas dormir, etc... Cette suractivite a entraine une insensibilite totale de l'affect...La seule fatigue n'explique pas cet etat. C'est comme si j'avais utilise le cerveau comme refuge pour ne plus rien sentir.


Dernière édition par SoleilSombre le Lun 7 Jan 2013 - 23:36, édité 1 fois

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Mowa le Lun 7 Jan 2013 - 23:25

C'est pour ça que j'ai bien précisé que le stress émotionnel met en branle les mêmes mécanismes de défense. Le système nerveux ne fait pas la différence, au niveau biochimique un stress est un stress (d'ailleurs une fatigue intense implique le physique comme le mental).

De nos jours et sous nos latitudes, le nombre de gens déconnectés, coupés de leurs émotions et de leur corps excède largement ceux qui ont vu leurs jours physiquement mis en danger ;-)

Avec ce que tu décris sur plusieurs années, d'autant plus qu'il n'y a justement aucun agresseur identifié ni identifiable, le stress est bel et bien là pour l'organisme, qui cherche en vain quelle serait la menace qui exige une mise à disposition aussi totale et permanente de ses ressources (ici, la capacité d'attention soutenue).

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par SoleilSombre le Lun 7 Jan 2013 - 23:40

Si plusieurs evenements declencheurs...qui ont eu lieu de facon rapprochee...Et je savais tres bien que je commettais un suicide emotionnel. Le probleme ensuite est d'en sortir. C'est facile d'y rentrer, c'est difficile d'en sortir.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par SoleilSombre le Lun 7 Jan 2013 - 23:41

Et je prefere en rester la sur mon cas personnel Smile car je souhaiterais que ce fil soit ouvert et ne traite pas que de mon cas personnel.
Merci pour les informations

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Aethos le Mar 8 Jan 2013 - 8:42

L'éclairage qu'apporte zébrée est très à propos concernant les fonctions de défense adaptative de notre système nerveux...en général et autonome en particulier.

Il est vrai que les hormone de stress permettent de "switcher" et préservent ainsi une intégrité en jouant sur un "incapacitation" de fonctions basiques.

La résilience est alors ici la capacité biologique de chacun à sortir de cet état chimique transitoire pour retrouver une composition sanguine "normale" ;-) Le cas des poissons est édifiant par exemple...on sait que certaines espèces, manipulée à l'air libre plus de 2 minutes finissent par mourir...non pas de leur blessures à proprement parler, mais du seuil critique "non retour" de concentration hormonale dans le sang...arrêt cardiaque quoi...

Je pense que la résilience physique (comprenons ici biochimique) n'explique pas à elle seule la capacité de certains à se remettre d'événements critiques...en effet, mes croyances m’amènent à considérer tout individu comme un ensemble de 4 systèmes interdépendant: Ontos, Logos, Physis et Pathos... non séparés les uns des autres, mais si étroitement liés que les rétroactions positives ou négatives de l'un à l'autre sont si nombreuses que nos connaissances actuelles en termes médicaux, psychologiques, et même métaphysiques sont encore trop balbutiant, pour pouvoir saisir toute la complexité des individus... une chose est évidente..la puissance du cerveau humain va bien au-delà de ce que l'on connais aujourd'hui... et je me réjouis de suivre les progrès que feront les neurosciences ces prochaines années (gros projets en cours actuellement -> mettre en réseau plus d'un million d'ordinateur pour modéliser son fonctionnement en temps réel...p.ex.)

Mais de tout cela ressort une chose essentiel surtout, tout à la fois en amont de toute explication et en aval... la volonté, de vivre, de partager, de continuer malgré les événements extérieurs ou intérieurs...une volonté puissante et farouche qui reflète souvent la "puissance" des individus (comprenons ici la puissance au sens physique du terme = un travail divisé par le temps ;-)

Résilience power...

Aethos
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 718
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 36
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par SoleilSombre le Mar 8 Jan 2013 - 10:52

Tu as réussi à très bien exprimer ce que je tentais maladroitement de dire hier soir. Courbette

Les phénomènes physiques n'expliquent pas tout. La volonté de survie est une force qui vient de très très loin...L'enfermement tel que je l'ai décrit peut sembler une fuite mais je pense que c'était un temps de maturation nécessaire pour supporter la douleur. Se donner le temps d'assimiler ce qui s'est passé. Quand cela se déroule, on peut en avoir une conscience aiguë.

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Aethos le Mar 8 Jan 2013 - 11:25

Effectivement...

C'est une impression que j'ai eue cet été aussi...en me "réincarnant"...à comprendre au sens propre du terme...à savoir retomber dans ce corps qui a toujours été le "mien" mais que j'avais fuit par la pensée ;-)

Cette conscience aigüe, à l'image des douleurs ressenties d'ailleurs, qu'elles soient psychiques, morales, physiques ou même abstraites plus que cela...elle participe à la fois de et à la résilience ;-)

Enfin c'est l'impression diffuse que j'en ai encore aujourd'hui... mais ce qui est fascinant, c'est que définitivement ce ne sont ni les douleurs ressenties ni les bonheurs vécus qui nous définissent...mais bien ce que l'on en a fait...il est étonnant de voir que toute douleur que l'on croit souvent unique est souvent formellement partagée par un grand nombre (veuvage, célibat, accident physique, etc.) quant aux bonheurs ou joie...idem...


Aethos
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 718
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 36
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par SoleilSombre le Mar 26 Fév 2013 - 13:35

Un lien entre la tolérance à la douleur physique et celle à la douleur psychique. Simpliste...mais apportant un éclairage entre le physique et me psychique.

http://www.lemonde.fr/sport/article/2013/02/21/assigne-a-resilience_1836563_3242.html

SoleilSombre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3757
Date d'inscription : 19/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par poupée BB le Lun 9 Mar 2015 - 15:25

http://therapeute.consultations-online.com/resilience-rebondir-renaitre.htm
Ne pas renoncer,
Aller au bout des choses
Aller au bout de soi-même
Donner le meilleur de soi-même.
Aider l'autre,voir en l'autre.
Positiver,
Encaisser,
Humilité,
Disparaître,
Transparaître
Rebondir,
Se réjouir,
se satisfaire,
lutter,
Vaincre,
Pour moi,c'est tout ça la capacité de résilience.Telle que je la conçois,telle que je la perçois.Telle que je la vie,aux travers des épreuves de la vie.
J'ai vécu mes épreuves,comme tout à chacun.
(je pensais en faire un nouveau sujet,mais comme le post existe déjà...)
J'aime ces forces intérieures!!

poupée BB
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 903
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 50
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par cétoumoi le Lun 1 Juin 2015 - 9:51

je suis résiliente et heureuse!
mais pourquoi voulez-vous tous vous battre?
pourquoi lutter?
ma vie n'est pas une lutte et ne le dois pas être!
s'accepter et s'aimer tout simplement et vivre dans la confiance.
apprécier la vie car elle est belle!

cétoumoi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 27/09/2014
Age : 31
Localisation : vendée, les sables d'olonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par fleurblanche le Lun 1 Juin 2015 - 18:06

Parfois on est obligé de se battre, de lutter contre des "faiblesses" présentes dans notre caractère, ou dans nos attitudes/comportements, et qui font qu'on a du mal à remonter la pente après un traumatisme. Ces faiblesses peuvent même avoir contribué à la survenue du trauma, ou à l'intensité de ses effets. Un exemple : l'hyperdépendance affective (traduction : "sans lui/elle, je ne peux pas vivre").

Certains sont forts naturellement, et rebondissent alors plus facilement après un trauma. D'autres ne sont pas aussi forts, et doivent faire des efforts, trouver en eux les ressources nécessaires, pour rebondir.

Un autre élément contre lequel on a à se battre : les émotions négatives mais pourtant légitimes (tristesse, douleur, etc.) et qui empêchent de voir la vie sous ses plus belles couleurs. Dépasser la douleur, la tristesse (etc.), ça peut demander des efforts.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3581
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par cétoumoi le Mar 2 Juin 2015 - 10:03

nous avons toujours le choix dans la vie!
à nous de faire les bons! Very Happy
j'ai choisi d'être heureuse et je le suis!

cétoumoi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 27/09/2014
Age : 31
Localisation : vendée, les sables d'olonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par fleurblanche le Mar 2 Juin 2015 - 13:01

Nous sommes comme des "machines" qui naissons avec des états de fonctionnement plus ou moins performants.

Les moins performants ont besoin de petites réparations, ou de petits ajustements, pour être pleinement opérationnels.

Des machines dotées de conscience et d'émotions...  Smile

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3581
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Princeton le Mar 2 Juin 2015 - 13:04

fleurblanche a écrit:Des machines dotées de conscience et d'émotions...  Smile

... ne sont pas des machines. Wink

Princeton
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1282
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par cétoumoi le Ven 5 Juin 2015 - 17:03

résilience acceptée pour moi et je suis heureuse! Very Happy
je vais à la plage tous les jours et j'adore me baigner!
j'y ai retrouvée mes amies de l'an dernier.
bref! tout baigne pour moi!
je file sous la douche et je sors.
portez-vous bien!

cétoumoi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 27/09/2014
Age : 31
Localisation : vendée, les sables d'olonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par ShineFlower le Ven 5 Juin 2015 - 20:19

cétoumoi a écrit:résilience acceptée pour moi et je suis heureuse! Very Happy
je vais à la plage tous les jours et j'adore me baigner!
j'y ai retrouvée mes amies de l'an dernier.
bref! tout baigne pour moi!
je file sous la douche et je sors.
portez-vous bien!
Je suis contente de voir que tu as trouvé le bonheur. Very Happy

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par cétoumoi le Dim 7 Juin 2015 - 10:33

sollygisme!

cétoumoi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 27/09/2014
Age : 31
Localisation : vendée, les sables d'olonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par ShineFlower le Dim 7 Juin 2015 - 14:51

cétoumoi a écrit:sollygisme!
C'est quoi le sollygisme?

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Seneque le Mar 16 Juin 2015 - 9:49

Un Syllogisme la def de wiki l'expliquera mieux que moi:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Syllogisme

Pour revenir au thème du Post, j'ai écris quelques lignes qui sont bien en phase avec le sujet. Je décris cette prose comme étant une
"catharsis ou un coming out sociétal."

Pourquoi ?
Parce que j'ai mis plus de trente ans avant de formaliser et écrire ce que j'ai vécu dans mes premières années.
Pendant longtemps, ça a été un bordel mental continu. même après moult consultation en psychanalyse.  Et chaque fois sans résultats.

Maintenant, c'est passé l'écriture est une bonne thérapie. Pour moi du moins.

Bon, voilà le texte Idée

http://thierry-mazaleyrat.fr/surdouetude.html

J'ai déjà eu l'occasion d’exhiber cette prose sur un autre sujet, pour me présenter, je crois Huh
Je ne le ferai pas une troisième fois, ce serait de exhibitionnisme. Ouaah !

Seneque
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 04/06/2015
Age : 60
Localisation : Normandie

http://thierry-mazaleyrat.fr/surdouetude.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Floranna14 le Mar 16 Juin 2015 - 10:34

Bonjour

Avant d'accepter, d'accueillir ma zébritude, je me suis effondrée. 20 ans de dépression.

Il a fallu l'AVC de mon fils à 18 mois pour me donner un grand coup de pied.

Mais, c'est une rencontre en 2010 qui m'a vraiment mis le pied à l'étrier.

En fait, l'immensité, la profondeur, la grandeur du traumatisme est à la hauteur de la puissance, de la force de la résilience.

En somme plus, on est tombé loin dans les profondeurs, plus on a de puissance pour remonter. Mais, il faut surmonter chaque obstacle en reprenant peu à peu confiance en soi.

On fait d'abord des petits pas.
Puis des pas un peu plus grands
Puis des pas de géant

En somme, il faut se recentrer sur soi-même, faire confiance aux choix que l'on fait, aux solutions que l'on adopte.

Facile à dire. Plus difficile à faire.
Mais pas infaisable.

A la sortie, quand on fait ce choix, non seulement on reprend confiance en soi, on regonfle son estime mais on se sent plus fort.
Plus on avance, moins on dépend des autres et plus on devient maître de sa vie.

Si nous sommes ici avec cette zébritude et ses difficultés, c'est que nous avons tous la capacité d'y faire face. Certes, cela implique une énorme remise en question personnelle. Mais, pour atteindre la sérénité, la paix intérieure, l'harmonie, l'équilibre, cela semble indispensable. Voire même inévitable

Floranna14
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 46
Date d'inscription : 13/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 16 Juin 2015 - 10:58

Pas mieux. Wink

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7815
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et résilience

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum