la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Aller en bas

la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par zebuline le Ven 30 Avr 2010 - 23:38

en fait je me rends compte que j'ai une peur terrible de venir parler sur ce forum...Je suis terrorisée à l'idée de parler de moi, sans mon masque.
J'ai tellement appris depuis toute petite à vivre avec un masque et à faire semblant...semblant que tout va bien...semblant de sourire...semblant de rire... Même moi, j'ai fini par y croire que j'étais quelqu'un de toujours souriante, de calme, de zen...j'ai cru pendant des années et des années entières que j'étais comme ça et tout le monde me le renvoyait. Alors qu'en fait je suis à l'opposé de tout cela : mon sourire n'était qu'une façade pour masquer un gouffre intérieur, mon calme était le seul moyen de ne pas m'effondrer en supportant ma tempête intérieure et ce volcan qui rugissait en moi...ma zenitude n'était qu'un leurre pour rassurer les autres et moi même devant mes angoisses sans fonds...
Voilà...aujourd'hui, je sais ce que je suis vraiment...et j'ai appris à ne plus sourire quand ça ne me fait pas sourire, j'ai appris à exprimer un peu plus mes émotions et à écouter mes ressentis...je sais que si j'aspire à la zenitude il me faudra faire un long chemin et accepter de me regarder avec lucidité et bienveillance...le chemin et long mais je crois que je suis sur la bonne voie.
Pourtant ça reste dur d'oser partager avec vous des sujets, de prendre le risque de me montrer aussi imparfaite et fragile parfois...
Je crois que j'ai tellement morflé étant enfant que du coup ma carapace s'est endurcie et ma capacité à faire confiance en l'autre s'est effritée... toujours une peur panique d'être manipulée en montrant ma fragilité...
J'ai appris à grandir seule et à ne faire confiance qu'à moi même et c'est pas simple d'oser faire un tout petit peu confiance aux autres.

Zebuline
avatar
zebuline
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 50
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 44
Localisation : Bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par WaterShed le Ven 30 Avr 2010 - 23:53

Zebuline, je me retrouve totalement dans cette idée de "masque" (mot qui revient très souvent), moi aussi j'en ai un et tout le monde croit que je suis souriant, de bonne humeur et bien dans ma peau...
Mais par contre je n'ai eu aucun problème à parler ici, et à devenir très proche de certains Z ici en quelques jours à peine Smile car je sais qu'ici je n'ai pas besoin de mon masque, au contraire, mieux vaut le laisser au vestiaire en entrant Wink

En espérant que tu trouveras vite la confiance ici parmi nous! cheers
avatar
WaterShed
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 303
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Invité le Sam 1 Mai 2010 - 1:01

...


Dernière édition par Zébulon le Jeu 5 Jan 2012 - 19:29, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par unique le Sam 1 Mai 2010 - 8:37

Bravo Zebuline, le premier pas est fait, tu t'es exprimée...
Et n'hésites pas à tester de nouvelles expériences avec nous, je servirai (je crois même pouvoir dire ON SERVIRA) volontier de cobaye, si ça peut t'aider dans la vie de tous les jours...
Ici pas de jugement, et le droit à l'erreur (ça je le défend bec et ongle, ce n'est pas parce qu'on est surdoué que l'on n'a pas le droit à l'erreur)

Continue comme ça

a+
juju
avatar
unique
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 212
Date d'inscription : 09/08/2009
Age : 37
Localisation : cholet...

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Christine le Sam 1 Mai 2010 - 9:43

Bonjour Zebuline,

Tu n'es pas la seule à avoir ce problème. J'ai moi-même été conditionnée à incarner ce que mon milieu social considérait comme la femme "parfaite". Etant en plus surdouée, je me suis immédiatement adaptée à cette attente de l'autre (on aime tellement faire plaisir, et on a tellement viscéralement besoin d'être aimé). Toujours souriante, disponible pour rendre service -ce qui est un devoir : devoir de générosité etc-, j'ai pris l'habitude de me remettre en question au lieu de remettre en question ce masque social... Après une longue dépression, dont je n'aurais très bien pu ne jamais me remettre, j'ose enfin être. J'écoute mon intuition, mon ressenti, je ne me juge -presque- plus, je suis enfin moi-même (70% du temps, n'exagérons rien). Quand quelque chose me déplait, je le dis, je le clame, et, ô surprise ! les autres apprennent à me respecter.
N'oublie pas, Zébuline, que ta fragilité est aussi ce qui permet de te rendre touchante, donc aimable...
I love you
avatar
Christine
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 56
Date d'inscription : 20/04/2010
Localisation : Lyon.

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Invité le Sam 1 Mai 2010 - 12:15

moi des masques j'en ai plein, et j'ai compris qu'ils n'étaient pas moi. Je m'en sers de temps en temps, mais ils ne collent plus à mon visage et je ne me confonds plus avec eux. T'inquiètes, on sait à quel point c'est difficile, quand on est coincé dans une marionnette, d'en sortir et d'accoucher de soi. Courage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Plaisance14 le Sam 1 Mai 2010 - 13:06

Hier encore , j'ai rajouté une tite touche à ce masque ,ce sarcophage devrais-je dire, qui m'étouffe : j'ai dessiné une tête de bonhomme souriant, dessin censé me représenter...C'est dur de sortir d'une coquille que l'on a patiemment,méthodiquement érigée au fil des ans ,au point de la confondre avec soi-même.Je me sens plus moi , avec quelques personnes choisies ,par ma douleur,le hasard qu'en troupeau zébré.Le zèbre a un côté bête.
avatar
Plaisance14
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 243
Date d'inscription : 11/06/2009
Age : 52
Localisation : Paris Plaisance

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par zebuline le Sam 1 Mai 2010 - 21:05

"Malgré tout je ne crois que cela soit simplement un masque. A force de chercher à travers diverses thérapies à être moi-même, j'ai de temps en temps l'immense bonheur d'y arriver. Certes de manière fugace et bien souvent involontaire, existe bel et bien ce moment où l'on est réellement soi-même. Et dans ces trop brefs instants, la chose curieuse se produit: le masque que l'on croyait porter devient vivant."

oui, moi aussi je me rends compte que, de plus en plus j'arrive à retrouver une vraie zénitude et j'ai tendance à sourire quand vraiment j'en ai envie...de plus en plus...au fil des thérapies j'ai réussi à réaccorder ces deux parties de moi : la partie sombre (qui existait bien mais donc je cherchais à cacher ou nier son existence) et la partie claire (celle que les autres voyaient et que mes parents me renvoyaient). En fait c'est un long travail de réajustement car jusqu'à il y a peu de temps encore, j'étais dans cette espèce de nébuleuse incompréhensible de décalage total avec moi même : en fait je comprenais rien car on me faisait comprendre en permanence que j'étais quelqu'un de très calme, très gentille, très zen, pas angoissé...alors qu'à l'intérieur de moi j'étais dans une noirceur extrême renforcée par cette impossibilité de l'extérioriser.
C'est bizarre comme on peut se trouver complètement piégé par un masque qui ne reflète pas du tout son état intérieur, c'est très destructeur, très angoissant.
Mais c'est vrai que cet état de piège est maintenant le plupart du temps derrière moi... Sauf que ça m'empêche pas de réaliser là, qu'avec vous, j'ai envie de mettre le masque, comme pour me protéger de "je ne sais pas quoi"... Donc, je préfère lire les témoignages des uns et des autres que témoigner moi même. Comme ci trop m'apitoyer sur mon sort pouvait me faire retomber dans les méandres dont je suis sortie avec tant de difficulté.
Peut-être qu'en ce moment j'ai plus envie de partager ma joie même si les moments durs sont là et reviennent parfois...besoin de positiver... je sens en même temps que ça me fait du bien de penser les choses du bon côté, que ça laisse beaucoup plus d'espoir...mais j'ai toujours en même temps cette petite crainte de retrouver mon masque et de me faire piéger...où est le juste milieu??
Pfuuu, j'ai l'impression de pas être claire du tout là...desolé si c'est la cas...ça va s'éclaircir avec le temps (mais bon, vu qu'il pleut ce soir,il va falloir attendre...).
avatar
zebuline
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 50
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 44
Localisation : Bretagne sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Philippe le Lun 3 Mai 2010 - 0:38

Bravo Zébuline (et les suivants) pour ton témoignage.

Il me vient une amusante réflexion.
Nous venons ici, tombons une partie de nos masques et montrons un peu plus qui nous sommes, car nous sommes censé-e-s être entre pairs, gens de bonne compagnie, dans l'acceptation, etc.
Or des masques, tou-te-s les humain-e-s en ont, pas seulement les surdoué-e-s.
Alors ça m'amène à me demander ce qui se passerait si l'on convainquait des personnes "normales" qu'elles sont sensibles, et qu'il existe un forum web de personnes comme elles où elles pourraient s'exprimer en toute sécurité... vous ne croyez pas que ça donnerait un résultat similaire?
J'ai déjà vécu quelque chose de cet ordre-là "en vrai".
Prophétie auto-réalisatrice... Wink

Mais alors, si on s'accorde la liberté d'être soi-même en toute occasion, qu'adviendra-t'il?
Doit-on s'attendre aux volées de bois vert, ou bien va-t'on désarçonner et amener les autres à faire de même?

L'aventure vaut sans doute la peine d'être tentée... Smile
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1989
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 41
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par chironex le Lun 3 Mai 2010 - 10:31

Bravo Zébuline! Les masques quand ils sont trop différents de l'être intérieur deviennent très lourds. Etre soi-même en toutes circonstances me semble un peu difficile: genre qu'est ce que tu en penses? (Quand quelqu'un a passé une semaine à peindre un tableau à chier) tout est une question de dosage, de confort personnel et d'épaisseur du masque! Courage!
avatar
chironex
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 175
Date d'inscription : 27/12/2009
Localisation : bruxelles

http://http//:out-of-the-bok-s.skynetblogs.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par delf le Mer 13 Juin 2018 - 18:02

Bonjour.
Le dernier message date un peu, mais il n'empêche qu'il traite de la question qui me torpille le crâne depuis des jours et des jours. Peut-être pourrez-vous y répondre : Comment avez-vous fait pour faire la différence entre votre masque et qui vous êtes vraiment? Quand le masque a pris toute la place, comment trouver ce qu'il reste derrière?

delf
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 13/06/2018
Age : 32
Localisation : alsace nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par unique le Mer 13 Juin 2018 - 18:52

Bonjour delf
Il n'y a que toi qui puisse savoir qui tu es vraiment.
Après chacun sa méthode...
Introspection, accompagnement thérapeutique, l'écriture.
Tu peux te baser également sur des livres de développement personnel. Pas en les lisant et les appliquant à la lettre mais en te demandant à chaque étape ce que tu ressens, ce que tu approuves, ce que tu ferais autrement... Etc.
Je vais pas te mentir, c'est une étape parfois longue et aussi parfois douloureuse (quand on se découvre nos défauts !).
La discussion avec ton entourage (famille, amis etc...) peut être un plus.

La finalité est, en tout cas pour ma part, une meilleure compréhension de son propre fonctionnement et une meilleure intégration sociale.

Bonne recherche ;-)
avatar
unique
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 212
Date d'inscription : 09/08/2009
Age : 37
Localisation : cholet...

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Olivier78 le Jeu 14 Juin 2018 - 1:16

Hello Delf,

Très simplement par déduction. Je suis un homme de 40 ans, j'ai partagé la vie de plusieurs femmes, ça n'a jamais fonctionné. Tu en déduis que tu es différent.

Ensuite une bonne copine HP, puis 2, puis 3, puis 4, te disent toutes que tu l'es, qu'elles l'ont toujours vu et su dès le premier regard. A ce stade tu sais que tu es différent et tu commence à comprendre de quel type de différence il s'agit.

Et puis enfin j'ai eu un enfant, testé, dans lequel je me retrouve totalement. La boucle est bouclée...

En résumé, je me suis servi du miroir que me renvoyais les autres pour déduire mes propres contours.
avatar
Olivier78
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 122
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 40
Localisation : Vernouillet

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Bimbang le Jeu 14 Juin 2018 - 1:45

Moi aussi j'avais peur. Terriblement.
Mais je me suis ouverte sur mon fil de présentation, parce que je n'avais pas d'autres choix. Il fallait que je me trouve moi.
Et puis j'ai effacé.
Je n'ai jamais vraiment eu de propos déplacés. Je n'ai eu d'opposition qu'ailleurs dans le forum, mais pas sur mon fil de présentation. Utilise le.

Quant à cette peur de te sentir confrontée à... peut être l'élite ? Il ne faut pas.
Nous sommes tous des spécialistes de quelque chose et des apprentis pour d'autres choses. C'est ça qui est intéressant justement.

Fais comme bon te semble.

Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3581
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par LoreleiSebasto le Jeu 14 Juin 2018 - 1:55

Le masque est une partie de nous, pas seulement de ce que l'on pense devoir être, mais aussi de notre manière personnelle, qui est nous profondément, de répondre à cette attente venue de l'extérieur et intériorisée -donc devenue une part de nous ; le masque peut être aussi un moyen pour nous d'évoluer, de devenir autre, ou une tentative vouée à l'échec d'évoluer qui vise le résultat et non les moyens de l'obtenir et peut nous couper de nos ressentis ; ou une terrible manière de régresser en s'adaptant à une normalité bas de gamme, mais qui en fin de compte n'est qu'une expérience de vie dans un parcours -nécessaire, indispensable ; et puis enfin personne ne sait ce qu'est l'être : essence immuable, ou ensemble de forces et de constituants en perpétuel mouvement, ou les deux? Le problème du masque est ce qu'il nous masque de nous-même que nous ne pouvons pas connaître, mais les bons masques possèdent la propriété extraordinaire de nous révéler nos parts inconnues, inconnaissables autrement, car la "personne" n'est que ce qui parle à travers le masque : changer de masque c'est découvrir que l'on peut être une autre personne ; les masques sont notre nature sociale, les collectionner est un premier pas avant de découvrir que nous pouvons tous les porter simultanément, et toutes les couleurs se mélangent en un blanc apparemment neutre mais que l'oeil exercé reconnaît riche de toutes les potentialités, car je ne suis personne en particulier, je n'est pas un masque : non pas "un autre"  -mais tous en général et aucun en particulier.
avatar
LoreleiSebasto
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 290
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 30
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Invité le Ven 15 Juin 2018 - 23:00

[quote="delf"]Bonjour.
Le dernier message date un peu, mais il n'empêche qu'il traite de la question qui me torpille le crâne depuis des jours et des jours. Peut-être pourrez-vous y répondre : Comment avez-vous fait pour faire la différence entre votre masque et qui vous êtes vraiment? Quand le masque a pris toute la place, comment trouver ce qu'il reste derrière? [/quote]


Merci de relancer ce post qui me tient à coeur.

Je découvre aussi la zébritude, consciemment en tout cas, depuis peu. Je ne ferai pas de réponse trop longue. Je me suis posé la même question. Alors, j'ai cherché autour de moi la personne avec qui, du plus loin que je me souvienne dans ma vie, j'avais la sensation de m'être le moins cachée. Il y en a toujours une. Il y  a parfois d'autres personnes avec qui  tu t'es "caché" à certains moments de ta vie et pas à d'autres.
Pour identifier cette personne autour de toi, je fais ce test: c'est une  cette personne qui a continué à te voir malgré tes "états zébresques" et toi aussi tu as voulu la revoir sans que la relation soit remise en question. Généralement, c'est une longue relation, qui a duré dans le temps.

En résumé, quand je me pose la question "qui je suis vraiment", je pense à comment je suis quand je parle à cette personne.
Bonne route, je viens d'Alsace aussi même si j'n'y vis plus

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par berimbau le Lun 25 Juin 2018 - 10:42

En discutant avec des surdoués, je me rends compte qu'il y a, grosso modo, deux types de profils:
- Ceux qui portent un masque et souffrent de ne pas être eux-mêmes.
- Ceux qui n'arrivent pas à faire semblant et souffrent des réactions des autres.

Pour ma part, je fais partie des premiers.

Faire tomber le masque c'est trèèèès difficile car:
1. souvent on ne sait pas vraiment qui on est derrière
2. on a habitué les autres et il faut affronter les réactions nouvelles qui peuvent être violentes et nous sommes des hypersensibles préoccupés par le regard des autres.

C'est un travail difficile mais quand on commence à être soi on se rend compte que l'authenticité c'est -heureusement- une chose addictive. On gagne en sérénité.

Comment faire:
1. Se connaître.
2. Etre soi quand on est avec.. soi.
3. Commencer à être soi avec les autres

A ce moment-là on réalise que porter un masque, savoir faire semblant c'est aussi une force. On est hyper-adaptables!
Ca permet par exemple:
- de s'adapter dans des milieux nouveaux
- d'aller au contact de gens différents et d'apprendre sur eux. D'être bienvenu(e) en toute situation, de vivre des expérience différentes, dans des milieux différents et avec des gens différents de nous.
- d'avoir le comportement adapté dans les situations adaptées. Ex: la situation est conflictuelle, l'autre est un gros con mais j'ai tout intérêt à ne pas me fâcher, grâce à mes talents d'adaptation, je vais pouvoir m'en sortir

L'enjeu, c'est de contrôler ce talent et d'apprendre la modération !


avatar
berimbau
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 171
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Olivier78 le Lun 25 Juin 2018 - 10:50

Analyse très juste.

Je suis dans la seconde catégorie : impossible de porter un masque, du coup en décalage permanent avec tout le monde. Et j'en souffre.

La seule solution que j'aurais trouvé serait de partager ma zébritude, de dire aux autres comment je fonctionne, mais je n'ai pas le courage, hormis 3 - 4 personnes sur terre. Du coup je me sens un peu seul. Sauf ici :-)
avatar
Olivier78
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 122
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 40
Localisation : Vernouillet

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par delf le Lun 25 Juin 2018 - 11:09

@berimbau :

vous dites :
Comment faire:
1. Se connaître.


Voilà où le bas blesse.
Tout mon univers s'est chamboulé en faisant un burn out, et en apprenant ma zébritude, et aujourd'hui, je fais une vraie crise d'identité.
Les message ci-dessus m'apportent quelques éléments de réponse, mais ça ne me suffit pas.... Je retente ma chance!
Comment savoir qui je suis ou ce que je suis?
Comment avez-vous fait, pour démêler le vrai du masque, une fois pris conscience du masque?

delf
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 13/06/2018
Age : 32
Localisation : alsace nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Olivier78 le Lun 25 Juin 2018 - 11:15

Parler avec des zèbres qui ont déjà de la bouteille. Ca m'a beaucoup aidé. Encore aujourd'hui.
Etre seul, aussi, pendant un temps.
avatar
Olivier78
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 122
Date d'inscription : 12/06/2018
Age : 40
Localisation : Vernouillet

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par berimbau le Lun 25 Juin 2018 - 14:55

delf a écrit:@berimbau :

vous dites :
Comment faire:
1. Se connaître.


Voilà où le bas blesse.
Tout mon univers s'est chamboulé en faisant un burn out, et en apprenant ma zébritude, et aujourd'hui, je fais une vraie crise d'identité.
Les message ci-dessus m'apportent quelques éléments de réponse, mais ça ne me suffit pas.... Je retente ma chance!
Comment savoir qui je suis ou ce que je suis?
Comment avez-vous fait, pour démêler le vrai du masque, une fois pris conscience du masque?

J'ai pas dit combien de temps duraient chaque étape et ça peut être très long!! Wink
Perso je suis encore entre la 1ère et la 2ème étape. Voici ce qui m'aide:

Quand je suis seule j'essaie de m'écouter VRAIMENT et de vivre en fonction de ce que je ressens, de ce que je pense, de ne plus m'autocensurer. Donc je me connais un peu mieux et j'apprends à m'accepter mais c'est de l'entraînement! J'ai remarqué que j'étais tellement dans le faux-self que je l'étais même seule !

Sinon je lis sur la douance et la psychologie en général. Comprendre c'est hyper important. Il ne faut pas se retreindre. De temps en temps tu vas tomber sur un truc quelque tu n'aurais jamais pensé et te dire "eh mais je fonctionne comme ça aussi!" et ça permet d'apprendre sur soi.

Une dernière chose c'est de voir un psy qui s'y connaisse en haut potentiel et qui saura te poser les bonnes questions, te faire voir qui tu es vraiment.

Et il faut apprendre la patience car déconstruire ce que l'on a érigé pendant de nombreuses années tout en construisant autre chose, ça prend du temps!
avatar
berimbau
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 171
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par Invité le Lun 25 Juin 2018 - 22:35

Bas les masques!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par La Cata Cyclique le Lun 2 Juil 2018 - 19:27

Masque, faux self ....

Qu'est ce que ca saoule ce vocabulaire qui veut rien dire.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: la peur de devoiler qui je suis vraiment...profondément...sans masque

Message par berimbau le Mar 3 Juil 2018 - 10:56

La Cata Cyclique a écrit:Masque, faux self ....

Qu'est ce que ca saoule ce vocabulaire qui veut rien dire.

Pourquoi ça ne veut rien dire?
avatar
berimbau
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 171
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum