La peur de la déception... préférer rêver !

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La quête

Message par Bird le Mar 2 Avr 2013 - 19:46

J'aurais préféré la version filmée en cabine au studio, mais elle ne passe pas...


Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

La quête (bis)

Message par Bird le Mar 2 Avr 2013 - 19:48

Trouvé !


Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par Bird le Mar 2 Avr 2013 - 19:51

Le plus difficile : s'estimer suffisamment pour devenir "capable de" et se libérer de la trouille (donc oser et affronter les échecs pour ce qu'ils sont, cad pas la fin de tout); trouver les gens avec qui et l'énergie avec quoi... .

Et quoi d'autre ? Shocked

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par Rev Hi Hi Hi Hi le Mar 2 Avr 2013 - 20:13

c'est vrai Bird, trouver les gens avec qui, s'emplir de cette énergie, cela boost, et les questions de realisation de soi et des reves s'evaporent

Rev Hi Hi Hi Hi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 480
Date d'inscription : 03/07/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par CarpeDiem le Mar 2 Avr 2013 - 21:06

Au risque d'avoir l'air neuneu, avec les bonnes personnes, on se sent pousser des ailes! Smile

CarpeDiem
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 895
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par Bird le Mar 2 Avr 2013 - 21:14

(Les neuneu équilibrent la trajectoire).
Huh

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par CarpeDiem le Mar 2 Avr 2013 - 21:16

Bird a écrit:(Les neuneu équilibrent la trajectoire).
Huh
Parfaitement!

CarpeDiem
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 895
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par bepo le Ven 28 Juin 2013 - 12:47

Merci de débusquer ce topic où est parfaitement bien décrite cette problématique.

Par contre je trouve le rêve parfaitement décevant. L'idée qu'un cheminement uniquement mental puissent remplacer complètement une expérience réelle me laisse dubitatif.

Je trouve l’évocation de ce besoin d'excitation assez pertinente.
Quand à la peur de la déception, c'est une terminologie qui pour moi renvoie beaucoup vers la toute puissance du libre arbitre.
Hors il existe des structures cérébrales dont le rôle est en gros de peser le pour et le contre d'un investissement personnel, probablement en mettant en perspective la situation en cours avec des expériences passées.
(J'ai beaucoup de mal a savoir ou se placent la dedans les stratégies conscientes. Simple aiguillage ponctuel. Justification a posteriori, qui permet ou évite d'être classé par les autres.)
Par contre cela me semble très lié avec les phénomènes de dépendance, les troubles de l'attention.

Il me semble aussi qu'il doit probablement exister un mécanisme automatique qui diminue le seuil de motivation individuelle requis pour se mettre en branle lorsque l'on est en groupe. C'est même le propre des espèces grégaires qui pour l'être doivent forcément être munie d'un mécanisme qui favorise le groupe. Sauf règlement par la force (la hierarchie etc), cela doit aussi impliquer une sorte de compromission des ses valeurs propres.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par -Wa- le Sam 13 Juil 2013 - 9:35

La peur de dire ou de faire quelque chose de stupide, aussi. Il m'est arrivée de vouloir commencer quelque chose, et puis de me dire : de toutes façons, ce que je vais en faire va être nul, sans intérêt, et (ce qui rejoint les commentaires précédents) je n'y arriverai pas, a quoi bon ?
Ou encore je veux faire plusieurs chose a la fois et ne fais finalement aucune des deux car laquelle choisir ? Parfois heureusement jarrive a me concentrer suffisamment pour établir un ordre mais bon, c'est dur ^^
De plus, quand on imagine, on maîtrise tout et donc pas de risque de déception, tandis que dans le réel, il faut accepter de pouvoir se tromper, de connaître un échec, ou bien que les autres ne comprennent pas le but de notre tâche, le pourquoi de l'acharnement, et ça, c'est terriblement effrayant et a entraîne une certaine tétanie (pour moi en tous cas)
En tous cas, quel soulagement de me retrouver dans vos posts ! bom A chaque fois que je viens sur ce forum je me dis : ah eh bien en fait ça va, je suis normale ! (Enfin normale, tout est relatif !


Dernière édition par -Wa- le Sam 13 Juil 2013 - 9:43, édité 1 fois (Raison : Ajouter du texte)

-Wa-
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 238
Date d'inscription : 26/06/2013
Localisation : Sur Wakah Chan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par Ainaelin le Sam 13 Juil 2013 - 15:29

-Wa- a écrit:De plus, quand on imagine, on maîtrise tout et donc pas de risque de déception
Même quand j'imagine, je suis déçu. C'est mon côté maso. Avant, quand je commençais à tomber amoureux et que j'imaginais une rencontre, j'imaginais d'abord que la fille me renvoyait dans mes 22, voire m'humiliait en public. Si jamais j'imaginais, comme beaucoup de mecs, que je la sauvais d'une agression, c'était pour mourir moi-même en la défendant (quand ça se finissait bien, c'est qu'elle avait réussi à prendre la fuite pendant ce temps, mais parfois, ma mort ne servait à rien).

Ce n'est qu'après les premières scènes négatives que mon imagination pouvait se tourner vers des scènes plus positives. Bon, maintenant, ça va mieux, et je peux imaginer directement des happy endings, mais je penserais toujours, je crois, à des tournures tragiques à un moment ou à un autre. ^^

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par -Wa- le Sam 13 Juil 2013 - 17:27

J'essayais de rester positive ^^ c'est aussi ce qui m'arrive, mais la déception n'est pas la même, elle reste maîtrisée ! L'échec, même si on le vit un peu, reste imaginaire, et il est plus facile de passer à autre chose ! Quand j'imagine rater quelque chose, je suis déçue,  mais ça ne dure pas, tandis que dans le réel, je suis incapable de me focaliser sur autre chose, et l'échec met dans un état indescriptible =/ je suis même capable de m'enfoncer plus bas que terre sans réelles raisons si je loupe quelque chose.
Chacun son côté maso Dent pétée

-Wa-
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 238
Date d'inscription : 26/06/2013
Localisation : Sur Wakah Chan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par abou le Mar 16 Juil 2013 - 1:01

Je ressens ça aussi (j'ai pas lu toutes les réponses, alors je parle évidemment du premier post). Mais en ce qui me concerne, j'ai davantage l'impression que c'est parce que j'imagine tout un tas de choses en même temps, je vis l'excitation de plusieurs projets à la fois, alors quand je m'installe et que j'ai le temps de faire quelque chose, l'envie m'a passée, peut-être un peu parce que dans le «rêve» ça me semblait mieux, aller plus vite, plus excitant (comme une ellipse au montage d'un film!), mais je crois aussi qu'il y a beaucoup du fait que je suis contrainte à ce moment-là de ne faire qu'une chose à la fois. Je pense à tout ce que je pourrais faire d'autre, et ça m'arrête même si je sais qu'ainsi je finis par perdre mon temps, et je m'en veux... Bon, évidemment, y a des fois, je me force à commencer quand même, parce que sinon je ne ferais jamais rien, mais c'est quand même une situation que je croise souvent. Mais quand j'arrive à me lancer, alors il n'y a pas grand chose pour m'arrêter.

abou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 22/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par -Wa- le Jeu 18 Juil 2013 - 20:22

Je crois que c'est la raison pour laquelle j'ai du mal à acquérir les connaissances que je voudrais : quand je veux apprendre quelque chose (alors attention, quand je veux apprendre un truc, ça ne sera pas la définition d'un mot, mais toutes les racines grecques et latines pour comprendre l'étymologie, et ce ne sera pas la date du big bang mais son essence, pas le nom des planètes mais l'organisation de l'univers... etc ^^) je me décourage en 5 secondes, comme un ballon qui se dégonfle d'un coup. Je vais me dire : J'ai envie d'apprendre ça... Ah ouais génial, je vais regarder ! Je regarde.. Oh la la ! Il va falloir que je fasse un effort pour tout comprendre.. Ca sert à rien, je ne vais jamais retenir tout ça, encore moins l'apprendre en une seule fois comme je voudrais pour passer à un autre truc à apprendre de tout aussi énorme.... Du coup, eh bien je laisse tomber et ensuite je suis frustrée parce que j'ai l'impression de ne rien savoir. Surtout que lorsque je veux apprendre quelque chose, j'ai tendance à zapper les bases (trop facile, c'est pour les débutants, bla bla bla) et à aller au plus dur, fait pour les connaisseurs. Et souvent (ça arrive que je comprenne quand même) je ne saisies pas tout. Alors il faut que je me force à lire les bases, et à rester en place sinon je finis par zapper. Bref, le serpent qui se mord la queue ^^ Impec ! 

-Wa-
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 238
Date d'inscription : 26/06/2013
Localisation : Sur Wakah Chan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par Sky le Ven 19 Juil 2013 - 0:48

J'ai pas mal ce problème aussi. Enfin, si j'ai bien saisi le sujet, parce qu'il est tard et que j'ai lu en diagonale; mais je pense être dans le thème.

Plus que la peur de la déception, c'est peut être aussi la peur de l'échec non ? Et la peur de se retrouver "face à soi", dans le sens ou, tout zèbre qu'on puisse être, il nous faut quand même passer par des étapes qu'on préférerait zapper.

Pour mon cas, j'ai trèèèès longtemps pensé que t'es doué, ou tu l'es pas. Pour faire plus clair, j'aime le dessin et fût un temps ou je faisais de la photo. Ben je pensais que ces gens super doués que j'admiraient n'avaient pas eu besoin d'apprendre, ni de travailler leur "don".
Ce qui est bien évidemment faux.
Je trouve que ça se rapproche de ce ton "problème" -Wa-, on aimerait tout savoir d'un coup, tout comprendre sans avoir à galérer, sans que ça prenne des semaines/mois/années. Mais faut bien se rendre à l'évidence que c'est pas possible.
J'ai aussi cette impression de ne rien savoir, de ne rien retenir même.

J'ai trouvé un début de "remède" à mon souci en me mettant à la guitare. C'est con mais j'ai bien du garder en tête que si je veux savoir jouer quoi que ce soit, il va me falloir de la patience, commencer par les bases (ou tout du moins par des choses simples), accepter de ne pas faire parfait du premier coup (voire même de ne pas faire parfait du tout), je vais devoir TRAVAILLER, tous les jours, pour m'améliorer. Petit à petit, cette façon de penser se propage à d'autres centres d'intérêts (notamment au dessin donc).

Et au final, moi qui avait l'impression de ne rien savoir, rien connaître, ne rien apprendre et pire ne rien faire, je finis par changer ça petit à petit, j'ai toujours l'impression de ne pas en savoir autant que je le voudrais, mais dans ces moments là, il me suffit de regarder ma guitare par exemple, et aussitôt, ça me remonte un peu le moral, et je me dis que si, j'apprend, et je fais quelque chose.

Pour le savoir théorique, c'est pareil. Il faut accepter de commencer par le début, d'y aller petit à petit, même si ça va lentement.

C'est ce que je me dis, parce que j'en ai marre de me morfondre sur ma "non-connaissance de plein de trucs qui m'intéressent". Quand j'y pense, quand je pense au temps passé à me dire "pff je connais rien, j'apprend rien, mais qu'est-ce que je fais de ma vie ?!" ben c'est du temps que j'aurai pu mettre à profit pour autre chose.

Je crois qu'il n'y a pas de solution miracle. Il faut simplement "se faire violence" si on veut changer notre façon de voir les choses. Et arrêter de placer la barre trop haut.

Sky
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 15/06/2013
Age : 29
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par abou le Lun 22 Juil 2013 - 21:59

C'est très juste ce que tu dis Sky, je me retrouve totalement dans ce que tu dis. Le dessin par exemple, j'ai un don naturel pour ça, mais malgré ça, je pensais aussi que tu naissais avec un certain niveau de compétence en art et que ça s'arrêtait là. Du coup, il y a quelques années, j'ai presque totalement arrêté parce que j'étais découragée par les talents d'autres artistes et je me disais que je n'atteindrais jamais ce niveau. Je m'y suis remise sérieusement il y a environs deux ans, et je croyais bizarrement que j'étais devenue trop vieille pour m'améliorer (la vingtaine... trop vieille...), mais voilà, j'ai fait un bond de géant depuis et je m'en veux d'avoir presque complètement laissé tombé, parce que je me dis que j'en serais à un niveau encore plus haut aujourd'hui... Mais grâce à ça, maintenant, j'ai réalisé un peu la même chose que toi avec la guitare : il y a des choses qui prennent du temps et il faut prendre le temps si cette chose que tu veux apprendre te tient à coeur. Bon, c'est pas toujours facile, mais j'essaie de me le rappeler. Comme pour écrire un livre : je me suis forcée à une discipline consistant à écrire 2 pages par jour minimum. Et ça a marché (je suis pas publiée, mais j'ai un manuscrit de 200 pages maintenant).

Mais il reste encore des domaine qui me passionnent pour un bref instant, où je me décourage comme -Wa-... je veux tout savoir tout-de-suite... Un premier échec suffit souvent à me faire tout laisser tomber. Mais parfois, j'y reviens, ça peut être des mois ou des années plus tard, et c'est comme si j'avais soudainement une révélation : j'ai pas encore commencé, mais je sais que je vais réussir, je le sens, je suis prête pour ça. Et généralement c'est vrai, je sais pas, c'est comme une espèce de visualisation où l'hypothèse de l'échec n'existe pas (c'est pas intentionnel du genre : ok sois positive ! C'est juste comme ça, je n'arrives pas à expliquer...), il n'y a qu'un seul chemin possible, du coup quand je m'y met pour de vrai, ça ne peut faire autrement que d'aller bien.

abou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 22/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par mrs doubtfull le Mar 23 Juil 2013 - 9:07

Mes deux zebrillons se sont mis à la musique ( guitare et batterie + solfège), et effectivement, c'est un très bon moyen de comprendre la nécessité de répéter, de s'entraîner . Au départ, le plus jeune jouait à peine 5 minutes et me disait " mais c'est bon, je l'ai fait une fois!" ( sur le ton de la colère, bien sur!)

Cet apprentissage est très utile pour apprendre à travailler, accepter la répétition, et les enfants finissent par transposer aux devoirs scolaires. Ouf!

On peut faire le parallèle aussi avec le sport: sans entraînement, le plus doué des sportifs n'est plus qu'une bille!

J'ai lu récemment que le génie des claquettes Fred Astaire s'entraînait 8 heures par jour quand il ne tournait pas...
Les guitaristes manouches comme le virtuose Bireli Lagrene raconte aussi qu'il jouait avec son frère de la sortie de l'école à la nuit , juste le temps d'avaler son goûter...

Bien que convaincue par tout ça, il me reste personnellement ã le mettre en pratique! Dur quand on a pris des dizaines d'années de mauvaises habitudes...celle de faire le minimum!

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par abou le Mar 23 Juil 2013 - 16:57

Tu relève un bon point mrs doubtfull avec tes exemples. On a souvent cette fausse perception que des génies tel Fred Astaire, comme tu l'as si bien dit, ont la science infuse, alors qu'ils ont travaillé fort pour devenir des «génies». Avoir une prédisposition aide bien sûr à réussir dans un domaine, mais si on ne travaille pas, on va rester au même niveau. Avoir un talent naturel ne suffit pas. Je me demande bien si c'est parce qu'on a l'habitude de comprendre rapidement les choses la plupart du temps (quand le domaine nous intéresse généralement), qu'on a du mal à prendre le temps qu'il faut pour tout ce qui nécessite de la pratique.

abou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 22/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par mrs doubtfull le Mar 23 Juil 2013 - 17:12

Je crois surtout qu'on n'a pas l'habitude de travailler trop dur pour comprendre...
Autre exemple: ma sœur qui a eu au départ moins de facilité à l'école que moi est allée beaucoup plus loin ...elle a appris dès l'école primaire à travailler, régulièrement.
Et moi, je me suis lamentablement cassée la figure quand les études ont demandé plus d'effort que des révisions de dernières minutes avant les examens...
Je fais actuellement le métier qui m'a demandé à peu près zéro effort...
Et je regrette Rolling Eyes 

A part ça tu as tout a fait raison de souligner que le génie, au départ, ça aide ( oui, toujours Fred Astaire !!! On dirait quand il danse qu'il ne pèse pas plus lourd qu'une plume et surtout qu'il fait tout ça sans effort! Grosse illusion!)

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: La peur de la déception... préférer rêver !

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:55


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum