Un Arkange se présente

Page 5 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par fenotte le Dim 7 Oct 2012 - 21:03

Bliss cette photo est magnifique, merci
Archange c'est peut-être un moyen de dire que mon temps je préfère pour le moment le consacrer à autre chose. J'ai quand même des difficultés d'organisation (j'ai deux enfants en bas age à récupérer le soir, je change souvent de lieu de travail, donc pas facile de prendre des rendez-vous sur mes seuls créneaux dispo entre midi et deux, quand le travail ne me les grignote pas). Mais bref, je suis déjà allée voir un psy mais j'avais un but à l'époque, je savais ce que je cherchais, et je l'ai trouvé.
La prochaine fois que j'irai je pense que ce sera pour vérifier que ce psy est à même de tester et comprendre mes enfants. Mais je suis encore en pleine lecture de JSF et tout cela mûrit doucement en moi.
Par contre l'ostéopathe, oui ! J'y suis retournée hier et elle m'a fait comprendre en parlant de mes tensions pourquoi elles reviennent. Comme un psy elle m'a permis de comprendre pourquoi je change de travail aujourd"hui, car cette fois c'est moi qui ait pris les devants. J'en suis encore étonnée... Pour moi combiner des techniques de "libération" corporelle et psychique c'est l'idéal.

fenotte
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 125
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par ⚡ Foxy Charlie ⚡ le Lun 15 Oct 2012 - 19:35

What a Face
Sorry, j'étais sur mon nombril et du coup j'ai raté des trucs en vision périphérique!

⚡ Foxy Charlie ⚡
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 34
Localisation : Sur son terril

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Renarde20 le Lun 15 Oct 2012 - 22:28

Un ange Long hug

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Arkange le Jeu 18 Oct 2012 - 1:09

Coucou Mog-làma - Boule de p'luche,

Whaou, tu le tutoyais Roger ? En tout cas c'est beau comme tu en écris de lui et de votre relation.

Mogwai a écrit:"Si on ne prend pas le risque de souffrir, ça ne sert à rien de vivre !"
Approuve Approuve Bravo ! Impec !

Mogwai a écrit:1-je pars
2-il meurt
Outch. En effet, logique de l'inconscient.

Autre lecture possible : tu sens la tumeur, tu t'en vas avant de le voir s'abimer, tu gardes donc de lui une image intacte. Semble être confirmé par l'acte manqué du non-appel après les coquilles.

Un père symbolique, ça fonctionne encore même quand il est mort dans le réel. C'est peut-être surprenant mais un père mort joue parfois mieux son rôle qu'un père vivant.

Transfert non liquidé. C'est fréquent, et logique avec les premiers psy. Finalement, ce que tu décris de la liquidation, n'est pas destiné à un psy en particulier mais à l'Autre dont il se fait l'incarnation. Liquidation du transfert, c'est presque la fin de l'analyse (dans le sens terminée)... et ça fait (ça peut faire) super mal. (précision : ce que j'écris s'ajoute juste à ce que tu as écrit, et ne le contredit pas)
Donc reprendre l'analyse pour la terminer semble être une bonne idée. Choisir un homme apparaît nécessaire.

Truc osé (si trop, dites et j'ôte) : il semblerait que la fatalité se soit modifiée.
1. Je pars
2. Mais je reste quand même (pour qu'il ne meurt pas).
3. Il presque-meurt quand-même
4. Je pars
5. Il vit

Mogwai a écrit:Hop hop, t'as rien pété du tout.
Et bein dis-donc, t'es super solide, parce que je t'ai vraiment serré super fort. Tes apports en calcium doivent être bons. C'est plutôt lait au chocolat ou fromage des Pyrénées ?
Mogwai a écrit:Je ne crois pas que ce soit relié à une quelconque paranoïa...
euh, j'voulais juste dire un peu parano, c'est à dire un peu méfiant en langage commun, et non pas « paranoïaque » au sens psychiatrique ou psychanalytique du terme.
C'est aussi et surtout parce que j'avais hérité, de mes années d'organisation d'évènements illégaux, cette tendance, et qu'elle est restée comme un automatisme longtemps après qu'elle n'ait plus lieu d'être, ayant sagement repris les chemins de la légalité (euh, bon ok, je roule peut-être un peu trop vite...mais il me reste encore trois points). De plus, elle était redoublée par ma vie en présence de quelqu'un dont la méfiance est quasi de nature et systématique.
L'autre truc dont je pouvais aussi rationnellement me protéger, était ce qui de mon inconscient m'était caché, ce que je n'aurai voulu voir, et donc qui aurai pu, de ne pas être assumé, m'être dangereux si on me le renvoyait.
Du coup, finalement, une prise de conscience libératrice avec le bouquet mental final quand j'ai réalisé que de toutes façons, si le truc du destin se déroulait et que je mourrai en ayant suffisamment été célèbre pour que quelques-uns prennent la peine d'en écrire sur moi, ils se servirait allègrement dans tout ce qui peut être possible, bunker ou pas, pour le meilleur comme pour le pire.
De plus, la difficulté, avec la bunkerisation, c'est qu'elle est aujourd'hui tout bonnement devenue quasi impossible, et qu'à moins de vivre hors civilisation, n'importe quel bon hacker au service du côté obscur peut tranquillement faire ses courses.
En résumé : paranoïaque faut vraiment avoir une bonne raison de l'être vu que cela fait dépenser beaucoup d'énergie pour un faible niveau de protection, et autistique (même aspi...) ça ne protège pas vraiment non plus et le coût de la privation qu'il suppose est bien trop important. Bref, je perçois une évolution dans mes mécanismes de défense. Cela pourrait s'exprimer par : savoir résister, savoir éviter, et maintenant, savoir se laisser traverser. C'est très néomatricien, je trouve.

Je marque une pause juste pour dire que je viens de partir dans ma tête sur tout ça et plus, et que je regrette que l'écriture soit un instrument si misérable que je n'en puisse t'en communiquer même l'infime.

Envie de te faire un sourire caresse à ton âme pour les regards bienveillants et résiliants que tu adresses et portes à ces petits autres comme toi. Un exemple particulier de « braillage » qui ne cesse de me choquer : l'enfant dans la rue tombe et se fait mal, le parent l'engueule comme du poisson pourri. Bénéfice éducatif net : le conditionnement négatif est amplifié, l'enfant chutera donc moins conséquence inconsciente de la nécessité d'avoir à se protéger des attaques subjectives (finalement si c'est juste le menton qui est touché, ce n'est pour le sujet pas forcément si grave. Alors que là, il est touché directement à vif). Bénéfice subjectif net pour le parent : l'impression négative qu'il a ressentie à cause du fait que son enfant ait chuté (ex : la honte, ou bien la souffrance sympathico-empathique, ou la robe tachée et ses conséquences, etc) est de suite évacuée sur le gamin... l'appareil psychique est donc préservé, au détriment de celui qui en était à l'origine. Mais, bon, tout cela est quand même horriblement triste. Un câlin, ça marche aussi, et c'est quand même tellement plus agréable et plus joli.

Je réitère et anathème mon paragraphe de pause. Tu peux le tenir pour une constante.

Mogwai a écrit:Il n'était pas utile de le poster bien sûr, j'ai bien fait
Oui évidemment... et en même temps, peut-être que non après-tout. Si on sait le prendre comme une réflexion intellectuelle et aucunement comme un conseil, on peut légitimement se demander quelles auraient pu en être les conséquences. Parfois, laisser transparaître la noirceur de son âme au service de la vérité, fut-elle tout aussi noire, peut apparaître salutaire ou bénéfique. Parfois, savoir tel un miroir, renvoyer la haine à son expéditeur, n'est pas inutile, et en user, pas immoral. Parfois, l'autre confronté à un reflet de lui-même dont il ne peut plus dénier la laideur, parvient enfin à modifier sa grimace. Parfois seulement, oui, je sais, malheureusement.

Mogwai a écrit:Mais à ce jour, se pose toujours pour moi la question du pardon. Enfin, disons qu'on me la pose souvent plutôt. Je peux comprendre (en particulier à la lumière du critère Z), mais pas pardonner. J'ai beau y réfléchir, je crois que je ne peux réellement pardonner quelqu'un que s'il me le demande en fait. S'il reconnaît ses torts en gros...
Il me semble qu'il y a deux niveaux de pardon à bien discriminer. Le premier est celui qui s'adresse à l'autre en tant qu'altérité. L'autre qui n'est pas moi ne mérite mon pardon que s'il me le demande. Faire un cadeau spontané à celui qui vient de nous faire du mal et qui n'a donné aucun signe de repentance et de modifications de son comportement (les deux étant nécessaires conjointement), apparaît tout à fait injustifié. De quel droit soulager l'autre de l'effort à faire qu'exige la demande de pardon véridique ? De quel droit le priver de cette chance que cela est pour lui s'il parvient à le faire ?
Le deuxième est celui qui s'adresse à l'autre en tant que semblable, l'autre en tant qu'autre moi. Si nous arrivons à ressentir en nous, ce qui de ce comportement que nous honnissons pourrait être similaire, si nous parvenons à demander pardon à ces autres que nous avons lésé, ne serait-ce qu'intérieurement pour les cas les moins ou les plus graves, si nous parvenons à nous demander à nous même pardon , alors oui, je pense que pour ce qui est de l'essentiel des cas nous pouvons nous pardonner et donc pardonner à l'autre en tant qu'il est nous.
En fait, en lisant cette lettre qui ne m'était pas originellement adressée, je l'ai nécessairement reçue, aussi, à un certain niveau que permet la grammaire et la syntaxe française. Dans cette lettre, tu dis tu. Et c'est moi qui lis, donc le tu c'est moi. Donc c'est moi, qui reçois ça directement, alors que je ne suis pourtant coupable de ces accusations que par procuration. Et donc, à ce niveau bien précis de lecture, la première pensée qui m'a traversé fut : « je n'aurai jamais du faire de fille tellement je ne suis pas à la hauteur ». Puis, avec un pas vers mon moi à moi : « je n'aurai jamais d'enfant car je ne serais jamais capable d'être à la hauteur de ce que j'exige du père de ma fille ». Puis : « j'ai bien raison finalement de me trouver en situation à mon âge de ne pas avoir d'enfant, ni d'en faire ». Puis, captant l'effet surmoïque (au sens lacanien, pas freudien) dévastateur à l’œuvre dans cette pensée, j'ai commencé à en culpabiliser, puis à m'en demander pardon. Puis, là, j'ai commencé à me pardonner. J'ai commencé à m'entrevoir comme un père pas du tout à la hauteur mais finalement pas si bon que ça à jeter à la poubelle malgré mes défaillances. J'ai commencé à ressentir, qu'en dépit de toute cette peine que je risquai de causer à celui ou celle à qui j'aurai « donné » la vie, peut-être, ça pouvait quand-même valoir le coup de le faire.
Bon tout cela est bien joli, mais se pose tout de même la question de la légitimité du pardon. Je n'évoque pas l'aspect moral, à savoir si l'acte serait ou non moralement pardonnable, mais plutôt l'aspect fonctionnel de la chose : Est-il judicieux ou non de se pardonner maintenant ? Non pas est-ce qu'on le mérite substantiellement, mais de par nos actuels, et supposés à venir, comportements. Finalement se pose le problème fonctionnel de la tolérance. Je prend pour exemple quelque chose d’anodin pour pouvoir expliciter mon propos : Dans le train, pendant que je faisais mes études et donc le prenait quotidiennement, un jour, une grosse dame s'assoit en deuxième classe, prenant deux places alors que le train n'en disposait pas de libre. Ma tolérance à son égard était à sa limite quand je l'ai vu sortir un paquet de cinq mars et les manger les uns à la suite des autres (c'est à dire plus de mille kilocalories de sucre et de mauvaises graisses). Là, face à la folie de sa conduite s'ajoutant à son inesthétisme, et sa prévalence autoproclamée (elle prenait deux places, et donc la place de quelqu'un, et sans même s'acquitter d'un billet de première), je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir (pas seulement d'en être traversé mais aussi de la prendre à mon compte un instant) une pensée de haine à son égard. Bien mal m'en a pris, puisque j'ai été aussitôt foudroyé de culpabilité, puisqu'après tout, en étant un fumeur donc en m'intoxiquant volontairement, je ne faisais pas mieux qu'elle. En la condamnant, je me condamnais moi aussi. Donc, je lui ai pardonné (dans ma tête, évidemment elle n'a même pas pensé en vrai à me demander pardon la grosse), d'autant plus facilement que j'ai moi-même été gros entre 13 et 14 ans, et que ce n'était pas si simple. Je me suis donc moi aussi pardonné, et ainsi soulagé ma culpabilité. Je me sens, mieux, elle se sens mieux (que ce que cela aurai pu être si je m'étais abaissé à un passage à l'acte verbal ou non), mais bon, elle continue de mourir d'obésité (si ce n'est déjà fait totalement) et moi de toxicomanie tabagique.
Donc, au final, je me dis que le pardon ça devrait parfois attendre d'être mérité avant d'être totalement accordé, même pour soi-même ; en même temps que je me dis qu'il est peut-être aussi un préalable nécessaire à tout changement important possible.
Les mots « faire amende honorable » résonnent encore et encore. Que pourrait donc être cette chose, qui apparaît conditionnelle du pardon légitime ?
Mogwai a écrit:la prochaine fois qu'on se voit je VEUX un câlin hein !
Bon, après toutes ces digressions humoristique on en arrive enfin aux choses sérieuses. La réponse est donc : Où et quand !

Arkange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 41
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Invité le Jeu 18 Oct 2012 - 12:50

.


Dernière édition par Loic le Sam 8 Déc 2012 - 14:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par fenotte le Jeu 18 Oct 2012 - 13:04

Bonjour,
j'ai plein de boulot mais je suis passée lire et j'ai trouvé très intéressant cette réflexion sur le pardon. Merci

fenotte
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 125
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par ♡Maïa le Jeu 18 Oct 2012 - 22:25

Aaaaah, ma ptite dose d'Arkangeries, miam Smile
C'est malin ! J'avais prévu de me coucher à 23h ce soir, ça va être dur de te répondre dans les deux minutes qui me restent..........
Arkange a écrit:Whaou, tu le tutoyais Roger ?
Ben oui. Pas au début en individuel. Mais après j'ai fait du groupe, et il proposait à tout le monde d'utiliser le tutoiement dans ce contexte. La première séance en tête à tête qui a suivi, j'ai pas eu le cran de continuer à le tutoyer Wink Mais bon, avec le temps, ça s'est finalement installé naturellement...
Arkange a écrit:Un père symbolique, ça fonctionne encore même quand il est mort dans le réel.
Oui, heureusement. Il est bel et bien vivant en moi, ça c'est sûr. Sans idéaliser, c'est quand même bien grâce à lui que j'en suis là aujourd'hui, j'ai bien "profité" (à la manière d'un enfant qui se nourrit).
Spoiler:

Arkange a écrit:Truc osé (si trop, dites et j'ôte)
Pas trop non, juste très juste. J'ai bien conscience que chacune de nos expériences de vie est une nouvelle occasion de réparer, et là j'ai senti la transformation...
(je mets un spoiler parce que là c'est carrément sibyllin, mais je préfère que ça le reste.
Arkange a écrit:lait au chocolat ou fromage des Pyrénées ?
On a beau me dire que c'est très mauvais pour les allergiques, je garde une irrésistible envie de boire de grands bols de lait de temps en temps Wink Et toi, tes biscotos, tu les nourris à quoi pour danser la capoeira aussi bien ? Cool
Arkange a écrit:néomatricien
Encore une référence en commun... Fut un temps où je me disais que si j'avais un fils, je l’appellerais Néo (ben oui, normal, l'élu Wink ). Plus sérieusement, je te rejoins dans cette vision du cheminement vis à vis des autres. Je ne suis pas sûre de toujours y parvenir, mais j'essaie effectivement de me laisser traverser, par mes propres émotions pour commencer. Ceci dit, ce n'est pas forcément facile pour le compagnon ! Parce qu'une femme, zèbre qui plus est, peut être traversée par un certain nombre d'émotions très variées en qualité et en intensité au cours d'une même journée/heure/minute !!

Bon, raisonnablement, je vais scinder ma réponse parce que sinon, je vais avoir les yeux qui piquent demain matin ! Mais quand même... un dernier truc...
Arkange a écrit:Où et quand !
Hahahahaha, tu sais ce qui est arrivé au dernier qui m'a demandé ça ? Fouet

Allez zou Au dodo !
Un ange

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Renarde20 le Ven 19 Oct 2012 - 0:47


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Arkange le Ven 19 Oct 2012 - 1:37

Loic a écrit:Bon, reprise du travail, c'est calme, je m'ennuie
Et bein tu peux pas savoir comme ça me fait plaisir ! (parce que le boss, j'l'aime bien, mais des fois, son côté saigneur et tout ça, bah...)

Loic a écrit:j'ai tout lu d'une traite.
Oh la vache !
(bon ok , je sais, elle est pas terrible celle-là (la blague, hein, pas la vache (biz à IO au passage)) mais je n'ai pas pu résister tant je trouvait qu'elle faisait admirablement suite à l'âne zébrautomnien)

Loic a écrit:j'y comprend rien à vos histoires de psychotruc
Et bein c'est normal vu que tu confond tout dès le départ : ce c'est absolument pas d'histoires de psychotruc dont on parle, mais de psychomachintruc (dont on peut faire des histoires ou pas). Les psychotrucs, ce n'est pas tout à fait la même chose. A la rigueur, on pourrait dire que les histoires de psychomachintruc sont des psychotrucs. Cependant cela reste peut facile à saisir, puisque les psychotrucs peuvent dire bien d'autres choses (ce signifiant porte plusieurs sens, dont un autre du même champ que celui des prestidigitateurs ou charlatans (biz au mur de jardin en passant), ce qui risquerait de faire glisser le lecteur sur une mauvaise pente), et que l'on ne peut savoir, compte tenu de la syntaxe de la phrase, si l'emploi du terme psychomachintruc fait référence à la discipline ou au praticien. Bref, va falloir faire un effort sur les définitions.

Loic a écrit:Bon, c'est pas tout ça, j'te fais un bisou Bisous
C'est bien vrai que c'est pas tout ça !
Et un bisou, un ! Bisous

Arkange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 41
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Arkange le Ven 19 Oct 2012 - 1:59

Hello Fenotte

fenotte a écrit: je suis déjà allée voir un psy mais j'avais un but à l'époque, je savais ce que je cherchais, et je l'ai trouvé.
Et bein ça, ça fait plaisir à lire. La plupart du temps on ne sais pas ce que l'on cherche à savoir, et au lieu de le trouver, on tombe sur ce que l'on ne voulait pas savoir même si, pourtant, on le cherchait sans le savoir.
fenotte a écrit: je change de travail aujourd'hui, car cette fois c'est moi qui ait pris les devants. J'en suis encore étonnée...
Tu sautes de quoi à quoi ? D'un rameau à un autre ou bien tu changes carrément de branche ?
fenotte a écrit:Pour moi combiner des techniques de "libération" corporelle et psychique c'est l'idéal.
Approuve Approuve Approuve Approuve Approuve Approuve Approuve

Arkange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 41
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Arkange le Ven 19 Oct 2012 - 2:05

Hello Renarde,

Zadore. Et le cadeau, et la photo, et le dessin, et le texte dont la traduction mentale m'a emmené dans deux jolies directions.
Et je dois avouer que celle de la plume semble s'être bien gravée du côté de mon occiput et pas que.

Mci...

Bisous

Arkange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 41
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Renarde20 le Ven 19 Oct 2012 - 8:07

Ange
Ne serions nous pas trop de deux pour saisir le mode d'emploi subtil de ces appendices complexes à assumer et à apprivoiser ?
Zadore l'idée de ne plus être seule à chercher ...

BiZZZ Long hug

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Garp le Ven 19 Oct 2012 - 9:13

Merci Arkange pour ton histoire de bol et de trop-plein (je crois que c'était sur le fil de Mogwai, sinon c'était ici). Ça m'est bien resté coincé quelques jours dans les neurones, mais ça a fini par devenir clair et ça m'a permis de faire un bout de chemin utile, ces jours-ci : Mon bol à émotions

Je te souhaite une bonne journée.

Garp
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 396
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 49
Localisation : Rhône-Alpes

http://garp3.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Arkange le Ven 19 Oct 2012 - 12:29

Arkange a écrit:si le truc du destin se déroulait et que je mourrai en ayant suffisamment été célèbre pour que quelques-uns prennent la peine d'en écrire sur moi, ils se servirait allègrement dans tout ce qui peut être possible.
Garp a écrit:Merci Arkange pour ton histoire de bol et de trop-plein: Mon bol à émotions
Et bein ça y est, chuis même pas encore mort et déjà ça commence !
L'avantage à n'être ni six pieds sous terre, ni en cendres, c'est que l'on peut encore causer et être entendu (euh, non, faut je trouve une autre phrase, parce que même mort, c'est vrai quand même (prendre en compte le glissement de signifié du signifiant « cause » (ok,l'explication est peut-être superflue mais vu qu'il paraît y'en a qui comprennent rien aux psychotrucs, ni aux psychomachintrucs...), disons que la vie rend la rectification possible, alors j'en profite : Un sillon, ça ne peux pas se combler ! (finalement c'est un peu comme une route, elle peut-être hors d'usage, en mauvais état, même se voir ravagée (par exemple par le tsunami d'Alzheimer ou encore par une bonne balle dans la tête), mais pour la boucher pas possible (t'imagine les tonnes de tonnes de terre qu'il faudrait pour ça, le temps, le nombre de camions, de conducteurs, etc... beaucoup trop couteux à tous les niveaux). Le plus simple est de ne plus utiliser cette route... mais bon si elle reste pratique, tu comprendras aisément que les automobilistes ne vont pas l'abandonner si facilement. Pareil, si un autoroute se construit, les voitures ne se retrouverons dessus que si le péage n'est pas trop élevé).

Et merci, bonne journée à toi aussi.

Arkange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 41
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Bliss le Sam 20 Oct 2012 - 5:48

Un ange


Dernière édition par & le Jeu 1 Oct 2015 - 18:19, édité 2 fois

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Renarde20 le Dim 21 Oct 2012 - 8:08


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par fenotte le Dim 21 Oct 2012 - 20:40

Bonsoir,
Arkange, oui merci pour tes explications sur le bol à émotions, et Garp merci pour expliquer si bien ce qu'est le faux self sur ton blog que j'ai lu il y a deux jours.
Je n'aurai pas le temps de tout détailler mais tes explications m'aident justement en cette période de changement. Je ne change pas de branche, à peine de rameau, je vais faire la même chose qu'avant. Par contre je souhaite le faire dans d'autres conditions, avec un autre but. Et ce n'est pas facile de rêver en cette période où on vient vous rappeler que c'est la crise, etc. Et ce n'est pas facile d'expliquer que mes critères de choix ne tiennent pas compte des critères communément admis dans mon milieu professionnel de "performance", "excellence", "ambition"... Demain je vais tenter de dire non, de refuser une mission sur laquelle on veut me positionner et qui ne me convient pas profondément. Ca ne va pas être facile, il y a quelques années j'aurais dit oui car c'est une opportunité qui se présente en temps de crise. Pourtant je n'ai plus envie de dire oui, sous prétexte que c'est rationnel...

fenotte
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 125
Date d'inscription : 10/09/2012
Localisation : Rhône

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Renarde20 le Lun 22 Oct 2012 - 6:34


“Lorsqu'une porte du bonheur se ferme, une autre s'ouvre ;
mais parfois on observe si longtemps celle qui est fermée
qu'on ne voit pas celle qui vient de s'ouvrir à nous.”
Hélèn Keller

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Mag le Ven 26 Oct 2012 - 15:54

Coucou Arkange

Merci de ton passage chaleureux sur mon fil Smile je voulais te répondre ici avec quelque chose à t'apporter et je me suis perdue en route Wink



et là en plus je viens avec deux demandes
& psychotrucs :
Bipolarité renvoie logiquement à psychose maniaco-dépressive, donc à psychose. Depuis la contamination des DSM et de leurs classifications du donné-à-voir, la confusion règne. La conséquence première en est la multiplication exponentielle des diagnostics de bipolarité, qui ne sont qu'autant d'hérésie et de fautes professionnelles graves, réalisant l'objectif affiché d'augmentations des chiffres de ventes des « drugs » pharmaceutiques.

ma demande si t'a envie : m'expliquer ce qu'il y a en gras

& important : as tu trouvé la corde pour accrocher dans les arbres et marcher dessus et si oui dans quel magasin on peux trouver ça sinon comment ils appellent ça pour le trouver sur internet Smile

bon maintenant va falloir que je relise ton fil : j'ai tout oublié ce qui au passage m'avait tilté Rougit

tout de bon de mon monde vers ton monde Téléportation

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par ⚡ Foxy Charlie ⚡ le Ven 26 Oct 2012 - 20:23

study


Dernière édition par Foxy Charlie le Sam 27 Oct 2012 - 9:54, édité 1 fois

⚡ Foxy Charlie ⚡
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1143
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 34
Localisation : Sur son terril

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Aerienne le Ven 26 Oct 2012 - 21:08

Hello Archange : je t' envoie des ondes ensoleillées sunny
Bisous

Aerienne
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1063
Date d'inscription : 11/03/2012
Age : 58
Localisation : GOLFE JUAN

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Arkange le Sam 27 Oct 2012 - 1:01

Mag a écrit:et là en plus je viens avec deux demandes
& psychotrucs
Coucou Mag.

Bon en faisant bref, les Diagnostic Statistical Manuel I, II, III, IV, V, selon les années, sont des classifications américaine des troubles mentaux. Ce sont les « étiquettes » donnés à des groupes de symptômes. La problématique de ces classifications c'est qu'elles sont faites sur le « donné-à-voir », c'est à dire sur ce que le patient présente de visible à l'extérieur. Le problème c'est qu'il existe une tendance à l'universalisation de cette classification et que, notamment, les médecins posent de plus en plus les diagnostics en s'appuyant dessus. Ils mettent en rapport une liste de symptômes visiblement présentés par un patient avec une liste de symptômes visiblement présentés par un des groupes de la classification. Hors, en l'utilisant pour cela, on ne sait en rien ce que le patient a. Pour prendre l'exemple précis de la « bipolarité », terme utilisée dans la classification américaine pour désigner un trouble mental, et terme s'étant généralisé dans le monde, la liste de symptômes caractéristiques de ce trouble-là, n'est en rien suffisante pour établir un diagnostic cohérent. Au lieu de chercher ce qu'une personne a, ce qui fait que pour elle ça ne va pas, donc ce que fait normalement un médecin, on décide que c'est la personne elle même qui n'est pas fonctionnelle et on la « corrige » avec une substance adaptée.
Je ne rentre pas dans les détails sordides de financement du DSM et de ses décideurs par les laboratoires pharmaceutiques, entre autres scandales révélés par ceux-là même qui en ont écrit les versions précédentes (le III, ou le IV par exemple)
Bref au final, des erreurs de diagnostic de plus en plus nombreuses, avec de plus en plus de gens qui se retrouvent sous Lithium, alors même qu'ils ne présentent aucune psychose. Ils ont juste en commun d'avoir de grandes variations d'humeur, mais pas tous pour les mêmes raisons.

http://www.tete-en-lair.com/Slackline-c-86_88.html

Arkange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 734
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 41
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Mag le Sam 27 Oct 2012 - 5:05

Merci Arkange de ta réponse et pour ces précisions,
je vais aller voir ton lien pour chercher qui sont les décideurs, les financeurs, et les labos...
(je ne suis pas de formation psychologue bien que j'ai étudié et pratiqué d'une certaine manière cette approche, mais sociologique, et je relie les points pour le moment... comment? qui? quoi? combien? où? quand? pourquoi? afin d'occuper la totalité de mes fonctionnements cérébraux et en libérer mes affects...)

Bon pi pour la corde c'est pas pour me pendre Smile mais pour m'entraîner avec mon p'tit fiston à garder l'équilibre en toute circonstance bounce

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Renarde20 le Sam 27 Oct 2012 - 11:53

No comment Un ange

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Lemniscate le papillon le Dim 28 Oct 2012 - 23:10

Juste un petit bonsoir, en passant...
Bisous

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Arkange se présente

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum