la reconnaissance...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la reconnaissance...

Message par geneviève le Mar 28 Aoû 2012 - 19:12

Autrui est il nécessaire à ma propre complétude?

geneviève
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 58
Localisation : Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par Invité le Mar 28 Aoû 2012 - 19:42

geneviève a écrit:Autrui est il nécessaire à ma propre complétude?
Dans une conception holiste ontologique, j'aurais tendance a dire oui Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par Invité le Mar 28 Aoû 2012 - 20:19

Oui, mais pas nécessairement par le biais de la reconnaissance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par Nicoco le Mar 28 Aoû 2012 - 22:23


Non, sans doute. Sinon oui... Non ? Very Happy

Nicoco
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3434
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par Invité le Mar 28 Aoû 2012 - 22:23

Fusain a écrit:Oui, mais pas nécessairement par le biais de la reconnaissance.
complétement d'accord Smile, j'avais complétement occulter le titre du file.

autant pour moi
Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par MARIE LN le Ven 21 Juin 2013 - 3:51

La seule reconnaissance qui peut apporter l'apaisement est celle de soi-même
mais peut on l'atteindre sans celle des autres?   votre avis m'intéresse

MARIE LN
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 03/06/2013
Localisation : banlieue ouest de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par geneviève le Lun 24 Juin 2013 - 8:42

La seule reconaissance de soi-même ne peut apporter l'apaisement sans celle des autres, sinon nous sommes, transparent, invisible, à moins de vivre seule en haut d'une montagne, le plus lourd fardeau c'est de vivre sans exister et non l'inverse.

geneviève
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 26/08/2012
Age : 58
Localisation : Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par Invité le Lun 24 Juin 2013 - 10:06

je ne suis pas completement d'accord avec ton dernier post
pour moi,on peut devenir independant de la reconnaissance d'autrui quand on s'apporte à soi meme(à son enfant interieur par exemple) sa propre reconnaissance...
ensuite on recolte parfois la reconnaissance d'autrui,mais c'est alors un cadeau,un bonus,d'un gout magnifiquement agreable,mais ce n'est pas une necessité...et ce n'est plus le moteur de nos actions,decisions etc
je pense que c'est en s'affranchissant de la reconnaissance d'autrui qu'on peut ensuite la savourer quand et si elle se presente,à sa juste valeur(car on en est pas dependant),mais quand elle n'est pas là,ben on s'en moque,on court pas derriere,on se construit par soi meme et on se nourrit de sa propre reconnaissance,et l'apaisement interieur est incomparable avec quand j'attendais et me rendais dependante de celle d'autrui
je dis ça en tant que mon experience propre Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par Dauw le Lun 24 Juin 2013 - 15:44

La reconnaissance d'autrui fait un bien fou ! 
Je la trouve d'autant plus constructive avec l'enfant zébré. Je ne saurais jamais comment remercier suffisamment, les adultes qui ont su me pousser, me redonner foi en moi au moment opportun lorsque j'étais plus jeune Wink !

Dauw
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 45
Date d'inscription : 17/06/2013
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par Segva le Jeu 4 Juil 2013 - 3:46

je dirais peut-être la 'connaissance d'autrui':

si tous nous nous en occupons, nous devrions tous être 'servis'

 

Segva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 41
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par ou-est-la-question le Mar 3 Sep 2013 - 16:29

Bonjour

je pense que l'on ne se connait jamais vraiment soi-même, et encore moins autrui
(quand je dis "jamais vraiment soi-même" = que dans certaines circonstances nous nous étonnons parfois d'avoir agi ainsi ou dit cela)

la reconnaissance, je ne sais pas si elle est indispensable pour les zèbres car bon nombre ont pas mal d'activités intérieures , qui les occupent (ou préoccupent) .Par contre pour d'autres personnes elle est indispensable et reconnaître l'autre c'est comme si on reconnaissait leur existence .

personnellement quand "on" me reconnait cela me met très mal à l'aise ,même encore aujourd'hui à mon âge, car cela suscite de la part de mes "re-connaisseurs" une espèce d’exagération admirative (et dans cette "exagération admirative" je perçois très souvent soit de l'envie soit une manifestation de complexe d'infériorité ce qui n'est pas agréable sur le plan relationnel et cela me fait plutôt fuir )

ce qui est très paradoxal avec cette folle envie de partager que j'ai et de montrer ce que je fais

mais je ne pense pas que cette envie paradoxale soit mue par un désir de reconnaissance
la reconnaissance c'est moi qui me reconnait dans mes actes et actions

je n'ai pas besoin de l'approbation de l'autre ni de sa désapprobation pour me sentir exister
puisque je suis très auto-critique (et avec l'âge cela va mieux de ce coté-là, car je fais d'avantage de lâcher-prise avec moi-même)


ou-est-la-question
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1494
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: la reconnaissance...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:18


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum