Surdoué :présentation/biographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Surdoué :présentation/biographie

Message par warhaxel le Jeu 23 Aoû 2012 - 18:37

Salut tout le monde je me présente :

Je m’appelle Axel , j'ai 20ans. J'habite Montpellier.
J'ai réaliser être surdoué il y a environ 2mois a la suite d'une auto-psychanalyse qui a durée 9mois après une rupture compliquée.

(1-10ans) Enfance mouvementée, j'ai marcher a l'age de 10mois , parlé avant tout le monde avec un vocabulaire riche et fluide, appris a lire seul, ambidextre depuis toujours (Les professeurs de maternelle ont voulu me forcer a choisir la droite mais je suis finalement gaucher dans la plupart des situations). En grandissant j'ai toujours aimer faire du sport, j'essayais tout ce que je pouvais. Mes relations familiales ont toujours été affreuses même si mes parents n'ont jamais rien fait de vraiment mal, mais j'étais toujours en conflit pour imposer mes choix et idées et pour m'interposer devant les injustices que je voyais. J'ai souvent fait pleurer mes proches, parents ,grand parents ..etc quand je me retrouver "bloquer" par mon age et que je n'avais pas d'autre façon de me défendre. Je passais la plupart de mon temps a bouger, aller faire des conneries d'enfants toute la journée mais je ne me suis jamais fait attraper. Le reste du temps je jouais énormément aux légo étant enfant, souvent avec ma petite soeur (qui a 4ans de moins), j'aimais construire et inventer des histoires.
A l'école (primaire) j'ai toujours eu des notes excellentes, premier de classe chaque année alors que je passais l'intégralité de mes cours a dessiner, regarder par la fenêtre , discuter , perturber la classe, beaucoup de conflits avec les professeurs.

(10-14ans) Entrée au collège , nouvelles règles , nouvelles façons d'apprentissages, la situation est devenue plus complexe. Mes résultats variaient selon mes envies, j'étais capable d'avoir 18 de moyenne si le sujet m’intéressais et a l'inverse je pouvais rendre feuille blanche pour montrer mon dédain envers certaines choses, cependant mes résultats dans les matières scientifiques (maths/physique/SVT) ont toujours été parfaits (jamais moins de 18/20 de la 6eme a la terminale). Conflits de plus en plus violents par rapport aux formes d’autorités, contradictions fréquentes avec les profs afin de faire comprendre mon point de vue et mes façons de faire ce qui m'a valu beaucoup d'avertissements, d'heures de colle , d'exclusion, tout ça n'a fait qu'accentué ce phénomène qui c'est amplifier de façon exponentielle durant tout le collège.
Pour ce qui est de ma vie en dehors je continuais le sport, beaucoup de sports extrêmes/violents/rapides; vélo/skate/roller en skate park , tire a l'arc , sports de combats (karaté , aikido , ninjutsu .etc), hockey sur glace .
Coté passion je ne me suis jamais fixé sur quelque chose , j'ai aimer lire un temps , j'ai fait de la peinture , de la réalisation de maquettes (décors pour jeux de plateau essentiellement) , je me suis intéresser aux jeux de rôles et de plateau (warhammer , carte magic ..etc).
J'ai continuer de jouer aux jeux vidéos.
Durant cette période mes relations sociales étaient bonnes, j'avais beaucoup d'amis, j'étais le centre de l’attention et aimé de tout le monde.
Pour le coté familiale c'était plus compliqué, un père pas énormément présent et émotionellement totalement absent, une mère qui essayait de bien faire mais qui ne comprenait pas forcément et qui du coup me punissais souvent a tord.

(14-16ans)
Ecole : Conflit ouvert constant, je n'avais plus envie d'essayer de me faire comprendre, je me contentais de faire ce que je pensais etre le mieu sans m’intéresser aux conséquences, résultats en dent de scie dans les matières subjectives (français/histoire/education civique ..etc) et toujours excellents dans les matières scientifique où une seule réponse est la bonne.
Sports : Peu de changements.
Activités/passions : Changement radical l'été de mes 14ans, j'ai commencer a jouer a des jeux en ligne de façon excessive afin de pouvoir me changer mes idées et sortir un peu de ce monde d'incompréhensions , c'était inconscient a l'époque.
Socialement : J'étais toujours aimer de tout le monde et j'avais une influence énorme sur les gens qui m'entouraient mais je me suis mis a moins les voir en dehors des obligations impliquant un lien social (école / sport).
Amour : A la suite d'une relation qui c'est mal terminée j'ai mis les filles de coté jusque mes 16ans (entrée au lycée).
Famille : Je ne parlais plus du tout a ma famille, mes seuls liens avec eux étaient les repas, durant lesquels je restais silencieux a réfléchir a des choses plus intéressante que les banalités du quotidien.

(16-20ans)
**Ecole : L'entrée au lycée a été compliquer pour moi, je me suis retrouver dans une classe que je n'avais pas voulu car le choix de la 2nd était aléatoire, on nous demandait de faire faire 3 choix en fin de 3eme et je me suis retrouver avec mon 3eme choix bien évidement .. Le dégoût de ce systeme scolaire est alors devenu insoutenable, j'allais en cour quand j'en avais envie et seulement aux matières qui m’intéressaient (35 journée d'absence au premier trimestre), j'ai donc été renvoyer du lycée . Je me suis ensuite inscrit au CNED, j'y ai fait la fin de ma 2nd et la moitié de ma 1ere S. J'ai lacher en milieu d'année a cause encore une fois d'une frustration liée cette fois au TPE ,qui est normalement réalisé en groupe avec une certaine liberté de choix pour le thème, ce qui n'était pas le cas via la CNED, j'ai donc arrêter de colère afin de penser a autre chose.

**Sport : J'ai commencer a devenir bon dans beaucoup de domaines;
-J'ai repris le hockey sur glace a 17ans (j'en avais fait 1an quand j'avais 10ans), j'ai donc repris en groupe loisir débutant, a la fin de cette première l'année l’entraîneur m'a repéré et m'a proposer de rejoindre le groupe axé sur la compétition, je me suis donc retrouver dans le groupe U22 Excellence (18-22ans), un groupe formé de gens ayants entre 10 et 15ans d'expérience pour la plupart. Après 6mois dans ce groupe j'avais réussi a rattraper le niveau et a jouer mes premiers matchs de championnat, 75% de victoires sur mes participations avec 90% d'efficacité sur les périodes ou je jouais (buts ou assistances). L'année suivante à été clairement moins bonne, un manque d'implication psychologique du a ma dépression/auto psychanalyse, je dormais très peu et je n'avais plus la tête a ça.
- J'ai commencer le Ninjutsu vers 15ans , et obtenu ma ceinture noir a l'age de 18ans. Selon mon instructeur je serrais le plus jeune et le plus rapide a l'avoir obtenu en france.
- Je me suis intéresser au parkour , a la gym et a tout les sport impliquant uniquement la capacité a ce déplacer. J'ai commencer a "recruter" des gens pour en faire en groupe et progresser ensembles, 6mois après je participais a la formation de la premiere Association Montpellieraine de Parkour (L'AMP) , je n'ai pas pu la crée seul car je n'étais a l'époque par majeur.
- J'ai commencer a chercher a améliorer ma condition physique pour être plus performant dans mes sports , musculation, préparation physique (avec le préparateur sportif de l’équipe de hockey professionnel de Montpellier), crossfit, plyométrie ..etc.

** Socialement : Une intégration de plus en plus difficile en groupe (+ de 4personnes~ ) mais toujours aussi doué pour les têtes a tête et les petits groupes (3,4). J'ai volontairement perdu le contact avec la plupart de mes amis d'école et mes relations sociales étaient donc uniquement durant mes entraînements sportifs et via internet. Je me suis formé un groupe de personnes qui je jugeais intéressantes avec lesquelles j'ai parler pendant environ 3-4ans, d'abord uniquement dans le cadre des jeux vidéos online puis pour des relations plus "amicales" et personnelles mais toujours en ligne. J'ai seulement garder 2amis réels que je vois de temps en temps afin de me sentir normal par moment.

** Addictions : J'ai commencer par l'alcool mais je n'ai pas aimer, je trouvais ça trop abrutissant et les soirées étaient dangereuses et chiantes, j'ai donc très vite arrêter (j'ai du boir pendant 6mois, et c'était uniquement durant des soirées), je n'ai pas retoucher a l'alcool depuis 3ans.
Le cannabis par contre c'était autre chose. J'ai commencer vers 15ans, je fumais pas plus d'un ou deux joints par mois, avec des amis. Vers 17ans j'ai commencer a refumer un peu plus régulièrement (tout les weekends) , avec des amis de temps en temps mais vu que je ne les voyais presque pas c'était surtout avec mes copines. Mais je ne fumais jamais en semaine. A 19ans par contre j'ai commencer a fumer beaucoup plus, 1 tout les 2 jours de septembre a janvier environ , puis 1 par jour (le soir) de janvier a aujourd'hui . J'ai arrêter depuis 2semaines a l'heure ou j'écrit ce texte .
Quoi qu'on puisse en dire je sais que le cannabis m'a aider a réfléchir plus profondément et a participé au succès de cette auto-psychanalyse.
Et quand je n'étais pas seul je fumais dans le début de m'amuser et de me détendre avec des amis ou bien pour ajouter quelque chose a mes relations sexuelles avec mes copines.

** Relations amoureuse:
Ma première relation à été avec une fille qui était a l'époque amoureuse de moi mais que je n'avais jamais remarqué avant qu'une de ses amies me le dise le dernier jour du collège et je n'y ai pas tout de suite prêter attention. C'est a la rentée au lycée que j'ai commencer a penser a ce sujet et que je me suis dit que ça pouvait être une façon facile de commencer vu que je n'avais pas a la draguer ni rien , le travail était déjà en partie fait . Je lui ai donc parler et une semaine après nous étions "ensemble" , je met ce mot entre guillemets car je n'éprouvais aucun interret pour cette fille, elle était pourtant gentille mais voulais simplement coucher avec elle. C'est arriver 3semaines après le début de notre relation et ça c'est passer dans une pièce sur le coté de ma maison car je ne voulais pas qu'elle voit mes parents, je l'ai quittée le lendemain.

Je suis rester seul environ 6mois puis j'ai rencontrer une fille quand je faisais du parkour, je lui ai parler et 3jours après nous étions ensemble, et 2semaines après on couchait ensemble. Cette fille a été ma première vrai relation, on est rester ensemble 1an et demi. Pendant cette période je lui ai fait des saloperies sans nom, je la faisais souffrir mentalement et parfois physiquement sans raison, et quand on me le faisait remarqué je trouvais un moyen de justifier mes actes mais moi même je ne savais pas pourquoi je faisais ça à l'époque (Ce n'est plus le cas aujourd'hui, j'ai compris beaucoup de choses) .
Pour la garde malgré mon attitude affreuse je savais aussi être quelqu'un de très drôle et gentil et attentionné par moment. Je me servais également du sexe pour la garder, je pense avoir été doué dès mes débuts pour donner du plaisir aux femmes et savoir ce qui plait a chacune.
Donc en dehors de mes crises je savais être le petit copain idéale .
A coté de ça je l'ai isolée de ses amis et de sa famille afin de renforcer sa dépendance envers moi.
Elle a fini par me quitter après 1ans6mois parce que je devenais de plus en plus instables et extrême et les bons moments étaient de plus en plus rares.

La séparation a été très dur a ma grand surprise. Je n'avais jamais ressenti le manque ou la tristesse avant ce jour et je ne savais pas comment gérer ça. Je ne mangeais plus du tout et j'ai passer 3semaines a rester dans mon lit a pleurer et réfléchir sur comment ne plus ressentir cette souffrance, comment changer et mieux faire les choses ..etc

J'ai donc recommencer a sortir pour rencontrer d'autres filles, en 1semaine s'était chose faite et je sortais avec une fille que je pensais bien pour tester ce "nouveau moi" (je suis toujours avec elle en ce moment , cela fait 1an8mois), par chance elle m'a aider et m'a pousser dans cette voie, c'est une fille intelligente et compréhensive qui ne m'a pas juger quand je lui racontais toutes les saloperies que j'ai fait dans le passé. C'est la première personne a qui j'ai pu parler de sentiments, ma vie était superficielle jusque là, je savais toucher et blesser les gens mais je n’étais pas capable de partager ce que je ressentais avec quelqu'un . Au début c'était dur, je ne voulais pas qu'elle me regarde quand je parlais , j'avais honte et je me sentais vulnérable mais elle a su me mettre en confiance. J'ai pleurer, énormément. Et plus je parlais plus je découvrais de choses ,ce qui m'amenais a penser encore plus ..etc le choc m'a plonger dans une période difficile , devoir faire face a tout ces sentiments soudains, apprendre a les gérer, encaisser la culpabilité de certaines choses, les regrets ..etc
Mais ce mal était nécessaire pour passer a autre, pour me connaitre totalement et pour évoluer.
J'avais envie d'être meilleur, pour moi même mais au début je le voulais pour elle , pour la rendre heureuse et la garder, c'est elle qui m'a permis de faire le premier pas. Elle a été mon modèle au début puis une fois que je me suis familiariser avec le fait de parler je me gérais seul, je parlais des heures sans qu'elle dise un mot.
Tout n'était pas rose non plus, me rendre compte de certaines choses était très dur a accepter, des crises d'hystérie violentes a en trouer les murs de ma chambre a coup de poing, casser des objets , hurler ,essayer de reporter la colère que j'avais envers moi sur d'autre gens, innocents ou pas. Mais par chance elle ne ce laissait pas faire comme mon ancienne copine, elle était attachée a moi mais ne se laissait pas avoir au chantage affectif, j'avais donc pas d'autre choix que de régler ces problèmes si je voulais la garder. Je lui serrais toujours reconnaissant d'avoir endurer ça pour mon bien
Aujourd'hui les choses vont un peu mieux même si tout n'est pas encore régler, mais j'essaye d'agir en pensant a elle et pas égoïstement, j'essaye de recréer un lien avec sa famille et je la laisse revoir ses amis et je l'accompagne pour faire ce qu'elle aime elle.

** Famille:
Pour résumé je n'ai pas le souvenir d'une conversation non superficielle dans ma famille. Mes parents ont de gros problèmes psychologiques liés a leur enfance très difficile mais j'ai fini par trouver la force de les pousser au dialogue il y a maintenant 3mois, le choc a été violent et leur ai fait prendre conscience de beaucoup de choses , peut être trop car mon père a quitter la maison quelques jours après et la situation est actuellement incertaine et je ne sais pas comment vont tourner les choses mais j'essaye de faire de mon mieux pour aider tout le monde.



Merci de m'avoir lu, pardon pour le long post mais quitte a faire une présentation sur ce genre de forum autant la faire complète pour que vous puissiez mieux comprendre qui je suis, même si bien évidement ce n'est que des fragments de ma vie qui sont écrits et que le gros de ma personnalité et de mes idées serraient impossible a exprimer sur un forum.

Ce que je cherche ici ? Lire des choses intéressantes , enrichir ma culture et pourquoi pas rencontrer des gens comme moi dans ma région pour me ré intégrer progressivement socialement.

warhaxel
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 23/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué :présentation/biographie

Message par flowwhere le Jeu 23 Aoû 2012 - 20:15

study

Welcome!

flower

flowwhere
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 563
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 36
Localisation : Lost in Translation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué :présentation/biographie

Message par Harpo le Jeu 23 Aoû 2012 - 20:27

Bienvenu warhawel !
Maintenant que tu sais, pourquoi cette violence mentale et physique ?

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué :présentation/biographie

Message par warhaxel le Jeu 23 Aoû 2012 - 20:37

"Maintenant que tu sais, pourquoi cette violence mentale et physique ?"

Essentiellement parce que je pouvais me sentir agresser pour des conneries, si je me sentais incompris par exemple étant donner que c'était une des raisons principale de mon manque de confiance en moi. Et également pour évacuer cette colère que j'avais envers moi même pour certaines choses, sauf que je n'avais pas encore réaliser que j’étais le seul coupable parfois donc vu que je ne m'en prenais pas a moi même sa retombait sur les personnes proches de moi sur le moment, donc bien souvent ma copine. Et après c'était un cercle vicieux ..

warhaxel
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 23/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué :présentation/biographie

Message par flowwhere le Ven 24 Aoû 2012 - 7:03

Et bin!!! ça démarre fort par ici!

Merci pour l’honnêteté de ta réponse, jamais évident de déclarer se rendre compte de sa part de responsabilité dans ce genre de phénomène...

Bonne journée.

flower

flowwhere
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 563
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 36
Localisation : Lost in Translation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué :présentation/biographie

Message par warhaxel le Mar 28 Aoû 2012 - 20:36

Pas de problème et ça fait du bien de pouvoir en parler avec des gens capable de comprendre

warhaxel
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 23/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Surdoué :présentation/biographie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum