Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Angeal le Jeu 23 Aoû 2012 - 16:46

Vous arrive t'il aussi cette chose horrible: Lancer sur un sujet qui vous inspire il vous devient impossible de vous arrêter de parler ou d'argumenter que ce soit à l'écrit ou à l'oral tout en sachant que vous gonfler sincèrement les autres qui ont lâché l'affaire depuis des lustres mais c'est comme si votre bouche ou vos doigts pianotant était pris dans un mouvement perpétuel et que malgrés le malaise que vous commencer à ressentir car vous sentez bien que vos interlocuteurs en ont ras-le-bol vous n'arriver pas à vous arrêter tant que vous ne serez pas aller au bout de votre pensée ?

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Invité le Jeu 23 Aoû 2012 - 16:52

Oui, il suffit de voir mon compteur de messages.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Deaumas le Jeu 23 Aoû 2012 - 17:00

C'est drôle chez moi c'est plutôt l'inverse j'ai tendance à m'arrêter justement de peur de lasser mon auditoire quitte à enfin voilà quoi...

Deaumas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 170
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 24
Localisation : Under London bridge

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Angeal le Jeu 23 Aoû 2012 - 17:50

Oui mais justement le fait est qu'on a envie de s'arrêter car on sait qu'on lasse tous le monde mais contre notre volonté on n'y arrive pas..une sorte de dualisme de la volonté en fait, à la fois vouloir s'arrêter et à la fois continuer.

Personnellement à l'oral je suis mutique mais à l'écrit si quelque chose me passionne je peux écrire des kilomètres....

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Nuage le Jeu 23 Aoû 2012 - 18:37

Tu peux me donner cette faculté s'il te plaît ? J'en aurai grand besoin.

Nuage
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 161
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Angeal le Jeu 23 Aoû 2012 - 18:42

Muad-Dib a écrit:Tu peux me donner cette faculté s'il te plaît ? J'en aurai grand besoin.

Explique toi.

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Invité le Jeu 23 Aoû 2012 - 20:04

.


Dernière édition par Puzzle le Dim 5 Jan 2014 - 22:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Invité le Mer 19 Sep 2012 - 14:36

Oh que oui, ça arrive presque tous les jours ^^;
Heureusement que mon entourage est compréhensif (et en grande partie zébré aussi....) et en rigole !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par pdc le Mer 19 Sep 2012 - 15:14

Le pire, c'est que même quand je parle de trucs pas trop compliqués et qui sont susceptibles de plaire, ça n’intéresse pas. Par exemple, la semaine dernière, j'étais avec ma soeur et des amis à elle, et je discute avec elle. Je commence à lui parler d'un truc que j'ai vu sur internet, un docu sur la géométrie fractale dans lequel on nous montrait que les principes de cette géométrie se retrouvaient absolument partout dans la nature et je lui ai à peine tenu la jambe 1 minute avec ça. Je me suis fait stopper par une de ses connasses de copines "Hé! T'inquiètes ça va, je suis d'accord avec toi y a pas d'souci tu peux t’arrêter là.". C'est dit sur le ton de la rigolade, ok, mais c'est insultant. Par respect, je ne lui demande jamais de fermer sa gueule quand elle parle de secret story ou de ses réflexions débiles sur "léreubeulérenoiléblanléjone", ni ne la contredit sur ses idées simplistes et dangereuses.

Le pire pour moi quand j'arrive pas à m’arrêter, c'est l'après, certains sont respectueux, mais d'autres aiment se moquer. En apparence c'est gentil, mais quand je cherche à analyser ça, je vois que ça leur permet de paraître cool à mes dépends. Je ne sais pas combien de temps je supporterai ça avant de renvoyer aux moqueurs leur ignorance crasse à la gueule.

pdc
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 04/04/2012
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Invité le Mer 19 Sep 2012 - 16:01

pdc a écrit:trucs pas trop compliqués et qui sont susceptibles de plaire (...)
la géométrie fractale

lol Laughing
Ton post me fait rire (et me rappelle mon cas !) car il illustre bien que ce qui semble "pas compliqué et susceptibles de plaire", ce sont malgré tout presque toujours des sujets compliqués dont tout le monde se fiche ! Sauf nous évidemment Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par fleur_bleue le Mer 19 Sep 2012 - 16:37

Ouf, je crains bien que oui - il y a des sujets sur lesquels parfois il ne faut pas me lancer, sinon je n'arrête plus... Embarassed Et malheureusement, au boulot, l'entourage est généralement pas trop compréhensif.

Ce que j'essaie de faire est de simplement réfléchir d'abord à l'étendue nécessaire de la réponse en fonction de la personne en face. Je n'y arrive pas tout le temps, mais j'ai l'impression que ça s'améliore au moins...

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par pdc le Mer 19 Sep 2012 - 17:18

Moonlight a écrit:
pdc a écrit:trucs pas trop compliqués et qui sont susceptibles de plaire (...)
la géométrie fractale

lol Laughing
Ton post me fait rire (et me rappelle mon cas !) car il illustre bien que ce qui semble "pas compliqué et susceptibles de plaire", ce sont malgré tout presque toujours des sujets compliqués dont tout le monde se fiche ! Sauf nous évidemment Laughing
Arf... Je me demande toujours pourquoi ces choses là n’intéressent pas, quand on voit que sur direct 8 on passe, en prime time, des reportages bâclés, faussement compliqués qui parlent d'ovnis et de paranormal.
En fait, les théories conspirationnistes et les dossiers sur les fantômes intéressent davantage que le grand ensemble de données qui peuvent permettre de déchiffrer tout ça. On laisse aux gens le choix de manger un plat sous deux formes;
Sa forme cuisinée, belle, complexe dans sa présentation et dans sa préparation, on distingue chacun des ingrédients, mais il faut se pencher dessus un par un pour véritablement les apprécier, les savourer tous pour se faire une vue d'ensemble.
Puis il y a sa forme mixée, qui donne une bouillie grisâtre et peu appétissante, une bouillie dans laquelle on ne distingue rien, on ne sait pas de quoi elle est constituée et les saveurs sont toutes masquées les unes par les autres, mais on nous dit que c'est bon. L'avantage, c'est qu'il suffit de planter sa paille dedans et de tout aspirer d'une traite pour avoir l'impression d'avaler le même plat.

Ce qui fait qu'au final, quand tu veux parler de la politique odieuse des USA et des méthodes que son gouvernement use pour arriver à ses diverses fins, on te répond "Ah ouais c'est comme l'histoire des deux tours qui brûlent sur le billet d'un dollar!"... Le gros de la masse s’intéresse plus aux anecdotes qu'au vrai savoir, la faute à la société de consommation; "tout, tout de suite, pour moi." mais c'est pas toujours possible de fonctionner comme ça.

pdc
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 04/04/2012
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Invité le Mer 19 Sep 2012 - 20:34

Tu sais, les gens sont pour la plupart trop feignants pour penser par eux-même ! Donc si tu leur donne le choix entre la bouillie prémâchée et de l'info à décortiquer: ils choisiront toujours la bouillie prémâchée, régurgitée, prête à être avalée et chiée !

D'ailleurs tout dans la société invite les gens à se comporter comme des assistés...Des reportages où les faits sont répétés 4 fois, résumés, ré-analysés 10 fois à la minute; des magazines où on te dit texto "habillez-vous comme ça, mangez ça, baisez comme ça et avec untel"; les gens sont invités à se coller les yeux au GPS plutôt qu'à lire une carte routière...
Bref, c'est la génération des feignasses qui pensent, mangent, couchent, s'habillent comme on le leur dit !

J'ai une anecdote assez parlante d'ailleurs...Dernièrement, une collègue de passage à la maison (ok j'ose: elle est franchement simple dans sa tête...) me voit sortir de la salle de bain habillée en gothic victorienne, car j'aime bien ce type de fringues. Réaction: "Mais pourquoi tu t'habille comme ça ??!!?" avec des yeux étonnés.
C'est logique après tout...On dit aux gens de mettre un jeans et un tee-shirt (ce qu'elle fait), alors POURQUOI diable mettre des trucs aussi zarbi ???
Le fait que j'aime ce style vestimentaire ne l'a même pas effleurée. J'étais forcément une outcast qui ne suit pas les codes socioculturels de sa génération...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Invité le Mer 19 Sep 2012 - 20:51

angeal...oula oui! mon ex etait comme ca!
tu le lancais sur n impôrte quel sujet il parlait parlait parlait
en fait c est simple un jour il etait parti sur un sujet , on etait ds ma famille mon frere lui pose une question et la..malheur, le monologue etait parti mon ex lui parlait parlait parlait qd mon frere s est un peu detourne ou leve, mon ex a accroche ma belle soeur en continuant sa mono discussion encore et encore ma pauvre belle soeur a pris des assiettes pour els mener a cuisine...mon ex s est levé pour la suivre et lui assener encore et encore ses paroles!!! mon dieu moi qui suis dans l empathie extreme je voulais juste couler sous la terre!
j avais explique ca a mon ex, je lui avait meme dit qu en fait j avais l impression qu il me foutait un entonnoir ds la gorge et me forcer a avaller ses paroles encore encore et encore jusqu a ne plus pouvoir respirer!
qu en fait il se fichait carrement de son interlocuteur, qu on pouvait lui mettre un homme A avaec qui il commence son monologue, le remplacer par un homme B, ipuis une femme, puis un gosse de 4 ans, puis un chien, puis une pomme..le mec continuerait son monologue sans ciller du moment qu il l assenait a quelqu un!!
atroce
moi ca me foutais en rage a cause de mon empathie je pense.
Bref il s ecoutait parler, ni pluss ni moins, sans tenir aucun compte de son interlocuteur.

une jour il ma dit qu on lui avait dit que ca venait genre d un bout de son cerveau frontal droit je sais pas

a cote de ca ce monsieur se forcait a ressentir des emotions mais il etait juste mort a l interieur ( et etait un PNM mais bon)
bon voila c etait mon experience avec un mec qui parlait sans s arreter jamais...

la question est: as tu un peu d empathie ou pas du tout?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Lysange le Jeu 20 Sep 2012 - 7:57

Je me retrouve pas mal dans ce problème...

Sauf que pour moi c’est sur tout est n'importe quoi.

Notamment souvent mes fabuleux talents d'introspection qui font que j'étale des détails de ma vie à des non gens pas du tout concernés. Je me déteste, mais un truc de fous.

Si vous avez des solutions pour vous taire sans avoir l'impression de s'arrêter en plein milieu d'une explication, je suis carrément preneuse!

Spoiler:
Pdc, je ne peux pas m'empêcher d'avoir de l'affection pour toi : je travaille pas mal sur des PDC en ce moment... Mad Ok, je sors.

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Invité le Jeu 20 Sep 2012 - 8:29

Je parle toujours trop, notamment sur Internet où je ne peux pas m'empêcher de répondre dès que je pense avoir quelque chose à dire, alors que ça ne fait que gonfler prodigieusement les autres. Incapable de le gérer, j'alterne ces périodes de bavardage insupportable avec des périodes de réclusion virtuelle où je pars, me fais bannir, coupe mes comptes, bref m'impose un long temps de silence virtuel (qui peut durer un an, ou même être définitif, quoique décidé du jour au lendemain) dans le vain espoir de rééquilibrer les comptes, cesser de salir, laisser de la place.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par AlessB le Ven 21 Sep 2012 - 6:07

Moi c'est l'inverse, :"pourquoi on t'entends pas ?" est un leitmotiv récurrent.
Et dans ma tête je leur réponds : "sûrement parce que ça serait une discussion à sens unique, et j'ai tendance à ne pas gaspiller de l'énergie inutilement"

Tu n'as pas le sentiment d'avoir perdu ton temps Angeal si ton interlocuteur.... n'en est pas un ? Perplexe

AlessB
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 16/09/2012
Age : 27
Localisation : Kadath

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Zébu le Ven 21 Sep 2012 - 6:51


Ce que je redoute le plus, ce sont ces gens qui vous écrasent de leur discours, par un monologue sans fin, à sens unique et qui tourne en boucle, fait de répétitions afin d'enfoncer le clou toujours plus profondément.
Peu d'empathie, quasi aucune place ne semble laissée à l'autre, qui ne peut que se sentir inexistant. Chaque fois, ça me fait penser au miroir de la reine dans Blanche Neige qui n'est là que renvoyer l'image qui rassurera.
Quand on y réfléchi bien, ces gens ne parlent à personne sauf à eux même, pour se rassurer.

Zébu
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 49
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Invité le Ven 21 Sep 2012 - 8:17

Zebu c est exactement ce que j'ai dit! On est carrement d accord la dessus Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par mr_kay le Dim 23 Sep 2012 - 2:41

Le sujet me concerne tellement, j'en ai ri tout seul devant mon pc en le voyant (par ailleurs je tiens à préciser que je suis nouveau ici et c'est plus qu'un plaisir de voir tous ces témoignages au travers des forums! Smile )

Bref concernant ce sujet, je me retrouve à la fois tout autant dedans que dans la réaction de AlessB...

Mon mode de fonctionnement à moi, c'est que lorsqu'une conversation que j'estime sujet à controverse ou susceptible de susciter un "semblant" de complexité dans le raisonnement, intervient, je préfère me taire, parce que je sais que l'on arrivera pas à se comprendre.

Mais au final, dans le même cas, lorsqu'il s'agit de juste parler de quelque chose qui me fascine un peu ou l'analyse d'une introspection sur un sujet, je commence à avoir l'habitude de voir mon frère me regarder d'un air dépité devant les logorrhées que je suis capable d'appliquer en un rien de temps! C'est terrible lol

mr_kay
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 17/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Mag le Dim 23 Sep 2012 - 8:52

study
Angeal a écrit:Vous arrive t'il aussi cette chose horrible: Lancer sur un sujet qui vous inspire il vous devient impossible de vous arrêter de parler ou d'argumenter que ce soit à l'écrit ou à l'oral tout en sachant que vous gonfler sincèrement les autres qui ont lâché l'affaire depuis des lustres mais c'est comme si votre bouche ou vos doigts pianotant était pris dans un mouvement perpétuel et que malgrés le malaise que vous commencer à ressentir car vous sentez bien que vos interlocuteurs en ont ras-le-bol vous n'arriver pas à vous arrêter tant que vous ne serez pas aller au bout de votre pensée ?

Oh que oui Smile

Bon plusieurs choses sont venues "égayer" cette différence...
1 avoir pu partager ça avec d'autres et y avoir mutuellement pris notre pied en développant progressivement une communication de groupe qui nous enrichissait chacun,
… avoir éliminé les autres types de conversations dont j'avais ras le bol…

2 avoir cherché et trouvé plusieurs sens à cette logorée écriturorée en la pratiquant seule et avec d'autres aux réactions diverses et variées : comme certains l'on écrit, "pour aller jusqu'au bout de ce qui veux se dire", j'ajoute une sensation d'obligation un peu, comme si quelque chose m'obligeait à donner l'information que je savais, et d'y ajouter tout ce que j'avais collecté dessus, et ce à titre d'information, non comme sujet de discussion ! J'ai souffert de longues années de mettre laisser entraînée dans des discussions polémiques qui aboutissaient à me sentir comme une imbécile, une idiote, naïve de surcroit, et l'étiquette d'intello je l'ai eu longtemps collée malgré mon opinion …

3 Alors mon "intellect" ben je l'ai utilisée toute seule dans mon coin à étudier, puis j'ai fais des stages où j'ai pu avec d'autres partager un mode de communication où l'écoute, et la transparence étaient recherchés ce qui m'a permis d'"aller jusqu'au "bout de bouts" de ce qui voulais se dire" et que je n'avais jamais pu aborder, par "blocage introjecté"…

4 j'ai fait de la formation où j'ai pu me lâcher et intéresser un auditoire, en le prenant pour ce qu'il était : un public venu pour traiter un sujet particulier et en apprendre dessus, comme je suis gentille j'ai fini par trouver des manières différentes pour aller jusqu'au bout de ce qui veux se dire, et permettre aux autres de le capter à leur manière, (note j'ai été ravie de déclencher des logorée chez les autres…)
j'ai conté ce qui m'a permis d'ajouter les émotions à ma voix, et ce dans un contexte où c'était attendu

5 j'ai été obligée de m'arrêter de parler par voix interne, c'est à dire que progressivement puis brusquement je me suis sentie obligée de m'arrêter d'écouter en moi et de redonner ce que je recevais… comme ce fut en plein développement de mon module de formation sur les fonctionnements du cerveau, ce fut bizarre… j'ai compris bien plus tard que mon mode interne de fonctionnement avec la pensée changeait d'étage…

Tout ceci je l'ai vécu sans avoir le point de vue de la douance, on m'a souvent dit que j'étais un drôle de zèbre mais c'était avant que le terme soit appliqué à ce que d'autres appellent la douance…



Mes études sur le fonctionnement du cerveau ont suivi d'autres approches qui toutes m'avaient pointé vers la Conscience comme source et vecteur de pensées
mais aussi pointée à faire des expériences où j'ai appris que le corps, les émotions, et aussi le petit vélo dans la tête faisaient aussi des pensées…
j'ai appris à reconnaître les différentes tonalité de ces champs de pensées,
oui c'est comme une prairie de pensées,
où certaines viennent de mon foie malheureux
d'autres du Grand Esprit des amérindiens… (elles sont dans la forêt qui borde la prairie Wink


Vous saviez que c'est féminin le Grand Esprit ???

…. "écriturorée" …

Dôonque se respecter dans l'équilibre : "écouter // s'exprimer", est fondamental,
à partir de là on peut tenter un pont vers les autres, un pont où il y a certaine pancartes genre :
- tu sais je suis bavarde et quand un sujet m'intéresse je n'arrête pas aussi ne te sent pas gênée de me dire "stop ! je ne te suis plus, là ", pourvu que ce soit dit gentiment, je n'aurai aucune gêne à m'arrêter Smile
une fois cela mis en ouverture, je l'utilise pour moi dans mon temps d'écoute, et ça valse comme ça la conversation sans que l'on s'ennuie mutuellement !
bon y'a des gens avec qui ça fait pas long feu cette méthode : ce sont des gens avec qui nous n'avons rien à faire ensemble, "on peux pas plaire à tout le monde", et c'est bien comme ça : faut de la variété, mais bon on broute pas la même herbe, elle est encore vaste la planète…



Ah ben voilà, il est 9h40 montre officielle, et c'est le temps de passer aux exercices en plein air : belle journée même s'il pleut et fait froid Smile
je vais aller lui dire deux mots au climat (oui je le fais aussi avec les plantes, les éléments etc tout, et j'aime beaucoup leur écoute clown )

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Fata Morgana le Dim 23 Sep 2012 - 9:16

Pareil. Mais j'ai un exutoire: ma psy. Je m'assied et me lâche la bride. Tout y passe: le cosmos, les voitures, la marche, l'écriture, le spirituel, enfin tout. Je parle comme si j'étais face à un alter ego, je dis tout ce qui bouillonne en moi en guise de réflexions, révoltes, émerveillements. je donne des citations, des références, j'utilise mon vocabulaire parfois un peu pédant, des termes inusités, je fais des rapprochements entre auteurs, et je ne m'occupe pas de savoir si elle est larguée ou pas; je "libère ma parole". A la fin j'ai une sensation de relâchement, de paix, de calme, et elle a les yeux brillants comme si elle avait assisté à un spectacle... Wink
Dire trop ou ne rien dire par peur d'en dire trop ne sont que les deux facettes d'une même pièce.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Fata Morgana le Dim 23 Sep 2012 - 9:36

Excusez-moi pour le double post... Une petite pensée divergente: Si nous désirons tant que ça être entendus, ce qui est légitime, savons-nous écouter comme nous aimerions l'être nous-mêmes ? Nous savons que très vite les sujets vont dévier vers des choses ternes, sans intérêt ou "dangereuses" mais pour autant ne pouvons-nous pas nous aussi écouter ? Supporter les stéréotypes de nos relations non-surdouées et finalement leur permettre par cette écoute de passer certains caps ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas pouvoir s'arrêter de parler.....

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum