Je est un regard

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Sam 3 Nov 2012 - 23:35

je reviens, je m'ennuie ailleurs.
je vais faire des vagues, des remous, je vais un peu semer la zizanie
des vages des vages des vages. Des remois remois (j'adore) et encore moi
(zut ça ne fait plus de vague)

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par ^ le Sam 3 Nov 2012 - 23:49

.


Dernière édition par stefinoe le Ven 5 Sep 2014 - 19:44, édité 1 fois

^
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 20/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Dim 4 Nov 2012 - 12:21

Trinquons

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Invité le Dim 4 Nov 2012 - 12:36

.


Dernière édition par Fée de Boreve le Mar 6 Nov 2012 - 9:36, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Dim 4 Nov 2012 - 15:56

Si..?

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Invité le Dim 4 Nov 2012 - 16:24

.


Dernière édition par Fée de Boreve le Mar 6 Nov 2012 - 9:37, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Mar 6 Nov 2012 - 0:52

"Je me demande si les rats dans les égouts ont avalé ma médication. Est-ce qu’ils attendent chaque jour que je tire la chasse pour avoir leur dose de tourn’esprit ? Peut-être qu’ils commencent à récupérer leurs capacité d’attention ? J’ai vu un patient avec un livre, il disait que quand je serais habituée aux smarties je n’aurais plus de difficulté à lire. Il parlait d’une petite bibliothèque dans l’hôpital. Peut-être qu’à l’instant même un rat smarties-ophage y redécouvre les joies de la lecture ? Je ne sais pas si j’ai envie de lire, je ne sais pas ce que j’aurais envie de lire. Je demande à un infirmier comment me rendre à la bibliothèque, il me répond qu’elle est en dehors du service et qu’il faut demander à mon psychiatre référent mais qu’il n’y a pas de doute sur le fait qu’il dira oui, « il dit toujours oui quand il s’agit de la culture des patients. Il est très cultivé et aime beaucoup l’art, tu sais. » Je ne vois pas l’intérêt de lui demander si il dira oui à coup sûr. Cette incohérence à l’air de totalement échapper à l’infirmier. Je le remercie. Je commence à me demander si les patients ne sont pas là pour occuper le personnel soignant qui lui aussi est malade. Je me demande sur quels critères on place les gens dans un rôle ou dans l’autre. Tout le monde est horriblement incohérent.
L’autre jour il y a eu une altercation entre une nouvelle patiente et une infirmière :
« Ne vous énervez pas.
Ne haussez pas la voix.
Rasseyez-vous.
Je vous interdis de me parler comme ça.
Je vous demande madame de vous rasseoir !
Faites ce que je vous dis !
Ne m’obligez pas à… !
Rasseyez-vous !!!
Bien. Vous l’aurez cherché. »
Elle a appuyé sur le bouton du boitier à sa ceinture, une sirène a commencé à hurler, par la fenêtre je voyais des infirmiers et aides-soignants d’autres bâtiments courir pour rejoindre leur collègue en détresse. En un instant ils étaient tout un groupe d’hommes imposants autour de la patiente. La sirène hurlait encore, elle essayait de hurler plus fort une peur panique dans ses yeux et sur son visage. Elle fut mise au sol, son visage sur les taches brunes du carrelage, les bras croisés de force sur son dos, le genou d’un infirmier posé sur ses poignets l’empêchant de se relever. La sirène s’est arrêtée, elle hurlait qu’on lui faisait mal, se débattait, les suppliait de la lâcher, le grain de sa voix crissait sur mes os. « Calmez-vous et on vous lâchera. » Elle ne s’est pas calmée. Il l’a relevée, saisissant d’une seule main ses deux poignets. Elle s’est débattue de plus belle. Je ne sais plus combien il a fallu d’aide-soignants pour la soulever de terre et la transporter hors de la pièce comme ils auraient porté un bélier de siège. L’infirmier qui l’avait « contenue » a fait quelques pas, accompagnant la troupe, puis, nonchalamment, est revenu :
« - Qu’est-ce qui s’est passé ?
- Elle voulait que je la fasse manger, on est ni en gériatrie, ni en pédiatrie, alors je lui ai dit qu’elle avait des mains.
- Et..?
- Elle m’a dit qu’elle ne pouvait pas s’en servir, je lui ai demandé pourquoi, elle a baissé les yeux et s’est tut. C’était un caprice, je refuse de les encourager dans leur délire ; je refuse de céder à leur caprice, on n’est pas là pour ça on est là pour les soigner, j’ai pas fait une école d’infirmière pour faire larbin quand même. Bref, j’ai tourné les talons et avant que j’ai pu faire un pas elle a commencé à me hurler dessus « Je n’peux pas, je n’peux pas ! » qu’elle disait. J’ai essayé de la calmer, de lui rappeler qu’il y avait des règles, qu’elle n’était pas toute seule. Et là, elle est devenue totalement hystérique ! Alors j’ai callé, qu’est-ce que je pouvais bien faire d’autre ?
- T’as bien fait, faut pas hésiter à se faire aider, faut pas prendre de risque, on sait pas comment ça se serait passé si tu nous avais pas callé. »
Ils échangeaient ces mots, exactement, précisément à l’endroit où se trouvait l’hystérique.
« - Une comédienne avec ça t’as vu comment elle hurlait pendant la contention ? »
Un sourire complice,
« - Elle mérite un Oscar, j’ai fait cobaye plusieurs fois pendant des formations avec ce geste tu sens à peine une petite pression sur les poignets ! »
Un sourire complice exactement, précisément, à l’endroit de son visage. Ils piétinaient sans s’en rendre compte une petite flaque de larmes. Quand finalement ils se sont quittés, on pouvait voir l’emprunte mouillées de leurs chaussures sur les taches brunes du carrelage s’atténuant à mesure qu’ils s’éloignaient.
J’ai appris qu’elle venait d’être transférée du service de chirurgie d’un hôpital traditionnel, elle avait sectionné ses tendons en tentant de se suicider. Elle avait tellement honte d’elle qu’elle refusait de garder ses bandages. Je ne me souviens pas si l’infirmier avait du sang sur les mains. Dans le feu de l’action j’aurais pu ne pas me rendre compte qu’il en avait ? Peut-être qu’il était là, à rire, les pieds dans une flaque de larmes et du sang sur les mains sans même s’en rendre compte ? Sans que personne ne s’en rende compte ?
Au repas suivant l’infirmière s’était apparemment fait sermonner. En traversant la salle elle est passé près de l’hystérique « C’était vraiment si compliqué de dire simplement « j’ai les tendons sectionnés, je ne suis pas en capacité physique de tenir ma fourchette. » ? Vous voyez la situation que vous avez créée ? » J’étais assise à la table suivante, elle m’a souri « Tu veux que je t’apporte ton yaourt ? »
J’ai vraiment envie de lire, lire n’importe quoi mais lire. Lire beaucoup."

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Invité le Mar 6 Nov 2012 - 0:57

Merci pour la couche de peinture supplémentaire...je commence à m'imprégner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Mar 6 Nov 2012 - 0:59

Tu me diras quand t'aura l'envie et la disponibilité pour qu'on en discute Wink

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Mar 6 Nov 2012 - 9:11

salut imo,

Tu n'a rien à fiche à l'hosto mais bon ça dépanne.
Tu as trouvé des livres corrects?

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Mar 6 Nov 2012 - 9:48

C'est un extrait de fiction Follof' Smile

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Mar 6 Nov 2012 - 11:06

"Des fois j'y pense, je l'avoue.

Des fois je le sens dans ma poitrine, dans mon ventre.

Un frisson si fin que je jurerais une autre peau.

Des fois comme le corps qui se fait trop petit pour soi seul, comme l'envie d'une autre peau, d'un autre souffle.

De sentir sa peau, son souffle.

Souvent je me dis que je ne sais pas ce que ça veut dire,
Souvent je me dis que si l'évidence était la vérité, la vérité serait un supplice.

Alors des fois j'y pense, je l'avoue.
Puis j'oublie.
Puis je lui souris."

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Mar 6 Nov 2012 - 11:27

La vérité n'est jamais un supplice, elle est la seule qui mérite qu'on s'interesse à elle.

Tu as une intuition, sembles-t-il?
Après le malaise
il faudra la vérifier, tu as le(ton) temps.

Un extrait!
tu peux pas avoir le livre entier, ils censurent à l'hosto?

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Mar 6 Nov 2012 - 11:33

ah, attends, c'est toi qui m'envoies l'extrait tu as le livre?

ça ne change rien à mon post précedent.

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Mar 6 Nov 2012 - 11:45

Wow... Je commence à être un peu perdu.
Reprenons à la base:
1) Je ne suis pas à l’hôpital (bien que l'ayant expérimenté moi-même je sais à quel point cela peut être salutaire)
2) L'extrait évoqué est un extrait d'une grosse nouvelle que j'ai écrite il y a un moment.
3) Le dernier texte posté est un échantillon du sentiment du moment.
4) en fait je suis au boulot ça la fout mal de poster sur un forum au lieu de bosser (j'y retourne!)

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Mar 6 Nov 2012 - 19:43

Bon, l'extrait de ta nouvelle est criant de vérité, d'ou ma confusion.

Le sentiment du moment: j'avais donc juste le premier post.

Bref tu à déja un syle, donc, dans tes possibles du début, il n'y avait vraiment que Rimbaud et Vian qui tenaient la route.
Tu es un écrivain.

C'est les déductions de follof, après vérification de l'intuition.
dfghjklmù sdfghj; "erty
(C'était les vagues rouges.)

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Mar 6 Nov 2012 - 20:38

Wow...
Je dis souvent qu'on nous prêtes des défautls mais qu'on nous donns des qualités, alors pourquoi les refuser?
Je prend, merci Follof'!

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Mag le Mar 6 Nov 2012 - 22:01

Tu peux mon n'veux (expression ancienne Pété de rire )

C'est les déductions de follof, après vérification de l'intuition.

follof je t'adore : t'es complètement barge Un ange à tous

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Mer 7 Nov 2012 - 6:40

merci mag,

c'est officielle.
je t'adore aussi.

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Mer 7 Nov 2012 - 6:45

emo,

c'est pas une qualité, c'est un devoir.
Et c'est pas forcement cadeau, mais.......

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Harpo le Mer 7 Nov 2012 - 14:47

J'peux m'insérer juste pour dire que cet extrait de ta "grosse" nouvelle est captivant et superbement bien écrit ! J'aimerais beaucoup la lire entièrement.

Folofficielle a entièrement raison : tu es un écrivain !

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Mer 7 Nov 2012 - 15:53

Ouf, je me sens mieux avec la caution d'Harpo.

Mais, emo, sais qui il est.

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Harpo le Mer 7 Nov 2012 - 16:11

Caution ? Danse Very Happy

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par follofficielle le Mer 7 Nov 2012 - 17:08

tu as bien cautionner mes propos :

"Follofficielle à entièrement raison"

non?

(je suis en crise de parano, c'est bon signe)

follofficielle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 692
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 57
Localisation : lyon

http://nathirouve.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Imo le Sam 10 Nov 2012 - 21:50

Bon ce soir, je parle sentiment. Je suis le genre de mec qui a énormément de copine, à cause/grâce à une capacité énorme à ne pas être dans un rapport sexué à l'autre.
...
Je pars en mode analyse pragmatique par réflexe, cette première phrase me saoule alors je reprend.

Il y a cette fille (que pour des raison de commodité et d'anonymat je surnommerai Essila). Nous sommes sortit quelques mois ensemble il y a quelques années puis ça c'est fini. Il était clair que ni elle, ni moi, ne pouvions être dans une relation à deux étant donné que nous ne savions (ni ne savons encore tout à fait) ce que c'était qu'être un. Nous avons néanmoins continuer à nous fréquenter parce que je l'aime et qu'il était hors de question pour moi de ne pas l'avoir dans ma vie, elle m'aime aussi bien qu'elle ne l'ai jamais dit tel quel (pour ces question là elle est assez cornélienne "je ne te hais point")...
...
Je me saoule de nouveau... Troisième essai.


Je l'aime, et jusqu'à peu c'était un amour totalement non-amoureux. Maintenant je commence à...
...
Quatrième essai.

Je ne sais pas où j'en suis par rapport à Essila. Ça me fait de plus en plus mal quand elle me parle de ces histoires de mecs, l'évidence sereine de "on a rien à foutre ensemble et je l'aime" disparait peu à peu. J'ai envie de la prendre dans mes bras, de... Parfois je me dis que peut-être c'est elle "la femme d'une vie" qu'évoque Desproges dans l'une de ses chronique, mais que juste ce n'est pas encore le moment, avant je me disais que ce ne sera peut-être jamais le moment et que ce n'est pas grave tant qu'elle est dans ma vie et que nous sommes heureux, mais là en ce moment je... Je ne sais pas vraiment si je suis en train de tomber "amoureux" d'elle. Je sais juste que je me pose la question ce qui n'était pas le cas avant. Je sais aussi que je ne suis pas son style de mec, son style étant les mecs cons et inaccessible parce que totalement dépressif, des mecs suffisamment emmurer dans leurs carapaces pour qu'elle puisse projeter ses phantasmes sur cette absence d'eux dans leurs interactions. Alors que moi je suis totalement à l'opposé de ça je suis un anti-mystère pour elle, et je n'ai absolument pas envie de jouer au mec mystérieux avec elle (je le fait vachement bien pourtant), avec mes proches les choses sont très simple tu me poses une question je te répond, si je ne veux pas te répondre je te réponds que je ne veux pas te répondre, je ne suis pas parfait, je ne suis pas un mec hyper-viril en permanence, quand je regarde un film avec Meg Ryan par exemple je ne ressens pas le besoin d’exhiber un comportement viril. Je ne suis pas un phantasme, et refuse de l'être.

Du coup je lui ai passé un coup de fil pour faire la seule chose qui me semblait cohérente tant que je ne suis pas plus au clair au niveau de mes sentiments la concernant: lui dire que je ne suis pas très au clair par rapport à mes sentiments vis-à-vis d'elle et lui demander si elle accepterait qu'on n'évoque plus nos histoires de coeur ou de cul l'un avec l'autre pendant un temps. Elle a dit, en substance: "d'accord". La conversation n'a pas été beaucoup plus longue que ça.

Et là j'attends des potes (ndla: des potes "garçon") pour fêter mon récent emménagement, et je ne suis pas franchement dans le délire "fêtage", je suis plutôt dans le délire "les larmes au bord des yeux secs qui s'exorbiteront sous la pression avant qu'une larme n'apparaisse à l’extérieur".
Ils sont en bas. Je conclu.

ps: Harpo, envoi-moi une adresse mail en mp je t'enverrai la nouvelle avec plaisir (bien que je sois en train de la retravailler (je ne sais pas combien de temps ça va prendre...(je veux dire le "retravail")))

Imo
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 194
Date d'inscription : 29/08/2010
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je est un regard

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum