avant que d'être

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par doom le Mer 15 Aoû 2012 - 18:47

bon , neuf jours plus tard, je relis mon post, et ..
ça va, rien à renier
j'update, après m'être noyé un peu en vous tous ( ça n'est pas sale ! )
tant de souffrances, de joies et d'espoir, et quelques sages ( ça fait peur, que de chemin à parcourir )
des théories, des mots (plein), des expériences,
tout ce qu'il faut pour rallumer les feux que j' avait cru éteindre ( bon d'accord, ça sommeillait ),
et maintenant, je suis dedans, et je sens bien que le déni ne me permettra pas d'ignorer la chose ( insomnie, mon amie )
merci à tous, au fils des posts, vos témoignages m'amènent souvent larmes aux yeux,
tout cette source de savoir, pour affronter ce problème ( qui n'en est pas un ),
exister en tant qu'individu qui se réalise, et vivre avec les autres

Je dois dire, que j'étais plutôt chimie ( un peu plus de recapture sérotonine si il vous plaît, mais monsieur faites un effort, vous n'en faites pas assez ), mais après tests, je n'y ai pas trouvé solutions, ni proximité meilleure avec mon être (?!) ).

Ici, tout le monde parle de psys, plutôt "nalystes" que "chiatres", me semble t-il.
Et ma confiance en des "nalystes" pour bouger des choses dans mon être est des plus réduites ( qualifications dans le domaine, please ? )
( L'art du doute, chp 1, " tu douteras", ah l'esprit critique trop bien formé )

J'avoue, j'ai fui la philosophie , pour trop de questionnements induits , à l'époque ou l'on me l'a enseignée.

Mais découvrir, qu'il existe d'autres humains soumis aux mêmes lois de leur sensibilité, qu'ils partagent autant de valeurs ( que je qualifie d'humaines, surtout pour ceux qui pourraient faire le choix d'en faire abstraction ),
ce, en une dizaine de jours, un choc attendu pour moi ( j'espérais encore, alors, je ne suis pas mort ! ).
Et la théorie de la désintégration positive m'a frappé, comme un manuel d'histoire qui semble raconter une partie de votre vie.
Alors, je me dit, que je ne suis pas si bête que crois l'être, puisque je vous ai trouvé, pires et meilleurs.

Espoir pour tous

( oui, j'aime bien les longues phrases tongue )

doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 53
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Invité le Mer 15 Aoû 2012 - 22:43

.


Dernière édition par Puzzle le Lun 6 Jan 2014 - 0:11, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par ♡Maïa le Mer 15 Aoû 2012 - 22:55

Me voilà interpellée, je réponds donc Puzzle Smile
Loin de moi l'idée de fourrer tout le monde dans le même panier, c'est évident. Sans doute ma phrase n'est pas assez claire, je parlais seulement d'une certaine catégorie de personnes. Fort heureusement, tous les humanitaires, tous les engagés, tous ceux qui donnent de leur temps ne sont pas des névrosés en puissance ! C'est un profil que j'ai pu observer, ce n'est pas une généralité. S'engager, pas seulement par amour en effet, ça donne du sens, et nous en manquons tellement parfois... Bon courage pour demain.

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Invité le Mer 15 Aoû 2012 - 23:01

.


Dernière édition par Puzzle le Lun 6 Jan 2014 - 0:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

.

Message par doom le Mer 15 Aoû 2012 - 23:23

.


Dernière édition par doom le Mer 6 Fév 2013 - 14:21, édité 1 fois (Raison : .)

doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 53
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Nonmerci le Jeu 16 Aoû 2012 - 0:10

Avec vos conneries, je ne vais plus oser prendre le bus moi, surtout si les chauffeurs sont aveugles !

Trêves de plaisanteries, en lisant ton post initial, j'ai bloqué sur
Au fil de l'évolution, les espèces mutent,[...]
( t'essayes de faire quoi la nature, tu peux le dire ? )
La nature, elle teste plein de trucs au pif ; quand ça marche, l'espèce évolue, sinon elle disparait !
2% de "mieux" "plus" "autrement" ... désolé, c'est pas sûr qu'on soit l'avenir de l'homme. Le QI général augmente tout doucement ... pas besoin des 2% de pas-bien-dans-leur-tête pour gagner du temps. De toute façon, j'ai pas pris mon billet, donc le bus, je vais peut-être bien le laisser passer et faire la route à pied !

Nonmerci
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 39
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Nonmerci le Jeu 16 Aoû 2012 - 0:13

J'oubliais, je n'ai pas compris : "Ελπίδα président du monde" et vu qu'ici, on est entre gens bien, j'ose poser la question (non, en fait, j'ose toujours poser des questions quand je ne comprend pas !)

Nonmerci
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 149
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 39
Localisation : Bourgogne

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Ελπίδα le Jeu 16 Aoû 2012 - 3:04

c'est doom qui me charriait je suppose
(enfin, il répondra lui-même s'il passe par là)
moi si on me propose la fonction, je répondrai nonmerci
(et du coup c'est sur toi que ça va retomber Very Happy )

Ελπίδα
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 394
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 41
Localisation : Hérault

http://lamoni.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Invité le Jeu 16 Aoû 2012 - 8:22

Je plussoie vigoureusement Puzzle.
Et j'ajoute, par rapport à la question évoquée dans ces derniers posts, que celui qui essaie d'être utile aux autres, de donner et de construire est sans arrêt confronté à des attaques du genre "sous des dehors d'altruisme machin gnagna, tu ne cherches qu'à flatter ton ego", ou alors "ce que tu veux, c'est te faire applaudir", "tu peux bien raconter ce que tu veux sur tes motivations, inconsciemment, tu fais ça par égoïsme, pour te positionner en sauveur, pour te placer au-dessus des autres, etc." Souvent, ce sont des critiques qui émanent de gens qui ne font eux-mêmes rien pour les autres, sous quelque motivation "réelle" ou "profonde" que ce soit, voire, qui sont les bénéficiaires de ce qu'on fait.

Il y a quelques années, je m'investissais dans une petite asso et comme elle me tenait très à coeur, j'y consacrais énormément de temps, je participais à une grande part de ses activités. Entre autres je rédigeais et publiais la lettre d'info mensuelle et je la publiais sur le site internet en plus de la mailer aux membres. Je la postais pour cela sur un topic spécifique dans le forum membres. Un jour, les autres membres du CA m'ont informé qu'ils avaient reçu des plaintes de membres de l'association, des membres non actifs, uniquement adhérents consommateurs, qui étaient choqués de voir régulièrement Untel (moi) poster ce bulletin et le topic recevoir subséquemment trois ou quatre messages de remerciements en-dessous : pour eux, le rappel régulier qu'Untel faisait quelque chose, et "se faisait applaudir", constituait une agression et une preuve que je faisais ça pour ça. Comme il n'était pas question de répondre à ces braves gens que c'était comme ça, il a fallu créer un compte anonyme, publier un faux communiqué comme quoi il y avait plusieurs personnes et non une derrière ce compte, et publier le bulletin sous ce compte en verrouillant le topic derrière.
Bien entendu, quelques semaines plus tard, certaines de ces personnes sont allées se plaindre des "membres du CA qui ne foutent rien pour l'asso" et m'ont cité dedans, avec comme preuve le fait qu'on ne voyait plus apparaître mon pseudo nulle part !
Vous ne croyez pas qu'on sombre dans l'hystérie, là ?
A vouloir systématiquement aller débusquer de l'égoïsme ou un problème psychologique chez celui qui donne ?
Et que la première conséquence, c'est que plus personne ne voudra rien donner à quiconque, pour ne pas se faire psychanalyser ou carrément insulter ?

Je trouve assez révélateur que le fait de vouloir donner, apporter, aider, être utile, être bon, soit presque systématiquement considéré comme suspect. C'est impossible de le faire sans trouver une cohorte, voire une majorité de braves gens qui, tout en tendant la main pour empoigner d'un coup sec ce qu'on a à donner, feront remarquer que c'est quand même louche ce que font ces gens et qu'il y a forcément un truc malsain quelque part.
Peut-être qu'on peut être à ce point incapable de don gratuit qu'on n'est même plus près à tolérer que d'autres en soient capables. Alors on se rassure en se disant que non, ce mec qui donne, il est forcément en train de calculer son coup pour se faire payer, il a forcément un bénéfice égoïste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par ♡Maïa le Jeu 16 Aoû 2012 - 8:45

Huhu Fusain ! Ce que tu racontes me rappelle beaucoup de souvenirs de mon passage dans l'associatif. Quoi que tu fasses, en bien, en mal, assez ou trop, il y a toujours des "adhérents-consommateurs" comme tu dis pour critiquer... Je ne disais rien, mais je prenais certaines critiques en plein coeur, c'est vrai. Et le jour où je me suis fait "gicler" du CA pour de sombres raisons politiques, je l'ai très mal vécu... Trop probe, trop carrée, j'avais voulu remettre à plat la trésorerie et mettre des règles en place en bousculant les "habitudes ancestrales" que je trouvais injustes, ça n'était pas passé... !
Je crois que tu as raison, que beaucoup de gens ne peuvent même pas imaginer que l'on donne de soi sans attendre en retour car eux-mêmes seraient incapables de le faire. On peut aussi y voir une tentative de se débarrasser d'une certaine culpabilité à être en position de "receveur" (on n'est pas trop éduqué à recevoir les cadeaux pour ce qu'ils sont dans notre société). Mais je persiste, le profil "sauveur-névrosé" existe aussi, j'en ai vu. Ce profil affiche un mépris flagrant pour celui auquel il donne, il l'infantilise, c'est assez insupportable... Cela rejoint le profil du catho qui donne en sortant de l'église pour se donner bonne conscience vis à vis de son dieu, mais qui n'a aucun respect pour celui auquel il donne... Ce sont de ces gens-là que je parlais, je ressens très fort en moi leur hypocrisie, et elle me met très mal à l'aise.


Dernière édition par Mogwai le Jeu 16 Aoû 2012 - 8:47, édité 1 fois (Raison : fote)

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Invité le Jeu 16 Aoû 2012 - 9:50

J'en ai bien croisé aussi. Ils sont d'ailleurs triplement dangereux :
- pour le receveur qu'ils enferment dans leurs dons, même si on leur crie "je ne t'en ai pas demandé autant, je ne t'ai pas demandé cela". Ou pire : "mais je t'ai proposé mon aide, de toutes les manières possibles, tu n'as pas répondu et maintenant tu te plains d'avoir tout fait tout seul" (j'ai même eu le cas de la personne avec qui on fixe une réunion tel jour telle heure pour faire le boulot à deux et qui trois heures avant la réunion, débarque, et me jette le truc fini à la gueule en hurlant qu'elle avait dû tout faire elle-même et que je m'étais "pas foulé sur ce dossier"...)
- pour le bénévole normal qui est sans arrêt en train de se demander "mais est-ce que je ne suis pas en train de faire pareil, moi ? d'étouffer les autres sous mes dons non demandés ?"
- pour le bénévole normal, une seconde fois, parce que l'existence même de ces sauveurs toxiques est un excellent alibi pour les consommateurs-vampires qui auront beau jeu d'accuser TOUS les bénévoles d'être de cette espèce-là...
Et voilà comment on se retrouve, juste parce qu'on a voulu faire de son mieux, à culpabiliser à tous les étages, à douter de soi-même, à avoir honte de s'être bougé le cul pour les autres, à se sentir pour de bon un individu malsain et névrosé.
Toute l'habileté du consommateur-vampire consiste à sentir ce moment-là et à enfoncer le clou (le comble pour un vampire) en ajoutant : "et si tu te barres en plaquant tout maintenant, si tu fuis, ce sera bien la preuve que j'avais raison, que tu as fui tes quatre vérités, que tu n'es pas au clair avec toi-même". D'autant plus que ces gens-là seront toujours majoritaires et en position de force.
Résultat : ce n'est pas avant d'être passé par la case du burn-out qu'on claque la porte en gueulant "non, c'est juste que j'en ai ras le cul de me démolir la santé pour des putains d'ingrats pervers de merde."

Mais le résultat général, sociétal, c'est qu'il y a tant et tant de bénévoles qui ont dû passer par la case "Ne me dites pas merci, oubliez mon nom, mon visage si vous voulez, dispensez-vous juste de m'insulter, de me psychanalyser, de m'accuser de vouloir vous contrôler, dispensez-vous de me sucer le sang par des remarques cinglantes, ça sera déjà tellement bien, tellement rare..." qu'il est devenu parfaitement normal et admis de ne plus jamais dire merci pour un don reçu gratuitement. Cent ans après le Voyage de monsieur Perrichon, ce ne sont plus les ingrats qu'on qualifie d'imbéciles, c'est le désir d'un vague merci qui est considéré comme malsain et scandaleux. Il est admis, sociétalement, de se méfier de l'atruisme et de le considérer comme malsain, corollaire du culte de l'égoïsme promu "nature humaine, horizon indépassable de la nature humaine". La bonté est suspecte, l'ingratitude et la cupidité ne sont plus des défauts, ce sont les vertus à la mode, parce qu'elles sont, hélas, toujours garanties sincères.
Le pire, c'est qu'on ne peut même pas dire "quand plus personne ne s'engagera pour aider son prochain, ils verront bien". Il y a de moins en moins de monde. Il y a une chute verticale, dramatique, du nombre de bénévoles dans tous les domaines associatifs, de sorte que les sauveurs-toxiques, qui, eux, sont toujours aussi nombreux en effectifs absolus, le sont de plus en plus en proportion, et que la société, les consommateurs, attendent toujours plus du peu de bénévoles qui restent; ce qui les use prématurément. Mais les vampires se contentent de crier que les bénévoles sont quand même des gros branleurs et qu'on ne peut plus rien demander à personne.

Tu l'auras compris : ce dont j'ai été victime, et gravement (une longue dépression), ç'a été les receveurs toxiques, ceux qui méprisent, salissent et infantilisent le donneur, ceux qui arrivent à le faire se sentir sale d'avoir voulu poser un petit geste de simple bonté, mais qui arrivent aussi à le forcer à donner toute son énergie avant de le jeter comme une pile qu'on juge prématurément usée. (En fait, j'ai été bouffé simultanément par des consommateurs-vampires là où j'étais bénévole et par un employeur-PN là où j'étais salarié, les deux usant à peu près des mêmes angles d'attaque; c'est pour ça que je parle de double-burn-out, je me suis fait vampiriser par deux associations à la fois. Il ne restait plus grand-chose dans l'enveloppe, après ça ! Laughing ) Quant aux donneurs-sauveurs-toxiques, je n'en ai croisé que plus tard; cette triste expérience m'ayant donné quelques outils, faute de mieux, et payés bien cher, j'ai l'impression d'être un peu moins désarmé, et du coup, ils me font moins peur. Les autres, ben, je sais qu'ils m'ont vaincu une fois.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Invité le Jeu 16 Aoû 2012 - 19:06

.


Dernière édition par Puzzle le Lun 6 Jan 2014 - 0:12, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par doom le Lun 21 Jan 2013 - 17:01

.

doom
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 04/08/2012
Age : 53
Localisation : ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: avant que d'être

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum