Je débarque...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je débarque...

Message par ness le Ven 3 Aoû 2012 - 9:19

Ca fait un mois que j'ai été diagnostiqué hp... je croisais les doigts pour que ce soit le cas, et puis oui, et sans doute possible apparemment. Je l'espérais et en même temps pensais ne pas l'être. Ca faisait 2-3 ans que je me disais allez, fais ce test. Et donc j'espérais être hp, par commodité : c'est commode de se dire que ce qu'on a vécu ou surtout pas vécu peut s'expliquer comme par magie comme ça. Et après ce mois je suis loin d'avoir tout digéré : qu'en tirer? qui suis-je? et tout le tremblement.
Je me rends compte que c'est très brouillon mon propos, j'arrive pas à suivre une ligne logique, je vais tâcher de suivre une ligne quand même...

J'ai commencé à me poser des questions après le diagnostic de mon fils (il y a 3 ans) pour qui la maternelle n'a pas été une petite rivière tranquilloue. On a découvert par hasard après un an qu'il ne parlait pour ainsi dire pas en classe. La maîtresse le connaissait comme ça... et nous pas. La séparation pour aller à l'école était très dure, bon. En fait, présenter les activités de l'école comme un travail, et lui faire faire des choses soit qu'il savait trop bien faire, ou qu'il refusait de faire (par perfectionnisme ou par ennui d'une activité inintéressante à ses yeux), ça l'a fâché avec l'école, pendant bien 2 ans. Après 2 ans de primaire il commence à aller bien mieux et s'est réconcilié (bon pendant ces 2 ans il a eu une jeune instite très ouverte, qui lui a adapté un peu les exercices etc), on verra à la rentrée avec une autre.
Donc bon on a pris des RV avec la psy scolaire après un an de problèmes cachés, elle l'a testé, et donc bon, HP. Une découverte. Du coup, lectures sur le sujet, impression de me reconnaître, puis lecture de "Trop intelligent pour être heureux" (dans la librairie, tout petit dans mes souliers, bonjour, vous avez "trop intelligent nin nin nin"?), et depuis je pensais à ce test. Sans être sûr du tout du résultat : après tout j'ai pas eu d'échec scolaire, j'ai appris à lire normalement etc. Et au final, plus de 140... je pensais qu'à ce niveau là t'étais un autiste extra lucide ayant tout compris, et puis non, ben moi je me trouve nul, con, brouillon, enfin j'ai halluciné du résultat... avant de pleurer en sortant de chez la psy. Ainsi donc mon mal-être, les moqueries (intello etc alors que je n'ai jamais vraiment bossé à l'école) etc avaient un nom. C'était il y a un mois. Et donc oui c'est commode de se réfugier derrière un nombre pour expliquer ce qui n'a pas fonctionné etc... mais maintenant il faut essayer de dépasser tout ça, en tirer des infos sur soi-même et aller de l'avant pour faire en sorte que l'avenir soit un peu plus harmonieux.
J'ai un boulot qui à la base était censé me plaire, que j'ai depuis qq années. La motivation du début a fait place à une démotivation irrégulière mais bien présente. Ces années d'étude pour atterrir derrière un écran d'ordinateur toute la journée? Et puis se retrouver tout seul dans son coin, ça ma plu au début, mais ensuite... je me suis rendu compte que je pouvais passer des journées à jouer à des jeux sur l'ordi sans que ça se voie : j'ai des projets qui durent plusieurs mois, des calculs en masse, des programmes informatiques, je sors un rapport. Et au final j'arrive à boucler ça dans le temps imparti, avec des remarques mêmes positives. Mais dans l'intervalle je traînasse, je me surfe, je joue, et à la fin, sous la pression du délai j'arrive tant bien que mal à m'y mettre, par moments avec plaisir... mais que c'est lourd. Je pourrais faire ce boulot à 40%... bon sans peut-être les précautions d'un collègue qui fait la même chose que moi dans son coin dans le même temps et qui a l'air de faire ça très sérieusement en occupant tout son temps. Et ce boulot j'ai peur de le quitter : c'est un peu "la planque" et je sais pas trop vers où j'irais. Je me suis posé la question de devenir prof, mais je suis pas du tout sûr que ça me plairait. Un boulot où je me sentirais utile : ambulancier, maraîcher, libraire... mais je suis pas sûr que j'assumerais une substantielle baisse de salaire, un boulot que je ne connais pas ou très physique... Le boulot, c'est alimentaire pour moi, et je sais pas si je pourrais un jour dépasser ce stade, sauf si on se sent utile, ou si j'arrivais à vivre de la musique (ce serait un rêve : je gribouille des bouts de musique depuis 14-15 ans et j'en ai 35, je commence juste à essayer d'en retranscrire sur un logiciel de musique alors que j'ai découvert ce monde vers 18-20 ans et que depuis c'est peut-être mon rêve absolu... de plus en plus peut-être).
Le couple : je la trouve peu douce, peu intéressée à moi, elle aime faire des montagnes de petits riens, depuis quelques temps elle me met la pression pour qu'en gros je pimente en peu la relation, mais en même temps elle me dit que pour elle le couple c'est pas comme au début, que ça s'amenuise, que ça peut pas forcément durer sur le long terme. Je suis plutôt d'accord avec elle, mais de l'entendre et cette pression qu'elle me met, ça me paralyse plutôt qu'autre chose, et j'ai l'impression que je laisse tout filer, résigné. Je commence à me dire, peut-être que ma "zébritude" découverte y est aussi un peu pour quelque chose, que ça peut difficilement continuer comme ça très longtemps. J'ai l'impression qu'il me faudrait plus de temps pour moi, pour me découvrir, et qu'elle demande trop de fusionnite, au point que souvent je fais des choses avec elle le soir par sympathie (regarder un film que je trouve nul ou pas terrible par exemple) alors que je rêve de bouquiner, de faire de la musique sur l'ordi (j'arrive pas à m'y mettre!!). Elle me demande une présence le soir parce qu'elle s'occupe un peu des enfants la journée, et moi au final j'ai l'impresssion d'être au bagne la journée au boulot, et le soir de pas faire ce qui me plaît... et donc de ne pas exister vraiment. J'en viens à envisager une potentielle séparation comme pas forcément négative, voire positive, mais je ne sais pas si je me rends compte. Je crois que j'ai besoin de temps pour moi, pour savoir qui je suis, faire ce qui me plaît (j'ai un peu l'impression d'avoir quitté mes parents auxquels je m'étais soumis, en omettant un peu de faire ma crise d'adolescence, pour ce couple, et ma 1ère aventure avec une femme en plus, pour me soumettre encore un peu dans ce couple, laissant tomber avec le temps, et les enfants, des parties de mes envies, résigné...). Partir un matin à l'aventure pour grimper sur une montagne choisie au hasard, sentir la nature et la vie, me couper de cette société de m**** dans laquelle je me sens pas à ma place (à bas le capitalisme), faire de la musique, des jeux, écrire, dessiner...
Enfin bon, je vois ce diagnostic comme un élément de la connaissance de moi-même, peut-être un nouveau départ, j'avoue que je suis pas mal paumé. Mais ce qui est sûr c'est que je me sens pas top depuis assez longtemps, comme si ça clapottait intérieurement, que j'arrivais à tenir le coup sans tout remettre en question. après restre à voir si j'arrive à m'harmoniser pour faire baisser cette pression, sans remettre en cause couple etc, arriver à me remotiver au travail etc par un travail psy par exemple, ou si ça pètera... reste à voir aussi si j'ai envie (consciemment ou pas, ou pas vraiment) que ça pète ou pas.
Normalement j'écris ou je dis pas mal de conneries, jeux de mots etc, mais là je peux pas... désolé pour le ton chiant et monocorde.
Content d'avoir trouvé ce lieu pour m'épancher, ça fait déjà du bien. Voilà, si tu as tenu jusqu'ici, chapeau, mais tu peux reprendre une activité normale!

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Lex le Ven 3 Aoû 2012 - 9:53

Bienvenue à toi.
Ton chiant et monocorde? non... tu explique ton ressenti sur ta propre vie, et je me retrouve dans bien des points
Te souhaitant de bonnes lectures/partages par ici
(et je retourne à une activité "normale", pour peu qu'il y en ait LOL)

Lex
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 307
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 34
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Fata Morgana le Ven 3 Aoû 2012 - 9:57

Tu débarques. Tu quittes le frêle esquif. Prépares-toi à explorer ce continent où paissent de drôles de bestioles assez peu domestiquées, tu verras. Bienvenue.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Ven 3 Aoû 2012 - 10:09

MErci pour vos réponses. J'étais un peu réticent, mais je commence à me fondre avec soulagement dans une piscine bien chaude...

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Ελπίδα le Ven 3 Aoû 2012 - 10:19

bienvenu Ness



bonne lecture et bons échanges


Dernière édition par Ελπίδα le Mer 5 Sep 2012 - 18:42, édité 1 fois

Ελπίδα
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 394
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 41
Localisation : Hérault

http://lamoni.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par pie3636 le Ven 3 Aoû 2012 - 10:44

Je te souhaite la bienvenue cheers
Tu verras, on n'est pas trop méchants pour la plupart Wink

pie3636
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 161
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 20
Localisation : Allier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Ven 3 Aoû 2012 - 11:02

Elpida... j'ai cru à un canular quand je suis tombé sur ton profil... tu es née le 20/06/75? Comme ma femme... quand j'ai réalisé qu'elle n'avait pas arrêté de bosser...
Donc bon ben ça me touche beaucoup que ça te touche, merci à tou-te-s pour votre accueil!

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Ελπίδα le Ven 3 Aoû 2012 - 11:19

hihi ness,
je confirme que je ne suis pas ton épouse
(ou alors tu n'as pas du tout 35 ans, et nous sommes en train de divorcer depuis 10 ans parce que tu n'y mets pas du tout du tien... geek )

Ελπίδα
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 394
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 41
Localisation : Hérault

http://lamoni.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Saphodane le Ven 3 Aoû 2012 - 11:48

Bienvenue !

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ♡Maïa le Ven 3 Aoû 2012 - 12:08

Ni chiante, ni monocorde, j'ai trouvé ta présentation fluide et intéressante au contraire. Quel recul déjà en un mois sur ce qui te constitue... Je me retrouve beaucoup dans ta description du travail... derrière un ordinateur... Après avoir tenté plusieurs fois de changer de métier, j'en reviens toujours là. Alors j'ai commencé à comprendre que l'important pour moi ce n'est pas le job (comme tu dis, c'est alimentaire), mais plutôt les conditions dans lesquelles je l'exerce. Maintenant, je suis toujours derrière mon ordinateur, mais en indépendante, à la maison. J'ai ainsi tout le loisir d'organiser (ou plutôt de désorganiser) mon temps à ma guise, de sauter du coq à l'âne, d'une activité à une autre, de ma lessive à un bout de code HTML en passant par l'écriture (mon activité favorite), de gérer plusieurs dossiers à la fois avec légèreté, en m'y prenant toujours au dernier moment pour boucler les urgences (ça, ça ne change pas !)... C'est confortable de maîtriser son boulot finalement, ça laisse tellement de temps et d'espace à consacrer à tout le reste... comme la musique par exemple Smile Je culpabilise encore un peu de facturer une journée de boulot quand je sais que j'y passerai moins de 2 heures effectives, mais bon, c'est le jeu... et je reste moins chère que beaucoup de concurrents !
Quant à ce temps de solitude dont tu parles, si tu en as besoin, n'en fais pas l'économie... Ce sont des temps de construction intérieure qui te manqueront toujours si tu ne te les octroies pas...
Bon, vraiment, pas chiante du tout ta présentation, elle m'a inspirée, à mon tour de me demander si je n'ai pas trop écrit... Bienvenue ici Smile

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Ven 3 Aoû 2012 - 13:11

Non tu n'as pas trop écrit...
Oui il m'est déjà arrivé de me dire que, indépendant, en travaillant à la maison, je pourrais être plus efficace et motivé. Après ce serait peut-être une coupure encore plus importante de ma vie sociale (qui ne l'est déjà pas beaucoup). Enfin je sais pas...
Ce que je sais c'est que ce sentiment de déprime larvée que je ressens depuis pas mal de temps (mois, années?), c'est sans doute plus la sensation d'être paumé, largué, dans quelle étagère etc, qu'une déprime : j'ai toujours très envie de faire certaines choses que pour la plupart je ne fais pas ou peu pour ne pas faire mon asocial (au moins avec ma femme). Je viens de m'en rendre compte à la pause de ce midi. Ca cogite hein... le monde extérieur n'a aucun intérêt si à l'intérieur on arrive pas à trouver une piste... je suis paumé dans ma tête déjà donc bon... allez... on va tenter de bosser un coup... grmgrmgrmgmrgmrgmrrrr...

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ♡Maïa le Ven 3 Aoû 2012 - 13:20

C'est vrai que le soucis du domicile, c'est l'isolement social... J'ai développé des activités (théâtre, etc...) pour compenser. Mais je t'avoue que depuis que je fais des rencontres zèbres, la question ne se pose plus pour moi, ce sont des bols d'air sociaux et culturels qui me nourrissent pour un bon moment ! Smile
Je connais bien toutes ces envies qui n'éclosent pas : j'ai des pinceaux plein de poussières, un bloc de terre glaise durcie, des tas de petits objets gardés "au cas où" je pourrais m'en servir pour faire une oeuvre d'art,... Et rien ne sert de se forcer... Maintenant que tu commences à t'identifier, les envies vont venir, peu à peu, pour de bon, je te le souhaite. Et zou, moi aussi faut que je bosse un peu quand même ! Smile

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Invité le Ven 3 Aoû 2012 - 21:14

bonjour Ness (dans le fond du Loch? Rolling Eyes )
merci pour ta présentation.
Ta description du travail a fait echo, ca fait des mois que je me demande combien de temps il va falloir a mon boss pour se rendre compte de l'imposture que je suis a glander au boulot a peu près toute la journée. J'en ai honte!
Bienvenue ! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Lun 6 Aoû 2012 - 7:30

9 ans de boulot, donc 6-7 peut-être majoritairement de glandouilles... Et aucune remarque à ce sujet pour l'instant... j'en ai pas honte : le travail c'est pas pour moi, je veux pouvoir être libre, c'est juste un moyen de gagner sa vie. J'ai presque plus honte que personne n'ait découvert mes errements glandouilleurs, ou que mon poste ne requière que peu de temps effectif...
Pour les envies, Mogwai, ouaip... là je décide de m'assumer maintenant, j'en finis, en tout cas en ce moment, avec une forme de soumission deant ma conjointe. Soyons fous :
* je me suis acheté des petits haltères (je sais qu'elle réprouve.... elle a rien dit au début, mais j'ai eu droit à 2-3 remarques après coup),
* je me suis fumé une clope tout seul sur le balcon (on fume pas, mais parfois, avec un verre, en les partageant quasi systématiquement), et elle m'a traité d'égoïste, que ça va pas tout ça...
Enfin qq trucs comme ça. Je vais voir ses réactions, mais j'arrive à m'en distancer, comme une expérience. Je veux pas faire une croix sur ce couple, ça peut évoluer, ça tient à moi. On va voir...

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ♡Maïa le Lun 6 Aoû 2012 - 14:02

Ca peut évoluer oui, si tu mets des mots sur ces changements... Sinon, elle risque de prendre tout ça pour des provocations personnelles et des signaux annonçant ton départ de la relation, ce qui serait dommage si tu as envie d'autre chose... Rester dans le lien, parler, expliquer ce qui se passe pour toi... Je sais que ce n'est pas toujours facile, mais au moins si la relation doit s'arrêter, tu auras le sentiment d'avoir essayé du mieux possible qu'elle perdure... Les femmes ont besoin des mots Smile


Dernière édition par Mogwai le Lun 6 Aoû 2012 - 14:03, édité 1 fois (Raison : coquille)

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Mar 7 Aoû 2012 - 8:57

Merci Mogwai... je vais tâcher de me forcer à parler un peu. J'ai des périodes "relâchées", détendues, au cours desquelles je peux presque être bavard, mais plus souvent, je suis "sous contrôle", je trouve débile d'utiliser ma voix, voire de couper le silence pour dire des trucs que je trouve sans intérêt (mais bien sûr, qui ponctuent la vie et donnent de la vie)...
Et puis je crois que j'idéalise une vie de célibataire... où je risquerais, je pense, de retomber dans un mal-être assez profond sans oser aller vers les autres, nageant dans la ville comme dans une soupe d'ondes informes et perturbantes, me poussant à me recroqueviller... le couple, les enfants, ça m'a donné, je crois, une certaine confiance en moi que je n'avais jamais vraiment eue avant. La question : en couple depuis mes 20 ans, mais est-ce que célibataire à 35 je m'en sortirais beaucoup mieux à 35 qu'à 20 avec pas mal de hauts et de bas (des oscillations qui se sont tassées : les hauts me manquent, mais les bas, bien heureux de plus les avoir)?

Sinon je commence à me faire à l'idée que j'ai un potentiel inexploité. Je recommence à bouquiner pas mal, musiquer un peu plus, idée d'écriture (j'ai laissé en plan l'écriture depuis des années. Avant : plus des poésies etc), nouveau : un peu de muscu pour l'équilibre et l'élan. Je me dis que je vais essayer de jongler entre plusieurs trucs, voir si j'y arrive, pour me remplir et retrouver cette sensation auto-stimulatrice que j'ai pu éprouver avant, quand j'avais mon temps libre dispo pour moi tout seul... je ne veux plus être cette coquille de noix presque vide qui du coup était trop légère pour résiter à la brise quotidienne qui m'envoyait vers ce ruisseau m'entraînant dans une direction qu'il avait décidée pour moi. Je le sens bien parti ce nouveau mouvement... j'espère que ce ne sera pas un feu de paille!! Il me faut un fond (un terreau?) de quelques nouvelles habitudes positives pour peut-être germer à nouveau?

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ♡Maïa le Mar 7 Aoû 2012 - 9:26

Nous sommes nombreux à vivre ou avoir vécu le couple comme un lieu enfermant et dépersonnalisant... Pendant des années, on fait ce que l'on pense être le mieux pour l'autre, sans s'apercevoir que l'autre fait de même, mais sans jamais communiquer, et au final, c'est un grand malentendu ! Pendant longtemps, j'ignorais que j'avais besoin de ma "grotte", de ces moments de ressourcements où *seule* je peux me remettre en contact avec mes vrais désirs. Pas facile même de se l'avouer, avant d'essayer de le dire à l'autre... Sans doute faut-il trouver comment se ménager des temps de "célibat" sans pour autant rejeter la vie de couple... Bon, encore faut-il que le conjoint soit dans la même dynamique et qu'il ne soit pas trop atteint par "l'abandonite aigüe" si répandue dans notre société...

Je n'aime pas faire des cases, mais il me semble que c'est assez masculin cette difficulté à mettre en mots, de trouver les choses simples "débiles" ou ridicules, de mettre ses émotions "sous contrôle"...? Ou du moins, nous le gérons différemment...?

Il n'y a pas de raison que ce soit un feu de paille ness, c'est une page qui se tourne, et maintenant c'est toi qui écris le livre Smile

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Mar 7 Aoû 2012 - 10:00

c'est une page qui se tourne, et maintenant c'est toi qui écris le livre

Ouaouh!!! Quelle belle image! Je vais la mettre dans ce livre...

Merci pour ton commentaire Mogwai. Je me demandais si ces difficultés que tu évoques sont liées au masculin ou au zébrisme... enfin bon ce serait sans doute trop facile de se réfugier (à moitié seulement donc) derrière des rayures pour expliquer tout ce qui ne va pas, style "c'est pas ma faute", et une excuse bien pratique mais qui ne tient certainement pas. En secouant un peu on doit pouvoir voir si les rayures tiennent ou pas... et si la pulpe elle reste en bas ou pas, mais bon où m'égare-je (les gonesse, 95268) dans ce monde pubeux que je conchie...

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ViVie le Mar 7 Aoû 2012 - 11:03

Mogwai a écrit:Nous sommes nombreux à vivre ou avoir vécu le couple comme un lieu enfermant et dépersonnalisant... Pendant des années, on fait ce que l'on pense être le mieux pour l'autre, sans s'apercevoir que l'autre fait de même, mais sans jamais communiquer, et au final, c'est un grand malentendu ! Pendant longtemps, j'ignorais que j'avais besoin de ma "grotte", de ces moments de ressourcements où *seule* je peux me remettre en contact avec mes vrais désirs. Pas facile même de se l'avouer, avant d'essayer de le dire à l'autre... Sans doute faut-il trouver comment se ménager des temps de "célibat" sans pour autant rejeter la vie de couple... Bon, encore faut-il que le conjoint soit dans la même dynamique et qu'il ne soit pas trop atteint par "l'abandonite aigüe" si répandue dans notre société... (...)
Oh expérience similaire et réflexion en cours (réhabilitation de la notion de couple) aussi en ce sens... Merci Mog Bisous

@Ness : Bonjour et bienvenue Smile

ViVie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 762
Date d'inscription : 02/10/2010
Age : 56
Localisation : Toulouse, France, Europe, Terre

http://www.zebrascrossing.net/t4546-parler-de-moi-aie-_

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Mowa le Mar 7 Aoû 2012 - 22:54

Wow, ça c'est de la présentation! Pas trop long, non - même que j'ai tout lu et que ça résonne fort... (Si ce n'est pour moi, alors pour ma fille ou mon mari, voire un peu tout le monde à la fois...) Moi je n'aurais pas osé une telle mise à nu, chapeau.

Au plaisir de te lire Smile

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Harpo le Mer 8 Aoû 2012 - 0:40

Très intéressé par tout ce que tu dis sur ton couple dans ta présentation, ness. J'aurais beaucoup de choses à dire, mais sûrement encore trop frais pour moi tout ça, difficile d'en parler. Et surtout, pas de conseil de ma part Wink Écoute plutôt Mogwai...

Peut-être juste une réflexion : à force de réfléchir et de jouer et rejouer tant de scénarios improbables, cette foutue pensée en arborescence nous rend bien souvent immobile. Et nous empêche de vivre.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ♡Maïa le Mer 8 Aoû 2012 - 8:13

Harpo a écrit:Écoute plutôt Mogwai...
Ouh la ! C'est pas des conseils hein, plutôt du partage d'expérience Wink

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Mar 6 Nov 2012 - 15:38

Je me relis après quelques semaines...
Intéressant ce que j'ai pu écrire, ça m'aide à voir où j'en étais à ce moment-là, où je vais...
Toujours un peu dans le même état. J'ai écrit un truc pour un concours d'écriture : plus pour voir ce que j'arrive à faire ou pas, avec un sujet tout trouvé (j'ai l'impression que le plus dur pour écrire, c'est de savoir sur quoi écrire, un peu pareil que pour commencer une conversation). Je me suis enfin payé (pas cher) ce petit séquenceur pour musiquer. Je m'y mets sporadiquement, mais ce petit quelque chose me stimule. Toujours paumé, mais j'ai l'impression que de connaître ma zébritude me porte un peu, et m'aide à difficilement m'apesantir sur le négatif, gardant un arrière-plan de positif : il peut se passer beaucoup de choses dans la vie! Et même si pour l'instant il n'y a rien de concret, je pense que l'aventure peut se présenter à tout moment, qu'il y a des possibles qui dorment sous les ponts mais qui peuvent se réveiller et me croiser. Je reste encore trop passif, mais wait and see...

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Jeu 14 Mar 2013 - 10:53

Grosse discussion depuis 3-4 semaines... une séparation à l'horizon? Surtout, prendre u npeu de temps : je l'aime encore ou pas? J'ai du mal à y voir clair, qu'est-ce que l'amour?
Ca faisait des mois que je rentrais tendu du boulot (tendu pas à cause du boulot mais de la perspective d'en rentrer)... la joie de voir les enfants, et presque le rejet de ma femme... la tension de pas me sentir à ma place, dans une sorte de prison où je me sens pas libre d'être moi.
Je vais prendre un peu de temps pour moi, maintenant qu'elle accepte de m'écouter un peu (et que je me suis décidé à parler). Et tenter d'y voir clair. Mais le peu de liberté que j'ai goûté ces derniers jours, qq soirs à pas me stresser pour pas rentrer trop tard etc, me laissent rêver à une vie de célibataire... et je doute vraiment que notre fonctionnement (notre couple va droit dans le mur selon une thérapeute) puisse être vraiment changé : je fais pas assez confiance à ma femme (et ses piques en public, ses critiques, son stress etc etc) ni à moi-même (pour prendre ma place sans avoir peur de gêner l'autre)...
Peut-être que le couple c'est pas pour moi finalement... bon y a les enfants... mais si ça va pas ce (le?) couple...

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par ness le Ven 13 Juin 2014 - 14:32

Bon... séparation depuis un mois...

ness
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 39
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je débarque...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum