HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mar 24 Juil 2012 - 16:13

Le terme HSP (Highly Sensitive Person) a été inventé par la psy américaine Elaine N. Aron en 1996 dans un livre intitulé "The Highly Sensitive Person".

Ce livre est disponible en français sous le titre plus aguicheur "Ces Gens Qui Ont Peur D'avoir Peur", que j'ai personnellement trouvé dans la section "Développement Personnel" à la FNAC.

Le concept a depuis été repris dans plusieurs ouvrages ainsi que des articles de recherche, dont certains sur la douance.

Voici un lien sur la définition:
http://en.wikipedia.org/wiki/Highly_sensitive_person

Et un autre sur le livre:
http://en.wikipedia.org/wiki/The_Highly_Sensitive_Person_%28book%29

La page Wikipédia française sur l'hypersensibilité la décrit selon les critères suivants:

Forte créativité et imagination
Ouvert à la spiritualité
Sixième sens et intuition fortement développé
Une vie intérieure riche et complexe
Conscient des nuances subtiles de l'environnement
Grand sens du service aux autres
Influencé par l'humeur des autres
Sensible à la douleur
Besoin de s'isoler pour se libérer de toutes simulations
Profondément ému par les arts et/ou la musique
Sursaute facilement
Evite les conflits ou films contenant des scènes de violence
Humeur perturbé par la fatigue ou la faim


En gros, le profil HSP correspond à la dimension non intellectuelle du profil Zèbre. D'ailleurs, il est important de remarquer que si le livre d'Aron ne s'attarde pas sur la différence HQI, il fait souvent référence à la douance d'une manière qui sous entend que les HQIs forment un sous ensemble des HSPs. Elaine Aron dit aussi s'inspirer des méthodes définies pour les HQIs pour s'occuper de ses patients HSPs. D'ailleurs, elle m'a fait rire quand elle écrit un paragraphe qu'on peut résumer ainsi: les enfants détectés HQI sont des petits veinards par rapport à leurs camarades HSP car on leur associe un statut valorisé et on peut les prendre en charge de manière adaptée.

Selon Elaine N. Aron, 15 à 20% des personnes seraient HSP (mais étant donnée l'approche assez bricolo pour les détecter, je ne sais pas si ces chiffres sont fiables). Parmi elles, il en existe certainement une partie qui se sent zèbre sans l'être et une autre qu'il l'est sans le savoir.

Je vous conseille de lire ce bouquin, qui creuse un peu plus le sillon "hypersensibilité" de la douance, peut permettre à certains zèbres de se sentir moins seuls, et à certains non-zèbres-qui-pourtant-y-croyaient de se retrouver quand même.

Après la lecture, j'ai commencé à me poser des questions sur le rapport entre HSP et HQI, en faisant les hypothèses suivantes:
1) Les HQIs et les HSPs "standards" sont différents et cette différence est innée.
2) Les HQIs et les HSPs "standards" sont différents mais cette différence s'est établie durant leur développement (environnement).
3) Les HQIs ne sont que des HSPs qui ont gagné à la loterie du test (à un moment donné de sa vie). En fait, tout HSP est un zèbre.

Personnellement, j'aimerais que l'hypothèse 3) soit la vraie. Mais je n'y crois pas. J'ai connu une pure HSP (hyperstimulabilité auditive, olfactive, de la peau, émotionnelle...), une femme douée d'une grande empathie, à qui tout le monde confie ses états d'âme. Mais jamais, jamais je n'ai imaginé qu'elle puisse être surdouée. Elle n'a ni la manière de penser, ni la curiosité intellectuelle.

Alors me restent les hypothèses 1) et 2)...

Que pensez vous de tout ça?
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Waka le Mar 24 Juil 2012 - 16:29

Je te rejoint assez, sur le fait que le schéma est bien plus compliqué que hypersensibilité = zèbre.

Sauf que pour toi, il y a les hypersensibles, et parmi les hypersensibles, les surdoués (=zèbres): cercles concentriques.

En réalité, je pense de plus que la description de ce que sont les zèbres faîte par Jeane Siaud Fachin (très basée sur l'hypersensibilité) n'est la description que d'une partie des surdoués. Nous sommes plusieurs sur le forum à ne pas tout à fait nous reconnaître dans ce critère d'hypersensibilité (pas mal des INTP/INTJ, en fait!). Pour ma part je me qualifierais de plutôt sensible, mais pas d'hypersensible (je garde un certain contrôle sur cette sensibilité).

Il est évident d'après le fil sur le MBTI que l'échantillon des personnes qui fréquentent ce forum est biaisé (constitué majoritairement des profils INFP, INTP, puis ENFP notamment, alors qu'on devrait avoir largement autant d'ENFP et ENTP d'après les stats sur la relation douance / profils MBTI). Je suis prête à parier que c'est pareil pour les personnes qui fréquentent des spécialistes de la douance comme JSF, et que c'est pour cela qu'elle à une description aussi biaisée de la douance.

Bref, je m'égare, mais je pense que la description du zèbre faîte par JSF découle pas mal de la corrélation entre les profils MBTI et la douance (l'hypersensibilité est l'attribut du "*NF*", cf le fil MBTI), plus du caractère non représentatif de son échantillon (les hypersensibles et les introvertis ont plus de difficultés à gérer leur douance et cherchent donc d'avantage des solutions à celle-ci)

Enfin, c'est mon point de vue, je sais pas ce que les autres en pensent?
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par paela le Mar 24 Juil 2012 - 17:03

Nya il faudrait savoir d'où vient la sensibilité pour décider.
Quelque chose de déterminant doit se jouer dans l'enfance, puis on aura la possibilité de relancer les dés. Donc je penche plutôt pour l'explication n°2, bien que ça ne me satisfasse pas trop non plus.

Et comme dit Waka, difficile d'avoir des bonnes études statistiques tant qu'elles ne sont pas équilibrées et multiculturelles; et bien pensées.
paela
paela

Messages : 2344
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par bepo le Mar 24 Juil 2012 - 17:06

Je crois aussi qu'il faut rester très critique face à cette mouvance du développement personnel, qui soyons en certains, met en pratique, comme toute activité humaine, des techniques de marketing, dont le plus vieux rouage est la flatterie.
Ce qui ne veux pas dire non plus qu'il faut forcément prendre le contre pied en devenant hargneux.
Mais personnellement j'aurais un quelconque talent manipulateur assorti d'un talent littéraire et de quelques compétences en psychologie, je choisirait ce terrain déja défriché par Dabrowski, pour y planter mon arbres aux 40 ecus.
Et je ne veux pas jeter opprobre sur toutes les interventions et professions liées au développement personnel, juste témoigner que dans mon cas je n'attend pas la lumière de ce champ de l'activité intellectuelle de mes congénères même si on peut y puiser certains trucs utiles..

bepo

Messages : 2574
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mar 24 Juil 2012 - 19:04


Voici un lien vers un article intéressant

Je retire plusieurs messages de cet article:
- Les zèbres ont tendance à présenter des hautes hyperstimulabilités dans les 5 catégories de Dabrowski
- HE et HI sont particulièrement importantes
- Cependant il se pourrait que l'hyperstimulabilité psychomotrice soit la plus discriminante d'avec les non zèbres




Dernière édition par Doinel le Mar 24 Juil 2012 - 19:20, édité 1 fois
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Waka le Mar 24 Juil 2012 - 19:16

HI? (ça fait beaucoup d'acronymes là Wink )
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mar 24 Juil 2012 - 19:22


Le HI repose sur l'Hyperstimulabilité Avancée des Neurones, le HAN. On parle communément du HI HAN.
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Invité le Mar 24 Juil 2012 - 20:05

Doinel a écrit:
Le HI repose sur l'Hyperstimulabilité Avancée des Neurones, le HAN. On parle communément du HI HAN.

Meuuh !

(désolée, impossible de résister)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Tipule le Mar 24 Juil 2012 - 20:55

Lien très intéressant.
Dabrowski fait partie des auteurs de ma liste de lecture du moment ...

Bref, il y a un lien évident entre les hyperstimulabilités, la théorie du MBTI et la zébritude mais la relation, comment, dans quel sens, est loin d'être établie parce qu'on ne sait pas trop quoi conclure du phénomène.
Les hypothèses 1 et 2 de ton sujet semblent tout à fait réalistes.
Tout ça reste pour moi une équation avec bien trop d'inconnues. On n'a que des approches statistiques et empiriques, mais dans ce domaine, difficile d’espérer mieux.

Je me pose souvent la question, à partir du test, de ce qui ce passe de l'autre côté de la courbe de Gauss du QI, par rapport à ces mêmes mesures qui leur sont difficilement adaptables.

Sujet vertigineux ... D'un autre côté, qu'est-ce qu'on cherche à savoir ou à démontrer ?
Tipule
Tipule

Messages : 127
Date d'inscription : 27/02/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mar 24 Juil 2012 - 22:37


Je trouve les questions et les hypothèses qui en découlent au moins aussi intéressantes que les réponses.

Le livre d'Aron émet l'hypothèse que l'existence des HSPs et leur nombre limité seraient du au besoin depuis la nuit des temps de conseillers associés à une humanité tournée vers l'action et la violence. Les HQIs seraient ils une élite parmi ces conseillers, celle qui aurait écrit l'Ancien Testament ou les écrits fondateurs du Boudhisme?
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Harpo le Mer 25 Juil 2012 - 2:29

Et les poètes et les fous ? HSPs ou HQIs ?
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mer 25 Juil 2012 - 9:36


"Nous formons la classe des écrivains, des historiens, des philosophes, des juges, des artistes, des chercheurs, des théologiens, des thérapeutes, des enseignants, des parents et des simples citoyens consciencieux". pp 38
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par La Maison-Verte le Mer 25 Juil 2012 - 9:47

Doinel a écrit:La page Wikipédia française sur l'hypersensibilité la décrit selon les critères suivants:

Forte créativité et imagination
Ouvert à la spiritualité
Sixième sens et intuition fortement développé
Une vie intérieure riche et complexe
Conscient des nuances subtiles de l'environnement
Grand sens du service aux autres
Influencé par l'humeur des autres
Sensible à la douleur
Besoin de s'isoler pour se libérer de toutes simulations
Profondément ému par les arts et/ou la musique
Sursaute facilement
Evite les conflits ou films contenant des scènes de violence
Humeur perturbé par la fatigue ou la faim

Les deux que j'ai fait ressortir ne devraient pas vraiment appartenir à cette liste...
Si je trouve quelqu'un qui hurle quand on lui scie la jambe, je ne vais pas me dire qu'il est peut-être hypersensible. Juste qu'il a mal et qu'il a bien raison.
Pareil pour la fatigue ou la faim, franchement...

Et j'en ai laissé d'autres mais bon, c'encore une catégorie mal définie et donc fourre-tout.
La Maison-Verte
La Maison-Verte

Messages : 527
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Invité le Mer 25 Juil 2012 - 9:52

D'accord avec Maison Verte, et je ne vois pas de critères permettant de détecter correctement un HSP, analogue au test de QI. Avec une description comme celle-là, on risque de plonger en plein effet Barnum.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mer 25 Juil 2012 - 10:44


Attention! cet article de Wikipédia est mal foutu, j'ai même corrigé une fôte d'orthographe dedans. J'ai mis ce texte juste pour info.

Pour revenir au livre, il fait d'abord une description du profil HSP qui est caricaturale et comprend ces points. Ensuite, via des portraits de patients, il montre des cas qui se distinguent par certains aspects parfois paradoxaux de ce portrait. C'est pour moi une richesse qu'on ne trouve pas dans les livres sur la douance, par exemple celui de JSF.

Le fait est que nous sommes tous différents et que chacun vit son hypersensibilité ou sa douance avec ses spécificités.

Un exemple du livre qui me concerne directement...

L'HSP ne supporte pas les sons de forte intensité et a du mal avec les sons parasites.

Je m'y retrouve en partie. J'ai du mal à suivre une conversation dans un endroit bondé. J'ai du mal à comprendre les dialogues d'un film quand la bande son est ancienne et pleine de parasites.

Cependant j'aime la musique fort et peut travailler ou lire avec des bruits parasites. Même, j'écoute la radio ou de la musique en même temps. Ca cloche carrément avec le portrait type.

Puis Elaine Aron prend l'exemple d'un patient capable de filtrer à volonté les sons parasites et propose un exercice où le lecteur met la radio et essaie de ne pas écouter ce qui s'y dit. C'est ce que je sais faire.

Alors, de grâce, n'y allez pas avec des jugements trop hâtifs! Chacun trouve des moyens de vivre avec ses particularités ou handicaps. L'hypersensible ou le HQI peut se montrer complètement insensible, c'est connu et expliqué. S'il est important de décrire des comportements types, il faut aussi reconnaitre que tous ne vont pas s'y conformer et vont même parfois en prendre le contrepied.
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mer 25 Juil 2012 - 11:16


Pris de l'article en anglais:
Dr. Elaine N. Aron created the 27-item Highly Sensitive People scale (HSPS), consisting of a variety of items related to sensitivity, such as: “Are you easily overwhelmed by strong sensory input?” or “Do you tend to be more sensitive to pain?”. The HSPS was considered a unidimensional measure of sensory processing sensitivity with an acceptable reliability coefficient (α = 0.87).[5] However, more recent studies suggest, that the HSPS can be divided into three distinct factors, namely Aesthetic Sensitivity, Low Sensory Threshold, and Ease of Excitation.

Le fait est que le concept de HSP est très récent, beaucoup plus que celui de surdoué, et requiert un raffinement scientifique. Jusqu'à sa définition, la recherche portait principalement sur des caractéristiques négatives associées au profil, telles que la timidité ou la phobie sociale.

Par réaction, Elaine Aron tend à présenter le profil d'une manière très positive. C'est classique. La même chose est faite pour les HQIs ou les borderlines par exemple. Vous pensez ne pas être digne de vivre? En fait vous avez toutes les qualités du monde, même si elles ne se voient pas.
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par La Maison-Verte le Mer 25 Juil 2012 - 11:37

Doinel a écrit:
L'HSP ne supporte pas les sons de forte intensité et a du mal avec les sons parasites.

Je m'y retrouve en partie. J'ai du mal à suivre une conversation dans un endroit bondé. J'ai du mal à comprendre les dialogues d'un film quand la bande son est ancienne et pleine de parasites.

Cependant j'aime la musique fort et peut travailler ou lire avec des bruits parasites. Même, j'écoute la radio ou de la musique en même temps. Ca cloche carrément avec le portrait type.

Tu as essayé le Mosquitone ? Je suis surprise, à chaque fois, que personne de mon entourage ne l'entende quand, l'écoutant sur le même ordinateur (donc même système sonore, etc.), j'ai l'impression qu'on me tire une balle dans le tympan.
Par contre, les zèbres du forum avec qui j'ai pu essayer l'entendait, voire au dessus (moi itou), sachant que je n'ai pas fait le test moi-même et que je ne prends pas cette hypersensibilité sonore comme la preuve d'un Q.I. supérieur.

Chez des amis avec une grosse télé à écran plat ou n'importe quel écran à tubes cathodique, lorsque ces derniers sont allumés sans diffuser quoi que ce soit (ni sans "neige" sur l'écran) je dois leur demander de l'éteindre car, même de la pièce voisine, j'entend un son strident qui me dérange.
Eux ne l'entendent pas, je me souviens avoir fait la découverte de ce décalage dans un cours de S.V.T. quand, après la diffusion d'une cassette d'Il Était Une Fois La Vie, j'ai demandé à la prof' d'éteindre l'écran.
Quand elle m'a demandé plus d'explications en fin de cours, elle a fini par en conclure que j'imaginais, que personne ne pouvait entendre ce type de sons.
Tsss.

Les boules Quiès dans la rue ou les transports en commun, c'très reposant (même si pas suffisamment efficace).

Pour autant, je me sais hypersensible sans avoir besoin de tests ou de lectures pour me le prouver ou me rassurer : ce sont des sensations réelles, là depuis toute petite, pas des idées étranges comme quand on pense être surdoué mais qu'on veut en avoir le coeur net.
C'est là comme mes 10 doigts ou mon nez. C'est physique plus que philosophique.

Je pense que le Q.E. et Q.I. sont tout aussi indépendants et différents l'un de l'autre qu'ils sont liés. Une personne au fort Q.E. n'aura pas forcément un fort Q.I. et vice versa (n'est-ce pas les handicapés émotionnels ?).
J'ai peur du test de Q.I. notamment parce que je crois qu'ils ne mesurent pas l'intelligence émotionnelle et que je pense que celle-ci fait pourtant grandement évoluer mon intelligence "tout court".
Du coup, j'ai peur d'un résultat "moyenne" alors que je sais que la différence de "vitesse mentale" est bel et bien là.
La Maison-Verte
La Maison-Verte

Messages : 527
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mer 25 Juil 2012 - 12:13


Je ne suis pas sensible au mosquitone (je viens de tester).

Je suis d'accord avec toi que pour beaucoup, moi y compris, l'hypersensibilité ne fait aucun doute. C'est beaucoup plus facile à détecter que la douance, même si on n'en présente pas tous les symptômes. J'ai toujours su que j'étais hypersensible et c'est selon ce critère principalement que je me suis senti différent de la plupart.

Je m'intéresse beaucoup à l'intelligence émotionnelle, mais par expérience je sais qu'elle est rejetée en tant qu'intelligence par certains HQIs, comme si elle présentait une menace à leur statut de surdoué. Et c'est vrai que les tenants du QE ont eux mêmes parfois tendance à le positionner comme supérieur au QI en tant que mesure d'intelligence effective.

J'ai la sensation qu'un HQI a soit un haut QE, soit un bas QE, selon peut être son histoire ou son niveau de douance. Comme si l'émotivité très forte pouvait soit être contrôlée, permettant ainsi d'augmenter son QE, soit trop envahissante, rendant impossible toute maitrise.

Je me suis fait cette idée en comparant une étude sur des surdoués en position de réussite universitaire, qui montraient un fort QE, et les cas cliniques présentés par exemple par JSF.
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par La Maison-Verte le Mer 25 Juil 2012 - 12:31

J'ai eu des résultats médiocres au cours de ma scolarité, je vois pas en quoi ça peut aider aux études, d'avoir une forte intelligence émotionnelle, au contraire.

Pour le Mosquitone, il arrive que certains équipements sonores soient incapables d'atteindre des fréquences si hautes (donc, normal de ne pas l'entendre).
Essaie avec un casque audio branché à ton ordi. Mais écarte le casque de tes oreilles en lançant le son, au cas où.
La Maison-Verte
La Maison-Verte

Messages : 527
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Doinel le Mer 25 Juil 2012 - 13:57


L'intelligence émotionnelle permet d'établir une bonne relation avec les autres. C'est une condition importante, même si elle n'est pas suffisante ou même déterminante pour réussir sa scolarité et sa vie professionnelle.
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Tipule le Jeu 26 Juil 2012 - 2:50

Il est clair que l'idée de base du Psy est de trouver ce qui fait qu'un individu va "bien" ou pas, ce qui lui permet de réussir et de se sentir bien ...
Il semble évident que le HQI ou les HSP ne sont pas de bons indicateurs.
La théorie du QE donne un éclairage beaucoup plus cohérent à l'ensemble.
"L'intelligence émotionnelle (IE) désigne une capacité, pour un individu, dans le cas du trait de modèle IE, à identifier, accéder et contrôler ses émotions, celles des autres et d'un groupe." http://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence_%C3%A9motionnelle
Tipule
Tipule

Messages : 127
Date d'inscription : 27/02/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par La Maison-Verte le Jeu 26 Juil 2012 - 6:53

Tipule a écrit:"L'intelligence émotionnelle (IE) désigne une capacité, pour un individu, dans le cas du trait de modèle IE, à identifier, accéder et contrôler ses émotions, celles des autres et d'un groupe." http://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence_%C3%A9motionnelle

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Minus_cortex
La Maison-Verte
La Maison-Verte

Messages : 527
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Tipule le Jeu 26 Juil 2012 - 11:21

Very Happy . Tu as tout compris ! C'est ce qui donne les grandes réussites et carrières.

C'est bien pour ça que cette super notion psy soulève un grand intérêt, entre autres, dans les milieux du marketing, management, coaching et autres nouvelles méthodes pour "rentabiliser" les potentiels ... Et qu'elle nous fait juste grincer des dents.

HQI + HQE = Cortex !? Shocked
Tipule
Tipule

Messages : 127
Date d'inscription : 27/02/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par La Maison-Verte le Jeu 26 Juil 2012 - 11:33

Nan, c'est Minus le HQE.
La Maison-Verte
La Maison-Verte

Messages : 527
Date d'inscription : 05/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par FB le Mer 31 Oct 2012 - 2:26

Smile
Ce serait pas de la branlette émotionnelle, un peu, par hasard ?

En fait, vous lisant, j'ai la sensation que :
vous semblez baser toute votre analytique sur votre HQI.

Je viens, perso, de découvrir tous les effets possibles de mon HQI sur mon vécu (et il est looooong!), ça m'ouvre un tas de portes, je n'en disconviens pas (même si, en ce qui me concerne, c'est trop tard!)

mais à trop s'enfermer dans cet univers ne risque-t-on pas de perdre notre humanité ?
A tant lire ici ou là, je le crains.

Sommes-nous donc si différents des autres ? (Cf les liaisons amoureuses entre HQI ou pas : cela me donne un peu la nausée : comme un air de racisme qui flotterait sur ce forum.....NOUS, HQI....- et pourquoi pas THQI......Beurkkkk.....)

J'ai, avant que de me découvrir HQI, (et par là faire un pas de géant dans la compréhension de moi-même; pas qui ne saurait se comparer qu'à celui que j'effectuais vers 16/17 ans, en lisant Freud et consorts, en découvrant les ressorts cachés de l'existant, les pourquoi des mensonges, etc.....)
beaucoup travaillé dans la psy (chologie/ chanalyse) et j'ai le sentiment que bien des ressentis que vous exposez relèvent davantage d'un contexte socio-psycho que de l'état de Z, à l'aide duquel vous vous branlez la cervelle.

Vous (et il y a pire, ailleurs!!!) vous noyez dans les QI et les QE,
JE PENSE QUE C'EST EXACT, FRERES ET SOEURS,
NOUS SOMMES BEL ET BIEN + SENSIBLES
mais il ne faut pas en déduire que nous serions une race à part.....

Gardons cela pour nous, parlons-en s'il le faut, si c'est nécessaire.
Expliquons-nous selon cet angle

(je pense qu'il existe bien d'autres explications de notre EGO -animus/anima ; cela, c'est de la psy jungienne, on adhère, ou pas; ceci dit, c'est pas + con qu'autre chose; c'est une question de "topique", et chaque psy adhère/et/ou/ définit/à/ la sienne. ce sont à tout prendre des symboles, des paraboles de l'Etre, des schémas mentaux pour définir/structurer les convois inter-neuronaux; si la science existe encore dans 1 ou 2 siècles, j'ai l'humilité de croire qu'elle parlera aux hommes d'une manière plus précise!)

Bref, voilà, j'ai bien provoqué.
Je reviens à ma femme de ménage de mon collège.
J'ai eu de longues discuts avec elle.
Elle était/est en souffrance, cette femme.
Elle n'était/est pas HQI.
Néanmoins, je sais que je peux retrouver, en son ressenti, bien de NOS ressentis.

Je dis : arrêtons de nous branler la cervelle: notre empathie n'est-elle réservée qu'à notre minuscule univers de Z ???

J'ai mal.
La femme qui fut amoureuse de moi, l'an passé, et dont j'eus la faiblesse de tomber amoureux : est-elle une conne de non-Z ?
Dois-je lui dire ???

Moi, je dis : attention : racisme.

J'ai mal >. Je suis mal.

Je suis heureux d'être ici, parmi vous, mais.

Sincerely yours.

FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 67
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par FB le Jeu 1 Nov 2012 - 0:00

Aucun commentaire, depuis hier.
Et je comprends.
J'ai explosé le fil.
Je ne regrette rien à la relecture.

Ca me dérange réellement beaucoup de me classifier parmi les Z.

J'ai réellement la sensation de créer du racisme.

Et que je te dis : "ben oui,; moi, moi, je crois que je ne saurai vivre qu'en Cie d'un(e) Z!"
Non,, mais c'est quoi, ça ?

Je ne saurais vivre qu'en Cie d'une juive ????

Vous me faites ch..., frères et soeurs Z.
J'ai croisé le chemin de HSP. Et pas HQI.
Rigolo : HQI/ESP/ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

Branlette.

Parce qu'il faut bien vivre, et que l'appartenance à un groupe fait partie
intégrante de notre esprit de troupeau.

Il libère en nous des endorphines .
(Je suis un philosophe cynique).

Ben voilà.
J'attendrai une réaction, je n'aime pas trop parler seul, hormis en Cie des sangliers de ma garrigue.

je vous kiffe.
Faman.



FB

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 67
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI Empty Re: HSP (Highly Sensitive Person) vs HQI

Message par Pieyre le Jeu 1 Nov 2012 - 6:19

Ce sujet m'a donné l'occasion de réfléchir la nuit dernière à une conception unifiée des capacités humaines relativement à ce point de vue de la douance (et pas seulement de la surdouance donc). Je n'aurai aucun temps ces jours-ci pour prendre part à des débats; ce sera pour la semaine prochaine. Mais en attendant j'ai quelques remarques à faire, en fonction de ce que je peux rassembler ici ou là.

Je crois que la création de toujours plus d'acronymes nous fait occulter une partie du problème. J'y vois d'ailleurs une tendance anglo-saxonne dont il faudrait se déprendre, qui entend faire des distinctions en répartissant les gens en catégories disjointes. Ainsi j'aimerais qu'on s'affranchisse de cette lettre P pour personne, et même celle de H pour haut. Il s'agit selon moi de préciser des paramètres qui s'appliquent aux facultés en général, avec des nuances ou des degrés.

Dans la conduite de cette réflexion, je prends en compte le quotient intellectuel tel que mesuré de façon calibrée, et des indications fournies par les tests de personnalité. Par ailleurs je constate un enjeu quant à l'intensité de la sensibilité. Mais le reste me paraît mal établi.

Puisqu'il est question de capacités fondamentales, j'en reviens à Platon et aux facultés sensible et intelligible.

La seconde a été valorisée comme ce qui nous distinguerait des animaux. C'est pourtant battu en brèche depuis longtemps. En pratique, elle a donné lieu à des évaluations qui permettaient d'établir des distinctions entre les gens. Par ailleurs, c'est à partir de quoi, de façon privilégiée, nous appréhendons toute question.
J'en tiens souvent pour des symétries entre les concepts, selon un certain dualisme. Ici c'est donc difficile, d'une façon qui semble constitutive. Si on peut définir un quotient intellectuel autour duquel s'ordonnerait ce qui tient de l'intellect, il est plus problématique d'en faire autant pour la sensibilité, qui nous paraît d'emblée diverse et variée.

Par ailleurs, je considère ces facultés, non à la façon de capacités pratiques, mais comme les pôles d'une détermination qui permet de classer les facultés selon un axe.
Ainsi on a pu distinguer, parmi les impressions marquées davantage par la sensibilité : des sensations, des émotions et des sentiments, selon une part d'intelligibilité de plus en plus grande.
Par symétrie on peut distinguer, parmi celles marquées davantage par l'intelligibilité : des idéations pures, des raisonnements et des jugements pratiques.

Je ne discute pas le fait qu'il s'agisse là de degrés plus ou moins bien établis ou de nuances dans une palette continue. D'ailleurs je ne fais pas de distinction pratique simple entre quantité et qualité.
Je prends un exemple mathématique. La suite des nombres premiers commence ainsi : 2, 3, 5, 7. Il semble qu'il y ait une progression, sinon continue, au moins régulière. Pourtant ensuite on fait un saut à 11, mais sans que cela amorce un accroissement de plus en plus grand, puisque après vient 13.
Si les nombres entiers correspondaient à des objets matériels de plus en plus difficiles à observer (à la façon des planètes ou des atomes), on pourrait en venir à établir trois catégories, disons : 2, 3, 5 et 7 – 11 et 13 – 17 et 19, cela en méconnaissant la nature du nombre premier.

Pour en revenir à nos impressions, entre sensibilité et intelligibilité, on peut remarquer que, dans la zone médiane, il y a peu de différence entre ce qu'on appelle sentiment et ce qu'on appelle jugement. Le sentiment, sur le plan de la connaissance, correspond à l'intuition dont est empreint le jugement rationnel; de même on peut rapprocher sentiment moral et jugement moral comme sentiment esthétique et jugement esthétique.

Aussi je propose un schéma général des capacités humaines, avec en abscisse un critère unidimensionnel, représenté par le segment sensible – intelligible, et en ordonnée une multiplicité de dimensions dont celle du QI (située dans le principe à l'extrême de l'intelligibilité). Le fait d'être considéré comme surdoué correspondrait donc à se situer dans une portion supérieure de l'espace ainsi défini, selon une répartition complexe entre des paramètres tenant à l'hyper-intellectualité et à l'hyper-sensibilité.

Une question se pose alors, peut-être pas pertinente, mais qui fait souvent l'objet d'interrogations : dans quelle mesure deux personnes de QI différents peuvent être considérées comme de niveau comparable relativement au surdon, ou, pour le dire autrement, dans quelle mesure pourrait-on évaluer le fait qu'elles se sentent proches malgré des capacités différentes ?

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum