Zébritude et délitement du couple?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Lanza le Dim 18 Avr 2010 - 21:06

[quote=ahlala]Je suis peut être naïve, mais je ne ressens pas toujours la nécessité de discuter un point de vue ... tu comprends ?[/quote]

J'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre... En tout cas, je ne fonctionne pas comme ça. Je dois être trop curieux. Quand quelqu'un a un point de vue différent du mien, j'essaie de comprendre comment il est construit, d'où il vient, des fois que ça puisse invalider ou compléter le mien, ou encore que l'autre trouve des failles dans mon raisonnement à moi. C'est pour ça que je ne parviens pas à me satisfaire d'un avis brut de décoffrage. Mais soit.

alors on aurait pu résumer : "pour moi c'est possible d'aimer plusieurs personnes" "pour moi non" ... et voilà !

Et j'aurais retenu un formidable "Oui, mais pourquoiiiiiii ?" Laughing
Bon, ça doit être maladif, ce besoin que j'ai de comprendre...

Et non, ce n'est pas histoire d'avoir le dernier mot. Je ne me suis pas senti jugé, pas plus que je n'ai cherché à juger. Ni à avoir raison, juste à comprendre.

[quote=ahlala]Parfois je lis des choses énormes, et bien je n'y réagis pas.[/quote]
Si c'est énorme, il n'y a rien à en apprendre, donc oui, je fais pareil.

Paix et amour à toi aussi Smile

Lanza

Messages : 1912
Date d'inscription : 14/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Christelle le Dim 18 Avr 2010 - 21:11

Pour la définition de l'amour, je dirais plutôt :
- la liberté d'être soi avec un autre
- un projet de vie commun

Pour moi amour et dépendance ne doivent pas aller ensemble, car cela peut mener à l'enfermement.


Dernière édition par Christelle le Mar 7 Aoû 2012 - 18:16, édité 1 fois
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Invité le Dim 18 Avr 2010 - 22:06

Lanza a écrit:je m'en tripatouille les badigoinces

lol! ILI!!
(parenthèse refermée)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par fab le Mar 20 Avr 2010 - 10:10

Christelle a écrit:Moi pour la définition de l'amour, je dirais plutôt :
- la liberté d'être soi avec un autre
- un projet de vie commun

Pour moi amour et dépendance ne doivent pas aller ensemble, car cela peut mener à l'enfermement.

j'aime beaucoup cette définition

fab

Messages : 242
Date d'inscription : 02/06/2009
Age : 41
Localisation : 29

https://www.facebook.com/profile.php?id=100001056099440

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Christelle le Sam 15 Mai 2010 - 9:34


[...]
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par lin le Sam 25 Mai 2013 - 0:18

Invité a écrit:Me concernant, l'annonce a été un cyclone de plus sur un couple déjà brinqueballé dans tous les sens par les tempêtes à répétition.

Je me la suis posées cette question : pourquoi? en quoi cela a-t-il joué?

Le couple était déjà fragile, à cause des incompréhensions mutuelles : mais pourquoi ne comprend-il pas, il est con ou il le fait exprès? Mais pourquoi vient-elle toujours m'emmerder à vouloir parler, toujours quand je regarde la télé, et parler de trucs farfelus en plus? Putain, mais il ne comprend pas mon besoin de tendresse, de douceur, et aussi de l'inverse de temps en temps? Putain, mais elle sait pas ce qu'elle veut elle, un coup elle veut que je la regarde dans les yeux pendant que je lui fais l'amour, un coup elle sort les menottes! D'où un je boude, tu boudes, nous boudons... "passe-moi le sel" devient la phase-clé du couple, en lieu et place du "que faisons-nous de nos rêves?"

Le couple a accueilli un intrus, lourd, très lourd, qui fait basculer la balance de l'incompréhension, vers un vécu de trahison : putain, dire que je croyais bien la connaître, en fait elle s'est cachée pendant tout ce temps! Putain, mais oui, à chaque fois que j'ai essayé de te dire tous les trucs que j'avais dans la tête, tu ne comprenais pas, tu te moquais, tu trouvais ça débile, tu me disais que je ferais mieux de m'occuper de savoir ce qu'on allait manger dimanche avec les guez! En fait, elle est folle à lier dans sa tête, avec qui je suis tombé, douance, et ben merci du cadeau, en plus maintenant elle se sent autorisée à cesser de se cacher et c'est encore plus la merde!... Un intrus qui sème la zizanie, car on se rend compte que le couple, sa base, ses fondations, étaient pourris. Pourris par un non-dit, un truc caché... Viennent les questions : mais alors, j'aime une inconnue? Du coup cet amour est-il vrai? Et... Putain, je suis pour lui une inconnue, il m'aime sans doute pour de mauvaises raisons, il m'aime sur un malentendu, et moi, du coup je l'aime ou pas?

Une personnalité morcelée (moi) s'est rassemblée d'un coup, ou tout du moins a trouvé une cohérence à toutes ses bouseries. Du coup sont venues d'autres questions, d'autres besoins : Qui suis-je en vrai? Qu'est-ce que je fous là? Besoin de courir, de partir à ma recherche, besoin de comprendre, besoin de préciser mes doutes, besoin de vivre avec moi.... comme pour un parcours initiatique, besoin de le faire seule...

voilà... quelques éléments en vrac...
Séparation bien sûr, logique.
Cyclone de destruction massive 1/ Couple 0

Et puis, là, phase de reconstruction. Vers où vais-je? No sé. Un champ devant et une débroussailleuse pour tracer le chemin que je veux... ça ne me dit pas ce qu'il y a après, les herbes sont trop hautes, je verrais en avançant. M'en fout, j'ai pas peur. Je crois que rien ne peut être vraiment pire que le AVANT, depuis.... hum... ma naissance en fait...

....Tout cela est.....douloureusement..vrai!! merci...d'avoir écrit mes pensées en fait!
lin
lin

Messages : 15
Date d'inscription : 20/07/2011
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Lilou7777777 le Sam 25 Mai 2013 - 21:21

idem et aussi ok avec définition de Christelle
Lilou7777777
Lilou7777777

Messages : 126
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : 64

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par ness le Lun 10 Juin 2013 - 17:05

la liberté d'être soi avec un autre
Ouaip... un élément important!

J'ai découvert ma zébritude y a presque un an. Et puis bon, il y a eu cette histoire avec une autre il y a 4 mois. Peut-être que les deux trucs sont un peu liés. En tout cas, crise de couple depuis, ça se tasse un peu, mais reste toujours cette question de fond : suis-je moi même avec elle? Qui suis-je? Que fais-je avec elle? Qui est-elle? Pourquoi ai-je accepté cette relation mère-fils? Pourquoi l'ai-je laissé m'humilier par moments, parfois en public (connaissances, famille...)? Pourquoi l'ai-je fait passer avant moi? Que veux-je? Puis-je accepter un boulot chiant puis à la maison le train-train avec deux enfants (que j'accepte très bien) et enfin une soirée où je me force à faire ce que je crois qu'elle attend de moi sans dériver peu à peu vers une situation qui n'est plus supportable? En 16 ans de couple, surtout en ayant commencé jeune, ne dérive-t-on pas forcément un peu? Le couple, qu'est-ce que c'est? C'est pas une invention petit-bourgeoise pour ranger les gens dans des cases bien pratiques où les laisser s'endormir jusqu'à la mort sans qu'ils posent de problème à la société capitaliste? La vie n'est-elle pas un terrain d'aventure où expérimenter des choses, penser un peu à soi? Un terrain de jeux? La vie, qu'est-ce que c'est? Qu'est-ce que je fais là putain, qu'est-ce que je veux, qui suis-je et qu'est-ce que je regretterais vraiment, si je ne changeais rien et que ma mort était imminente?

Changer des choses? Boulot (baisser son temps de travail, changer, bilan de compétence)? Couple? Loisirs? Se faire des amis? Tenter des traitements, soins, entretiens, séances?

Essayer des choses pour soi, se retrouver, casser l'ennui, sortir plus, retrouver un peu de la créativité mise en berne depuis trop longtemps et qui n'est pas du tout utilisée au boulot, ni à la maison avec cette femme qui ne peut imaginer que je ne passe pas la soirée avec elle? Se faire sa place, son espace, son jardin secret? Et puis voir ce que ça donnera?

Et puis c'est quoi les couples? Juste des lieux de passivité assoupie faisant tourner le dos à ses rêves? Des couples où l'on puisse être soi, ça existe?
ness
ness

Messages : 183
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 42
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Myvatin le Jeu 13 Juin 2013 - 1:17

Ness, cette litanie de questions résonne pour moi avec une (dys)harmonie toute particulière. Situation peu ou prou identique, interrogations constantes, peu de réponses.

Et la situation s'éternise, s'enlise et recouvre l'esprit d'une chape de plomb de plus en plus lourde. Impression de mourir à petit feu, de laisser la flamme de la vie trembler et vaciller, jusque... jusque s'éteindre ? Est-ce que la curiosité, l'envie de découvrir d'autres choses ou d'autres personnes, peut tourner les talons sans jamais revenir ? Et pourquoi de foutu immobilisme, qu'est ce que je lui dois ? Pourquoi ces craintes, pourquoi cette culpabilité infondée au possible ?

Alors oui, se faire son jardin secret. Bon, c'est encore un peu en friche, mais je vais biner tout ça et commencer à planter des trucs et des machins. Est-ce un cache misère ou une vraie solution d'avenir et de (re)naissance ? Time will tell. Pour le moment, juste continuer à souffler sur les braises et entretenir la flamme.

Ne pas abandonner, ne pas se résigner. Ne pas mourir.
Myvatin
Myvatin

Messages : 3
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 40
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par ness le Jeu 13 Juin 2013 - 11:37

Ouaich... qu'est-ce que je lui dois? Comme tu dis...
J'ai eu la même image que toit : un champ en friche que je jardinerais bien. Pas pour en faire un terrain visant à tout prix la productivité, mais une harmonie, et casser cette chape qui empêche les fleurs de s'épanouir.
Et puis oui la crainte de quoi? De s'épanouir, de s'affirmer enfin un peu, à 36 ans? Ces envies intérieures cachées, les reconnaître enfin comme des besoins vitaux et non pas tout simplement égoïstes!
Il faut essayer des trucs, et puis oui, voir ce que ça donne. Sans se couper de son ressenti.
Et puis ça, par exemple, ça fait du bien :
https://www.youtube.com/watch?v=HMpmedi_pH4
ness
ness

Messages : 183
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 42
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Ça été le début de la fin

Message par Segva le Dim 16 Juin 2013 - 22:30

Découvert sur le tard ma différence me pèse toujours. Lorsque je rencontrai mon mari j'étais à des années lumières de me douter de mon 'problème'

Le cycle classique étant :

1 'mal-être' indescriptible
2 découverte libératrice
3 et puis qu'est-ce que j'en fais?
4 'bien-être' en solitude.
5 'mal-être' descriptible
6 bien-être évolué!

J'en suis après 2 ans de m'être enfin démasquée au point 5... espérant atteindre le 6 un jour

Je jalouse ceux qui ont un partenaire qui les accepte (zèbre ou pas zèbre). Pour ce qui est de mon cas je me suis confié à lui dès que j'ai eu le doute puis la certitude, il n'a jamais froncé les sourcils, ça le soulageait aussi qui sait. 

Mais après 2 ans, aujourd'hui il creuse l'écart entre nous en se justifiant: nous sommes trop différents (ou distants?) 

Alors que moi je ne me vois pas plus différente de lui que d'un autre. L'important c'est de l'aimer non? 
Je ne peux pas justifier qu'un couple aille mal parce qu'ils ne partagent pas de rayures

Cela faisait plusieurs mois que je ne venais pas sur le forum, ça fait du bien savoir qu'il est toujours là et qu'il continue à rouler le temps que je me renferme par saturation derayures! :-)

Bien sûr notre couple battait de l'aile pour d'autres raisons aussi, mais celle-ci on dirait qu'elle sert comme argument irréfutable. 
C'est la fatalité à laquelle je ne crois pas!

Il me reste à croire que l'amour ne sera pas toujours si compliqué dans mon cas ... et qu'il n'a rien à voir avec la différence au contraire!
Segva
Segva

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 44
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Christelle le Ven 21 Juin 2013 - 22:45

Quand le couple va mal, la moindre faille, qui pourtant auparavant avait son charme, peut devenir un gouffre.
Dans ces cas, deux solutions :
- chacun des deux est conscient de ce qu'il a construit avec l'autre et est capable de se remettre profondément en cause pour trouver un nouveau moyen d'aller vers l'autre.
- il y en a un, ou même les deux qui lâche, qui arrête d'y croire.

J'ai vécu la deuxième option, mais j'en ai vu qui vivaient la deuxième : la crise de couple est un passage pas facile mais tellement fortifiant par la suite pour les deux ...

Je pense donc comme toi, Segva, tout ça n'a que peu à voir avec la différence
Christelle
Christelle

Messages : 895
Date d'inscription : 06/03/2010
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Invité le Lun 1 Juil 2013 - 8:46

sabatchka a écrit:bonsoir
je vis aussi avec un "zèbre" qui enfin accepte de vivre "ça" et de ne plus se retrancher derrière une hyper intellectualisation de tout. C est merveilleux, mais aussi il y a parfois une espèce de décompensation: il en a pris plein la gueule pendant des décennies, il a encaissé, et parfois ça "sort" par saccade. On a des moments d incompréhension dûe à notre susceptibilité qui se réveille avec la fatigue, mais ça c est comme dans n importe quel couple, non? Autrement c est le bonheur car chacun s accepte enfin comme il est. Parfois un truc trop douloureux le fait un peu se replier sur lui même, alors j en souffre et je me rebelle, ça gueule un bon coup, ça s explique sans fin, enfin si ça finit de plus en plus vite, et toujours bien!
je crois qu il faut un sacré amour pour faire le pas d accepter ces traits de "zèbre" (il déteste le mot) et de se vivre entier quand on a dû toute sa vie se cacher de cette étrangeté, s adapter au monde extérieur vécu comme toujours dangereux ou presque, tout en se sentant toujours incompris, étranger. En même temps c est ce qui nous a fait nous "ressentir" si fort quand on s est rencontré, même si à ce moment ni lui ni moi n avions mis de mot très assuré sur notre "état" de "zèbre". Par contre ç'a été love at first sight!!!

pour ce qui est des enfants, je n en parle pas je crois par pudeur
Je découvre assez tard ton post, je me reconnais assez dans la description de ton homme sauf que je tourne en boucle sur l'utilisation de ce potentiel que j'ai découvert lors de mon test en janvier, je suis sans doute hors fil, pardon au créateur du topic, sentiment de gâchis qui désarme beaucoup ma douce, non zèbre, ça sort, tout en douleur pour moi, elle encaisse en souffrant de ma douleur.
j'ai parfois envie de tout casser, continuer seul sans entraîner qui que ce soit dans ma descente aux enfers, personne ne mérite ça.
Ensuite, la peur, peur du froid, de cette solitude qui serait désormais mon quotidien, de cette créature noire élaborée par mon esprit.
Les relations fortes que j'ai vécu étaient, je l'ai compris maintenant, avec des zèbrettes mais c'est tellement explosif que je ne sais si je serais suffisamment combattif pour ça.
Mauvais karma d'enfant, mauvais karma d'adulte, mauvais karma de conjoint, la boucle est bouclée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par ness le Ven 13 Sep 2013 - 16:48

Pomme-cannelle, je me reconnais pas mal dans tes peurs! J'en suis toujours à cette crise qui n'a pas vraiment évolué depuis février. J'ai l'impression d'arriver au bout, de toucher le fond, que le choix "continuer ou pas" va se faire ces prochain-e-s jours ou semaines... on a tout laissé un peu aller, l'envie n'est pas revenue de mon côté. Mais bon là je crois bien qu'il va falloir entrer dans le concret, essayer quelques trucs, voir si ça donne quelque chose puis ... en tirer les conclusions.
La solitude me fait peur mais m'attire en même temps. Il faut peut-être aussi ne pas rester bloqué sur le fait que si on ne se sent pas bien dans un couple, qu'on souffre à fond, on finit par se ratatiner, ne plus exister vraiment... et du coup ça fait peur de se dire que ce couple peut sauter, et que ça risque de continuer dans le même état mais en étant seul. Un couple au final qui est une bouée? Je crois que s'il y a séparation, le moral ne pourra que remonter, les envies de faire des choses aussi, de se réapproprier des choses, même un quotidien dont je ne me sens que l'esclave aujourd'hui. J'arrive maintenant à envisager plus sereinement les deux options finales. On verra laquelle se détache! Mais là c'est le trou. Remonter... par la route que je viens de descendre et que je connais? Ou par une nouvelle? On n'a qu'une vie, on verra bien!
ness
ness

Messages : 183
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 42
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty ?

Message par Invité le Mar 1 Oct 2013 - 19:46

Comment réagir à aucune réaction de la part de son conjoint suite à l'annonce de la zébritude?
(actuellement en "break" d'un commun accord)
Et je vois également en lui certaines rayures...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Avalyn le Mar 1 Oct 2013 - 22:34

Mon couple partait déjà en vrille avant, l'annonce n'a pas changé grand-chose si ce n'est qu'il est content que j'aie trouvé une nouvelle voie à explorer pour canaliser mon bordel. Sinon il s'en tamponne que je sois zèbre ou pas, ça ne change rien à ce que je suis, mis à part des perspectives d'améliorations!
Avalyn
Avalyn

Messages : 166
Date d'inscription : 01/09/2013
Age : 39
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Invité le Mer 2 Oct 2013 - 12:26

Plutôt d'accord avec toi Avalyn Wink Merci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par ness le Lun 7 Oct 2013 - 13:18

Mon histoire est assez proche de la tienne Avalyn. Par contre elle s'en est pas trop tamponnée de ma zébritude : elle y a vu un moyen supplémentaire de me mettre la pression. Ben ouais, si je suis HP j'ai plus aucune excuse à faire des conneries. Et si je peux me révéler bête par moments, c'est que je le fais vraiment exprès...
ness
ness

Messages : 183
Date d'inscription : 03/08/2012
Age : 42
Localisation : monde

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Wirha Kotcha (sebien) le Ven 11 Oct 2013 - 18:40

Bonjour,

J'ai un peu la flemme de lire tout le post, je suis tout nouveau ici, je vais peut-être aller me présenter aussi, ça pourrait aider :p

Depuis que j'ai découvert ma "zébritude" comme vous dites, j'ai beaucoup analysé les relations amoureuses avec cette trame et j'en ai tiré quelques conclusions...

J'étais mariée à une zèbre, elle aussi et à l'époque, nous nous ignorions zèbres tous les deux. Je l'ai quittée car je ne supportais plus ses sautes d'humeurs (je pense qu'elle était du coup pas forcément borderline, mais excessive, simplement, moi aussi, mais dans une moindre mesure). Ensuite, j'ai trouvé l'amour avec une non-zèbre (mais très empathique fille), que j'ai quittée aussi après qu'elle m'ait annoncé m'avoir trompé (je lui ai pardonné depuis, mais ce serait trop long à expliquer pourquoi).

De mon mariage, nous avons eus deux enfants, qui, selon toute vraisemblance, sont des zèbres aussi (ça paraîtrait logique aussi d'un point de vue génétique du coup, mais bon, j'attends encore un peu pour en être certain, pas envie de leur coller cette "étiquette" tout de suite, mais je veille... et mon ex-femme aussi du coup). J'ai prêté à cette dernière le livre de C. Petitcollin en lui disant qu'elle allait se retrouver dedans et aussi dans l'espoir qu'elle trouve des solutions à ses problèmes, ce qui je pense à eu un effet positif.

Bref, pour en revenir aux relations amoureuses, à l'heure actuel célibataire j'ai beaucoup réfléchi à la femme qui me conviendrait et... je deviens encore plus restrictif dans mes recherches, car non seulement je recherche une femme belle à mes yeux (oui à mes yeux, c'est important), mais je souhaite aussi pouvoir avoir de belles et loooooongues discussions enrichissantes avec, sinon... bah je m'ennuie intellectuellement parlant.

Du coup j'en ai tiré une nouvelle vision des choses pour savoir si une femme me convient et la conclusion est la suivante :

Sur un le panel de femmes autour de moi, pour le moment, je supprime les non-zèbres (ça fait selon les stats de C. Petitcollin 70% de la gent féminine, ce qui n'est pas des moindres), ensuite, il faut enlever les zèbrettes utilisant leur cerveau hyperfonctionnel d'une mauvaise manière (tyran, dictateur, etc., il y en a eu.... et pas qu'un selon mon analyse), ensuite enlever les femmes qui physiquement ne m'attirent pas et ensuite bah il faut aussi prendre en considération le fait que moi je n'attire pas forcément les femmes qui m'attirent... du coup on arrive à une très faible proportion de possibilités de femmes, ha oui, j'ai oublié, il faut aussi enlever les femmes qui ne veulent pas d'un homme de 30 ans qui a déjà deux enfants et bien sûr, toutes les zebrettes qui ne sont pas célibataires... ouf, la tâche semble ardue... seul espoir, il semblerait que les zebrettes soient souvent célibataires car leur intelligence fait peur aux hommes (ça sort d'une discussion avec une superbe zebrette d'ailleurs, argllllll, dommage que je ne lui corresponde pas à elle :s)

Sinon, je pense selon mon vécu que pour être heureux en couple en tant que zèbres, il faut déjà savoir qu'on l'est (même si on s'en doute souvent sans mettre un terme dessus) et ensuite savoir s'accepter tel que l'on est et ce pour les deux personnes. Voici ma conclusion actuelle de la vie de couple du zèbre.

Je me réjouis déjà d'en débattre avec vous Very Happy et vais me présenter de suite.

A+

Séb
Wirha Kotcha (sebien)
Wirha Kotcha (sebien)

Messages : 74
Date d'inscription : 07/10/2013
Age : 36
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Amethyste le Lun 14 Oct 2013 - 18:15

Ma plus longue expérience de couple n'a duré que 6 ans et demi...Pour moi c'était l'homme de ma vie et comme je ne connaissais pas la notion de zébritude à l'époque puisque je viens juste de la découvrir, cette question-là ne s'est pas posée. Par contre, j'étais déjà très consciente de mes différences avec la majorité des gens, ainsi que de mes différences avec lui, mais j'avais le sentiment que nous nous complétions en quelque sorte. Il y avait entre nous un amour très fort, probablement lié à des vies antérieures et lorsqu'il est décédé, j'ai eu le sentiment d'être morte avec lui, à l'intérieur de moi-même, tout en étant toujours dans mon corps malheureusement.
Même si j'ai fait le deuil de cette relation, deuil qui m'a demandé des années, je n'ai jamais réussi à reconstruire une relation qui tienne la route depuis 15 ans, car je n'ai jamais retrouvé un homme capable de m'aimer et de m'accepter telle que je suis....juste quelque expériences assez difficiles et courtes avec des normopensants, dont même une destructrice puisque j'ai appris après coup que c'était le profil type d'un pervers narcissique (terme que je ne connaissais pas non plus à ce moment-là).
Je confirme à Séb, que les hommes ont peur et fuient les femmes intelligentes, ainsi que les hypersensibles et émotives, alors quand on cumule évidemment, c'est presque mission impossible...
Je suis toujours aussi surprise de constater à quel point les hommes ont peur de moi...(accessoirement les patrons hommes ou femmes aussi, mais ça c'est un autre chapitre !)...même si c'est douloureux, je préfère m'en amuser, car je ne comprends pas comment ils détectent ma différence si rapidement parfois, j'ai l'impression de n'avoir presque rien dit et que je ne peux rien y faire et je ne me sens vraiment pas dangereuse...mais bon, c'est comme ça, j'ai appris à faire avec... et surtout sans !
En fait, en découvrant ma zébritude, je découvre en même temps, qu'il existe des hommes zèbres...alors peut-être que ça me conviendra mieux si j'en rencontre un, un jour...qui sait...
Il faut reconnaître qu'autour de chez moi, il y a plus de vaches et de chevaux dans les pâturages que de zèbres !

A part ça, pour ceux d'entre vous qui ont si peur de la solitude dans vos interrogations plus haut, je vous comprends aussi. Je vis seule depuis très longtemps et le besoin d'affection et de partage sont très difficiles à gérer par moments, mais en même temps, je trouve tellement d'amour dans la nature (j'ai la chance de ne pas vivre en ville!) et tellement plus de sérénité que dans les moments où je vivais des relations de couple souffrantes qui me prenaient toute mon énergie... Evidemment chacun est différent et je ne suis pas à votre place. Je voulais simplement vous dire que la solitude a aussi des avantages et de grandes richesses et peut donc être gérable...ça dépend évidemment du caractère et du vécu de chacun.

Avec le recul, je pense que mon mari n'était pas zèbre, mais il avait le coeur suffisamment grand et ouvert pour être capable de m'aimer et de m'accepter, même sans me comprendre !!! Et c'est finalement ça le véritable amour...et non une question de zébritude ! Après il faut bien reconnaître que l'ouverture du coeur n'est pas la spécialité des normopensants...mais il y a toujours des exceptions.
Je n'ai pas le souvenir de m'être jamais ennuyée avec lui, simplement j'avais autour de moi d'autres personnes avec lesquelles partager certaines choses que je ne pouvais pas partager avec lui. Notre relation aurait-elle duré ou non, je ne le saurai évidemment jamais...

J'ajouterai juste un petit mot pour Pomme-Cannelle (mélange délicieux!) dont la dernière phrase m'a beaucoup touchée : « Mauvais karma d'enfant, mauvais karma d'adulte, mauvais karma de conjoint, la boucle est bouclée ».
La boucle n'est bouclée que si tu le choisis et si tu choisis de rester dedans et de tourner en rond. Le karma est fait pour évoluer, pour être transformé et dépassé et il n'est jamais trop tard ! Surtout à notre époque où le temps de réaction entre ce que nous émettons et le retour que nous nous attirons est de plus en plus court. Le karma est le résultat de nos émissions (pensées, paroles et actes) passées, donc si tu choisis en conscience de changer les messages et la fréquence (niveau vibratoire) sur laquelle tu les émets à partir de maintenant, tu obtiendras des résultat différents qui changeront ton karma. Essaye et ne te décourage pas !
Amethyste
Amethyste

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 54
Localisation : Jura suisse, Franches-Montagnes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Traockl le Lun 14 Oct 2013 - 19:45

Et bien malheureusement je ne pourrai pas parler de délitement du couple car je ne suis pas en couple et ca fait un moment maintenant (environ 1ans).
Avant c'était très .... intense. MAis il faut qu'elle était probablement douée et sur tout bipôlaire-borderlines. on est resté 2 ans ensemble et puis ca ne pouvait plus tenir, on s'est fait trop de mal.

Ca plus mes histoires précédentes, toutes désastreuses. Du coup me voilà volontaire ayant envie de me trouver une relation qui va bien mais je sais que mes défenses émotionnelles sont de retour. et ca risque d'être le parcours du combattant pour les passer.

P.S : si tu m'entends dans ton esprit (lol) tu va galérer ma pauvre. mais promis je vais tous faire pour que ca soit pas douloureux.
Traockl
Traockl

Messages : 1870
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Wirha Kotcha (sebien) le Lun 14 Oct 2013 - 20:03

Pour Améthyste et Traockl ensemble du coup :

Bah ça me confirme que quand on aime, on aime vraiment...

Ma petite histoire perso :

La femme que j'ai mariée, je ne sais pas si je l'ai vraiment aimée ou si je l'ai idéalisée car zèbre elle-aussi (on se savait réfléchir différemment, mais la lecture du livre a confirmé ce que l'on savait certainement déjà sans le savoir)...

En ce qui concerne la confiance bah à l'heure actuelle, j'ai surtout peur de souffrir à nouveau, car mon ex-copine, c'est vraiment de l'amour que j'ai ressenti, on était tellement bien ensemble, sauf que la seule crainte que j'avais avec elle qui me pourrissait la vie, elle me l'a confirmée, je ne dirai pas ce qu'elle a fait, mais sur le coup c'était impardonnable, chose que j'ai réussi à comprendre et à passer par dessus depuis lors et j'ai toujours des contacts avec elle, je me dis qu'il y a encore quelque chose qui nous lie, mais ça ferait trop long à expliquer...

Du coup, ça fait bientôt une année que je suis seul et j'ai bien peur que ça dure, je n'ai pas forcément envie d'une relation futile, mais de l'amour, du VRAI amour avec un grand A, ou la confiance et la sérénité sont de mise, peut-être que c'est moi qui me met mes propres barrières aussi... certainement en fait...

La peur de l'échec, une fois de plus et quand je vois l'état dans lequel j'ai été après l'avoir quittée alors que je l'aimais encore (et peut-être toujours un peu, je ne sais plus), bah j'ai peur de revivre ça.

Certaines fois je me dis qu'on est vraiment grave à ce sujet et apparemment nombre de sureff ont ce problème, au moins je me sens moins seul lol...

Séb
Wirha Kotcha (sebien)
Wirha Kotcha (sebien)

Messages : 74
Date d'inscription : 07/10/2013
Age : 36
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par ben 44 le Mar 15 Oct 2013 - 12:14

Salut,

beaucoup de points commun avec vous tous, séparé depuis 3 mois, après huit années d'incompréhension mutuelle !
Célibataire à présent souhaitant partager sur les solutions à trouver, pourquoi pas lors d'un café zébré sur Nantes ??avis aux amateurs et aux amatrices (-: .....
ben 44
ben 44

Messages : 11
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 54
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Traockl le Mar 15 Oct 2013 - 14:05

Très bonne initiative, j'aimerais participer au même genre d'évènement sur paris Smile
Si des gens sont partant ma Zmessagerie est ouverte Smile
Traockl
Traockl

Messages : 1870
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par ben 44 le Mar 15 Oct 2013 - 14:11

Salut jeune padawan,

si tu gères je m'inscris, des lieux sont déjà castés par les zèbres Nantais, le L8 par exemple, mais si les réponses affluent, on peut trouver un autre lieu !
A toi de jouer ...
ben 44
ben 44

Messages : 11
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 54
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Traockl le Mar 15 Oct 2013 - 14:48

à voir s'il n'y a pas déjà un évènement cette semaine ou celle d'après sur paris. ca serait l'occasion ?
Traockl
Traockl

Messages : 1870
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Bee_Tnickh le Mer 16 Oct 2013 - 18:27

La plupart des hommes fuient, quand je commence à parler, et qu'ils voient que je ne suis pas juste une fille parmi les autres... Tarée, hystéro, trop exigeante, trop de demande affective, trop peu commune...
Trois vraies histoire. Et des brouillons.
Premier amour, totalement soumis à sa mère qui voulait faire de moi son double: bonne mère, bonne cuisinière, dévouée à sa famille... Échec au bout de trois ans, quand pour ma survie, je suis partie à l autre bout de la France.
Deuxième histoire: un homme plus âgé, qui ne m'a jamais vraiment aimée, se moquait de mes émotions, ou les ignorait. Lassé au bout de six mois, il ne me l a fait comprendre qu'au bout de trois ans; quand il m'a laissée pour une "normale", avec laquelle il avait une liaison depuis plus d'un an... J'ai failli en mourir.
Histoire en cours: j'ai quitté la ville que j aime et une promesse d'embauche pour une promesse d'élévation intellectuelle, d'amour intense, de création partagée, et de quitter ce trou ensemble, bientôt... Je suis dans un trou paumé, au chômage, je pleure intérieurement devant des séries américaines que je regarde sans voir avec lui, je suis cocue et il n'a pas le courage de l'avouer, nous ne créons rien, aucun projet commun, même pas pour les vacances dans 15 jours... (il ira peut-être à Paris voir "des amis")... Je pleure très souvent. Je suis complètement perdue, et je sais que si cette histoire finit, j'en souffrirai comme je n'ai encore jamais souffert.

Je suis assez désabusée sur les possibilités de bonheur d'un couple "mixte"...
Bee_Tnickh
Bee_Tnickh

Messages : 44
Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 32
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Traockl le Mer 16 Oct 2013 - 20:49

Je n'ai pas toute l'histoire évidement. mais peut être devrais tu fréquenter plus longtemps l'homme qui t’intéresse avant de te lancer dans une relation avec eux ?

Ceux qui ne daigne même pas te parler ne sont probablement pas digne de ton intérêt donc tu ne perds rien... je pense (mais ce n'est que mon humble avis) que tu ne dois pas changer qui tu es pour quelqu'un (ou même changer d'endroit si tu n'en a pas envie ou s'il y a déjà quelque chose de bancale) avant d'être certaine qu'il vaut la peine que tu vas te donner.

Quoi qu'il en soit une histoire qui fini ne termine que rarement très bien. donc il n'y a pas de secret. la chute fait mal (très mal, trop mal) mais c'est la règle du jeu. c'est un pari a chaque fois. On mise ce qu'on estime juste de miser. après il faut pas se planter :s

je fais le fier avec mes grandes phrase là mais j'étais en mode ramassage a la petite cuillère il y a 1 ans. et depuis ... toujours en chasse.
Alors mes conseils ne sont peur-être pas les meilleurs.

Traockl
Traockl

Messages : 1870
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par ben 44 le Mer 16 Oct 2013 - 20:52

salut bee tnickh,

pleure pas viens à Nantes ce samedi après midi au L8 à partir de 14h00, on va te remonter le moral.
Pour le reste, ne reste pas seule à broyer du noir, parle en à tes amis !!
Courage, je vis une situation différente , mais pas plus réjouissante, laisse moi ton tel en MP si tu veux en parler !
salut et que la force soit avec toi
ben 44
ben 44

Messages : 11
Date d'inscription : 23/09/2013
Age : 54
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Bee_Tnickh le Mer 16 Oct 2013 - 22:03

Me sens... comme une bamba triste...Surprised merci d'être là, les zèbres
Bee_Tnickh
Bee_Tnickh

Messages : 44
Date d'inscription : 16/10/2013
Age : 32
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par cesarine le Lun 18 Nov 2013 - 14:09

les couples non "mixtes" ne sont pas mieux. Je suis une zébrette, décelée depuis 3 ans, et lui un Zèbre, qui se rapproche du THQI et c'est le bordel. Ensemble depuis 9 ans, nous avons 2 Zèbrettes, une confirmée et une pas encore, de presque 8 et 4 ans, je suis aussi coccue, parce que étant arrétée pour surmenage et dépression, Monsieur ayant des grosses merdes avec son ex qui voulait lui retirer l'autorité parentale de sa fille a fini par trouver du réconfort ailleurs, pendant que moi je me faisais du soucis pour lui qui n'allait pas bien... Connard. Oui je ne couche pas en ce moment, mais si il n'était pas aussi hurlant, méchant, et effrayant, et inconscient, j'aurai peut être moins peur, et plus envie... Sans compter la libido au raz des pâquerettes avec les cachetons. J'aurai peut être aussi pu avoir qqn sur qui m'appuyer, me rassurer par rapport à l'avenir de notre progéniture... Ah oui, il passe son temps au chomage, ou en formation, ou sans indemnité et c'est encore ma faute, je gagne trop, alors il peut pas avoir le RSA.... OK coco, tu vas dégager, pcq la bonne poire en a marre. La bonne poire attend de reprendre ses marques après un déménagement pour essayer de sauver son boulot.. Ben oui, je faisais 2H30 de trajets par jour, pour que ce petit monde soit à la campagne, dans une maison que Monsieur n'a jamais fini de rénover.... on a tout mis en vente, quand c'est vendu, adieu Monsieur le QI qui me fait chier. Je préfère être toute seule que mal accompagnée. De toute manière, je faisais déjà tout toute seule!!!!Twisted Evil

Et on arrête de me dire que je ne suis pas seule, nous sommes tous seul, quand on est trahi.
cesarine
cesarine

Messages : 472
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 46
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par novaee le Lun 18 Nov 2013 - 14:43

en couple "mixte" je dirais que sa fonctionne pas mal (même carrément mieux que beaucoup de couple non mixte "normaux que je croise).
après dans notre couple il y a:
* beaucoup de communication
* on est ensemble depuis la fin de l'adolescence et avons construit notre conception de la vie adulte ensemble


novaee
novaee

Messages : 70
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 43
Localisation : grenoble à 10 % pret

https://www.flickr.com/photos/novaee/

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par cesarine le Mar 19 Nov 2013 - 12:37

Et bien moi, je me suis plantée, donc il va falloir assumer. Dommage pour mes filles parce que elles vont en chier. Mais, l'insouciance que j'ai vu est de l'inconscience, le caractériel, c'est pas mon truc, j'ai besoin de calme chez moi. Je me demande si je ne serai pas mieux toute seule, avec mes filles et plus de mecs à la maison. Je ne renonce pas aux mecs, Amis Amour :câlins: juste au couple AssommeConteste  Tu vas voir ta gueul LA LA LA LA LA  . Je n'ai pas peur d'être seule, j'aime bien, j'ai toujours plein de choses à faire, ou plein de rien à faire.
cesarine
cesarine

Messages : 472
Date d'inscription : 28/09/2013
Age : 46
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par mephisto le Sam 7 Déc 2013 - 21:04

Bonjour,
Vous avez peut être quelques petit conseils pour moi

Souvent je lis des réflexions à propos de l’Albatros de Baudelaire. Je lis que certain s’enorgueillisse du fait que cet oiseau auquel il s’apparente peu aller tutoyer les dieux. Oubliant par là les mots <maladroits et honteux>, <gauche et veule>, <comique et laid>. Bien sure je ne veux sombrer dans le larmoiement mais quand même comment faire quand on passe la plupart de son temps au sol ? Là est ma question ! Comment faire dans la quotidienneté du couple ? Je sais que le mot « s’adapter » va en faire grogner plus d’un ! Pourtant, pourtant… Roorda s’adressait ce reproche par l’intermédiaire d’un de ses « personnages » : « son goût très vif pour la spéculation philosophique fait de lui un distrait qui ne s’occupe pas beaucoup des êtres au milieu desquels il vit. Parce que son esprit était ailleurs, il oubliait souvent d’être affectueux ». Donc le fait d’aller tutoyer les dieux ne peut-il pas être destructeur pour nos proches ?

Comment organiser une vie de couple, une vie de famille quand les pensées nous encombrent ? Comment s’intéresser aux tâches quotidiennes (pourtant d’une nécessité absolue) quand une question que l’on prend pour existentielle nous tourmente ? Surtout que c’est questionnement ne sont pas forcément suivit d’une « production ». Souvent à cause de la procrastination ces questionnements ne mènent en effet à rien de concret. Il est alors difficile de ne pas faire apparaitre le désintérêt pour le quotidien comme de la paresse. Tout cela n’est peut être d’ailleurs qu’un discourt auto-justificateur.

Il m’est bien donc souvent reprocher d’être là physiquement mais l’esprit loin, très loin. Peut être connaissez vous les mêmes difficultés ? Alors peut être avez-vous quelques petits conseils ? lool


mephisto

Messages : 1
Date d'inscription : 07/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par Aethos le Lun 9 Déc 2013 - 14:22

Bon bon bon...

Cela fait un oment que je ne suis pas revenu poster des âneries, mais là je suis obligé de m'y recoller...irrésistible envie...

Alors... Couple? Pas couple? Je crois finalement que c'est la seule question qui finit par se poser en boucle sur ce fil. Sur ce forum j’ai lu à de nombreuses reprises qu'il fallait trouver une forme d'équilibre personnel dans nos interactions avec autrui...
Et l'autre...eh bien, qu'on le veuille ou non, il est là... Y a le choix hein...on peut s'enfermer tout seul dans un trou et cracher sur ces autres qui finalement ne font pas systématiquement ce que l'o0n attend d'eux, qui ne font pas ce que l'on leur demande, qui n'OBEISSENT pas... a bah tient...finalement, l'autre, du même sexe, de sexe différent, zèbre ou pas zèbre...ahhh bah tient...en fait ce n'est pas un objet? Ahhh non? Ben non... il se trouve qu'il est sujet aussi...

Le vrai problème avec les besoins de reconnaissance, d'appartenance et d'estime, c'est qu'il renvoie bien plus à l'objet qu'au sujet: en effet, le reconnaissance de nos capacités, qualités etc passe par la perception que ce fait l'autre de notre objet...; le besoin d'appartenance, c'est désirer ardemment être l'objet de quelqu'un, comprenons ici être l'objet de son désir... de sa bienveillance...de son amour quoi...; l'estime de soi enfin relève de cette notion quà le sujet de lui-même en fonction assez logiquement du nombre de reconnaissance et d'appartenance positive qu'il aura accumulée dans sa vie!

Et toutes et tous nous fonctionnons la même cvhose à des àéchelles différentes... mais ily a ce tronc commun ... le besoin viscéral de l'autre dnas la formation de notre identité. Qui renvoie à la modalité de notre naissance, rappelons-le...
Lorsque je vois le rapport qu'entretiennent les gens à leur possessions...je me dis souvent... tient s'il faisait le quart du tiers de ce qu'ils font pour entretenir des objets morts à ceux qu'ils prétendent aimer vraiment... Le monde irait mieux...

Je ne suis aps soigneux des objets...je me contrefout des biens... par contre je peux affirmer dans aucune hésitation que j^'ai toujours pris plus soin des gens et des être vivant que de mes vélos, voitures, maisons et autre conneries tranferielle et investie d'une valeur caduque et absconse...

Il arrive effectivement d'être aimé... mais mal aimé...et oui,. mieux vaut être seul que mal accompagné... je peux dire aussi que je me suis senti bien plus seul en étant accompagné qu'en étant seul. Pourtant toutes et tous faisaient du mieux qu'ils pouvaient alors...

Non, l'amour n'a rien à voir avec le détachement et l'incondition... il est simplement ce que les gens confondent souvent entre l'équivalence, la réciprocité et la parité. Si j'avais recherché une égalité dans les échanges sociaux que j'ai mené jusqu'à aujourd'hui... ben je me serais tiré y a longtemps... non! J'exige effectivement très légitimement une équivalence dans l'échange... je vewux que la valeur des dons et contredons soit identique... que je me sépare d'un doudou ou d'une mercedes... et croyez-moi, la valeur du doudou a mes yeux est bien plus grande que la merco...c'est le rapport à$ l'objet, au service, à l'attention cédé qui est déterminant de la valeur de l'échange...

L'amour est effectivement un engagement... la durée n'a strictement aucune importance... l'amour engage celui qui prétend aimer à ceci: vouloir faire le bonheur de l'autre.... c'est tout, vouloir le bonheur de l'autre, et je ne suis personne pour prétendre être le meilleur pour quelqu'un...ce n'est que lui ou elle qui pourra me le dire! Pourtant on m'a remplacé bien souvent... cela ne me dérange même pas... si les compétences avérées sont supérieures aux-miennes et soucieux du bien plus grand, je suis prêt à laisser ma place à celui qui fera un bien plus grand à ceux que j'aime! Voilà l'humilité que toutes et tous nous devrions avoir, car alors seulement nous pourrons cesser d'exiger des autres ce que nous sommes incapable de faire nous même, incapable que nous sommes de rester précisément à notre place, ni plus ni moins... être l'unique pour quelqu'un voilà ce qui meut l'amour... or si tous sont unique, comment l'être plus et définitivement pour l'autre? Le choix... la vraie liberté... celle qui lie formellement en laissant fondamentalement libre... celle qui aspire au bonheur de l'autre...

A force de lire trop de connerie sur les couples, mono homo poly...j'en viens presque à oublier que nous sommes toutes et tous pareils... des gosses en manque d'amour et qui ont longtemps cru que ceux qui détenaient l'autorité étaient ceux qui possédaient le plus d'amour à donner! Et l'attachement à une autorité (comprenons ici une délégation de compétences et de responsabilité, comme ne démocratie ou ailleurs), ne se fait que pour autant que l'autorité puisse être incarné dans une entité bienveillante qui pourvoira à notre maour! voilà... Enfin c'est ce qui me vient comme ca à brule pourpoint!

Becs et amitiés
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 39
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Zébritude et délitement du couple? - Page 2 Empty Re: Zébritude et délitement du couple?

Message par minigri le Jeu 12 Déc 2013 - 12:43

moi juste envie de dire:
AAAAAaAaAAAAAaaaaaaAAAAaaaaaAAAAARRRrrrRRgGGGHHHhhh!!!!!!!!
voilà merci ça fait du bien!

minigri

Messages : 165
Date d'inscription : 05/12/2013
Age : 32
Localisation : martigues

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum