Bonjour et Merci d'exister

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 7:55

Noms vernaculaires français :
1/Oiseau de paradis (Appellation erronée qui concerne en réalité le strélizia)



2/Mimosa du Japon, nom plus adapté parce qu'il faut au moins référence à la famille botanique

Nom officiel : Caesalpinia Gilliesii



Ci dessous un lien vers un pépiniériste qui semble pas cher
http://www.planfor.fr/achat,oiseau-du-paradis,9018,FR

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 7:58

corail11 a écrit:Bonsoir Ours

Je trouve ton fil très sympa sunny

Merci du compliment.
Tu passes et publie quand tu veux.
Bonne journée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Orchidée le Mar 10 Juil 2012 - 8:03

Une toue belle journée à toi, cher Ours!

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 8:08

Toi de même, la belle, toi de même.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Orchidée le Mar 10 Juil 2012 - 8:16

J'vois qu't'es en ligne. T'es pâs au boulot? Very Happy
Quelle nuit de mon côté! J'ai dit sur le fil de Flowwhere!
J'crois que le dégagement des chaînes commence à se faire sentir!
PS j'me trompe ou t'as une p'tite mine?

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par flowwhere le Mar 10 Juil 2012 - 8:18

mais non Ours est au top tout les matins comme moi lool...

Belle journée à toi Ours!!!
Bisous (t'as dit qu'on avait droit alors t'vas en avoir t'sais ... Wink )

flowwhere
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 563
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 36
Localisation : Lost in Translation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Orchidée le Mar 10 Juil 2012 - 8:20

Flowwhere, t'as vu ces fleurs? Que des grandes demoiselles! Impressionnant! Very Happy

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 8:22

Salut à toi Flowwhere.
Et bonne journée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Orchidée le Mar 10 Juil 2012 - 8:24

Bisous

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invitado le Mar 10 Juil 2012 - 9:08

Merci ours. Very Happy ; Il avait des fleurs super ce voisin. Il est dommage que je n'ai pas pris en photo la fleur qu'avait mag....mais j'y retournerai.... Very Happy

Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Orchidée le Mer 11 Juil 2012 - 11:25

Tiens! Ours est en ligne. Y aurait-il un léger relâchement au boulot? Very Happy

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mer 11 Juil 2012 - 11:41

Funambule....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Saphodane le Mer 11 Juil 2012 - 12:19

C'est pas plus mal. D'ailleurs, c'c'que j'fais aussi. Very Happy Garde-toi bien de laisser l'historique en vue, par contre... Navigation privée, c'est bien !

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mer 11 Juil 2012 - 19:00

Cela me fait penser à quelque chose....
Pas vous ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Fa le Mer 11 Juil 2012 - 19:55

y'a de l'idée oui...

Bisou ours Very Happy
mince, c'est pas facile à dire, ça...

Bisouhours !
Bisours !
Bisou l'ours !

mhhh bon...

Je t'embrasse !

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mer 11 Juil 2012 - 22:35

Tu peux essayer Zibou l'ours aussi :-)
Moi j'ai résolu le problème ... j'le surnomme :-) c'te plantigradus :-)
Zibtoyou2 :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mer 11 Juil 2012 - 23:09

kasha a écrit:Tu peux essayer Zibou l'ours aussi :-)
Moi j'ai résolu le problème ... j'le surnomme :-) c'te plantigradus :-)
Zibtoyou2 :-)

Attention aux appelations protégées drunken drunken

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Mer 11 Juil 2012 - 23:27

oui, mais il sait pas comment je te surnomme ... pour de vrai :-)

Spoiler:
... tsssssssss, nan, ça n'a rien d'olé olé ... désolée :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Dim 15 Juil 2012 - 10:47

Si c'est pour de la bonne humeur, passez votre chemin, la joie est dans l'escalier

----------------------------------------------------------------------------


Pas pu inclure de vidéo correcte, alors tant pis, que le poème

Vivre debout:
Jacques Brel - VIVRE DEBOUT - 1961

Voilà que l'on se cache
Quand se lève le vent
De peur qu'il ne nous pousse
Vers des combats trop rudes
Voilà que l'on se cache,
Dans chaque amour naissant
Qui nous dit après l'autre
Je suis la certitude
Voilà que l'on se cache
Que notre ombre un instant
Pour mieux fuir l'inquiétude
Soit l'ombre d'un enfant
L'ombre des habitudes
Qu'on a planté en nous
Quand nous avions vingt ans

Serait-il impossible de vivre debout

Voilà qu'on s'agenouille
D'être à moitié tombé
Sous l'incroyable poids
De nos croix illusoires
Voilà qu'on s'agenouille
Et déjà retombé
Pour avoir été grand
L'espace d'un miroir
Voilà qu'on s'agenouille
Alors que notre espoir
Se réduit à prier
Alors qu'il est trop tard
Qu'on ne peut plus gagner
A tous ces rendez-vous
Que nous avons manqués

Serait-il impossible de vivre debout

Voilà que l'on se couche
Pour la moindre amourette
Pour la moindre fleurette
A qui l'on dit toujours
Voilà que l'on se couche
Pour mieux perdre la tête
Pour mieux brûler l'ennui
A des reflets d'amour
Voilà que l'on se couche
De l'envie qui s'arrête
De prolonger le jour
Pour mieux faire notre cour
A la mort qui s'apprête
Pour être jusqu'au bout
Notre propre défaite

Serait-il impossible de vivre debout.


Dernière édition par ours le Dim 15 Juil 2012 - 11:23, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Dim 15 Juil 2012 - 11:04



paroles:
JE SUIS UN SOIR D'ÉTÉ (Paroles et Musique : Jacques Brel) Et la sous-préfecture
Fête la sous-préfète
Sous le lustre à facettes
Il pleure des orangeades
Et des champagnes tièdes
Et les propos glacés
Des femelles maussades
De fonctionnarisés

Je suis un soir d'été

Aux fenêtres ouvertes
Les dîneurs familiaux
Repoussent leurs assiettes
Et disent qu'il fait chaud
Les hommes lancent des rots
De chevaliers teutons
Les nappes tombent en miettes
Par-dessus les balcons

Je suis un soir d'été

Aux terrasses brouillées
Quelques buveurs humides
Parlent de haridelles
Et de vieilles perfides
C'est l'heure où les bretelles
Soutiennent le présent
Des passants répandus
Et des alcoolisants

Je suis un soir d'été

De lourdes amoureuses
Aux odeurs de cuisine
Promènent leur poitrine
Sur les flancs de la Meuse
Il leur manque un soldat
Pour que l'été ripaille
Et monte vaille que vaille
Jusqu'en haut de leurs bas

Je suis un soir d'été

Aux fontaines les vieux
Bardés de références
Rebroussent leur enfance
A petits pas pluvieux
Ils rient de toute une dent
Pour croquer le silence
Autour des filles qui dansent
A la mort d'un printemps

Je suis un soir d'été

La chaleur se vertèbre
Il fleuve des ivresses
L'été a ses grand-messes
Et la nuit les célèbre
La ville aux quatre vents
Clignote le remords
Inutile et passant
De n'être pas un port

Je suis un soir d'été

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Dim 15 Juil 2012 - 11:21



paroles:
Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
On oublie le visage et l´on oublie la voix
Le cœur, quand ça bat plus, c´est pas la peine d´aller
Chercher plus loin, faut laisser faire et c´est très bien

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
L´autre qu´on adorait, qu´on cherchait sous la pluie
L´autre qu´on devinait au détour d´un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D´un serment maquillé qui s´en va faire sa nuit
Avec le temps tout s´évanouit

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
Même les plus chouettes souv´nirs ça t´as une de ces gueules
A la gal´rie j´farfouille dans les rayons d´la mort
Le samedi soir quand la tendresse s´en va toute seule

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
L´autre à qui l´on croyait pour un rhume, pour un rien
L´autre à qui l´on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l´on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l´on s´traînait comme traînent les chiens
Avec le temps, va, tout va bien

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
On oublie les passions et l´on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

Avec le temps...
Avec le temps, va, tout s´en va
Et l´on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l´on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l´on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l´on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment... avec le temps... on n´aime plus

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Dim 15 Juil 2012 - 11:31

Celle-là, je ne la connaissais pas.
Elle m'est destinée.



paroles:


Tu n´as rien compris

S´il te faut des trains pour fuir vers l´aventure
Et de blancs navires qui puissent t´emmener
Chercher le soleil à mettre dans tes yeux
Chercher des chansons que tu puisses chanter
Alors...

S´il te faut l´aurore pour croire au lendemain
Et des lendemains pour pouvoir espérer
Retrouver l´espoir qui t´a glissé des mains
Retrouver la main que ta main a quittée
Alors...

S´il te faut des mots prononcés par des vieux
Pour te justifier tous tes renoncements
Si la poésie pour toi n´est plus qu´un jeu
Si toute ta vie n´est qu´un vieillissement
Alors...

S´il te faut l´ennui pour te sembler profond
Et le bruit des villes pour saouler tes remords
Et puis, des faiblesses pour te paraître bon
Et puis, des colères pour te paraître fort
Alors...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Dim 15 Juil 2012 - 11:38



poème:
C'était sur une grande route, j'marchais là d'puis des jours
Voire des s'maines ou des mois, j'marchais là d'puis toujours
Une route pleine de virages, de trajectoires qui dévient
Un ch'min un peu bizarre, un peu tordu comme la vie

Evidemment j'étais pas tout seul, j'avais envie de faire conaissance
Y avait un tas d'personnes, et personne marchait dans l'même sens
Alors j'continuais tout droit mais un doute s'est installé
Je savais pas c'que j'foutais là, encore moins où j'devais aller
Mais en ch'min au fil du temps j'ai fait des sacrées rencontres
Des trucs impressionnants, faut absolument qu'j'vous raconte
Ces personnages qu'j'ai croisé c'est pas vraiment des êtres humains
Tu peux parler avec eux mais jamais leur serrer la main

Tout d'abord sur mon parcours j'ai rencontré l'innocence
Un être doux, très gentil mais qui manque un peu d'expérience
On a marché un p'tit moment, moins longtemps que c'que j'aurais cru
J'ai rencontré d'autres éléments et l'innocence a disparu

Un moment sur mon ch'min j'ai rencontré le sport
Un mec physique, un peu grande gueule, mais auprès d'qui tu d'viens fort
Pour des raisons techniques on a dû s'quitter c'était dur
Mais finalament c'est bien comme ça, puis l'sport ça donne des courbatures

J'ai rencontré la poèsie, elle avait un air bien prétentieux
Elle prétendait qu'avec les mots on pouvait traverser les cieux
J'lui ai dit, j't'ai d'ja croisé et franchement tu vaux pas l'coup
On m'a parlé d'toi à l'école et t'avais l'air vraiment relou
Mais la poèsie a insisté et m'a rattrapé sous d'autres formes
J'ai compris qu'elle était cool et qu'on pouvait braver ses normes
J'lui ai d'mandé tu penses qu'on peux vivre ensemble, j'crois qu'j'suis accro
Elle m'a dit t'inquiêtes le monde appartient à ceux qui rêvent trop

Puis j'ai renconctré la détresse, et franchement elle m'a saoulé
On a discuté vite fait mais rapidement je l'ai r'foulé
Elle a plein d'certitudes sous ses grands airs plein d'tension
Mais vous savez quoi ? La détresse, elle a pas d"conversations

Un moment sur ma route j'ai rencontré l'amour
J'lui ai dit tient tu tombes bien, j'veux t'parler d'puis toujours
Dans l'absolu t'es une bonne idée mais dans les faits c'est un peu nul
Tu pars en couilles une fois sur deux, faudrait qu'tu r'travailles ta formule
L'amour m'a dit, écoute petit ça fait des siècles que j'fais mon taff
Alors tu m'parles sur un autre ton si tu veux pas t'manger des baffes
Moi j'veux bien être gentil mais faut qu'chacun y mette du sien
Les humains n'font aucun effort et moi j'suis pas un magicien
On s'est embrouillé un p'tit moment et c'est là qu'j'me suis rendu compte
Que l'amour était sympa mais que quand même il s'la raconte
Puis il m'a dit qu'il d'vait partir, il avait des rendez-vous par centaine
Que ce soir il d'vait diner chez sa d'mi soeur : la haine
Avant d'partir j'ai pas compris, il m'a conseillé d'y croire toujours
Puis s'est éloigné sans s'retourner, c'était les derniers mots d'amour
J'suis content d'l'avoir connu, ça j'l'ai bien réalisé
Et je sais qu'un d'ces quatre on s'ra amené à s'recroiser

Un peu plus tard sur mon ch'min j'ai rencontré la tendresse
Ce qui reste de l'amour derrière les barrières que le temps dresse

Un peu plus tard sur mon ch'min j'ai rencontré la nostalgie
La fiancée des bons souvenirs qu'on éclaire à la bougie

Assez tôt sur mon parcours j'avais rencontré l'amitié
Et jusqu'à c'jour, elle marche toujours à mes côtés
Avec elle j'me tape des barres et on connait pas la routine
Maintenant c'est qûr, l'amitié, c'est vraiment ma meilleure copine

J'ai rencontré l'avenir mais il est resté très mystérieux
Il avait la voix déformé et un masque sur les yeux
Pas moyen d'mieux l'connaitre, il m'a laissé aucune piste
Je sais pas à quoi il r'semble, mais au moins j'sais qu'il existe

J'ai rencontré quelques peines, j'ai rencontré beaucoup d'joie
C'est parfois une question d'chance, souvent une histoire de choix
J'suis pas au bout d'mes surprises, la d'sus y a aucun doute
Et tous les jours je continue d'apprendre les codes de ma route

C'était sur une grande route, j'marchais là d'puis des jours
Voir des s'maines ou des mois, j'marchais là d'puis toujours
Une route pleine de virages, de trajectoires qui dévient
Un ch'min un peu bizarre, un peu tordu comme la vie

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Invité le Dim 15 Juil 2012 - 11:48



poème:
Grand Corps Malade - Comme une évidence

En fait, ça fait un moment que se croisent dans ma tête
Des mots et des douceurs qui pourraient faire un texte
Un truc un peu différent, je crois que ça parlerait d'elle
Faut avouer que dans mon quotidien, elle a mis un beau bordel

Mais j'ai un gros souci, j'ai peur que mes potes se marrent
Qu'ils me disent que je m'affiche, qu'ils me traitent de canard
C'est cette pudeur misogyne, croire que la fierté part en fumée
Quand t'ouvres un peu ton coeur, mais moi cette fois je veux assumer

J'ai un autre problème, il est peut-être encore plus lourd
C'est que t'as pas droit à l'erreur quand t'écris un texte d'amour
Moi, les trois prochains couplets, je voudraient que ça soit des bombes
Si j'écris un texte sur elle, je voudrais que ça soit le plus beau du monde

Elle mérite pas un texte moyen, j'ai la pression, ça craint
Fini de faire l'intéressant, avec mes voyages en train
Là c'est loin d'être évident, moi je sais pas comment on fait
Pour décrire ses sentiments, quand on vit avec une fée

Il faut avouer qu'elle a des yeux, ils sont même pas homologués
Des fois ils sont verts, des fois jaunes, je crois même que la nuit ils sont violets
Quand je m'enfonce dans son regard, je perds le la je n'touche plus le sol
Je me perds profondément, et j'oublie exprès ma boussole

Depuis que je la connais, je ressens des trucs hallucinants
Je me dis souvent que j'ai eu de la chance de lui avoir plu, sinon
J'aurais jamais su qu'un rire pouvait arrêter la Terre de tourner
J'aurais jamais su qu'un regard pouvait habiller mes journées

Je comprends pas tout ce qui se passe, y a pleins de trucs incohérents
Depuis qu'elle est là rien n'a changé, mais tout est différent
Elle m'apporte trop de désordre, et tellement de stabilité
Ce que je préfère c'est sa force, mais le mieux c'est sa fragilité

Ce n'est pas un texte de plus, ce n'est pas juste un poème
Parfois elle aime mes mots, mais cette fois c'est elle que mes mots aiment
Je l'ai dans la tête comme une mélodie, alors mes envies dansent
Dans notre histoire rien n'est écrit, mais tout sonne comme une évidence

J'ai redécouvert comme ça réchauffe d'avoir des sentiments
Mais si tu me dis que c'est beaucoup mieux de vivre sans, tu mens
Alors je les mets en mots et tant pis si mes potes me chambrent
Moi je m'en fous, chez moi y a une sirène qui dort dns ma chambre

J'avais une vie de chat sauvage, elle l'a réduite en cendres
J'ai découvert un bonheur tout simple, c'est juste qu'on aime être ensemble
On ne calcule pas les démons du passé, on n'a pas peur d'eux
Moi si un jour j'suis un couple, je voudrais être nous deux

Y a des sourires et des soupires, y a des fou rires à en mourir
On peut s'ouvrir et s'en rougir, déjà se nourrir de nos souvenirs
Les pièges de l'avenir nous attendent, mais on n'a pas peur d'eux
Moi si un jour j'suis un couple, je voudrais être nous deux

Et si c'est vrai que les mots sont la voix de l'émotion
Les miens prennent la parole pour nous montrer sa direction
J'ai quitté le quai pour un train spécial, un TGV palace
On roule à 1000km/h, au dessus de la mer, en première classe

Et si c'est vrai que les mots sont la voix de l'émotion
Les miens prennent la parole pour nous montrer sa direction
J'ai quitté le quai pour un train spécial, un TGV palace
On roule à 1000km/h, au dessus de la mer, en première classe

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par flowwhere le Dim 15 Juil 2012 - 11:54

Bonjour Ours!
J'espère que tu vas bien...

Qu'inspirent en toi toutes ces chansons...?
(le flow émotionnel intarissable qui nous anime?)

Bonne journée et merci du partage!

flower

flowwhere
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 563
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 36
Localisation : Lost in Translation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bonjour et Merci d'exister

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 40 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum