S'isoler pour reprendre haleine.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par hope12 le Lun 16 Juil 2012 - 20:21

Oui en effet la saturation menace vite juste en voyant la voiture se stationner je sature déjà Smile . J'adore me promener en campagne ou regarder le soir le coucher du soleil au bord de la mer avec mes chiens.

hope12
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 44
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Fata Morgana le Lun 16 Juil 2012 - 20:33

en voyant la voiture se stationner je sature déjà
Et ce n'est même pas de la mysantropie !
Quand la voiture se gare j'ai un trac monstre et voudrais courir me cacher dans un coin, même avec les meilleurs amis - qui pour certains partagent mes particularités - comme si je passais un examen ! Je crêve le suspens en en rajoutant dans l'humour...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par hope12 le Lun 16 Juil 2012 - 21:03

Fata Morgana a écrit:
en voyant la voiture se stationner je sature déjà
Et ce n'est même pas de la mysantropie !
Quand la voiture se gare j'ai un trac monstre et voudrais courir me cacher dans un coin, même avec les meilleurs amis - qui pour certains partagent mes particularités - comme si je passais un examen ! Je crêve le suspens en en rajoutant dans l'humour...
Laughing aller se cacher c'est exactement ça. Généralement comme je vis encore avec ma mère c'est elle qui s'occupe des gens et moi je déserte soit loin soit dans la cuisine. En ce qui concerne mes amis de très longues dates c'est très souvent moi qui me déplace. J'admire les gens qui adorent recevoir, passer du temps avec les gens, partir en vacance entre eux, moi c'est pas possible. J'ai besoin de ma liberté, de mon espace, des moments de off.

hope12
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 44
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Renarde20 le Lun 16 Juil 2012 - 21:23

J'ai appris à dire à ceux qui me sont chers ce besoin d'espace vital et de repli, que cela me permet de revenir ensuite plus dispo pour eux, j'aime d'ailleurs beaucoup écouter et comprendre ceux qui m'entourent. Le prix de ma disponibilité c'est d'accepter les particularités qui vont avec. La qualité peut très avantageusement remplacer la quantité non ?

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par hope12 le Lun 16 Juil 2012 - 21:39

renarde20 a écrit:J'ai appris à dire à ceux qui me sont chers ce besoin d'espace vital et de repli, que cela me permet de revenir ensuite plus dispo pour eux, j'aime d'ailleurs beaucoup écouter et comprendre ceux qui m'entourent. Le prix de ma disponibilité c'est d'accepter les particularités qui vont avec. La qualité peut très avantageusement remplacer la quantité non ?

Oui c'est aussi mon point de vue mais point de vue pas nécessairement accepté Wink

hope12
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 44
Date d'inscription : 12/07/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Renarde20 le Lun 16 Juil 2012 - 21:41

Ca permet de faire le tri, de moins s'épuiser aussi, de mieux cibler l'important et l'essentiel ... mais ça reste difficile oui.

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par DeuxièmeLune le Mar 14 Aoû 2012 - 23:10

J'ai le même ressenti !
J'ai une tendance très forte à m'isoler. Lorsque je suis dans un magasin, j'aime être seule, prendre mon temps pour regarder tout en détail, pour fouiner... Je me sens très mal à l'aise (ça se ressent physiquement : j'ai des bouffées de chaleur !) lorsque quelqu'un vient près de moi pour regarder dans le même rayon. C'est sûrement pour ça que je suis à l'aise dans les librairies désertes ! D'ailleurs, je me sens quasiment agressée lorsqu'une vendeuse cherche à m'aider à choisir mes vêtements Shocked .
J'ai besoin de passer beaucoup de temps seule. Mais lorsque je suis en confiance, j'ai moins de mal à "supporter" de rester en groupe.
On m'a déjà fait remarquer que j'étais du genre à me perdre dans mes pensées (ce que je ne remarque pas forcément) : une manière comme une autre de m’isoler, je suppose.

Pas très compatible avec la sociabilité tout ça Rolling Eyes !

Sinon, j'aime passer du temps seule dans la nature et j'aime la nuit Smile !

DeuxièmeLune
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 21
Localisation : In my place ; Nord-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Elise le Sam 18 Aoû 2012 - 14:54

J'ai moi aussi besoin de m'isoler régulièrement pour me reposer et me recharger. Les autres et même ma famille ont parfois du mal à le comprendre car je passe beaucoup de temps dans ma chambre. Je fais des efforts en alternant moments durant lesquels je m'isole et moments avec les autres, dont je peux ainsi mieux profiter !
Cependant quand je ne pas me retrouver seule avec moi-même pendant toute une journée (c'était par exemple le cas au lycée), je suis sous pression, et très fatiguée quand je rentre... sans doute car je m'efforce de paraître souriante et intéressée. scratch Lorsque les autres me laissent seule, je suis à la fois triste et déçue mais aussi soulagée.

DeuxièmeLune: Je suis moi aussi du genre à me perdre dans mes pensées et parfois je "bug" quand je suis en groupe, et les autres se demandent si je m'ennuie ou si je ne les aime pas !
C'est vrai que ce n'est pas le top niveau sociabilité ! ^^

J'aime aussi me promener dans la nature, même si je n'en ai pas souvent l'occasion, et regarder des films seule pour pouvoir pleurer comme une madeleine (c'est plus difficile si je suis avec d'autres personnes...) ! ^^
Et puis, dès que j'ai la maison pour moi toute seule, j'en profite pour jouer du piano à fond ! hi! hi! Laughing

Mais bon, même si j'aime être seule, j'ai aussi besoin des autres ! J'espère ne pas me sentir trop seule cette année dans ma chambre étudiante. En fait, j'apprécie le plus la solitude... quand je ne me sens pas seule (dans ma vie) ! Suspect
euh... vous voyez ce que je veux dire ?

Elise
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 08/08/2012
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par DeuxièmeLune le Mer 22 Aoû 2012 - 21:14

Same here pour le 1er paragraphe Smile !

Là aussi je me retrouve (j'ai même deux petites anecdotes récentes en tête où on a mal interprété mon silence...) ! A l'inverse des fois où j'avais vraiment envie d'avoir des conversations avec des gens avec lesquels j'étais assise, pas moyen d'échanger ne serait-ce qu'un regard ! Ils étaient plongés dans leur boulot... A croire que c'est un problème de synchronisation... Doit-on en Laughing ou en Sad ? (Pour le plaisir de mettre des smileys...)

Vive la campagne Smile !
Perso, j'ai jamais osé me lancer dans la musique mais je chante à fond quand je suis seule Laughing !

J'espère pour toi Smile !
Je comprends tout à fait (en fait je me permets de rebondir intégralement sur ton post, héhé bounce ) ! J'essaye de mettre des mots dessus : la solitude (situation dans laquelle on est seul(e)) est plutôt vécue comme un isolement (vécu de détachement des liens avec les autres) lorsqu'il y a souffrance, corrigez-moi si je me trompe ?

DeuxièmeLune
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 21
Localisation : In my place ; Nord-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Mairon le Mer 22 Aoû 2012 - 22:12

J'aimerais savoir si j'ai des semblables concernant cette manière d'être, qui auraient de surcroit une explication au sujet de ce comportement.

C'est une caractéristique essentielle de l'introversion. Cette nécessité de recharger les batteries après avoir été dans une situation sociale ou au contact d'autres personnes apparaît aussi dans le syndrome d'Asperger. Il n'est pas étonnant qu'elle apparaisse chez certains types de "surdoués"/zèbres, surtout s'ils sont assez introvertis. Wink C'est la manière de fonctionner de notre cerveau. Ce comportement est d'autant plus compréhensible s'il y a hypersensibilité, hyper-stimulation des sens... Par exemple, pour de nombreux Aspies, mais cela concerne aussi d'autres types de fonctionnement, se retrouver dans une salle où ont lieu différentes discussions en même temps entre plusieurs personnes risque d'être éprouvant, physiquement parlant, ce qui nécessite une période de "repos" dans un lieu calme ou dans leur "sanctuaire" (maison, chambre).
Le problème, c'est que la plupart des gens sont extravertis et ne comprennent tout simplement pas les introvertis (surtout les introvertis "profonds"). La société, dans la majorité des cas, n'est pas faite pour des introvertis, d'où de nombreux problèmes... La preuve la plus éclatante de leur non-prise en compte se trouve dans ce lieu que nous connaissions bien, enfants, la cour de récréation : misère ! Combien de fois voulais-je rester plutôt dans la classe vide à la récré et entre midi et deux ! (Je profitais de toute occasion où c'était possible, lorsqu'elle était vide, ou bien clairsemée).
Le règne des extravertis se perçoit partout et en tout lieu ; il s'inscrit dans la géographie des villes, dans l'architecture, dans le "sens commun", etc...

Il est pourtant essentiel, si l'on a ce type de fonctionnement, de pouvoir recharger ses batteries, d'avoir sa "retraite" ou son "sanctuaire" - hélas, ce n'est pas toujours possible d'en avoir sur son lieu de travail ou d'études...
Un introverti peut devenir nerveux, désagréable, acariâtre, s'il est forcé de vivre de manière prolongée (mais pour certains quelques heures suffisent) sans possibilité de "retraite", d'isolement ou de "sanctuaire". A la longue, cela peut le conduire à la dépression, de la même manière qu'une personne extravertie ayant besoin de compagnie et de stimulation sociale ne vit pas bien l'isolement et est déprimée lorsqu'il se prolonge. Si les extravertis vous malmènent, il est intéressant de leur proposer cette équivalence, pour qu'ils puissent mieux vous comprendre.

Mairon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 20/08/2012
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Fata Morgana le Jeu 20 Sep 2012 - 16:55

mais pour certains quelques heures suffisent
... Je suis de ces certains...
Sanctuaire ? Oui, c'est le mot ! Je vis parfois les visites comme un viol, surtout impromptues.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par AlessB le Jeu 20 Sep 2012 - 19:09

Fata Morgana a écrit:
Voici au mot près ce que j'ai écris sur mon fil ce matin:
"Je suis très sensible, fragile et résonnant. J'ai besoin de souvent être seul et de sélectionner des musiques adaptées pour reprendre haleine à l'écart. Je ne sais pas dans quelle caractéristique classer cette manière d'être. Je ne peux pas rester longtemps sur une chaise avec un groupe qui discute car très vite une impatience me happe et je dois quitter la pièce pour rentrer en moi-même et faire le silence en moi. Du coup je parais instable. Les personnes présentes peuvent mal interpréter cette façon de faire, pourtant je n'ai strictement rien contre elles, simplement, j'ai besoin de m'extraire du temps et rejoindre un havre intérieur pour reprendre le fil de MES pensées. La solitude au fond souvent n'est pas choisie mais s'avère être une nécessité écologique pour moi, une bouffée d'air pur. Je remonte en surface reprendre un peu d'air.
Je ne peux pas suivre une conférence sans éprouver le besoin d'aller respirer à l'écart. Je suis en tension. Alors je mets mes écouteurs et vais marcher tout seul. Je ressens alors une sensation d'intense apaisement et soulagement. J'ai l'impression d'entrer dans un temple, un sanctuaire. Mon épouse le sait, elle n'interfère jamais, sachant que si je suis contraint à rester en place, je deviens de mauvaise humeur, irritable et agressif."

J'aimerais savoir si j'ai des semblables concernant cette manière d'être, qui auraient de surcroit une explication au sujet de ce comportement.

Tu as un semblable de plus.
Je ne supporte pas que l'on vienne me déranger quand je suis tranquille dans mon coin, ça chamboule mon état émotionnel et le stress commence à monter Mad

AlessB
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 16/09/2012
Age : 27
Localisation : Kadath

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Invité le Jeu 20 Sep 2012 - 20:34

C'est de "trop" percevoir ce que les autres ne perçoivent pas.


Ce qui n'a ni odeur, ni couleur, ni son... Mais qui filtre de partout, et qui ensuite englue ou gêne comme un ultra-son dont la présence devient irritante à force.

Et plus il y a de monde, ou certaines personnes, et plus c'est pénible. Plus c'est long, plus c'est intenable ou désagréable.





Mon antre, au boulot aussi je l'ai, j'assume. Et je crée mon équilibre en elle, je l'imprègne de mon équilibre, tout comme elle me nourrit.

Et j'entends "ce lieu est apaisant, mais je ne comprends pas pourquoi".
Entendu pareil d'une de mes photos récemment.

J'injecte mon équilibre là où je peux. Et si les gens perçoivent sans comprendre mon équilibre dans ce que je fais (comme cité par deux exemples ci-dessus), je vous laisse deviner alors ce que l'on ressent à force en échange, en inverse, de croiser trop longtemps ce qui ne prend pas soin de son équilibre.




Peu importe l'Harmonie, il en existe tellement de belles.
Et plus j'avance, plus je comprends réellement les ermites, qui vivent tranquilles, à l'écart de tout. Frisson de Vérité...



Pour faire une image, c'est comme prendre une inspiration d'air, avant de plonger en apnée. On sait que c'est pas ce qu'on veut, pas ce qu'on est, pas ce qu'on vit dans sa tête. On y va parce qu'on a le boulot, parce qu'on veut aider des gens, parce qu'on en connaît qui en valent la peine. Fouilles archéologiques avant de revenir à "sa" réalité, la sienne, celle que l'on préfère. Et se dire qu'on voudrait la faire vibrer plus fort, tout le temps, tous les jours, partout. Pour entendre en écho la résonance des autres aussi.
Un choeur de ces harmonies...
Le choeur de ce qui appelle (frisson) la suite cachée derrière cet avant-goût si minuscule face à ce que cela "est" réellement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par fleur_bleue le Jeu 20 Sep 2012 - 21:40

Moi, j'ai ce besoin d'isolement surtout quand j'ai été en groupe (zèbres ou pas). Ce ne doit pas forcément être sur le moment, mais après. Exemple très simple: Je dois parfois aller à des réceptions. J'aime beaucoup une fois que je suis lancée (un peu timide au début, la petite fleur), mais quand c'est fini, j'ai besoin d'être un peu tranquille aussi. Pareil quand j'ai des visiteurs, j'apprécie beaucoup de recevoir des ami(e)s chez moi, inclus pour dormir, mais j'ai aussi besoin de me retirer parfois et d'être seule.

Quand ce besoin arrive et devient trop fort alors que je suis en groupe, une astuce assez simple consiste à dire que j'ai besoin d'aller aux toilettes, vu que je ne fume pas - c'est une excuse qui marche bien et personne ne se sent vexé après...

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Fata Morgana le Ven 21 Sep 2012 - 7:28

Magnifique image que ces ultra-sons kara. Je crois qu'on ne peut pas trouver de meilleure illustration.

-BZZZZZZZ.
-Rhaaah, vos gueules !

Embarassed

Cet été j'ai fais ce que je crois pouvoir comparer à une sorte de burn-out. Nous avons eu beaucoup de choses à faire et de gens à voir (mais pour quelqu'un sans ma problématique les proportions seraient totalement banales) et j'ai fini par devenir quasiment mutique, et je n'éprouvais plus aucun sentiment, sinon la panique de me réveiller le matin...J'étais totalement hors de mon orbite, de mon atmosphère, je suffoquais, j'avais l'impression de ne plus être qu'une âme en peine et errante qui ne trouvait de repos nulle part...Sale été j'te' l' dis...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Invité le Ven 21 Sep 2012 - 20:58

Pareil, je n'aime guère lorsque "trop" l'on bouge en tous sens, avec jamais les mêmes personnes. ça me hérisse les antennes, quelque chose n'est pas bon dedans. Réellement. Ou du moins, c'est le cas pour ce que je suis, si on admet l'hypothèse possible, que cela ne soit pas néfaste pour tous.

Soit j'arrête alors, soit je dois continuer, mais alors je sais que je vais devenir "plus la même". ça me tire hors de mon centre, hors de "moi", je me sens aspirée. Effacée.

Comme si l'on m'effaçait partiellement, ou davantage. Je me sens gommée, à force d'être trop imprégnée.


Pourtant, j'adore les imprévus, bouger, aller au feeling etc... Mais une dose a sa limite. Au-delà, c'est poison au contraire.

Et alors, dès que je retrouve mon univers, mon antre, mes musiques, peu importe, ouf, je me sens enfin reconstituée, enfin recentrée de nouveau, enfin je reprends consistance. Et ça va alors mieux.


Bêtement, je sens que je m'injecte volontairement ou non dans les lieux et les personnes que je croise, et qu'inversement eux aussi m'injectent "leur" onde. Mais à trop le faire, (frisson de vérité), alors je me perds ou je m'efface. Retrouver alors mon antre (par exemple) me rend mes bouts de moi que j'y ai laissés, ou bien la fréquence vibratoire de mon origine que je peux de nouveau "recopier", et me recomplète à nouveau...

Sorry pour ceux qui n'y comprendront rien. Poète

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Invité le Ven 21 Sep 2012 - 21:18

.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: S'isoler pour reprendre haleine.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum