aspie-quiz

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

aspie-quiz

Message par JeChanteSouvent le Dim 15 Juil 2012 - 21:41

bonjour
je repose ici une question qui semble avoir disparu de nos forums. J'ai été amené par cette page à passer un test que vous pourriez être assez nombreux à avoir passé et je veux connaître votre opinion concernant sa fiabilité
Merci!

JeChanteSouvent
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 184
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 52
Localisation : Bordeaux

http://ailleurslatete.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Herr Heinrich le Dim 15 Juil 2012 - 22:04

A en croire ce test, il serait très probable que je sois un Aspie. Seulement, quand j'en ai parlé à mon entourage (de façon humoristique afin de ne pas provoquer une gêne), jamais ils n'auraient soupçonné une telle chose.

Dans mon cas, serait-ce seulement parce qu'ils ne sont pas informés sur le sujet et qu'en conséquence, ils savent pas reconnaître un Aspie (à défaut de pouvoir donner les caractéristiques du syndrome d'Asperger) ? Je suis curieux de savoir ce que les autres ont à dire, parce que je suis aussi intrigué par la fiabilité du test.

Herr Heinrich
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 20/05/2012
Age : 22
Localisation : Paris

http://fancyhyphen.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Waka le Dim 15 Juil 2012 - 22:05

Tiens, c'est effectivement étrange (je ne l'ai pas retrouvé non plus). Je signale le problème en modération pour essayer d'en trouver la cause, désolé pour le désagrément (je sais qu'au moins Meï avait déjà répondu).

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Mag le Dim 15 Juil 2012 - 22:06

Very Happy je l'ai vu dans trait autistiques et ??? me rappelle plus le titre ni où c'est Shocked
edit : valà Jean-Christophe Sekinger ton message se retrouve avec du beau monde Wink

c'est là :
http://www.zebrascrossing.net/t705p420-traits-autistiques-chez-le-zebre#263055

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3589
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par JeChanteSouvent le Dim 15 Juil 2012 - 22:14

ah ben oui! merci de vos réponses zavisées!

JeChanteSouvent
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 184
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 52
Localisation : Bordeaux

http://ailleurslatete.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

bonjour à tous!

Message par laedanslatitia le Dim 21 Oct 2012 - 14:03

Suite à une lecture un peu troublante, je me retrouve parmi vous... Après avoir regardé la discussion sur les non-testés, j'ai été voir du côté du quiz Aspie.



laedanslatitia
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par laedanslatitia le Dim 21 Oct 2012 - 14:10

J'ai une belle étoile, qui ne veut pas dire grand chose?
A part que j'aurais un score de 7/10 lié à la douance et pour l'environnement (c'est où d'ailleurs?), un score au dessus de 8.2/10.

Ça me laisse perplexe, mais apparemment tout le monde à des tendances Aspie ou neurotypique.

Par contre, je ne pourrais pas rester dans le doute, j'ai vraiment besoin de savoir si je le suis ou non. Le score, je m'en fiche pas mal. Very Happy


laedanslatitia
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Loup le Dim 21 Oct 2012 - 16:14

De savoir si tu es aspie?

Si oui, as-tu eu quelques lectures sur le sujet? Pour commencer.
Si vraiment tu te reconnais dedans, et si ça amène des difficultés dans ta vie, tu pourras penser à une démarche de diagnostic.
Mais je conseille déjà une première lecture, et pas sur ce forum, va voir asperger aide, asperansa... Et surtout procure-toi les bouquins nécessaires, ce n'est pas sur internet que tu en seras sûr(e?).
Il y a le "guide complet du syndrôme d'asperger", notamment, de Tony Attwood.

Nous ne pouvons pas te dire avec un test comme celui-ci, peu adapté aux hauts-potentiels, si tu l'es ou pas.
Je ne te connais pas, et n'ai pas du tout le titre de médecin (ni quoique ce soit, j'ai juste un diplôme en art, mais bon, là, ça sert pas à grand chose).
C'est comme dire je suis "surdoué" avec un test de QI trouvé sur internet.

Ici, on trouve beaucoup de "probablement aspies" ou entre les deux comme toi, ça ne veut pas dire grand chose.

À mon avis, ne t'en inquiète pas trop non plus, prends le recul nécessaire. Wink

---
Je précise que je suis en cours de diagnostic, et je ne sais pas si je le suis, ni même zébrée.

Loup
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 187
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 27
Localisation : Dans une constellation, après la cinquième étoile, tout droit, puis à gauche...

http://ortiesart.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par .... le Dim 21 Oct 2012 - 16:37

Pas de belle étoile pour moi, c'est même plutôt moche, tant pis, je renonce à la beauté intérieure!



Je n'ai pas compris grand chose, mais cela semble corroborer à peu de choses près mon résultat au Wechsler.
Bon, le test (mais c'est peut-être voulu pour désarçonner certaines personnes testées) comporte un paquet de redites et reformulations qui m'ont (un peu) tapé sur les nerfs. Smile

Merci pour le lien, c'est toujours bien de connaître cela.

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Loup le Dim 21 Oct 2012 - 17:14

Y a un petit côté oiseau. ^^
Oui, mais je pense qu'il y a quelques nuances, tout de même, perceptibles pour les concernés, peut-être?

Ceci-dit, pour mettre vos beaux diagrammes, les suivants, c'est ici:

http://www.zebrascrossing.net/t705p460-traits-autistiques-chez-le-zebre#309355

Puisqu'il y a un topic pour ça, autant l'utiliser. Wink

Vala

Loup
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 187
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 27
Localisation : Dans une constellation, après la cinquième étoile, tout droit, puis à gauche...

http://ortiesart.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par .... le Dim 21 Oct 2012 - 17:28

Tu as raison, Loup "v", pour les nuances. Wink

Je vais donc faire un petit doublon de mon post sur le sujet que tu indiques. Smile

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par meï le Dim 21 Oct 2012 - 17:32

loup a raison!..ce test est a prendre avec du recul surtout pou le shpi, car tous se retrouvent ds les critères aspie mais ne le sont pas forcement du tout!.. Rolling Eyes
comme je le dis souvent, (très souvent....soupir) la "mode aspie" n'est pas si glamour ds la vraie vie.

alors oui, le coté hqi plus le coté "mystere" de l'autisme quand on ne connait ps le suejt, le coté "genial atypique""artiste de genie"....ahh les tammet, les bill gates, les tim burton..
ben ds la vraie vie, non, c'est aussi
avoir eu de vraies difficultés depuis la petite enfance, (souvent bien compensés pour les hqi, mais quand mem), des troubles de la socialbilité durant l'adolescence, (bon on peut avoir des amis supers ca n'empeche, )et des difficultés ds le travail plus tard, de grosses meme...bref, entre les mailles de la vie d'aspie y'a aussi souvent des hospi en HP, des diagnostiques erronés et fantaisistes, avec lesquels on se sent mal....des galères et des errances medicales, de souffrances..bon voilà quoi, si vous aviez ete aspi, vous le sauriez. (ou vous seriez deja en train de vous renseignez sur le diagnostic le plus pres de chez vous.) c'est la ou je veux en venir, vous de tomberiez pas dessus la, ici, comme une fleur avec "oh, le beau test amusant.tiens, mais je suis peut etre aspie?...ah ben c'est top ça me fait un truc en plus a dire aux copains, ils vont etre sur le bip, c'est fun."..

non, vraiment, faut vous calmer avec ce test surtotu si vous n'avez pas de vraies soupçons et de vrais symptomes. Wink
bonne semaine.

(ps, verifiez deja la piste HPI aussi.. Wink .après, l'asperger se verifie au CRA (tous ne se valent pas.) ou ds un centre spécialisé.)

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Loup le Dim 21 Oct 2012 - 17:42

Hey, coucou Meï Smile

comme je le dis souvent, (très souvent....soupir) la "mode aspie" n'est pas si glamour ds la vraie vie.

Non (même si ce n'est pas sûr chez moi, j'en ai quelques traits différents du HP), c'est sûr que ça apporte une richesse différente, mais au quotidien, cela entraîne de vraies difficultés, avec soi, et les autres.

si vous aviez ete aspi, vous le sauriez. (ou vous seriez deja en train de vous renseignez sur le diagnostic le plus pres de chez vous.)

Du moins, ça taraude vraiment, j'en ai eu pour quelques mois avant de me décider à aller au CRA près de chez moi.
Comme tu le dis souvent Meï, on ne devient pas aspie du jour au lendemain, tout au plus, on met des mots dessus, sur ces difficultés. Mais ça date pas d'hier.
Donc, prudence.

comme une fleur avec "oh, le beau test amusant.tiens, mais je suis peut etre aspie?...ah ben c'est top ça me fait un truc en plus a dire aux copains, ils vont etre sur le bip, c'est fun."..

Very Happy
Haha, j'ai bien ri, là.
T'as oublié le cv... What a Face



edit: on ne remet surtout pas en cause votre légitimité à vous poser des questions, mais juste, vous recommander de ne pas aller trop vite dans conclusions, et ne pas vous baser sur un seul test. Wink

Loup
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 187
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 27
Localisation : Dans une constellation, après la cinquième étoile, tout droit, puis à gauche...

http://ortiesart.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par meï le Dim 21 Oct 2012 - 18:17

Loup 'v' a écrit:
edit: on ne remet surtout pas en cause votre légitimité à vous poser des questions, mais juste, vous recommander de ne pas aller trop vite dans conclusions, et ne pas vous baser sur un seul test. Wink
Razz oui tout a fait.
j'ai peut etre été un peu sarcastique je m'en excuse ...c'est par habitude de lire ce type de questionnement soudain, à la suite du dos. Wink

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par .... le Dim 21 Oct 2012 - 18:41

Rassurez-moi : ne pas être sûr d'être porteur d'une maladie ou d'un syndrome n'exclut personne de la précaution du dépistage, si? Shocked

Comment peut-on savoir si l'origine d'une inhibition, d'un échec social, est liée à telle ou telle raison sans essayer, pour connaître la cause, d'utiliser tous les outils y afférents?

Ce n'est pas parce que, moi, j'ai souffert de ma différence (et c'est un euphémisme, parce que j'ai dû grandir thqi copieusement dysssynchrone sans savoir ce que j'avais, traitée dès l'adolescence, tour à tour et par erreur pour phobie, schizophrénie et autres, avec les lourds moyens que la psy connaît pour cela), ce n'est donc pas parce que j'ai souffert de cette différence, dans mon esprit, mon coeur et mon corps, que je défendrais aux personnes qui souffrent du syndrome d'Asperger de passer le Weschsler, ou les pré-tests de Mensa sur Internet, par exemple, sous prétexte que, probablement, ils ne sont "que" Asperger et pas HPI...et qu'être surdoué, je présuppose qu'ils croient cela "glamour" plus que véritablement pesant...

Avouons que l'image que l'on se fait généralement d'un Asperger n'est pas plus glamour que celle d'un HQI, si?
Ou suis-je la seule à ne pas saisir le côté Hollywoodien de ce syndrome?

Cela dit, je crois qu'aucune maladie, aucun syndrome, aucune "différence" n'arroge à qui que ce soit le monopole de la souffrance. Par voie de conséquence, aucune n'arroge à qui que ce soit un droit de regard sur les démarches de l'autre, surtout si c'est pour présupposer les intentions les plus fantasques, sans connaître le parcours de guérison qu'il a dû et doit encore parcourir.

Un peu de mesure et de tolérance seraient bienvenues, je pense. Tout le monde a une sensibilité à soi et à ménager, n'est-ce pas?

Cela pour donner un autre éclairage à cette discussion.

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par laedanslatitia le Dim 21 Oct 2012 - 18:52

[quote="Loup 'v'"]De savoir si tu es aspie?

Non, si je suis zébrée... en attendant de me faire "dépister" je prends ce que j'ai sous la main: livres, forums, ce test-là. Embarassed

laedanslatitia
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par meï le Dim 21 Oct 2012 - 19:55

Naja a écrit:Rassurez-moi : ne pas être sûr d'être porteur d'une maladie ou d'un syndrome n'exclut personne de la précaution du dépistage, si? Shocked
Comment peut-on savoir si l'origine d'une inhibition, d'un échec social, est liée à telle ou telle raison sans essayer, pour connaître la cause, d'utiliser tous les outils y afférents?
Ce n'est pas parce que, moi, j'ai souffert de ma différence (et c'est un euphémisme, parce que j'ai dû grandir thqi copieusement dysssynchrone sans savoir ce que j'avais, traitée dès l'adolescence, tour à tour et par erreur pour phobie, schizophrénie et autres, avec les lourds moyens que la psy connaît pour cela), ce n'est donc pas parce que j'ai souffert de cette différence, dans mon esprit, mon coeur et mon corps, que je défendrais aux personnes qui souffrent du syndrome d'Asperger de passer le Weschsler, ou les pré-tests de Mensa sur Internet, par exemple, sous prétexte que, probablement, ils ne sont "que" Asperger et pas HPI...et qu'être surdoué, je présuppose qu'ils croient cela "glamour" plus que véritablement pesant...
Avouons que l'image que l'on se fait généralement d'un Asperger n'est pas plus glamour que celle d'un HQI, si?
Ou suis-je la seule à ne pas saisir le côté Hollywoodien de ce syndrome?
Cela dit, je crois qu'aucune maladie, aucun syndrome, aucune "différence" n'arroge à qui que ce soit le monopole de la souffrance. Par voie de conséquence, aucune n'arroge à qui que ce soit un droit de regard sur les démarches de l'autre, surtout si c'est pour présupposer les intentions les plus fantasques, sans connaître le parcours de guérison qu'il a dû et doit encore parcourir.
Un peu de mesure et de tolérance seraient bienvenues, je pense. Tout le monde a une sensibilité à soi et à ménager, n'est-ce pas?
Cela pour donner un autre éclairage à cette discussion.
Shocked Shocked
désolée tu nas absolument pas compris ma demarche.
je n'empeche pas qui que ce soit d'avoir ses propres demarches et souffrances (manquerait plus que ça.), ni ne met une difference a autre niveau qu'une autre.
je reagis a certaines reactions, soudaines et trop rapides, de certains hqi (ou en questionnement) passant le petti test "dos" , c'es tout. pas plus pas moins.
de plus connaissant bien l'asperger, et le hqi, (comme bcp vi j sais je suis ps seule), euh depuis quelques mois csi, on voit quand mem un engouement pour le SA qui depasse parfois les vraies connaissances de ce syndrome alors je me permets, avec humour.(certes sans doute maladroit...)
bonne soirée.
(le reste est propre a chacun.mais dire que je manque de tolerance est un drole de paradoxe au vu de mon parcours ...)

et si on venait parler du hqi, avec un manque de connaissance certain, dire de aneries meme, tu n'essaierais pas de retablir une certaine verité?(comme non etre hqi c'es parfois une souffrance, pas que des avantages?..)..c'est un peu pareil...je freine un peu certaines ardeurs, après evidemment (evidemment!...) que si certains se reconnaissent reellement ds le SA, ont de vraies souçis, et comprennent grace a ce test qu'ils sont peut etre concernés tant mieux..mais ds ce cas, ils ont eu des "troubles" toute leur vie, c'est ce que j'essaie de dire, ca ne "tombe " pas comme ça.mais je crois que je vais laisser tomber, laisser tous les hqi de la terre se croire soudainement asperger en passant ce petit test du net,..)
au revoir je retourne sur mes forums aspis, ou je capte mieux je crois.

(ps et ou est il ecrit que je defends aux hqi de passer des tests quelquonque pour le SA?... Shocked )

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Loup le Dim 21 Oct 2012 - 21:01

Houlà, aurais-je loupé un épisode? Shocked

Jamais, ô grand jamais nous n'interdisons de passer un test autre que celui pour les HP.
Je crois que tu n'as pas tout à fait saisi le propos que nous défendons, Meï et moi.

Et l'inverse, d'où tu as vu qu'on empêche des aspergers de passer le WAIS? Shocked
Déjà, ça va être difficile, il est très souvent compris dans le diagnostic (je vais le passer en novembre, probablement).

Bien sûr, il y a quelque part le même souci du côté classe d'être "surdoué", hein, les notes faciles, pas d'effort pour travailler, plein d'idées, bref... Mais l'on sait que ça ne représente pas tous les HP, largement. JSF traite ça très bien, ainsi que Cécile Bost dans leur ouvrage.
Moi, je peux te dire que j'en ai le ras le bol, en dépression, pas loin de... "fin, bref, tu vois, quoi.

Quant aux Aspergers, on cite Einstein, Daniel Tamnet, Temple Grandin, qui sont du domaine du génie, à la mémoire incroyable, avec des capacités incroyables. Le côté hollywoodien est dans Rainman. Ah c'est cool d'être autiste, génial, on se fend la poire (on va supposer un moment que je le suis).
Nous partageons des signes, symptômes, on peut être asperger et HP, le profil revient même assez souvent.
Mais c'est loin d'être agréable de ne pas supporter qu'on te touche, alors que ça te fait envie des fois, de voir tout le monde en couple, et que tu rames parce que tu ne saisis pas la moitié du jeu de séduction, de louper des choses dans la conversation, te renfermer parce que tu peux plus rien supporter, d'avoir des blancs, d'être maladroit. Nous aussi, on galère.
Le pire c'est le HP étouffe le syndrome, et inversement, c'est pas Meï qui va me contredire.
Mais on est pas en train de dire que les aspergers souffrent plus que les HP. Suspect
On ne quantifie pas la souffrance.

Comme dit Meï, sur le forum, particulièrement sur l'autre fil, ils ont tendance à limite paniquer en voyant un "vous êtes probablement un aspie", c'est normal, hein, on ne critique pas ça. C'est juste le fait de tirer des conclusions hâtives qui peut irriter, à partir d'un test non adapté aux HP, du fait des signes en communs, et donc de l'information erronée. À côté de ça, moi je suis en démarche pour le savoir, c'est difficile pour nous de voir ces piques d'enthousiasme.

si certains se reconnaissent reellement ds le SA, ont de vraies souçis, et comprennent grace a ce test qu'ils sont peut etre concernés tant mieux..mais ds ce cas, ils ont eu des "troubles" toute leur vie, c'est ce que j'essaie de dire, ca ne "tombe " pas comme ça

Oui, voilà.
Moi aussi, j'ai hésité avec un truc comme 150 au test,"naaan, c'pas possible, je suis pas autiste", ça a été le déni, j'ai laissé ça un peu de côté, mais au fil des lectures et de discussions avec mes parents, je me suis rendue que beaucoup de choses habituelles pour moi relevait du syndrome, c'est donc naturellement que je suis allée vers un CRA.

Juste que c'est un truc qui ne jaillit pas comme ça.On est pas en train de comparer. Rolling Eyes
Il y a une tendance presque agressive ici, des fois.
On ne juge pas le parcours de l'autre, de toute façon, on sait assez vite s'il y a besoin de vérifier ses doutes, comme le WAIS pour les HP, on est pas en mesure de le faire, c'est de prévenir les choses, pour éviter des déconvenues. On aide, on ne critique pas.

Merci d'en tenir compte.

edit: désolée si je suis un peu sèche, mais j'ai horreur des quiproquos de ce genre


Dernière édition par Loup 'v' le Dim 21 Oct 2012 - 23:03, édité 1 fois

Loup
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 187
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 27
Localisation : Dans une constellation, après la cinquième étoile, tout droit, puis à gauche...

http://ortiesart.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par .... le Dim 21 Oct 2012 - 22:53

Alors, quand c'est Loup "v" qui explique, je reçois très bien les choses, parce que je ne me sens pas agressée et je te remercie pour ce message éclairant, qui dit votre souffrance, souffrance qui, d'ailleurs, ressemble effectivement à l'isolement que j'ai pu vivre pendant mon existence, n'ayant pas intégré certains codes et modes de fonctionnement de la société dans laquelle nous vivons.

Par contre, pour meï, je suis désolée moi aussi, mais je dois vraiment répondre ceci :

meï a écrit:

et si on venait parler du hqi, avec un manque de connaissance certain, dire de aneries meme, tu n'essaierais pas de retablir une certaine verité?

Cela se passe depuis des années et si je devais m'amuser à faire la morale à toute personne qui a des a priori sur ce profil clinique, je n'en finirais pas.

Cela dit, tu noteras que ce qui m'a choquée dans tes propos, ce n'est pas tant la défense que tu fais de ton syndrome, mais la manière dont tu le fais : tu attaques, en bloc, tous les HQI, sans distinction, comme si nous étions des clones, destinés à réagir tous de la même manière dans une situation unique. Et pas de la plus belle manière, en plus : tu nous prêtes un comportement puéril et superficiel. Et c'est injuste parce que c'est absolument faux et réducteur, en plus d'être blessant pour ceux d'entre nous qui ne sont pas concernés par cette attaque (probablement, d'ailleurs la grande majorité, si ce n'est pas tous, mais cela, je vais l'expliquer plus bas. ).

Je ne reformulerai rien, je me contente de citer : ainsi, tu pourras voir par toi-même comme il est agréable de lire ce genre de choses :

meï a écrit: mais je crois que je vais laisser tomber, laisser tous les hqi de la terre se croire soudainement asperger en passant ce petit test du net,..)

Alors si tu considères que tu n'es pas agressive, soit, mais ne t'étonne pas que l'on ne prenne pas ce genre de phrases pour une démarche hyper bienveillante quand même. Wink

meï a écrit:
(ps et ou est il ecrit que je defends aux hqi de passer des tests quelquonque pour le SA?... Shocked )


Ce n'est pas écrit mais c'est tellement puissamment sous-jacent que tu pouvais effectivement te passer de le dire : on le comprend très bien : Asperger, c'est TA chasse gardée. Il faut presque avoir déjà son diagnostic officiel pour s'autoriser à passer ce petit test de dépistage. Sinon, on est soupçonné de céder à Dieu sait quel effet de mode ou quelle futilité passagère.

Ce que tu ne sembles pas voir, c'est que ce que tu regardes de cette façon est tout simplement un intérêt très fondé de la part des HQI pour Asperger. Pendant des années, ceux d'entre nous qui présentaient ce genre de symptômes ont été diagnostiqués à tort, par exemple, névrosés ou psychotiques. L'autisme est une piste qui a été évoquée (et crois-moi, ce n'est pas une maladie bien amusante, elle non plus, j'en sais quelque chose car elle a frappé parmi mes plus intimes. ).
Ce que tu dois comprendre, et j'espère surtout ne pas te blesser en disant cela, c'est que Asperger, en jaillissant de l'ombre il y a quelques temps, a offert une alternative qui, sans être du tout glamour, comme tu le crois, est "moins pire" et de loin, que les autres possibilités. Cela fait moins peur, cela expliquerait peut-être pour certains HPI certains dysfonctionnement de leur rapport avec les autres et le monde. Et même si certains rient ou blaguent, en apparence, c'est pour conjurer l'angoisse... C'est une possibilité de ne pas être autiste, schizophrène, névrosé, des mots et des pathologies lourdes dont les traitements sont aussi lourds que les conséquences. Asperger devient alors un espoir, quelque chose de plus "soft". Cela dit sans rien amoindrir des terribles souffrances que toi et tous ceux qui en pâtissent doivent endurer. Parce qu'il est bien évident que c'est une chose que personne de sensé n'oserait nier.

Si les HQI peuvent quelquefois te sembler un peu trop enjoués et vifs, trop pleins d'humour, surtout, c'est souvent la surface, la façade, le masque. Une défense contre l'anxiété. Ils ne tournent pas le syndrôme d'Asperger en dérision : ils en ont peut-être peur et en même temps, peut-être ont-ils l'espoir paradoxal d'y trouver des réponses.
Tu ne peux pas, en une seule condamnation, couper toutes les têtes en même temps. C'est comme si, à cause de ta réaction un peu excessive, je me mettais à penser que tous les Asperger prennent tous les HQI pour des superficiels qui veulent devenir Asperger pour le glamour.

C'est aussi comme si, parce que tu as eu quelques paroles un peu vives, je me mettais à te juger, toi, au lieu de tes propos. Or, je pense que tu peux changer d'avis ou en tout cas, me montrer que tu ne voulais blesser personne. Et même si tu conservais cette opinion généraliste et un peu triste sur les HQI, je pense que ce ne serait pas encore un motif pour te juger : tu as tes raisons et je les respecte.

Cela dit, je veux bien comprendre que le problème ne réside pas là où il a l'air de se trouver. La difficulté est peut-être que tu n'acceptes pas que les autres semblent "toucher" n'importe comment, si je peux dire, ce "quelque chose" que tu regardes comme "tien" : le syndrôme d'Asperger. Or, ce n'est pas parce que tu en souffres qu'il t'appartient, que tu lui appartiens, que vous faites un seul et même ensemble. Si je t'avais croisée dans une autre section du forum, je ne pense pas que je l'aurais remarqué, lui. J'aurais discuté avec toi, pas avec lui.

Alors, déjà, je veux te rassurer pour cela : je vous respecte tous les deux. Lui, parce que je le prends au sérieux, et toi, parce que tu es un être humain qui mérite naturellement mon respect.

Tu sais, tu n'empêcheras pas les gens de s'identifier au syndrôme dont tu souffres et je n'empêcherai jamais non plus des gens qui ne le sont pas de se vêtir en peau de zèbre. J'en connais pas mal, autour de moi, qui croient l'être, parce que cela leur semble plus confortable pour assumer certaines difficultés, certaines souffrances.
Et j'ai envie de dire :"Et alors?" Ça ne m'enlève rien, à moi, qu'ils le croient, si cela peut les aider à moins souffrir... Et puis, qu'on dise des bêtises de la zébritude, que veux-tu? C'est inévitable. Et je crains que ça le soit aussi pour Asperger, hélas.

Mais ce n'est pas pour cela que notre valeur personnelle va changer.

Je trouverais dommage que tu partes parce que j'ai réagi à tes mots. Ils étaient forts, ils m'ont blessée, nous nous sommes expliquées, voilà tout. Peut-être que si nous n'avions pas été contraintes par les limites de l'écrit, nous nous serions tout naturellement comprises, assises à une même table. Les fora ne facilitent pas toujours la compréhension de l'autre.

Et puis, tu sais : nous sommes très nombreux sur ce site : je suis la seule à avoir réagi si vivement. Les autres n'ont rien dit.
Ce serait dommage que tu t'en ailles, puisque les choses sont dites et discutées. Je ne suis ni agressive, ni rancunière : tu n'as rien à craindre de moi ni de personne.

Pardon d'avoir été si longue, mais quand les situations sont délicates, j'ai toujours peur d'oublier le mot ou la phrase importants et j'espère ne pas l'avoir fait.

Ne soyons pas fâchées, meï. Et ne pars pas.


....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par meï le Dim 21 Oct 2012 - 23:21

non, pas fachée.mais decue car je pense que en effet on ne s'est aps du tout comprises et que tu as très mal interprété mon ptit coup d'humour lié a une "fatigue", une forme de colère légère.
tu as vu des attaques généralistes, la ou je mettais comme cela m arrive parfois, un "trop plein" ponctuel de constats de legereté ds certaines rÉactions suite au dos. (si on regarde par ex le fil dedié au dos, je ne sais plus si c'est effectivement celui çi, les reponses sont parlantes d'elles meem parfois ; un diagramme, une phrase, "oups, le suIs je?".
alors de tps en tps je crois qu'il est bon, (que ça soit moi ou n'importe quel autre aspi, ou pas d'ailleurs), de remettre des choses en perspective. exprimer certaines realités pour rassurer peut etre...ce soir, j'y ai mis de l'humour. mais raté...(faut dire que mon humour est parfois special, oui Embarassed )bref..je n'en parle plus, je ne reviendrai mem sans doute plus sur ce sujet ici.pas envie que ça se reproduise; les méprises me tracassent a l'extreme.
bonne soirée

ps une chose m'intrigue, tu évoques l'autisme, de manière differente de l'asperger.mais nous sommes pourtant autistes.certes c est aujourd'hui défini un peu differement avec le dsm5....mais l'asperger est bien une forme d'autisme, de forte a legere.... Wink
et c'est peut etre pourquoi je m'y prend si mal sur ce forum parfois. flower

EDIT ..je crois comprendre d'ou vient le malaise. en fait ce fil n'est aps le fil d'origine (sur l aspi quizz.)...donc ce que 'jexprime n'a pas de sens sur ce fil. Embarassed
bref, pas grave. on oublie!..(le vrai fil sur le DOS est qulque part et c'est de celui la dont je parle plus haut...la je n'ai ps lu le debut!..pardon.)

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Loup le Dim 21 Oct 2012 - 23:44

Oui dommage que ce fut un peu houleux, connaissant un peu Meï, elle n'est pas du tout comme ça, au contraire.

Peut-être que certains se masquent derrière l'humour, pour moi, qui ai un peu tendance à prendre au premier degré, voir quelques messages défiler sur le même ton, hum bon, tu te mets à douter.
C'est pour ça que c'est pas mal que quelqu'un recadre un peu les choses, en douceur, parfois agacé, mais on ne maîtrise pas toujours notre humeur, sarcastique, ou contraire en humour. Wink

Bien sûr que ça peut en rassurer quelques uns, on ne dit pas le contraire, on n'empêche pas les gens, mais le fait d'avoir préciser les choses, servira aussi pour d'autres qui passeront, ça évite de trop s'emballer sur le sujet, et de prendre un peu de recul. Rien de méchant, ni moraliste.
Nous ne sommes pas là pour éduquer les gens.

Et ce n'est pas chasse gardée non plus, c'est informer sur les mesures à prendre si la personne se sent concernée, un diagnostic, hp, ou non, survient souvent quand la personne est en difficulté.

C'est une possibilité de ne pas être autiste, schizophrène, névrosé, des mots et des pathologies lourdes dont les traitements sont aussi lourds que les conséquences. Asperger devient alors un espoir, quelque chose de plus "soft".

Le syndrome d'asperger est une forme d'autisme, certes plus légère, mais tout de même, pas plus "soft", c'est un peu déroutant pour moi, c'est comme si tu niais le côté souffrance, là.
C'est sûr, c'est bien d'avoir un mot à mettre sur des comportements, je le comprends très bien, mais... Ça reste difficile, sortir dans la rue est une plaie, aller dans les magasins, se répéter des scénarios, des répliques à dire aux gens pour ne pas être déstabilisé, c'est un handicap social, tout de même. C'est pas pour faire joli, quoi.

Et tu sembles séparer asperger et hp... On peut être les deux, du coup, on a aussi les inconvénients des deux, et conjugués, c'est pas très agréable. ^^"
Plein de paradoxes, et contradictions pour ma part. C'est pas moins "pire".
(toujours en supposant que je le suis, arggh, vivement ce diagnostic)

Voilà, sans animosité aucune.
Sur ce, je vais aller me coucher, faut que j'aille me battre avec des pinceaux demain. ^^

Loup
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 187
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 27
Localisation : Dans une constellation, après la cinquième étoile, tout droit, puis à gauche...

http://ortiesart.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Invité le Lun 22 Oct 2012 - 0:13

@ Naja, je t'invite a te renseigner a peu plus sur le syndrôme d'asperger car de ce que tu écris je constate que tu te mélanges un peu les pinceaux Wink

please arrêter de dire que l'autisme est une maladie...

et re please lorsqu'une personne vous indique qu'elle est autiste, soyez compréhensif et stoppez un peu vôtre susceptibilité, la communication n'est pas aisé pour les autistes cela fait partie des caractéristiques !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par .... le Lun 22 Oct 2012 - 8:05

meï a écrit:

ps une chose m'intrigue, tu évoques l'autisme, de manière differente de l'asperger.mais nous sommes pourtant autistes.certes c est aujourd'hui défini un peu differement avec le dsm5....mais l'asperger est bien une forme d'autisme, de forte a legere.... Wink

J'aimerais beaucoup que tu m'en parles, à l'occasion. Ma connaissance dans ce domaine est plus que limitée.

meï a écrit: et c'est peut etre pourquoi je m'y prend si mal sur ce forum parfois. flower

Alors nous sommes deux! Very Happy Mais moi c'est pour des raisons autres (lesquelles? - Je ne sais pas encore, hélas. Je suis un peu "décalée" quelquefois. ).

meï a écrit: EDIT ..je crois comprendre d'ou vient le malaise. en fait ce fil n'est aps le fil d'origine (sur l aspi quizz.)...donc ce que 'jexprime n'a pas de sens sur ce fil. Embarassed
bref, pas grave. on oublie!..(le vrai fil sur le DOS est qulque part et c'est de celui la dont je parle plus haut...la je n'ai ps lu le debut!..pardon.)

Je vais le rechercher, comme cela, je comprendrai mieux les choses. Wink
C'est vrai que sur les fora, tout est si compliqué : tout est un peu éparpillé. J'ai souvent du mal à retrouver un sujet où j'ai participé! Smile
En tout cas, meï, au plaisir de te lire, car je sens que nous avons déjà un (énorme) point commun : une sensibilité à fleur de peau sans mauvaise intention. Wink

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par .... le Lun 22 Oct 2012 - 8:35

Loup 'v' a écrit:Oui dommage que ce fut un peu houleux, connaissant un peu Meï, elle n'est pas du tout comme ça, au contraire.

Je te crois volontiers, Loup "v". Smile
C'est surtout la situation "forum" qui ne facilite pas toujours la compréhension mutuelle (moi non plus je n'ai pas été très claire dans ma façon de m'exprimer Wink ).

Loup 'v' a écrit:Peut-être que certains se masquent derrière l'humour, pour moi, qui ai un peu tendance à prendre au premier degré, voir quelques messages défiler sur le même ton, hum bon, tu te mets à douter.
C'est pour ça que c'est pas mal que quelqu'un recadre un peu les choses, en douceur, parfois agacé, mais on ne maîtrise pas toujours notre humeur, sarcastique, ou contraire en humour. Wink

Je pense cela aussi. D'autant que je n'ai pas encore lu le sujet qui était concerné et que, du coup, j'ai un peu répondu à côté de la plaque, sans doute.

Loup 'v' a écrit:mais le fait d'avoir préciser les choses, servira aussi pour d'autres qui passeront, ça évite de trop s'emballer sur le sujet, et de prendre un peu de recul. Rien de méchant, ni moraliste.
Nous ne sommes pas là pour éduquer les gens.

Bien compris. Wink


Loup "v" a écrit:
Le syndrome d'asperger est une forme d'autisme, certes plus légère, mais tout de même, pas plus "soft", c'est un peu déroutant pour moi, c'est comme si tu niais le côté souffrance, là.

C'est pour éviter de nier la souffrance que j'ai précisé juste après cela :"Cela dit sans rien amoindrir des terribles souffrances que toi et tous ceux qui en pâtissent doivent endurer. Parce qu'il est bien évident que c'est une chose que personne de sensé n'oserait nier. " Par contre, j'aurais dû préciser que c'est l'image que l'on peut en avoir, de l'extérieur, pas la réalité de la chose. Et c'est une précision très importante que je n'aurais pas dû omettre. Je la tenais pour évidente, mais ça ne l'est pas du tout, tu as raison de le souligner, Loup "v".

[quote:"Loup "v""]C'est sûr, c'est bien d'avoir un mot à mettre sur des comportements, je le comprends très bien, mais... Ça reste difficile, sortir dans la rue est une plaie, aller dans les magasins, se répéter des scénarios, des répliques à dire aux gens pour ne pas être déstabilisé, c'est un handicap social, tout de même. C'est pas pour faire joli, quoi.[/quote]

Voilà : il faut avoir conscience que c'est une souffrance et que l'on doit prendre les choses avec sérieux. Pas à la légère, c'est certain. Je peux d'ailleurs peut-être comprendre à ma façon certaines choses dont tu parles (pas toutes), parce que je les vis au quotidien : le problème d'angoisse à sortir, la vie sociale, par exemple.).
Il est vrai que ne pas vivre la même existence que les autres, c'est très douloureux. Autour de moi, les gens ne comprennent pas bien, surtout qu'a priori, je n'ai aucune "pathologie officielle", aucune excuse pour éprouver cela. Bon, mais les gens, au bout d'un moment, ce ne sont pas eux qui en souffrent, alors bon... S'ils ne comprennent pas, tant pis pour eux.

Loup "v" a écrit:Et tu sembles séparer asperger et hp... On peut être les deux, du coup, on a aussi les inconvénients des deux, et conjugués, c'est pas très agréable. ^^"

J'ai séparé les deux exceptionnellement, parce qu'il y avait un clivage dans le sujet dont nous parlions, mais je suis tout à fait consciente que les deux notions se recoupent souvent (il n'y a qu'à voir les graphiques donnés dans l'autre fil de discussion : beaucoup de HPI ont déjà, même sans être Asperger, des traits qui y ressemblent. Et bon nombre d'Asperger, à ce que j'ai compris, sont HPI. Cela fait réfléchir. On peut imaginer beaucoup de recoupements, de probabilités de "socle commun"... Mais pour l'instant, on n'en est qu'aux constatations. J'espère que la recherche progressera rapidement. Smile

Loup "v" a écrit:Plein de paradoxes, et contradictions pour ma part. C'est pas moins "pire".
(toujours en supposant que je le suis, arggh, vivement ce diagnostic)

Écoute, je ne sais pas ce que donnera le diagnostic, mais en tout cas, il est bien agréable de parler avec toi, et quoi qu'on "découvre", je suis certaine que cela ne changera pas. (Pareil pour meï, d'ailleurs, dont on perçoit la sensibilité de manière vibrante. ). Mais j'espère que, quoi qu'on trouve à te dire, ce sera un moyen de mieux comprendre une situation douloureuse que tu mérites de connaître clairement. On a tellement besoin de réponses quand on souffre... Et ce n'est pas de la simple curiosité, c'est vital.

Loup "v" a écrit:Voilà, sans animosité aucune.
Sur ce, je vais aller me coucher, faut que j'aille me battre avec des pinceaux demain. ^^

Tu es artiste? Smile
C'est un don que j'admire et que je n'ai pas tellement moi-même.

....
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 199
Date d'inscription : 13/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Democrite le Lun 22 Oct 2012 - 8:56

bonjour
j'ai fait le test pour voir.
Ce qui m'a intéressé c'est que la première fois j'ai laissé pas mal de "?" par manque de lien à la question. J'ai refait ce matin le test en m'efforçant malgré tout de répondre à tout. le diagramme est resté assez similaire malgré tout. J'ai mis les deux graphes dans mon post de présentation si ça vous intéresse.

Je ne comprends pas bien comment fonctionne les tableaux de chiffres fourni avec le graphe. A quoi correspond les chiffres (4 parfois dans la colonne neurotypique quand on ne peut avoir que 0 1 ou 2 en faisant le test!)

Bonne journée
sunny

Democrite
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: aspie-quiz

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum