Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par lilali le Mar 10 Juil 2012 - 10:51

Je m'explique : j'ai dit ce que j'avais sur le coeur à ma soeur concernant son fils qui est complètement zèbre il n'y a aucun doute là dessus. A l'école on dit de lui qu'il est très avancé, il a sauté une classe et se sent un peu plus dans son élément. MAIS. Sachant le parcours que j'ai eu entre les incompréhensions et tout cela. Vaut mieux laisser son zèbre à l'abri pour éviter qu'il soit rejeté alors qu'il pourrait déjà l'être de lui même (bah oui on est souvent bizarre et ne rentrant pas dans le moule on dérange) ou vaut mieux aller passer le test pour connaitre un chiffre et ne pas être plus avancé ?

Ma soeur me dit texto : "les surdoués végètent car ils sont incompris". Ça me parle...


Dernière édition par lilali le Mar 10 Juil 2012 - 11:34, édité 1 fois

lilali
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par jmd le Mar 10 Juil 2012 - 11:18

Pour qui ou pour quoi voudrais-tu faire ce test ? Pour ton enfant ? Pour son école ? Pour toi-même ?

J'ai deux enfants, aucun des deux n'ont passé de test. J'ai demandé au premier s'il était intéressé et il a décliné. La deuxième, je ne lui ai rien proposé ; je me suis dit que si elle n'atteignait pas les 150 % elle en ferait un pataquès, j'ai préféré ne pas prendre de risque.

J'aurais tendance à recourir aux tests si les résultats scolaires sont médiocres et s'il faut défendre certaines options face à l'école. Ou pou redonner confiance à l'enfant s'il manque de confiance en lui.

A ta place, j'en parlerais avec mon enfant.

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 11:19

Faire un bilan avec un professionnel compétent et communiquant est une démarche très positive. Le chiffre n'a aucune espèce d'importance.

Le fait que les choses soient posées clairement pour tout le monde et que ton enfant sache que "vous savez" peut avoir un effet très rassurant et l'aider à se construire sans fantasmer sur sa différence de fonctionnement (avec toutes les implications négatives que cela peut avoir) Vous n'aurez d'ailleurs peut-être pas besoin d'y revenir une fois le bilan effectué, car il se sentira compris et avancera de manière apaisée. Le fait de se savoir hors-norme mais pas anormal, pas plus ou moins mais différent et pas seul, car il y a d'autres enfants comme lui, c'est primordial. C'est influer, mais dans le bon sens il me semble.

La psy qui a fait le bilan de mon mini a été très pertinente dans sa manière de lui expliquer tout ça et je lui en suis très reconnaissante. Je lui souhaite de trouver la bonne personne si elle fait le choix du test.



Dernière édition par Storm le Mar 10 Juil 2012 - 12:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 11:22

jmd a écrit:J'aurais tendance à recourir aux tests si les résultats scolaires sont médiocres et s'il faut défendre certaines options face à l'école. Ou pou redonner confiance à l'enfant s'il manque de confiance en lui.

Le test ne devrait pas servir de bouclier ou de pansement, c'est trop souvent le cas à mon avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par lilali le Mar 10 Juil 2012 - 11:47

Ce n'est pas mon enfant j'avais oublié un morceau dans ma phrase : c'est de mon neveu qu'il s'agit.

Pour ma part j'ai eu un passé assez difficile avec hôpital psychiatrique, psychiatre qui m'a diagnostiquée bipolaire alors que j'étais mal et que je cherchais à savoir pourquoi j'étais en décalage avec les "autres". J'ai l'impression que ma soeur a peur que si elle passe par un psychologue ça fasse du mal à mon neveu.

Moi j'ai appris ça samedi soir, à 28 ans. J'aurais aimé le savoir plus tôt, c'est certain. Ça m'aurait évité pas mal de déboires et surtout ça m'aurait permis de me comprendre, comprendre mon fonctionnement et de ne pas me voir et laisser les autres me voir comme personne "tarée".

Tout le monde voit l'étincelle de différence chez mon neveu qui a été très précoce. Ils voient ça juste comme de la précocité et n'ont pas encore émis de jugements comme j'ai pu en avoir.

Le test c'est une chose mais par exemple en rembobinant le film de ma "vie", j'aurais pas brandi le chiffre pour justifier que je suis quelqu'un juste de hors norme. Les gens associent toujours trop souvent hors norme et anormal justement. Les résultats de mon neveu sont bons... les miens l'ont été jusqu'à ce que j'arrive au lycée. Tous les profs parlaient de grosses capacités non exploitées. L'ensemble de mes neveux et nièce a ça sur ses bulletins, ça ne fait pas d'eux tous des zèbres. L'école est un moule où on doit te rentrer de force par exemple. Qu'y a-t-il pour les hors normes ? Ceux qui ne rentrent pas dans le moule scolaire ? Ma soeur a peur de ça également... de ne pas savoir comment faire.

Le fait que les choses soient posées clairement pour tout le monde et que ton enfant sache que "vous savez" peut avoir un effet très rassurant et l'aider à se construire sans fantasmer sur sa différence de fonctionnement (avec toutes les implications négatives que cela peut avoir)

Pour sa famille oui je suis d'accord... pour les autres qui l'entourent à l'école : ils vont le classer dans une case ou surement penser de lui qu'il est "supérieur" non ? Il peut y avoir des hautes attentes d'un enfant qu'on dit surdoué surtout quand le terme surdoué n'est pas pris dans sa globalité ?

En tout cas, je vais essayer de le voir prochainement et d'avoir une discussion avec lui pour déjà lui expliquer que je le comprends (et d'ailleurs ça a toujours été le cas... ma mère ne voit de lui que son côté foufou touche à tout alors qu'il y a des océans d'autres choses à voir). Je sais que ce devrait être le rôle de ses parents (père parti à la naissance) mais j'ai peur que ça ne soit jamais fait, ou alors avec un manque de compréhension, de justesse sur le sujet.

Savez-vous combien coûte financièrement de faire passer le test à un petit/un adulte ? car je pense qu'avec des explications, il voudra peut être également une preuve posée... car la plupart du temps il n'est pas forcément pris au sérieux.

lilali
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 12:33

C'est à ces implications négatives que je pensais Lilali, les enfants qui se croient fous....c'est terrible...

Pourquoi toujours revenir à l'école ? scratch (je précise que je suis enseignante)

Le test on le fait faire pour l'enfant, pour que quelqu'un lui explique son mode de fonctionnement, et pour que cette donnée soit connue de lui dans sa construction identitaire. Pour que le puzzle de sa personnalité soit complet.

On ne doit pas attendre ou exiger toujours plus de ces enfants parce qu'ils ont un haut potentiel...ni à la maison, ni à l'école. Ca peut faire de gros dégâts.

Les remarques du type "des capacités inexploitées" ou "peut mieux faire" se trouvent aussi sur les bulletins d'enfants qui ne sont pas précoces mais peu intéressés par le travail scolaire.

Le saut de classe ne concerne pas que les précoces...les enfants de janvier-février avec un profil très scolaire (et un coaching parental intensif) sautent parfois une classe aussi...

On ne doit pas brandir un test pour revendiquer quoi que ce soit, ou se défendre. Ton neveu a pu sauter une classe, ce qui veut dire que les enseignants étaient ouverts à cette possibilité, le test n'était pas utile. Ils ont également un devoir de discrétion, les infos concernant l'enfant n'ont pas à faire le tour de l'école.

Les tarifs des tests sont très variables. Je sais qu'il existe un tarif pour les adhérents de l'AFEP. Pour mon fils, je crois que c'était 150€.


Dernière édition par Storm le Mar 10 Juil 2012 - 12:43, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 12:39

Je suis d'accord avec Storm.
Le test en lui-même ne peut pas être une mauvaise chose, car il répondra à une question qui est, de toute façon, posée, et il donnera bien plus qu'un chiffre, mais surtout des pistes sur le fonctionnement de l'enfant (qu'il soit Z ou pas d'ailleurs) qui l'aideront à mieux vivre.
Le test est un outil, qui peut être bien ou mal utilisé. Il va de soi qu'il vaut mieux éviter de proclamer à son de trompe et de tambour "Il est surdoué ! Il est surdoué !" ou de détourner le truc pour lui mettre une pression d'enfer. Mais ce n'est pas automatique.
J'ai refusé d'être testé en 5e, parce qu'à l'époque et vu le contexte, je savais que j'aurais droit à ça. Mais les temps ont changé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par lilali le Mar 10 Juil 2012 - 13:02

les temps ont changé heureusement et c'est très rassurant.

je reviens sur l'école car j'ai eu des maitres qui en demandaient beaucoup plus aux plus intelligents sous prétexte qu'ils l'étaient et surtout saquaient beaucoup plus cette catégorie quand les notes baissaient brutalement. Ca m'a laissé un très mauvais souvenir. C'est une autre époque, je suis de 83.

Je suis entourée de personnes qui brandissent la moindre chose pour montrer qu'ils ne sont pas rien, qu'ils sont normaux, riches... pour moi c'est complètement fou de réagir comme ça mais bon faut plus s'étonner de rien dans cette société.

Ce que tu dis des remarques du type "des capacités inexploitées" ou "peut mieux faire" se trouve aussi sur les bulletins d'enfants qui ne sont pas précoces mais peu intéressés par le travail scolaire.

Oui c'est pour ça que j'ai insisté sur le fait que tous mes neveux et nièce ne sont pas Z pour autant. Il y en a un qui est totalement désintéressé de l'école et sa situation n'est pas comparable j'en ai bien conscience. Mais celui dont je parle est vraiment vraiment VRAIMENT hors normes.

Le saut de classe ne concerne pas que les précoces...les enfants de janvier-février avec un profil très scolaire (et un coaching parental intensif) sautent parfois une classe aussi...

Est ce que ça ne vous pose pas problème justement que les parents s'interfèrent ? J'ai le fils d'une amie qui est totalement dans cette situation et sa maman le fait bosser à la maison à fond car il a été plutôt lent pour parler correctement et du coup elle le coache beaucoup pour éviter qu'il ne soit encore "en retard" (je ne trouve pas que ce soit du retard, chacun son rythme).

lilali
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 08/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par Invité le Mar 10 Juil 2012 - 13:05

Que les parents s'impliquent dans la réussite scolaire de leurs enfants est une chose normale et saine en soi, mais la limite entre soutenir (et éviter que l'enfant se laisse vivre à certains moments) et mettre une pression toxique est vite franchie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par chris45 le Mar 10 Juil 2012 - 21:59

Pour ma fille (16 ans ) , le besoin s'est fait sentir a l'adolescence : mal dans sa peau , elle a fait des recherches toute seule et a voulu savoir pourquoi elle se sentait en "décalage " vis a vis des autres .
résultat : 135 ... et le psy qui lui a bien expliqué les avantages et les inconvénients ....
mais depuis elle se comprend mieux et a beaucoup moins d'anxiété , n'a pas pris la grosse tête etc donc un dépistage positif !
je ne lui colle pas la pression , elle choisit le métier qu'elle veut et on verra , je l’embête juste quand elle procrastine un peu trop !

chris45
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 96
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 50
Localisation : loiret

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vaut-il mieux faire tester son enfant ou ne pas influer là dessus ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum