Hyperfatigabilité ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par p2m le Sam 6 Juil 2013 - 4:00

discrete a écrit:Et comme me disait dernièrement une psychologue, avec grande prudence à propos de l'effet des psychotropes sur les surdoués, le surdoué a peut-être une part de narcissisme qui lui donne une résistance à son propre changement (même si ca pourrait le rendre "plus normal").
jette ce psy

p2m
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par discrete le Sam 6 Juil 2013 - 8:08

Ah je crois que tu peux laisser tomber mon message par mp alors :-)
avatar
discrete
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 151
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 43
Localisation : 32 41 50 ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par p2m le Sam 6 Juil 2013 - 8:49

Very Happy 
oui et de manière générale je crois que j'ai une part de narcissisme trop importante que pour qu'un travail avec un psy soit productif. Very Happy

p2m
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 45
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par redwitch001 le Ven 26 Juil 2013 - 14:03

Je constate que je ne suis pas le seul à souffrir de cette fatigue chronique. J’ai récemment fait des tests afin d’exclure tous problèmes physiologiques. Rien de significatif n’a pu être mis en évidence.
Tous les jours au matin, le réveil est difficile et je me lève fatigué ! Je ne somnole jamais la journée mais je traine une fatigue permanente. Si j’ai l’occasion de faire la sieste, je suis parti pour deux heures (un cycle complet). Il m’arrive certains jours d’être tellement en manque d’énergie que je retourne me coucher dès que c’est possible. C’est très difficile à gérer quand on est en couple et avec deux enfants. C’est très frustrant et je me pose énormément de questions en lien avec la dépression.
Ce qui m’intéresse le plus ici, c’est de discuter des pistes pour sortir de cet état de fatigue intense et permanente.
Ma première piste est liée à l’hygiène de vie… alimentation, sport, excitant… Personnellement, j’aime bien manger et boire un verre de temps en temps donc j’ai 4-5 kilos en trop (je fais 90 kg alors que mon poids idéal serait 85). Je bois du café le matin (4 à 5 tasses) mais je n’en bois pas l’après-midi. Je fais du sport environ deux fois sur la semaine. Pour le reste, je ne bois pas souvent d’alcool, je ne fume pas, je ne prends pas de médicaments ou autres drogues donc j’estime avoir une bonne hygiène de vie… avec la mention qui me colle depuis toujours « peut mieux faire ».
Je ne sais pas si d’autres ont le même souci que moi mais mon corps a beaucoup de mal a supporter l’alcool. Je remarque que les quelques fois où je bois de l’alcool, je suis encore plus fatigué le lendemain même si je dors 8 ou 10 heures. C’est comme si mon corps devait dépenser une énergie folle à l’éliminer et qu’il me restait encore moins d’énergie pour le reste.
Ma deuxième piste est liée à l’activité cérébrale continue, épuisante, à la réflexion permanente. J’ai l’impression que mon cerveau n’arrête pas. Mon épouse me dit ne pas avoir de problème pour le mettre sur off… pour moi, c’est impossible. Dès que je me réveille, même au milieu de la nuit, c’est parti ! Pleins de choses me passent par la tête, des questions, des idées, des réflexions, des analyses, des recoupements… Mes pistes pour reposer mon esprit sont les suivantes :
- marcher, randonner… cette activité répétitive qui peut durer plusieurs heures me permet ensuite d’avoir l’esprit reposé, un peu comme si j’avais été dans de bonnes conditions pour réfléchir aux priorités et que, la fatigue physique aidante, mon esprit se relachait un peu. Mais jamais complètement !
- faire du sport ce qui me permet de me concentrer sur quelque chose de simple (une balle par exemple) et empêche mon esprit de s’égarer à gauche à droite ;
- la méditation (cette piste m’attire mais je ne l’ai pas encore mise en pratique ou très peu).
Je remarque de manière générale que « l’action » m’aide. J’ai tendance à réfléchir et ne pas agir… Je peux faire ça des heures avec in fine de la culpabilité de ne rien faire, de ne pas bouger… et surtout une fatigue morale.
Pour terminer ce message, il y a cette notion de lacher prise qui est une piste que je creuse mais que je ne parviens pas encore à bien approcher.
En tout c’est fatigant d’être fatigué ! Crying or Very sad Wink 
avatar
redwitch001
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 24/07/2013
Age : 41
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par abou le Ven 26 Juil 2013 - 17:55

Je ressens ces vagues de fatigue et de déprime aussi. Pendant certaines périodes, je veux tout faire et tous mes problèmes ne sont plus des problèmes et ne méritent pas que je m'angoisse pour eux, et la période d'après, je n'ai plus d'inspiration, je me sens paresseuse et je rumine mes problèmes qui n'en sont peut-être pas. Je ne sais pas si c'est une espèce de fatigue mentale ou quoi, mais concernant l'hygiène de vie, je suis plutôt pas mal, je fais du sport minimum 4 heures par semaines, je mange bien, je ne me défonce pas au boulot, je m'accorde des périodes de détente... Je sais que après mes périodes d'examen au cégep, en fin de session, je tombais toujours malade.
avatar
abou
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 125
Date d'inscription : 22/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par Zupiter le Dim 4 Aoû 2013 - 2:39

la fatigue me pourrit la vie depuis ma naissance, alors je commence à en connaitre un rayon!
si vous êtes fatigué sans en connaitre les raisons, je vous donne 3 pistes à explorer sérieusement car ce sont des causes sournoises!

1) apnées du sommeil.
si vous dormez 8h mais que vous vous réveillez encore plus crevé que la veille, si vous avez parfois l'impression de vous étouffer au réveil ou à l'endormissement, ou que vous faites des cauchemars sur le thème de l'étouffement, ça vaut le coup de consulter un pneumologue.
contrairement à ce qui se dit, ce syndrome n'est pas réservé aux gens vieux et gras!

2)intolérance alimentaire.(le plus souvent gluten ou lait de vache)
contrairement à l'allergie alimentaire, l'intolérance ne provoque des symptômes qu'à moyen ou long terme donc impossible de faire un quelconque rapprochement avec l'aliment coupable! on peut donc s'empoisonner toute sa vie sans le savoir! pire: la victime sera friande de cet aliment Shocked car si j'ai bien compris les anticorps délivreront des substances addictives pour le cerveau!
les symptômes sont multiples, pas forcément "violents" et ne semblent avoir aucun lien entre eux, et varient d"une personne à l'autre:
fatigue, langue chargée, haleine pas fraiche, eczéma, ballonnements (ventre qui gonfle après un repas même léger), constipation, diarrhées, odeur de selles épouvantable What a Face , douleurs aux muscles et articulations, carences qui vont à leur tour provoquer d'autres symptômes et plein d'autres que j'oublie.
il existe des analyses (anticorps Igg) qui détectent les aliments coupables, mais je crois que c'est cher et pas remboursé. le mieux est de demander à un médecin nutritionniste.

3)La candidose.
elle est est causée par une levure nommée "Candida" que l'on trouve chez tout le monde.
mais le stress (peut-être) et la malbouffe (surement) vont déséquilibrer l'organisme et permettre la prolifération du Candida.
bonne nouvelle on peut faire un test facile chez soi pour savoir si on est atteint ou pas.
(je vous laisse chercher sur  le net). la aussi les symptomes sont variés et on retrouve bien sûr la fatigue chronique, et aussi les fringales de sucré (d'ailleurs le sucre est le premier ennemi à supprimer dans ce cas pour affamer la "bestiole")

pas le temps de m'étendre plus, faites vos recherches et tenez moi au courant si mes indications vous ont aidés. Smile
avatar
Zupiter
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par CarryMaxwell le Dim 4 Aoû 2013 - 10:43

Ha les phases de motivation, crevage... Je connais aussi ça! Mais parfois ça dure 5-6 jours où franchement j'ai le cerveau qui tourne en rond comme si je cherchais un sujet dans lequel me plongé pleinement et qui m'intéresse! Et après dès que je retrouve le-dit sujet, je suis accro pendant 2-3 mois et je le lâche plus avant d'avoir fait le tour en long, en large et en travers... Mais pensant mes périodes "creuses" j'ai des coups de barres monstrueux (comme maintenant) où je peux parfois faire une sieste de 2-4h après être rentrée du boulot ou même en plein week-end dès 15h-16h de l'aprèm... Je trouve ces phases très frustrante car ton cerveau tourne en continue mais en boucle et tu t'accroches à rien... comme si la machine bien huilé tournait dans le vide... comme si elle avait un problème!

Dans ce cas-là j'essaie d'occuper mes journées par des jeux ou alors faire un peu de ménage... Mais surtout des jeux! Pour essayé surtout de "remplir" mon temps... sinon je serais couché dans mon lit à regarder le plafond à penser en boucle... ^^

CarryMaxwell
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 30/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par Zupiter le Lun 5 Aoû 2013 - 0:48

CarryMaxwell a écrit: j'ai des coups de barres monstrueux (comme maintenant) où je peux parfois faire une sieste de 2-4h après être rentrée du boulot ou même en plein week-end dès 15h-16h de l'aprèm... Je trouve ces phases très frustrante car ton cerveau tourne en continue mais en boucle et tu t'accroches à rien... comme si la machine bien huilé tournait dans le vide... comme si elle avait un problème!
oui j'ai aussi ces coups de barres monstrueux (j'ai toujours employé ce terme d'ailleurs)
le cerveau qui tourne en rond, ca s'apparente à ce que les anglophones appellent le "brain fog" (tête danlku en francais?? What a Face) et ça peut être la conséquence d'une intolérance au gluten dont j'ai parlé plus haut, ce qui, il faut bien le dire, est tout à fait contre-intuitif tant qu'on ne le sait pas!
avatar
Zupiter
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par Mégalopin le Mar 6 Aoû 2013 - 13:23

Zupiter a écrit: ça peut être la conséquence d'une intolérance au gluten dont j'ai parlé plus haut, ce qui, il faut bien le dire, est tout à fait contre-intuitif tant qu'on ne le sait pas!

De toutes façons, veiller à une alimentation correcte, limiter ou supprimer les sucres raffinés les huiles pourries et le lait aux hormones de pus de vache surantibiotiquée fait plutôt du bien au corps et au mental Razz
avatar
Mégalopin
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4729
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hyperfatigabilité ?

Message par Zupiter le Mar 6 Aoû 2013 - 23:09

ouais m'enfin du gluten y'en a de partout: pain, pâtes, farine, céréales, pizza Embarassed, mcdo EmbarassedEmbarassed ... pas facile d'y échapper
avatar
Zupiter
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum