L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Aller en bas

L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par Crazymoon197 le Lun 25 Juin 2012 - 16:18

Comme je l'ai dit dans mon message de présentation, je suis art-thérapeute et aujourd'hui, je travaille notamment sur des prises en charge de HP ou IP comme vous voulez ...

Parce que moi même je suis HYPERsensible ! et que les pratiques artistiques m'ont toujours sorti la tête de l'eau et parce que je sais que l'on triche facilement avec les psy classiques (si si, j'en ai moi-même grugé plus d'un ...), je me suis tournée vers d'autres approches.

Comme le mental tient une place ... de tête dans notre vie, il n'existe pas 29 684 façons de l'aider à se débrancher, notamment si l'on souhaite aller mieux psychiquement.
La pratique artistique, ludique, permet de mobilier l'attention sur la technique, mais ce qui se joue dans les productions relève du lâcher-prise, du spontané, de la surprise. L'art-thérapies a donc plusieurs avantages, et encore je n'en cite que les principaux : combler notre besoin de curiosité, d'expérimentation, proposer plusieurs médiations (arts plastiques, écriture, conte, slam, musique, danse, théâtre etc.) donc satisfaire globalement toute demande, permettre de se revaloriser donc de retrouver estime de soi et confiance, de se surprendre (même les éléments négatifs de notre expression prennent une forme esthétique donc trouve une part de beau ce qui fait du bien !), permettre de prendre de la distance avec ce qui a fait trace hors de nous (sur la toile, dans le mouvement etc.), relier le corps et l'esprit (le passage par l'acte engage l'être dans son entier), gérer nos émotions en permettant de les identifier, les vivre et les extérioriser sans passer nécessairement par le verbal, redonner place à la spontanéité, redynamiser tout en apaisant (même effets que la méditation selon les dernières études), et surtout laisser s'exprimer notre créativité geek dans un cadre sécurisant ...

Pour moi, c'est un outil merveilleux ! et presque sans limites ... sunny

Alors, aujourd'hui, j'entame une maîtrise de psychologie sur le sujet l'art thérapies et l'enfant précoce dyssynchronique ou dysharmonique, avec ateliers etc. mais j'ai aussi monté un protocole en 6 séances (peu cher) pour accompagner les ados et adultes qui se découvrent précoces et qui ne savent pas quoi en faire !! Parce que j'ai pu expérimenter la chose lol

Si vous avez des questions n'hésitez pas ; j'ai aussi un blog sur mon atelier.
Cré'Activement Vôtre !!

Crazymoon197
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 9
Date d'inscription : 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par meï le Lun 25 Juin 2012 - 16:42

ici, mes 2 derrniers sont passés par la case arthérapie...en groupe ou seuls, selon les moments et besoins.
toujours avec la meme personne (mais elle travaille aussi avec le cnahp, centre pour enfants precoce) et ca leur a été très bien.

je compte remettre mon second ds un groupe d'arthérapie (ados hpi) a la rentrée...c'est de toute façon parmis toutes les prises en charge de leus souçis, (therapie par la parole, psychomot, etc), de loin, la solution qui leur convient le mieux. (et ils sont ultra creatifs...)
bonne chance en totu cas pour ton atelier etc
j'aurai adoré faire ça aussi (mais je ne susi aps assez "sociable". What a Face
bravo! Wink
une de mes meilleurs amies est en train de faire une formation d'arherapeuthe, (et compte aider les enfants en diff et les hp...)

le souçis apres, bien sur, c'est comme ds tout, les déviances.le sujet des hpi est "a la mode", et les pros pas completeemnt honnetes ds leur demarches existent (et ps sper sensibilisés) qui atrappent au passage l'opportunité hpi (des tas de choses fleurissent..).mais ca ne s'impovise pas une prise en charge hpi. Rolling Eyes
avatar
meï
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1321
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 45
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par marielloue le Sam 2 Fév 2013 - 11:48

Bonjour Crazymoon197,

j'ai démarré moi-même une formation en médiation artistique/art thérapie il y a quelques mois. Je trouve ça super intéressant et riche (les pratiques artistiques ont aussi toujours été pour moi une soupape de sécurité qui me soulage), mais il est vraiment difficile pour moi de gérer tout ce que cette formation me renvoie au niveau pathologique : Caractéristiques autistiques, état limite, etc... avec cette question récurrente : comment réussir à aider les autres, quand on se sent super fragile soi-même ? (je pense vraiment que je suis borderline et cherche en ce moment quelqu'un pour un diagnostic fiable...) Je me suis en fait toujours occupée des autres, mais j'ai entrepris cette formation pour que ce soit un peu plus structuré et avec des outils qui servent de tiers, mais je me pose vraiment des questions sur mes propres capacités... Je me doute bien que répondre sans me connaître est impossible, mais as-tu toi-même connu ce genre de doutes ou autour de toi ? Et que penses-tu du fait de vouloir être thérapeute si l'on souffre soi-même d'une pathologie de type "état limite" ?

P.S : c'est quoi les coordonnées de ton blog ?
avatar
marielloue
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 53
Localisation : Chatou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par Crazymoon197 le Mar 12 Fév 2013 - 12:16

Bonjour,

voici mon blog :
http://creaction-artsettherapies.blogspot.fr/

Je n'y développe pas le thème de la précocité car je fais ma recherche de M1 psycho sur ce thème et j'attends d'avoir validé avec mon professeur certains éléments pour avoir une certaine cohérence (des fois que les autres profs aillent mettre leur nez sur le blog).

A titre informatif, sans amalgame aucun, il y a de plus en plus d'interrogations sur le lien autisme - HPI (notamment Asperger). De plus, une étude que j'ai consulté fait la synthèse des "pathologies" en lien avec le HPI et il apparaît qu'en général, les "pathologies" greffées sur un HPI prennent une forme atypique. Donc difficile là encore de mettre tout cela dans une "case standard".

Un conseil : nous sommes tellement empathiques qu'il est fréquent d'être un peu hypocondriaque et de présenter (ou croire présenter) les troubles dont on nous parle.

Pour te répondre un peu : j'ai eu des phases de doutes également, de toutes façons parce que, comme beaucoup, j'ai pensé ne pas être capable etc. Délicat de s'étalonner lorsqu'il n'y a pas de "semblable" dans les parages.

Donc : priorité, te faire identifier et vérifier pour le borderline.
J'ai une légère dysthymie (qui dépend bcp de ma fatigue en fait) et je survis très bien, mais lors d'une crise d'identité il y a 10 ans, j'ai craint être schizophrène car mon intellect et mon intuition fonctionnaient si vite, sans que j'ai l'impression de les contrôler, que je me sentais parfois comme "possédée"... Le test de QI a été une bénédiction !

Je suis "fragile" (hypersensible, avec des ruminations etc.) et j'écoute cela aussi : je peux annuler un RDV avec un patient si je ne me sens pas disponible pour l'accompagner (terme important, qui engage un grand changement de perspective par rapport à "aider" et que je te conseille d'adopter) ou si je suis moi-même dans une passe difficile.
Mais rester dans l'action est le meilleur moyen d'éviter les pensées envahissantes et devenir professionnelle permet de faire du tri dans les rôles que l'on joue pour ses proches au quotidien : on devient moins disponible pour être la maman-psy-conseillère des autres après une journée de boulot à faire cela pour des patients !
De plus, se faire rémunérer pour sa compétence permet de se rassurer et se cadrer soi-même.

Je t'envoie en MP mon mail, nous papoterons !!
Bises

Crazymoon197
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 9
Date d'inscription : 11/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par lettrine le Mar 12 Fév 2013 - 20:27

Merci pour ce partage Crazzy Very Happy
Je songeais à tester l'art thérapie mais je ne sais pas vraiment vers qui m'orienter...j'ai peur de tomber sur des gens qui ne sont pas sensibilisés au hpi...
La dysthymie m'est également familière et tout comme toi elle dépend beaucoup de mon état de fatigue...le sommeil est donc primordial Smile (mais difficile à trouver voire introuvable parfois...)
Je vais commencer une licence en psycho à la rentrée prochaine et je me pose la même question que Mariellou, vais je y arriver d'une part, et serais je capable d'aider les gens sans tout prendre sur moi ?
J'en parle avec ma psy et cela m'aide à apprendre à croire petit à petit en mes aptitudes.
Je pense que tu as raison lorsque tu dis qu'il faut rester dans l'action bom
Est ce que, par hasard, tu aurais des adresses d'art-thérapeutes sur Paris ?

Bises
avatar
lettrine
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 85
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 36
Localisation : incunable

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par marielloue le Mar 12 Fév 2013 - 21:24

Bonsoir lettrine,

je pense que Crazymoon ne me contredira pas, mais le principe de l'art thérapie c'est de contourner le mental ! alors HP ou pas, je ne pense pas que ce soit le problème. Very Happy
et je pense que, comme dans toute thérapie, c'est avant tout une rencontre avec un thérapeute.

J'habite en région parisienne et je suis en formation à l'INECAT à Paris. Je peux peut-être t'aider à trouver un art thérapeute sur Paris, mais il faudrait que tu me dises quel type de "medium artistique" tu souhaiterais (et si tu préfèrerais un groupe ou des séances individuelles). Je connais un art thérapeute en chant (avec lequel je suis en thérapie), et via l'école je devrais pouvoir te trouver des adresses en danse, arts plastiques ou écriture.

De mon expérience, l'association art thérapie et psychothérapie (surtout pour les HP) peut vraiment être très intéressante, l'art thérapie pour déconnecter le mental et la psychothérapie pour lui donner quand même à manger parce que sinon, il devient infernal ! (enfin chez moi c'est comme ça). Mais vraiment, qu'est-ce que ça fait du bien quand on arrive à le laisser derrière la porte le temps d'une création, ce mental...! Smile

à plus Wink

Bises
avatar
marielloue
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 53
Localisation : Chatou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par Ellys le Jeu 21 Fév 2013 - 6:18

Bonjour Smile

Je suis nouvelle sur le forum et j'ai été très intéressée de découvrir ce sujet. Je suis aussi hypersensible, non-testée HP mais fortement soupçonnée de l'être, j'ai aussi des problèmes anxieux (TAG avec angoisse de performance, tendances borderline et dépressive) et j'ai passé un test en ligne sur Asperger.com, un site comme ça et j'ai des tendances fortement autistiques : repli sur soi, besoin de repères, régularités, TOC , phobie sociale plus ou moins marqué (le test disait clairement ASPIE). Et je pourrais rajouter l'insomnie chronique et la spasmophilie.

J'habite au Québec depuis 9 ans. J'ai essayé dans les dernières années de consulter des psys mais sans succès. Leur seule solution était : Antidépresseurs.

Récemment, à cause de soucis cardiaques, d'un gros ras le bol et d'un grand besoin d'aide, j'ai changé de psy et ô miracle, pour la première rencontre que j'ai eue, elle a eu un discours différent et très clair avec egogramme et m'a directement conseillée l'art-thérapie en m'expliquant que d'après mon profil et ce que je lui avais "transmis" dans mes messages en une heure, cela me ferait énormément de bien.

Mais j'ai zéro créativité, je suis bloquée!! je ne sais même pas dessiner. Ma fille de 4 ans dessine mieux que moi. Je ne sais pas par où commencer et je serais intéressée par discuter avec vous moi aussi si vous voulez bien Smile Et puis, quand par exemple, j'ai des crises d'angoisse au bureau ou des périodes où j'ai juste envie de pleurer et hurler parce que j'ai trop de stimuli que je n'arrive plus à gérer, trop d'émotions trop de tout, est-ce qu'il y a des exercices d'art-thérapie simple que je peux faire au bureau?

Ici, je n'ai pas accès à un art-thérapeute. Ce serait plus être autodidacte en fait ou faire des exercices toute seule sans feedback.

En tout cas, Marielloue et Crazymoon, merci pour le sujet !! Smile
avatar
Ellys
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 39
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par marielloue le Jeu 21 Fév 2013 - 7:49

Bonjour Ellys,

et bienvenue.

Tu es sûre qu'il n'y a pas d'art thérapeute près de chez toi ? Il y en a beaucoup au Québec. Peut-être devrais-tu chercher via le net ou demander à ta psy... Je te dis ça parce que art thérapie et pratique artististique, ce n'est pas la même chose. La question n'est pas d'avoir à la base de l'expérience ou de la créativité comme tu dis (quoique je suis convaincue que nous sommes tous, par essence des êtres créatifs.) mais plutôt d'être accompagné dans un cheminement vers la créativité. Et il me semble qu'à cet égard, le rôle de l'accompagnant est très important. Je te dis ça, parce qu'un ami m'a donné, il y a quelques années, des exercices pour que je les fasse seule. Je les ai trouvés passionnants et riches, mais ça n'a pas pu aller plus loin (et ce qui est remonté à travers ces exercices s'est montré parfois difficile à assumer) précisément parce que j'étais seule et que je ne savais pas quoi en faire. Je crois qu'avant tout, l'art thérapie est un cheminement, une mise en mouvement, qui nécessite un accompagnement respectueux et empathique. Par ailleurs, l'art thérapie ne se "limite" pas aux arts plastiques. Il existe des arts thérapeutes qui travaillent avec l'écriture, le théâtre, le clown, la danse, le chant etc... Donc mon conseil, essayer de trouver un art thérapeute et si possible quand même dans un champ artistique qui t'attire !
Mais en attendant, pour te détendre, faire tomber la pression et déconnecter le mental, moi ce que je fais souvent (justement quand je me sens incapable de dessiner ou d'écrire), je prends des mandalas à colorier. Il existe plein de bouquins qui en proposent. J'en prends un assez complexe et qui me plait, et je le colorie au pinceau très fin et à l'aquarelle (ou avec des pastilles de gouache). ça prend beaucoup plus de temps et ça nécessite beaucoup plus de concentration qu'avec ces feutres par exemple, c'est pour ça que je préfère cette technique. Alors c'est sûr qu'au bureau c'est pas facile ! Tout dépend de la configuration de ton bureau en fait et de ta marge de liberté. Peut-être dans ce contexte-là, quelques exercices simples de méditation seront plus faciles à mettre en place. Là aussi, plein de bouquins que la question. Essayer de se recentrer sur les sensations de son propre corps à travers la respiration me semble être une des les plus simples et les plus efficaces pour faite retomber les tensions. Tu focalises ta pensée sur une partie du corps et tu respires (avec l'imaginaire bien sûr) dans cette partie, pour la sentir vivre, vibrer, sentir l'air sur ta peau, essayer de ressentir les muscles et les os à l'intérieur etc... ça tu peux le faire n'importe où, n'importe quand, même quelques minutes, et ça permet vraiment de désamorcer les pensées parasites. Sinon, j'ai toujours sur moi des pastilles de "Rescue Remedy", extrêmement efficace en cas de crise d'angoisse (et plus efficaces que les gouttes, parce que la succion calme et dissout les principes actifs plus lentement), et absolument sans danger.
Ah et puis une dernière chose, même si tu ne sais pas dessiner, dessine ! Prends un crayon et laisse ta main courir sur le papier. C'est l'idée qu'on se fait qu'il faut que ça représente quelque chose et que ce soit "joli" qui est bloquante, mais dessine pour toi, comme ça sans vouloir rien représenter de spécial, et là, tu y arriveras forcément !

Voilà ! J'espère que tu vas pouvoir trouver des outils d'apaisement avec ou sans art thérapeute.
Bonne route et à bientôt ! Smile
avatar
marielloue
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 83
Date d'inscription : 31/01/2013
Age : 53
Localisation : Chatou

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par Ellys le Jeu 21 Fév 2013 - 14:54

Merci pour ta réponse Marielloue Smile

Oui, je suis certaine qu'il n'y a pas d'art-thérapeutes. Avant même d'avoir vérifié je m'en doutais car j'habite dans une ville du nord, dans une région éloignée où le domaine artistique est peu développé et cela m'aurait surprise. Et en effet, sur le site de l'Association des arts thérapeutes du Québec, leur liste est évidente http://aatq.org/fr/private.php : près de 90% à Montréal, les autres dans les villes autour. Mais moi je suis à près de 700 km de Montréal. Neutral

Je me doute bien que c'est beaucoup plus constructif d'être accompagné dans cette démarche, mais je n'ai aucune chance de l'être , peu importe le médium Crying or Very sad

Alors je cherchais comment faire, comment démarrer...

L'idée du coloriage des mandalas est bonne. La méditation au bureau marche moins bien en fait. J'ai tendance à être réfractaire à cette technique. ça a plus tendance à m'"énerver" dans le sens où je vais comme être en mode "sur-attentive" et ça me fait l'effet contraire que celui espéré. Mais c'est peut être dû à un manque de pratique assidue... Question Sinon, le Rescue, j'en ai toujours aussi sur moi mais en gouttes Smile je ne savais pas que ça se faisait aussi en comprimés.

En tout cas merci et bon cheminement à toi aussi Smile flower
avatar
Ellys
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 13/02/2013
Age : 39
Localisation : Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par Rymounette le Dim 3 Mar 2013 - 1:12

Sujet passionnant! En tant qu'auxiliaire de soins, et quand je me projette en tant qu'éducatrice spécialisée en devenir (normalement^^), j'ai toujours vu le biais de la création comme un formidable moteur. Ca redonne confiance à la personne: "Moi? Un créateur?". Ca permet de faire sortir des émotions que les mots représentent mal parfois, et en contournant la pudeur qui renferme la personne sur elle-même.
Quelqu'un peut-il me parler un peu des parcours de formation possibles pour devenir art-thérapeuthe? Exercez-vous en libéral? Y a-t-il assez de travail à la clef? Existe-t-il des stages qui permette à d'autres professionnels du social de s'en inspirer?
avatar
Rymounette
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 27
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par Jadalcy le Mer 6 Mar 2013 - 14:25

HAN, puis-je vous aimer avec respect ?
Je suis pas encore trop habituée à ce forum (toujours un peu sauvage la bestiole) mais force est de constater que je me reconnais dans tellement de profils, j'en ai presque une larme de joie, mais une bouffée de gratitude ça c'est sûr Smile

Je suis en train de passer ma licence de psycho, et je ne cesse d'hésiter entre psycho positive et art-thérapie pour mon master. J'adorerai travailler avec des HP aussi, je pense que ça me rassurerait de me sentir un peu en terrain connu et de pas perdre totalement mon auditoire, même si l'art permet de se passer un peu des mots aussi !
En fait la psycho qui m'intéresse se trouverait à la jonction entre les arts, la positive, l'affective, et d'autres thérapies style PNL et AT. Les arts qu'il m'intéresserait de développer en cabinet seraient multiples... mais notamment le travail de l'argile, les contes et le jeu de rôle. En allant voir le coucher du soleil avant-hier, je me demandais ce que je pourrais créer. Mon envie à moi, c'est vraiment une psychologie émotionnelle, qui prendrait en compte le vécu, le passé émotionnel qui continue de vivre au présent dans la personne, et comment le purifier, guérir, positiver, pour trouver paix, liberté et motivation.

Et aujourd'hui je tombe sur ce sujet. Plein d'amour pour les zébrons I love you

Rymounette pour devenir art-thérapeute, je ne connais que deux solutions (vu que je n'ai pas trop creusé, rentrant déjà dans une des cases): il y a une école près de Nantes de thérapies alternatives (transpersonnel tout ça) dirigée par un couple et qui fonctionnent en stages. Je crois qu'il faut un cursus de 5 ans pour être pro, mais faut vérifier tout ça...!
Sinon après une licence de psycho, c'est un choix de Master, notamment à Paris 8 qui le propose aussi à distance.
avatar
Jadalcy
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 103
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 34
Localisation : Orléans/Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art-thérapies et le HP qui s'émotionne trop ...

Message par Rymounette le Mer 6 Mar 2013 - 18:04

Jadalcy a écrit:

Rymounette pour devenir art-thérapeute, je ne connais que deux solutions (vu que je n'ai pas trop creusé, rentrant déjà dans une des cases): il y a une école près de Nantes de thérapies alternatives (transpersonnel tout ça) dirigée par un couple et qui fonctionnent en stages. Je crois qu'il faut un cursus de 5 ans pour être pro, mais faut vérifier tout ça...!
Sinon après une licence de psycho, c'est un choix de Master, notamment à Paris 8 qui le propose aussi à distance.

Ca marche! Je regarde ça! Entre-temps, je suis tombée sur le site de l'école les pinceaux pour laquelle les prérequis sont (de mémoire): 25 ans révolus, une formation dans le social quelle qu'elle soit, et avoir déjà ou n'être pas contre l'idée de suivre une analyse. Je veux être éduc d'abord, ca me donne le niveau licence qu'il faut partout ailleurs de toute façon), et je verrais ensuite. (Je prévois déjà ce que je vais faire après avoir fait ce que je n'ai encore largement pas fait. Au secours! Etre un scanneur c'est vraiment naze! ha ha )

Moi aussi, au passage, je les aime avec respect! Vous êtes doublement aimées, veinardes! Wink
avatar
Rymounette
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 235
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 27
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum