Créativité, liberté et vérité

Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Sam 23 Juin 2012 - 17:57

Connaissez vous de bons livres sur la créativité (ou sur des thèmes tels que « art et vérité ») ?
(J'ai parcouru les différents topics, mais rien trouvé de concluant).

Pas forcément décrivant comment la créativité fonctionne, ni comment la faire naître, mais comment « s’en servir », l’apprivoiser. Egalement, comment produire des oeuvres "vraies", je veux dire par là, qui ne mentent pas, authentiques, non biaisées.

Mon problème est que, étant illustratrice, je dois mêler commandes et créativité, et c’est là que ça coince. Je n’arrive pas à rester libre dans mon travail, je me conditionne, je rentre dans un cadre. Le résultat est donc médiocre. (Il faut en effet répondre à un texte, je ne peux créer uniquement selon ce que j'ai dans la tête à ce moment-là).

Ma pratique se résume donc à deux types de productions : soit je « ponds » quelque chose, qui ne vient pas de moi, presque. Comme si j’avais accouché de quelque chose, de vivant. Cela arrive lorsque je dessine pour moi, sans contrainte : je prends une feuille et ça « sort ». En général, ces dessins me conviennent bien, ils sont comme un enfant né "à terme", vivant, qui existe légitimement.

Soit je fais quelque chose « pour » (pour satisfaire un texte, une personne, souvent dans le cas d'une commande professionnelle) c'est à dire un dessin conditionné; et le résultat est sans vie, mensonger (ou selon les degrés, mêlé de vérité et de mensonge).
Comme un enfant mort-né, inachevé, voire même, un faux-enfant (désolée pour les comparaisons extrêmes mais c'est dur à expliquer... d'autant plus que tout cela passe par le ressenti)

Cette différenciation est également liée à l'émotion : dans le premier cas, il y une émotion forte, palpable. Dans le deuxième, il y a peu ou absence d'émotion, ou bien encore une fois, une fausse émotion, un fac-similé d'émotion.

Hmm j’espère que vous aurez compris…
Etes-vous confrontés à ce problème?

Merci pour vos références littéraires et avis qui seront les bienvenus Smile
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Pas de pseudo le Mer 27 Juin 2012 - 23:34

-


Dernière édition par Pas de pseudo le Jeu 20 Fév 2014 - 23:34, édité 1 fois
Pas de pseudo
Pas de pseudo

Messages : 439
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par bleu le Jeu 28 Juin 2012 - 9:40

Tu n'as pas le choix.
A partir du moment ou tu es cadrée, tu n'exprimes qu'une toute partie de ce que tu fais. Quand tu dessines par toi même, tu exprimes ton "but", ton idée.
Là tu illustres, le vocabulaire est important, ton idée est déjà donné, c'est forcément "frustrant", ton talent est utilisé mais pas tes pensées.

Ton job a beau être créatif, il reste avant tout alimentaire comme n'importe quel job, à part peut être les artistes mais de loin ca me parait un monde bien compliqué car basé sur la reconnaissance alors que l'art est une expression personnelle.

Tu peux toujours te faire une "bibliothèque" de ce que tu as envie de dessiner et les réutiliser plus tard dans tes illustrations auquelle l'idée correspond, mais sinon je ne vois pas forcément d'issue.

Un dessin personnel et une illustration ont la même forme mais pas le même contenu personnel.
bleu
bleu

Messages : 14
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par BdC le Jeu 28 Juin 2012 - 11:02

Je connais la même chose dans mon activité perso et pro.

Je créé pour mon loisir, sans contrainte, à mon rythme mais aussi sans véritable objectif, et je créé sous contrainte, avec un budget, un délai, un cahier des charges souvent triste pour mon job mais c'est ce qui me permet aussi de vivre de ma passion.

Dans le monde de l'illustration que je fréquente un peu et pour les dessineux que je connais, c'est un peu la même chose, il y a l'alimentaire qui permet de rester dans le sujet même si c'est pas toujours drôle et le plaisir perso qui reste toujours en arrière plan.

Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est que la créativité se travaille, c'est un exercice quotidien. Même si tes commandes te paraissent chiantes, elles te permettent de rester dans ton art et d'avancer.

Pour rebondir, ce que je vivais mal au début, c'était que mes créas se résument à une marge, une renta, qu'on ne me félicite pas pour ce qui était fait mais pour ce que ça rapportait. Qu'on me demande d'enchainer les projets comme si c'était un job et puis au final, c'est un job Smile

Aujourd'hui, je créé comme un expert pour mon boulot et comme un rêveur souvent incompétent pour le plaisir de m'occuper l'esprit.

BdC
BdC

Messages : 363
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 50
Localisation : Versailles

http://www.erudia-jeux.com

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par BdC le Jeu 28 Juin 2012 - 11:06

LH a écrit:La 1ère chose qui me vient à l'esprit est la contrainte pécuniaire et le rentabilisme économique qui empêchent la vraie expression artistique de surgir.
Car âme et argent n'obéissent pas au même maître.
Donc, je comprends tout à fait ce que tu dis, @Clausule.

Je ne partage pas ce point de vue, beaucoup de peintres illustres ont vécu sous contrainte financière parfois extrême, à se demander même si la nécessité parfois n'exacerbe pas le talent... Smile
BdC
BdC

Messages : 363
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 50
Localisation : Versailles

http://www.erudia-jeux.com

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Pas de pseudo le Jeu 28 Juin 2012 - 13:36

-


Dernière édition par Pas de pseudo le Jeu 20 Fév 2014 - 23:36, édité 1 fois
Pas de pseudo
Pas de pseudo

Messages : 439
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Ven 29 Juin 2012 - 21:50

Dans mon cas la contrainte financière n’est pas un problème. Je fais du baby-sitting à mi-temps et je donne des cours de dessin ; même si mes revenus sont justes, je m’en sors pour vivre.
Autre point positif, dans l’illustration (et de plus en plus maintenant) les éditeurs attendent de l’artiste des émotions, de la sincérité, une force… quand ce ne sont pas carrément des projets aboutis et personnels (je vais même jusqu’à penser qu’ils n’attendent que ça – mais je parle de petites maisons d’édition comme L’édune, MeMo… sensibles aux illustrations tendant vers le dessin contemporain)

Il y a des illustrateurs qui, je trouve, respectent très bien ce contrat : on sent dans leur travail une grande liberté, une authenticité profonde (seulement, cette affirmation peut-elle être objective, universelle? J'imagine qu'ultimement, non). Mais cela reste excessivement rare, et on sent parfois des « traces » de mensonge (petit détail à la mode dans la façon de dessiner tel objet, telle caractéristique d’un personnage – exemple assez « grossier », la grande tendance des dessins de Rebecca Dautremer qui se fait copier à tout va (vous en avez forcément croisé : personnages ronds, couleurs un peu sombres, atmosphère à la fois mystérieuse et onirique...).

Au contraire, il y a ces illustrateurs qui déclenchent chez moi un torrent d’émotions, une sorte de sidération, quelque chose qui fait profondément écho en moi (et me dire : « c’est beau ! » mais c'est très rare). Par exemple, Jorge Gonzalez (bande-dessinée) ; Aurore Callias (illustration. On sent l'influence de Quentin Blake, mais son travail à elle est plus libre) ou encore Pierre Duba (et ici) (roman graphique – proche de la bande-dessinée), un travail extrêmement varié.
Bien sur, peut-être trouverez-vous ces dessins quelconques (ce qui est encore différent que de dire : je n’aime pas ce travail mais je lui reconnais une valeur artistique). Après se pose la question de l’art, mais là est un autre débat…

Vaine espérance ou volonté de se dépasser ? Je me dis juste qu’il y a forcément un moyen de s’évader du texte, de le quitter, d’aller au fond de soi pour y puiser quelque chose d’authentique, tout en répondant à la demande – et ce même si le texte ne nous plaît pas. Ce que l'on dit communément : "s'approprier le texte". Là serait la véritable liberté.

Je m’observe dans un travail illustratif, pour un texte religieux. Au départ, dans une première série d'illustrations, je dessine des situations anecdotiques (on parle d’une église, je dessine une église). Je reste collée au texte.
Puis, insatisfaite, je fais une nouvelle série, je dessine cette fois une église peu conventionnelle (très haut clocher, ou plusieurs...). Pour la troisième série, on ne voit plus forcément une église mais je dis quelque chose qui la rappelle symboliquement (ex : un triangle avec une croix au milieu, un à plat gris avec en pochade, une forme de vitrail, etc…). La quatrième série serait une épuration plus profonde encore.
Que resterait-il ? Un sentiment je crois. Qu’est-ce que cela pourrait donner, graphiquement ? Je ne sais pas (encore) car je n’ai pas poussé la recherche jusque là.
Peut-être qu’à la fin, « ultimement », on arrive à dire église avec une image qui ne serait pas une illustration (j’entends par là illustration dans le sens de représentation anecdotique : on me parle d’un chien, je dessine un chien). Mais ce ne serait pas forcément de l'abstrait non plus.
La question est peut-être la suivante : comment déclencher le sentiment qui va permettre de produire cette « non-image » (?). En découlent d’autres questions : Ceci est-il possible par le travail, l'exercice du dessin ? Ou bien n’est-ce, au contraire, qu’un effet de la « grâce » ?
En règle générale, par souci de temps ou manque de persévérance, on serait tenté d’arrêter la démarche à la deuxième série, voire à la première, aussi par flemme ou en se justifiant d’un excès d’exigence avec soi-même. (Autre question, périphérique : quel est le degré de mon exigence ?)
Peut-être, à force de faire ce travail, on a à le faire de moins en moins. C’est à dire que l’on passe directement à la troisième série (sans par ailleurs tomber dans « la recette qui marche »).

En gros, ce travail serait une épuration par "couches" successives qui permettrait d’arriver à l’essentiel, mais aussi à l’universel, donc, qui fait écho, touche un plus grand nombre. Une manière de se communiquer, accessible à un large public… (lié également à cette idée de vérité).
Tout ceci, dans l’absolu, toujours...

@Bleu : je persiste à croire que j’ai le choix (je suis pénible, je sais). J’en suis intimement convaincue, d’une part quand je vois le travail de certains illustrateurs qui peut-être ou sans doute, sont passés par ce que je (nous) traverse (traversons) ; d’autre part… je le sens (l’intuition, la fameuse intuition…). Alors je cherche mettre des mots pour expliquer cette intuition...
Et l’idée de la bibliothèque dans laquelle piocher pour composer un livre, j'y avais pensé, mais elle ne pourrait malheureusement pas marcher à cause des critères énoncés plus haut (cohérence, unité graphique, format). Il y a trop de dessins qui ne vont pas ensemble... et trop de dessins qui parlent d'eux-mêmes (donc, surplus de messages).

En fait, j’ai le sentiment que certains auteurs réussissent le tour de force d’allier illustration et dessin contemporain. La limite est ténue : le dessin contemporain serait une forme plus « abstraite » de l’illustration, ne répondant pas à une contrainte. Ce genre de travail est généralement destiné à être exposé. Je le définis comme un pont entre illustration et peinture, celle que l’on voit dans les musées (tableaux). Avec le dessin contemporain, on est beaucoup plus libre puisqu'il n'y a pas de contraintes.

Je pense notamment à Delphine Duprat (je ne suis pas fan de son travail mais j’admire son aptitude à ne se mettre aucune limite) ici et là.
Ce sont des artistes / illustrateurs (là selon moi il n’y a plus de mot pour les définir) qui partent dans « leur délire ».
Bref, une adéquation entre le résultat sur le papier et le moi profond (ou plus exactement, le soi, si l’on se réfère aux définitions psychologiques et si je ne me trompe pas...).

BouledeCristal a écrit: Je ne partage pas ce point de vue, beaucoup de peintres illustres ont vécu sous contrainte financière parfois extrême, à se demander même si la nécessité parfois n'exacerbe pas le talent...
Ou bien une aspiration telle à créer sans se mentir (rester fidèles à ce qu'il sont) qu’ils préfèrent cela a tout compromis permettant un confort matériel.

Je crois vraiment que l’illustration peut ne pas être un job alimentaire, justement... et que d'une manière générale, si l'on se le réapproprie, n'importe quel travail peut de venir un lieu d'accomplissement personnel et d'enrichissement mutuel (et pas "à moitié", et pas de manière "cliché")

Un travail de compréhension du processus de création (à l’aide de livres, d’où ma demande initiale) est également une aide précieuse.
J’ai trouvé un livre éclairant sur le sujet (et sur bien d’autres choses encore) : Créer / Détruire, de Didier Anzieu. Où il est question de la structure narcissique dans l’œuvre, de l’analogie de la procréation, de la production anale (un parallèle pas si grossier avec ces artistes qui « font de la crotte »), du désir de toute puissance, d’immortalité, etc.

Une dernière chose, c’est évidemment de stimuler la créativité par des expositions, visites de galeries, lecture de livres illustrés ou présentant le travail d’artistes, etc. Un travail éprouvant car une chasse sans fin, mais qui porte ses fruits (ces propos sont d’une grande banalité car je ne vous apprends rien, mais cela fait partie de la cure, de se le redire…)

Pour conclure, je suis une enfant rebelle qui ne veut se soumettre en rien au matériel, et j’ose croire que cela est possible ! bounce

Ps : les exemples d'illustrateurs cités ne sont pas en adéquation absolue avec mon propos... à cause d'une question de temps...
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par BdC le Ven 29 Juin 2012 - 22:24

Je viens de voir que tu me cites dans ta réponse, mais je suis incapable de lire et de réagir à des messages aussi longs.
Désolé je décroche du sujet... Sad
BdC
BdC

Messages : 363
Date d'inscription : 29/05/2012
Age : 50
Localisation : Versailles

http://www.erudia-jeux.com

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par bleu le Ven 29 Juin 2012 - 22:33

Wow, je découvre , merci pour les exemples Smile , une belle découverte

Je suppose que l'inspiration va avec l'émotion mais il faut faire coller l'émotion avec le travail demandé, je vois comment, une véritable émotion étant spontanée à priori.

Si tu sais que tu as le choix, alors tu l'as Smile , je me rends compte que je suis complètement étranger à ce genre de métier et que je ne saurai t'aider du coup. Neutral

bleu
bleu

Messages : 14
Date d'inscription : 20/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Ven 29 Juin 2012 - 22:40

@_ _ _ _ _

Pas grave Wink
ça ne devrait plus arriver avant longtemps...

@Bleu

Chouette si ça te plait !
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Zoulesky le Sam 30 Juin 2012 - 19:11

Je reviens à ton image du début, d'enfant fait seul pour soi, beau, cool, et l'enfant fait pour un autre, sur commande, pour l'argent, mort-né comme tu le dis, qui ne te plait pas.

Je sais, pas, je trouve que ça parle ! Tout les enfants méritent l'amour, non ?

Je veux dire par là que tes créations, ça reste tes créations, quoiqu'il arrive. Je sais bien que l'amour se commande pas, mais ça me semble être le vrai problème, pas celui de la créativité.


Zoulesky
Zoulesky

Messages : 23
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 53

http://www.gillesjosse.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Fata Morgana le Dim 22 Juil 2012 - 19:34

Spontanément je pense à " du spirituel dans l'art" de Kandinsky.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Mag le Lun 23 Juil 2012 - 17:24

Very Happy Salut j'ai pas tout lu et peut être pas compris ta demande dans toute sa finesse : je suis en mode surchauffe hyper rapide en ce moment aussi le titre seul m'appelle intuitivement à te donner :
1 - "dessiner avec le cerveau droit" et "vision-dessin-créativité" de Betty Edwards surtout où dans la marge j'ai trouvé plein de guidance pour comprendre mon type de créativité
2 - "les dominances cérébrales et la créativité" de Ned Hermann qui m'a permis de m'organiser et approfondir cette compréhension
et là je suis en train de lire de Marie-Louise von Franz "La psychologie de la divination" qui entre dans les profondeurs de cette rencontre magique : âme esprit et matière...

Valivalou la tête du Loup clown belles créations à vous Smile
Mag
Mag

Messages : 3742
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 73

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Ελπίδα le Lun 23 Juil 2012 - 17:36

J'aime beaucoup "The artist's way" de Julia Cameron ("Libérez votre créativité" est je crois le titre français)
Ελπίδα
Ελπίδα

Messages : 394
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 44
Localisation : Hérault

http://lamoni.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ou-est-la-question le Dim 21 Sep 2014 - 15:08

à propos de Betty Edwards voilà qui peut peut-être t'aider Clausule







et si j'ai le courage je vais peut-être tenter cet après-midi de peindre de cette manière
ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6155
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Dim 21 Sep 2014 - 18:05

Merci! Je connais en effet! Ca fait bizarre de retrouver ce sujet plus de deux ans après l'avoir écrit! Depuis j'ai lâché l'illustration... professionnellement en tout cas.
Betty Edwards a écrit un livre que je te conseille, mais tu dois connaître : Dessiner grâce au cerveau droit. Avec des exercices pas à pas. C'est vraiment bien (j'ai eu ce livre en main jadis..).
Mais cela ne m'aide pas vraiment pour ma question car elle donne des clés pour un dessin "franc" au niveau de la réalisation (au trait et en noir et blanc dans ce livre), et mon problème vient plus de la créativité, l'innovation, oser, se lâcher...

Par exemple, ces dessins ont été réalisés pour une commande :

Créativité, liberté et vérité Mondes+de+Leen+couv  

Créativité, liberté et vérité Mondes+de+Leen+1

Ceux-ci spontanément, pour moi :

Créativité, liberté et vérité Waitingforthenewlife

Créativité, liberté et vérité Jonnhy+got+his+gun+bdef

Vous ne verrez peut-être pas la différence mais pour moi elle est frappante !
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ou-est-la-question le Dim 21 Sep 2014 - 18:17

j'aime beaucoup tes dessins

le coup de l'écran noir , je pensais que cela pouvait t'aider

perso je n'y suis pas arrivée cet après-midi (à choper l'écran noir)
j'ai en effet fait une peinture très figurative (trop figurative) d'orchidée sans aucune originalité à part le fait que l'ensemble est "plat", plat comme je les aime

Créativité, liberté et vérité Sam_5310
ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6155
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ou-est-la-question le Dim 21 Sep 2014 - 18:21

ah au fait et merci pour le titre du bouquin de Betty Edwards que je viens d'acheter sur amazone en lisant Mag juste au dessus


ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6155
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Noumenie Dysnomie le Dim 21 Sep 2014 - 19:12

J'ai jamais eu ce genre de soucis, en dessin ou ailleurs.
Mon soucis c'est de vouloir me dépasser tout en osant pas ou alors pas trop.
De vouloir combler des lacunes, ou approfondir un truc, puis n'avoir pas assez l'envie ou la patience pour.
Mais je persevère, et je sais que cela finira par venir Very Happy
Noumenie Dysnomie
Noumenie Dysnomie

Messages : 1442
Date d'inscription : 27/08/2012
Age : 71

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Dim 21 Sep 2014 - 20:36

où-est-la-question a écrit:j'aime beaucoup tes dessins

le coup de l'écran noir , je pensais que cela pouvait t'aider

perso je n'y suis pas arrivée cet après-midi (à choper l'écran noir)
j'ai en effet fait une peinture très figurative (trop figurative) d'orchidée sans aucune originalité à part le fait que l'ensemble est "plat", plat comme je les aime

Créativité, liberté et vérité Sam_5310

Merci ;)
Elle parle de l'écran noir dans les vidéos? A quel moment?
Quant à l'orchidée, tu as la technique au niveau couleurs / tâches de peinture je trouve (les feuilles sont bien) mais en effet ça fait trop "maîtrisé". Peut-être en faisant un fond ça rendra mieux? (ombre sur un mur, quelque chose d'esquissé, un peu dans cet esprit - même si la technique diffère :
Créativité, liberté et vérité 480-512-thickbox

Créativité, liberté et vérité 4-Danseur-Adjusting-Her-Tights-Post-Impressioniste-Henri-De-Toulouse-Lautrec
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Dim 21 Sep 2014 - 21:27

Créativité, liberté et vérité 6e3849bfe3ca9da0249a95ba7da56d18

(peinture d'Anya Brock) Smile
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ou-est-la-question le Lun 22 Sep 2014 - 15:49

j'aime beaucoup tes dessins Clausule
oups pardon il s'agissait de l'espace négatif et non pas l'écran noir
je viens de refaire une peinture en tentant d'intégrer cet espace négatif ben bof bof bof
c'est toujours aussi plat hihihihi
sur l'original c'est moins blanchâtre que sur la photo
Créativité, liberté et vérité Sam_5312
ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6155
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Lun 22 Sep 2014 - 22:35

Je pensais à quelque chose de plus ... abstrait (pour le fond) Smile
Ce qui peut aider, c'est de regarder des peintures de maîtres, d'observer comment ils font, les touches, les couleurs, les ombres... s'en imprégner. Et de faire beaucoup d'esquisses (même à l'acrylique) de 10-15 mn pour s'entraîner à "voir" (je suis passée par une école d'art, on faisait beaucoup de nu, et pas mal de pauses courtes).
Oui pour l'espace négatif, je vois mieux ce que tu veux dire alors!
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ou-est-la-question le Mar 23 Sep 2014 - 8:16

le perroquet est magnifique
entre les taches noires et blanche du plumage il y a un chien
ça c'est de l'espace négatif ! à la Eischer

je n'ai jamais pris de cours de dessin ou peinture et j'ai "appris" (ce qui est un bien grand mot) en copiant les grands maîtres depuis petite. Sinon je peignais ce que j'avais en tête.
à part quelques aquarelles faites il y a une trentaine d'années, je n'ai pas l'habitude de peindre ce que mes yeux voient. (je copiais les grands ou bien je peignais mon imaginaire). Il y a 4 ans , avec 3 amis peintres nous avons peint des portraits de personnes qui posaient pour nous , cela a duré 2 ans à raison d' 1 fois par semaine.
Peindre avec d'autres gens fut pour moi un choc (agréable et bizarre tout à la fois) et mes portraits étaient un peu du genre du tableau sans fond que j'ai fait avant hier.
que j'appelle mes tableaux "plats"

je vais suivre tes conseils et me mettre à l'esquisse , aux tableaux "courts"

Sinon mon idée avec cette orchidée c'est de la peindre tous les jours jusqu'à ce qu'un déclic se fasse en moi.
j'entends pas déclic un tableau ultime dans lequel il n'y aura peut-être même plus d'orchidée , ce serait un "truc peint" dans lequel je serais arrivée à me "débarrasser" de ce que voient mes yeux de façon "académique" pour peindre ce que moi je vois et ressens en dedans de moi en regardant l'orchidée.
ce n'est pas gagné je n'ai jamais fait ce genre d'exercice mais en ce moment j'ai le temps alors je me suis dit "allez hop ma petite, pourquoi pas?"

ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6155
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ou-est-la-question le Mar 23 Sep 2014 - 16:12

aujourd'hui j'ai peint en premier l'espace négatif (ça y est ça rentre!) en dessinant toutes les formes que je voyais dans cet espace
le fauteuil et l'orchidée se sont placées tout seuls sans que j'ai eu à les dessiner


Créativité, liberté et vérité <a href=Créativité, liberté et vérité Sam_5313" />
ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6155
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Mar 23 Sep 2014 - 23:34

Le perroquet n'est pas de moi, je te rassure !
Quant au fond de ta peinture je trouve que ça devient trop chargé du coup... ça alourdit.. mais tout dépend le but à atteindre.
Voici quelques liens de peintres / illustrateurs qui me viennent à l'esprit quand je vois ton travail, et qui t'aideront peut-être! :
http://soluto.free.fr/spip.php?rubrique2 (dessins couleur)

http://www.unsouriredetoi.com/spip.php?article30

https://www.google.fr/search?q=david+hockney&safe=off&rlz=1C5CHFA_enFR562FR562&espv=2&biw=1439&bih=726&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=qeUhVPuCMOnnywPj14HwAg&sqi=2&ved=0CAYQ_AUoAQ#safe=off&tbm=isch&q=david+hockney+dogs

https://www.google.fr/search?q=arcabas&safe=off&rlz=1C5CHFA_enFR562FR562&espv=2&biw=1439&bih=726&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=fOYhVIORDIbksATTmIDQBA&ved=0CAYQ_AUoAQ

https://www.google.fr/search?q=david+hockney&safe=off&rlz=1C5CHFA_enFR562FR562&espv=2&biw=1439&bih=726&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=qeUhVPuCMOnnywPj14HwAg&sqi=2&ved=0CAYQ_AUoAQ#safe=off&tbm=isch&q=marc+desgrandchamps

ou bien va carrément voir du côté des esquisses de grands maîtres :
https://www.google.fr/search?q=esquisse+grand+ma%C3%AEtre&safe=off&rlz=1C5CHFA_enFR562FR562&espv=2&biw=1439&bih=726&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=8eYhVImSNu-QsQSfioKoAg&ved=0CAYQ_AUoAQ#safe=off&tbm=isch&q=esquisses+degas

C'est pas en lien direct avec ce que tu fais mais je me dis que ça pourrait te plaire.
Il y en a plein d'autres Smile
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ou-est-la-question le Mer 24 Sep 2014 - 15:47

oui tu as raison c'est bien trop chargé , mais ce qui m'a interessée c'est que toute la partie gauche + la partie sup + la partie inf j'avais réussi à les peindre uniquement en travaillant sur l'espace négatif  (je merdouille avec la partie dte )

aussi aujourd'hui j'ai fait quasi tout le tableau par le biais de l'espace négatif sauf encore un petit bout à dte au n iveau de l'accoudoir où je me suis retrouvée perdue
c'est déjà plus léger (merci pour les liens)
Créativité, liberté et vérité <a href=Créativité, liberté et vérité Sam_5314" />
ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6155
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ou-est-la-question le Mer 24 Sep 2014 - 15:50

je le renvoie en plus petit format
Créativité, liberté et vérité <a href=Créativité, liberté et vérité Chaise10" />
ou-est-la-question
ou-est-la-question

Messages : 6155
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 62

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Pycpyc le Ven 26 Juin 2015 - 16:20

La différence entre travail de commande avec un cadre strict ou on te prends pour ta technicité en premier lieu.
commande moins stricte ou l'on souhaite que tu apportes ta touche en plus du brief
et la création pure ou tu proposes un sujet traiter à ta manière qui peut cadrer avec le support.

J'ai beaucoup aimé le livre Sur la photographie Poche –
de Susan Sontag

Pycpyc

Messages : 176
Date d'inscription : 10/07/2013
Age : 46
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par jmd le Ven 5 Avr 2019 - 12:16

C'est amusant d'essayer de répondre à une question posée il y a sept ans. Je ne sais même pas si tu viens encore ici.

Tu y parles de la différence entre tes productions involontaires (authentiques, vivantes) et tes productions volontaires (conditionnées, mensongères, mortes-nées).

Tu dis des premières que tu ponds quelque chose qui ne vient pas de toi. Rimbaud écrivait : On ne devrait pas dire "je pense" mais "on me pense". Je est un autre.

Proust, dans la Recherche, parle de la différence entre souvenirs volontaires et souvenirs involontaires. Pour lui, seuls les seconds sont vrais.

Tu dis que dans le cas d'une production involontaire, il y a une émotion forte, palpable. Je voudrais te suggérer une façon de produire une oeuvre authentique à partir d'une commande.

Elle consiste à laisser se former un ressenti du thème demandé puis à essayer, par essai/erreur, de trouver un symbole (c'est-à-dire un mot ou une image) dont le ressenti est identique (ou très semblable) au ressenti du thème demandé. Et, par après, de sentir comment ce symbole modifie le ressenti initial lorsqu'on le fait "résonner" et de voir quelles idées émergent à ce moment là. Je pourrais détailler ces aspects si tu es toujours sur le forum (et si tu es toujours intéressée par le sujet).

J'ai trouvé intéressant que tu lies créativité, liberté et vérité parce que je pense qu'il y a des liens entre ces différents concepts. (Heidegger dit que l'essence de la vérité est d'être dévoilement - aléthéia).
jmd
jmd

Messages : 830
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par ProfDeLettres le Mer 6 Nov 2019 - 14:49

Peut-être que passer par d'autres moyens d'expres​sion(corporelle, vocale, musique, perrcussion...) peut te faire découvrir des espaces de créativité en toi, qui rebondiront sur ta pratique graphique ?


jmd a écrit:Je ne sais même pas si tu viens encore ici.

tu peux regarder les "stats" de la personne sur son profil.
ProfDeLettres
ProfDeLettres

Messages : 386
Date d'inscription : 18/01/2018
Age : 39
Localisation : Aix en Provence

Revenir en haut Aller en bas

Créativité, liberté et vérité Empty Re: Créativité, liberté et vérité

Message par Clausule le Mar 12 Nov 2019 - 23:33

Je réponds aux deux derniers participants : 7 ans, c'est effrayant! Cela fait pas mal d'années que je ne viens plus sur le forum et me voici de retour un peu par hasard, plutôt pour rencontrer des gens en vrai, mais je suis heureuse de reprendre quelques conversations écrites au passage Smile

jmd, merci pour ta réponse très intéressante.

Je crois que Pycpyc avait bien analysé le problème :

Pycpyc a écrit:La différence entre travail de commande avec un cadre strict ou on te prends pour ta technicité en premier lieu.
commande moins stricte ou l'on souhaite que tu apportes ta touche en plus du brief
et la création pure ou tu proposes un sujet traiter à ta manière qui peut cadrer avec le support.

A vrai dire, je pense que je pourrais faire quelque chose de très personnel pour une commande, il faudrait simplement me "lâcher" en acceptant de croire que ça pourrait plaire au commanditaire (est-ce que finalement, le problème n'est pas là?).

jmd a écrit:Elle consiste à laisser se former un ressenti du thème demandé puis à essayer, par essai/erreur, de trouver un symbole (c'est-à-dire un mot ou une image) dont le ressenti est identique (ou très semblable) au ressenti du thème demandé.

J'aime beaucoup, et je veux bien plus de détails, si tu es toujours sur le forum également Wink
Clausule
Clausule

Messages : 477
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 32
Localisation : Entre le Havre et Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum