Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Ven 22 Juin 2012 - 11:48

Oui, je sais : le titre est un brin provocateur. J'assume. C'est pour être certain d'avoir quelques lecteurs.

J'ai en réalité une très haute idée des rencontres zèbres. Par "rencontre" je ne désigne pas l'événement en lui-même. Je parle de la rencontre individuelle. La connexion qui se produit, de personne à personne, lors nous prenons conscience de l'étonnante similitude du fonctionnement de nos esprits, lorsque nous nous sentons compris de l'autre autant que nous le comprenons, indépendamment du sujet abordé. C'est très émouvant et pas du tout anodin comme expérience : biens des gens se sont épousés pour beaucoup moins que ça !

Ces rencontres peuvent se produire sur le forum. Je me réjouis de suivre le parcours de certains membres, qui, posant un pied ici, commencent à se livrer un peu et sentent très vite, dans les retours qu'ils reçoivent, que d'autres membres les comprennent parfaitement. Pas approximativement, non : parfaitement. Mais c'est IRL que ces rencontres sont le plus spectaculaire.

Petite parenthèse au passage : cette possibilité de "connecter" n'est pas propre aux zèbres à mon avis. C'est essentiellement une affaire de sensibilité. Une sensibilité souffrante, en sous régime lorsqu'elle évolue dans un monde trop brutal et stupide pour elle et qui d'instinct, en compagnie de gens bienveillants et au même niveau de sensibilité, s'épanouit et s'étonne de voir qu'elle peut s'épanouir sans géner celle des autres, et même au contraire intéragir avec, sans limites. Ce type de relation peut se produire pareillement dans la vie de tous les jours, avec ses amis, des relations de bars, tous ces gens avec qui l'on se sent un "feeling" particulier. Sauf que pèse souvent une petite inhibition sociale qui empêche de partager pleinement la pleine conscience de l'étonnement et de la jubilation que procure un tel échange. Alors que les rencontres zèbres fournissent un cadre particulier, j'ai presque envie de dire une excuse, qui nous permet de reconnaitre, sans craindre d'embarrasser l'autre ou de se sentir engagé, l'intense plaisir que l'on éprouve à être ensemble.

Ceci étant dit -et je l'ai fait pour ne pas que l'on puisse me soupçonner d'amertume ou de cracher dans une soupe que j'ai beaucoup appréciée - passons à la partie grinçante de mon message : partouze émotionnelle et branlette intellectuelle. Je sais, c'est formulé de façon vulgaire. Mais cela rend compte du dévoiement auquel j'ai assisté lors de mes dernières rencontres IRL.

La partouze émotionnelle, c'est lorsque le besoin d'amour et de reconnaissance (besoins que je considère, soit dit en passant, comme absolument légitimes et fondamentaux) sont si forts et prennent une telle place qu'on leur sacrifie tout. A commencer par sa lucidité (l'alcool aide bien), le regard critique sur les attitudes de l'autre, le respect de celui qui ne partage pas cette exaltation émotionnelle ("p'tain, mais lâche toi ! t'as eu une mère abusive ou quoi ?" ), la justesse des relations. Car on tombe dans une relation cooptée, une forme de dépendance affective. On se sert des autres pour qu'ils nous procurent du bien-être et on consent qu'ils en fassent autant avec nous. Ce n'est pas de la reconnaissance mutuelle : c'est de l'instrumentalisation mutuelle. "Y'a pas de mal à se faire du bien ?". Si. Comprenez-moi bien : je respecte infiniment ce besoin de reconnaissance et d'amour. La plupart d'entre nous en ont tellement manqué et n'y sont pour rien. En obtenir est une façon saine de réparer nos sensibilités blessées et les injustices d'un passé douloureux. Mais si ce besoin là passe avant tout, s'il est déterminant, alors on en est pas libre et on passe à côté de ce qu'est pour moi la vrai rencontre : la reconnaissance de l'Autre, et de Soi dans l'Autre (cette dernière phrase est un peu pompeuse, mais elle parlera peut-être à certains).

La branlette intellectuelle est le pendant inverse. C'est cette propension à parler sans fin de sujets abstraits (avec de fréquentes références à la physique quantique, discipline hautement fantasmatique chez les zèbres !) : la conscience, la pensée, le subjectif et l'objectif. Autant je suis peu partouzeur, autant je suis un gros branleur : j'ai beaucoup donné (ma salive) et je n'y crois plus. Pas de regrets cependant : j'ai longtemps désiré rencontrer des personnes avec lesquelles je puisse mener le plus loin possible des échanges intellectuels. J'espérais que ceux-ci, s'ils étaient faits dans les règles de l'art (compréhension mutuelle, rigueur dans le raisonnement, pertinence des objections, ...) déboucheraient sur d'intéressantes prises de conscience. Il m'a fallu ces rencontres zèbres, des interlocuteurs de haute volée (du moins, d'après mes propres standards) et ces conversations hyper-denses pour réaliser la vanité de mes espérances. Car finalement, un tourbillon de déconnades inspirées autour d'une idée complètement idiote est un moment de partage bien plus intense et réjouissant qu'une conversation rigoureuse sur un sujet sérieux.

Alors voilà j'aimerais savoir si certains d'entre vous partagent cette façon de voir. Et si vous avez trouvé des moyens de vous épargner ce genre de déconvenues. J'envisage pour ma part de monter des rencontres par petits groupes, sans annonce sur le forum, car je considère que le nombre est préjudiciable aux rencontres telles que je les conçois. Mais il importe d'intégrer des nouveaux venus. Car se retrouver en petit groupe, c'est finir par ne plus voir que les mêmes personnes. Et c'est aussi passer à côté de cette magie de la rencontre zèbres. Mais pour quelqu'un qui ferait sa première rencontre, je redoute qu'une invitation privée, par MP, suscite des inquiétudes. Alors qu'une invitation publique n'en suscitera pas... Ce sont un peu toutes ces réflexions qui me traversent actuellement, et je serais intéressé par les retours ou objections que vous voudrez bien m'en faire.

Merci de m'avoir lu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par ♥ El Castor ♥ le Ven 22 Juin 2012 - 12:13

Car finalement, un tourbillon de déconnades inspirées autour d'une idée complètement idiote est un moment de partage bien plus intense et réjouissant qu'une conversation rigoureuse sur un sujet sérieux.

Smile
Je suis d'accord et j'ajouterais que les possibilités de déconnades sont elles infinies et autrement plus créatives et même récréatives, plaisantes pour notre esprit.

La physique quantique, on en fait le tour, ça ne m'interesse plus tellement d'en discuter.

Dis, est-ce l'effet Ronan le barbare qui te pousse à utiliser un titre provoc pour avoir un max de réponses ? Very Happy
Après tout, pourquoi pas.

Sinon ce que tu dis est très interessant et j'aurais tendance à être d'accord mais je suis un peu trop fatigué et préoccupé pour discuter sérieusement.

Voilà, c'était donc mon humble contribution.
J'espère que j'aurais été le premier à répondre, c'est important.
avatar
♥ El Castor ♥

Messages : 2153
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 32
Localisation : X

http://www.zebrascrossing.net/t2312-spoilerusine-a-reve-ou-machi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Manou le Ven 22 Juin 2012 - 12:26

Toujours très instructifs, clairs et précis tes posts Cher Monsieur, je passais par là, et je plussoie tout ce que tu dis, cela n'est peut-être pas très utile, mais une fois n'est pas coutûme (mais tu énonces si bien ce que je pourrais écrire...aujourd'hui je te le dis...) Very Happy

Les rencontres en petit comité se font naturellement par affinité, il s'agit de ne pas se fermer aux autres rencontres (libres et ouvertes) pour à chaque fois se laisser l'opportuinité de découvrir d'autres personnes que l'on aura envie de voir ensuite en petit comité...

Peut-être aborder les "grandes rencontres" différemment, plus légèrement (un peu dans la posture d'"inattendre"), et lorsqu'il se passe quelque chose qui nous intéresse plus particulèrement, initier les autres rencontres au gré de nos envies et de celles des autres...c'est ainsi que tout se créer...non? En tout cas, je pense être un peu dans cette posture lorsque je viens aux rencontres ouvertes...et si on n'en attend pas trop on évite les déconvenues.
Quand tu ouvres une rencontre privée tu peux aussi inciter les protagonistes à ouvrir cette rencontre sur leur propres connaissances (qu'ils auraient rencontrés ailleurs)...ainsi le cercle s'élargit naturellement...

Ah ben si, finallement j'avais quelque chose à dire...(mais pas le temps de développer...)
Mes 2 centimes comme on dit...


Dernière édition par Manou le Ven 22 Juin 2012 - 12:28, édité 1 fois (Raison : Castor a été le premier à répondre grrrr!)
avatar
Manou

Messages : 1894
Date d'inscription : 01/05/2010
Age : 50
Localisation : Pas loin de Paname

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Renarde20 le Ven 22 Juin 2012 - 12:43

Première rencontre Z via le forum hier soir et j'ai du mal à atterrir tellement ça a été une révélation pour moi, une évidence, avec des personnes que je ne connaissais pas, moi à qui il faut un temps fou normalement pour se laisser apprivoiser !

Rien à voir avec des prises de tête bien au contraire. Juste des relations humaines comme je les ai toujours rêvées sans jamais oser y croire. Magie du moment, plus rien d'autre que l'instant présent, ici et maintenant.

Il va falloir que je réitère pour valider cette 1ère expérience, beaucoup d'ingrédients peuvent expliquer cette osmose et empêcher de la reproduire à l'identique.

Je ne pense pas que ce soit une dépendance mais plutôt une libération, la certitude de pouvoir enfin trouver un endroit où se sentir enfin comprise par d'autres sans avoir besoin de traductions, d'intermédiaires et forcément de déformations.

C'est tout neuf pour moi, mais ça m'a redonné une pêche étonnante ;o)))
avatar
Renarde20

Messages : 7212
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 47
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Ven 22 Juin 2012 - 12:53

.


Dernière édition par Loic le Jeu 6 Déc 2012 - 22:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Renarde20 le Ven 22 Juin 2012 - 13:04

On va pouvoir tester ;o)

Je crois que c'est par moi que j'ai été la plus surprise. Du mal à me reconnaître, perturbant pour le moment mais pas franchement désagréable !!!
avatar
Renarde20

Messages : 7212
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 47
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Ven 22 Juin 2012 - 13:19

J'ai participé à quelques rencontres, où il n'y avait pas trop de monde.
C'est toujours marrant de retrouver, passé le "bonjour", cet inévitable blanc où on est tous là à se regarder, à la fois dévorés d'envie d'échanger et tétanisés... alors on se lance ? mais sur quoi ? qui ouvre la cuirasse ?
Sur quoi ça débouche ?
Parfois sur de vraies rencontres au sens humain. Rarement ? pas plus que la moyenne.
Au risque de faire bref (because fatigue et boulot) je conclurai donc là-dessus : qui y vient pour nouer des relations humaines en nouera. Fatalement. Avec une petite fraction de ceux qui sont là parce que c'est comme ça dans toutes relations humaines. Et cela peut prendre un peu de temps. Quant au temps passé à échanger avec ceux avec qui on ne développera pas de lien particulier, il n'est pas davantage perdu. C'est autre chose, c'est tout.

Par contre ce topic et un autre me donnent envie de lancer un débat... non je vais ouvrir un autre fil pour ne pas pourrir celui-ci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Garp le Ven 22 Juin 2012 - 14:29

Cher Monsieur, a écrit:Car finalement, un tourbillon de déconnades inspirées autour d'une idée complètement idiote est un moment de partage bien plus intense et réjouissant qu'une conversation rigoureuse sur un sujet sérieux.

Alors voilà j'aimerais savoir si certains d'entre vous partagent cette façon de voir. Et si vous avez trouvé des moyens de vous épargner ce genre de déconvenues.
Si je comprends bien, la déconvenue est dans le fait que déconner soit plus réjouissant que disserter Wink ? J'avoue ne pas bien saisir. J'ai l'impression qu'en fait, tu veux dire que ces rencontres ne sont pas un but en soi, et là je suis bien d'accord. Ce qui compte, ce n'est pas de se rencontrer : c'est ce qu'on fait de ces rencontres. Pour moi, après trois rencontres seulement, il m'est difficile de voir où je vais, mais une chose m'apparaît évidente : un certain type de détente, de facilité dans le rapport aux autres que je trouvais très rarement, m'est maintenant accessible facilement. Donc, dans les périodes où je suis très marqué par mes zébrures et où j'ai tendance à m'isoler, je vais pouvoir voir du monde quand même, et donc moins risquer de basculer dans la déprime.
avatar
Garp

Messages : 396
Date d'inscription : 05/05/2012
Age : 51
Localisation : Rhône-Alpes

http://garp3.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Renarde20 le Ven 22 Juin 2012 - 14:35

Tout à fait d'accord avec Toi Garp.
Efficacité garantie et instantanée, qques effets secondaires plus que supportables (emballement cérébrale ;o) et ça va faire faire des économies notoires à la SECU !!!
avatar
Renarde20

Messages : 7212
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 47
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Ven 22 Juin 2012 - 16:17

Merci pour vos réponses. Je vais développer un peu dans une direction légèrement différente. Ca manque clairement de nuance mais j'espère que vous me suivrez dans les grandes lignes.

Sensibilité et intelligence sont deux facettes d'une même chose que les psychologues appellent le Soi, que les spiritualistes appellent le vrai moi. Ce n'est pas quelque chose que l'on possède, c'est ce que l'on est. Mais dans notre état ordinaire, à cause généralement d'un environnement toxique, d'une éducation imparfaite, voire carrément destructrice (je suis un inconditionnel d'Alice Miller, "C'est pour ton bien" m'a sauvé la vie), ce Soi authentique que l'on vit dans l'enfance se déchire en deux : la sensibilité d'un côté, l'intelligence de l'autre. Et les deux ne font plus bon ménage. Pour chacun de nous, une facette domine. Il y a ceux chez qui s'affirment des tendances cérébrales (j'en suis) avec une compréhension assez fine des choses, une bonne adaptation sociale en général, mais un affect refoulé, des émotions incompréhensibles, et des shémas mentaux inconscients (être performant, donner une bonne image de soi, faire des efforts, ne pas pleurer, fuir la colère, la souffrance est mauvaise, ...) qui inhibent notre vie émotionnelle. Et puis il y a les sensibles, pleinement reliés à leur coeur mais pour qui le monde est inintelligible, blessant, inacceptable tel qu'il est. Ils refusent de lâcher leur colère et leurs souffrance pour devenir compréhensif, pour s'adapter, et ils ont entièrement raison car ce serait se perdre complètement, se trahir en s'amputant de la partie essentielle de soi-même : ses émotions.

Voilà l'insupportable situation dans laquelle la plupart de nous se trouvent. Soit incapables de penser ce qu'ils sentent, soit incapables de sentir ce qu'ils pensent, dans tous les cas incapables de se comprendre. Et malgré tout, en proie à une inextinguible soif de comprendre, un jour. Un espoir que nous payons de bien des souffrances. Un espoir qui fait que nous ne lâchons pas. Ni nos douleurs, ni nos idées. Les insensibles et/ou les imbéciles eux, ont lâché. (ou plus exactement ont profondément refoulé car rien ne se perd jamais)

Et puis, un jour, dans cette douloureuse traversée, on découvre une oasis : rencontre zèbre. Comme celle que vient de vivre renarde20 qui en parle très bien ( et je suis vraiment très content pour toi). Comme celles qu'a vécues Loïc qui a compris de quoi je parle. Un retournement de cerveau, ou de coeur, c'est selon. Dans l'espace que nous nous donnons mutuellement, notre intellect et notre affect se mettent à fonctionner en harmonie. Mieux : ils se fécondent mutuellement. Nous nous sentons inspirés. Nous nous sentons à la fois autre et plus nous-mêmes. Nous nous surprenons, comme le dit renarde20. Les émotifs se découvrent intelligents, et les intellectuels se découvrent sensibles. C'est ça pour moi la rencontre zèbre. Et c'est ce qui fait que ces rencontres ont une valeur inestimable. Ce n'est pas la fin de la traversée, (j'ai connu pour ma part d'énormes turbulences) mais ça donne une idée de ce qui nous attend au bout, quand nous aurons enfin compris la douloureuse énigme que nous sommes pour nous-mêmes.

Tomber dans l'effusion sentimentale ou dans l'intellectualisation, c'est se maintenir dans cet état divisé, un état en manque de l'autre partie de soi. Alors que reconnaitre en l'autre cette complétude, cette gentillesse et cette pertinence, cette sensibilité et cette justesse, simultanément, c'est se donner une chance de la voir en soi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Ven 22 Juin 2012 - 16:28

Merci Cher Monsieur, cela résume parfaitement mon parcours depuis ma rencontre avec "les zèbres".

Avec une belle synchronicité puisque mon avatar ne veut rien dire d'autre que cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Ven 22 Juin 2012 - 20:22

Chaque rencontre fut pour moi une nouvelle découverte. Aucune ne se ressemble, y compris en ayant des "fils conducteurs communs" dans les personnes ou affinités.

Chaque rencontre irl est comme une nouvelle recette découverte, une alchimie dépendant du nombre, du lieu, des déplacements, des "connus", de la liberté de se dévoiler ou non, des regards...



C'est impossible à comparer entre elles. Pas une ne se ressemble, y compris sur les rencontres du même secteur.




Et c'est ça le fun.
De la voltige sur tous les plans, surprise, car tout se crée sur place, se monte, se joue, se lit, s'ajuste, se ressent, s'entend, s'échange...


Comme de voir une oeuvre se faire sous notre nez, morceau par morceau, ou bien de voir pousser un paysage et le voir évoluer à travers le temps.
Et cela change chaque fois.





Emotions, intellect, regards...



Je suis bien plus touchée par ces yeux d'ailleurs, ces yeux de zèbres, si pétillants de vie scintillante pour certains qui peuvent ne rien dire du tout ou presque, mais dont tout parle par les yeux et les expressions du visage.
D'autres par les yeux et les inclinaisons de tête.

Vous direz: "c'est de la lecture"...
Non.
C'est de l'émission volontaire et consciente, un langage complexe et instinctif, mille fois plus lisible que la parole. Mais au lieu de "parler" avec la voix... Ils savent parler avec les yeux, avec le corps. Et c'est fabuleux de "retrouver ce langage-là" et de pouvoir en jouer sans fin...


Comme de parler une autre langue avec le reste du monde... Et de retrouver là, ses racines. Son "vrai langage"... Le vrai. Rien de plus.
Peu importe de décortiquer ce qu'il y aura eu dedans. Ce serait utiliser encore le langage des mots, qui est moins complexe, moins riche, moins instantanné que celui des yeux et du corps.
Pour qui ne l'a pas vécu, ce sera difficilement compréhensible, comment pourrait-on passer largement plus d'informations simultannées, en se passant des mots ?
Eh bien si... Comme de comparer un ordinateur des années 90 (le langage oral ou écrit) versus un ordinateur actuel. Ou de comparer les graphismes vieillots des premiers jeux avec des gros pixels bien simples... Avec un jeu actuel. Aussi bien en terme de confort que de vitesse de communication d'infos.






Et une dernière chose pour les rencontres irl. Very Happy
Peu importe le mode de pensée au temps de la rencontre, il est reposant. La pensée des "autres" autour de soi est reposante dans ce cadre-là.
Alors qu'en vie de tous les jours, hormis les communautés chrétiennes, c'est un mélange: bonnes ondes pour certains, mauvaises pour d'autres, y compris avec de bonnes intentions derrière. Mon éponge ressent ou lit trop de choses nocives, c'est comme de se promener en terrain non-amical, voire hostile.
Alors le reste du temps, je "me hausse d'un cran pour être moins gênée", et ça va mieux, je peux alors tenir en présence désagréable pour mes antennes. Cela ne devient qu'un chuchotis émotionnel, pas trop bruyant, je garde le son pour ne pas me promener non plus avec des oeillères mentales...
Zèbres et non-zèbres peuvent être désagréables ou apaisants, ce n'est pas un critère en soi.
Mais les zèbres des rencontres sont plus orientés vers les ondes apaisantes, y compris lorsqu'ils ont "mal", ils ne propagent pas autour d'eux des vagues de pensées négatives projetées sur tous ceux qui croisent leur route. Car ceux qui le font (zèbres ou non-zèbres), mentalement et/ou verbalement, en permanence, c'est ... Comme le bruit d'une perceuse. Je m'en éloigne si je peux, ou bien je me met de quoi me protéger les "oreilles mentales" pour ne pas être incommodée par ce rafus sinistre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Harpo le Ven 22 Juin 2012 - 21:14

Et bien j'ai hâte de vivre ma première rencontre...

Le retour que j'en ai eu de vive voix est effectivement dithyrambique, et j'avoue que je suis un peu étonné quand même. Ce que j'attends c'est surtout de rencontrer des gens, avec certes un petit truc en commun, une façon de penser, ou des similitudes dans leur histoire personnelle. Aussi des gens que j'ai lu et apprécié, et qui m'ont touché. Mais avant tout des gens. Je suis très curieux de voir la différence avec les autres rencontres "IRL" que j'ai pu vivre au travers d'autres forums.

Mais je note : éviter la partouze intellectuelle et la branlette émotionnelle.
avatar
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 56
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Sam 23 Juin 2012 - 2:04

Loic a écrit:
Alors voilà j'aimerais savoir si certains d'entre vous partagent cette façon de voir.

Oui.

Je bidouille, un petit mix des deux :

1) rencontres via MP (ou autres moyens plus perso, mail, tel, FB), ciblées, avec des personnes qui savent faire en sorte que la relation soit "saine", donc effectivement sans ces fuites que sont l'effusion ou l'intellectualisation (mais pas de pierre à jeter, j'ai péché Smile ), pour quelque chose que tu désignes fort bien (une altérité, je disais ailleurs) :
la vrai rencontre : la reconnaissance de l'Autre, et de Soi dans l'Autre

2) rencontres plus "officielles", où il m'est arrivé de m'ennuyer, où je vais de moins en moins, parce que de temps en temps une bonne surprise (que je récupère ensuite en 1) Laughing )

3) tu me présentes les personnes ciblées du petit 1 )

Si ce n'est pas de la pure amitié ça je ne m'y connais pas. Rolling Eyes


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Sam 23 Juin 2012 - 3:13

.


Dernière édition par Loic le Jeu 6 Déc 2012 - 22:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Sam 23 Juin 2012 - 3:19

Non ce n'était pas du flood
Je répondais a ça :
. Et si vous avez trouvé des moyens de vous épargner ce genre de déconvenues. J'envisage pour ma part de monter des rencontres par petits groupes, sans annonce sur le forum, car je considère que le nombre est préjudiciable aux rencontres telles que je les conçois. Mais il importe d'intégrer des nouveaux venus. Car se retrouver en petit groupe, c'est finir par ne plus voir que les mêmes personnes. Et c'est aussi passer à côté de cette magie de la rencontre zèbres. Mais pour quelqu'un qui ferait sa première rencontre, je redoute qu'une invitation privée, par MP, suscite des inquiétudes. Alors qu'une invitation publique n'en suscitera pas... Ce sont un peu toutes ces réflexions qui me traversent actuellement, et je serais intéressé par les retours ou objections que vous voudrez bien m'en faire.

Je me suis lassée des rencontres en grand comité ( et ton deuxième post décortique bien ce qui se passe en général )proposé sur le forum et comme je ne suis pas de nature a aller vers les autres je ne contacte donc personne en mp pour amorcer une rencontre privée.
Donc c'est une solution comme une autre...

Pour le reste de ce que tu as écris Chermonsieur je ne sais quoi répondre, en dehors du fait que ça me parle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Sam 23 Juin 2012 - 3:37

.


Dernière édition par Loic le Jeu 6 Déc 2012 - 22:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Khadamon le Sam 23 Juin 2012 - 10:35

Cher Monsieur,

Dans un premier temps : J'aime te lire.
Ton message est clair, construit, parfait. Merci pour ce moment agréable au réveil.

Ensuite, concernant le sujet en lui-même, je dois admettre que je suis d'accord en tout point avec cette analyse des choses.
Pour ma part je ne l'ai pas vécu ainsi. Je ne le vis toujours pas ainsi d'ailleurs. Je l'ai juste observé chez mes pairs.

De mon coté je n'attends rien d'autre des IRLs que le fait de passer un bon moment avec des gens. Ce "bon moment" implique une notion de "sans prise de tête", de fluidité des rapports.
Etant INTJ ce "bon moment" peut très bien être, pour moi, le simple fait de rester assis à ne rien dire et ne faire qu'écouter/observer/lire les autres.

Je n'ai jamais vu les IRLs comme des Think-tank et je n'ai encore jamais fait d'IRL dans ce sens. Néanmoins j'ai pu observé effectivement les discussions de mathématique ou physique quantique à 3h du matin avec une bière à la main sans que cela ne choque qui que ce soit ; et ça c'est beau.

Je n'attends rien des IRLs sinon un apaisement de l'âme ; l'image de l'oasis est parfaite.
Et c'est peut-être pour cela que j'ai - pour le moment et pourvu que ça dure - toujours fait au moins une rencontre presque exceptionnelle à chaque IRL.
Ce point est d'ailleurs magique pour moi.
A chaque IRL je rencontre une ou deux personnes formidables. Cela peut-être une personne que j'ai déjà vu à une IRL précédente, mais à ce moment précis une réalisation se fait. C'est en général par l'échange que cela se produit et tout INTJ que je sois je deviens plus prolixe.

Depuis que je suis sur ZC j'ai très rapidement été invité à des soirées "VIP", ces soirées off the book dont tu parles. Et, oui, elles sont tout aussi, voir plus, agréable que les rencontres en gros comité (mais là c'est mon I qui parle).

Tu t'en rends compte toi-même, les rencontres "ouverte" sont tout aussi importantes que les rencontres "sur invitation", pour laisser le brassage se faire et garantir de nouvelles rencontres intéressantes ; tout en favorisant l'intégration des nouveaux ; ne serait-ce que pour que eux aussi puissent connaître cette exaltation qui nous a (presque ?) tous frappé "la première fois".

Donc pas de "solution" en ce qui me concerne.
Sinon que de ne rien attendre de particulier des sorties de groupes autre que le plaisir des rencontres en elle-même.
avatar
Khadamon

Messages : 731
Date d'inscription : 16/01/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Lun 25 Juin 2012 - 10:45

Pas grand chose à rajouter, en fait. Merci à ceux qui me donnent le sentiment d'avoir été compris. Ca fait toujours du bien.

Je suis en train de réfléchir à la manière de faciliter l'organisation de petits comités. Le coup d'inviter deux personnes qui en invitent deux autres par exemple me parait une excellente idée. Peut-être aussi disposer d'une liste où pourraient s'inscrire, par région, des zèbres acceptant d'être contactés pour des rencontres en petits comités...

Je suis un peu déçu que mon titre racoleur et mon sujet n'aient guère suscités davantage de réactions. IRL, de telles prises de position donneraient lieu, j'en suis sur, à de multiples débats. Mais sur le forum, c'est différent. Ca n'est pas bien grave, juste un peu frustrant. Merci encore pour vos réactions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Waka le Jeu 5 Juil 2012 - 23:06

(parfois, on n'intervient pas juste parce que tout est tellement bien dit, qu'on à rien à ajouter Wink )
avatar
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 34
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Bonkers le Ven 6 Juil 2012 - 10:10

Aargh, Cher Monsieur nous a quittés, nooooooon !
avatar
Bonkers

Messages : 244
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Khadamon le Ven 6 Juil 2012 - 10:27

avatar
Khadamon

Messages : 731
Date d'inscription : 16/01/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Invité le Ven 6 Juil 2012 - 10:40

Bah quand on termine sur une partouze émotionnelle et branlette intellectuelle sur le crossing de zebra c'est qu'il doit y avoir une déception quelque part...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par ♡Maïa le Ven 13 Juil 2012 - 15:34

Harpo a écrit:Et bien j'ai hâte de vivre ma première rencontre...
Le retour que j'en ai eu de vive voix est effectivement dithyrambique, et j'avoue que je suis un peu étonné quand même. Ce que j'attends c'est surtout de rencontrer des gens, avec certes un petit truc en commun, une façon de penser, ou des similitudes dans leur histoire personnelle. Aussi des gens que j'ai lu et apprécié, et qui m'ont touché. Mais avant tout des gens. Je suis très curieux de voir la différence avec les autres rencontres "IRL" que j'ai pu vivre au travers d'autres forums.
Mais je note : éviter la partouze intellectuelle et la branlette émotionnelle.

Et alors Harpo, maintenant que tu as vécu une IRL, que dirais-tu ? Smile

♡Maïa

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rencontres IRL : partouze émotionnelle ou branlette intellectuelle ?

Message par Harpo le Dim 15 Juil 2012 - 22:01

Je n'avais pas vu ta question Wink

Que dire... J'ai vécu avec joie et beaucoup d'apaisement cette rencontre.

Pour ma part, je l'ai vécu en trois phases :

une première pleine de curiosité de rencontrer des gens que je ne connais pas et qui sont pourtant si proches, avec une grande facilité de conversation à bâtons rompus sur tout ou rien.

Une deuxième, un peu plus difficile, de se retrouver un peu perdu au milieu de tant de monde, et de ne pas obligatoirement trouver ma place - avec un petit souci personnel : beaucoup trop d'alcool Wink Léger malaise donc, mais assez vite estompé par ce que j’appellerais un climat de bienveillance générale.

Une troisième ensuite, la plus belle : un sentiment de communion. La soirée s'éclate en petits groupes, on se regroupe par affinités, et on rencontre vraiment l'autre. Une véritable communion s'installe petit à petit pour finir en discussions à la foi passionnées et sereines, profondes et légères, pleines d'humour et de confrontations sur nos histoires personnelles. C'était rare, apaisant, revigorant. Beau.

Partouze émotionnelle ? Oui, en partie, et effectivement l'altérité peut se noyer dans le jeu de la société inévitable à toute rencontre de groupe - jeu entre introvertis et extravertis, entre charismes plus ou moins prononcés. On se raccroche alors à ce que l'on sait faire habituellement dans un tel contexte : l'humour, la déconnade, les regards - mais les masques ne sont pas encore tombés.

Branlette intellectuelle ? Jamais, et je remercie tout le monde d'avoir fait en sorte que l'on y échappe. Bien au contraire, pas de branlette (ou si peu), pas d'intellectuallisme qui se répand comme de la confiture, qui englue, juste des gens qui se livrent, vraiment, sincèrement.

Il y a donc eu rencontre, ou plutôt une série de rencontre, en petits groupes, ou un à un. D'une intensité rarement vécue de mon côté. Assez proche finalement d'autres rencontres IRL que j'ai pu faire dans d'autres lieux, avec d'autres gens, avec une intensité peut-être supérieure.

Une impression générale : pour que ces rencontres soient réussies, il est important de sortir rapidement des schémas habituels - une vingtaine de personnes autour d'une table - qu'elles s'éclatent en petits groupes, changeants et tournants.

J'en retiens, comme je l'écrivais au début, la joie et l'apaisement d'avoir vraiment rencontré des gens riches, intéressants et incroyablement attachants. La force et la beauté des regards. Un partage emplis d'humour et de sérénité.

avatar
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 56
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum