Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Tichatla le Lun 18 Juin 2012 - 1:03

Bonsoir à tous et toutes sunny

Je m'interroge beaucoup sur : comment on vit, en étant adulte, d'apprendre qu'on est zébré?

Je suis en attente de résultats, j'ai passé les tests mercredi derniers, et ça m'angoisse .

Je me demande si le constat d'échec n'est pas énorme en cas de zébritude, dans les cas COMME MOI d'échecs scolaire cuisant . affraid


Tichatla
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 13/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par boule-d-ombre le Lun 18 Juin 2012 - 10:08

salut je n ai pas passe de test mais le jour ou j ai decouvert qui j etais a ete marquant d un cote un puzzle qui durait depuis des annees a ete complete et en meme temps un but que j avais depuis des annees devenait irrealisable . J etais tellement exite que je me rappelle m etre leve en criant oui et ensuite je me suis rappele ou j etais et de la reaction probable des autres gens (gros moment de solitude quoi)

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 798
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par pinsa le Lun 18 Juin 2012 - 11:00

De mon côté ça a été un soulagement, j'avais enfin une explication à un gros lot de questions qui me tannaient depuis 35 ans ! non je ne suis pas une extra-terrestre... juste un animal de la savane !!!

du coup je comprends ton angoisse... les dernières heures avant de savoir je disais à mon mari "mais si j'ai un bon gros 90 ou 105 un truc bien dans la norme ça viendra de quoi alors que je sois si bizarre???"

Ensuite, le soulagement c'est muté en excitation : que fait de tout ça ??? le partager? avec qui? les plus proches? mais pas tous? peur qu'ils me voient différentes? ça se gère, ceux qui m'ont toujours trouvé exotiques et qui sont très proches je peux leur dire "héhé tu peux le dire oui je suis bizarre mais je sais pourquoi!!! (nananèèèreuuu)" :d

Quelques années plus tard.... reconversion professionnelle faite, mais les explications ou LA raison ne soigne pas des plis pris pendant 35 ans, parfois un sentiment de culpabilité énoooorme (pourquoi je n'arrive pas à améliorer le monde?), un sentiment de gâchis (je devrais faire de grandes choses avec tout ça et je fais que du banal!), et puis aussi parfois l'envie de me débarrasser de ces rayures pour prendre la vie plus légèrement... ça ce sont les mauvais jours !

pinsa
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Lysange le Lun 18 Juin 2012 - 11:56

Soulagement. Beaucoup de soulagement... Et beaucoup de réponses, les causes de nombreuses souffrances et du gouffre dans lequel j'étais tombée. La clé en somme... L'aboutissement de plusieurs années de "mais pourquoi?" sans réponses. La fin d'une descente, et le début d'une remontée. Que je souhaite durable!

Quand on a tous les outils en main, on peut réussir, j'en suis convaincue! Smile

J'avais tellement peur que ce ne soit pas ça quand j'ai été passé le test, et à la fois ça me paraissait tellement évident que je ne pouvais pas avoir d'autre résultat!

Je ne vois plus les choses pareil maintenant. Je relativise beaucoup plus sur les autres et sur le monde.

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par pinsa le Lun 18 Juin 2012 - 12:04

je partage l'avis de lysa, la majorité du temps, les bons jours, le fait de savoir pourquoi on voit les choses différemment, pourquoi on ressent pas pareil permet de rendre indulgents sur le monde, de prendre du recul, on sait que c'est nous qui voyons différemment et pas le reste du monde qui est à secouer !!!

pinsa
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Invité le Lun 18 Juin 2012 - 13:23

Dans les premiers temps, ça m'a foutu un coup de fouet au moral, comme si j'avais appris qu'on m'avait doté d'un "superpouvoir" ou plutôt équipé d'un super-outil, à moi de m'amuser comme un petit fou avec. On a l'impression d'avoir un cerveau tout neuf. On sait pourquoi "tout ça", on s'autorise à être différent. Une espèce d'euphorie au cours de laquelle on serait même tenté de se laisser aller à de la revendication, voire à révéler la chose un peu au-delà de son cercle le plus hyperintime.
On trouve enfin un point solidement établi sur soi-même et, pour la première fois, positif. Que nul ne peut nous retirer. On se sent en droit d'être, comme jamais on n'avait osé le revendiquer. Enfin "je me sentais" - je généralise de trop.

Comme toutes les euphories ça ne dure pas. Le "et après ?", la terreur d'avoir accumulé les péchés d'orgueil, la culpabilité ("qu'est-ce que je fais de tout ça ? N'ai-je pas le devoir de faire quelque chose d'exceptionnel sans quoi j'aurai tout gâché et raté ma vie ?") arrivent vite. Mais il reste quand même un ancrage positif, valorisant, comme un socle qui empêche de redescendre dans certains tréfonds.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par zwetschke le Mar 19 Juin 2012 - 11:34

J'ai passé le test par hasard, parmi une multitude d'autres tests d'une analyse de potentiel en vue d'une reconversion professionnelle. Quand, une semaine plus tard, j'ai eu les résultats (jackpot, vous êtes officiellement une alien qui fonctionne trop vite, trop compliqué etc), j'en ai quasiment dansé sur la table. Mais pas parce que j'allais pouvoir me la jouer et dire aux autres qu'ils sont cons, juste parce que mon ex m'avait tant cassée, parce que je ne pouvais pas le comprendre et suivre son cheminement de pensée, parce qu'il a une vie intérieure si dense etc. Le pôôôôvre, avec ses 126 de QI. lol!

Après pendant une semaine je n'ai plus touché terre, et j'ai commencé à me renseigner sur la question. Au bout de 2 ans j'ai aussi trouvé le courage d'adhérer au groupe local Mensa, enfin convaincue que non, ils n'étaient pas des profs de fac et des prix Nobel déconnectés de la réalité qui allaient dévorer toute crue la désorientée professionnelle que je suis. C'était sympa.

Maintenant, quelques années plus tard, retour à la case départ. Le résultat de ce test n'a bien évidement rien résolu. Je suis toujours aussi mal dans ma peau, je ne sais toujours pas quoi faire au niveau professionnel, je suis à peu près toujours aussi décalée et asociale, et pour couronner le tout je suis revenue habiter chez mes parents cheers. Je me dis qu'il y a dû avoir une erreur dans la correction du test, parce que je me sens un potentiel énorme à ne rien faire ni atteindre de ma vie, et uniquement ca.

Désolée de mon message assez sombre, à ce qu'il paraît, il y a des gens chez qui ca change la vie. Et, même si tu n'obtiens pas LE sésame, ce n'est qu'un test et qu'un nombre mesurant la capacité du/de la testé(e) à répondre aux tests de QI. Ca te donnerait éventuellement des informations sur un potentiel. Après, c'est à toi de faire avec, et d'essayer de le réaliser si tu le peux/veux. Wink


Dernière édition par zwetschke le Mar 26 Juin 2012 - 14:45, édité 1 fois

zwetschke
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 68
Date d'inscription : 11/04/2012
Localisation : au pays des Bisounours assoiffés de sang

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par ♡Maïa le Mar 19 Juin 2012 - 14:11

Soulagement, légèreté... et un grand sentiment de gâchis oui. Pourtant, mes résultats scolaires sont restés corrects jusqu'au désastre universitaire... (enfin désastre, 1 module de génétique impossible à obtenir après 6 essais...). Ce ne sont pas tant les performances à l'école qui me sont revenues à l'esprit (vue que j'ai réussi à faire illusion) que tous ces moments où je n'ai pas été soutenue (voire empêchée) dans mes élans créatifs... Aujourd'hui j'ai l'impression d'être un oiseau à qui on aurait soigneusement rogné les ailes pour l'empêcher de nuire. Quand je dis rogner... c'est parce que j'ai peur que ce soir irréversible...
Mais pour finir sur une note positive, il est vrai que le fait de savoir soulage beaucoup au quotidien. Ça me permet de mieux me connaître, d'être plus indulgente avec les autres comme avec moi-même, plus sereine malgré tout...

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 21:00

En plusieurs temps ... ;-)
D'abord un indice ... puis de la colère ... puis trop de miroirs à intégrer et gérer sur ce forum ... fuite ... tout mettre derrière soi ... à quoi ça sert, ça change rien ... revoir ma vie ... n'y rien comprendre, surtout, ne pas arriver à comprendre que d'autres "fonctionnent" différemment ... voir des zébrures partout ... oser parler ... en ayant derrière soi l'assurance qu'on est pas fou grâce aux témoignages glanés ici et là ... des rencontres, me rendre compte que j'essayais de ne pas détourner a tête quand une ambulance passe dans la rue alors que je suis en train de prendre un verre avec des amis alors qu'aucuns ne semble l'avoir remarquée ... puis, boire un verre avec des gences de ce forum et me rendre compte que TOUS ont entendu l'ambulance et que ça donne lieu à un silence le temps qu'elle passe :-) ... mon dieu que d'énergie à m'empêcher de me boucher les oreilles le temps qu'elle passe (ça me rappelle les grands moments de solitude sur les quais de gare quand je ne peux m'empêcher de me boucher les oreilles, de fermer les yeux et d'avoir un mouvement de recul quand un train passe alors que le reste du quai continue paisiblement à mâcher son sandwich ou deviser gaiement au téléphone comme si rien ne s'était passé (gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ;-) ... l'annonce de ma zébritude officialisée par un tiers ... je l'ai vécue seule, terriblement seule si je n'avais eu ce forum !!! mais après, après l'annonce à mes amis proches, qui sont vraiment proches, qui peuvent entendre, qui ne jugent pas, qui y voient surtout que je me sens mieux dans ma peau et c'est tout ce qui compte pour eux :-) c'est surtout, une acceptation de moi-même, une compréhension plus fine et aiguisée de qui je suis, des mots sur les maux mais aussi sur les joies, sur la route, sur la culpabilité de ne pas être autre, une acceptation de ce que je donne et je reçois, une perception plus fine des murailles érigées pour se protéger, la conscience de l'énergie dépensée à se protéger et l'envie de mieux dépenser cette énergie, le droit d'être cet être cyclothymique, pas forcément fiable, la prise en compte du fonctionnement de l'autre, le puzzle qui s'ajuste, la pièce que l'on retrouve, le droit d'accorder son âme à la marche du monde car ma place dans ce monde je l'ai :-) que dire ... merci d'avoir lancé le sujet ... ;-)
Comprendre mieux ce que c'est qu'être scanneur, le droit d'avoir des tas de projets car c'est ce qui me fait vivre, et de ne pas tous les mener à leur terme :-)
Toute ma vie j'ai entendu "qui trop embrasse mal étreint" et toute ma vie je me suis sentie coupable de ne pas être capable de me conformer à un seul projet dans la vie, de ne pas être capable de "me fixer", d'être coupable d'être "une écorchée vive" capable de pleurer devant le journal télévisé car l'émotion est trop forte, coupable d'abandonner la télé, coupable d'être psychorigide et d'être habitée de l'envie de me battre contre les moulins à vent ... coupable de ne pas être de tous les combats ... toujours entre deux chaises, toujours capable de commencer, intéressée par tout ce que l'on me présente avec un minimum de passion, intransigeante et pourtant d'une immense capacité à adopter le point de vue de l'autre ....
Comment j'ai vécu l'annonce de ma zébritude (aussi peu représentatif et pourtant tellement symboliste que soit le choix du zèbre ;-) ???? D'abord comme un deuil, le deuil de voir mes proches aussi intéressés par la question que moi ... des mois plus tard ? comme partie intégrante de ma vie :-) ... la peur quand on m'a dit "ce sera toujours à vous de vous adapter aux autres" ... ça, ça m'a foutu les jetons, ça m'a mise en colère, ça m'a frotté l'occiput de la bagarre "ben merde alors, c'est ce que j'ai fait toute ma vie !!!" ... et je serais même jamais pensionnée de l'adaptation ???? ... maintenant c'est "asta la vista" "quelle chance j'ai d'en être consciente" "quelle chance j'ai de mieux comprendre" ... j'suis bolue, j'aurais pu ne jamais le savoir ... aujourd'hui, c'est important pour moi, je m'en fous d'en parler à d'autres, j'assume le "ce sera à vous de vous adapter" car aujourd'hui, je sais que je ne suis pas seule ........ oui, je plussoie à mogwaï ... je me sens plus sereine :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Bird le Mar 19 Juin 2012 - 21:28

pinsa a écrit:les bons jours, le fait de savoir pourquoi on voit les choses différemment, pourquoi on ressent pas pareil permet de rendre indulgents sur le monde, de prendre du recul, on sait que c'est nous qui voyons différemment et pas le reste du monde qui est à secouer !!!

Voilà !

(Mais on garde quand-même comme tout un chacun le droit de secouer aussi de temps en temps !)

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 21:42

a cela aussi ... ++++++++++++++ :-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par ORION le Mar 19 Juin 2012 - 23:12

@kasha : tant d'echo en moi ton témoignage....les larmes aux yeux....alors pas besoin de test pour savoir... il suffit de vous écouter.... et de ressentir ce que cela provoque... écho... écho...

ORION
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 29/06/2010
Age : 56
Localisation : Le Cannet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Phil le Jeu 4 Oct 2012 - 22:26

Merci pour ce sujet tout d'abord, il a l'immense mérite de souligner l'importance du "passage" entre l'avant et l'après test. C'est un moment assez incroyable finalement. Personnellement, je suis passé à la moulinette à la fin d'un premier et long parcours professionnel qui ne m'avait pas amené bien loin et qui se terminait en noeud de boudin ;-) Ce n'était pas ma faute, pas la leur non plus et cela m'a finalement obligé à comprendre ce qui clochait. Quelques livres ont cristallisé les questions que je me posais depuis toujours finalement. C'est assez drôle car je me suis très longtemps dis que mon principal drame c'était d'être doué sans savoir pour quelle activité... Passer de l'idée à l'action fut long et le test une petite torture même si la psy de cogitoz était adorable. Lors du rdv de debrief, je venais de recevoir ma lettre de séparation concertée avec mon employeur, un peu au bout du rouleau en terme d'estime de moi, perdu comme nous le sommes tous et toutes. Lorsqu'elle m'a souri en m'expliquant les résultats j'étais incrédule, pas très fier et puis je me suis mis lentement, tranquillement à pleurer sans bien comprendre ce qui m'arrivait. Un poids sur les épaules s'en allait. C'est étonnant car il y a une forme de fatalité, un peu du style "c'est comme cela, il faut apprendre à vivre avec et l'exploiter au mieux de vos envies et de vos capacités". Au final ce test ne m'a pas enlevé le doute mais m'a "complété", m'a permis de boucler une boucle importante qui fait que je ne me bat plus contre moi même. Et surtout je tente d'aider les autres zèbres lorsque j'en repère un ou une. Si colère il y a, je me dis que cette énergie, cette conviction doit nous servir pour protéger et aider. Et cela fait bcq de bien.

Phil
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 04/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par walden le Ven 7 Déc 2012 - 19:36

Vos témoignages me touchent beaucoup Phil et Kasha, J'ai eu mes résultats il y a deux jours, et sur le coup, je ne l'ai pas cru, j'ai creusé dans tous les sens pour infirmer.
Pourtant ma psy m'en parlait depuis plusieurs mois, et au fond ça me parlait, au fond peut-être que je savais que c'était vrai mais j'ai voulu passé le test pour être sûre qu'on ne se trompait pas, j'avais peur qu'on fasse fausse route sur l'origine de mes problèmes.
J'ai pleuré aussi à l'annonce des tests, je ne saurais comment l'expliquer mais sur le coup je me suis sentie extrêmement fatiguée moralement, un ras le bol de vivre, des complications du quotidien et ça en plus, un truc en plus à gérer émotionnellement, j'en ai pleuré toute l'après-midi, tout en essayant de me convaincre que mes résultats n'était pas assez bon pour confirmer le diagnostic.
Après discussion avec une amie dont les enfants sont EIP, je me suis apaisée. Je reste convaincu que cela ne change rien dans l'immédiat, je ne sais toujours pas quoi faire de ma vie, et je n'ai pas l'intention d'en parler à ma famille, peut-être à quelques amies que je pense comme moi et qui le comprendront peut-être, mais ça restera malheureusement mon secret, je n'aime pas les secrets.
Quoi qu'il en soit je reste seule et je suis contente de voir vos messages qui me ressemblent tellement que j'en reste bouche bée...

walden
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 06/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Esmeralda92 le Sam 5 Jan 2013 - 15:55

Merci pour vos témoignages qui me touchent, le mien est tout frais puisque j'ai eu confirmation... hier. Je m'en doutais depuis 1 an, grâce à ma thérapeute qui avait vu la douance chez moi, puis grâce aux livres (je les ai pratiquement tous lu sur le sujet en français, le livre révélation/électrochoc/coup de cœur restant évidemment pour moi le "TIPEH?"). De liste d’attente en liste d'attente, j'ai fini par me faire tester.

J'ai aussi versé des larmes lors de l'annonce de mon "très bon travail", et même avant de passer les test, rien qu'à l'écoute de mon parcours, la psychologue l'avait déjà confirmé pour elle-même. J'étais sonnée à l'annonce des résultats. Ma grande fatigue se relâchait (j'avais vécu plusieurs nuits d'insomnie avant de passer les tests).

Depuis ce moment je passe par un tourbillon d'émotions diverses et variées:
- Il y a le contentement, le soulagement
- et en même temps, le doute: et si j'avais été moins fatiguée, j'aurais peut-être eu un score supérieur? et si la psy s'était trompée dans son calcul ou m'avait favorisée?
- je ne tenais pas en place pendant une heure après le test, je n'arrivais pas à rentrer chez moi, il a fallu que je marche, marche, marche sans but. Une fois arrivée chez moi, j'ai craqué d'un coup, les larmes sont sorties et ça m'a soulagé d'une tension.
- un immense sentiment de solitude, la peur de ne plus être aimée, d'être isolée, stigmatisée, et un besoin presque frénétique d'appeler des amis très proches qui étaient déjà un peu au parfum, pour leur dire, pour me connecter à des personnes qui m'aiment; ils ont été supers, ont très bien réagi, chacun m'a dit un mot sympa, réconfortant ou encourageant. Il n'empêche que même après avoir raccroché, je me sentais encore seule, car au fond, cette histoire, c'est entre moi et moi. Quelques uns m'ont dit "C'est super!" et j'ai réagi en rectifiant, car pour moi, non, ce n'était pas du tout "super", c'est loin d'être "super" d'être surdouée!! La partie de l'iceberg qu'on ne voit pas représente une montagne de souffrance accumulée depuis des années dont les autres n'ont même pas un 1/10 d'idée...
- puis beaucoup de cogitations et d'angoisse (24h après, elle s'est un peu dissipée car j'ai pu parler avec une amie ce matin, mais j'ai passé une nuit blanche cette nuit). D'où vient cette angoisse? au fait d'avoir été notée, évaluée, ça m'a rappelé mes angoisses scolaires, j'ai eu les mêmes symptômes qu'il y a... 30 ans...
- de la tristesse: regard désabusé sur ma vie qui n'est vraiment pas à ce jour telle que je l'avais rêvée enfant, et la question: à quoi ça sert un QI élevé, si c'est pour ne pas être heureuse et avoir ce que l'on désire de plus cher (un couple, des enfants)?
- et puis peu à peu l'acceptation, l'intégration, la confiance qui revient, grâce aux retour aux gestes du quotidien, en prenant soin de soi... Voilà où j'en suis à J+1.

Esmeralda92
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 42
Localisation : ici et maintenant, du moins j'essaye...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Transcendance le Sam 5 Jan 2013 - 16:14

Pour ma part, la psy qui m'a fait passer le test n'a pas été au top. Je suis repartie au lycée, emplie de doute et muselée par une grosse phobie scolaire. Bref, ça n'a pas été génial.
Mais après coup, ça m'a permis d'ouvrir pas mal de portes et de mettre un mot sur ce qui m'était alors curieusement incompréhensible.
Il aura fallu du temps pour digérer cela. Du temps et de l'acceptation.
Le coming-out de la zébritude, ça aussi c'est une épreuve de force !

Transcendance
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 172
Date d'inscription : 19/03/2012
Age : 21
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Mrs D. le Ven 11 Jan 2013 - 18:02

Les résultats sont tombés pour moi le 21 décembre. La fin d'un monde en somme Wink
Que dire ? Il m'a fallu du temps pour digérer la nouvelle. Dans les premiers jours, dès l'annonce des résultats, c'est le soulagement qui a primé. D'abord parce que ma démarche auprès d'une psychologue se trouvait légitimée. Ensuite parce que mon parcours, dans ses sinuosités et ses souffrances diverses, se trouvait justifié lui aussi. Puis, il y a eu les questions, la remise en cause des résultats avant de finir par les accepter. Et par là même de se résoudre au caractère irrémédiable de la chose. Quelle différence avec une maladie au fond ? (pour le moment en tout cas)
Il y a donc du dépit, des craintes croissantes (alors qu'avant, il restait l'espoir de les dissiper un jour), comme celles que tu exprimes, Esmeralda. La peur d'une solitude constante, de l'exclusion, celle de se heurter toujours à l'incompréhension etc etc.
J'ai souhaité taire la chose bien sûr, sauf auprès de ma famille proche (6 personnes en tout). Il y a ceux qui ont compris, parce qu'ils pressentaient et puis les autres : ceux qui trouvent ça génial sans savoir ce que la "zébritude" recouvre de souffrances et enfin ceux qui restent indifférents, voire maladroits.
Bref. J'attends que tout cela se mue en positif et je ne doute pas qu'en y travaillant (hum) et en échangeant avec d'autres zèbres, la mutation s'opérera ! Smile

Mrs D.
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Ise le Ven 11 Jan 2013 - 18:39

Comme Pinsa, Lysa, MogWhy...
Tout ça me fait penser à un accouchement avec le blues juste après
Après 6 mois je me sens apaisée, en moi-même, je me laisse faire des choses comme chanter dans un magasin, prendre les voies de bus ou les sens interdits, avec "naturel"... tellement je suis gaffeuse. Mais j'en ris, je ne culpabilise plus.
Avec les autres... je suis dans la découverte, l'observation comme quand j'étais "petite" mais avant c'était pour sonder, savoir si j'avais fait ce qu'il fallait ; maintenant c'est pour constater les différences
Reste le sentiment de gâchis mais surmonté par le "j'aurais pu ne jamais le savoir", donc déjà pas si mal
La question du "que vais-je en faire" me turlupine et je ne vois rien se profiler à l'horizon. Peut-être simplement finir ma vie en accord avec moi-même, une heureuse de plus sur terre
J'ai la chance d'être suivie (après TS faut dire, le fameux blues) par une psychiatre qui me donne le temps de remonter de la dépression dans laquelle j'étais installée à mon insu depuis des années. Je ne travaille donc pas depuis plusieurs mois et j'avoue que je sens que j'ai encore besoin de temps (je dors entre 10 et 12 heures par nuit) avant de retrouver toutes mes forces et mon dynamisme physique.
Le moral ça va ... plutôt bien (JAFFAR !), malgré quelques chutes liées à mon environnement
Je reviens sur le test et l'attente des résultats. En fait dès que j'avais lu Je pense trop j'avais pris un RV pour un test, 2 mois plus tard. Ca ma permis de faire ma TS et de séjourner en HP jusqu'au fameux jour. Je n'étais pas inquiète du tout. Je voulais juste savoir qui j'étais. Si ça n'avait pas été ça j'aurais cherché autre chose. Quand ça a été oui, ben quand même contente !!!
Bonne chance à toi quel que soit le résultat, que tu ailles vers le bonheur est ce qui compte le plus

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par marine1982 le Mer 16 Jan 2013 - 21:44

Je l'ai vécu comme une simple confirmation. Ayant fait le test à 30 ans pour cause de tres forte suspicion de moi-même, je ne cherchais qu'un preuve, donc pas de choc. Au contraire, contente de ne pas m'être trompée sur mon cas, de voir que je m'auto-analyse tres bien. Le résultat ne changera pas ma vie étant donné que j'ai tjs bien vécu avec ça avant, ça continuera!

marine1982
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 45
Date d'inscription : 15/05/2012
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Aethos le Jeu 17 Jan 2013 - 11:16

L'ayant appris hier... je ne sais pas trop comment dire ce que je ressens encore...trop tôt.

Mais comme marine, mes suspicions étaient grandes et j'y allais plus pour une confirmation... en prenant le risque d'une infirmation...

Soulagé donc de pouvoir mettre une dimension un poil plus objective sur mes traits particuliers... et mes incompréhensions aussi.

Maintenant je sens déjà plusieurs sentiments poindre à la relecture de certains événements de ma vie et surtout une farouche envie de me battre contre une instrumentalisation personnelle de ce truc...

J'ai juste envie de continuer à m'améliorer pour moi, pour ceux que j'aime et à me laisser tenter des choses que je me croyais impossibles...

Wait and see... l'avenir est incertain mais j'ai un certain avenir ;-)

Aethos
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 718
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 36
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Esmeralda92 le Dim 20 Jan 2013 - 18:27

Aethos a écrit:J'ai juste envie de continuer à m'améliorer pour moi, pour ceux que j'aime et à me laisser tenter des choses que je me croyais impossibles...

C'est drôle, j'ai exactement le même ressenti!! ça m'a donné des ailes, un "laisser-passer" à être heureuse! J'ai le droit d'avoir, de faire et d'être tout ce qui me fait envie, tous mes rêves!!

Esmeralda92
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 42
Localisation : ici et maintenant, du moins j'essaye...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Fata Morgana le Dim 20 Jan 2013 - 19:15

Moi je me suis suicidé.
Puis revenu à la vie après une mort violente et un enterrement de ma vie de garçon, je me suis autorisé à revenir en me foutant complêtement du jugement des autres.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Deedee le Sam 16 Fév 2013 - 18:02

J'ai pleuré...

Deedee
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1692
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 39
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par nikoku74 le Dim 17 Fév 2013 - 15:39

je suis sorti d'un épais brouillard : j'ai compris pourquoi j'avais tant de mal dans ma vie professionnelle, mon rapport à la société...Depuis je ne cherche plus à faire comme tout le monde: j'ai intégré qu'il ne servira à rien de vouloir me conformer à la norme. Je n'ai pas beaucoup progressé dans ma relation aux autres (pour l'instant?) mais j'ai beaucoup progressé dans la première étape de ma quête du mieux être : la chasse de la culpabilité!

nikoku74
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1041
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 41
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Invité le Dim 17 Fév 2013 - 16:39

Ça ne m'a fait ni réchaud ni effroi, j'étais un gosse aussi insouciant que peut l'être un "zèbre" Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avez-vous vécu l'annonce officielle de votre zébritude ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:30


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum