Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Mer 6 Juin 2012 - 22:47

Bonjour à tous,

Jusqu'à aujourd'hui j'ignorais ce qu'étais un zèbre (hormis l'animal bien sûr!). Bon je m'étais déjà interrogé sur "l'intelligence" mais je ne me sens pas particulièrement "doué".
En fait, je me reconnais les descriptions de personnes hypersensibles, curieuses etc.

Bon, je ne sais pas trop par où commencer, du coup je vais essayer de faire ça chronologiquement et parler un peu de ce qui me fait penser que je pourrais être un zèbre.

Petit j'étais très curieux, mes parents (psy tous les 2), en étaient venu à me dire "Antoine, attention, maintenant tu n'as droit qu'a 3 questions alors choisi les bien!". Je cherchais à tout comprendre. Je faisais énormément de bêtises, on m'avait surnommé la tornade. Du genre, ouvrir le robinet de vidange d'une machine à laver, appuyer sur les boutons du congélateur à portée de main (mes parents ont tout retrouvé dégelé quelques jours plus tard). J'ignore si c'était pour vraiment faire une bêtise ou si c'était pour "voir ce que ça faisait". Je ne me souviens pas du tout de cette époque, mais à ce qu'on me rapporte j'étais vraiment infernal! Les jeunes filles qui devait me garder me racontaient qu'elle ne pouvait pas me laisser 5 minutes, mes parents n'osait plus sortir car je leur faisait honte alors qu'ils n'étaient pas laxistes.
A l'école j'étais plutôt mauvais, pas attentif, je faisais le guignol. Et j'ignore pourquoi, ça s'est estompé et je suis plutôt devenu un timide.
Ma mère dit que tout s'est estompé du jour où j'ai appris à lire, je lisais beaucoup. Je n'avais plus besoin d'appuyer sur le bouton pour savoir ce qu'il faisait, je pouvais le lire ou lire la notice. D'ailleurs j'ai toujours lu les notices, beaucoup de gens trouvent ça chiant, moi je trouve ça bien, ça permet de tout comprendre. Du coup je suis souvent le référent "technique" : "Antoine je comprends pas comment ça marche, tu peux m'expliquer?"
Après cette période de découverte de la lecture j'ai eu un goût prononcé pour les sciences, je raffolais de "c'est pas sorcier" et j'ai toujours apprécié les sciences en général.

Autre chose aussi, j'ignore si ça a un rapport, mais j'écris très mal et c'est depuis le jour où on m'a mis un stylo entre les mains. J'en ai toujours souffert, je me suis souvent fait gronder par les maitresses, on a tout essayé : changer de stylo, faire des lignes, arracher la page et recommencer 20 fois ... j'ai toujours mal écris!

Au collège j'étais plutôt timide, toujours bon dans les matières scientifiques sans exceller pour autant. Juste un peu au-dessus de la moyenne, les lettres étaient plutôt ma bête noire, sans être un cancre, je devais fournir plus d'effort pour avoir la moyenne. Sauf en physique où j'étais très bon, pourtant le prof était très mauvais pédagogue, un jour il m'a dit "Antoine, je vais te censurer, tu réponds trop vite et tes camarades n'ont pas le temps de réfléchir. Alors à partir de ce jour je ne veux plus que tu répondes." Et il était fréquent que dans la classe il posait une question et devant le silence des élèves largués "Bon, Antoine?" et hop je donnais la réponse. Il m'avait surnommé "Empereur Antoine".

Au lycée, c'était dans la même continuité qu'au collège, toujours meilleur dans les matières scientifiques que littéraire sans pour autant rejeter ces dernières. Dans le même temps je me suis passionné pour l'informatique, très vite j'étais meilleur que mes parents et mes profs. Je pense que c'est grâce à internet, j'avais la possibilité de me former, de beaucoup apprendre. Au final j'ai eu un Bac S avec un peu plus de 12 rien d'exceptionnel. J'appréciai beaucoup la philo même si j'avais de très mauvais résultats, sauf au bac où je m'étais régalé dans le sujet "peut-on tout démontrer?". J'avais décroché un 13 alors que j'avais plutôt des notes autour 5-6 sur les dissertations durant l'année.

Après le lycée j'ai poursuis mes études, iut puis école d'ingénieur, dans le domaine de l'informatique, réseaux et télécommunications. Je me suis régalé, mais comme au lycée, je ne brillais pas spécialement, mais j'aimais ce qu'on apprenait même les trucs compliqués. J'avais toujours cette soif d'apprendre. J'ai juste remarqué que sur la fin, j'avais du mal à suivre en cours, impossible de suivre un cours sans m'endormir. Même si je voulais rester éveillé je n'y arrivais pas, mes camarades étaient très étonné "mais c'est dingue, Antoine dort vraiment à tous les cours!". Et il m'arrivait d'être entre 2 et de me réveiller pour poser une question sur le sujet, ça permettait aussi d'éviter la curiosité des profs, ils devaient penser que je suivais! J'ai eu mon diplôme, je devais quand même pas mal travailler, donc je ne pense pas bénéficier de facilités particulières, sauf peut-être sur le fait que les dernières années j'avais beaucoup tendance à dormir en cours.

En parallèle je me suis intéressé à la photo et comme pour à peu près tout ce que j'entreprends, j'ai cherché à tout comprendre. Donc j'ai potassé des cours entiers de photos, certains très théoriques sur les lentilles pour comprendre le fonctionnement d'un appareil. Et pendant environ 4 ans j'ai fait beaucoup de photo, y compris en studio avec utilisation des flash. Mais j'ai l'impression que mon côté artistique a toujours été en retrait sur la technique. J'ai un peu l'impression de compenser mon manque d'artistique par de la technique. Puis j'ai arrêté, maintenant il est très rare que je sorte mon appareil photo.

Globalement, j'ai l'impression de toujours chercher à comprendre "pourquoi ça marche, comment ça marche?". J'émets des doutes sur tout ce qu'on me dit et préfère le vérifier par moi-même. Au fil de mes recherches je suis tombé sur Philippe Merieu et il appelle ça "l'exigence de vérité" et c'est vraiment ce ressenti que j'ai.

Après mes études d'ingénieur je me suis lancé dans la vie active, j'ai travaillé dans des sociétés de service. Donc j'effectue des missions d'environ 1 an chez des clients. Mais j'ai vraiment l'impression qu'on m'impose de "mal faire mon travail" sous les contraintes du système.
A côté de ça, j'ai fait une dépression, en partie à cause de mon travail. J'ai été arrêté pendant 2 mois et suivi un psy pendant un an. Globalement, ce que j'en ai compris, c'est que j'en étais arrivé là à cause d'un manque d'affirmation (d'où les problèmes de timidité avec les gens que je ne connais pas). De par mes lectures (parce que j'ai toujours cette envie de comprendre), j'ai remarqué que j'avais également une basse estime de moi (ce qui avait entrainé ma dépression), mais également que je suis ce que certains qualifient d'hypersensible. J'ai beaucoup d'empathie pour les autres, l'injustice me révolte et parfois m'attriste. Parfois j'ai peur de ce que peut devenir le monde (nucléaire etc.).
Depuis cette psychothérapie ça va beaucoup mieux. Mais c'est dernières années je me suis beaucoup interrogé sur moi-même. "Suis-je normal?" Est-ce normal qu'une personne de mon âge peut se retrouver à lire Descartes pour comprendre certaines choses? D'ailleurs je suis tombé sur Descartes en cherchant des informations sur le doute. J'avais remarqué que je passais mon temps à douter de tout pour mieux comprendre les choses et j'ai découverts que ça s'appelait "le doute cartésien". D'ailleurs ça me fait sourire de voir que je lis des trucs de philo alors qu'au lycée ce n'était vraiment pas mon fort.

Bref, du coup, je me questionne, pourquoi je cherche toujours à comprendre les choses? Pourquoi je vais pousser aussi loin pour les comprendre (exemple la photo, philo, psycho)? Pourquoi j'ai ce réflexe de douter de tout pour comprendre? Pourquoi j'apprécie beaucoup les conversations avec les "grands"? Ma mère me disait parfois que j'étais trop élitiste. Pourtant je fréquente des gens simple, j'ai de très bons amis qui sont sans diplômes, juste des gens bien et ça me suffit. Et presque c'est avec ceux-là que je me sens le plus à l'aise. D'ailleurs je dis rarement que je suis ingénieur pour éviter d'être jugé, je dis juste vaguement que je travaille dans les télécommunications.
Par moment j'aimerai être normal, ne pas chercher à comprendre les choses, arrêter de me poser des questions. Des fois je me dis que si j'étais plus bête je vivrais mieux. D'ailleurs souvent, je cache ce que je sais, je fais même mine de ne pas savoir, car j'ai remarqué que le fait de savoir pouvait me causer des problèmes. Donc souvent je me retiens, je garde en moi. Avant je ne supportais pas de voir les autres dires des choses erronées, je ne pouvais m'empêcher de les corriger, pour retrouver la vérité. Maintenant je laisse courir, je suis plus tranquille comme ça.

Mais j'ai pleins d'anecdotes où je me surprends à chercher à comprendre. Par exemple cet été je faisais de l'escalade avec un ami et je lui ai demandé qu'elle était la matière de la semelle de ses chaussons (du caoutchouc?). Et il m'a répondu "mais tu me demandes de ces trucs, j'en sais absolument rien" et avec du recul j'ai trouvé que ma question était vraiment bizarre. En soi, à quoi ça me servait de savoir en quoi étaient conçus ces chaussons? Et cette année je me suis mis pour de vrai à l'escalade et hop, je me suis lancé à lire des textes sur internet, les nœuds, les manipulations de corde et même des documents de kiné sur les blessures en escalade. Je pratique également l'équitation (ma grande passion) et là pareil, je lis beaucoup, quand j'ai besoin d'une information portant sur la santé du cheval bah j'ai du mal à croire les "on-dit" et je vais directement chercher l'info dans des livres voir dans des thèses vétérinaires!

Au final, je suis arrivé sur ce site, quand je suis tombé sur le livre "Trop intelligent pour être heureux", je ne l'ai pas encore lu, j'ai juste lu des critiques/résumé par ci par là. Et je me suis toujours demandé si mon mal être que je pouvais avoir venait pas du fait que j'étais trop intelligent? Trop sensible? Pourtant je ne m'estime pas meilleur que les autres, j'ai eu des résultats scolaires plutôt banals.

Vous en pensez quoi? Comment vous est venue l'idée d'être un "zèbre"?

Désolé ça fait un gros pavé!
Au plaisir de vous lire!


Dernière édition par gibus le Sam 25 Mai 2013 - 20:09, édité 2 fois

gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Waka le Mer 6 Juin 2012 - 23:17

Salut Antoine,

Comment vous est venue l'idée d'être un "zèbre"?
En tombant en librairie sur le livre que tu t'apprêtes à lire Wink
(comme beaucoup de gens ici, en fait)

C'est la période des nouveaux qui font de la grimpe en ce moment, c'est marrant ca, j'ai toujours pensé que l'escalade est un sport de zèbre (à cause du coté "dépassement de soi").

Bienvenue à toi!

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Cinna le Mer 6 Juin 2012 - 23:50

Salut Antoine et bienvenue!

C'est marrant je me disais la même chose Waka: cooooool encore un grimpeur! C'est la saison ou quoi?

Pareil pour moi, le bouquin + rencontre d'autres zèbres = évidence. (Jamais été testée pour ma part)

Bonne peut-être lecture, et à plus sur le forum!

Cinna
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 24/05/2012
Age : 29
Localisation : Lot et Garonne #TERREPROMISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Mar 21 Aoû 2012 - 20:33

Merci pour vos messages de bienvenue Smile

En ce moment je n'ai pas trop le moral, zèbre ou pas zèbre?
J'ai fait le pré-test mensa en ligne 28 réponses en 53minutes mais bon je m'y suis collé vers minuit et je faisais d'autres trucs en même temps, je pense que j'aurai pu mettre moins de temps.
Ensuite j'ai fait le test papier, au bout de 30 min j''avais répondu à tout sauf 3 questions (14,17 et 6). Au bout de 45min j'ai fini par trouver la 17 et 1H la 14. En fait j'alternais entre les questions. Et la 6 je n'ai pas réussi à trouver le mot, en revanche je suis sûr de mon coup pour toutes les autres réponses.

J'ai fini par prendre rdv avec mon psychiatre, mon dernier rdv datait de décembre, vu que ça allait mieux on avait arrêté. Et du coup je lui ai expliqué que j'avais lu pas mal de trucs à droite à gauche et que j'avais fini par tomber sur des articles sur la "surdouance". Il m'a dit qu'il avait effectivement noté que j'avais un sens de la logique assez développé mais qu'il ne savait pas si j'étais surdoué. Je lui ai parlé du livre TIPEH (que je n'ai toujours pas lu, mais j'ai acheté le livre de Cecile Bost), il m'a dit qu'il souscrivait à 100%, en gros l'intelligence nous pousse à chercher à avoir le contrôle sur tout et qu'en gros il y a 2 parties du cerveau qui sont frères ennemis. Je ne m'en souviens plus très bien, mais il m'a parlé du système para-sympathique, de la serotonine. Grossièrement, l'intelligence va agir sur une partie du cerveau qui va nous faire beaucoup cogiter et inhiber une autre partie qui permet le relâchement et l'apaisement. Puis, il est très branché sophrologie, zen qui permet de reconnecter le cerveau avec le corps et faciliter la sécrétion de sérotonine. Bref, j'étais plutôt content de ce rdv, je craignais qu'il rejette totalement l'idée et il ne l'a pas rejeté mais ne m'a pas poussé à aller plus loin.

Et puis j'ai fini par me décider d'en parler à ma mère malgré les déconvenues qu'ont pu avoir d'autres zèbres qui en ont parlé à leurs proches. Mais ma mère est psy, je me suis dit que peut être ça ferait tilt, et en fait pas du tout. Je lui ai présenté la liste des "caractéristiques" des zèbres sur le wiki en cachant le haut où ça parle de surdouance. Je lui ai demandé de le lire et de repérer s'il y a des traits qui me correspondent. Elle me dit qu'effectivement je corresponds à pas mal de caractéristiques. Quand j'ai dévoilé le haut de la page elle a limite rigolé Sad "Ah tu penses que t'es surdoué, ah ben peut être, oui mais enfin bon, t'es rentré à l'école à 3 ans tu ne parlais pas, t'avais pas de grosses facilités à l'école, je pense qu'il y a beaucoup de points qui correspondent à la personnalité et non l'intelligence. Ça me fait penser un peu à ton père (décédé mais je suis sûr qu'il était zèbre) un peu asocial, quand tu étais petit et qu'on faisait des gouter anniversaire au bout d'une heure je retrouvais tes copains d'un côté et toi de l'autre dans ta chambre parce que ça te gonflait etc...". Ça m'a vraiment miné Sad

Du coup je suis paumé, j'ai peur de passer le test, je n'ai pas l'impression de briller particulièrement, ma mère a peut-être raison? Depuis l'explication du psy avec la sérotonine je me demande si la solution ne serait pas à base d'endorphine et sérotonine à l'aide d'anti-dépresseurs et anxiolytiques. Pour stopper un peu la machine et être normal, vivre comme les autres ...


Dernière édition par gibus le Lun 3 Sep 2012 - 16:16, édité 1 fois

gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Mar 21 Aoû 2012 - 20:35


gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Waka le Mar 21 Aoû 2012 - 20:41

Les parents (sens large) ne sont jamais les mieux placés pour juger de ce genre de truc. La réponse de ta mère est classique.

Le fait de n'avoir pas brillé à l'école n'est définitivement pas un critère, quoiqu'il en soit.

Il y en a ici qui ont eu la même réaction de la part de leur mère, même test à l'appui...

Donc, ne t'arrête pas à son avis, psy ou pas.

Continues de creuser.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Invité le Mar 21 Aoû 2012 - 21:13

Ouep creuse creuse. Ta façon de t'exprimer, de te présenter est très sensible. Va chercher. Pas auprès de tes proches... Ca peut sembler paradoxal mais c'est une des pires choses qu'on puisse faire. Les témoignages ici et là, comme tu les as apparemment lu, le confirment, la plupart du temps, hélas... Après tu reviendras vers eux.
Ton psy a l'air ouvert. Saisis la main. C'est pas toujours le cas. Loin de là...
Bref, bienvenu et bon courage !!

Lâche rien.

Ah et PS : Peu importe que tu sois Z ou pas au final... Y a bien d'autres choses... Mais ta dernière phrase.

"Pour stopper un peu la machine et être normal, vivre comme les autres ..."


Ca c'est pas possible hein. De nombreuses personnes te le confirmeront ici. C'est même dangereux. Alors oublie... Passe à la suite...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Invité le Mar 21 Aoû 2012 - 21:47

coucou de bienvenue
ton pseudo est tres sympa,j'adorais ti'gibus et je raffole des dragibus(les noirs surtout)..
comme conseillé plus haut,je pense egalement que la reaction de ta mere ne doit pas te faire changer de route car de toutes manieres,si tu ne vas pas au bout,je en suis pas sure que tu arretes d'y penser pour autant...si?
c'est souvent un peu plus difficile de creuser en soi que de creuser la theorie de l'escalade ou de l'equitation..c'est plus dur parce que c'est plus risqué,y'a la peur,le doute,tous ces trucs insupportables et fluctuants,l'enjeu est sacrement plus important...tout ça est normal,la peur est normale,je ne connais que tres tres peu d'adultes ayant passer ces tests sans apprehension quelque soit,et perso,tellement sure de moi en exam,j'avais l'impression de me désintégrée,avant,pendant et apres,d'imploser emotionnellement....ensuite on trouve les clefs,les trucs à nous qui nous font etre plus apaisé
ton psy te soutient(il ne veut peut etre pas t'influencer ni te brusquer à passer les tests,mais tu peux le faire en dehors de lui)et vrai que tout ce qui tend à reconnecter la tete au corps est souvent une bonne maniere de trouver un equilibre...
et avoir la vie des autres...c'est pas possible..tu auras ta propre vie,et peut etre meme que d'ici quelques temps,meme si tout n'est pas rose(parce que hé hop la vie n'est pas un long fleuve tranquile,ça se saurait ..ou sinon: pourquoi on m'a pas mise au courant et filé le mode d'emploi tout bien lisse!!!????!!!! What a Face ),tu ne donneras ton existence pour celle de personne d'autre,c'est tout ce que je te souhaite sunny
bon courage à toi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Ελπίδα le Mar 21 Aoû 2012 - 22:57

Bienvenu Gibus cheers
on est nombreux à avoir essayé d'être "normal",
ça marche pas...
autant directement travailler à essayer d'être soi-même



Spoiler:
amis gibus ami gibus lève ton verre
et surtout ne le renverse pas
et porte-le au frontibus, au mentibus, au ventribus, au sexibus
et glou et glou et glou

il est des noooooootre, il a bu son verre commeuuu les autreeeeeeus


Ελπίδα
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 394
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 41
Localisation : Hérault

http://lamoni.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Mairon le Mer 22 Aoû 2012 - 1:24

Je faisais énormément de bêtises, on m'avait surnommé la tornade.

Point commun !
Petit, j'étais très dissipé ; j'étais la "tornade blonde", et je crois que mes parents ont un jour pensé à me tenir en laisse... J'étais notamment très direct, du genre "pourquoi ce monsieur dans le bus est-il si gros ?" ou bien "arg, ce chien a un visage tellement laid !". Ensuite, je me suis très rapidement calmé. Il y a eu la lecture. Je dis aussi, à moitié plaisantin, que c'est l'effet d'une électrocution que j'ai eu vers 6 ans.

Autre chose aussi, j'ignore si ça a un rapport, mais j'écris très mal et c'est depuis le jour où on m'a mis un stylo entre les mains.

Je ne sais pas en ce qui concerne les zèbres, mais en tout cas la dysgraphie est un trait bien référencé dans le syndrome d'Asperger (sans oublier que c'est un des éléments constituants de la dyspraxie). Tu as d'autres problèmes, du genre coordination (rattrapper une balle), maladresse ?

Vous en pensez quoi?

En lisant ta présentation, je me dis qu'en effet tu devrais te tourner vers la littérature sur l'hypersensibilité. Tu me sembles avoir une grande curiosité intellectuelle, ce qui est très bien, même s'il faut effectivement savoir la contrôler. Si je comprends bien, scolairement, tu as été dans la norme, et, dans le supérieur, dans le bon lot Wink . J'ai l'impression que tu as un problème avec ton entourage, qui considère peut-être d'un mauvais oeil ton envie de savoir... Je n'ai malheureusement pas de conseil à te donner, mais en tout cas, vouloir approfondir ses connaissances, faire de la philosophie, ce n'est pas élitiste. Il ne faut pas que tu te sentes bridé par le regard ou le jugement, supposés ou réels, des autres, c'est plutôt eux qui ont un problème sur ce plan que toi. Le risque potentiel, c'est de ne pas être suffisamment stimulé, de t'ennuyer et de déprimer, si tu n'es pas assez stimulé intellectuellement, si tu te forces à ne pas aller en profondeur comme tu voudrais le faire.

quand tu étais petit et qu'on fesait des gouter anniversaire au bout d'une heure je retrouvais tes copains d'un coté et toi de l'autre dans ta chambre parce que ça te gonflait etc etc

C'est assez méchant de la part de ta mère de te présenter cela comme un élément négatif ou un défaut. Je sais par expérience que les gens ne reconnaissent pas ou ne tiennent pas en compte l'introversion (souvent confondue, à tort, avec la timidité). Ce désintérêt dans l'enfance pour ce genre de choses peut être causé également par l'absence d'intérêts communs, par une différence assez marquée par rapport aux autres enfants du même âge. Ce sont des éléments à prendre en compte, et tu peux peut-être aussi réfléchir à la nature de ta timidité. Ce genre de choses est assez fréquent chez les gens ressemblant au profil des Aspie, parmi lesquels doivent se trouver des zèbres, et c'est commun chez les gens "différents" au sens large.

Personnellement, je suppose que te questionner toi-même, faire de l'introspection, au regard de ce que tu peux lire au sujet de tous ces éléments ("zébritude", intelligence, nature de ton tempérament, et différences). Je suis sûr que tu en profiteras. Il y a pas mal de gens qui se retrouvent dans certaines caractéristiques de ces diverses "différences" par rapport à la normalité, et qui comprennent plein de choses en lisant à leur sujet. Il est sans doute préférable, à mon avis, de partir vers cette direction. Il est important que tu puisses te connaître, t'accepter, et ne pas te laisser brider. Zèbre ou pas zèbre ? C'est toi qui importe avant tout, ton bien-être, ton équilibre. Il est sans doute déjà préférable d'être dans la perspective de "zèbre ou pas zèbre" que de "surdoué ou pas surdoué", et de ne pas s'embarquer dans des espérances en ce qui concerne l'intelligence ou le QI, à moins d'avoir la certitude d'avoir été vraiment sous-stimulé et mis en position d'échec durant sa scolarité. Nous héritons tous de capacités différentes et rêvons plus ou moins secrètement de les découvrir plus importantes que nous estimions qu'elles l'étaient : telle peut être la dérive de ce type d'interrogation, qui est le plus souvent suivi par une déception qui ne devrait en fait pas avoir lieu Wink .
On ne rappellera jamais assez la valeur du Γνῶθι σεαυτόν des anciens Grecs, du "connais-toi toi-même" ! Wink

Partant, tu comprendras que j'approuve à 100% ce qui a été écrit plus haut :

Ah et PS : Peu importe que tu sois Z ou pas au final... Y a bien d'autres choses... Mais ta dernière phrase.

"Pour stopper un peu la machine et être normal, vivre comme les autres ..."

Ca c'est pas possible hein. De nombreuses personnes te le confirmeront ici. C'est même dangereux. Alors oublie... Passe à la suite...

Mairon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 20/08/2012
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Mer 22 Aoû 2012 - 7:55

Merci ça me touche Smile


Mairon a écrit:
Je ne sais pas en ce qui concerne les zèbres, mais en tout cas la dysgraphie est un trait bien référencé dans le syndrome d'Asperger (sans oublier que c'est un des éléments constituants de la dyspraxie). Tu as d'autres problèmes, du genre coordination (rattrapper une balle), maladresse ?

Non j'ai juste un problème de dysgraphie, coté coordination tout allait très bien.


gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Ln_3 le Jeu 23 Aoû 2012 - 11:57

Bienvenue, Gibus !
J'aurais tendance à dire que si tu te poses la question c'est que tu as déjà la réponse. Apres, pour mon cas personnel, je n'y ai vraiment cru qu'en ayant le bilan sous les yeux, et ça a été un sacré soulagement...

Sache aussi (on te l'a peut être déjà dit, je n'ai lu les réponses à ton post qu'en survol Wink )que la prise d'un traitement peut altérer les résultats.
S'il existe un spécialiste de la précocité vers chez toi, ça reste préférable du coup...

Cela dit, j'ai découvert avec beaucoup de plaisir la chanson que tu as postée. je vais me renseigner sur ce groupe dès que possible cheers

Ln_3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 467
Date d'inscription : 26/07/2012
Age : 31
Localisation : Antibes

http://myspanique.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Invité le Jeu 23 Aoû 2012 - 12:17

ah ouaisss j'adore HK !!! J'avais zappé, moi aussi je survole Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Jeu 23 Aoû 2012 - 12:20

cheers
Pour la musique, c'est un groupe super sympa qui fait de la musique plutôt engagée. Ils sont connu pour le morceau "On lache rien" Wink

gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Harpo le Jeu 23 Aoû 2012 - 12:21

Hello Gibus, cela a été un grand plaisir de lire tes pavés.
Alors Z ou pas, va savoir, mais tout ce que tu dis y ressemble furieusement.

Je n'ai pas l'impression d'avoir la soif de savoir dont tu parles, par contre je partage le doute avec toi. Tu peux lire toute la littérature concernant la surdouance et/ou l'hypersensibilité, je te conseillerai surtout de participer à une rencontre, de discuter avec des gens.

gibus a écrit:
Après mes études d'ingénieur je me suis lancé dans la vie active, j'ai travaillé dans des sociétés de service. Donc j'effectue des missions d'environ 1 an chez des clients. Mais j'ai vraiment l'impression qu'on m'impose de "mal faire mon travail" sous les contraintes du système.

Pfffff... Insupportable ça, c'est une des raisons principales pour laquelle je me suis mis à mon compte : ne plus dépendre des autres, ou d'un système. Mais bon, ce dernier est toujours là Wink

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Jeu 23 Aoû 2012 - 16:16

Je viens de lire ce document, il est vraiment génial, je me retrouve dedans encore une fois, pas sur tout bien sûr sinon ça serait trop facile. Je vous partage le lien : http://www.le-cheval-a-rayures.fr/wp-content/uploads/2012/08/Les_eleves_intellectuellement_precoces_guide_974.pdf

gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par jamo le Jeu 23 Aoû 2012 - 16:34

Bienvenue Gibus

Effectivement, continue de creuser ! Tu sembles aller dans la bonne direction !

Personnellement, c'est uniquement lorsque j'étais à la moitié du test WAIS chez la psy et que j'enchainais les exercices que je me suis dit qu'il y avait peut être moyen ... et puis à la lecture des résultats j'ai réellement compris que j'étais tout rayé !

Mais si j'étais là dans son bureau, c'était pas un hasard ^^ j'avais lu plein de trucs sur les HQI (livres et sites internet), fait les tests Mensa et d'autres tests de QI, ... J'avais "juste besoin d'une validation", et je l'ai eu par la psy.

jamo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 13/08/2012
Age : 39
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Goldfish le Dim 2 Sep 2012 - 18:20

Coucou Gibus,

J'ai lu ta grande présentation tout en entier et je m'y suis complètement retrouvée... Ce qui ne répondra pas forcément à ta question, puisque je ne suis pas détectée. Enfin, si. Enfin... Justement: Je me pose des questions depuis quelques jours car une amie m'a mise sur la voie et j'ai donc acheté L'Adulte Surdoué, où je me suis reconnue.
Je parle de mes doutes à ma mère il y a quelques jours, je lui demande si j'ai été testée petite puisque j'avais sauté une classe.
Elle: "Oui, t'as passé des tests"
Moi: "Ah bon?! On a les résultats?"
Elle: "Non je les ai jamais eus"
- "Ah bon?! Mais où est-ce que j'ai passé ces tests?"
- "Avec un pédopsy ..."
-"Quoi?!"
-"Non, non, avec un prof spécialisé là dedans ..."
-"Ok ... Mais comment vous avez décidé de me faire sauter une classe si t'as jamais eu les résultats?"

Suit une tentative de noyade de poisson dans l'eau quand je lui explique que j'aimerais savoir, parce que ça peut expliquer plein de points gênants de ma personnalité.

Bref, ce que je veux dire par là, c'est que les parents ne sont pas forcément objectifs. Même (ou surtout?) s'ils sont psys.
J'ai eu exactement le même parcours que toi, l'envie de toujours savoir comment ça fonctionne, démonter des trucs, dévorer les Sciences & Avenir, vérifier toujours les choses par moi-même; etc. Ce qui est dommage de mon côté, c'est qu'après mon Bac S j'ai abandonné tout ça pour 5 ans de commerce, suite à un QCM d'orientation bâclé :s
Et du coup, je crois que j'ai vraiment endormi les capacités que j'avais, contrairement à toi. Je t'envie: c'est génial d'avoir encore cette soif et cette capacité d'apprendre! Profites-en, et n'essaie surtout pas de devenir normal, surtout pas avec des medocs!
Si tu en ressens le besoin, passe le test pour en avoir le coeur net et discutes en avec un psy. ça t'aidera peut-être à voir quels aspects de ta douance te gênent, sont un frein à ta sociabilité peut-être, mais en tout cas, même si c'était possible, ce serait trop dommage que tu décides d'abandonner tes capacités exceptionnelles!!

PS: Je n'avais pas pensé que l'escalade pouvait être un sport de zèbre (pas pratique anatomiquement parlant Razz), mais je grimpe aussi! Smile

Goldfish
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 02/09/2012
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Dim 2 Sep 2012 - 20:33

Oooh ton post me touche!
Merci

Pfiou Science et Avenir, une année on était en vacances chez des amis, le mari était prof de math et abonné à S&A. J'avais ADORÉ!
Pour tes capacités, elles sont peut-être endormies mais n'ont pas disparues, je suis sûr que si t'achètes un numéro de S&A hop ça repartira! D’ailleurs si t’es motivé pour refaire des études plus techniques, la double compétence commerciale + technique ça plait beaucoup aux entreprises.

Du coup tu m'as remotivé pour que j'aille voir un psy dans le domaine.

Pour la grimpe, j'aime bien ça, hier je suis allé grimper dehors, j'ai pris de sacré décharges d'adrénaline. Un plomb pendant la voie de chauffe, j'étais bien arrivé au deuxième point mais incapable de clipper et vlan! Je me suis à moitié retourné, la tête en bas. Pour le coup ça m'a réveillé. J'y suis retourné en moulinette : easy et puis finalement en tête, grosse monté d'adrénaline "Mais quel con pourquoi t'a voulu y retourner!" Mais je l'ai sorti! Cool
J'ai acheté le livre de Cécile Bost "Différence et souffrance de l'adulte surdoué" et en le feuilletant je suis tombé sur un passage où elle dit que les zèbres aiment les sports à sensation. C'est vrai que j'ai toujours été un peu casse-cou. Petit je grimpais aux arbres, jusqu’à la cime, là où ça bouge beaucoup avec le vent! Avec du recul je me demande comment mes parents arrivaient à supporter ça, ils avaient dû finir par se résigner!


gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gwennhadu le Mer 17 Oct 2012 - 14:43

Salut Gibus j'atterris sur ton fil de presentation suite a tes post ecrits sur celui de l'équitation. Moi non plus je ne suis pas testé mais j'y songe. Ca ne fait que peut de temps que je me suis interressé (et par le plus grd des hasard en tombant sur "l'adulte surdoué" de de Kermadec) au sujet de la surdouance.

TIPEH et "difference et souffrance de l'adultes surdoués "(que j'ai fini de lire hier soir) sont tres interessant à lire. J'ai préferré celui de Bost car il met bien en evidence que la surdouance est un etat de fonctionnement du cerveau qui s'exprimera de facon bien differente d'un individus à un autre. Alors que TIPEH parle plus globalement des surdoués en mal etre qui vont consulter et peut donner le cafard. Surtout que je n'avais pas bien saisie dans le livre de Jeanne qu'on est pas obligé de se retrouver dans toutes les caracteristiques des surdoué pour en etre un car les intelligences sont multiples.

Pour ce qui concerne m'a mère que j'ai croisé il y a peu de temps (on ne se parle plus trop avec mes parents car nos divergence sur la vision de la vie sont trop grde) et je lui ai parlé de la surdouance car eux me conseillaient de consulter pour un trouble bipolaire (bandes de cons) et elle me repond qu'elle y avait deja songé (a ce que je sois surdoué (j'aime pas ce terme)). Donc pleins d'espoirs que notre relation s'améliore je l'invite à lire "l'adulte surdoué" mais elle m'a dit que ce genre de lecture ne l'interesse pas. AIE!!!

Tout ca pour te dire que je pense qu'effectivement nos parents n'ont pas trop envie de le savoir. Est ce par peur de se dire merde on étaient passé à coté de la raison de son mal être?? Le risque de se sentir coupable de ne pas avoir preter attention a son enfant (d'autant plus pour toi si ta mère est psy et que c'est son métier de repérrer la cause des mal être d'où elle se verrai coupable d'une faute professionnelle et en plus envers son propre fils).

Allez à plus!

gwennhadu
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 09/10/2012
Age : 33
Localisation : Brest meum'

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Mar 23 Oct 2012 - 23:01

Allez ce soir je vous partage quelques vidéo d'un groupe que j'affectionne particulièrement :



Ce sont deux reprises de Pierre Perret Wink

gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par gibus le Sam 25 Mai 2013 - 18:57

Quasiment un an après mon premier post, j'ai fini par me décider à passer les tests.
Ca m'a pris du temps, au début j'avais peur du résultat. Si c'était pas ça, qu'est-ce que c'était? Etais-je fou? Si c'était ça, est-ce que ça ne serait pas pire? Est-ce que je vais passer ma vie à changer de travail? A me poser des questions?
Petit à petit j'ai réussi à diminuer l'importance du test, pas trop quand même sinon j'allais finir par ne pas le passer!

Et puis ça me dérangeait de parler surdouance, d'aller à des cafés zébré sans le savoir. J'avais l'impression qu'il y avait comme un problème narcissique, "si ça se trouve je vais à des cafés zébré pour flatter inconsciemment mon égo". Quand je parlais surdouance je disait assez vite "bon euh, moi je sais pas encore, je suis pas testé, je réfléchis hein". J'avais peur de passer pour un imposteur.

Puis le temps a fait son œuvre, j'ai eu des discussions très riches avec des zèbres et j'ai fini par me décider.

Bon maintenant, what else?

gibus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 122
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suis-je des vôtres? -> J'ai des rayures!

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum