je suis un gros ours polaire

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 19:44

Après tout ça est encore super récent, tu as peut être besoin de te poser un peu et de prendre du recul sur tout ça.
C'est dommage de rejeter ce qu'elle te dit en bloc, même si tu as évidemment le droit d'en discuter et de contester.
Mais bon ça semble quand même positif dans l'ensemble, et ça peut peut être te donner des clefs (et pourtant je ne suis pas fan du concept de surdoué Wink ) - même si ça ne te définira pas complètement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Mar 5 Nov 2013 - 19:50

oui... je sais pas par où aller... mais je finirai bien par trouver...(ça devient long cependant xD)
j'avais rêvé de ça en plus... la nuit d'avant, j'ai rêvé que je revenais de vacances avec ma soeur qui conduisait une voiture rouge (elle a 15ans) toute décolorée et ne possédant pas de changement de vitesse... je crois que c'était bloqué sur une seule vitesse... on est arrivées chez ma psy en voiture et elle "m'a dit" que j'avais 124... comme quoi xD
comme d'habitude... on a le choix... de tout arrêter ou de se démener pour être heureux... mais c'est LOUCHE de se démener sans cesse pour être heureux!
conclusion: la manière est erronée...
bon... déjà, je vais avancer. Je vais commencer par lister mes caractéristiques déjà pour m'y retrouver un peu... en essayant d'être objective. Puis, mes buts et ce qui me fait vibrer.

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 19:53

Héhé ^^  ça va, tu ne m'as pas l'air en retard pour trouver ton bonheur.
A 21 ans, tu cherches déjà avec pas mal d'enthousiasme, perso ça me semble sur la bonne voie.

Et tu ne me sembles vraiment pas stupide Wink
J'irais même jusqu'à dire que tu me sembles intelligente Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Mar 5 Nov 2013 - 20:06

Very Happy c'est de l'acharnement thérapeutique xD
merci...
(après, je pourrai analyser le positionnement et les disparités entre + et -)
y a pas de but, s'en créer un, c'est vivre dans une illusion...

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par Invité le Mar 5 Nov 2013 - 20:29

La vida es un sueno.

Je maintiends tous ce que je t ai dis.
Et tu n es pas idiote; ho que non!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par Invité le Mer 6 Nov 2013 - 0:22

Le plus important n'est pas ce que tu es mais ce que tu as choisis d'être.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Jeu 14 Nov 2013 - 21:48

*Tu ne dois pas essayer de plier la cuiller car c'est impossible. Tu dois te concentrer pour faire éclater la vérité.
Quelle vérité?
La cuiller n'existe pas. Et là, tu sauras que la seule chose que tu peux plier, c'est ton reflet.
*Et c'est là que je dis "mh mh mais..." et vous me dites?
Mais quoi?
Mais la chose que je m'apprête à vous dire, vous la connaissez déjà depuis le début.
Je ne suis pas l'élu.
Je suis désolée... vous avez le pouvoir mais... on dirait que vous attendez quelque chose... votre prochaine vie peut-être?
Matrix

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par CarpeDiem le Jeu 14 Nov 2013 - 22:12

une(Gondwana) a écrit:elle, elle dit que oui... que si on l'avait refait direct j'aurais pu avoir plus...que je pleurais, que je voyais rien à ma feuille et que j'avais pas confiance... mais non. Je peux pas. Je suis bête et c'est tout.
edit: je sais plus qui je suis... est-ce que je l'ai déjà su? Qu'est-ce que c'est, "savoir qui on est" à un niveau possible? (je vous fais grâce de la suite)
je suis tiraillée... selon le test, je suis hp (indice>130, hétérogène)mais j'arrive pas à me dire que ça suffit... même si ça colle... je me sens nulle mais nulle!
J'ai l'impression d'avoir tellement changé pour sociabiliser... de m'être freiné... et en même temps, je me trouve conne depuis toujours... je ne peux pas être intelligente...
désolée pour le manque de précision flagrant de ce post mais ça vient ainsi... j sais bien qu'on peut ergoter sur chaque mot... mais j'ai pas le coeur à ça... c'est nul et c'est tout.
Qu'est-ce que je vais faire de ma vie...
est-ce que j'aime ce que je fais? Si je me le demande, c'est déjà mal barré... est-ce que c'est en réaction aux remarques? Pourtant, y a des positives... mais celles-là, elles me font tellement plaisir sur le moment que je me sens totalement euphorique et par après, je n'arrive pas à les intégrer... ça peut pas être moi qui récolte des compliments...
j'ai l'impression que le test, il passe vraiment à côté de ce dans quoi je performe... que ça ne le mesure pas...
et pourquoi ce putain de décalage si ça n'était pas vrai...et puis, est-ce que j'ai le droit de discuter ce que la psy a dit? Non, j'ai décidé que je ne serais pas hp parce que j'ai pas 130 de global xD c'est ridicule, oui...tout est ridicule...
Je me sens exactement comme toi avec un "diagnostique" écartant formellement le HP donc... Que dire?
J'ai quand même un ICV qui, effectivement, explique le décalage (mais bon...).
Le sentiment de nullité dont tu parles, il me transperce aussi... Comment es-tu perçue dans ta famille, par les gens en général (précisément), par tes ami(e)s? Et quel est ton rapport à ta famille, tes parents en particulier?
Comment se passe le quotidien? As-tu le sentiment d'être "sans arrêt" incomprise par exemple?
En tout cas, sans parler de HP, tu manques ( et je me permets de te le dire car ça me concerne aussi) cruellement de confiance en toi, alors, oui, il y a des causes, il y a des ceci et des cela... Au fond, peut-être que le plus important est, à un moment donné, de se donner la permission de croire en soi, d'avancer en ce sens...? (c 'est purement hypothétique... je suis dans la même galère)



CarpeDiem
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 895
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Jeu 14 Nov 2013 - 22:25

coucou ^^
ça fait mal... je comprends...
euh..; dans ma famille et selon mon prisme,
j'ai l'impression qu'on ne me connait pas... ma soeur et ma grand-mère doivent me connaitre mieux que mes parents. J'ai l'impression qu'on veut de moi quelque chose que je ne suis pas. Qu'ils sont à fond dans la "réalité"... mais pourtant, qu'est-ce que le réel Smile
j'ai besoin de m'envoler moi... d'explorer un minimum de ce que mes pensées survolent...pas d'avoir un boulot pour bouffer et point
parce qu'on doit donner un sens à sa vie. Je suis incapable de vivre toute une vie en explorant rien. Merde quoi... on a un terrain de jeu immense^^
j'avais préparé un petit résumé de ce qu'on pense de moi en général et de ce que moi je pense de moi... j vais le coller ici

je crois qu'essayer d'être perçu d'une certaine manière en ayant pas conscience de comment les autres veulent percevoir est voué à l'échec...cfr.moi xD
--> comment on me perçoit(cfr. des choses que j'ai entendues sur moi et non supposées): incompétente socialement en général, décalée mais gentille et généreuse, hypersensible, pleurnicheuse, arrogante(ça c'est quand je repère une "injustice"), timide maladive, idiote, naïve, faible, "pute", "essaye d'être acceptée mais se rend encore plus étrange en faisant ça", "joue à l'idiote mais ne l'est pas(nouveau)", paresseuse, "bizarre" sans pouvoir expliquer, parfois manipulatrice...
-->comment je me perçois: rêveuse, lymphatique la plupart du temps et hyperactive rarement, dépressive, trop gentille et pas sûre de moi(principalement avant parce que j'y travaille), ayant un gros problème avec les situations qui échappent à mon contrôle/avec la foule/ les gens (cfr. anorexie, boulimie, syndrome du côlon irritable, crises d'angoisse), perfectionniste mais le manque de confiance fait que j'ai peur d'entreprendre des tâches du coup, ce qui me donne "l'impression" de stagner, ce qui renvoie à "dépressive",
se pose des questionnements existentiels mais n'avance pas, essaye de se convaincre qu'elle vaut quelque chose, a très peur de mourir et de n'avoir été reconnue par personne(comme utile, au moins pour quelque chose style recherche parce que je crois qu'à ce point, j'aurai du mal à croire que je puisse être utilise à quelqu'un) tout en ayant été forcée de vivre et n'avoir pu choisir son existence,
manipulatrice parfois mais par souci d'auto-protection (vous allez me dire qu'on peut toujours qualifier ça ainsi^^), en recherche d'affection, idéaliste à l'excès/contraste avec déprime et manque d'initiative, ...

je n'ai jamais vraiment montré qui j'étais (oui, on le cache tous en partie et on le modèle chaque seconde mais on montre un minimum) ... j'ai l'impression d'avoir du mal à sortir mes sentiments...
et pourtant(/), je suis hypersensible et ça, personne pourra le nier ^^
j'ai l'impression d'avoir toujours voulu montrer à mes parents que je pouvais, que j'étais capable... d'être en permanence dans ce modèle... et d'échouer... vu que je ne me montre pas moi-même ce dont je suis capable, j'aurais bien dur de m'imposer et de leur montrer à eux... même si je me dis que je n'ai pas besoin de me justifier... j'ai besoin de le voir...
re citation de matrix: "on est pas le meilleur quand on le croit mais quand on le sait"
j'ai l'impression de me cacher...quasiment toujours
oui, on doit se donner la permission de croire en nous :)tu as raison
j'espère vraiment qu'on y arrivera... rapidement parce que je sais qu'on y arrivera.

edit: je me rends compte qu'y a pas beaucoup de positif dans ce qu'on pense de moi, pourtant, j'en ai entendu récemment:
"souris, tu étais la joie de vivre incarnée"
"tu mets l'ambiance, t'es intelligente"
"tu vas te trouver, t'es quelqu'un de bien"
"t'as une âme d'enfant"
puis je me suis disputée avec mon copain hier... très violemment... parce qu'il dit que j'ai changé, que j'avais perdu ma flamme et ma joie de vivre, que je devrais pas être en train de déprimer alors qu'on est près de Noël, qu'il fait froid (oui, pour moi, c'est synonyme de magie)... enfin, à un moment, il m'a dit que je lui faisais peur, que je pouvais être ange ou sorcière et qu'il avait peur que je le délaisse, qu'il ne pensait plus à moi à cause de ça, qu'il remettait sa carapace et que j'étais beaucoup trop exigeante envers lui parce que j'exigeais un retour égal à ce que j'envoie...
voilà...(mais maintenant, tout va bien ^^)


Dernière édition par une(Gondwana) le Jeu 14 Nov 2013 - 22:37, édité 1 fois

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par siamois93 le Jeu 14 Nov 2013 - 22:33

Bonsoir
Est-ce que pour toi seul l'aspect intellectuel ou psychologique compte ?
Ou es-tu capable d'aller marcher pendant deux ou trois semaines, ou d'autres défis sportifs ? Ce qui apporte une autre dimension à «qui on exprime»
Défi ou compétition, lequel des deux te parle ?

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Jeu 14 Nov 2013 - 22:44

le physique a aussi beaucoup compté au moment où c'était mon moyen de contrôle en tout cas...
en fait, je ne sais pas... je ne me suis jamais imaginée aller marcher si longtemps...
il y a eu un moment où je faisais des marches d'une heure minimum tous les jours... oui, en fait, je mets "défis sportifs" dans ma case "anorexie" et là on peut dire que c'était de vrais défis ^^ mais envers moi-même...je faisais ça seule.
Maintenant que je suis un peu plus saine dans ma tête^^, c'est à creuser, oui Very Happy je vais essayer.. 1h de tapis par exemple Very Happy
compétition... les championnats d'orthographe de Belgique Smile

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par siamois93 le Jeu 14 Nov 2013 - 22:53

«les championnats d'orthographe de Belgique»
Tu y participes vraiment ?

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Jeu 14 Nov 2013 - 22:58

ba, c'est le nom mais il n'y a qu'une manche et j'y ai participé l'année passée.
Pas de présélection et j'ai pas fait un super résultat je pense(enfin, j'en sais rien en fait parce qu'on ne donne que les sans fautes qui reçoivent d'ailleurs une carte qu'ils peuvent annexer à leur C.V.)
par contre, quand j'avais 11ans, j'ai participé à la dictée du Balfroid et je suis allée en finale à Bruxelles...j'étais bien meilleure avant
( http://www.lebalfroid.be/dictees.html )

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par siamois93 le Jeu 14 Nov 2013 - 23:04

J'ai toujours eu un problème avec les doubles consonnes, je ne les retiens pas vraiment, peut-être que je n'en comprends pas le sens.

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Jeu 14 Nov 2013 - 23:09

ben tu vas rire mais... une consonne? Si je ne réfléchis pas en me disant
ok, en 1ère primaire, j'ai entendu quelqu'un dire que les voyelles, c'est a, e, i, o, u...eh ben... j'ai aucune idée de ce que sont les consonnes^^
j'ai jamais eu aucune idée d'ailleurs d'aucune règle de grammaire et je crois que j'aurais du mal à te ressortir par ex la conjugaison à un certain temps de quelque chose ... j'ai jamais étudié aucune règle et du coup j'ai toujours eu des points de merde(enfin, dans ma tête, je pense que oui mais j me rappelle pas combien j'avais) en grammaire...
mon orthographe, mes tournures, ma syntaxe, mes temps même fort inusités... tout ça vient des livres que je dévorais...

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par siamois93 le Jeu 14 Nov 2013 - 23:11

Same thing. Very Happy

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Mer 4 Déc 2013 - 20:57

Je viens de lire "L'élégance du hérisson", ce qui a réveillé chez moi des pensées profondes que j'essaye visiblement d'enfuir...
déjà, c'est une terrible et belle histoire que je conseille de lire au moins une fois dans sa vie et surtout si on pense(ou qu'on a pensé) l'écourter(mais je pense que ça sera lu plus d'une fois). J'ai pleuré. Evidemment.
Je ne sais pas si je suis à moitié folle ou si je peux me prétendre faisant partie du groupe. Je suis perdue. Encore. Je ne sais pas si toutes les caractéristiques qui font de moi quelqu'un de si hors norme (et ce sont les gens qui le disent mais ils utilisent préférentiellement "bizarre") sont dues à un problème mental qu'on pourrait corriger... si il est question de ma propre faiblesse ou bien est-ce que ce sont des caractéristiques que je peux valider et dont je ne peux avoir honte... c'est si ridicule déjà d'avoir honte de ce qu'on est... je dis ce qu'on est parce que ça me touche. Ca n'a pas trait uniquement à ce que je pense être.
Je pense à ça parce que la psy chez qui je vais (pas celle du test) m'a dit hier cette phrase qui m'a percutée:" c'est parce que tu n'es pas surdouée que tu es triste? " (elle a eu les chiffres par l'autre)
ça m'a blessée dans la formulation et j'ai remarqué qu'elle n'était pas renseignée sur le sujet aussi ce qui m'a insécurisée.
Paloma (du livre) a tout-à-fait raison quand elle dit que la recherche de l'intelligence en tant que fin est une ineptie... et je crois que j'ai fini par verser dans ce camp-là par peur profonde d'être considérée comme idiote, pas valable.
J'ai oublié ces "toujours dans le jamais".
Je suis recroquevillée sur moi et sur l'être que je suis depuis le commencement. Je n'ai jamais réussi à prendre mon envol et à me sentir fière de ce que je suis, à avoir réellement envie de continuer.
Ce que je fais là, c'est lâche. Je vis alors que je considère ça comme une énorme injure à mon intégrité. Je me fais manipuler. Quand on fait un enfant, on le fait forcément égoïstement, pour faire comme tout le monde, pour se valoriser, pour vivre à travers lui...
je voulais adopter un enfant parce que "il y en a déjà trop qui sont malheureux, pourquoi en refaire?"
je voulais mourir. Encore plus jeune que Paloma, si je me rappelle bien.
Je voulais échapper à la vacuité de mon existence. Décider. Faire un pied-de-nez à tous ces gens qui ont décidé pour moi. Qui ont programmé mon existence sans penser qu'ils pouvaient faire plus de mal que de bien.
Et pourtant, la vie, c'est un potentiel. Pourquoi le gâcher ainsi?
Eh bien, je n'arrive pas. Je n'arrive pas à avoir cet élan.
Tout est tellement absurde...
Puis, un autre problème, je crois, c'est que j'ai tellement ancrée en moi cette impression que je ne peux pas être aimée pour ce que je suis vu que personne ne peut connaître quelqu'un (qui de surcroît ne se connait pas lui-même à fond) et qu'on a longtemps évité d'essayer me concernant...
Oui, je me freine. Mais ça fait 21ans que je me pose les mêmes questions... pire, j'ai arrêté de me les poser. J'ai décidé de considérer que je me racontais des conneries et j'ai décidé qu'il fallait absolument ne pas développer ça.
Quand est-ce que j'ai fait ça....j'ai l'impression qu'il y a un si grand fossé entre le moment où je me rappelle être assise sur mon lit, petite, à me dire tout ça et le moment où je me vois, en primaire par exemple ... vers la fin...
Et si j'étais handicapée.
Socialement, pas de doûte, je l'étais. Mais le reste avec?
Je dormais en classe... "Valérie est dans la lune" (oui, c'est moi.)
Je n'étais pas bonne en maths(je sais.)
Je crois même que j'ai eu du mal à lire l'heure, que j'ai eu pas mal de remédiations et que j'ai toujours été très lente ... toujours? Si je cherche bien, c'est erroné. J'ai toujours été extrêmement rapide pour certaines choses. Et précise, de surcroît. J'étais la reine des mots du jour, des rédactions, de la lecture...une mini-reine-suicidaire.
Pourquoi est-ce que j'avais tellement de mal à m'intégrer...notons bien qu'il y a toujours une gêne que je ne perçois pas sinon je l'aurais déjà corrigée à coups de mimes.
Bien que les mimes ne soient plus à l'ordre du jour. Là, je me cherche. Réellement.
La gêne, je la perçois uniquement quand on me la met sous le nez.
Quand ma maître de stage (qui est adorable alors qu'on la peignait en dragon) me dit qu'elle a l'impression, le premier jour, que je suis enfermée dans une chappe de béton, comme si je m'aspirais de l'intérieur. Que je ne suis absolument pas sûre de moi malgré mes connaissances manifestes, que je marche la tête basse, que je suis"un petit animal qu'il faut apprendre à apprivoiser"... que j'ai du mal à transposer la théorie à la pratique aussi et que je suis tellement stressée que je suis dans ce que je fais exclusivement et pas dans le global, ce qui fait que je suis perdue quand une situation nouvelle s'impose.
Quand on me dit (adorablement, certes mais quand même) que je suis folle, qu'on va m'interner, que je suis bizarre... moi je ne vois pas tout ça... j'ai l'impression d'être comme tout le monde vue de l'extérieur au moins... (non, je sais que je ne suis pas sûre de moi.)
Je n'ai absolument aucune idée de la bizarrerie de mes mimiques(sauf quand je fais exprès)
Aucune idée de ce qu'on peut et ne peut pas faire...
Un ami m'a dit il n'y a pas si longtemps: "on t'adore ou on te déteste".

------------
Quand je repense à mon enfance, là, la première chose qui me vient, c'est une étoile en mousse avec de la peinture acrylique orange dessus.
Puis, ça déferle. Je vois les autres formes, de la peinture rose, bleue, rouge, jaune, la classe, la prof, les élèves, ce qu'il s'est passé durant l'année sous forme de flashes-vidéos, en fait, c'est comme si j'y étais. Que je retournais dans mon corps d'enfant, dans la classe.
Avec le toucher du papier des colonnes de calcul(en classe), le canari dans sa cage avec ses oeufs, la chrysalide qui s'ouvre, les phasmes que j'adorais (exposition) et que je voulais ramener chez moi, les promenades dans les champs, les champignons, les fleurs, le soleil, la pluie, l'herbe sous le vent, son odeur, le toucher de la laine du chien, la terre mouillée, la brume à 5h...oui, là, je suis devant la maison de ma mamy. Je suis sur une planche de bois tendre, foncé. Il y a un air qui exhale des senteurs d'orage, de matin. Devant moi, il y a la route, derrière des plantes. Je dois avoir six ans. J'ai un pantalon de velours bleu marine. Un pull beige avec une taupe dessus. Ca me donne le goût de cacahuète. La chose la plus proche de moi, c'est une toile d'araignée. Une épeire diadème. Magnifique. Il y a de la rosée sur la toile. Je me demande quel goût ça a. Sûrement sucré. Comme le sucre candy que mamy met sur le bord de ses verres lorsqu'on fête Noël. Ou alors, le goût de l'herbe? De la rose? Rosée, rose...oui.
J'ai le goût de la peinture, là. La bleue. Je ne sais pas pourquoi. Bouche close. Ca, c'était mon histoire préférée d'après les connexions qui sont en train de se faire. Des autres moments que j'ai adorés? La fois où on a fait le tour du monde. J'avais 7ans. A 7ans, j'avais une maîtresse qui ne m'aimait pas du tout. Je pleurais tous les matins. Elle a fait une unique chose gentille: un jour, on regardait des images de sorcières au tableau et on devait donner des adjectifs. Il était à ma gauche. Je regardais vers la porte. Elle était en train de demander si on avait d'autres idées. La sorcière avait les cheveux en bataille et touillait dans un chaudron. Elle avait l'air ...très enthousiaste et totalement farfelue. J'ai levé la main: "saugrenue."
Pourquoi pas.
François a râlé: pourquoi elle sait toujours des mots qu'on ne sait pas...
Là, elle a dit: parce qu'elle est très cultivée.
J'ai souri Smile je souris encore...
par contre, je ne lui pardonnerai jamais la bourde des araucarias. Un arbre qui finit par A... pas un vulgaire magnolia, enfin! Bien que si je ne m'abuse, ils sont apparus à la même période... J'avais peut-être écrit arocaria, ça, c'est possible. Mais il ne fallait pas le barrer et mettre l'autre empanaché pomponneux à la place!
Enfin, la soupe à la tomate "de madame Maigret"...
je crois que je ne divague pas quand je dis que je n'étais pas acceptée par les élèves. Du tout. Ce qui ajoute à l'injustice, c'est que je donnais tout ce que je pouvais pour l'être...enfin, je ne peux pas donner plus que ce que j'ai...
mais par contre, je crois que je n'ai jamais réussi à accepter les bonnes choses. Peut-être parce que j'ai trop longtemps pensé qu'il n'y en avait pas...
Mais maintenant, je vois des remarques """abonder""" du genre: "pour moi, tu as toujours été une fille à part"... c'est positif, ça... en tout cas, je l'ai ressenti ainsi à ce moment-là...mais je ne savais pas qu'on pouvait penser ça de moi. Je me suis utilisée comme un vulgaire outil. De performance. Pour gagner le droit de vivre et d'être aimée.
Pourtant, j'ai la capacité de m'émerveiller Smile
je peux passer beaucoup de temps devant une plante... avant, j'aurais sûrement cherché son nom latin, sa famille, pourquoi elle pousse là, ses fruits, ses capacités, ... particulièrement avec les champignons... mais j'ai perdu ma flamme. Je suis aigrie. Je ne recherche plus le contact humain. Je ne vais plus me promener. Je fâne.

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Mer 4 Déc 2013 - 21:20


la maître de stage:
"je vois bien que tu te sens jugée mais il ne faut pas. Je te fais des remarques sur ce que tu as fait aujourd'hui, pas sur toi. Tu pourrais t'appeler Nathalie, Valentine ou Tartempion, ça ne changerait rien. Tu n'es pas nulle! Tu as des connaissances! Tu es désorganisée et tu as une pensée complexe mais quand on prend le temps de t'écouter et qu'on arrive à te suivre, c'est cohérent!
Il faut que tu arrives à te vendre. Ce que tu me montres en pratique, c'est ce que tu me montres en classe. Pourtant, j'ai été agréablement surprise de tes connaissances parce que ce que tu montres, c'est que tu t'ennuyes. Que ça ne t'intéresse pas. D'ailleurs, je t'ai fait la remarque.
Il faut que tu arrives à prendre confiance en toi. Moi, je ne veux pas vous stresser, j'essaye vraiment de vous mettre dans de bonnes conditions.

Tu as plein de choses à montrer, pour la prochaine fois, j'aimerais que tu nous laisses entrer chez toi. "
cette phrase m'a frappée Smile

puis, l'analogie avec une fille de ma classe(hp je pense d'ailleurs et qui a un enfant hp) qui m'a dit que parallèlement, je laissais entrer tout le monde et que j'étais une proie pour les loups
Ca me fait vraiment plaisir, j'ai l'impression que quelqu'un me voit Smile j'ai envie de lui faire plaisir mais... j'ai du mal...
pour la théorie, j'ai essayé d'être plus organisée et elle a dit que c'était mieux
pour la pratique, c'était pire... quand on me regarde, j'ai l'impression que j'attends qu'on me dise ce que je dois faire... comme si ce que je veux faire était automatiquement inapproprié..
elle a dit aussi que je ne parlais pas assez avec les patients... je pensais que si parce qu'en plus je fais des efforts pour ça mais apparemment, je ne parle quasi pas...
mais c'est rien Smile quand ils ont des choses difficiles à raconter, ils vont vers moi et je les accompagne du mieux que je peux. Et après, je suis heureuse de voir qu'ils se sentent compris à leur tour et soulagés. C'est mon petit bonheur Smile même et surtout si ça a duré une heure^^


Dernière édition par une (chanson douce) le Dim 8 Déc 2013 - 12:59, édité 1 fois

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Dim 8 Déc 2013 - 12:50

L'ambiance de Noël
ça me fait tourner la tête. C'est le moment de l'année où je me sens la plus heureuse, pleine de vie.
C'est automatique.
Les ressentis de quand j'étais petite qui sont collés à cette période.
La musique, les guirlandes, la neige et son crissement feutré sous nos pas.
Les feuilles mortes et leurs couleurs chatoyantes, c'est comme si à cette période, je renaissais. Ou je m'éveillais.
Comme une hibernation qui prend fin.
C'est magique.


une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Lun 9 Déc 2013 - 17:23

je viens d'aller au grenier parce que j'ai été prise d'un doûte (ça arrive de temps en temps, j'avoue tout)sur mon incompétence. Lourd, je sais. Mais tant pis. Je cherche vraiment.
Je suis tombée sur mes cours et notes de 3-4 primaire notamment ainsi que de 3ème secondaire je pense...
j'ai eu un choc. Pourquoi? En ouvrant le feuillet de notes concernant les maths, je m'attendais à avoir des échecs partout...ce qui est totalement incompréhensible c'est que j'ai des 20... des 16... deux trois échecs mais par rapport au reste...
alors, je vais creuser cette piste. J'y pense depuis longtemps mais ceci, c'est une piste de lancement.
"Pourquoi est-ce que je me crois nulle?"
question très vaste, en somme... il faut creuser en moi en incluant les sentiments que j'éprouve (éprouvais) vis-à-vis de mon père. Et j'aime pas ça.
Le problème, c'est qu'en parlant de ça, je dois aussi creuser sur des choses qui se sont passées et qu'un enfant de mon âge n'était pas sensé savoir...du coup, je peux aussi partir sur les relations que j'avais avec ma voisine de 6ans mon aînée... on va s'amuser.
Je prévois d'aller questionner mes anciens enseignants aussi. Et puisque ça remonte très loin, je compte commencer par ceux de maternelle-primaire et puis les plus récents. Avec en particulier, ceux qui m'ont lâché des phrases étranges du genre"moi aussi j'étais comme ça" et qui viennent de demander à ma soeur si elle est hp.
"Pourquoi est-ce que j'ai toujours eu tendance à me faire écraser et à m'écraser moi-même quand ça n'arrivait pas?" exemple: je suis dans la file, ça va être mon tour, un élève veut passer devant moi, je le laisse faire et pareil pour les 5 qui suivent.
Je monologue depuis un bail mais c'est pas grave non plus. Ce qui compte, c'est que ça m'aide.
Même si je suis assez lente. Y a des choses qu'il vaut mieux -peut-être - ne pas "ouvrir" trop vite.
Quelque chose qui m'a bien fait rire, par contre, c'est mon écriture... en primaire... je n'ai JAMAIS vu quelque chose d'aussi tordu ^^ et inégal...excessivement brouillon... impressionnant...je note aussi (ce que j'avais oublié) qu'il y a eu une période où j'écrivais tellement petit qu'il fallait une loupe pour me lire...c'était vers 8ans...
C'est quand même pas génial de donner autant d'infos sur soi... mais ça m'aide de déballer...
puis, si je suis une petite pâquerette, je ne vais pas me transformer en un enchevêtrement de ronces juste parce qu'il y a des put* de bestioles affamées dans la prairie. J'en ai marre de changer d'identité. Je ne suis pas un put* de problème.
Autre chose: les commentaires... très bons points (je ne pensais absolument pas lire des choses du genre même si je lis parfois"léger relâchement)) et... ne s'ouvre pas, ne pose pas de questions, est timide, est dans la lune, ...
je suis toujours autant dans la lune. Et j'aimerais creuser du côté trouble de l'attention.
"Un perfectionnisme maladif pouvant conduire à l'improductivité
Peur de l'échec
Opposition à l'autorité d'un professeur
Fait preuve de peu d'attention en classe car il s'ennuie
Souffre d'un manque d'estime de soi
Excessif dans ses intérêts
Attentionné
Caractère très fort
Impatient avec les autres
Perçu comme têtu, borné
Néglige ses devoirs"
edit: eh non, je n'essaye pas de coller à ce que je vois. Preuve: j'ai enlevé le critère qui n'avait-selon moi- rien à voir avec moi concernant le sens de l'humour(parce que je ne fais quasi jamais de blagues, déjà)
edit'... je viens de faire une blague de merde donc ça ne compte pas en fait... xD
les animaux qui ont des sabots sont des chevaux (vu sur le chat)
donc, les croupiers sont des chevaux...

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par Invité le Mar 10 Déc 2013 - 12:49

Je ne suis pas une grande fan de Klimt, mais cette toile m'a fait penser à toi Smile



J'ai lu avec interet ta presentation au fil du temps.
Et cette question que tu te poses tant "Pourquoi je me crois nulle", je te la pose.
Pourquoi tu n'arrives pas à avoir confiance en toi ?

Fouiller au grenier des preuves que tu etais déjà differente et intelligente dans ta petite enfance, aller chercher des temoignages ... ca va t'apporter quoi de plus finalement si tu n'arrives pas à accepter la personne que tu es aujourd'hui ?

Il me semble que tu ne cherches pas au bon endroit les reponses à ton mal etre.
Pose toi les bonnes questions, ne cherche pas dans tes cahiers mais dans tes souvenirs.
Qu'est ce qui a pu te donner ce sentiment d'echec ? une parole ? un acte ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Mar 10 Déc 2013 - 16:36

oh j'aime bien ton avatar^^
coucou Smile
c'est gentil de me lire Smile merci^^
et puis c'est gentil pour Klimt Smile c'est des tons heureux et c'est pur (enfin, pour le regard, pur n'est pas adéquat ^^)
oui :/
comment est-ce qu'on fait pour s'accepter?
ça doit être automatique?
je vais essayer de me rappeler
Smile merci

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Jeu 12 Déc 2013 - 21:07

ma maître de stage vient de me donner 8/20
elle a été adorable... elle m'a dit de prendre rdv aujourd'hui absolument chez ma psy parce qu'elle sent que je suis en souffrance et que je ne m'aime pas( en plus je crois que je lui ai fait peur sans faire exprès parce que j'ai dit que je me demandais si ça sert à quelque chose de continuer)
elle a dit que c'était pour m'encourager parce que c'est un échec rattrapable et elle m'a beaucoup parlé du fait que par exemple, quand je rentre dans une chambre, c'est comme si je voulais qu'on ne me voie pas, être transparente et que je m'excusais déjà en entrant du dérangement que ma présence occasionne...
que j'observais pas encore assez mais que ça se voyait que je fais des efforts pour communiquer même si c'est pas naturel
que je dois me battre si c'est ça que je veux et si c'est pas ça, c'est pas grave mais que je dois faire passer le fait de prendre confiance en moi et apprendre à m'aimer avant les études pour le moment.
Elle a dit que je peux lui parler quand je veux et qu'elle me redemandera mardi si ça va et que j'ai qu'à prendre le premier rdv chez la psy qui soit possible même pendant les cours(le sien est obligatoire et en plus c'est tombé dedans)
et que l'équipe pense que je n'en ai rien à fouttre mais qu'elle leur a dit que c'est pas vrai et que le problème est ailleurs...
y a un patient aussi qui m'a dit que je donne toujours l'impression d'être dans la lune, de ne rien voir ou faire, ...(il a dit ça gentillement)
mais c'est vrai... ils ont raison
seulement ça a toujours été comme ça et je savais pas que c'était pas "moi" mais plutôt quelque chose que je peux changer
elle a même été chercher mon numéro pour me demander si ça m'a fait du bien de parler, si j'ai mon rdv de pris (d'ailleurs, il tombe pendant son cours) et me dire courage, y aura toujours bien un rayon de soleil...
elle est merveilleuse

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par Invité le Sam 14 Déc 2013 - 21:37

Tu sembles dans la lune parce que tu te fais petite, par timidité ou tu ne fais pas exprès?

Tu fais des études dans quel domaine ?
Si les gens te mettent mal à l'aise, en revanche tu sembles beaucoup aimer les animaux n'est ce pas ?
Un métier dans ce créneau ne te plairait pas davantage ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par une (gaufre) le Dim 15 Déc 2013 - 15:57

Very Happy oui j'adore les animaux ^^ ils sont honnêtes...j'ai voulu faire vétérinaire longtemps... mes parents avaient dans l'idée de me décourager...je voulais faire les gros avec...
un jour, je suis partie avec le vété qui habite tout près de chez moi pour des visites à domicile, j'ai adoré Smile
je sais pas trop :/ je le vois pas vraiment en fait, j'entends juste ce qu'on me dit
je fais pas exprès.. mais c'est vrai que je suis timide... j'ai l'impression de ne pas savoir me placer quand il y a des gens en fait
et je fais infirmière Smile
ce que j'aime bien là-dedans, c'est d'apporter aux patients quelque chose qu'ils n'auront pas forcément ...
on me dit que j'ai du mal à communiquer mais je sais qu'ils me racontent des choses qu'ils ne racontent pas aux autres, des choses plus "graves"
comme la dame qui m'avait dit qu'elle était très triste que son mari soit mort et qu'elle se sentait très coupable que son petit-fils se soit tué sur le scooter qu'elle lui avait offert
j'ai envie de leur donner quelque chose qu'ils n'ont pas...de m'investir pour eux
par contre, mon dernier jour s'est bien passé
j'ai l'impression que les derniers se passent mieux parce qu'au stage précédent, j'ai eu des éloges les derniers jours comme "c'est déjà une vraie petite infirmière hein?" "c'est les vraies infirmières qui partent que quand le travail est fini" "jamais vu une dextérité pareille alors qu'en plus tu ne connais pas la théorie" bon, là, c'est un condensé de positif :p mais ça arrive rarement...c'était parce que j'avais bien mis une perf et que j'étais restée pour aider les autres alors que j'avais fini et que j'avais avancé seule avec le chariot pour leur faire le max de travail
parce que je les aimais bien
ce stage-ci, le dernier jour, j'ai mis des perf, fait les médicaments (que je n'avais encore jamais fait en 3 semaines parce que les infirmiers avaient tendance à me laisser faire les paramètres et préparer les médic seuls puis m'envoyer ailleurs, le plus loin possible xD)
elle m'a mis" étudiante désireuse d'en faire plus, très attentive au bien-être des patients" parce que j'ai disparu une heure dans la chambre du patient qui a fait 5 TS
ça me fait tellement de bien quand on me dit des choses ainsi

une (gaufre)
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 707
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 24
Localisation : La cité aux cent clochers

Revenir en haut Aller en bas

Re: je suis un gros ours polaire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum