Une arborescence "inversée" ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une arborescence "inversée" ?

Message par Fata Morgana le Lun 4 Juin 2012 - 5:12

Souvent j'entends dire que les arborescences de la pensée partent en éclair d'un point donné pour partir dans toutes les directions. Il me semble qu'enfant effectivement, chaque chose en amenait une autre en cascade et je suivais tous ces fils qui se dévidaient dans une multitude de directions. De manière désordonnée. Et plus encore de manière émotionnelle. Pourtant il me semble que la direction de ces arborescences se soit inversée. Si l'on imagine un arbre, on peut partir du tronc et partir vers les plus fines et hautes branches, poursuivre cette dispersion. Il y manque une discrimination pour éliminer les embranchements inappropriés. A la suite de plusieurs expériences très marquantes, je suis passé de ce régime à un autre. Paraboliquement j'ai envie de dire que l'apport d'un questionnement extérieur est ressenti dans les plus fines et hautes branches pour se réunir en un éclair au point le plus nodal des racines. Vers l'homocentre. A l'inverse d'une dispersion en cascade, je m'aperçois - et mon entourage bien plus encore - que ma "pensée" (j'expliquerai ces guillemets plus tard) au contraire est devenue compacte, dense, unifiée.
je voudrais citer une remarque de jean de la Croix pour illustrer ce renversement:
"Et voici que dans ce retournement, on ne connait plus Dieu par les créatures, mais les créatures par Dieu". Vous aurez compris qu'ici le sujet n'est pas Dieu, mais ce "retournement" dans lequel on ne part plus du bas vers le haut, de l'intérieur vers l'extérieur, mais au contraire du dehors au dedans, d'un texte à une phrase et d'une phrase à un vocable. je ne sais pas quel lien peut avoir cet état de fait avec la désintégration positive de Dabrowsky.
C'est comme si toute pensée se ramenait à une idée-force première, se synthétisait en un symbole simple, au lieu que de s'évaser dans une multiplicité. Comme si spontanément, les extensions, et elles sont nombreuses, étaient regardées comme superflues et que le regard que je porte sur mon entendement qui aurait tendance à vouloir se ramifier était celui que je porterais sur un fou.
J'ai mis plus haut un guillemet au mot pensée. Je ne vois pas que l'on puisse appeler "pensée" la seule expression mentale VERBALE. Cette pensée à laquelle je fais allusion est tout aussi bien émotionnelle que rationnelle, esthétique que "parlée". Ce peut être un pur mouvement. Sa composition est diverse. Il y a les faits de culture, les glossaires en somme concernant le sujet pensé, mais pas seulement. Il y a un mélange d'émotion esthétique, de ressentis vécus, de réminiscences spontanées, de rapprochement imagés, "d'extraits de films" (!) le tout convergeant vers un simple mot clé. Un symbole unique. Parfois je dessine en pensée ce que m'évoque un noème ( j'espère que le terme est adapté) aperçu, entré dans mon champ de conscience.
Toute la nuance est là entre divergence et convergence. Tout se ramène à une forme simple.
C'est une arborescence inversée qui va du multiple à l'unité.
Une discrimination quasi automatique se fait désormais, qui élimine avant même leur formulation les extensions tout aussi automatiques qui se font, dès la racine. Je taille ma haie si on peut dire.
Le résultat est un état parfois presque hypnotique, dans lequel perdu au fond de mes pensées, j'ai le regard fixe, observant les mouvements esthétiques (j'insiste sur ce point) qui se forment en moi. j'ai l'impression d'être tout au fond d'un sanctuaire depuis lequel j'observe un monde à l'extérieur, hyper concentré, et être englouti dans une méditation extrêmement compacte. Tout alimente cela, un détail, un geste, un son, tout est ainsi "recyclé". Cette concentration se fait sans effort.
j'espère être parvenu à me faire comprendre...
Si "tous les nombres sont des fractions de l'unité", alors chacune de mes pensée ramène tout en un éclair à cette unité fondamentale, avant même que j'en ai réellement conscience.
Ce qui me devient alors difficile, c'est le développement. Et d'ailleurs mes raccourcis provoquent parfois de gros malentendus...
(Je regardais Roland Garros et j'essayais de déduire des traces laissées par les joueurs sur la terre battue ce que furent leurs mouvements. Mentalement je continuais les lignes, et cela dansait devant moi)
Voici une image qui illustre à la perfection ce renversement (Je ne suis pas tarologue et je fuis toute forme de divination !)



Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 7:46

Il y a quelque chose que je ne comprends pas : tu décris une arborescence inversée qui fait penser à une démarche de synthèse, où l'apport des branches s'agrège en une nouvelle "pensée" qui contient tout (y compris l'émotionnel, etc), mais ensuite tu parles d'élagage. Les branches sont-elles coupées et brûlées ou bien absorbées ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 8:39

Je comprends cela de cette manière,après avoir exploré dans un sens,tu explores dans l'autre sens,tu retournes aux racines,tu retournes à l'origine.Et l'origine,ce ne sont pas les racines,c'est la graine.
Un peu comme un homme adulte qui redeviendrait jeune homme,adolescent,enfant,bébé,fœtus,embryon,graine.
Rien n'est perdu,tout est déjà là condensé.
L'élagage est je pense absorption.
Est ce que je me trompe Fata?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Fata Morgana le Lun 4 Juin 2012 - 10:22

Les branches sont-elles coupées et brûlées ou bien absorbées ?
Il faut demander au jardinier . Wink
Plaisanterie mise à part, elles sont châtrées ! Very Happy

Avant même qu'elles aient pu commencer à s'étendre, elles sont pressenties comme stériles. Ce n'est pas conscient, c'est seulement le sentiment très rapide que suivre telle voie ne servira de rien.
Je pense à un fleuve qui se disperserait en une multitude de petites rivières, et qui à cause de cela n'arroserait plus la plaine...
Sans doute l'expérience permet-elle de reconnaître les embranchements inutiles. C'est comme si le conscient résistait spontanément, se refusait à des sollicitations gênantes. Comme une petite voix qui dirait: " il n'y a rien de durablement intéressant par là."
Il existe un subconscient, peut-être existe t-il un préconscient ? Ou bien même tout cela vient-il seulement d'une sorte de lassitude, de paresse ?

Il y a un fait que je tiens à signaler: je ne propose pas ce genre de fil pour parler de moi.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 10:36

C'est marrant j'ai employé ce terme il y a quelque jour sur un autre fil ...

En fait ca me fait penser exactement a ce que font les chercheurs en évolution animal ... pour retrouver les "ancêtres communs"

Ils partent de la diversité du vivant ... regarde les caractères communs et remonte l'arborescence ....




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 10:39

Mes avis que l'on peut faire se raisonement a toutes les échelles ...surtout celles des idées ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Elléane le Lun 4 Juin 2012 - 10:41

J'arrive avec mon sécateur !
Elléane Castratrice

Elléane
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 357
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 54
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Fata Morgana le Lun 4 Juin 2012 - 11:02

A mon âge, on se fout de tout Elleane !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 11:04

Ah mon intervention est une branche que tu juge stérile sur ton fil ?

Je peut supprimer si tu veut ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Fata Morgana le Lun 4 Juin 2012 - 11:05

Pas du tout. Elle est intéressante ton image. C'est un exemple par les phénotypes.
j'aurais pu utiliser une parabole utilisant ce concept et le rattachement de toutes les réflexions à un phylum commun...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Mag le Lun 4 Juin 2012 - 11:41

affraid Arrff ça y'est vla les gros mots qu'arrivent Exclamation
autant je me laissais porter vers ce même mouvement vécu à travers tes premières descriptions du retournement qui m'habite, autant je décroche quand je dois entrer dans gros Robert pour comprendre les mots...

mais qui sont ces phénotypes qui fréquentent un phylum commun Suspect

bon je retourne discuter avec les écureils : ils m'illustrent bien le retournement quand je les regarde naviguer dans les grands chênes... et concernant la question du titre l'arborescence n'est pas inversée alors, elle est juste ressourcée : recentrée... en intégrant le vide... comme les écureils qui volent avec leur queue en parcourant les branches... d'arbres éloignés...

tu vois Fata je suis dans la position "allucinée" en écrivant celà ... et je vais mettre du temps à comprendre ce que j'écris là...

chacun ses gros mots moi ils ne sont pas verbaux...

comme j'aimerai communiquer comme les dauphins en envoyant images-ressenti-pensées-songe-musique-sens-rire en même temps...

tu peux élaguer sans problème : j'aurai essayé de "communiquer" clown


Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3588
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Waka le Lun 4 Juin 2012 - 11:45

Moi l'image que m'a donné ton message est celle de la géolocalisation...

La localisation GPS marche de la manière suivante: un signal est envoyé par le satellite (émetteur) vers l'objet d'étude, et revient en "écho". L’émetteur mesure le temps mis par le signal pour faire l'aller retour, et en déduit la distance.

Du coup, si on a qu'un seul émetteur, on connait la distance de l'objet par rapport à cet émetteur, mais pas sa position exacte (on peut dessiner un cercle autour de l'émetteur, pour représenter les "positions possibles").

Si on répète cette opération avec un autre émetteur, positionné à un autre endroit, on aura aussi un cercle (de taille différente).

Si on recoupe les informations donné par ces deux émetteurs, c'est à dire les cercles, on obtient deux positions possibles (deux cercles qui se recoupent, ca fait deux intersections).

Si on prend un 3e émetteur, et qu'on refait la même opé, alors seulement, on à la position exacte...

Chaque émetteur pris individuellement augmente le nombre de "positions possibles". Donc dans un premier temps, on pourrait avoir l'impression d'un foisonnement de prédictions multiples au fur et à mesure qu'on augmente le nombre d'émetteurs. Mais en réalité non, car si on recoupe les infos, on fini par converger...

De mon point de vue, chaque individu pris dans le monde est un émetteur, et un seul. Un individu qui n'a jamais opéré de "déplacement" (n'a jamais changé de référentiel) ne peut que constater que ses "prédictions" divergent majoritairement de celles des autres émetteurs. Il peut croire que ces émetteurs racontent n'importe quoi, au lieu de considérer que les informations sont complémentaires et devraient être recoupées...

Certains individus ont eu l'occasion d'opérer au moins une fois dans leur vie un changement de référentiel. Ce jour là, il comprennent qu'en fait non, les autres ne racontaient pas n'importe quoi, c'est juste que leur positionnement dans l'espace leur donnait des informations différentes... c'était juste une différence liée aux "filtres" individuels.

A ce stade, l'individu n'a pas encore trouvé la position, il se dit que c'est terrible: combien de filtres existe t-il? Il n'est pas possible de les avoir tous, au mieux, et même si c'est mieux que rien d'avoir deux filtre au lieu d'un, cela signifie que "tout est relatif", qu'on multipliera encore les positions en multipliant le nombre de filtre, et donc qu'aucune convergence n'est possible.

Voici ce qu'il visualise:


Il faut acquérir au moins un troisième filtre, par un second changement de référentiel, pour entre-apercevoir que si, peut être, finalement, une convergence est possible. Que même si les filtres sont multiples, recouper les informations de tous ces filtres peut faire sens... (dans le cas du positionnement GPS, on peut avoir >3 émetteurs, mais ils ne donnent pas d'information supplémentaire... sauf si on ajoute la dimension temporelle, et que l'objet d'étude se déplace ^^).



Bon ça peut paraître abstrait, mais avec mon déménagement en Afrique je suis dans ma période "filtres". Donc, ça me parle...

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 11:54

Mag , je vais essayer de comprendre ce que tu a écrit : ca me parle sans me parler ...


Et waka ... magnifique de précision. INTP ? Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Fata Morgana le Lun 4 Juin 2012 - 12:00

je garde de cette parabole (!) la notion d'échos.
Musicien à mes heures j'utilise beaucoup les chambres d'écho. Certaines, dotées de filtres (!) modifient le son à chaque répétition, balayant des fréquences toujours plus sourdes ou aigües, au point que le son de départ devient méconnaissable. Je préfère à celles-ci les échos non modifiés, mais calés sur le tempo de différentes manières. Selon les accords qui courent alentour (référentiel) ils prennent des couleurs différentes. Pourtant ils gardent la tonalité du morceau et sa structure. Ces échos-là se marient à l'ensemble. Ce qui m'amène à ceci : Je pense qu'il faut disposer en soi d'une image globale cohérente qui permette de faire cohérer (verbe rare mais existant dans le Littré) des éléments qui sans elle seraient disparates.
Une infrastructure inamovible...
Notre pensée a besoin d'un axe, d'une continuité conceptuelle pour ne pas partir dans tous les sens et se développer de manière anarchique.
LA PENSÉE SEMBLE NE POUVOIR FONCTIONNER DE MANIÈRE EFFICIENTE QUE SUR LA BASE D'AU MOINS UNE CERTITUDE. Quelle qu'elle soit.
Quand toutes les certitudes sont elles-mêmes analysées comme de simples possibilités parmi tout ce que l'arbitraire mental autorise, alors l'incertitude rend un flou qui empêche la condensation de la réflexion et donc l'acquisition sous forme d'expérience. Il faut au moins UNE certitude qui serve de socle solide à l'élaboration d'une pensée féconde. Et c'est alors la fécondité de cette pensée qui en confirme la justesse.
Je pourrais aussi imaginer une parabole musicale, avec l'harmonie (structure fondamentale verticale) sur laquelle vient se greffer la mélodie (horizontale).
Notre pensée a besoin d'une tonique. Toutes les autres notes n'existent que dans leur relation avec cette tonique.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 12:13

Oui et notre tonique ... c'est nous drunken

Oui Fata a raison ...

Ma tonique c'est moi ...

Je ne peut en juger pour les autres


Dernière édition par Seiphys le Lun 4 Juin 2012 - 12:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Fata Morgana le Lun 4 Juin 2012 - 12:22

"Si l'homme n'est pas l'auteur de son propre être, il a forcément sa source en-dehors de lui-même..." Wink

Tu aurais dû dire "ma tonique c'est MOI."

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 12:25

ah ah ...mais je pense qu'au plus profond de "moi" , il y a moult chose "en dehors de "moi""

Et la pour le coup j'ai atteint les limites de mon langage .... Wink mais pas de mes perceptions ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par overwhelmed le Lun 4 Juin 2012 - 12:36

Serait ce la contemplation de la pensée inductive?
Le lien avec Dabrowski est que tu privilégies la pensée inductive (ta tonique c'est toi Smile )et que tu ne te cache pas derrière la pensée déductive rassurante parce que logique.
le contemporain fuit le "chaos" et se donne à un style de vie clef en main. Mais la rationalisation, le syllogisme peut être dangereuse si l'on oublie que la connaissance, les prémisses ne sont que subjectif (nous ne sommes que des hommes après tout).

La pensée inductive demande une vision globale. Des "branches", les liens peuvent être d'ordre dialectique, issue d'un sentiment, d'une intuition, d'une pensée déductive, de la pensée divergente, etc. L'inductive prend sa source dans le chaos et le plaisir vient au moment où après de multiple essais l'on parvient à trouver une mise en forme harmonieuse grâce à ses talents!!

je pense que grâce à la pensée inductive l'on gagne en autonomie, finalement en confort.

Quoique, vis à vis de la société, ça n'aide pas à trouver sa voix... et la on rejoint un autre topic que tu as lancer: "Savoir ce que l'on veut? une gageur!"

Pour rejoindre Waka
A chaque branche un émetteur! C'est ça? Question

overwhelmed
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 12:41

Merci overwhelmed, je n'avais pas vu ce lien .

Et Fata post du dessus édité Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Fata Morgana le Lun 4 Juin 2012 - 12:45


Peut-on imaginer un fonctionnement inductif ET déductif simultanés ? Ou du moins une circulation de l'un à l'autre système ?

J'ai été frappé par certains témoignages concernant les zèbres sur les difficultés afférentes à leur pensée arborescente, qui produit comme une espèce de fuite en avant. Je ne suis pas sûr sur tout que ce fonctionnement, s'il n'est pas canalisé par une cohérence fusse t-elle souterraine, constitue un avantage...Du coup, même si je diverge facilement, je ne pense pas avoir jamais eu à souffrir d'une fuite des pensées, sauf en cas de fatigue intense. Il faudrait distinguer ce qui relève d'une pensée arborescence avec ce qui pourrait relever d'une excitation psychique...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par overwhelmed le Lun 4 Juin 2012 - 13:05

Consciemment nous percevons si peut de ce qu'il se passe en nous (avec un temps de réponse en plus) et unique ce qui a été sélectionné comme utile, que j'ai le sentiment que les fonctionnements, systèmes de pensées sont simultanés et tous à la fois suivant "notre conception consciente du temps" et nous ne percevons que le résultat. (pas forcement le cheminement inductif)

qu'appelle tu fuite des pensées?

ah! la citation de Cocteau, c'est tout nouveau! Smile


overwhelmed
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 44
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Waka le Lun 4 Juin 2012 - 13:07

@Seiphys: dans le mile Wink

Pour rejoindre Waka
A chaque branche un émetteur! C'est ça?

A chaque branche un "positionnement" Smile.

@Fata: oui, je vois le lien (enfin je crois)... ce qui peut canaliser, c'est une méthode qui permet d'opérer le choix, un "algorithme de résolution" (comme pour le rubix cube).
Et la certitude d'origine, c'est celle que la méthode canalisatrice est la bonne...

Pour le lien avec Dabrowski: dé-rationaliser est une étape, mais la suivante est (je crois) de ré-rationaliser en gardant en tête l'aspect subjectif des soubassements...
Dé-rationaliser= 1er déplacement ("glissement de pensée" pour reprendre le terme de Paëla, que j'ai vu un jour sur le forum) et découverte que le positionnement d'où on a toujours "fait nos mesures" est subjectif.
Ré-rationaliser= 2nd déplacement, et découverte qu'il est peut être possible de faire des recoupements...

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 13:29

Ok moi c'est bon j'ai assez a "mangé" pour un moment ...

Merci à vous Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Fata Morgana le Lun 4 Juin 2012 - 13:30

qu'appelle tu fuite des pensées?

L'automatisme et le chainage arbitraire des idées sans contrôle. Sans TUTEUR.

nous ne percevons que le résultat. (pas forcement le cheminement inductif)
Exactement.

@waka, oui la pensée - ( et ici plutôt la parole d'ailleurs, puisqu'elle symbolise la formulation finie) - peut le cas échéant repasser par derrière pour dévider la pelote. Il m'est arrivé dans ma vie de famille de commencer par la fin et de m'apercevoir que les liens que je faisais, mon entourage ne les faisait pas. Donc j'allais à rebours, de la conclusion à l'énoncé du problème. Eux en ressentait en fait une grande fatigue, mais au final, j'avais appris moi-même comment, partant de là, j'avais pu arriver ici ! Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 16:42

Je viens titillé un peu Waka ...

Dans ton image sur le GPS que fait tu des corrections obligatoire ds la réception des données nécessaire pour compenser la courbure de l'espace temps ?
Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une arborescence "inversée" ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum