Oreille absolue

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Mer 28 Nov 2012 - 7:48

.


Dernière édition par Zebran le Sam 1 Déc 2012 - 14:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par jmvitto1 le Mer 28 Nov 2012 - 18:19

J'ai 62 ans et une oreille absolu......ment nulle.
J'ai vu hier le très beau film Le Cerveau d'Hugo.
Qui peut me donner le titre des deux partitions de MOZART interprétés par Hugo adulte (les 2 morceaux interprétés pendant les 2 concours de musique) ?
Merci.

jmvitto1
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 28/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par bepo le Mer 28 Nov 2012 - 21:10

Qu'est ce qui te fait penser qu'il s'agit de Mozart ?

Le premier c'est la sonate au clair de lune de Beethoven
http://www.youtube.com/watch?v=4Tr0otuiQuU
Vers 8 minutes le passage t'auras probablement marqué.

Le deuxième c'est Chopin Sonate en mi mineur (j'ai cherché pour celui là).
http://www.youtube.com/watch?v=HiwPzHJ-Pic

Par contre Mozart c'est le morceau qu'il reproduit lors de son premier cours.

Quand a Glenn Gould c'est du Bach

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Sélène-Nyx le Mer 28 Nov 2012 - 21:22



Mozart, c'est quand il était avec sa prof de musique ... Et il me semble que c'était "la marche turque" ... ???

Sinon, bien que je ne sois absolument pas musicienne, j'ai reconnu la "sonate au clair de lune" (mais c'est Beethoven, ok!)

Ce film était super!

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par bepo le Jeu 29 Nov 2012 - 13:15

Oui je l'ai trouvé aussi très intéressant.

Pour en revenir à la musique et même si on est complètement hors sujet vis a vis de l'oreille absolue (sinon y'a un topic débutant sur le film), la sonate du début est un classique des cours de piano lors des premières années.
J'ai vu sur youtube que c'est la k545 sonate facile (c'est le titre de mozart, il me semble). C'est le deuxième Mvt
L'accompagnement assez stéréotypé hum pa pa pa rappelle effectivement la marche turque. Mais c'est pas la même mélodie.
videos youtube:




Sinon Mozart et Beethoven partagent cette tendance à passer du majeur au mineur avec cette sensation de gravité qui survient au milieu d'un passage primesautier

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par jmvitto1 le Ven 30 Nov 2012 - 11:52

Merci à tous pour vos infos.

jmvitto1
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 28/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Mz5 le Sam 1 Déc 2012 - 14:02

Salut à tous et à toutes, j'aurai une question pour ceux ou celles ayant l'oreille absolue. Voila, en fait il m'arrive souvent quand j'écoute une musique, de me dire tient ce son ou cette note de piano je l'ai déjà entendu dans une autre musique et sa me fait vraiment chier quand je trouve pas Crying or Very sad

Je voulais savoir, si sa avait un lien avec l'oreille absolue ou relative ou quoi que ce soit d'autre, sinon je vais tâcher d'aller voir un orl Smile

Merci, d'avance pour vos réponses.

Mz5
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 28/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par meï le Sam 1 Déc 2012 - 14:46

je ne pense pas que ça ait un lien, non. c'est très courant comme réaction. Wink

j'ai déjà du intervenir ici ou la sur cette oreille.
je suis diag "oreille absolue" depuis longtemps (ds le cadre aussi de la douance et entre autres choses, asperger, (oui comme Hugo..mais Hugo est un perso de fiction, que tous témoins (voir site de france 2, dont un passage sur l'oreille est les perceptions autiditives, d'où mon intervention! . je suis ds ces témoins, et j'exprime mes perceptions egalement...devinez alors. What a Face avons aidé a prendre vie!.. Very Happy )

http://www.france2.fr/emissions/le-cerveau-dhugo/les-temoignages-inedits_11919
voir surtout "le cerveau autiste" et "autre percéption"...(mais les autres aussi sont interessants.. Wink tous les témoignages sont complémentaires.

cete oreille est aussi liée à mon avis (et pour en avoir discuté longuement lors de mon dernier bilan diagnostique, au CRA, avec divers intervenants) a une hyperaccousie très gênante ds d'autres contexte mais très pratique lorsqu'il s agit de musique. Wink
ds un autre contexte, fetes, resto atc, on entend tout, vraiment ds les moindres details.....(et au quotidien aussi...c'est très fatiguant.)
en effet j'ai aussi un TDA diagnostiqué mais je ne sais pas ds quel mersure il est en lien avec l'audition.
écoutez les autistes parler sur leurs perceptions, vous nous comprendrez peut etre mieux et surtout aurez des elemnts sur une forme d'oreille absolue (qui ds certains cas comme le mien est aussi l'oreille absolue musicale.)

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Lophophora le Mar 11 Déc 2012 - 17:26

Voilà un sujet très intéressant, merci à meï et aux autres de nous faire partager la vie de leur oreille absolue.

Moi qui suis très attaché à la musique, j'y suis venu tard, à l'adolescence, mais j'ai découvert un univers auquel j'ai la sensation d'appartenir, et c'est devenu une véritable raison de vivre, voire de ne pas cesser, mais cela est un autre sujet.

Je n'ai pas l'oreille absolue, c'est une certitude, mais comme d'autres j'ai appris tout seul, sans prof et sans solfège. J'ai eu en cadeau un orgue électronique vers l'âge de 12 ans, et la première chose que j'ai fait avec c'est de reproduire la mélodie qui apparaît à 5mn20 dans "Telegraph road' de Dire Straits. Ayant cette faculté de pouvoir jouer à peu près ce que je veux sur un piano, j'ai logiquement été très réfractaire à l'apprentissage du solfège.

J'ai trouvé une prof de piano qui m'a "coaché" pendant l'année du bac (pour l'option musique), et qui m'a appris l'impromptu en Mi b majeur de Schubert avec beaucoup de patience, en m'aidant à déchiffrer les notes une par une, elle me montrait et je mémorisais. J'ai passé l'audition sans partition, ce qui avait pas mal impressionné le jury à l'époque, alors que pour moi c'était plus facile de ne rien avoir à lire, pour mieux me concentrer sur l'interprétation.

Bref, je ne suis pas là pour raconter ma vie mais je me demandais si cette faculté de reproduire une mélodie d'oreille avait un nom ? Est-ce cela l'oreille relative ? Je peux retrouver une note si on me donne une référence, ou alors en "trichant" : je chante la note la plus grave de ma tessiture, je sais que c'est un sol et du coup je me repère de cette façon mais comme cette note varie (surtout en cas de rhume), ça ne marche pas avec précision.

Un autre truc que j'ai remarqué, c'est que j'ai une plage auditive légèrement décalée vers le haut : je n'entend pas les fréquences très graves que la plupart des gens entendent (en dessous de 60 Hz environ, plus rien) mais j'entends des sons très aigus que je suis apparemment le seul à entendre (j'estime à environ 30 KHz). A l'époque des TV cathodiques et des minitels, c'était l'enfer pour moi : je me baladais dans la rue et j'entendais les sifflements aigus de ces appareils depuis l'extérieur. Je devais fréquemment demander aux gens d'éteindre la télé ou je devais m'éloigner pour éviter les migraines. Quelqu'un m'avait expliqué un jour que c'était à cause des transformateurs à très haute tension qui se trouvaient dans ces appareils.

Voilà pour ma petite contribution, qui n'apporte rien sur le sujet de l'oreille absolue mais j'avais envie de relancer le sujet.

Lophophora
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 43
Localisation : Dans le sud du Vexin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par bepo le Mar 11 Déc 2012 - 19:05

En essayant de voir les choses de façon dépassionnée :
oreille = métonymie pour capacité à reconnaître les sons (fréquence et pas timbre)
relative = reconnaissance d'une fréquence sonore par rapport à un autre, relativement à une autre
absolue = reconnaissance d'une fréquence sans référence préalable
Habituellement le terme oreille absolue s'emploie dans le cadre de la musique, et se caractérise par une association entre la fréquence et le non de la note extrêmement rapide au point d'en être quasi inconsciente.

Sinon pour l’interprétation, il me semble bien que le maintient d'une oreille absolue au delà d'un certain âge vient de deux causes :
-un entraînement précoce à la reconnaissance (avant 5-6 ans) qui permet aux "circuits" discriminant la fréquence de trouver un intérêt et ainsi de perdurer
-un défaut de sélection des circuits pertinent sous l'influence de l'environnement conférant certains avantages et certains inconvénient
+ un apprentissage permettant de témoigner de la note entendue (instrument, solfège)
Sinon l'oreille relative étant donnée qu'elle n'est pas absolue devrait à mon sens s'accompagner d'un qualificatif genre bonne moyenne.
Mais effectivement elle n'est pas donnée à tout le monde. Il ne suffit pas d'apprendre le solfège. Mais elle subit un fort effet de la pratique.
On doit pouvoir comparer à la distinction entre une langue maternelle et langue "scolaire".
Il est extrêmement difficile de ne pas avoir le réflexe de comprendre sa langue maternelle, alors qu'une langue scolaire devient vite un ensemble de sons informe si la langue n'est pas pratiquée et réactivée.
Mais ta performance reste comme je le disait notable !
Idem pour le morceau connu par coeur. Un musicien est normalement formé pour être une machine à jouer et entraîne le réflexe d'association entre une note sur une partition et les gestes à produire. Certains finissent ainsi par jouer mécaniquement sans "se raconter ensuite l'histoire" une fois sortis du contexte. Il leur est alors difficile de jouer sans partition. Et l'enseignement musical comporte souvent une étape ou est imposée l'absence de partition pour forcer l'apprenti à se réapproprier la musique.(à comparer à la lecture)
Bref tu es l'exemple de ce que la motivation peu produire de meilleur comparée à un enseignement académique qui serait suivi trop studieusement.

Sinon même si je suis un peu réfractaire à l'idée que l'hyperacousie soit à associer à l'oreille absolue, parce que cela m'évoque un amalgame facile entre oreille qualitative et quantitative, en y réfléchissant il est clair que le cerveau pratique un masquage des sons parasites, en témoigne la capacité à se focaliser sur une source précise. Et l'absence de cette capacité de focalisation, vécue parfois le soir, rend particulièrement sensible aux bruits parasites vécus comme des coups de tonnerre. D'autre part j'ai un proche doté de l'oreille absolue (testée sous toutes ses coutures et validée par ma propre expertise illégitime !) qui se plaignait aussi d'une difficulté à supporter les bruits ambiants. Ca fait réfléchir même si cela peut aussi être un prétexte, soit que la sensibilité existante soit exploitée, soit que la sensibilité soit inventée.

Bref je crois qu'il faut dépasser (je parle aussi pour moi) toutes ces cases pas fausses mais stéréotypées dans lesquelles il faudrait rentrer pour avoir un quelconque intérêt aux yeux des autres. Conseil à adresser aussi aux autres d'ailleurs, qui cherchent systématiquement à s'extasier. CF les show télé à la mode (l'inventeur, le chanteur, le talent....) et qui confinent les téléspectateurs au rôle de groupies passives promptes à se moquer de celui qui sortirait du rang sans paillettes ni panneau applause en arrière plan.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Lophophora le Mar 18 Déc 2012 - 20:07

Merci pour ta réponse.

Cela doit être pratique pour un chanteur d'avoir l'oreille absolue lorsqu'il doit commencer un morceau a cappella pour être ensuite rejoint par les autres instruments ! (problème facilement résolu avec une oreillette ou une note donnée au préalable)

Lophophora
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 43
Localisation : Dans le sud du Vexin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Mégalopin le Lun 20 Mai 2013 - 16:18

Elo,
Prof d'oreille (relative), la question de l'oreille absolue vient régulièrement dans les conversations, et je suis ce topic depuis le début, sans toutefois je crois m'y être exprimé

Il y a un truc un truc qui me chiffonne:
Les détenteurs d'une oreille absolue "innée" entendent-ils un La 440 Hz
(qui n'est qu'une convention internationale fixée je crois en 1975)?
Et si oui, pourquoi? scratch

Précédemment le diapason était généralisé à 432Hz, fréquence "naturelle",
harmonique de la Terre, de l'eau, et du cerveau (rythme alpha: 8 Hz)







Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par blimblambloum le Mer 29 Mai 2013 - 1:30

Bonsoir, je pense très sincèrement que l'audition intuitive a 440 Hz est issue de notre programmation culturelle et éducative.Nous vivons dans une culture occidentale qui a construit son échelle d'écoute autours de sons référencés sur une échelle bien précise , soit 12 tons et demi tons égaux, distingués entre eux par un certain nombre de micro intervalles auquel l'oreille humaine n'est pas habituée car elle ne possède pas de référence.Pourtant la musique orientale ou Arabe s'appuie sur une importance beaucoup plus grande des micros intervalles et des échelles micro tonales.

Notre oreille si perfectionnée s'habitue la a une convention.

Quand a l'oreille a 440 Hz c'est pareil, avant il existait plusieurs diapasons pour lire, chanter, jouer de la musique, selon le lieu d'execution de la musique...Et le diapason était souvent bien plus bas que maintenant.

Je suppose qu'au XIX ème siècle, avec l'amélioration de la facture instrumentale, les plus grands liens entre les compositeurs, les orchestres les plus développés,il a fallu établir un diapason commun.Et c'est le la a 440 Hz qui est apparu, dans les orchestres Allemands je crois.

Et depuis, notre oreille est conditionnée par les apports de deux siècles de musique dite "savante" et donc ce que nous pensons entre un "la", sera peut être un si bémol voir un si bécarre dans d'autres cultures.

D’où le gros problème de l'oreille absolue d'ailleurs.

Je pense que l'idéal pour un musicien , c'est de posséder l'oreille relative, doublée d'une bonne oreille harmonique, d'une très bonne accuité sonore pour toutes les fréquences et cela suffit..

blimblambloum
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 29/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Mégalopin le Mer 29 Mai 2013 - 11:34

blimblambloum a écrit:
Je pense que l'idéal pour un musicien , c'est de posséder l'oreille relative, doublée d'une bonne oreille harmonique, d'une très bonne accuité sonore pour toutes les fréquences et cela suffit..

Je suis bien d'accord avec toi (en rajoutant le sens de la pensée par mesure et groupe de mesures, ce que j'appelle l'oreille structurelle). Dès que l'on commence à construire cette pensée harmonique structurée (mentalisation de la "grille") tout devient plus évident. De mon côté j'en fais la base de mon enseignement, ce qui provoque un petite (grande) révolution dans la vie musicale de mes élèves pirat pirat pirat






Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Lophophora le Mer 4 Fév 2015 - 17:27

Salut à tous,

Plus de deux ans après mon dernier message je relance le sujet car je me suis pas mal documenté sur ce sujet entre temps.

C'est amusant de voir à quel point ce thème fait parler et fantasmer de nombreuses personnes, alors que dans le même temps il s'agit d'un sujet très méconnu et autour duquel on lit et on entend beaucoup d'imprécisions voire d'erreurs grossières. On voit aussi un paquet de gens qui prétendent avoir l'oreille absolue, ou même qui pensent sincèrement l'avoir mais qui se trompent. Je suis bien placé pour en parler, moi aussi j'ai fait des tests sur internet avec des bons résultats (ouais super, 19 notes sur 20 reconnues, "vous avez l'oreille absolue"), mais avec du recul et de la réflexion j'ai compris que j'avais simplement une bonne mémoire et que malgré les amas de notes sans logique censés vous "vider la tête de toute référence", en se concentrant on arrive sans difficulté à garder une note de référence dans un coin de l'esprit. Je pense que cela est surtout vrai pour ceux qui pratiquent la musique régulièrement, en particulier ceux qui comme moi sont assez fâchés avec le solfège et travaillent plutôt à l'oreille...

Au final il me semble qu'il n'y a qu'un seul test fiable et sans appel : après une nuit de sommeil, dès le réveil et avant d'avoir entendu le moindre son musical, aller au clavier et jouer une note les yeux fermés. Vous êtes capables de l'identifier sans effort et en moins d'une demi-seconde : vous avez l'oreille absolue. Vous n'en êtes pas capable avec précision et rapidité à tous les coups ou presque : vous ne l'avez pas. Point final.

En ce qui me concerne, après avoir d'abord été fasciné et jaloux de ceux qui avaient l'oreille absolue, j'ai acquis une certaine maturité sur le sujet et j'ai changé d'avis. C'est à dire qu'au départ, j'avais un fort désir d'acquérir l'oreille absolue (que je n'ai pas, donc), et qu'avec le temps et la lecture des témoignages des rares personnes qui l'ont et qui en parlent je souhaite surtout maintenant perfectionner mon oreille relative (qui est déjà bonne). Cela me semble plus utile et c'est surtout dénué d'inconvénients. Actuellement j'atteins mes limites lorsqu'il faut distinguer toutes les notes d'un accord qui en contient plus de 5 ou 6, surtout s'il est dissonant, et j'ai aussi du mal à trouver la bonne octave de certaines notes. Il parait qu'il y en a qui reconnaissent jusqu'à 10 notes distinctes, il y a encore du boulot...

Une petite anecdote pour finir : depuis longtemps j'ai une forte antipathie pour le bruit de mon lave-linge lorsqu’il en en cycle d'essorage à plein régime, ce qui agace mon entourage d'ailleurs. En rédigeant ce message je viens de comprendre pourquoi... J'ai écouté attentivement et il produit deux sons dont l'un est un Do# et l'autre un Do à l'octave supérieur : pas très harmonieux !

Bonne musique à tous, avec ou sans oreille absolue... Smile

Lophophora
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 43
Localisation : Dans le sud du Vexin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Eléanor34 le Lun 23 Fév 2015 - 19:11

Bonsoir,

Pour ma part, je peux reproduire un air en ne l'aillant entendu qu'une fois, chanté ou joué. Je ne sais pas comment on peut qualifier ça...

Eléanor34
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 30/12/2014
Age : 40
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Lophophora le Ven 27 Fév 2015 - 15:51

Un article intéressant sur le sujet :

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/01/24/21890-molecule-qui-donne-loreille-absolue

Lophophora
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 43
Localisation : Dans le sud du Vexin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Fonzette le Jeu 5 Mar 2015 - 14:56

Bonjour à tous

Merci Cassis pour ce sujet qui m'intéresse et qui m'est aussi difficile à partager, suite à des expériences malheureuses.

Je ne sais pas si j'ai l'oreille absolue, bien que mon prof de musique au collège (ca date) le pensait.

Tout d'abord, il faut savoir que je suis issue d'un milieu social très bas. Je n'ai donc jamais fait de solfège ni appris à jouer d'aucun instrument.
Donc ce prof s'amusait, aux inter classes, à me faire écouter de la musique classique, après m'avoir préalablement fait écouter le son d'instruments seuls.
Je savais identifier les instruments et préciser les types de violons, par exemple.
Plusieurs jours après, je pouvais lui fredonner les musiques qu'il m'avait fait écouté, sur le même ton. Si la musique m'avait plut, elle repassait dans mon esprit, dans les moindres détails.

Je ne vois pas les sons. Ils ont une odeur. Je ne les sens pas, littéralement, je ne sais pas comment l'expliquer.
La même note n'aura pas le même son. C'est ce qui compose l'instrument qui donne cette "odeur"
Je vous demande de la vigilance, je me sens fragile en évoquant cela, car la seule fois ou je l'ai fait, j'en ai beaucoup souffert. Beaucoup

Quand j'ai l'occasion d'essayer un instrument, je suis capable de reproduire des mélodies tres facilement, ça ne me demande pas d'effort. Ca vient tout seul.
je ne persévère pas, je dois être trop fainéante. ... ça ou la peur de ne pas etre parfaite.

Je joue de la guitare.
J'aime celle qui ont un bois qui dégage des notes à l'odeur "poudrée"....

J'ai aussi, je crois, un "défaut", une différence "auditive". Je suis très sensible aux sons et bruits parasites qui nous entoure.
Par exemple, le bruit du chauffage, du radio reveil (électrique ) sont si pénétrant qu'ils peuvent m'empêcher de dormir.
Je suis obligé de debrancher les enceintes et ma tv la nuit.
Le son si strident qui s'en dégage la nuit peut jusqu'à me faire mal

quelqu'un connait il cela ?

Y a t'il une explication aux odeurs qui naissent des sons, chez moi.

Par avance un grand MERCI pour vos réponses douces ^^



Fonzette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 42
Localisation : vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par bepo le Jeu 5 Mar 2015 - 16:38

-


Dernière édition par bepo le Lun 27 Avr 2015 - 15:04, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Lophophora le Jeu 5 Mar 2015 - 20:30

Fonzette a écrit:quelqu'un connait il cela ?

Absolument, j'ai connu cela quand j'étais jeune : j'étais extrêmement sensible aux fréquences aiguës et le simple fait de me balader dans une rue calme attirait mon attention sur le bruit des boîtiers THT dans les TV et les minitels (oui ça date un peu...). Encore aujourd'hui il y a beaucoup de sons de la vie quotidienne qui me dérangent (le lave-linge en mode essorage, en particulier). Mais j'ai perdu mon hypersensibilité dans les aigus, ce qui est normal car plus on vieillit, plus la plage de fréquence audibles se réduit par le haut.

Par contre je ne comprend pas ta souffrance par rapport à ta synesthésie, quel est le problème ?

Sinon, comment fais-tu pour accorder ta guitare ?

Lophophora
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 43
Localisation : Dans le sud du Vexin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Fonzette le Jeu 5 Mar 2015 - 21:14

Merci Bepo
Je vais me renseigner sur la synesthésie

Lephophora, la synesthésie (si il s'agit bien de cela) m'a été douloureux car j'ai rapidement eu la sensation que je ne pouvais l'évoquer auprès de mon entourage.
Il y a quelques années, en proie à une joix intense, chez un luthier rencontré chez une amie proche, j'ai baissé mes gardes et evoquer les odeurs. J'ai subit des moqueries. Je ne leur apparaissait que comme un femme pretencieuse et menteuse.
J'ai eu honte, j'ai été bléssée.

Pour accorder ma guitare.
Je suis une autodidacte. J'ai appris à jouer en regardant les clips, les concerts.
Regarder, immiter.
Je commence à accoder ma guitare par la 1ere corde, la plus grave.
C'est la 1ere note de "Nothing Else Matter" de Metallica . Je connais donc le cette note en pensant à cette chanson
Une fois la 1ere corde réglée, l'enchaînement est simple.
Quand je debutais, pour affiner le réglage (ça m'est très pénible d'entendre une guitare non accordée parfaitement ) je savais que les 3 dernières cordes etaient les 2eme au au 4eme accord de Nothing Else Matter également.

Aujourd'hui j'ai un acvordeur chromatique, mais je préfère toujours le faire par moi même

Merci à vous pour vos réponses qui me rassure

Fonzette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 42
Localisation : vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Fonzette le Ven 6 Mar 2015 - 16:25

Bonjour Bepo

Je reviens vers toi pour te remercier
Il s'agit peut etre bien de cela, la synesthésie
Je n'ai pas encore trouvé d'articles qui évoque la synesthesie son-odeur mais la définition que j'ai trouvé valide mes sensations difficile à décrire verbalement
"La synesthesie n'est pas linguistique et ne peut pas être décrite par le langage de manière exhaustive " Kevin T Dann

Et il y a ce passage du poème Correspondances de Beaudelaire :
Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
DOUX COMME DES HAUTSBOIS, verts commes des prairies..."

Ça me met du baume au coeur
Le hautbois a une odeur très douce
Un peu comme les odeurs poudrés (poudre de riz que nos gd-mere mettaient sur le visage)
C'est une sensation que l'on retrouve légèrement dans le parfum Flower de Kenzo

Encore un tres grand merci à toi

Fonzette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 42
Localisation : vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par AlphaZ le Ven 24 Juil 2015 - 1:50

Bonsoir,

J'ai l'oreille absolue, et je pense même avoir assimilé le nom des notes avant le français ! ;-)
(Je suis née dans la musique, j'ai commencé très jeune, et toute petite mon père me chantait Frère Jacques avec les notes au lieu des paroles...)
Pour moi, la musique est un langage. Ecouter les paroles d'une chanson par exemple me demande un effort, puisque le texte premier que j'entends est celui des notes. Dans ma classe de solfège nous étions 2 ou 3  sur une douzaine à posséder ce "don". La conversation sur le sujet revenait souvent entre tous, et le constat était le suivant :
Nous étions tous doués d'oreille puisque nous étions en haut niveau, mais il y avait une vraie différence d'"approche" dans l'écoute : les uns (oreille absolue) entendaient les notes (et calculaient les intervalles à partir de celles-ci), les autres (oreille relative) entendaient les intervalles (et s'ils avaient une note référente calculaient les notes qui devaient correspondre).
Les uns n'arrivaient pas à comprendre comment les autres pouvaient fonctionner ainsi, et réciproquement. Loin d'être un "graal", pour moi l'oreille absolue est juste une manière différente qu'a le cerveau de décoder la musique.

Une petite réflexion que je voudrais partager : si je suis ici aujourd'hui, c'est parce que j'ai fait récemment un parallèle entre cette "incompréhension" entre ces deux personnalités musicales, et l'incompréhension que je rencontre vis à vis des autres (notamment à cause de ma chère hyperémotivité). J'ai toujours cru que les gens ressentaient la même puissance dans leurs émotions que moi, et n'ai jamais compris du coup en quoi mes émotions les dérangeaient. Faire cette comparaison avec l'oreille absolue m'a permis de comprendre que je ne fonctionnais peut-être pas comme Mr-tout-le-monde... J'ai l'émotivité absolue? ;-)

Sinon, je n'avais jamais envisagé la musique à travers les odeurs, c'est une idée qui me plaît bien, même si je ne l'expérimenterai jamais :-)

AlphaZ
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 84
Date d'inscription : 19/07/2015
Age : 36
Localisation : Bout du monde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum