Oreille absolue

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par meï le Jeu 7 Juin 2012 - 19:35

siamois93 a écrit:C'est peut-être que l'oreille absolue disparait si elle n'est pas stimulée dans l'enfance ?
Il ne s'agirait donc pas de l'acquérir mais de l'empêcher de partir ou de s'amoindrir, ou de ne pas acquérir des comportements qui la renient.
je en sais aps si elle "disparait"..pdt des années je l'ai oubliée pour "resilier"...(c'est comme ça qu'on dit il parait.)..je nai pas specialement joué .(d'ailleurs je ne l'ai jamais "stimulée" ds l'enfance non plus?;.)
et je l'ai retrouvée telle quelle adulte. toujours la....donc elle n'a pas ni disparue, ni je ne sais...?

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Jeu 7 Juin 2012 - 20:29

si on part sur cette hypothèse ça ne veut pas dire qu'elle disparaît forcément si non stimulée (ni qu'elle devient forcément manifeste si stimulée).

Ce serait intéressant d'étudier les non-musiciens à oreille absolue, ceux qui n'ont pas construit de manière précoce le référentiel 440Hz-la mais un lien du genre 440Hz-vert par exemple... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Mégalopin le Ven 8 Juin 2012 - 20:58

Elo,
une question en passant: quels sont les avantages et les inconvénients d'avoir l'oreille absolue?


Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4098
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Sam 9 Juin 2012 - 9:39

je ferai une quasi-réponse, n'en ayant qu'une quasi-absolue Smile
Deux inconvénients qui me viennent, comme ça :
- Dans l'étude musicale, solfège, etc. (que j'ai arrêté il y a fort longtemps), une impossibilité à entendre les intervalles (j'entends do-fa et je dois reconstruire intellectuellement que c'est une quarte, limite en comptant sur mes doigts),
- Dans la vie courante, des gros problèmes de concentration si une musique est un peu trop présente. Vu que j'entends les notes comme des mots, c'est comme si quelqu'un me parlait, et en plus d'une façon qui capture mon attention indépendamment de ma volonté. Impossible de travailler en musique par exemple.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par siamois93 le Dim 10 Juin 2012 - 0:59

@Mégalopin : Ca permet de faire des discussions intéressantes sur ZC Smile

@Melokine, je n'ai jamais pu me concentrer avec du bruit ou de la musique, mais je ne crois pourtant pas avoir l'oreille absolue. Je ne sais pas comment les gens font pour bosser en musique, le silence est tellement mieux. Chez moi il faut que je ferme les volets pour avoir un peu de silence...

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Dim 10 Juin 2012 - 9:28

@Melokine, je n'ai jamais pu me concentrer avec du bruit ou de la musique, mais je ne crois pourtant pas avoir l'oreille absolue. Je ne sais pas comment les gens font pour bosser en musique, le silence est tellement mieux. Chez moi il faut que je ferme les volets pour avoir un peu de silence...

Oh je suis assez sensible au bruit en général, ça peut me rendre dingue, et m'empêche de me concentrer bien sûr. Mais la musique c'est différent, ça capture vraiment mon attention jusqu'à me faire bugguer, dans certains cas. Parce que c'est vraiment comme des mots pour moi, comme si qqn parlait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par haplo le Lun 11 Juin 2012 - 8:32

Etant une "oreille absolue" (ça a même été mon surnom au conservatoire), voilà ce qu'il en ressort pour moi comme inconvénients (autre la jalousie des camarades):

- (trop) grande sensibilité aux bruits forts (j'ai toujours fuis les zones de travaux par exemple)

- gros problèmes de concentration dans un environnement bruyant (comprendre musique/conversations)


J'ajouterai que je me retrouve aussi là:
melokine a écrit:
- Dans l'étude musicale, solfège, etc. (que j'ai arrêté il y a fort longtemps), une impossibilité à entendre les intervalles (j'entends do-fa et je dois reconstruire intellectuellement que c'est une quarte, limite en comptant sur mes doigts),

et que j'avais aussi des difficultés avec le rythme.

haplo
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 26
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par chuiunefée le Lun 11 Juin 2012 - 14:20

et que j'avais aussi des difficultés avec le rythme.

Tu parles de la lecture/écriture du rythme, ou du rythme en général ? Personnellement le premier me fait défaut, en fait je pense que le mélange mélodie/rythme me perd, alors qu'il m'est plus facile (pas sans effort de concentration, évidemment, mais j'ai pu constater quand je faisais de la percussion brésilienne que j'étais loin d'être dépourvue du sens du rythme héhéhé) de différencier "double croche - quart de soupir - double croche - double croche - noire" et "double croche - double croche - double croche - quart de soupir - noire" (Noooon je m'en souviens ?! Mirâââcle) en percussion justement. La décortication des mélodies m'est assez difficile, quand la reproduction m'est plus aisée.

En ce qui concerne les inconvénients, je ne saurais pas lier ma sensibilité acoustique à une hypothétique oreille absolue, mais je deviens complètement dingue et incontrôlable quand je subis des bruits désagréable. (Je pleure quand j'ai de l'eau dans les oreilles, d'ailleurs ma peur de l'eau est UNIQUEMENT due au fait que je supporte pas ça, mais alors pas du tout ; Je me griffe quand j'entends au choix des articulations craquer [avec les craquements de doigts en Champion toutes Catégories], je ne peux pas toucher du polystyrène ou de la craie ; et y a LE tain-boite-de-conserve, qui passe relativement rarement - encore heureux - par la gare de ma ville, avec qui je suis en guerre officieuse depuis un an, et que j'ai tenté de maudire plusieurs fois -en vain, manifestement- qui fait un bruit insupportable, genre vaisselle qui se casse pendant un peu moins d'une minute). Ce qui, vous l'aurez compris, offre un large panel de tortures diverses et variées à mes proches.


chuiunefée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par meï le Lun 11 Juin 2012 - 15:50

haplo a écrit:Etant une "oreille absolue" (ça a même été mon surnom au conservatoire), voilà ce qu'il en ressort pour moi comme inconvénients (autre la jalousie des camarades):

- (trop) grande sensibilité aux bruits forts (j'ai toujours fuis les zones de travaux par exemple)

- gros problèmes de concentration dans un environnement bruyant (comprendre musique/conversations)
idem.
mais chez moi ca passe pour des traits autistiques avec l'asperger leger.
pour la jalousie j'ai souri, parc que oh que oui.(et ca en fait un assez gros inconvenient parfois.)

avantages bon en dehors de jouer" facilement", il y a aussi le fait de percevoir la musique d'une dimension plus "pleine" qu un mélomane lambda.(est ce l'autisme ou la douance...) cad percevoir chaque piste musicale chque instrument sur une ligne diferente, une dimension differente qu'on peut avoir ensemble ou separement....j'adore ecouter des oeuvres classique et percevoir tout cet univers...
c'est egalmeent pratique pour rejouer chaque instrument ou ligne instrumentale de mémoire (ah et la mémoire aussi, je réentend les choses longtemps apres sans avoir besoin de reecouter.)

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Memento le Mer 13 Juin 2012 - 0:26

Ce serait intéressant d'étudier les non-musiciens à oreille absolue, ceux qui n'ont pas construit de manière précoce le référentiel 440Hz-la mais un lien du genre 440Hz-vert par exemple... Smile

Je ne pense pas que le La 440hz soit à prendre en considération sachant que x années auparavant ce même La n'était pas à 440hz... Or des personnes ayant l'oreille absolue existaient. Ce n'est pas nouveau.

Je pense que la capacité d'oreille absolue a toujours existé et doit être détachée de la simple mise en commun du nom d'une note à un sons quelconque.

Faire de la musique et habituer son oreille aux différents sons, et surtout à l'écart entre chaque sons peut se travailler. A force de faire et d'écouter on affine notre oreille ! On devient même très très bon, sans pour autant avoir une oreille dite absolue.

J'avais entendu lors d'une émission sur Arte que l'oreille absolue pouvais "se perdre", comme "apparaitre". Et que ce n'était pas forcement quelque chose d’inné. A ne pas confondre avec une oreille habituée et entrainée.

D'autre part je ne sais pas si apprendre (ou jouer) des morceaux à "l'oreille" est synonyme d'oreille absolue.

Personnellement je n'ai pas l'oreille absolue.


Dernière édition par Memento le Jeu 5 Fév 2015 - 23:52, édité 1 fois

Memento
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 223
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par meï le Mer 13 Juin 2012 - 7:23

Memento a écrit:
Je ne pense pas que le La 440hz soit à prendre en considération sachant que x années auparavant ce même La n'était pas à 440hz... Or des personnes ayant l'oreille absolue existaient. Ce n'est pas nouveau.
Je pense que la capacité d'oreille absolue a toujours existé et doit être détachée de la simple mise en commun du nom d'une note à un sons quelconque.

ahhh...voilà bien qui me parle, c'est ce que je n'avais aps encore osé dire de fait.ca me semble d'un naturel...... Rolling Eyes
(parce que c'est apres ca que viennent les "ah mais si, hein, les gens kizon l'oreille ils savent si le truc c'est un sol ou un snirf becarre hein!...ce qui me parait completemnt hors de propos (mem si c'est juste) car ds une autre culture la mem note 'naura pas el meme nom, mais le muscien bien l'oreille quand emme....l'oreille n'est ps liée "absolument au solfege occidental, loin s en faut! Wink elle est humaine...

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Mer 13 Juin 2012 - 19:30

Il me semble que la musique est avant tout une histoire de physique, et d'ondes (ses effets, en revanche, relèvent davantage de la magie...).

Qu'on nomme la une fréquence de 440 Hz ou 415 Hz est culturel, je suis bien d'accord (aussi bien le la, le 440 ou 415, que le hertz).

En revanche, s'il y a bien une chose qui n'est pas culturelle, c'est le rapport, l'intervalle entre les notes, i.e. les harmoniques. Cela me semble assez évident avec le phénomène des cordes sympathiques : sur une guitare, jouez un do sans bloquer les autres cordes, le sol (la quinte, donc) va particulièrement vibrer par "sympathie" (les autres cordes aussi, mais plus ou moins selon leur rapport avec la note de départ ; c'est le principe des harmoniques). C'est comme ça que ce sont constitués les accords dans la musique occidentale.

A partir de là, j'aurais tendance à penser que l'oreille absolue, c'est la capacité d'identifier une fréquence, quelle qu'elle soit, sans avoir besoin d'un repère à l'aune duquel la comparer.
Il se trouve que dans notre culture, aujourd'hui, 440 Hz s'appelle la. Mais ç'aurait pu être autre chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Memento le Mer 13 Juin 2012 - 19:44

Ouep.

Memento
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 223
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 28
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par kooper le Lun 3 Sep 2012 - 9:18

melokine a écrit:je ferai une quasi-réponse, n'en ayant qu'une quasi-absolue Smile
Deux inconvénients qui me viennent, comme ça :
- Dans l'étude musicale, solfège, etc. (que j'ai arrêté il y a fort longtemps), une impossibilité à entendre les intervalles (j'entends do-fa et je dois reconstruire intellectuellement que c'est une quarte, limite en comptant sur mes doigts),
- Dans la vie courante, des gros problèmes de concentration si une musique est un peu trop présente. Vu que j'entends les notes comme des mots, c'est comme si quelqu'un me parlait, et en plus d'une façon qui capture mon attention indépendamment de ma volonté. Impossible de travailler en musique par exemple.

Idem.
Autre inconvénient : J'ai également du mal à retranscrire les partitions des instruments en si bémol ou mi bémol. Comme le saxo ou la clarinette par exemple.

Je ne sais pas si c'est du à l'oreille absolue ou à ma formation musicale (11 de solfège en conservatoire), quand j'entends un air, j'entends le nom des notes.
Par contre, ca ne marche pas avec tous les instruments. Par exemple, j'ai plus de mal à entendre le nom des notes d'une voix. Pour les autres instruments et notamment le piano ou la guitare, je n'ai aucun mal. Après, ça dépend de mon état de fatigue aussi, mais globalement, c'est immédiat.

Enfin je n'arrive pas à chanter une note juste sans référence. En gros je les reconnais quand on les joue, mais pas capable de les chanter juste si on me le demande sans mes donner une note. Mon oreille absolue est dite passive (à l'inverse d'active ou on peut chanter une note juste sans aucune référence). Par contre avec une référence, la note a chanter devient instinctive.

Du coup, en avantage : je peux rapidement jouer un air que je viens d'entendre sur n'importe quel instrument (que je sais joue bien sur) par le "nom" des notes.
Autre avantage, je peux facilement décomposer tous les instruments d'un morceaux, ce qui est également un inconvénient car du coup, le morceau n'est pas forcément entendu dans sa globalité mais par un assemblage de plusieurs instruments qui jouent des notes ou des airs différents.

Pour ce qui est de l'inné ou de l'asquis, je pense qu'on a une prédisposition à avoir l'oreille absolue, mais que l'oreille absolue se travaille.

kooper
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 164
Date d'inscription : 27/06/2011
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par MP5ound le Ven 28 Sep 2012 - 1:54

Je prends une guitare en main, on me siffle une note, et , avec une certaine marge d'erreur (c-a-d qu'une fois sur 3 ou 4 je me goure d'un demi ton) je sais ou la jouer sur mon manche.
Je peux reproduire n'importe quel morceau entendu en le transposant de quelconque valeur ( meme sans rapport musical entre les nots, entendez aucun intervalle occidentale entier ) en chantant ou sifflant ( dans la mesure de ma bande passante vocal ou sifflante Very Happy ) mais je saurai toujours si le morceau est joue dans la tonalite de l'originale. Sur ce dernier point neanmoins, cela a tendance a changer car la reproduction des enregistrements sur videos (youtube) change de si elle a ete produite pour etre diffusee aux Etats-unis ou en Europe (la bande son d'un film americain ecoutee ici sera plus haute d'environ un demi-ton).

Et cette oreille je la travaille depuis tout petit. A cinq ans j'entame la batterie et le solfege, 10 ans la guitare, fait une haute ecole de musique a Londres, et egalement ingenieur du son depuis maintenant quatre ans.

Je voudrais donc dire qu'il y a certainement une correlation entre l'exercice auditif repete depuis un jeune age et un ''trouble d'attention'' par exemple quand il y a une musique ou un son quelconque attirant notre oreille et nous deconcentrant d'un conversation.
Le cerveau a, depuis toujours, un effet de tri sur ce que l'on entend, qui depend du focus de notre attention. On l'appelle l'effet Cocktail Party.
Grosso modo, nous sommes tous sense etre capable de distinguer clairement une conversation ou un monologue qui peut pourtant etre nivellee jusqu'a 20 dB (subjectivement 4 fois moins de volume) en-dessous du niveau sonore ambiant (le silence n'existe pas sur terre). Tout ceci a condition que vous ayez egalement votre vue portee sur la scene ecoutee en question (que ce soit un dialogue ou autre chose en fait...On a seulement plus l'habitude d'ecouter les paroles des autres que la nature pour l'individu lambda Smile ).

PROBLEME, ceux qui ont recu une education musicale (ou ayant entrainer une attention accrue portee sur leur sens auditif) perdent cette faculte au fil des annees. Je l'ai perdue en a peu pres deux ans, a partir de mes etudes d'ingenieur du son.

Ma difference par rapport a ceux ayant perdu cette faculte plus tot prvient, je pense, du fait que je n'ai jamais utilise de diapason avant, mais que j'ai appris a me referencer au 1KHz (frequence a laquelle l'oreille est plus sensible).

Enfin au moins, j'espere vous avoir donne un element de reponse quand a cette attention detournee et distraite par tant de belles sonorites qui font notre monde Smile

Ah oui, j'ai aussi dissocie les sons de plus en plus. Maintenant c'est devenu naturel et ca me sert pour tromper l'auditeur d'un film ou embellir des musiques sans qu'on ne s'en apercoive Smile

MP5ound
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 28
Localisation : Rixensart, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Sam 29 Sep 2012 - 10:29

Je connais l'effet Cocktail Party mais ne comprends pas bien ton post.

L'effet CP est bien une capture exogène de l'attention dans certaines circonstances (par ex quand qqn prononce ton nom dans un brouhaha, tu l'entends de façon saillante), ce qui pourrait rejoindre ce dont je parle pour la musique (encore qu'il me soit quasi impossible de désengager volontairement mon attention de la musique, parfois), mais d'où tires-tu tes corrélations avec la musique ?

Tu as des sources pour expliciter ce que tu veux dire par perte de cette faculté ? (ça me laisse un peu perplexe, si tu pouvais étayer).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par MP5ound le Sam 29 Sep 2012 - 11:20

melokine a écrit:
- Dans la vie courante, des gros problèmes de concentration si une musique est un peu trop présente. Vu que j'entends les notes comme des mots, c'est comme si quelqu'un me parlait, et en plus d'une façon qui capture mon attention indépendamment de ma volonté. Impossible de travailler en musique par exemple.

En gros, toutes les personnes que je connais et qui travaillent leur oreille d'une maniere ou d'une autre (mais de maniere attentive, comme en ecoutant un morceau et en pouvant dissocier les sons, et je crois que cette dissociation volontaire, et qui requiert un fort niveau d'attention, est la cle), donc toutes ces personnes la finissent par perdre leur effet CP au fil des ans. Je ne saurais dire le ''pourquoi'' mais ca a clairement un lien avec le fait de preter attention aux sons environnant. Tout ca pour dire qu'il peut etre facile pour une personne ayant perdu son CP d'etre distrai par l'un ou l'autre son (fut-il une musique).

Et la cle , je pense pour arriver a dissocier les sons qui nous entourent, ou bien ceux d'un disque, est d'avoir eu un referencement precis pendant l'education de son oreille: le diapason pour certains, le 1000Hz pour moi.

J'avoue n'etre pas trop sur d'avoir repondu a ta question...?

MP5ound
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 28
Localisation : Rixensart, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Sam 29 Sep 2012 - 14:47

MP5ound a écrit:
J'avoue n'etre pas trop sur d'avoir repondu a ta question...?

J'avoue n'être pas trop sûre non plus Very Happy

Je crois en fait qu'on ne parle pas forcément de la même chose, moi c'est surtout parce que j'entends des mots, un vrai langage, comme si on me parlait, que ça me pose des problèmes d'attention.

Après, ce que tu décris est curieux, concrètement ça se manifeste comment d'avoir perdu sa capacité à l'effet CP ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par MP5ound le Sam 29 Sep 2012 - 14:58

Et ce langage, providndrait-il d'une seule et ememe personne ou de plusieurs?

Moi par exemple, dans un environnement bruyant, il peut y avoir un groupe de personnes, et tous a equi distances, je n'arriverai pas a entendre alors qu'eux se comprennent tres bien entre eux! (pour un ingenieur du son le paradoxe est assez genant...) Alors qu'avant ca ne m'avait jamais vraiment pose de problemes.

Ou bien incapacite de se concentrer sur une conversation si une autre se deroule juste a cote. Enfin si, ca depend des contextes, mais l'effort a fournir est enorme!

MP5ound
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2012
Age : 28
Localisation : Rixensart, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Sam 29 Sep 2012 - 15:02

MP5ound a écrit:Et ce langage, providndrait-il d'une seule et ememe personne ou de plusieurs?

Moi par exemple, dans un environnement bruyant, il peut y avoir un groupe de personnes, et tous a equi distances, je n'arriverai pas a entendre alors qu'eux se comprennent tres bien entre eux! (pour un ingenieur du son le paradoxe est assez genant...) Alors qu'avant ca ne m'avait jamais vraiment pose de problemes.

Ou bien incapacite de se concentrer sur une conversation si une autre se deroule juste a cote. Enfin si, ca depend des contextes, mais l'effort a fournir est enorme!

Ah oui ç'a l'air emmerdant ton truc... je suppose que tu t'es fait tester par un ORL ?

de mon côté en général je n'entends qu'une mélodie (généralement la principal/la plus haute), ou je passe d'un instrument à l'autre mais c'est généralement linéaire. Je n'ai pas du tout une oreille harmonique, par ex ; en travaillant je devrais pouvoir en acquérir une contrapuntique, je pense, mais c'est pas trop une priorité, là Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Mégalopin le Sam 29 Sep 2012 - 15:44

MP5ound a écrit: Ou bien incapacite de se concentrer sur une conversation si une autre se deroule juste a cote. Enfin si, ca depend des contextes, mais l'effort a fournir est enorme!

Et si la conversation d'à côté se déroule dans une langue que tu ne connais pas? (je veux dire: est-ce un problème de champ acoustique ou d'attention partagée?)








Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4098
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Be happy le Mar 27 Nov 2012 - 19:11

cassis a écrit:J'ai pas vu de post sur le sujet : certains d'entre vous ont-ils l'oreille absolue ?

Vous vous en êtes rendus compte comment ?
Cà se manifeste comment ?
C'est quoi les inconvénients ? les avantages ?

Un lien possible avec le défibit d'inhibition latente ou la synesthésie ?

Pour moi, l'oreille absolue est apparue durant mes études de musiques: à force d'assimiler des noms à des hauteurs de sons, j'ai mémorisé les hauteurs associées.
Pour mon cas, l'oreille absolue est juste de la mémoire: se souvenir de la hauteur d'une note.
(comme se souvenir de la mélodie d'une musique à la bonne hauteur)

Pour jouer en groupe, cela présente pas mal d'avantages
Par contre, le fait d'entendre le nom des notes dès qu'on entend une mélodie est plutôt pénible
ou penser une improvisation avec le nom des notes c'est pas le top

La musique n'étant plus mon activité principale, l'oreille "absolue" est chez moi comme un muscle plus ou moins en forme (aujourd'hui plus absolue du tout pour les tonalités pleines d'altérations)

Be happy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 209
Date d'inscription : 24/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par bepo le Mer 28 Nov 2012 - 0:16

Faute d'avoir le courage de rechercher dans des documentations hétéroclites et de faire le tri, je me fie à un reportage par ailleurs consacré à l'autisme que je viens de voir où il est fait un parallèle entre la synesthésie et l'oreille absolue, tous deux considérés comme universellement partagés par l'humanité à la naissance, mais qui subiraient l'élagage neuronal qui a lieu entre 3 et 6 ans.
A ce que j'en comprends, cela signifierait que la faculté à discerner finement les détails qui sous l'influence de l'environnement sont considérés comme non pertinent, disparaît.
Cela est cohérent avec ce que j'avais déja lu ou entendu :
-la prévalence plus élevée de l'oreille absolue sur le continent asiatique ou la langue fait appel à une discrimination fine des tonalités
-la corrélation entre l'oa et la précocité de l'apprentissage musical.
Donc pour faire référence à un post précédent de cette file, l'oreille absolue ne s’acquière pas à 4 ans, mais se perd à partir de 4 ans faute de stimulation ou bien se conserve dans le cas contraire.
Quand au lien avec l'autisme, il provient peut être (?) de cette tendance à ne pas modeler son cerveau en fonction du comportement des autres pour qui cela n'a aucune espèce d'importance.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Sélène-Nyx le Mer 28 Nov 2012 - 0:28

qwerty a écrit:
Quand au lien avec l'autisme, il provient peut être (?) de cette tendance à ne pas modeler son cerveau en fonction du comportement des autres pour qui cela n'a aucune espèce d'importance.

Est-ce que certains, ici ont regardé "le cerveau d'Hugo" sur A2: on y a parlé, très brièvement, certes, de l'oreille absolue. Hugo, pianiste surdoué, était un "Aspie"! Son idole, Glenn Gould, l'était probablement ...

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Octopuce le Mer 28 Nov 2012 - 1:29

Je n'ai pas tout lu mais une fois j'avais entendu un musicien en parler et dire pour décrire le phénomène "les notes me disent leur nom". Ben c'est exactement ça, les notes ont commencé à "me dire leur nom" quand vers 12-13 ans j'ai commencé le piano et que j'ai appris le solfège ( dans le même reportage il disait que des gens pouvaient avoir l'oreille absolue mais que s'ils n'apprenaient pas la musique, ils pouvaient ne jamais le savoir). Je faisais de la danse classique déjà depuis 6 ans ou 7 ans et j'étais toujours parfaitement en mesure. J'ai alors commencé aussi à entendre les notes me dire leur nom à la danse. Ce qui est amusant, mais lié je pense, c'est que cela ne marche que sur certains instruments. A la danse, en cours, ce sont des mélodies jouées au piano et justement je faisais du piano en même temps. J'ai arrêté le piano depuis longtemps mais par contre je continue la danse et c'est vrai que les notes du piano (pour se venger?) me parlent moins depuis, il faut que je me concentre davantage pour les entendre me susurrer les petits noms. Mais je suis toujours parfaitement en mesure sans jamais avoir à compter les temps (comme mon professeur qui lui n'est jamais en mesure, même si par ailleurs je suis sûre qu'il est aussi HP, et puis je ne sais pas compter mais ça c'est une autre histoire).

Autre bizarre auditive, depuis que je ne vis plus dans mon Sud Ouest natal et que je n'entends plus parler qu'avec un (horrible) accent septentrional mon hyperacousie s'est fortement aggravée . Je suis très sensible aux voix, aux accents. Il faut que ça chante, que ça bouge que ça ait du rythme, bref que ce soit musical et pas "plat". Ici je suis en permanence agressée au niveau sonore dès que quelqu'un parle. C'est plus ou moins fort selon la neutralité de l'accent. Mais j'ai lu quelque part que le français "d'oïl" et le français "d'oc" n'ont pas la même fréquence. C'est comme si j'écoutais un instrument désaccordé en permanence. Idem pour les langues. Certaines me parlent tout de suite d'autres pas du tout. Ce n'est pas pour rien si j'ai fait des études d'anglais (accent british ,please!). J'aimais beaucoup l'allemand aussi. Et récemment je me suis mise à l'italien, un vrai régal! Une suave mélodie qui calme mon hyperacousie. Je suis désormais capable d'identifier les accents des villes où j'ai le plus séjourné (Turin,Rome, Naples) simplement à la "musique" qui est différente et aux particularités que je capte facilement et j'explique mêmes ces différences aux italiens souvent surpris qui ne les avaient pas forcément "décortiquées"!


Octopuce
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 31
Date d'inscription : 13/02/2012
Localisation : Trastevere, Roma

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum