Oreille absolue

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Oiouchminalda le Lun 3 Sep 2018 - 20:46

Ce post a 100000 ans, dommage c'est intéressant.

Je suis toujours incapable de me mettre au solfège, comme si je devenais bloquée et complètement con. Je ne comprends pas qu'on ait besoin d'une partition pour jouer d'un instrument. J'ai toujours su que je savais jouer du piano, et quand j'avais 8 ans j'en ai eu un petit. J'ai composé mon premier morceau dans la foulée et je joue toujours. Je n'arrive pas à jouer un morceau "normalement", il faut que j'interprète tout à ma manière. Je reconnais le moindre bruit/son qui est associé tout de suite à une note (ça me fait penser aux sirènes dont vous parliez, c'est tout à fait juste), et qui devient soit une composition, soit une musique que j'ai déjà entendue. Il me suffit d'une fois pour tout retenir et si j'ai une bonne mémoire dans cette vie-ci, elle est auditive. Je pensais que tout le monde était comme moi. Mais désormais j'ai un gros doute car quand j'entends mon meilleur ami siffler un air j'ai envie de m'immoler par le feu Evil or Very Mad .

Un jour j'ai composé un morceau après avoir été obsédée par un bruit de valve dans Resident Evil 2. Donc voilà ça s'est fait. Mais comment expliquer ça ? D'où ça vient ? Je ne sais pas. Je n'ai aucune facilité pour le dessin ou d'autres formes d'arts, mais je sais qu'il y a des personnes, sans avoir appris, qui sont très talentueuses naturellement. On va pas partir dans des délires mais si on a plusieurs vies, on pourrait peut-être garder certaines connaissances. Sinon ça viendrait (encore) du cerveau et de certaines transmissions ? C'est pas rigodrôle.

Enfin, je suis d'accord de ne pas savoir certaines choses qui me dépassent complètement et qui feraient certainement exploser mon cerveau et mon cœur si je comprenais.

Oiouchminalda

Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Nuanceleste le Lun 3 Sep 2018 - 23:26

Oui c'est un sujet intéressant Very Happy
Voire même passionnant et émouvant.
Je ne suis pas convaincue qu’il faille « nommer » les notes pour avoir l’oreille absolue. Le tout est de les reconnaître. Ensuite, le mot que l’on pose dessus ce n’est qu’une affaire de langage. Comment mieux nommer la note que par le son lui-même ? Personnellement j’ai du mal à associer les mots aux notes mais je comprends parfaitement ces dernières. J’ai juste plus de mal avec les mots, comme j’ai du mal avec les chiffres sans être mauvaise en maths pour autant, c’est simplement un langage par défaut, que l’on m’a appris, qui me permet de me faire comprendre, de comprendre le reste du monde aussi, mais qui n’est pas le plus évident en soi (en moi) — et je comprends que cela puisse paraître incompréhensible pour celui qui passera et ne le vit pas.    
Je te comprends quand tu parles de mémoire auditive. C’est la même chose pour moi, même si je dirais que ma mémoire sensorielle s’en mêle. Puisqu’il était fait état de synesthésie, je pense que dans certains cas ce peut-être lié, mais pas pour tous.
La musique pour moi, ce n’est pas une note = une couleur ou une note = un goût, ça marche plutôt par ensemble de notes. Un ensemble de note aura une couleur ou plutôt une teinte, un mouvement et répondra à une intuition. Ce peut-être à la fois deux teintes associées ou une succession de mouvements. Ce n’est pas si clairement défini que cela semble l’être. Et peut-être que la synesthésie, de manière générale, c’est plus complexe et subtil que ce qu’en laissent penser les définitions. C’est toujours limpide en soi, de l’intérieur, mais lorsqu’il convient de l’expliquer cela perd de son évidence. Comme une pensée abstraite. Faut-il l’expliquer ? Comment l’expliquer au mieux ? Sur l’instant et en direct car c’est toujours spécifique et différent.
Je reproduis sans difficulté ce que j’entends, même lorsque je découvre un instrument cela va très vite pour le comprendre, et ce depuis mes premiers rapports à la musique. De même pour le chant, je perçois la moindre fausse note / manque de justesse. Je peux apprécier l’audace d’une variation à la limite du juste lorsqu’elle se justifie mélodieusement.

Je comprends également la logique mélodique d’un morceau quelqu’il soit. Souvent au début d’une écoute, je peux chantonner ce qui va suivre sans jamais l’avoir entendu.
Je compose avec évidence depuis que j’ai laissé tombé le solfège et les partitions (profond déblocage une fois l'aspect scolaire abandonné, je me fais confiance depuis que je parle avec les sons).

Cela me surprend toujours lorsqu’une mélodie émane de moi. Je suis troublée lorsque je prends conscience que je créer. Je ne cherche pas à le faire. Je ressens que je dois aller vers mon piano, j’en ai l’envie et le besoin. Alors je pose mes doigts, je touche un peu et cela vient tout seul. C’est une sensation très surprenante et agréable. C’est comme si le passage qui se profilait sous mes doigts m’était déjà connu alors que quelques minutes auparavant il n’existait pas. Je le sais sur l’instant et le confirme après vérification qu’il n’existait pas. Mais c’est comme s’il avait toujours été là, comme si moi, je le connaissais déjà. Un peu comme une impression de déjà-vu, d’un moment vécu qui n’aurait jamais eu lieu, mais avec des sons qui sortent de soi. Je fais corps avec mon morceau. Il est une Parcelle de moi qui s’épanche en notes dans mon salon.
Cela m’émeut toujours. Je trouve que c’est une chance très précieuse.
La contrepartie négative, s'il y en a une, c'est l'hyperacousie (en ville ou en magasin, cette horreur). Mais c'est une petite note négative qui n'enlève rien au charme d'une si belle oreille I love you
avatar
Nuanceleste

Messages : 180
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 27
Localisation : Dans la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Oiouchminalda le Mar 4 Sep 2018 - 11:19

Merveilleux. Oui, c'est une chance très précieuse, et en effet, la contrepartie négative avec les "bruits" ... Ce n'est parfois pas de tout repos. Merci pour ton partage. Tu "comprends" la musique avec ton Âme quoi, c'est ainsi Very Happy
avatar
Oiouchminalda

Messages : 6
Date d'inscription : 30/08/2018
Age : 33
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Nuanceleste le Mar 4 Sep 2018 - 13:54

Merci à toi aussi de l'avoir amorcé Approuve
avatar
Nuanceleste

Messages : 180
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 27
Localisation : Dans la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Sam 8 Sep 2018 - 20:56

cassis a écrit:J'ai pas vu de post sur le sujet : certains d'entre vous ont-ils l'oreille absolue ?

Vous vous en êtes rendus compte comment ?
Cà se manifeste comment ?
C'est quoi les inconvénients ? les avantages ?

Un lien possible avec le défibit d'inhibition latente ou la synesthésie ?

- Oui
- Tout le monde dès que je voulais faire un peu de musique
- Pour moi, c'était simplement en reproduisant des morceaux à l'oreille (sans partition que je n'ai jamais su lire de toute façon), ça suscitait un étonnement que je ne comprenais pas, vu que je n'y voyais aucune difficulté.
- Inconvénients : aucun. Avantages : aucun non plus, sauf pour un musicien qui apprends un peu plus vite que les autres, mais qui doit certainement rattraper plus tard son retard "technique", pour les éléments sur lesquels il à naturellement fait l'impasse au début.
---
j'édite mon message pour dire que, au niveau des avantages/inconvénients, en fait c'est difficile de répondre vu que je ne connais que ça. Je sais que je suis sensible aux fausses notes, ou aux instruments désaccordés (peut être plus que d'autres ?). Peut être aussi que le fait de percevoir finement les notes me permet de mémoriser un air plus facilement, ou me frustrer parfois si je veux le reproduire alors que l'instrument n'est pas fait pour, en l'occurrence, la musique ancienne écrite pour des accords pythagoricien, avant que je ne sache ce que c'est (vs gamme tempérée), j'étais très agacé de bloquer sur des notes "manquantes" sur mon instrument, mais pour autant, pouvoir jouer quelques notes consécutives acceptable, jusqu'à ce que l'écart devienne insupportable, une vraie galère.


Dernière édition par Xav06 le Sam 8 Sep 2018 - 21:19, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Sam 8 Sep 2018 - 21:01

Nuanceleste a écrit:Je ne suis pas convaincue qu’il faille « nommer » les notes pour avoir l’oreille absolue. Le tout est de les reconnaître. Ensuite, le mot que l’on pose dessus ce n’est qu’une affaire de langage. Comment mieux nommer la note que par le son lui-même ?
C'est bien la définition, le nommage des notes n'a rien à voir avec l'oreille. je ne sais pas ce qu'est un mi, tout ce que je sais, c'est que si j'entends une note, qu'importe la quelle, je sais la placer sur un instrument.
Ne pas confondre avec l'oreille relative, qui consiste à identifier une note par rapport à une autre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Nuanceleste le Dim 9 Sep 2018 - 10:24

@Xavier
C'est pourtant une des définitions qui revient couramment de l'oreille absolue.
( https://www.universalis.fr/encyclopedie/oreille-absolue/ ) que je contestais également (et que j'ai croisé sur ce fil).
Je ne peux pas nommer les notes mais je les reconnais (tout comme leur hauteur). J'ai donc plus que l'oreille relative, mais peut-on dire que j'ai l'oreille absolue ? Oui si on retient ta définition (qui est aussi la mienne), non si on retient celle d'universalis.
avatar
Nuanceleste

Messages : 180
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 27
Localisation : Dans la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Dim 9 Sep 2018 - 11:17

Le nommage des notes est un faux problème. Je pense qu'il s'agit d'une incompréhension entre ceux qui ont l'oreille absolue naturellement et ceux qui l'ont acquise par apprentissage, et qui ont dû apprendre le solfège avant de reconnaître les notes. Pour eux, l'oreille absolue correspond à donner un nom à une note et à la positionner sur la bonne octave, parce qu'ils ont appris le solfège avant d'avoir l'oreille, mais cela correspond à une instruction musicale . Ils ont l'habitude de travailler avec la gamme tempérée, les notes de musique correspondent à une fréquence déterminée. Si nous faisions des instruments qui n'utilisent pas ces notes, ils seraient perdu car ils ne pourraient plus les nommer. Sans doute qu'ils seraient toujours capable de reproduire un air grâce à leur apprentissage et en comparant les notes les unes aux autres, mais me concernant, cela est inutile. On parle bien d'oreille , et pas de culture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Nuanceleste le Dim 9 Sep 2018 - 11:56

Oui je suis bien d'accord.
avatar
Nuanceleste

Messages : 180
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 27
Localisation : Dans la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum