Oreille absolue

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oreille absolue

Message par cassis le Dim 3 Juin 2012 - 11:24

J'ai pas vu de post sur le sujet : certains d'entre vous ont-ils l'oreille absolue ?

Vous vous en êtes rendus compte comment ?
Cà se manifeste comment ?
C'est quoi les inconvénients ? les avantages ?

Un lien possible avec le défibit d'inhibition latente ou la synesthésie ?

cassis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 271
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 38
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par astronaute le Dim 3 Juin 2012 - 12:17

l'oreille absolue à la particularité pour quelqun qui la possède de pouvoir identifié n importe quelle note quand il entend,sans note étalon . j avais vu un témoignage d'une personne qui disait que quand il entendait la siréne des pompiers il était capable de nomer les notes qui compose la sirène ou un petit pianiste qui avait l oreille absolue identifié les notes des claxons . voila aprés il faut d'après ce que j 'ai pu comprendre avoir étudié la musique le solfège .donc si tu arrives quand tu entend un son a identifié les notes et à les només donc tu a sans doute l oreille absolue cassis.
aprés je pense que cela na rien avoir avec la synesthésie .

astronaute
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 29
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par cassis le Dim 3 Juin 2012 - 12:46

Je ne pense pas non plus qu'il y ait de lien avec la synesthésie... mais j'ai lu quelque chose qui m'a interpellée... l'auteur disait que pour travailler l'oreille absolue il fallait notamment essayer de sentir la couleur de chaque note...


cassis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 271
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 38
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par meï le Dim 3 Juin 2012 - 13:09

j'ai été identifiée ayant l'oreille absolue a plusieurs reprises..(psys, profs de musique..)et lors de divers bilans.
je ne serai pas aussi sure quant a la synesthesie, car je "vois" la musique également.
exn, quand j'ecoute une oeuvre classique que j'aime (ou pas... What a Face ), je "vois" les divers pistes de chaque instruments ds ma tete, je les ressens aussi au travers de mes terminaisons nerveuses en quqlue sorte.
(j'ai pu témoigner de ca récemment lors d'un docu qui passera en decembre sur france2 , mais sur l'aspegrer, le sujet sera un aspie surdouée en musique (fan de glenn gould, ex aspie.), et on y evoquera le fonctienemen du cerveau et donc l'oreille absolue souvent retrouvée chez les aspies notamment).

quand quand au solfege je ne le connais que peu..mai ca ne 'empeche aps de savoir quelle note est la, la sentir, en fait si nje ne peux pas forcement la "citer" parc que je ne connais pas assez monsolfège "pratique",je dois m"'y remettre..)

et lors de stage de volon par ex, sur la dizaine de personnes presentes dont toutes ont fait du solfège, la plupart sont perdues si on ne cite pas ls notes alors que je peux tout jouer sans, je reproduis totu a l'oreille par ex. je serai la première (de manière systematique) a trouevr la note de fond, le bourdon, les notes en accords, je peux aussi improviser en fonction , etc...c'est quand me plus pratique.
certes je vais m'y remetre pour le solfège car je dois apprendre a mon fils a jouer du violon..lui connait le solfège (il est en maitrise de chant) moi le violon..on va faire equipe! (j'ai es bases juste la methode rose par ex mais sinon j'ai toujours eu la flemme Embarassed ben pas besoin pour jouer alors...)

la musique est perçue chez moi plutôt qu'entendue je dirais..ressentie via le corps entier. et percue par le cerveau mais avec des "formes, ou couleurs en effet...disont qu'elle est "representée" quand je 'lécoute
.
je peux ensuite la reproduitre par sequence entendue.
ce qui est prâtique c'est que je peux l'entendre aussi de mémoire, ca sert.(sans forcment l'enregistrer).

sinon, l'oreille serait liée aussi a une forme d hyperaccousie. j'entends absolument tous les sons ds la vie courante, sans faire el tri que els NT font naturellemnt.
ca me gene enormément ds al vie quotidienne, sauf...pour jouer ! Wink ou la je pense que c'est lié, j'entends totu en profondeur.
(j'en parle ds mon, blog de totu ça.)





Dernière édition par meï le Dim 3 Juin 2012 - 16:47, édité 1 fois

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par paela le Dim 3 Juin 2012 - 13:32

@meï: Quand tu entends une note ou un son assez harmonieux, tu le reconnais comme on reconnait une couleur ou ta synesthésie te le fait percevoir d'une manière qui t'indique plus clairement qu'à la seule ouïe que c'est telle note?

Si tu entends une note un jour et la même le jour suivant, tu pourras t'en rendre compte?

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par astronaute le Dim 3 Juin 2012 - 13:50

je pense comme je le disais que la synesthésie n' a rien avoir la dedans c e serait plus un problème de mémoire et d'oreille lisez cela: L’oreille absolue est l’aptitude, que possèdent certains musiciens, à reconnaître et déterminer sans référence préalable, le nom d’une ou plusieurs notes successives ou simultanées.

Elle est due à une capacité de discrimination extrêmement fine des fréquences, liée à l’activité des cellules ciliées externes de l’oreille interne, et à une mémoire sonore très développée. Ces musiciens peuvent reconnaître des notes très rapprochées, donc très brèves et nommer la hauteur et le timbre des tonalités qui ont été émises. Certains musiciens sont ainsi capables d’identifier jusqu’à quatorze ou quinze notes déferlées en une seconde. De même peuvent-ils disséquer les harmonies les plus riches et les plus brèves, et en dire tous les composants, identifiant les instruments qui les ont générées de façon intuitive et immédiate, parce qu’ils usent de cette faculté comme d’un réflexe permanent et subconscient. De plus, ils sont capables de distinguer des intervalles de fréquences infimes, qui varient avec la hauteur de la note, correspondant à peu près à 1 Hz pour le la-3.

Mais, pour apparaître, l’oreille absolue nécessite également d’avoir une mémoire auditive exceptionnelle, développée par un apprentissage musical précoce et prolongé. Celui-ci doit, de plus, comporter l’emploi d’une référence tonale (diapason) précise et constante, pour pouvoir coder les caractères physiques de toutes les sonorités musicales, et mémoriser l’image fréquentielle de chacune d’entre elles de façon particulière. Ainsi est-il possible, quand ces sonorités surviennent isolément, d’en reconnaître la nature, et d’en donner le nom. Ce codage implique, pour se constituer, une pratique assidue dès l’enfance. Mais il n’a trouvé toute sa précision que dans la musique occidentale, représenté par le solfège.

Pour ces raisons, notamment la nécessité de donner un nom précis à chaque note, il semble que l’oreille absolue soit moins fréquente dans les autres civilisations musicales.

L’oreille absolue est différente de ce qu’on appelle l’oreille relative, commune à tous les musiciens professionnels, qui consiste à reconnaître ces notes, à condition que leur soit fournie au préalable une référence sonore.

astronaute
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 29
Localisation : Saturne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Dim 3 Juin 2012 - 14:55

Je n'ai jamais fait de solfège, mais je suis capable de trucs genre : sur un clavier électronique, ou même une calculatrice programmée pour faire des sons ordonnés selon la gamme, jouer un thème, par exemple le quatuor l'Empereur de Haydn (thème du Deutschland Uber Alles) ou celui du 4e mouvement de la 9e de Beethoven, juste sur la base de la mémoire dudit morceau, ie sans l'écouter en même temps. Et sans partition, forcément, puisque je ne sais pas plus lire ces choses qu'une tablette en cunéiforme. Laughing
Je peux programmer ladite calculatrice pour jouer automatiquement un de ces morceaux en dessinant au préalable sur une feuille les hauteurs et les longueurs que doivent avoir chaque note. Et ça marche.
Mais je ne sais absolument pas si ça a quoi que ce soit à voir avec une compétence particulière : si ça se trouve, tout le monde en est parfaitement capable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Saphodane le Dim 3 Juin 2012 - 15:03

Fusain : même chose que toi, mais sans la calculette ("instruments du DIAAAABLE !!!"), plutôt sur un clavier, piano ou synthé, et puis au chant. ^^ Mais je ne sais pas si ça a à voir avec la notion d'oreille absolue. Ceci dit, l'interprétation qu'en fait Astronaute me semble un peu rigide.

Et oui, si j'entends une note (sans pouvoir la nommer) un jour, et que j'entends la même le lendemain, je saurai que c'est la même.

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par paela le Dim 3 Juin 2012 - 15:25

Donc Saphodane, il suffit que tu nommes la note pour pouvoir faire de cette mémoire étrangement rare l'oreille absolue!

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Saphodane le Dim 3 Juin 2012 - 15:29

Sauf que le solfège n'a jamais voulu s'imprimer dans ma tête... ^^"

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par paela le Dim 3 Juin 2012 - 15:32

Je voulais dire qu'il suffit à un moment qu'on te dise "cette note c'est un do", si tu t'en souviens pas besoin de solfège (enfin do ré me fa sol la si quand même)

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Saphodane le Dim 3 Juin 2012 - 15:35

Nan, malheureusement, ça, j'ai pas la mémoire pour ça. Pourtant, je connais par cœur "Do, le do, il a bon dos..." etc. et aussi (issue du même film) "Sol, do, la, fa, mi, do, ré... sol, do, la, si, do, ré, do !", et suis capable a priori de les chanter juste, mais si on me donne une note au hasard et que je dois retrouver le nom de cette note, il faudra que je retienne le son de la note qu'on m'a jouée ET que je rejoue à voix haute les notes dans l'ordre depuis ces deux chansons pour retrouver le nom de la note... -__-' Généralement, j'abandonne. Very Happy Donc j'ai sans doute pas l'oreille absolue... Mais une bonne oreille quand même, je pense ?

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par paela le Dim 3 Juin 2012 - 15:43

Je suis formel, le fait de pouvoir fixer une note de manière absolue c'est avoir l'oreille absolue. Après il y en a chez qui c'est instantané, qui sentent que ce do n'est pas le bon do.

Mais si on compare avec le commun des mortels, ça n'a rien à voir.
Moi tu peux me chanter une note et me dire c'est un la, le lendemain ou deux heures plus tard je ne me souviendrai plus de la note, ou alors j'hésiterai entre plusieurs trucs sans avoir aucun moyen de résoudre.

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Dim 3 Juin 2012 - 16:42

J'ai ce que les neuropsychologues appellent une oreille quasi absolue... à savoir une oreille absolue toute buggée Very Happy

Je n'ai pas besoin de référence pour identifier les notes, mais cela fonctionne plus ou moins bien selon les circonstances ; j'ai notamment plus ou moins de difficultés selon les registres : dans les graves je suis rapidement perdue (pour d'autres personnes, apparemment, c'est selon les timbres).

Et par ailleurs, chez moi ça se lie au langage et non aux couleurs, j'entends le mot "do" quand un do est joué. D'où un problème, autre conséquence du "quasi" : un do est un do, j'ai du mal à dire lequel c'est (grave, médium, aigu). D'où une difficulté aussi : dans les airs d'opéra, je n'identifie les notes que dans les vocalises, sinon j'entends les syllabes des mots comme "notes", ce qui les rend inidentifiables...

En plus j'ai l'oreille paresseuse, dans les tonalités trop diésées ou bémolées, elle transpose automatiquement en do, fa ou sol...

Il y a qq pages sur le sujet dans le bouquin neurosciences & musique Le Cerveau de Mozart, de Bernard Lechevalier, éd. Odile Jacob (c'est là que j'ai rencontré le terme de quasi absolute pitch)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par meï le Dim 3 Juin 2012 - 17:06

pour repondre, je ne me suis jamais osée autant de quesiton.

(oui sans doute que ej reconnais si c'est la meme note, mais c'est de la mémoire...)
on m'a juste dis, "vous savez que vosu avez l'oreille absolue"? et ce a divers reprises.ah bon, ah alors ca explique pourquoi je joue de n'importe quel instrument assez rapidement depuis toute pettie. mais ej 'nai jamais fais on plus de "formation musicale prolongée", j'ai juste toujours su quelle note etait laquelle cad j'entend de suite une note fausse, ou je peux reproduire d'nstinct la meme melodie a differents octaves ou tonalités, voilà, je ne me suis jamais examinée le cerveau avant '(en fait c'est surotu avec le docu que j'ai du e faire car les question de la real etaient très precises).
depuis j'ai tenté d'écrire sur mes perceptions.)

j'ai aussi très vite apris a ne pas parler de mon oreille ...car systematiquement justemtn de droles de questions arrivent avec derrière "ah mais on, tu sais que ca c'est pas forcement l'oreille absolue hein, parce que la vrai c'est super rare, pis ben euh..t's rien qu'une menteuse alors euh..."..et je comprends très très vite que.un peu comme pour la douance.chez les non doués....j'ai ps le droit de l'avoir c'toreille, (koi, c'est pas juste?)ok, je vois.c'est humain. Wink
j'avais envie de leur dire... sachez que 'jai aussi d'autres trucs qui clochent ds ma vie, si ca peut vous rassurez, que 'jen chie pour d'autres chsoes mais pas pour la musique, donc le "grand equilibre" est retabli.. Rolling Eyes


et que ben c'est comme ça, je joue n'importe suoi n'importe , apres qulques ecoute, et depuis l'enfance.
je n'en ai jamais fais un truc pro, ni mem vraiment profité durant plusieurs années j'ai mem rien joué du totu..puisque ma vie a été un fiasco très vite avant de retomber sur mes pieds et la survivance et resilience ont plutot été mes priorités.
ensuite, et seulement maintenent, je retourne avec joie ds ce monde de la musique et je profite de mon "don" (particularité?.) avec un grand plaisr. (et je souponne mes enfants de l'avoir, deja le second a até accepté ds une maitrise sélective, sur audition, avec des critiques elogieuses sur sa voix et son oreille "etonnante"... What a Face )..

voilà.je pense que ca n'est pas si rare que ca, perso.
et surtou, je pense que l'oreille absolue c'est pas nécésairement totu ce que vous dites plus haut avec toutes ces explications pointues sur le solfege accademique.et son vovabulaire.
la musique etant universelle, et le solfege non, 2 musiciens avec l'oreille vont se reconaitre d'un continent a l'autre.. Wink

la musique ça se vit, ça se depiote pas comme un atome de musique. flower

ne le prenez pas mal, mais moi je m'en suis tellement pris justement que c'est un sujet que je m'etais pourtant dit que j'eviterai a l'avenir... What a Face


Dernière édition par meï le Dim 3 Juin 2012 - 17:25, édité 3 fois

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par meï le Dim 3 Juin 2012 - 17:15

paela a écrit:@meï: Quand tu entends une note ou un son assez harmonieux, tu le reconnais comme on reconnait une couleur ou ta synesthésie te le fait percevoir d'une manière qui t'indique plus clairement qu'à la seule ouïe que c'est telle note?
Si tu entends une note un jour et la même le jour suivant, tu pourras t'en rendre compte?
pour la seconde question oui sans doute. (mais c'est ps le genre de chose qu'on me dmande tous les jours;.)
sinon je ne sais pas expliquer avec precision, c'est balaize, je vis la musique quoi, je la reproduis si besoin, je la vois ou la perçois aussi.
mais dire si c'est mon oreille qui entend ou mon cerveau qui diferencie.... Shocked il faudrait que je fasse des experiences precises avec des capteurs.
(rigolez pas ca m'a éét proposé.. What a Face )
mais regardez le docu fiction qui passera sur france 2 difin d'année ca s'appellera le cerveau d'hugo" (par escazal), et ca vaut le coup quesiton travail de fond documentaire.(2 ans de travil et 3 en totu)les explications sur le cerveau vous donneront peut etre pas mel d'infos sur le sujet.

deja moi je sais depuis un de mes rv pour l'asperger que mon oreille absolue est liée au surdon ou a l'asperger..(lequel, ca...)et que avec asperger, mon "hyperacousie" joue enormement sur la musicalité ensuite.comme je capte tous les sons, ca doit etre le secret .)

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Dim 3 Juin 2012 - 17:38

Souvent il m'arrive dans la rue d'entendre un bruit qui me lance immédiatement dans la tête un morceau de musique, parce que ce bruit était tout pile sur une note contenue - à mon oreille et à mon cerveau à qui jamais personne n'a entrepris d'apprendre une bribe de solfège - dans le morceau en question...
C'est ça ou pas ?
Je n'y comprends rien. Il faudrait que je fasse du solfège rien que pour comprendre ce drôle de langage. Mais j'ai la flemme. Embarassed

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Saphodane le Dim 3 Juin 2012 - 17:41

Ah oui, tiens, ça aussi ça m'est trèèèès souvent arrivé... Et c'est vraiment relou. -__-' Tout comme l'envie de reprendre quelqu'un qui sifflote ou chante faux à voix haute, au-delà du fait que ça me "change ma radio".

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Dim 3 Juin 2012 - 19:43

Moi on a dit à ma mère que j'avais l'oreille absolue quand jetais petit mais cetait par rapport au piano, au piano j'entends chaque note s'elle est jouée individuellement, surtout pour les notes blanches après les noirs il m'arrive de me tromper dans ma tete...

J'entends d'autres instruments mais ca dépend... Je crois que j'ai une sorte de "demi oreille absolue" ^^

quelqu'un dautre a le même 'genre d'oreille' ? Rolling Eyes


Dernière édition par Plotkine le Dim 3 Juin 2012 - 22:36, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Saphodane le Dim 3 Juin 2012 - 20:15

http://www.virtualpiano.net/

I AM SO HAPPY !!! *é___è* En plus on peut même enregistrer, et si on met l'assistant des touches, on peut jouer avec les dix doigts et un clavier en mode qwerty !!!

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Dim 3 Juin 2012 - 20:27

Sympa mais je n'arrive pas à me faire à la disposition des touches...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par chuiunefée le Dim 3 Juin 2012 - 23:41


J'ai moi aussi l'oreille absolue, enfin je sais pas si c'est l'oreille absolue, mais c'est vrai que j'ai une oreille musicale assez fine. J'ai d'ailleurs "sauté des classes" en solfège, ce que j'ai particulièrement mal vécu puisque le monde du conservatoire est un monde élitiste qui ne me correspondait pas du tout, et qui a fini par me dégoûter de la musique.
Pour ce qui est de la découverte, c'était mon instituteur en CM1/CM2 qui nous faisait faire beaucoup de musique (une ou deux heures par jour, flûte alto, ténor, soprano, xylophones, guitare, basse et batterie, sa classe était en fait le petit orchestre de l'école) qui l'a remarqué. Pendant les récréations, je restais dans la classe, et je jouais à l'oreille des mélodies qu'il faisait à la guitare, ce qui nous permettait de préparer rapidement les partitions qu'on devait ensuite jouer avec le reste de la classe. J'étais assez fière quand je devais écrire les "phrases" à jouer sur le tableau, j'avais l'impression d'être la maîtresse ! Je ne pense pas avoir l'oreille absolue, je suis incapable de nommer une note, même si je la retrouve instinctivement sur n'importe quel instrument, mais en tous cas j'aime bien jouer des morceaux que j'ai entendus par hasard ou d'autres que je connais bien sur des instruments dont je n'ai jamais appris à jouer (piano, guitare), sans me soucier du solfège, et avec mon oreille comme seul juge de l'exactitude de mes mélodies.
Aujourd'hui j'ai trouvé une prof de harpe qui base son enseignement sur le bouche à oreille, et, paradoxalement, c'est comme ça que j'ai appris le plus de choses sur le solfège. D'ailleurs elle aime bien travailler avec moi parce que j'apprends vite et qu'en un cour je maîtrise un morceau, j'ai peu de problèmes d'adaptations, mon seul soucis réside dans la technique, mais je ne fais jamais de fausse note ou d'erreur de rythme, ou je m'en rends compte sans qu'elle ait à m'expliquer, ce qui fait gagner un temps fou ! Cela dit je ne suis pas non plus à un niveau avancé, attendons que les choses se corsent et je ferais peut être moins la maline haha !

j'ai aussi très vite apris a ne pas parler de mon oreille ...car systematiquement justemtn de droles de questions arrivent avec derrière "ah mais on, tu sais que ca c'est pas forcement l'oreille absolue hein, parce que la vrai c'est super rare, pis ben euh..t's rien qu'une menteuse alors euh..."..et je comprends très très vite que.un peu comme pour la douance.chez les non doués....j'ai ps le droit de l'avoir c'toreille, (koi, c'est pas juste?)ok, je vois.c'est humain.
j'avais envie de leur dire... sachez que 'jai aussi d'autres trucs qui clochent ds ma vie, si ca peut vous rassurez, que 'jen chie pour d'autres chsoes mais pas pour la musique, donc le "grand equilibre" est retabli..
Moi c'est pareil, quand je faisais du solfège, j'étais gênée de réussir instinctivement très vite alors que les autres réfléchissaient et avaient besoin d'indices, alors j'ai trouvé un équilibre : pendant les interrogations, je ne répondais pas à haute voix, mais je donnais les réponses à ceux qui avaient le plus de difficultés, et ça finissait par les aider à comprendre le "système", alors non seulement je ne subissais pas la frustration du silence, mais en plus je me sentais utile, et c'était cool. Cela dit, j'ai quand même été accusée de tricheries à certains examens parce que mon 20 n'était pas légitime selon eux (ouaaaais ouais je penserais à rendre copie blanche la prochaine fois, cimer). Mais sinon j'ai aussi eu droit aux "t'es qu'une grosse menteuse", mais ça c'est comme les gens qui te disent hypocondriaque alors que t'as encore le pansement de la perf' sur le pli du coude parce que c'est juste trolol de passer sur le billard.

chuiunefée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par cassis le Lun 4 Juin 2012 - 6:20

Merci vos témoignages sont vraiment top !

bounce

cassis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 271
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 38
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Ananke le Lun 4 Juin 2012 - 12:18

Quel sujet qui m'intrigue, ce truc d'oreille absolue... Quant à savoir en quoi elle est utile, pour ceux qu'ils l'ont : difficile de le savoir, car ils ne savent pas ce qu'est de ne pas l'avoir ?
Est-ce un si grand avantage que cela, je ne sais.
Je me demande même si en disposer encouragerait quelque part le fait de ne jamais se coller au solfège, car il peut perdre dans ce cas pas mal d'utilité.

Anecdote. Hier, j'étais sur ma terrasse. Depuis que ma prof de chant s'est exclamé que j'avais l'oreille absolue, je la renie, me testant (ça fait deux ans), mais comme c'est étrange, je ne me plante jamais. Donc, hier, sur ma terrasse, j'ai entendu une grenouille coasser (près de mes cerisiers) : et je me suis dit instantanément "punaiz, une grenouille diapason, qui coasse en la3, comme la nature est bien faite !".
Mais j'ai refusé de le croire, et je me suis dit que non, elle était un ton plus bas. Je suis allée vérifier sur mon piano numérique : ben non, elle était bien en la3.
Mon micro-ondes tinte en mi5. Mon clavier, lorsque je le referme, émet un sourd sol2. La porte de ma chambre grince majoritairement en... Bref.

Ce que je peux dire, c'est que c'est un processus inconscient : je déclame la ou les notes instinctivement, à voix haute ou en les rejouant sur un instrument sans réfléchir. Processus inconscient, car dès que je me colle une tâche d'identification précise, l'oreille relative tente de s'exprimer. Il ne faut donc jamais réfléchir et y aller à l'instinct, avoir confiance en soi. Je l'ai un peu perdue, ma confiance, depuis que l'on m'a dit que je l'avais, cette pseudo oreille, au fait.

Enfin, je suis persuadée que cette faculté est de l'ordre de l'acquis, et non de l'inné, même s'il s'agit d'un acquis tôt dans l'enfance.

Petite, je jouais du piano à ma grand-mère pour lui faire plaisir, le jeudi midi, pendant qu'elle me préparait mes croques-monsieur préférés. De la cuisine, elle me chantait en me nommant parfois les notes quand je séchais, la tête ailleurs. Cela vient-il de là ? Certainement.
Mais encore, elle avait collé des gommettes de couleur sur les touches pour ses élèves débutants (bien répandue, cette méthode). Aussi, pendant longtemps, à la moindre note, je la visualisais sur le clavier, tout en pouvant la nommer, et une couleur lui était attitrée. À cette époque, j'étais en conséquence assaillie de couleurs lorsque j'entendais de la musique. Heureusement, cette synesthésie n'a pas duré éternellement. Thom Yorke, le chanteur de Radiohead, a toujours cette faculté. Moi, je ne souhaite pas la réveiller...
Les possibilités synesthésiques peuvent donc accroitre l'apprentissage de cette faculté, je me dis.

Pour connaitre les atouts et les inconvénients d'une particularité, il faut se comparer à autrui, cela aide, il me semble. Alors, si je réfléchis, l'oreille absolue possède les deux bien sûr (atouts-inconvénients). Pour beaucoup, elle est très recherchée, enviée, souhaitée : mais l'oreille relative a aussi ses propres avantages ! Il faudrait démystifier ce truc, et juste prévenir le prof en cas de pratique musicale... Comme ça, simplement, comme si vous étiez gaucher dans une majorité de droitiers, et puis voilà, ai-je tendance à penser.

Côté désavantages :
- en présence de dissonances ou d'imperfections perdurantes, je suis capable de vomir (ex : cours collectifs de chant, concerts insupportables, mal sonorisés, mauvaises balances, ou batterie non accordée) (oui, les percus pour moi devraient s'accorder, truc de ouf !). J'ai dû arrêter mes cours de chant, car j'entendais la moindre imperfection chez moi. Et ma prof m'a de toute façon déclaré qu'elle n'avait rien à m'apprendre, qu'il me suffisait de pratiquer, et que je pouvais même enseigner (je refuse de croire cela). Salut, rentre chez toi !
Remarquez, j'adore être autodidacte. Mais bon.
- je ne peux composer, car lorsque je vois un instrument que je connais, s'étale devant moi toutes les possibilités de mélodies et rythmes, dans le bazar de son timbre couplé à sa tessiture. So, quoi choisir ? Et si je choisis quelque chose, à quel moment déclarer que ce que je viens de jouer, un morceau, donc, n'est plus perfectible ? Éternelles évolutions, grand tournis, risque encore de vomi (lol, j'exagère, là).
- enfin, au grand jamais je ne me mettrai au solfège, car si je peux davantage nommer ce que j'entends, cela va me gaver, me submerger. Connaitre le nom de 7 notes (do-ré-mi-fa-sol-la-si), ça me suffit. Mais cela entrave tout enseignement musical, car n'importe quel prof vous demandera de connaitre ce solfège en vous mettant devant une partition. Et quand bien même vous pouvez la jouer, cette partoch', davantage à l'instinct et de mémoire (ou même grâce à une logique, selon ce qui doit être exprimé, comme une phrase où vous ne pouvez que deviner la fin) que grâce à un linéaire déchiffrage : il s'apercevra vite que vous ne procédez pas comme il faut. Si j'ai des partitions posé sur mon piano, c'est uniquement pour ne pas trop m'éloigner de la version originale, par désir de respect et de fidélité. Sinon, c'est le bazar, tout peut être brodé. Une logorrhée, moi, qui me gonfle. Comme certaines personnes qui parlent trop et tout le temps (vous en connaissez sûrement...).

Côté atouts :
- je me suis par exemple passionnée pour les tessitures vocales. Maintenant, lorsque quelqu'un me parle, je peux le positionner-qualifier (de la basse à la soprano). Je trouve même des entre-deux, des contradictions, des particularités de timbres, des voix rares ou paradoxales. Bon, ça c'est rigolo. L'oreille absolue peut être rigolote, et étonner autrui, ça, oui. Et plein d'autres petits trucs ainsi.
- disons qu'en général, elle est un coup de main, quoi, car vous avez sur vous un diapason intégré, et une mémoire hyper facilitée (plein de "partitions" à l'intérieur, méga bibliothèque MP3 ?).

Enfin, il me semble qu'une ouïe/acousie très fine-sensible ne peut qu'être un outil propice pour cette fameuse oreille, afin d'analyser toutes les composantes d'un son. Car rares sont les sons "purs" rencontrés dans la vie. Même le marteau d'un piano tape sur deux ou trois cordes pour donner une note.
> Alors là, je deviens un véritable docteur House : en écoutant une voix, je peux détecter la moindre pathologie (ex : nodule en formation, ou post-opéré, etc.). Un problème mécanique en écoutant une bagnole (ex : "ton cardan arrière-droit est fatigué", ou "tu as un problème d'injection", "tes pneus sont dégonflés à l'avant"). Le moindre truc dans un instrument. La moindre émotion cachée, ou plutôt, tous les non-dits, dans une voix/conversation (c'est utile et lourd à la fois). Bref, etc. Quel bazar, tout de même...

Il y a un truc très chiant : c'est d'écouter un titre, et de savoir à l'avance pourquoi il n'aura pas de succès, zut. Mais le truc également bien qui va avec, c'est de savoir également le contraire à l'avance (que le titre aura du succès, pour telle ou telle subtilité, ou particularité, innovation/originalité, expressivité adéquate).

Allez, une chouette vidéo, que je ne me lasse pas de regarder !
(Bobby Mc Ferrin faisant chanter une foule, grâce à leur oreille relative, dans une universelle "pentatonic scale" !) (Étrange oreille, lui aussi, bien sûr, à mon avis absolue ^^)


http://www.youtube.com/watch?v=ne6tB2KiZuk

Ananke
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 23/04/2011
Age : 43
Localisation : IdF - vallée de la Chevreuse (78)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 19:21

Plotkine a écrit:Moi on a dit à ma mère que j'avais l'oreille absolue quand jetais petit mais cetait par rapport au piano, au piano j'entends chaque note s'elle est jouée individuellement, surtout pour les notes blanches après les noirs il m'arrive de me tromper dans ma tete...

J'entends d'autres instruments mais ca dépend... Je crois que j'ai une sorte de "demi oreille absolue" ^^

quelqu'un dautre a le même 'genre d'oreille' ? Rolling Eyes

oui, si tu lis mon message un peu plus haut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oreille absolue

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum