Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par chuiunefée le Sam 2 Juin 2012 - 4:26

Ahem.. Bonjour/Bonsoir ?..
Je n'aime pas vraiment commencer par "bonjour/bonsoir" mais bon faut dire qu'à 04:28 je sais pas trop quelle formule de politesse s'impose, est-ce que ça implique qu'à 04:28, on peut se passer d'être poli ? Oups. Bon j'ai envie de supprimer mais je sais que si je commence à appuyer sur "supp", je ne vais jamais poster.
Bon bon. Plein de choses m'amènent ici, ou du moins une unique personne m'a amenée ici, poussée elle-même par une idée qui s'est imposée à elle après la constatation desdites "plein de choses". Concrètement, ce que je viens de dire, ça fait un peu Inception, mais on va faire comme si tout était normal.

Pour faire simple, si j'y arrive (j'en doute, pardonnez-moi, je suis madame parenthèse, autant vous prévenir) je n'attends pas de vous que vous m'aidiez, ou du moins pas forcément directement, parce qu'en fait je considère pas réellement avoir un "problème", c'est plus que j'ai des particularités qui impliquent manifestement un certain nombre de "dommages collatéraux" qui me pourrissent actuellement l'existence. Bon en gros, je me sens... j'ai envie de dire monstrueuse, mais en même temps pas vraiment, je suis un monstre super-héro, une anti-hulkette en fait ("lol"). C'est fou comme c'est explicite, hein.

Mon histoire, si histoire il y a, c'est en gros que je suis actuellement confrontée à des limites qui ont toujours existé mais qui ne m'avaient jamais posé problème auparavant. Je suis en première année de médecine, et je suis juste INCAPABLE de travailler plus d'un jour par semestre, limite. Bon j'exagère, mais vous voyez le genre. Mais ça va, quand je dis "un jour", c'est pas 3 heures, non non, c'est une dizaine d'heures (bon je triche, je gigote à mort, je découvre des questions existentielles absolument inutiles, et je vandalise les tables de la bibliothèque à coups de crayon, mais j'ai la capacité de concentration d'une puce sérieux, cela dit au moins je m'ennuie jamais), et ce comme si c'était ultra-simple, sachant que je suis capable de dormir genre 18 heures d'affilée (c'est mon record cette année, je déconne pas) après ce marathon cérébral, et que je sombre ensuite dans un espèce de cycle depression/euphorie allié à un autre cycle boulimie/anorexie, pour citer les principaux "dommages collatéraux" sus-cités.
Alors bon, j'ai eu pas mal d'occasions de remarquer que j'étais "malheureuse", complètement à côté de la plaque (dans le sens où je ne réfléchis pas du tout comme les autres, et que du coup je ne peux pas "travailler comme eux", en considérant que je sache ce que le mot "travail" veut dire concrètement, parce que même à 18 ans, ce n'est encore qu'un fantasme pour moi), que je suis considérée comme une feignante alors que tout ce que je suis juste le perfectionnisme incarné limite, tellement que j'ai juste aucune envie de me confronter à un échec parce que c'est le genre de chose qui me détruit, mais genre l'arme de destruction massive, Echec = Bombe H dans mon cerveau. Enfin bref, j'ai beaucoup de mal à m'intégrer, et j'ai comme un sentiment d'infériorité face aux autres qui fonctionnent "mieux", ou plutôt dont le fonctionnement différent du mien se trouve être parfaitement adapté aux exigences principales qu'on nous impose (la réussite scolaire étant, entre autres, celle qui me fait le plus défaut, mais faut dire que niveau socialisation je suis pas super gâtée non plus).
Des psy, j'en ai vu plusieurs, puisque j'ai fini par me haïr, ou plutôt haïr mon cerveau, parce que j'avais beau me faire violence pour devenir ce qu'on attendait de moi en tant qu'enfant aux apparences normales, je n'ai obtenu aucun succès (à part le BAC S, mention AB, ou plutôt mention Jésus, puisque j'avais sécher vraiment pas mal de cours dans l'année dans les matières scientifiques, rendu pratiquement aucun devoir, je n'avait parfois pas de moyenne sur le bulletin, vu que j'étais vraiment d'un niveau mais alors over-moisi, je sais pas si c'est grâce aux pièces avec lesquelles j'ai éborgné une représentation de Bouddha dans un temple bouddhiste, mais je veux bien prier pieds nus dans la neige si c'est aussi efficace). Alors bon, les psychiatres ils étaient là pour rassurer ma mère qui voyait sa fille dépérir et se cacher derrière son chevalet et/ou son ordinateur, ce qui implique que je suis sous antidepresseurs depuis 2 ans, ce qui bien évidemment n'a absolument rien changé. Mais alors rien, je pourrais aussi bien gober des bonbons PEZ, kifkif bourricot. On est passés par toutes les hypothèses hein : dépression, apnée du sommeil, syndrome de kleine-levin, syndrome maniaco-depressif, etc etc. Et puis y en a aucun qui arrive à expliquer toutes mes tares.

Et c'est là que ma Grand-Mère arrive, sur son fidèle destrier, armée de bienveillance, de patience, et, surtout, d'une curiosité qui va s'avérer salvatrice. Ca doit faire maintenant un an qu'elle me bassine pour faire un test de QI (le test qui me fait tellement kiffey ma vie que je ne le ferais probablement jamais : "kikou, à partir d'aujourd'hui quand tu te regarderas dans un miroir, tu verras un chiffre, mais sinon c'est tout bénef' hein"), ou pour "au moins" aller sur ce forum et "regarder". Alors à chaque fois que je suis venue, même si ces évènements se comptent sur le doigt d'une main, je rebrousse chemin. Et je m'interroge sur ce sentiment de gêne qui m'envahit à chaque fois que j'ouvre cette page, c'est vraiment puissant, une grosse nausée, et ça fait que mon curseur se dirige très rapidement vers la petite croix en haut à droite. C'est un mélange assez nauséabond entre de la peur et de la honte. La honte d'être ici, de prétendre être un "surdoué" (LE mot moche quoi), d'envisager un QI élevé comme justification de ma détresse scolaire (non pas échec puisque faut avouer que tout le monde ne va pas aussi loin, je ne vais pas me plaindre). Et en même temps la peur de m'identifier à la définition du zèbre par envie d'intégrer une communauté, de quitter mon îlot de solitude intersidérale, en m'inventant des points communs, en modifiant mes souvenirs, et finalement vivre une désillusion qui me ramènera fatalement à ma situation d'Objet Pensant Non Identifié, ni identifiable.

Alors j'ai décidé de vider mon sac, de tenter ma chance, quitte à faire un bide au moins j'aurais été sincère, ne serait-ce qu'avec moi-même. Et j'ai pris soin de ne lire aucun autre post, ni même titres, pour éviter de me monter la tête et de m'inventer un quelconque mimétisme qui ferait que je m'impose à moi-même l'incompréhension générale.

Bref, il est tard pour certains, tôt pour d'autres, et je vais cliquer sur "envoyer", sans relire parce que je vais tout supprimer, je me connais. Et ce sera le "clic" le plus rempli d'espoir de toute ma vie, encore plus qu'une déclaration d'amour (ouais, ouais).

(Encore pardon pour le roman)


Dernière édition par Niaso le Mer 20 Mar 2013 - 21:34, édité 7 fois

chuiunefée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Invité le Sam 2 Juin 2012 - 5:48

Zen ... ça sert à rien de stresser Very Happy

On ne mange personne ici. Et, si tu as lu le forum, tu verras qu'il y a plein de gens qui ont un parcours qui ressemble au tien ... alors bienvenue.

Et pui, pour t'aider un peu, ce serait sans doute intéressant que tu lises "Trop intelligent pour être heureux" de Jeanne Siaud-Facchin, auteur à l'origine du mot "zèbre" pour qualifier les surdoués.

Bonne lectures, découvertes et rencontres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par chuiunefée le Sam 2 Juin 2012 - 8:53

Oooooooooh ! Bon je ne sais pas bien ce que je suis venue chercher à 5 heures du mat' et dans un post passionné, mais si c'était de la chaleur et de la tolérance, je crois que je suis plutôt bien tombée :O
Je me sens la bienvenue, c'est agréable, j'avais peur d'être ignorée, hahahaha (beh quoi c'est drôle avec le recul).
Merci pour tout, Mjöllnir :')

chuiunefée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Lena le Sam 2 Juin 2012 - 9:51

Heureusement que Mjöllnir se lève à l'aube le week end alors, pour lever tes soupçons quant à notre indifférence Smile
Bienvenue. cheers
Maintenant que t'as vidé ton sac n'hésite pas à aller voir dans celui des autres, tu y trouveras certainement les même doutes, quelques pistes, et même des réponses parfois.
Et côté "littérature", fais un tour vers Siaud Fachin effectivement, Cécile Bost, Monique de Kermadec ...
A bientôt

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par akzv891 le Sam 2 Juin 2012 - 10:22

C'est dur d'attendre les réponses hein !!

Bienvenue !!!

Ton roman très court, plein d'humanité !

akzv891
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 31/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Tof le Sam 2 Juin 2012 - 10:30

Bienvenue ! Very Happy

Je kiffe ton titre de présentation ! D'où ma présence ici, d'ailleurs, je n'en lis presque plus.

Si ça peut te rassurer, certains individus (que je ne citerai pas parce que me dénoncer moi-même ce ne serait pas très sympa avec moi) ont fait une présentation au moins 3 fois plus longue... Ce qui n'empêche pas d'être lu, et puis à 18 ans tu as peut-être déjà une carte des lecteurs Smile

Je ne vais pas réagir à tout, mais :

* "Intelligence" ne rime pas avec réussite scolaire. (et je suis moi-même une grosse-feignasse-qui-aurait-pu-mieux-faire-s'il-avait-daigné-travailler-une-fois-dans-sa-vie-plutôt-qu'avoir-un-BAC-sans-mention-en-en-foutant-pas-une-rame --> excepté une mention "Abandon" en TPE cheers )

* Bienvenue au club des parenthèses ! (nous sommes nombreux à en abuser (n'est-ce pas Lena ? (niark niark niark) ) ). Nous n'avons pas encore de carte de membre, désolé.

* Les recettes de grand-mère sont souvent les meilleures. Je doute fort qu'elle t'ait (/aie/ai, j'ai du mal avec celui là) mise sur cette piste sans raison...

* Je retrouve pas mal de choses que j'ai plus ou moins vécu; j'ai aussi été malheureux pas mal de temps (et même un peu plus), aujourd'hui ça va bien Smile mais je n'ai pour ma part commencé à être sincère avec moi-même que vers mes 24 ans. Il m'a ensuite fallu moins d'un an pour sortir de la dépression; je te le souhaite Smile

Bref. Bienvenue encore Very Happy

P.S. : "J'espère que tu trouvera ici ce que tu viens y chercher et que tu y cherchera ce que tu veux y trouver." ©Tof&Corporation All rights reserved

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par akzv891 le Sam 2 Juin 2012 - 10:58


akzv891
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 31/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Lilas le Sam 2 Juin 2012 - 11:06

Bonjour Niaso (pas de question à me poser, à midi c'est bonjour Wink),

Je ne suis pas bien placée pour te souhaiter la bienvenue puisque je viens seulement d'arriver, mais j'ai trouvé ton "roman" très touchant et courageux, et j'espère que tu trouveras ici de quoi combler tes espoirs.

Niaso a écrit: Et ce sera le "clic" le plus rempli d'espoir de toute ma vie.

Lilas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 170
Date d'inscription : 03/12/2011
Age : 39
Localisation : Là-haut, dans les nuages

http://lilasnoir.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par sandrabreizh le Sam 2 Juin 2012 - 11:18

Bienvenue Niaso !

Suprata :j'adhère aussi au club des amateurs de parenthèses

sandrabreizh
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 175
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 39
Localisation : BZH

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Waka le Sam 2 Juin 2012 - 13:16

Bonjour Niaso,

J'ai beaucoup aimé ta présentation (Tof, tu m'as "encore" devancée pour cette fois, mais rira bien qui rira le dernier: Mouahahah).

(désolée Niaso, c'est juste que Tof n'arrête pas de me copier, et en plus il s'amuse à le faire avant même que j'ai écrit (tu comprends ma frustration, que vais-je bien pouvoir raconter d'innovant, maintenant) ).

Je ne vais pas réagir à tout, mais :

* "Intelligence" ne rime pas avec réussite scolaire. (pour ma part j'ai fait le grand schelem des derniers de la classe jusqu'en 4e. A ce moment je me suis dit que "quand même, va falloir que je m'y mette il commence à y avoir des enjeux pour ma vie future" (bon c’était pas formulé comme ça, plutôt sous forme de larmes, mais l'idée était bien là), et il me semble que tu es plus ou moins à ce stade, en ce moment (se mettre au travail, c'est douloureux, ça s'apprend, j'ai dû aller voir une sophrologue pour apprendre à me concentrer, et trouver les domaines dans lesquels mon cerveau ne me faussait pas compagnie toutes les 5 minutes pour s'intéresser à des trucs plus intéressants, mais: voilà, c'est possible) ).

* C'est vachement pratiques les parenthèses. J'usais déjà aussi beaucoup des parenthèses classiques, mais l'usage des parenthèses multiples est en train de changer ma vie. Merci, ZC! ( Evil or Very Mad ).

* J'ai trouvé l'orthographe de ta présentation nickel. Pour un cancre, tu caches bien ton jeu. Ceci dit, je ne suis pas vraiment certaines d'être capable de détecter tes fautes (bon j'aurais pu me passer de ce point, mais je l'ai réellement pensé en lisant ta pres, et il fallait que je trouve un parallèle avec le post de Tof, sinon ce serait pas aussi marrant).

* Merde, j'ai pas été si malheureuse moi... pas d'inspiration là. J'ai quand même bien pleuré lorsque pour ma première dictée, en 4e, j'ai eu 1/20 (alors que j'avais toujours eu zéro avant...). Bon ok ok, ca compte, pas..

Bref. Un grand bienvenue à toi Very Happy.

P.S. : Tu verras tu trouveras ici plus de choses que tu ne le soupçonnes.

Bisous
PS2: Ah oui je voulais dire un truc que Tof n'a pas dit (quand même !) : un surdoué, c'est une personne sur 50, quand même... assez rare pour fonctionner différemment de la grosse majorité, mais pas assez rare pour avoir la grosse tête, donc n'ai (et merde... n'aie/n'ait?) pas si honte.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Invité le Sam 2 Juin 2012 - 13:29

Bonjour Niaso,

Tu dis :

Ca doit faire maintenant un an qu'elle me bassine pour faire un test de QI (le test qui me fait tellement kiffey ma vie que je ne le ferais probablement jamais : "kikou, à partir d'aujourd'hui quand tu te regarderas dans un miroir, tu verras un chiffre, mais sinon c'est tout bénef' hein"), ou pour "au moins" aller sur ce forum et "regarder". Alors à chaque fois que je suis venue, même si ces évènements se comptent sur le doigt d'une main, je rebrousse chemin. Et je m'interroge sur ce sentiment de gêne qui m'envahit à chaque fois que j'ouvre cette page, c'est vraiment puissant, une grosse nausée, et ça fait que mon curseur se dirige très rapidement vers la petite croix en haut à droite. C'est un mélange assez nauséabond entre de la peur et de la honte. La honte d'être ici, de prétendre être un "surdoué" (LE mot moche quoi), d'envisager un QI élevé comme justification de ma détresse scolaire (non pas échec puisque faut avouer que tout le monde ne va pas aussi loin, je ne vais pas me plaindre). Et en même temps la peur de m'identifier à la définition du zèbre par envie d'intégrer une communauté, de quitter mon îlot de solitude intersidérale, en m'inventant des points communs, en modifiant mes souvenirs, et finalement vivre une désillusion qui me ramènera fatalement à ma situation d'Objet Pensant Non Identifié (je suis inspirée je crois).
Heureusement le test de QI n'est qu'un élément de la recherche d'une éventuelle douance ; c'est le point qui se veut objectif, mettant au clair les compétences dans plusieurs composantes de ce qu'on appelle intelligence.
C'est une évaluation avec un compte-rendu détaillé, pas un chiffre attribué sur un petit papier comme on t'offre une image quand tu es sage Smile
Je suppose que tu pourrais parler de toute cette problématique avec une psychologue qui connaît son sujet, histoire qu'elle puisse te rassurer sur le fait que ça n'est pas un marquage de troupeau au fer rouge mais un bilan qui permet d'appuyer un cheminement.

A moi ça ne paraît pas absurde de penser que ta détresse scolaire puisse être liée à ça. Bien peu de gens réussissent le bac en ayant séché, à toi ça te semble parfaitement normal ?
Puis bon je connais également peu de gens de ton âge (ou d'un autre) qui s'expriment aussi bien, et puis ta grand-mère te connaît bien ; si elle te pousse à te pencher sur cette piste je crois que ça vaut le coup d'essayer.
Alors viens lire, voir si ça te parle, si finalement l'idée que ton décalage soit lié à ça ne te provoque plus la nausée...


Et bienvenue évidemment !

@Tof : c'est marrant, moi aussi bac sans mention et AB en TPE (un bref instant je me suis dit "Tiens, ils m'ont mis Assez Bien alors que je n'ai rien fait" Laughing )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Pandiablo_Sha le Sam 2 Juin 2012 - 14:16

Bienvenue chez toi Niaso cheers

J'ai pas grand chose d'autre à ajouter, mis appart de te répéter qu'il faut pas te gêner et que les sacs des autres sont aussi les tiens!!
Quand j'ai du faire ma présentation, j'ai aussi eu beaucoup, mais alors beaucoup de peine à savoir comment commencer, continuer et terminer ^^

(j'en doute, pardonnez-moi, je suis madame parenthèse, autant vous prévenir)

Pareil pour moi, d'ailleurs, j'aimerais bien m'inscrire au club Razz

et je suis juste INCAPABLE de travailler plus d'un jour par semestre

Pareil, mais l'école obligatoire, ça veut dire ce que ça veut dire --'' bon, il m'en reste plus que 26 jours en tout alors ça va, mais ma patience atteint sérieusement ses limites, merci d'avoir inventé le we et les grass'mat, parce que si j'ai pas l'esprit assez fatigué, j'arrive même pas à m'endormir le soir et du coup, la fatigue physique me rattrape le matin...

Alors j'ai décidé de vider mon sac, de tenter ma chance, quitte à faire
un bide au moins j'aurais été sincère, ne serait-ce qu'avec moi-même. Et
j'ai pris soin de ne lire aucun autre post, ni même titres, pour éviter
de me monter la tête et de m'inventer un quelconque mimétisme qui
ferait que je m'impose à moi-même l'incompréhension générale.

Bref,
il est tard pour certains, tôt pour d'autres, et je vais cliquer sur
"envoyer", sans relire parce que je vais tout supprimer, je me connais.
Et ce sera le "clic" le plus rempli d'espoir de toute ma vie, encore
plus qu'une déclaration d'amour (ouais, ouais).

Eh ben tu peux être fière de toi sur ce coup Very Happy

Encore bienvnue!!

°Ookami-chan°

Pandiablo_Sha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 19
Localisation : Jura, Suisse, soit sur mon lit, soit au boulot --''

http://zebrouilling.forumgratuit.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par chuiunefée le Sam 2 Juin 2012 - 16:48

Rooonrooooonroooon (ceci est un ronronnement, tout est normal)

Alors là, j'ai presque envie de pleurer, et je ris (c'est signe d'une émotion forte). Comme vous êtes adorables :O
Allez je réponds à tout, et dans l'ordre s'il-vous-plait ! (on va s'marrer).

Lena : Pour ce qui est d'aller voir les sacs des autres, j'ai commencé à m'y atteler, mais je trouve ça frustrant de pas pouvoir faire de gros câlins à mes copains de galère. Et j'ai du mal à réagir autrement qu'en riant. J'ai envie de dire « owi moi aussi cœur cœur cœur ». Avec le temps et l'habitude, j'arriverais peut être finalement à m'exprimer autrement que par de grands gestes théâtraux difficilement transcriptibles à l'écrit (à moins que je me prédestine à une grande carrière de dramaturge, hahaha). Pour ce qui est des références littéraires, je te remercie, je devrais pouvoir trouver tout ça dans la bibliothèque étincelante de ma Grand-Mère (cette femme est mon modèle sur Terre).

Supratera : Ah oui alors là c'est d'autant plus dur que je suis du genre à me faire 59 scénarios à la seconde, avec autant de jugements possibles et leurs variantes (elle est là la parano !). Et je veux bien un badge officiel du Club des Amateurs de Parenthèses (ce qui rendait perplexe mes correcteurs en matières littéraires, j'avais même une prof' de français qui m'avait inscrite à un Concours Général et m'avait donné pour ultime conseil : « Vas-y mollo sur les parenthèses, un peu c'est bien, mais ça devient vite indigeste. Moi ça me dérange pas, mais moi tu m'as déjà convaincue, alors j'ai le cœur tendre. Non mais je blague pas hein ». Ah et j'oublie le commentaire au bac blanc de français « Un style peu académique intéressant, mais attention aux excès de parenthèses et aux égarements qui peuvent s'avérer lourd » ou un truc dans le genre... Oups.). Merci pour tout, j'avoue que je rougis du compliment :3

Tof : Merciiiiii Very Happy ! Si je puis me permettre de surenchérir :
Il est clair qu'intelligence et réussite scolaire ne riment pas. Ayant intégré (malgré moi) une section européenne, j'ai côtoyé les «meilleurs » - c'est sûrement ce qui m'a valu mon sentiment d'infériorité infinie – et il s'est souvent (pas toujours, Dieu merci) avéré que ces personnes étaient très... butées, pour ne pas dire limitées, d'ailleurs le plus grand Con (avec un grand C) que j'ai eu l'occasion de rencontrer est l'un d'entre eux, vous savez le mec élitiste qui ne vous parle que si vous avez lu l'intégral de Zola, ne jurez que sur Balzac, savez employer des mots comme « Nonobstant » dans n'importe quelle situation et qui a érigé un autel à l'effigie de Renaud Camus. Je sais qu'il m'estime beaucoup, je n'ai jamais bien compris pourquoi, je dois avoir de gros seins (comme c'est raffiné).
Pour ce qui est de ma grand-mère, je ne mets pas en doute sa parole, mais j'avais peur qu'elle se fasse trop d'idées, elle me fait beaucoup de compliments et j'ai du mal à les recevoir et à les considérer, c'est mon petit côté fausse-modeste vraie-autodestructrice huhuhu.
En ce qui concerne ma sincérité envers moi même, c'est quelque chose qui me caractérise vraiment : je suis profondément honnête, je suis un espèce d'équilibre des extrêmes, même mon psy me dit que je suis pas toute seule dans ma tête. J'ai un côté émotionnel, excessif, plus « primitif », et un côté rationnel, lucide qui m'aide à constater quand certaines de mes obsessions sont irrationnelles, ou quand je vais trop loin dans le ressenti (ce qui ne m'en empêche pas, mais au moins je suis au courant, houra.). Donc bon j'essaie de me donner des chances, j'ai été assez mauvaise envers moi même, cépakoul (ah non non non). Ca me rassure que tu aies fait une présentation plus longue, j'avais peur d'en faire des tonnes, et surtout de ma tendance handicapante à faire des phrases « Paris-Marseille » en abusant des virgules (la ponctuation est mon amie). J'espère pouvoir sortir de ma vilaine petite dépression aussi, croisons les doigts, CONGRATULATIONS pour ta rédemption au passage :3

Lilas : Souhaitons nous une mutuelle bienvenue, alors ! J'aime bien ton pseudo, c'est ton vrai prénom ? (si oui, puis-je être jalouse? S'il-te-plait)
Sandrabreizh : Owi encore des Parenthèsophiles ! Moi je suis addict, c'est vraiment le bien quand même.:3

Waka : Pour ce qui est de l'échec scolaire, pour citer mon professeur d'histoire géo anglais, « Sonia fonctionne par cycles » (oui oui, ça suffisait pour me défendre en conseil de classe, Mister B. I will always love you.). Ca dépendait souvent des sujets, je suis quand même quelqu'un de très curieuse et attentive, et j'ai eu la chance d'avoir des profs très humains avec qui j'aimais beaucoup partager, ce qui faisais que finalement je suivais beaucoup en cours, et que j'ai réussi à sortir tout ce que j'avais retenu « accidentellement » au Bac. J'ai souvent fait parti de la « tête de classe », mais je n'ai jamais été stable, c'était, la plupart du temps, accidentel. C'est mon côté très littéraire qui m'a sauvée. Mais faut dire que chez moi, les études > la vie (scientifiques, obviously)
J'ai toujours été une fifolle-youpi-youpi en orthographe, abonnée au 19,5 en dictée mouahahahaha (comme dirait Foresti « ils se sont dit 'Elle a déjà l'orthographe, on va pas lui coller les mecs en plus' »)
En ce qui me concerne je pleure très rarement, mais la plupart du temps, c'est à cause d'un film, d'un livre, ou d'une période « jeu-sui-nulnulnul-je-veu-mourir-lol » (souvent suivie par une phase vive-la-vie)
Vos quelques posts m'ont déjà apporté beaucoup, je vois la lumièèèèère (amen), et je souris. Merci encore.

Cherokee : Je pense que j'ai développé une allergie au mot « test ». Pour ce qui est du suivi psychologique et de la sophro, je pense qu'il est possible que j'entame une énième thérapie, celle-ci plus « générale » peut être, vu que le prozac et la thérapie comportementale m'aident à gérer mes troubles comportementaux au niveau alimentaire.
Pour ce qui est du TPE, je me souviens de ne pas en avoir glandé une (enfin j'ai juste bossé les protocoles des expériences et les calculs pour les expliquer aux autres qui avaient un peu de mal, mais ça a du me prendre un après midi tout au plus), mais j'ai eu la meilleure note du groupe parce que j'avais été la seule à gérer l'impro et que pour le reste de mon groupe, les questions finales avaient été un fiasco, et moi j'avais un jeu de comédienne parfait, sereine et confiante à l'extérieur, renfermant un intérieur cataclysmique (je suis trop fière de pas m'être pissé dessus au final haha)
Merci pour tous ces gentils mots, ça me fait rougir et c'est très rassurant. Je n'ai plus la nausée, je suis toute tendre maintenant Smile

Ookami-chan : Mes salutations, amie insomniaque. C'est vrai qu'écrire en gérant son flot de paroles fut une épreuve, mais je m'en suis manifestement pas trop mal sortie Very Happy
Tu me parles d'école obligatoire, tu comptes arrêter à 16 ans ? Personnellement j'ai encore plus peur de quitter mon statut d'étudiante que de le garder, c'est la jungle sérieux...
Mais merci, mille mercis Nionionion (violons)

chuiunefée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Pandiablo_Sha le Sam 2 Juin 2012 - 16:58

Fondons le club des Insomniaques!!

Alors là, j'ai presque envie de pleurer, et je ris (c'est signe d'une émotion forte). Comme vous êtes adorables :O

J'ai été moi aussi été pris d'un très franc bonheur la semaine dernière lorsque je me suis inscrite, quand j'ai vu le super chouette comité d'accueil qui m'a souhaité bienvenue. Alors, du coup, je rend la pareille et je dois dire que ça me fait très chaud au coeur de pouvoir ENFIN discuter avec vous tous ici présents!!

Je suis l'une des plus jeunes de ma classe (19.01.1997), donc, je commence mon apprentissage à 15 ans!!
Je sais que les systèmes scolaires de la france et de la suisse sont différents, normalement, la fin de l'école obligatoire, c'est 16 ans, après tu peux faire apprentissage, écoles ou lycée.
Mais j'ai toutes mes années d'école en poche, donc, légalement, je sors d'école dans 26 jours!!
Les études, très peu pour moi, besoin permanent de créer et de bouger et surtout, d'utiliser mes mains ^^

De rien nionionionion Razz mais beaucoup de soleil parmi nous sunny

Pandiablo_Sha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 19
Localisation : Jura, Suisse, soit sur mon lit, soit au boulot --''

http://zebrouilling.forumgratuit.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par chuiunefée le Sam 2 Juin 2012 - 17:17

Oh mais OUI ! Je bave devant cet accueil, je sais pas trop quoi dire pour l'instant mais j'ai hâte de pouvoir m'incruster dans différents topic, ça m'a l'air d'être un endroit magique.
Je te souhaite d'être heureuse dans la voie de la création créative (hihi), c'est la classe sérieux :O Clapclapclap !

chuiunefée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Pandiablo_Sha le Sam 2 Juin 2012 - 17:27

Merci et je te le souhaite aussi le long de tes études et même après tiens ^^
Hésite pas à discuter n'importe ou, mais je t'assure que même avec ce conseil, j'ai parfois du mal de m'incruster moi-même au milieu d'autres discutions d'adultes, même que je sois très à l'aise dans des conversations d'adultes et pas timide du tout, tout ça doublé d'une langue bien pendue et d'un esprit bien emêlé.
Si je peux te conseiller (un) LE bon topic pour commencer, qui serait pas mal pour toi:
Le Salon des zAdos, enfin, pour les plus jeunes quoi ^^
Il vient de renaître d'un abandon par son fondateur et maintenant, ben on essaie de regrouper tous les zAdos de ZC.
Pour t'y incruster, envoie un mp à Lone Wolf, le portier.

à bientôt j'espère et sinon, ben, tout ZC est à nous cheers

Pandiablo_Sha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 19
Localisation : Jura, Suisse, soit sur mon lit, soit au boulot --''

http://zebrouilling.forumgratuit.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par chuiunefée le Dim 3 Juin 2012 - 10:29

Oh merci, je vais en avoir besoin !
Pour l'instant je me ballade, on verra bien si j'ai un jour le courage de poser une pierre quelque part Smile
Ouh là j'ose pas trop me mettre déjà à envoyer des mp ! Donc pour ce qui est du Salon des zAdos, ça m’intéresse, mais j'attends qu'un élan de témérité m'y propulse haha

Tout ZC est à nous ? WAYAAAA

chuiunefée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Pandiablo_Sha le Dim 3 Juin 2012 - 13:34

Ouh là j'ose pas trop me mettre déjà à envoyer des mp ! Donc pour ce qui
est du Salon des zAdos, ça m’intéresse, mais j'attends qu'un élan de
témérité m'y propulse haha

Tout ZC est à nous ? WAYAAAA

Hésite surtout pas à envoyer des mp, Lone Wolf est super sympa et moi j'accepte volontiers de converser par mail, mp, forum... je viens même de créer un groupe messenger rien que pour nous les zèbres (troupeaudezebre@groups.live.com) je peux t'inviter si tu veux Wink

Et tu seras super bien accueillie chez nous, si t'es un peu timide, commence peut-être par le Salon Thézados ou encore Du côté des Filles, disons, les deux topics les plus appropriés pour commencer si t'es un peu intimidée ^^ (Lone devrait aussi créer Du coté des Mecs pour les mecs mais il l'a pas encore fait xD)

Tout ZC est à nous oui Very Happy profite!! TU ES CHEZ TOI OUBLIE PAS CA!!



°oOkami-chan°

Pandiablo_Sha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 19
Localisation : Jura, Suisse, soit sur mon lit, soit au boulot --''

http://zebrouilling.forumgratuit.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Invité le Dim 3 Juin 2012 - 17:03

Amie des parenthèses, une amie des points de suspension te salue :-)
Bienvenue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Roslin le Dim 3 Juin 2012 - 19:49

Très chère Niaso

Deux choses: ta grand-mère a raison et tu me fais penser à ma petite frangine. Je suis certaine que c'est un zèbre aussi mais une sorte de camaléon mal dégrossi(e).

Tu as vu comme c'est douillet ici? Toi aussi ça te bluff? J'essaye de m'e passer mais ce n'est pas très efficace pour le moment.


@jout: et une fois que tu sauras que ta grand-mère avait raison pour de bon tu pourras lui dire qu'en plus c'est génétique et lui demander avec un air faussement idiot "ça vient d'où d'après toi?"


Dernière édition par Roslin le Dim 3 Juin 2012 - 19:51, édité 1 fois

Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Pandiablo_Sha le Dim 3 Juin 2012 - 19:51

Tu as vu comme c'est douillet ici? Toi aussi ça te bluff? J'essaye de m'e passer mais ce n'est pas très efficace pour le moment

J'avoue que c'est pareil pour moi ^^

Pandiablo_Sha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 578
Date d'inscription : 22/05/2012
Age : 19
Localisation : Jura, Suisse, soit sur mon lit, soit au boulot --''

http://zebrouilling.forumgratuit.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Roslin le Dim 3 Juin 2012 - 19:53

J'essaye de ne pas abuser en me disant que je vois ma psy mercredi.


Je me demande si j'entre en lui balançant le bouquin dans la figure et en lui demandant si ça l'a faite marrer de me voir arriver à 10KM ou bien si j'entre avec une fiche de lecture?

Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par chuiunefée le Lun 11 Juin 2012 - 13:47

La fiche de lecture lancée à la figure me semble être un bon compromis Wink

chuiunefée
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Roslin le Lun 11 Juin 2012 - 16:14

J'ai opté pour la solution de retenue. Mais quand j'ai écris mon précédent message j'avais vraiment envie de lui mettre des coups avec le livre.
Ce n'est pas facile à gérer d'avoir presque 36 ans et de n'avoir JAMAIS rencontré quelqu'un qui soit fichu de mettre le doigt sur ce qui ne va pas chez moi, bien que toutes les personnes que je rencontrais savait mieux que moi tout sur ma vie et sur ce que je ressentais ou bien devait faire...je digresse....mais en somme cette séance était excellente et le mois prochain on commence le vrai travail.

Yesssss


Dernière édition par Roslin le Mar 12 Juin 2012 - 6:37, édité 1 fois

Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par toxic-paradise le Lun 11 Juin 2012 - 17:06

Bienvenue ! Smile

(Et désolé pour le retard...)
Je fais également partit des amateurs de parenthèse !

toxic-paradise
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 423
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pavé César, ceux qui ne vont pas lire te saluent.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum