Zèbre ou pas?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Sam 26 Mai 2012 - 21:58

Je recommence ma présentation. J'étais en train d'écrire et tout a disparu. Le pire, c'est que je n'aime pas parlé de moi et il faut que je recommence.

Je ne sais pas si je suis un zèbre, je ne pense pas être "super"-intelligente mais je me pose beaucoup de questions. En fait, ça fait des années que je me les pose mais jusqu'à maintenant j'avais trop de problèmes dans ma tête et dans ma vie pour les sortir du placard dans lequel je les avaient remisées. Je soupçonne d'ailleurs mon petit frère de faire parti du troupeau mais tant que je n'en saurai pas plus sur moi je ne lui en parlerai pas, cela n'a pas l'air de beaucoup affecté sa vie contrairement à moi. Le doute et la peur font partie intégrante de ma personnalité. Mais ce qui fait ma force c'est ma capacité à m'adapter, à faire suivant les autres.

Déjà enfant, j'étais différente pas dans le fait de parler ou marcher plus tôt ou avoir un réel don dans un domaine. Mais j'apprenais tout très vite. Pour le langage, je n'en avais pas besoin mon frère et moi parlions dans notre propre langage jusqu'à ma scolarisation. J'ai passé le CE1 au coin parce que je donnais les réponses aux autres. J'en avais assez d'attendre que les autres trouvent les réponses donc je les donnais à leur place et je finissais punie. Déjà là, j'ai appris à me taire. J'ai usé mon instituteur qui ne savait plus comment m'occuper, donc il me laissait suivre la classe au dessus (il était souvent surpris quand j'arrivais à faire mieux qu'eux) et arrivée en CM2, il a investi dans des fiches d'apprentissage de lecture rapide. Je crois qu'il a été question une fois de me faire sauter une classe en primaire mais mes parents n'ont pas voulu sans comprendre pourquoi l'instituteur l'avais proposé (ou ils ont préféré ne pas se poser la question). Je continuai sur ma lancée au collège finissant toujours avant tout le monde et en ayant de bonnes notes. Par contre des amis, j'avais beaucoup plus de mal à m'en faire. Il ne restait pas longtemps et je me faisais "poignarder" dans le dos à chaque fois. Du coup, même encore maintenant je ne parle pas d'amis mais de connaissances. Je ne sais pas m'attcher aux autres. Le lycée fut pour moi douloureux parce que la chute fut dure. On m'a répété pendant trois ans que je manquais de méthode. J'avais beau travaillé autant que je voulais, mes résultats étaient moyens. J'ai quand même réussi à obtenir un BAC S MATHS à ma grande surprise. Ne sachant plus quoi faire après le lycée, je suis allée voir une conseillère d'orientation qui n'a pas su quoi me proposer. Elle m'a dit: "Vous êtes capable de faire n'importe quel métier c'est à vous de choisir." (Déjà à cette époque, j'avais tout du caméléon.) Moi, choisir? J'ai donc fini dans un lycée agricole où j'ai rejoint mon frère qui y faisait un BEP et un BAC pro. J'ai fait un BTS agricole pour épargner à mes parents de payer pour de longues études vu que ma soeur voulais à tout prix aller loin. (Elle s'est finalement arrêtée après le bac et mon frère et moi n'avaons pas repris nos étude pour autant.) J'ai obtenu mon diplome également par surprise. J'aimais bien ce que j'apprenais mais tout au long de ma vie c'est le mot ennui qui est revenu le plus souvent. En fin de compte jamais rien ne m'intéresse vraiment en faite. Pas de travail dans mon secteur d'activité pour mon âge et le fait que je sois une femme donc j'ai fini à La Poste. Et cela fait 12 ans que je m'ennuie. Grosse dépression suite à un braquage à mains armés et autres problèmes (angoisses que j'ai depuis le collège et agoraphobie à cause du braquage).

J'ai fini par décider de ma faire aider en allant voir une psychologue au lieu d'avaler les cachets dont me gavait mon médecin traitant. Et je vais mieux. Je sors de nouveau pour aller faire mes courses et d'autres petites choses. J'ai repris l'écriture. J'ai déjà écrit 3 romans pour enfants que j'essais d'éditer (n'ayant pas trouvé d'éditeur je viens de créer mon auto-entreperise pour le faire moi-même) et viens de finir un roman pour jeunes adultes. Il n'y a que quand j'écris que je me sens réellement bien et ma place. Mais ma vie reste un désert sur le plan social. Les gens m'ennuient. Je fais beaucoup d'efforts pour faire semblant de m'intéresser à ce qu'ils racontent quand on est en groupe mais je me sens seule. La plupart du temps je décroche et mon esprit part je ne sais pas où (enfin si souvent j'analyse tout ce qu'ils font et disent et ça m'énerve). Mes parents m'ayant toujours appris à ne pas exprimer mes émotions et mes sentiments, je parais froide et je fais peur aux hommes parait-il. N'ayant plus la capacité de ressentir des choses, j'avais réussi à créer une armure qui s'effrite. La série de livre Twilight m'a rappelée que je m'étais toujours sentie différente que j'avais toujours tout fait pour le cacher. Désolée pour le parallèle qui peut paraitre douteux à beaucoup mais je ne sais souvent m'exprimer que par images, analogies ou métaphores. Ce qui fait rire mes collègues car mes images se réfaire souvent aux animaux. Donc j'ai ressenti que, comme les vampires ou les loups, je faisais souvent les choses plus vite que tout le monde, tout comme Jasper je ressentais les émotions des autres. Enfin bref, les livres de Stephenie Meyer ont failli me mettre le cerveau à l'envers mais comme à chaque fois je me suis ressaisie et ai tout rationnaliser. On pourrait faire la comparaison entre les "surdoués" et les vampires, je pense qu'on trouverait pas mal de similitudes. Et l'idée d'être un zèbre m'est revenue à l'esprit quand ma chef (que je formais d'ailleurs) m'a fait remarquer que j'étais surdouée. Chose que j'ai niée aussitôt bien entendu. Mais du coup mon cerveau à trouver un sujet de plus à étudier.
A ce sujet, quelqu'un a-t-il un moyen pour arrêter un cerveau de fonctionner? Je ne crois pas penser en arborescence par contre ma pensée, elle ne s'arrête pas. Il n'y a que quand je dors que je suis à peu près tranquille mais c'est vite dit étant donné que je rêve beaucoup. Je me suis déjà vu résoudre des problème de maths ou dans la vie courante en les rêvant, me réveiller pour noter la solution et essayer de me rendormir. C'est comme le fait de faire plusieurs choses en même temps ou entendre plusieurs choses en même temps. Je ne sais plus faire une chose à la fois. Mon empathie et mon hyper-émotivité m'ont également souvent gêné, surtout que j'ai été obligée de les cacher pour ne pas me faire gronder par mon père qui ne supportais mon côté "excessif". Même encore maintenant j'ai régulièrement le droit à un "Oh, arrête tes bêtises" ou à un " Arrête d'être excessive en tout". J'ai donc longtemps fonctionné sur le principe de la cocotte-minute jusqu'à ma rencontre avec ma psy qui m'apprends à distiller un peu tout ça. Mais du coup ressort un profond sentiment de colère contre tout, que j'ai du mal à m'expliquer. Mon côté négatif ne m'aide pas non plus. Je passe tellement de tant à tout analyser y compris ce que je dis ou pense que j'en oublie de tout bonnement vivre. Je me demande d'ailleurs comment on fait pour simplement vivre.

Je suis désolée, ça doit être d'un profond ennui ou cela relève de la psychatrie mais je vais laisser mon poste tel quel pour pouvoir vider mon sac. Je suis en train de lire le livre: "trop intelligent pour être heureux?" Je m'y retrouve souvent, dans au sujet des émotions et des ressentis, je ne m'y retrouve dans d'autre domaine. Mais je me demande quand même si au final j'arriverai à l'être (heureuse bien entendu) même si je finis par passer le test et découvrir que je suis vraiment surdouée. A quoi ça va m'amener. J'ai l'impression trop souvent d'avoir gâcher ma vie sans savoir comment m'y être prise. J'aimerais trouvé un homme qui m'aime et avec qui je me sente vraiment bien et surtout j'aimerais enfin m'épanouir dans ma vie de tous les jours. J'ai l'écriture mais je ne pourrais certainement pas en vivre et je fâne dans mon travail. J'ai parlé à ma psy de mes doutes concernant la douance, elle m'a dit de passer le test et va me donner l'adresse d'un de ces collègues qui saura vers qui me guider. Elle ne fait pas dans les adultes surdoués, elle a eu l'honnêteté de me dire qu'elle n'était pas compétente dans ce domaine. Elle ne m'a pas donné son avis quant à mon éventuelle douance ce qui me laisse un peu plus dans mes doutes. Il y a encore beaucoup d'autres choses dont j'aimerai parler mais en fait c'est trop le fouilli dans ma tête pour réussir à tout organiser en une fois. Cette fois -ci, je m'arrête. Ça fait 3 fois que je me relis et que j'en rajoute.
Désolée pour mon monologue, merci pour votre lecture si lecture il y a.
Et surtout merci de votre compréhension.
Bonne soirée

Cécile

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Waka le Sam 26 Mai 2012 - 22:05

Bonjour Cécile,

T'as eu du courage de tout retaper, c'est franchement agacant de tout perdre.

Bonne arrivée, ici,

En ce qui concerne la possibilité d'éteindre la machine, je te conseille la lecture de ce fil :

http://www.zebrascrossing.net/t5367-les-etapes-des-prises-de-conscience?highlight=prise+de+conscience

Bonne découverte du forum!

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Invité le Sam 26 Mai 2012 - 22:32

Excellent une question de type booléenne Very Happy
Je feinte en optant pour la logique ternaire en répondant : neutre.
Je sais, vous ne vous y attendiez pas, ahah je suis trop fort.

Sur ce, bienvenue à toi cecilej ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Dim 27 Mai 2012 - 7:45

C'est là où je me rends compte que je ne suis vraiment pas assez cultivée et/ou intelligente. Je n'ai rien compris à ta réponse Kelenn. Je ne me souviens pas avoir posé de question booléenne.
Merci en tout cas pour le message de bienvenue.

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Invité le Dim 27 Mai 2012 - 7:57

C'est le titre cecilej Wink
Une question à deux options, comme un interrupteur ouvert ou fermé....Ne sois pas impressionnée par le mot, c'est peu de choses (vu en S dans l'option sciences de l'ingénieur pour ma part).

Bienvenue ici, et tu as visiblement une psy précieuse : honnête, ouverte et compétente (remplaçant les cachets par une aide humaine).

J'espère que tu trouveras une issue pour cet emploi qui ne te convient pas, et dans un plus proche avenir des informations via l'entretien avec ce(tte) psy spécialisé(e) dans les surdoués.

A plus sur le forum ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Dim 27 Mai 2012 - 8:10

Merci beaucoup.
C'est vrai que ma psy m'est précieuse et m'a beaucoup faite avancer. Il fut une époque où je ne sortais plus de chez moi sauf pour aller au travail et maintenant je revis. Je pars même en vacances.
Pour l'emploi, il faut aussi que la conjoncture économique s'améliore. Et j'ai le secret espoir que mes livres fonctionnent Laughing .
Bonne journée à tous.

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Invité le Dim 27 Mai 2012 - 8:13

Je te le souhaite ! La littérature pour enfants ne connaît pas la crise il me semble. Mais dis moi, tu fais les illustrations également ? Smile

Bonne journée à toi !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Orchidée le Dim 27 Mai 2012 - 8:22

Bonjour chère Cécile,
un court mot de bienvenue! Very Happy
PS Le thème du vampire m'intrigue.

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Dim 27 Mai 2012 - 9:34

Il faut avoir lu la série de livres de Stephenie Meyer qui fait fureur chez les jeunes et moins jeunes. Les vampires font peur et boivent du sang humain, c'est connu.
Imaginez des vampires qui font tout pour vivre dans notre monde sans dévoiler leur vrai nature. Ils boivent du sang d'animaux en substitut au sang humain. Ils ont les réponses à beaucoup de choses parce qu'ils ont des siècles, sont rapides, ont chacun une particularité dont un qui ressent les humeurs des autres et peut les manipuler, un autre qui lit dans les pensées, un autre qui est doté d'une grande conviction et force morale, etc... Ils font tout pour s'intégrer en cachant leur vrai nature et en se réfrénant contamment. Ils ne sont plus humains mais continuent à agir tout comme surtout comme des surdoués dans beaucoup de domaines.
Tout comme moi, j'ai passé ma vie à éviter de montrer que j'avais fini mon travail avant les autres, en cachant ce que je ressentais et en cachant le fait que je ressentais les humeurs ou les "pensées" des autres, en jouant les bêbêtes devant les hommes dans certains domaines pour leur laisser l'impression de me dominer et j'en passe et des meilleurs. Je me suis même longtemps mis des oeillères sur ce dont j'étais vraiment capable. Des années où j'ai essayé le plus possible de me fondre dans la masse en ressentant un immense sentiment de solitude et rein d'autre. J'ai vécu anesthésiée, à la maison je n'avais pas le droit d'exprimer d'émotions.
Les livres de Stephenie Meyer m'ont réveillé et je ne veux plus faire semblant. Je commençais déjà à évoluer avec la psychothérapie mais maintenant je me dévoile plus surtout au travail où je ne supporte plus d'attendre que les journées se passent. Mes parents ne sont pas encore prêts pour voir ma vraie nature, je crois que je leurs fais peur. Mon frère a l'air d'être comme moi et reste cloitré dans sa chambre la plupart du temps. Le deuxième livre a été très dur pour moi parce qu'il est vraiment basé sur le ressenti de l'héroïne et sa détresse moral. Le quatrième n'a pas eu d'impact sur moi mais reste beau à lire. Je les ai lu avec tellement de plaisir qu'un livre me faisait à peine trois jours.

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Orchidée le Dim 27 Mai 2012 - 9:44

Re-bonjour chère Cecilej,
je me suis renseignée après la lecture de ta présentation sur cette auteure. Et là, tu éclaires bien ma question.
Ta présentation m'a beaucoup touchée. Merci pour toute cette belle clarté! Very Happy

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Dim 27 Mai 2012 - 9:46

Elle est vraiment bien à lire pour ces quatres premiers livres. Cela peut nous éclairer quand on se met du côté du vampire.

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Invité le Dim 27 Mai 2012 - 12:20

Cherokee a écrit:C'est le titre cecilej Wink
Une question à deux options, comme un interrupteur ouvert ou fermé....Ne sois pas impressionnée par le mot, c'est peu de choses (vu en S dans l'option sciences de l'ingénieur pour ma part).
Expliquer une vanne, comment ça la tue ! :-)


Dernière édition par kelenn le Lun 16 Juil 2012 - 20:21, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Dim 27 Mai 2012 - 16:45

Merci pour tes encouragements, même si c'est "kitsch", ça fait toujours du bien. Ce n'était pas sur le mot booléen que je butais mais sur la question que je ne me souvenais pas avoir posée. Pour moi ce n'était pas vraiment une question mais un état, je le suis peut être ou pas ou un peu.
Mes questionnements posent sur tout et n'importe quoi depuis que je suis gosse. Seulement, avant ça ne me gênait pas trop parce que je ne cherchais pas à vivre mais à survivre. J'étais en pilotage automatique, ce qui n'est plus mon cas maintenant. Donc en ce moment viennnent d'autres questions plus pernicieuses sur ma façon de vivre. Avant, je vivais pour faire plaisir aux autres et maintenant c'est à moi que je veux faire plaisir pour vivre mieux. Et bien entendu restent toutes les autres questions qui se baladent au gré du vent dans ma tête.
Bonne journée! Very Happy

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Invité le Dim 27 Mai 2012 - 21:13

Merci ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Lun 28 Mai 2012 - 8:08

Un question?
Est-ce qu'une enfant de 4 et demi est censée parler des accidents de voiture et de la mort? Surtout que dans la famille ou dans l'entourage il n'y a eu aucun drame! Ma soeur est arrivée à la maison en nous racontant le nouvel exploit de son ainée (qui me ressemble énormément dans beaucoup de domaines d'ailleurs) mais je crois qu'elle ne se rend pas de l'ampleur des propos de la petite. J'ai pas d'enfant donc je ne sais pas ce qui est de leur âge ou pas. Comme de jouer avec un Ipad comme si elle était née avec et d'autres choses parce que la deuxième de 3 ans commence à la suivre aussi mais elle ressemble plus à son tonton au niveau du comportement.
Bonne journée!! flower

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Roslin le Lun 28 Mai 2012 - 8:40

Bonjour la nouvelle,

Zèbre ou pas de toute façon je crois qu'il est important que tu te sois trouvé un endroit où tu as le sentiment de pouvoir être comprise. Avec le temps tu sauras ce que tu as besoin de savoir.
Ici certains décrient que le livre de Jeanne Siaud-Facchin mais pour moi il a été parfait. Je crois que ce qui a marché pour moi c'est que justement c'est un livre de vulgarisation sujet et donc probablement plus froid que les autres bouquins. Ce que je veux dire (je n'ai pas lu les autres auteurs comme Cécile Boost par exemple) c'est que quelqu'un m'a parlé de l'aspect plus émotionnel du livre de C.B et moi je fuis ce genre de chose.
Ajoute à ça que je suis le stéréotype du naufrage scolaire alors me parler de douance...
Et puis est venu la profonde perte de confiance en mes capacités et je dirai même la méfiance, je me suis éteinte à force d'essayer de contrôler tout ce qui est moi.
Là je suis en train de reprendre confiance et des forces entre autre grâce à ce forum et grâce à ma psy. Mais j'ai envie de dire surtout grâce à ce forum car je peux venir quand je veux alors que pour ma psy je dois attendre Razz




Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Invité le Lun 28 Mai 2012 - 9:21

A propos de la douance je recommande pour ma part chaudement Arielle Adda, qui analyse très finement les choses à mon sens.

Pour ta question Cécile, il me semble que 4 ans peut être le tout début de l'intérêt envers la mort. Dans "J'élève mon enfant" je lis que "Entre 4 et 8 ans l'enfant comprend que la mort est irréversible. Il le comprend, mais il lui faudra des années avant de l'accepter."

De toute manière, surdoué(e) ou non, ta nièce aura en tout cas besoin d'être rassurée si ça la travaille beaucoup. Tu auras de toute manière l'oeil ouvert si elle rencontre des problèmes liés à la zébritude et qu'un test pourrait l'aider, je ne m'en fais pas pour elle...Elle a la chance d'avoir quelqu'un d'averti dans son entourage Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Waka le Lun 28 Mai 2012 - 13:16

Le fait de jouer avec un ipad comme s'ils étaient nés avec ca c'est normal. Impressionnant car ca donne un coup de vieux, mais normal.

En ce qui concerne l'accident, elle a peut être vu des images à la télé? Sur ce point, tu as raison, il faut être très vigilent, car à cet âge ils absorbent tout... et peuvent développer des phobies bien plus tard, dont on ne comprendra pas l'origine.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Charliegreen le Lun 28 Mai 2012 - 14:09

Bonjour,
Si tu trouves que ta nièce te ressemble tu as la chance d'avoir trouvé une interlocutrice en devenir... Smile Tu peux essayer de montrer à ta soeur les aptitudes de sa fille et de rassurer cette enfant sur ses aptitudes.
A quatre ans on peut parler de la mort mais il faut qu'un adulte intervienne pour soulager l'angoisse que ça peut générer et mette des mots sur la place de cet évènement dans le cycle de la vie.
Ça peut venir de la télé ou des copains de l'école, ou d'une photo dans un magazine...ou de l'Ipad !

Charliegreen
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 21/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Lun 28 Mai 2012 - 14:29

Merci beaucoup pour les renseignements. Pour la douance, je vais déjà vérifier pour moi puis je verrai pour ma nièce. Que je sache à quoi m'en tenir pour pouvoir l'expliquer à ma famille après.
Je vais être vigilente pour ma nièce qui est, comme moi, extrêmement sensible et empathique. Ses parents tout comme les miens s'en amusent ou se mettent en colère inutilement ce qui n'a jamais été pour m'aider. Je pense qu'elle a déjà sentie qu'on se ressemblait parce qu'elle reste souvent avec moi quand elle a peur ou quand elle est "fatiguée" (qu'elle a envie de pleurer mais ne sait pas trop pourquoi encore, c'est comme ça que je m'excusais quand un flot de larmes venir m'envahir car trop d'émotions emmagasinées)
Pour les histoires de mort, je vais en toucher deux mots à ma soeur pour qu'elle ne prenne plus ça à la légère parce qu'elle en rigolait comme si c'était tout à fait normal.
Le fait le plus troublant dans la famille, c'est que ma soeur à 2 enfants 1/2 (le troisième est en route). La première me ressemble beaucoup, la deuxième ressemble à mon frère et ma soeur vient de se faire peur en se disant que le troisième pourrait bien lui ressembler. Nous sommes nés dans cette ordre et ma soeur a un caractère difficile et ne s'en cache pas. Nous avons été bon pour un fou-rire hier lors de sa déduction.

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Sense le Lun 28 Mai 2012 - 17:38

Coucou cecilej

T'as pas besoin d'être "désolée" de quoi que ce soit Smile Il n'y a rien d'ennuyeux dans ce que tu écris.
Avoir le courage d'écrire 3 romans et d'essayer de les éditer soi-même ce n'est pas donné à tout le monde!

Mes gut feelings en te lisant:

"Zèbre ou pas?" Yes definetly

Stephenie Meyer = Zèbre ou pas, du coup? question intéressante.
C'est vrai que dans la façon dont tu décris ta propre condition et l'histoire de fond de Twilight, il y a une ressemblance frappante.
Mais je n'ai pas lu Twilight donc je me tais.

cecilej a écrit:Pour le langage, je n'en avais pas besoin mon frère et moi parlions dans notre propre langage jusqu'à ma scolarisation.

Sujet super interessant à creuser!


Dernière édition par Sense le Lun 28 Mai 2012 - 19:20, édité 2 fois

Sense
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 268
Date d'inscription : 27/05/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Roslin le Lun 28 Mai 2012 - 18:16

Sense a écrit:

Stephenie Meyer = Zèbre ou pas, du coup? question intéressante.
C'est vrai que la façon du décris la ressemble entre ta propre condition et l'histoire de fond de Twilight est frappante.


raaaaaaaaaaaah Je demande pardon à toutes les personnes que je vais froisser.

Pardon, pardon, pardon. Stephenie Meyers parle bien de quelque chose de spécifique mais je vous assure que ça n'a rien à voir avec la douance.
J'ai peur de choquer, froisser, irriter si je vous explique donc je m'arrête là mais je vous promets que ce n'est pas ça. Je suis obligée de bondir car j'ai failli le faire dans ma bienvenue et puis je me suis dit que ce serait super pas sympa pour un premier contact. Ensuite j'ai failli envoyer un message perso à cecileJ et je ne l'ai pas fait parce que j'ai eu peur que ça passe pour agressif et pour encore mon coté "je sais tout" mais là je ne me retiens plus.
Si jamais vous trouvez que mon ton ne va pas mettez ça sur le compte qu'on vient de me piquer mon porte feuille dans le tram avec tout mon fric pour la fin du mois, mes instruments de paiement mais le plus grave c'est qu'il y avait dedans un souvenir ultra chargé émotionnellement. Je ne contrôle pas toujours très bien mes émotions.

Pardon encore une fois.

Edit:
Si jamais j'ai donné l'impression à qui que ce soit que je juge un ressenti ou que je prête une intention à qui que ce soit je vous prie de croire que ce n'est pas le cas.
C'est juste que je connais le "background" du bouquin "from first hand experience" et que je n'apprécie pas comment elle traite le sujet surtout que......bah je me taies parce que là je vais contre tout mes principes pour essayer de m'expliquer et qu'au fond ça n'apporte rien d'édifiant. Comme je l'ai dit à Sense ce qui est important c'est ce qu'on trouve dans une oeuvre, pas la vérité.

Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par cecilej le Lun 28 Mai 2012 - 20:36

Roslin
Je serais intéressée que tu m'expliques le background de twilight, un avis est toujours bon à prendre pour ne pas faire d'amalgame avec ce que je ressens. Cela risque peut être de m'enlever une partie de la magie du livre mais je crois que je suis prête à en prendre le risque surtout que l'analyse que j'en ai faite ne m'est venue qu'il y a 3 jours (comme un flash pour ne pas changer). Mais sur le coup, je l'avais trouvé intéressante. Pour ma part, je voulais juste expliquer que sa description des vampires avait quelques points communs avec les surdoués et que cela pouvait être intéressant à approfondir. Mon sentiment a été surtout de me révéler que le faite que je me sentais différente des autres venait peut être d'une réelle différence au lieu d'une "folie" de ma part comme avait pu émettre mes parents à certains moments de mon existence.
Tu peux m'envoyer ton explication en message perso si tu ne veux pas que ça vire à la polémique. Et je suis désolée pour ton porte-feuille et ton souvenir perdu. On ne cessera jamais de dire qu'il n'y a plus de respect mais c'est un sujet qui ferait exploser tout zèbre et non zèbre.

cecilej
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 43
Date d'inscription : 26/05/2012
Age : 36
Localisation : Meurthe et Moselle

http://www.maelleaupaysdessenteurs.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Roslin le Lun 28 Mai 2012 - 21:09

Pour mon porte feuille je décide de prendre l'attitude du curé dans les misérables.
J'ai entendu une histoire vraie une fois dans le même style:
un champion de golf avait remporté un tournoi dans les années 80. Grosse somme d'argent à la clef. Il se fait aborder par une femme qui lui raconte une histoire à briser le coeur de n'importe quel misanthrope concernant son fils malade et les prix des soins. Sur le champs il lui signe le chèque du montant de sa victoire.
un peu plus tard quelqu'un qui el connaissait et qui avait vu la scène le prévient qu'il vient de se faire flouer de sa récompense et que c'est une arnaqueuse.
Sa réponse? La joie quand il a su qu'il n'y avait pas d'enfant malade en réalité.

Peut être que c'est pour le mieux si j'ai perdu mon fric mais si ce n'est pas le cas alors la bonne nouvelle c'est que je suis la plus pénalisée.

Je t'envoie un MP

Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Polaris le Lun 28 Mai 2012 - 21:18

Comme Sense, mon avis sur ta question est "oui". Tu corresponds très bien aux principaux critères, comme le fait d'être rapide à comprendre ou de se sentir en décalage par rapport aux autres (voire un peu fou soi-même).

Je vois ce que tu veux dire avec Twilight. Je me suis déjà fait la réflexion que découvrir qu'on est zèbre est un peu, toutes proportions gardées, l'équivalent de ce moment dans les films et les séries où le héros est approché par un mentor/une organisation qui lui explique qu'il a des pouvoirs et qu'il y a plein de gens comme lui, comme dans X-Men ou Harry Potter ^^ Mais la ressemblance ne va pas plus loin : les intrigues et les thèmes proprement dits n'ont pas de rapport avec la vie d'un zébré.

Sinon effectivement, la théorie des zèbres affirme qu'il y a bien une différence dans la façon de réfléchir entre les gens zébrés et ceux qui ne le sont pas. C'est une notion que j'ai trouvé un peu étrange à intégrer, mais en l'admettant, les choses commencent effectivement à prendre davantage de sens.

Polaris
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 234
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre ou pas?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum