Paradoxe du zèbre doué en logique mais nul en maths.

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Re: Paradoxe du zèbre doué en logique mais nul en maths.

Message par Souffledautomne le Dim 29 Oct 2017 - 18:48

Bonsoir,



Je suis en étudiante en Psychologie et je me retrouve face à ce type de questionnement...

-Ais-je des troubles d'apprentissage qui remontent à l'enfance (collège/lycée) et qui aujourd'hui on de réelles répercussions sur ma vie étudiante ?

-Suis-je une de ces personnes qui se trouvent être dyscalculiques ?

-Suis-je aussi forte que les autres étudiants de mon âge tout en ayant un temps d'application qui se doit d'être plus lent/et long pour comprendre ?

-Suis-je en capacité mais trop brouillon dans mon esprit ?

-Est-ce que tout simplement je n'aime pas réellement les statistiques ??


Est-ce que quelqu'un peut me faire part de son témoignage de dyscalculique pour m'orienter un peu plus ou peut être avez vous des conseils/astuces/stratégies à mettre en place pour tenter de mieux comprendre les statistiques ? Je peine réellement à suivre la méthodologie, je m'embrouille et très souvent je me bloque au milieu d'une démarche malgré les connaissances que j'ai de mes cours ainsi que des formules... Ceci me faisant d'ailleurs pensé plus particulièrement à un blocage plutôt qu'à ce trouble spécifique Mad
avatar
Souffledautomne
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 67
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe du zèbre doué en logique mais nul en maths.

Message par Souffledautomne le Dim 29 Oct 2017 - 20:09

Bonsoir,


"Les mathématiques demandent de visualiser et de comprendre dans quelle situation formelle mathématique on se trouve. Donc il y a une petite connaissance à avoir". Concrètement je fais partie de ces personnes qui ont des difficultés en mathématiques de manière générale. Actuellement étudiante en Psychologie j'éprouve une grande peine voire une certaine incapacité à faire des exercices de Statistiques. Je me retrouve bloquée devant ma feuille et très souvent comment cité d'un internaute nous nous devons d'être en mesure de trouver la formule adaptée au problème pour parvenir à le résoudre. Seulement mon problème est là : J'ai beau avoir connaissance du cours et l'avoir compris (c'est finalement une forme de logique que je comprends très bien^^) je ne parviens pas pour autant à trouver la formule adéquate au problème posé et je ne parviens donc à ne faire aucun calcul. Pour être, honnête il me faut une personne à mes côtés (qui me guide), elle doit me dire "oui c'est bon", et "oui donc tu dois en effet d'abord calculer la note Z pour...blablabla". Autant dire que c'est très frustrant. À chaque étape de calcul je me bloque et pourtant j'ai réussi au préalable (début de l'exercice) à débuter un raisonnement avec un premier calcul fait mais je me met soudainement en "mode gros blocage" et mes idées s’emmêlent dans ma tête. J'ai beau avoir le cours en tête, tout est brouillon ! On me dit alors "Tu dois faire ça" et là je me dis "mais oui et tu le sais très bien... je me rappelle même de cet exemple du cours, celui ou...". Mon soucis est me semble-t-il cette difficulté d'adaptabilité, de flexibilité des connaissances (cours) et cette non confiance en moi quand je me retrouve face à des nombres.

Comme nombres d'entre vous j'ai également vécue un certain traumatisme avec les mathématiques, ci n'est un ESPT ou blocage sérieux Crying or Very sad Question



Quelqu'un passé par ces difficultés a-t-il trouver une solution ? Des stratégies/astuces/conseils à mettre en place ??

En espérant une réponse prochaine ...
À bientôt !
avatar
Souffledautomne
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 67
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe du zèbre doué en logique mais nul en maths.

Message par Mia Le Chat le Sam 30 Déc 2017 - 12:19

Salut les gens...

Voici mon témoignage... Je savais lire, écrire et compter à 4 ans grâce à ma mère (que j'avais tannée pour qu'elle m'apprenne), mais gros blocage à l'école avec les maths dès le CP. J'ai 40 ans et ce blocage a fait que j'ai brillamment raté la Wais le mois dernier (107 de QI). Dès qu'un chiffre apparaît, mon cerveau présente un écran blanc et tout est fini. Alors je réponds n'importe quoi pour faire plaisir à la personne face à moi. Si je me mets à insister, c'est la panique, l'anxiété, les pleurs qui montent... bref : tout sauf un résultat.

Ce doute devant l'erreur potentielle m'a fait également reconsidérer chaque bonne réponse que j'avais donnée au test (en dehors des chiffres bien-sûr). Du coup, la psy m'a dit que je doutais de tout et que cela me ralentissait beaucoup (peur de mal faire). En gros, je connaissais les réponses instantanément sans réfléchir, mais comme la "bonne logique" qui m'a été inculquée à coup de traumatismes voulait que je "réfléchisse, c'est ce que j'ai fait pendant le test et j'ai aussi perdu beaucoup de points à cause de cela.

Bref, je hais les chiffres et les maths. C'est physique. À cause du paradigme chiffré de l'intelligence, j'ai raté le test. Pourtant, la psy m'a dit que je suis zèbre. Il y a un problème dans ce paradoxe, car si je suis zèbre, cela signifie aussi que le test n'est pas valide à 100 % pour évaluer une zébritude !!!!
avatar
Mia Le Chat
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 36
Date d'inscription : 14/12/2017
Age : 41
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe du zèbre doué en logique mais nul en maths.

Message par lunaa le Sam 30 Déc 2017 - 19:42

Oh ben moi les maths, j'ai décroché en secondaire...parce que je ne voyais pas le sens d'apprendre des trucs avec des x et des y, qui ne nous serviraient jamais...Si je ne voyais pas le but, je décrochais, c'était systématique ...et comme je ne me voyais pas un avenir dans une matière scientifique ou technique ou mathématique...bref, je crois que j'ai su maintenir le cap jusqu'en 3ème secondaire (votre quatrième en France, je crois) et puis, bam, l'échec, que je rattrapais comme rien, dès que je faisais un effort...
La matière ne donnait pas envie, les profs non plus :-)

lunaa
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 155
Date d'inscription : 25/05/2017
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe du zèbre doué en logique mais nul en maths.

Message par Invité le Sam 30 Déc 2017 - 22:29

Je n' ai pas lu les cinq pages,mais les deux dernières interventions de Mia et Lunaa sont un vrai bol d'air frais sur ce forum, où parfois l'on n'ose pas trop s'exprimer.
Idem pour moi en ce qui concerne les maths,j ai récupéré chez mes parents les bulletins scolaires il y a quelques années,les maths,c était un coup 10,un coup 16 de moyenne en fonction de l intérêt que je portais sur le sujet, fallait qu on m'explique l utilité dans la vie de tout les jours, où au mieux un caractère ludique,sinon je revassais ou dessinais,et surtout,surtout,que le prof soit une chouette personne qui montre de l affection pour ses élèves et de la passion pour ce qu il faisait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe du zèbre doué en logique mais nul en maths.

Message par SB.ABcube le Lun 22 Jan 2018 - 16:49

Alors moi j'étais et je suis bon en maths mais pas en maths.....

Je m'explique, la méca, la physique, etc pas de problème c'est du concret.

Mais les maths pur et beh non et en plus tu rajoute des enseignants hyper compréhensif.

A le système éducatif Français que du bon.....

avatar
SB.ABcube
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 199
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 39
Localisation : Entre le froid et le chaud mais plutôt froid

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum