Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Catre le Dim 20 Mai 2012 - 15:11

Voici un article que j'aime particulièrement... Et peut-être qu'il y a des SDF qui ont un ordinateur et qui passe sur ZC de temps en temps. Je pense à vous... et je pense aussi que j'ai de bonnes chances d'être dans votre situation un jour même si j'espère bien m'en sortir.





L'ITINÉRANT ET SANS-ABRI: CHOIX DE LA LIBERTÉ SUR LE CHAOS!

19 mar. 08, 16h26

J’ai souvent marché le soir dans les rues enneigés de Montréal ou dans les parcs boisés du Sud de la Floride.

Durant ces longues marches solitaires, je n’ai jamais eu peur des dits itinérants et sans-abris, et je n’ai surtout jamais eu de préjugés à leur égard; et pour cause, ils ne m’ont jamais agressé et je me suis toujours retrouvé en confiance avec eux; même si souvent je n’avais rien à leur donner, ils ont toujours été polis avec moi et sans rancune.

J’ai même souvent engagé des conversations avec eux, pour comprendre que ce ne sont pas eux qui ont des problèmes, mais nous, de la classe moyenne, dans notre emprisonnement matériel et socio-politique.

J’ai découvert, chez l,itinérant, un personnage souvent très instruit, étonnamment équilibré, un profond penseur et humaniste, un sage, qui a décidé de retrouver dans son mode de vie, un échappatoire au chaos, et un peu de paix et liberté.

L’itinérant est souvent un déshérité de la classe moyenne, qui sous le poid des taxes et des impôts abusifs, des dettes dues à des prêts usuraires par piège, ne parvenait plus, avec ses revenus non indexés, à survenir aux besoins familiaux, à préserver sa maison ou sa voiture.

Oui, l’itinérant est souvent une victime, des gouvernements corrompus, des riches corrompus, des corporations corrompues, qui n’ont comme Dieu que l’argent, le pouvoir, l’ambition démesurée, et qui sont incapables de reconnaître leur incompétence. Oui, l’itinérant est souvent un membre de la classe moyenne qui a tout perdu, sauf sa dignité.

Tous les corrompus et toutes les corruptions de ce monde font des guerres d’honneur, de prestige, de pouvoir et d’argent qui rendent la vie, l’espoir et l,inspiration sans signification.

L, itinérant a décidé de quitter ce monde de chaos et de renoncer à tout statut social, par sagesse pour lui et les siens; il a préféré cette solution au drame familial par homicide et suicide.

L’un d’eux m’a d’ailleurs rappelé que le célèbre Jean Valjean, le héro des Misérables de Victor Hugo, a été itinérant dans les rues de Paris.

L’itinérant fait peur aux policiers qui ont le harcèlement facile, aux maires des villes, et aux citoyens des quartiers résidentiels, bien qu’il soit sans danger.

L’itinérant cotoie souvent et souffre de l’écueil de la drogue et de la prostitution qui affectent nos jeunes et nos espoirs de demain; il sait que ce sont ces corrompus adultes, assoiffés de pouvoir et d’argent, qui cultivent la drogue et le prostitution.

L’itinérant sait que, sans exception, la classe politique existante, est corrompue, incompétente, aveugle et sans espoir pour le peuple.

Malgré le froid et les intempéries, l’itinérant sait qu’il survivra, tant les poubelles sont généreuses.

Même si le rat d’égoût, le raton-laveur ou la mouffette lui font une saine compétition, il sait qu’il y a du manger pour tous, car vraiment, les poubelles n’ont jamais été aussi nombreuses et aussi généreuses.

L’itinérant considère le rat d’égoût comme un important sauveur de l’environnement, en bouffant tous les déchets humains, surtout dans les grandes villes, comme Montréal. L’un d’eux m’a dit cependant qu’il s’inquiétait de plus en plus pour ses amis les rats d’égoux de Montréal, car ils attrappent la maladie humaine de l’obésité par la malbouffe; cette obésité les rend moins productifs et plus essoufflés. Il a terminé en disant que ces rats devraient migrer en forêt, pour leur survie.

L’itinérant apprécie les abondantes bordées de neige et les retards de déblaiement, car il pourra prolonger son abri, sous forme d’iglou.

L’itinérant sait qu’il peut en tout temps migrer en forêt oû il y retrouvera nourriture et abri ainsi que ses amis, les animaux de la forêt, moins dangereux que les humains de la ville.

Un itinérant m’a dit craindre une augmentation importante de leur population, surtout chez les soldats de ValCartier et du Canada, qui en ont ras le bol de risquer leur vie et celle des Afghhans pour la guerre de prestige menée par Stephen Harper et que Stéphane Dion ne veut pas arrêter pour ses fins politiques personnelles.

Un autre m’a dit aussi que la population d’itinérants va quintupler aux États-Unis, car des millions de citoyens de la classe moyenne, vont perdre leur maison et leur emploi. Il espérait que beaucoup de pères de famille de la classe moyenne choisissent l’itinérance plutôt que le statut social, le drame familial, l’homicide ou le suicide.

Tout à coup, je me mets à rêver que les Itinérants deviennent sous peu le noyau de notre nouvelle classe politique dont nous avons tant besoin. Je retrouve en eux toutes les qualités requises pour effectuer cet urgent changement.


SOS
19 mar. 08, 21h15

Hey, salut Jrlapointe !

J'ai passé un été il y a très longtemps à coucher dans les parcs, à traîner mon p'tit sac, quêter, voler et magouiller pour vivre ...

... Tu m'as fait rêver un moment d'y retourner ... sans la seringue dans le bras, bien sûr ... Décrocher complètement de toute cette grosse comédie ... Juste survivre ...

Et tu as donc raison ! Ils seraient bien meilleurs que les clowns qui sont là ... mais juste au début, avant d'être eux aussi corrompus ... ;o)
Peace !

Source: http://espace.canoe.ca/jrlapointe/blog/view/180331

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Tof le Sam 9 Juin 2012 - 19:14

Je n'avais pas vu cet article, merci pour le partage. J'ai discuté plusieurs fois avec des gens un peu comme ça que je soupçonne d'être Z (depuis que je sais ce que c'est) et desquels je me sentais proche...

Je ne débarque pas ici par hasard, j'ai cherché "liberté" sans savoir sur quoi je tomberai...
Il y a une part de moi qui la veut, cette liberté d'aller où je veux quand je veux, de ne pas avoir d'obligations...
Mais il y en a une autre qui voudrait un autre type de liberté, celle de pouvoir boire des coups avec les potes, d'aller en concert, de dormir au chaud, de manger bien, de voyager loin, d'offrir...

Inutile de dire que ces deux facettes de ma personnalité ont beaucoup de mal à trouver un compromis... Neutral

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Catre le Sam 9 Juin 2012 - 20:19

C'est pour ça qu'en MP, j'ai déjà proposé à quelqu'un de s'accrocher à une bouée de sauvetage avant de partir.

Que ce soit de la parenté qui veuille bien te laisser partir et qui seront prêt à t'aider si tu veux revenir... Ils peuvent garder tes affaires, ils peuvent te loger quand tu reviendras avant que tu te retrouves un appartement, etc.

Ou faire comme Bruno Blanchet: il a tout vendu pour partir faire le tour du monde, sa bouée de sauvetage était au Québec, que ce soit pour les moyens financiers ou autres, et son gagne pain n'était pas de mendier mais bien de vendre ses anecdotes et commentaires au journal de Montréal. Globe-trotteur, sorte de SDF. Rarement un motel, surtout camper ou coucher chez des inconnus gentils.

Les 2 types de liberté dont tu parles, Tof, je crois qu'une situation où on se sent libre un jour peut devenir une perte de liberté quand la situation évolue. C'est pourquoi, je crois qu'il faut travailler pour obtenir le meilleur des deux mondes... d'où la porte de sortie ou la bouée de sauvetage.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Tof le Sam 9 Juin 2012 - 21:25

Merci cathoo... J'alterne les périodes où j'ai envie de me battre, de voir à long terme, d'accepter quelques contraintes pour pouvoir mieux profiter de mes temps libres etc, et les périodes où je veux tout lâcher et arrêter de me prendre la tête...

J'ai quand même envie de "m'en sortir", au fond.

Une liberté avec sursis (j'aime bien celle là, tiens) de quelques mois/années ne ferait que me donner l'impression à mon retour de n'avoir fait que "perdre" plus de temps... Même s'il n'est jamais vraiment perdu, ce serait beaucoup plus dur de me réorienter (boulot/études) si je rajoute encore une période d'inactivité à un CV qui ne ressemble déjà pas à grand chose...

C'est juste qu'il m'arrive d'en avoir ma claque de me battre quand je n'en vois pas le bout. Ou d'y mettre beaucoup d'énergie pour finalement revenir à la case départ. Mais pour l'instant "je lâche pas l'affaire", j'aimerais bien réussir à expliquer ça au Moi qui fait tout pour me saboter...

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Catre le Sam 9 Juin 2012 - 21:53

Je comprends... ça m'est arrivé souvent aussi d'alterner comme ça... Plus maintenant. J'ai plutôt l'impression que c'est la vie qui va décider pour moi, et je vais juste prendre ce qu'elle me donne en essayant de ne pas en faire un combat.

Tu vas sûrement t'en sortir.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par siamois93 le Dim 10 Juin 2012 - 2:44

Le prix de la liberté. En tout cas ne pas attendre la retraite pour une hypothétique liberté.
Pour moi la liberté ce n'est pas l'errance, c'est prendre des décisions avec une vraie intention. Faut-il accepter les bonnes et les mauvaises rencontres ou ne choisir que les bonnes rencontres ?

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Invité le Dim 10 Juin 2012 - 7:25

Tof a écrit:
Je ne débarque pas ici par hasard, j'ai cherché "liberté" sans savoir sur quoi je tomberai...
Il y a une part de moi qui la veut, cette liberté d'aller où je veux quand je veux, de ne pas avoir d'obligations...
Mais il y en a une autre qui voudrait un autre type de liberté, celle de pouvoir boire des coups avec les potes, d'aller en concert, de dormir au chaud, de manger bien, de voyager loin, d'offrir...

Inutile de dire que ces deux facettes de ma personnalité ont beaucoup de mal à trouver un compromis... Neutral
Pourquoi ne pas essayer juste pendant des vacances officielles de partir et voir si tu peux vivre comme ça ?
Personnellement rien qu'aller en auberge de jeunesse un été ça m'a douchée : j'étais partie seule et malgré les autres je me sentais seule, sans attache. Je passais mes journées à marcher sous le soleil, j'ai cramé vite fait et je tenais un peu du zombie. J'avais faim parce que je me restreignais niveau budget et le jour où un gars m'a offert une part de tarte à la boulangerie pour me draguer j'étais pétrie de reconnaissance et de culpabilité mélangée de dépendre ainsi de l'inconnu qui passe.

Bref, la vie de migrant (et surtout migrant solitaire) vraiment très peu pour moi. Je n'ai pas véritablement profité de cette période, bien que ça me laisse quelques souvenirs agréables malgré tout, un petit goût d'aventure. Ca complique vraiment bien trop les choses à mon sens, et les contraintes de la société me semblent bien moins violentes que les risques de faim/maladie/froid/chaud/solitude en la fuyant.
Mais c'est vrai que je ne l'ai pas vraiment testé, ce mode de vie, c'était juste un tout petit aperçu que j'ai pu avoir de ce que pourrait être ma vie sans attache.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Invité le Dim 10 Juin 2012 - 11:21

Les Itinérants ont toujours existé.



Sous différents métiers, différentes cultures aussi.
Les artistes itinérants, de village en village, peintres de meubles en bois dans les pays nordiques, conteurs...


Solitaires ou de groupes.




C'est un mode de vie, et une force aussi. Comme toute force, elle peut être subie, ou maîtrisée et utilisée par celui qui la canalise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Catre le Lun 11 Juin 2012 - 16:54

L'itinérant donne quelque chose à celui qui lui donne de l'argent.

Quoi?

Il lui permet de sortir de son "moi", de faire parler sa générosité, de prendre conscience de profiter des petits riens, etc.

Ça aussi, c'est un don.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Invité le Lun 11 Juin 2012 - 18:02

Echange oui. ^^


Et parfois cela peut surprendre l'itinérant à ses débuts, lorsqu'il ne trouve pas toujours réponse en face sur cet échange.


Cela rejoint ce qui est donné, par ceux qui distribuent le Corps du Christ à la Messe. Tu ne donnes pas "que" l'hostie. Tu donnes aussi le regard, et autre chose qui circule et s'échange entre les deux personnes recevant-partageant.

Et lorsque c'est réciproque, miam, waouhh. I love you I love you I love you
Je vois que toi aussi, alors Cathoo. Very Happy



Parfois je "suspecte" certains itinérants de ne chercher que cela dans leur errance, ou cela parmi d'autres merveilles qui n'existent que dans ce mode de vie. Etincelle de bonheur si fort, de véritable Vie.
Parfois, je songe à ce style de vie nomade, en version différente et à ma sauce, qui me plairait bien. Je songe aux familles parties faire le tour de tel continent, sur une année, et miam-miam...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Itinérant ou sans-abri ou SDF : choix de la liberté sur le chaos

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum