Caractéristique de la zébritude ?

Aller en bas

Caractéristique de la zébritude ? Empty Caractéristique de la zébritude ?

Message par l'albatros le Dim 20 Mai 2012 - 8:55

Je voulais savoir. Mais le sujet a peut être déjà était traité (en fait je n' ais pas vraiment cherché...... Razz)

Je suis un perfectionniste. Et comme chacun sait, la perfection n'est pas de ce monde. Je suis donc par conséquent un insatisfait permanent. Tout est perfectible...
Sur la même ligne, et suite a des problèmes de santé, je suis vite exaspéré. Pressé et donc rapidement cassant avec mon entourage

Cette insatisfaction chronique me gêne même pour m'investir dans une histoire de couple (vouée, j'en suis persuadé, a l' échec)
Et pourtant je m'attache très vite..... certains dirons même trop vite.

J' en viens au but.

Je voulais savoir si cette insatisfaction vous la rencontriez et surtout comment vous la gériez?

Merci de vos commentaires
l'albatros
l'albatros

Messages : 108
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 41
Localisation : Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Caractéristique de la zébritude ? Empty Re: Caractéristique de la zébritude ?

Message par Invité le Dim 20 Mai 2012 - 11:16

Relativement pareil. Oui, c'est classique, quoique sûrement pas propre aux surdoués. L'environnement professionnel moderne plus stressant qu'il ne l'a jamais été, le culte de la toute-puissance nous font croire que la perfection est possible et même normalement exigible.

C'est une lutte de tous les instants que de ne pas être obnubilé par le détail qui rend le tout "imparfait". Ni, à l'inverse, de sur-céder à la tentation de jeter l'éponge et de lâcher excessivement la bride, une fois constaté qu'obtenir des résultats aussi parfaits qu'on le désire était épuisant, impossible, un rocher de Sisyphe. Comment régler la mire ? Qu'est-ce qui est tolérable et qu'est-ce qui ne l'est pas ? Le perfectionnisme, c'est trancher le noeud gordien en disant : puisque je ne sais pas, je ne vais rien tolérer. ça ne peut pas être mal accepté.
Seulement, c'est irréalisable et on se tue, au sens propre, à essayer.

Pour ma part, j'en suis là. Insatisfait, mais épuisé par cette lutte. Résigné. Abattu d'avance parce que la somme de travail nécessaire dépasse de très loin mes possibilités, parce que j'ai déjà connu le burn-out et que je me sais en permanence sur la ligne rouge. Souvent, je regarde autour de moi d'un air dépité, l'appartement mal rangé, la poussière dans les coins, le rapport un peu en retard, les chapitres que je voudrais rédiger mais n'ai pas le temps. Mes peintures si perfectibles, mon blog où je ne publie plus, faute d'arriver à un produit que je juge digne. Je me résigne à l'imperfection, mais la vie me paraît laide, malpropre, et lourde de tâches que j'ai l'impression de sans cesse remettre à plus tard tout en sachant que tempus fugit et que je ne ferai jamais tout.
Et pour l'écrasante majorité, les conséquences seront soit nulles soit un manque à gagner peu quantifiable. Mais je ne m'y résous pas.
Tyrannie de toute-puissance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Caractéristique de la zébritude ? Empty Re: Caractéristique de la zébritude ?

Message par Invité le Dim 20 Mai 2012 - 11:37

Fusain a écrit:
Pour ma part, j'en suis là. Insatisfait, mais épuisé par cette lutte. Résigné. Abattu d'avance parce que la somme de travail nécessaire dépasse de très loin mes possibilités, parce que j'ai déjà connu le burn-out et que je me sais en permanence sur la ligne rouge. Souvent, je regarde autour de moi d'un air dépité, l'appartement mal rangé, la poussière dans les coins, le rapport un peu en retard, les chapitres que je voudrais rédiger mais n'ai pas le temps. Mes peintures si perfectibles, mon blog où je ne publie plus, faute d'arriver à un produit que je juge digne. Je me résigne à l'imperfection, mais la vie me paraît laide, malpropre, et lourde de tâches que j'ai l'impression de sans cesse remettre à plus tard tout en sachant que tempus fugit et que je ne ferai jamais tout.
Et pour l'écrasante majorité, les conséquences seront soit nulles soit un manque à gagner peu quantifiable. Mais je ne m'y résous pas.
Tyrannie de toute-puissance.
Est-ce que l'insatisfaction que tu ressens n'est pas liée à l'inaction ? Quand tu regardes autour de toi par définition tu es passif, tu traînes sur le net ou devant la télé (avoue Razz)...As-tu déjà ressenti ça en passant l'aspi ? Non, à ce moment si la poussière te stresse tu l'attaques parce que tu es en mouvement.
C'est mon principe de relativité perso : si je glandouille je me sens oppressée, surchargée par ce qu'il y a à faire. Si je fais gentiment des tâches à accomplir, que je ne fuis pas (mais sans m'épuiser) alors c'est juste qu'il y a des choses à faire mais aussi d'autres en train de se faire, on est dans un déroulement normal et non déprimant.

Bref, glandouille non, repos oui, et rythme pas trop violent. Voilà le credo auquel je suis arrivée (parfois je dois me faire violence pour ranger un truc qui traîne, mais après ça rebooste, ça valorise, finalement on a plus d'énergie après qu'avant quand ça nous nargue).

Biz Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Caractéristique de la zébritude ? Empty Re: Caractéristique de la zébritude ?

Message par l'albatros le Dim 20 Mai 2012 - 12:01

Oui la course à la perfection est épuisante.......Et pour moi aboutit a des TOC
(troubles Obsessionnel Compulsif)

Deux AVC font que maintenant j'accorde beaucoup d'importance a la qualité de vie. Je suis devenu contemplatif..........mais est ce compatible avec la zèbritude?
l'albatros
l'albatros

Messages : 108
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 41
Localisation : Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Caractéristique de la zébritude ? Empty Re: Caractéristique de la zébritude ?

Message par Invité le Dim 20 Mai 2012 - 12:18

Est-ce que l'insatisfaction que tu ressens n'est pas liée à l'inaction ? Quand tu regardes autour de toi par définition tu es passif, tu traînes sur le net ou devant la télé

Déjà, je ne traîne jamais devant la télé. Même un match de mon équipe, il est rare que je sois suffisamment absorbé pour ne pas avoir envie de faire plusieurs autres choses en même temps... Wink La télé, chez nous, si on l'allume une fois par semaine c'est le bout du monde, et toujours dans un but précis.

Mais au-delà de ce détail la réponse est non. Cf topic Fatigue et frustration. Le perfectionnisme par anticipation, chez moi, n'a jamais été assez fort pour tuer la volonté d'agir. J'agis, justement, autant que possible, dans un éventail aussi vaste que possible. Et quand j'ai atteint un degré d'épuisement tel que je sais que je ne peux même rien entreprendre, par exemple que si je me mets à écrire un texte je ne vais pas aligner trois idées, alors je traîne sur le Net ou à des activités improductives diverses.

En passant l'aspirateur, je me sens mal parce que ça ne va pas assez vite et qu'il faudrait trouver un truc qui me permette en même temps d'écrire ce à quoi je suis en train de réfléchir sur tel dossier de boulot, tel texte littéraire à écrire, etc.

Je dois même m'imposer, de force, des moments improductifs, oser "perdre du temps" à quelque chose qui ne me consommera pas d'énergie, oser croire que ça peut même recharger les batteries. D'où mon état de fatigue absolument permanent : dès que j'ai de l'énergie, je la dépense, et je n'accepte de recharger que très rarement.
L'insatisfaction est liée à deux choses : le fait que ladite fatigue ne me permette de réaliser qu'une partie de ce que je voudrais, et le fait que cela ne soit presque jamais tel que je l'aurais voulu.
Je suis obsédé par la rentabilisation du temps. Par exemple, j'ai presque toujours en même temps qu'une fenêtre forum, une fenêtre sur la base de données Biolovision où je saisis des données ou effectue mon travail de vérificateur et d'administrateur de la base. Deux heures sans aucune production, fût-elle simplement poétique ? Je le vis très mal, et cela se produit donc très rarement.
Je regarde autour de moi... "et merde. Je fais un truc. Y'en a cinquante autres en attente."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Caractéristique de la zébritude ? Empty Re: Caractéristique de la zébritude ?

Message par l'albatros le Dim 20 Mai 2012 - 12:29

je crois qu'il n y a pas un zèbre mais des zèbritudes.....va trouver une définition toi après.... Very Happy
l'albatros
l'albatros

Messages : 108
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 41
Localisation : Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Caractéristique de la zébritude ? Empty Re: Caractéristique de la zébritude ?

Message par Gabriel_F le Lun 21 Mai 2012 - 10:55

l'albatros a écrit:
J' en viens au but.

Je voulais savoir si cette insatisfaction vous la rencontriez et surtout comment vous la gériez?

Merci de vos commentaires

Chez moi elle nait du foisonnement perpétuelle de projet différent qui ne peuvent tous arriver à terme. J'attaque trop de choses de front et parfois, voir même souvent je suis obligé d'en lâcher un certain nombre pour amener l'un de ces projet à la qualité que j'en attend, sans quoi il ne vaut rien.

Voyage, profesionelle, écriture, programattion, mécanique, moto, vie intime, achat d'une maison, implication dans ma ville.... Ont peut pas tous faire en même temps. Hélas.
Mais de manière général je n'arrive pas à faire une seul chose a la fois sans m'ennuyer rapidement.

Gabriel_F

Messages : 9
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 27
Localisation : 34200

Revenir en haut Aller en bas

Caractéristique de la zébritude ? Empty Re: Caractéristique de la zébritude ?

Message par Irdiana_O_o' le Sam 29 Déc 2012 - 13:27

Dans la vie de tous les jours, si je dois faire quelque chose je le fait. Si j'aime je le fais tout de suite, si je n'aimes pas j'attends et j'essaye de me motiver ^_^. Au final tout est fait, à la perfection? Non j'essaye justement de ne plus être perfectionniste car sa me tue à petit feu, c'est à dire que finalement une tache simple devient impossible car elle n'est pas faite comme je voudrais. Donc j'ai trouvé une sorte d'astuce, quand j'ai le temps j'essaye de la faire parfaitement et quand je ne l'ai plus je le fais sans prendre en considération mon envie de perfection. Cela me frustre mais je n'ai d'autre choix que d'être résignée donc on fait avec même si cela m'énerve. On va dire que le plus dire et ce qui m'a interpellé dans ton post c'est en effet la vie de couple, je ne vois pas pourquoi je m'engagerais pour quelque chose qui va te détruire? C'est une notion que je n'ai jamais réellement compris ... Avoir des bons moments etc je comprends mais finalement on en revient toujours à cette fatalité de cassure, donc sa je n'y crois pas mais le reste j'arrive à faire des compromis ^_^
Irdiana_O_o'
Irdiana_O_o'

Messages : 88
Date d'inscription : 26/12/2012
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum