Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Zébu le Mer 30 Mai 2012 - 14:10

Roslin a écrit:parce que la psychanalyse se base sur un raisonnement linéaire de la part des sujets avec un minimum d'arborescence inconscient.

Stp, pourrais-tu développer ?

Zébu
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 49
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Wam le Mer 30 Mai 2012 - 14:31

@roslin : non nous n'avons simplement pas la même façon d'aborder une thématique^^, et j'ai la creve, pas la foi de dévellopper en masse ^^

en fait, le seul moyen que je vois d'avoir une image précise de la réponse serait de faire passer une large floppée de tests (qi et autre) à de nombreuses personnes de chaque percentile, et d'analyser les probables constances de raisonnement propres à chaque percentile ainsi que ce qui peut définir des groupes de percentiles, voire des ponts etc, les points qui évoluent avec le QI, la manière qu'ils ont d'évoluer (courbes etc) etc

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Roslin le Mer 30 Mai 2012 - 14:33

Mon expérience (réussie) avec un psychanalyste m'a vite fait comprendre le fonctionnement.
C'est "juste" un enchainement d'idées en respectant certaines règles de base comme la pulsion de mort et la pulsion de vie. Donc après il suffit de faire rentrer chacun dans sa petite case quand on connait l'arborescence sous-jacente générale (que je ne maîtrise pas mais que je soupçonne après avoir lu les cinq cas de Freud, ensuite il est facile de cerner comment en partant du bonhomme on peut arriver à la psychanalyse moderne). Et c'est là que ça devient compliqué avec des gens comme nous. Non pas que je crois que ce soit impossible du tout mais que la psychanalyse a suffisamment à faire avec la masse sans en plus aller se prendre la tête avec les exceptions (qui sont en plus sujettes à controverses si j'ai bien compris ce que j'ai lu ailleurs sur le forum). Franchement pour deux pour cent on ne va pas se faire ch*er.

Je suis une scanneuse et rebelle de surcroit.

Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Roslin le Mer 30 Mai 2012 - 14:36

_Flo_ a écrit:@roslin : non nous n'avons simplement pas la même façon d'aborder une thématique^^, et j'ai la creve, pas la foi de dévellopper en masse ^^

Ca aussi probablement.

Bon je vais aller entretenir mes 64 kg de graisse sur le bitume chaud et voir combien de temps je tiens.

Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par erebos le Mer 30 Mai 2012 - 14:51

salut, interessante question.
Je suis d'accord avec l'égo; j'aime souvent m'exprimer de manière provocante avec des vérités qui "blessent", des fausses critiques,...etc Lorsqu'une personne ne s'en offusque pas, bingo. C'est comme ça que je sélectionne mes amis/copines/etc... et de manière inconsciente peut-etre.
Sinon, je regarde autour de moi, la grande différence c'est qu'ils sont normo-pensants. C'est à dire qu'il ny a aucun relief à leur pensée, que du politiquement correct sans ne jamais sortir des sentiers battus, une pensée qui n'est pas unique et influencée par la morale dominante. Alors qu'un "atypique, je préfère le terme" a une pensée singulière, propre à son vécu et non formatable. Une pensée peu influençable. Je pense qu'il est facile d'en reconnaître 1 durant une discussion à l'aise( car j'ai moi même du mal à me lacher lorsqu'il y a trop de regards/jugements braqués sur moi... car comme dirait l'autre peur d'égratigner des égos).
Autre différence, les gens normopensants n'ont pas de masque je pense, ils ne se protègent pas, ils sont vulnérables...Alors que moi par exemple, vis dans un monde barricadés où l'on ne peut rentrer que moyennant le bon code d'entrée !
Les Z ont une grande force de caractère et ça se ressent dans leurs pensées qui se veut être la plus juste et la plus vraie possible en tout temps... je pense qu'on passe pas à côté 'un Z sans se rendre compte qu'il est différent des autres. Après bon, ya des maladies mentales qui peuvent emmener à penser stratégiquement( paranoia, psychopathie..Etc)...

Sinon, on pourrait pousser plus loin la question... différence de pensée entre un HQI et un THQI ?

erebos
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 139
Date d'inscription : 31/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Wam le Mer 30 Mai 2012 - 15:05

erebos a écrit:
Sinon, on pourrait pousser plus loin la question... différence de pensée entre un HQI et un THQI ?
^^ Je me la pose aussi beaucoup (y'a d'ailleurs un salon THQI pas assez fourni Wink), comme dit plus haut une analyse de chaque percentile et des correspondances/évolutions entre ceux-ci est je pense indispensable au jugé de ces choses là

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Invité le Mer 30 Mai 2012 - 15:39

Ca me rappel une blague ...


A quoi on différencie un HQI d'un THQI ?

Spoiler:
Le THQI a pas envie d'en être un ... Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Wam le Mer 30 Mai 2012 - 15:45

Seiphys a écrit:Ca me rappel une blague ...


A quoi on différencie un HQI d'un THQI ?

Spoiler:
Le THQI a pas envie d'en être un ... Very Happy

^^
le pire c'est que ça semble pertinent

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Waka le Mer 30 Mai 2012 - 16:08

Je suis assez d'accord avec Félidé aussi. Schématiquement, me représente le truc comme ca:



Chaque point représente une étape (issue de l'étape précédente) et chaque trait les éventualités possibles à partir de cette étape. En rouge les éventualités envisagées, en gras les éventualités choisies.
(je n'ai envisagé que deux éventualités à chaque étape, mais on peut évidemment multiplier les éventualités).

Pour moi, plus on est intelligent, plus on est capable d'envisager d'issues en même temps (ce qui signifie que si pour une étape donnée il y a beaucoup d'issues possible, cela va limiter le nombre d'étape jusqu'auquel il est possible d'anticiper).

En réalité, tout le monde anticipe un minimum, mais lorsqu'on anticipe moins d'étapes, ça donne un truc moins "buissonnant" (moins en arborescence) que lorsqu'on anticipe beaucoup d'étape. Si on prolongeait le buisson, et qu'on faisait un zoom arrière, en fait ca ferait une "ligne rouge" dans les deux cas, elle serait juste d'autant plus épaisse que l'individu est capable d'anticiper d'étape...


Dernière édition par Waka le Mer 30 Mai 2012 - 16:11, édité 1 fois

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Invité le Mer 30 Mai 2012 - 16:11

pfiui merci waka .... j'allai poster un truc comme ça ....


et ce schéma se retrouve partout .... pour remonter un fil de discussion, dans l'évolution ,dans l'histoire de la pensée ...


Merci encore.


Tiens ca me fait penser un truc !!


Si les cerveau courant parcours l'arbre de la gauche vers la droite ....

Il y a des cerveaux a contre courant qui le parcours de la droite vers la gauche .....


drunken

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Waka le Mer 30 Mai 2012 - 16:19

Remarque: plus on a anticipé, plus on devrait être capable d'être rapide dans l’exécution... (c'est le principe de la planification de projet: on perd du temps au départ à tout anticiper, mais après normalement il n'y a plus à réfléchir, seulement à agir).

Le truc c'est qu'on perd plus de temps à faire des choix (qu'elle exécution je choisie?), quand il y a plus d'éventualités... surtout si de nouvelles éventualités continuent à apparaître alors qu'on avance dans les étapes (elles obligent à réévaluer encore et encore tout le plan, il y a donc les inconvénients de la planification de projet sans en avoir les avantages...).

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par félidé zébristique le Mer 30 Mai 2012 - 16:48

l'origine de la procrastination zébristique vient d'être habilement démontrée.
\o/

Wink

(enfin moi dans mon cas ça donne ça : je pourrais faire ci ou ça...remontage des branches de l'arbre...constat de retour au point initial...nécessité d'économie d'énergie -je suis une branleuse, j'assume...conclusion: je fais pas. hop. affaire suivante. ^^)

félidé zébristique
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 518
Date d'inscription : 05/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Zébu le Mer 30 Mai 2012 - 17:11

erebos a écrit:
Sinon, je regarde autour de moi, la grande différence c'est qu'ils sont normo-pensants. C'est à dire qu'il ny a aucun relief à leur pensée, que du politiquement correct sans ne jamais sortir des sentiers battus, une pensée qui n'est pas unique et influencée par la morale dominante.

J'essaie de comprendre...
Donc, il y aurait un lien entre le politiquement correct et le normo-pensant?
Est-il certain que sa pensée linéaire (pour autant qu'elle existe) lui interdise toute originalité ?
Et si se retacher à la norme commune était par exemple la marque d'un déficit de confiance en soi, ou la recherche d'une adhésion à un groupe ou n'importe quoi d'autre ?

En ce qui concerne la défense des idées, j'observe souvent que les non-z doutent moins, avancent plus vite et défendent bec et ongles leurs idées.. Alors que le zèbre va lui douter, tout son édifice de pensées vacillera à la moindre mise en cause.

Zébu
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 49
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Helix le Mer 30 Mai 2012 - 17:34

Waka a écrit:Remarque: plus on a anticipé, plus on devrait être capable d'être rapide dans l’exécution... (c'est le principe de la planification de projet: on perd du temps au départ à tout anticiper, mais après normalement il n'y a plus à réfléchir, seulement à agir).

Le truc c'est qu'on perd plus de temps à faire des choix (qu'elle exécution je choisie?), quand il y a plus d'éventualités... surtout si de nouvelles éventualités continuent à apparaître alors qu'on avance dans les étapes (elles obligent à réévaluer encore et encore tout le plan, il y a donc les inconvénients de la planification de projet sans en avoir les avantages...).

Je ne peux m'empêcher de sourire en lisant ce que tu écris. J'en fais malheureusement l'expérience sur mon terrain de jeu préféré : la danse.

Pour ce qui est de l'improvisation, c'est une catastrophe.
J'ai vécu quelques "battles" où l'on s'affronte en un contre un, c'est de l'improvisation sur une musique que l'on ne connaît pas à l'avance, on doit donc s'adapter (tempo, musicalité) et donner la réplique en fonction de ce que l'autre vient de faire. Imaginez donc ce qui peut se passer dans ma tête avec toutes ces données à traiter, quels mouvements choisir ? Le temps que je parcours l'arborescence, la musique a filé Laughing
Apparemment ça s'éduque avec la pratique. Je pense surtout qu'on finit par avoir des combinaisons que l'on peut passer en mode réflexe. Enfin, c'est la solution que j'envisage...Mais je me sens pas du tout à mon avantage.
Pourtant pour ce qui est d'assimiler une chorégraphie, il n'y a pas de problème. Je l'intègre même très rapidement, plus vite que la moyenne. Mon avantage étant le sens de l'observation (j'analyse rapidement les mouvements, les placements, les appuis), ma mémoire, la visualisation et une certaine ténacité. Je me retrouve à donner des cours de rattrapage à des élèves du même cours que moi et il y a clairement une différence dans la façon d'assimiler. Je dois répéter un grand nombre de fois les même mouvements, les décomposer parce qu'ils ne saisissent pas tous les détails. Je dois m'armer de patience parce que je ne saisis pas toujours où est leur difficulté What a Face
J'ai le sentiment aussi qu'ils ne cherchent pas vraiment à comprendre comment ça se passe. Ils font et c'est tout. Moi je réfléchis à la mécanique, aux effets, à pourquoi ça rend bien et là non, enfin à des tas de questions Razz C'est ce qui me permet de progresser vite et d'être à l'aise en création chorégraphique.
Autre point, le doute et la recherche de perfection me poussent à affiner mon geste, à faire mieux, à aller plus loin. Je constate qu'un grand nombre se contente d'approximations. Mais ça a l'air de bien leur convenir.


Helix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 37
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par flowwhere le Mer 30 Mai 2012 - 18:31

Ici
lol
Edit : raté lol

Sinon, je rejoins pas mal félidé sur le peu d'anticipation, d'émotions et je rajouterais généralisation d'acquis à d'autres domaines...

+++

flowwhere
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 563
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 36
Localisation : Lost in Translation

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Waka le Mer 30 Mai 2012 - 19:10

Helix a écrit:
Le temps que je parcours l'arborescence, la musique a filé.
Apparemment ça s'éduque avec la pratique. Je pense surtout qu'on finit par avoir des combinaisons que l'on peut passer en mode réflexe.

Je pense que par contre, là où ne doit pas trop différer des autres, c'est que lorsque que l'on rencontre de nombreuses fois la même situation (pour laquelle les choix possibles sont les mêmes), on fini par "apprendre" quelle est la meilleure éventualité et à choisir plus facilement, donc à faire davantage confiance à nos réflexes.

Moi, ce que tu décris, je l'ai vécu en conduite (j'ai vu qu'il y a un fil sur le sujet). J'ai mis plus de temps à apprendre que la moyenne (entre 50 et 60 heures je pense), je croyais que je n'arriverais jamais au bout. Mais en réalité, une fois que j'ai eu le permis (et d'après la réflexion de mon moniteur, c'était un gros coup de bol...), une fois seule dans la voiture (solitude=concentration), j'ai acquis les réflexes mécaniques beaucoup plus vite et tout à roulé... comme sur des roulettes.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Wam le Mer 30 Mai 2012 - 20:46

yeah super schéma Very Happy mais j'ai du mal à admettre qu'il soit complet, je me trompe peut être j'en sais rien, j'ai une creve carrabinée j'arrive même pas à me mouvoir et parler correctement du coup forte chance que je m'embourbe dans des déductions hasardeuses ^^ ceci dit, de la même façon que pour l'arborescence de la pensée je verrai plus plusieurs point de départ (certains partant de postulats plus avancés que d'autres, ou antagonistes, tout du moins potentiellement très différents), et au moins un but "0" incertain et fluctant (pouvant être vu come départ , étape ou arrivée en fonction des cas), acommpagnée d'une flopée de micropensées plus ou moins autonomes mais contributaires qui jalonent tout ça, et donc une arborescence qui se rapprocherait plus d'un arbre évolutif végétal qu'animal

@hélix Coucou Very Happy Bisous pour ma part en impro théatrale (mais j'en ai peu fait, et la prestance physique était encore à revoir dès lors que je sortit de mes propres personnages) j'étais comme un poisson dans l'eau pour l'impro et la création, mais j'ai toujours été incapable d'apprendre ne serais-ce qu'un bout de scène de la bonne façon si ce n'était pas moi qui l'avait pensée Neutral le cerveau disait non, perfectible et peu interessant Sad quand bien même j'aurais adoré continuer
Edit : Quoi qu'en fait j'agis aussi exactement comme toi dès lors que je ne suis fatigué physiquement ou psychiquement


Dernière édition par _Flo_ le Jeu 31 Mai 2012 - 15:22, édité 1 fois

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Rus In Urbe le Jeu 31 Mai 2012 - 14:53

Pour bien improviser je pense qu'il ne faut surtout pas réfléchir ou anticiper, parce que si on doute on est mort ! L'expression doit rester intuitive et spontanée.

C'est mon souci lors de conversations avec des gens que je ne connais pas. J'ai tendance à trop me poser de questions. En revanche quand je danse ça va tout seul ! Je crois que c'est le fameux lâcher-prise.

Rus In Urbe
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 36
Localisation : 70ème quartier administratif de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Invité le Jeu 31 Mai 2012 - 15:09

Perso , je pense qu'il faut avoir deja beaucoup reflechis et anticiper pour lacher prise ...passer le plus d'étape possible en automatique (sous cortical)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Wam le Jeu 31 Mai 2012 - 15:36

Waka, tu sais ou trouver un modèle d'arbre evolutif végétal ? fin je sais pas si c'est le bon mot et je sais pas s'il est possible d'en faire un qui tienne la route, mais juste quelque chose qui image le principe ? je trouve pas au hasard du net Neutral j'avais comme piste francis hallé mais nada

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Rus In Urbe le Jeu 31 Mai 2012 - 16:20

@Seiphys : oui, ou alors on peut être doué... Mais ça revient peut-être au même.

Rus In Urbe
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 36
Localisation : 70ème quartier administratif de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Rus In Urbe le Jeu 31 Mai 2012 - 16:55

Pour en revenir au sujet, mon intuition est qu'un cerveau courant fonctionne exactement de la même manière qu'un cerveau surdoué : associations d'idées, arborescences, ... Il est juste un peu plus con tongue Il fait moins de liens entre les choses et il va moins vite. Et s'il a une nouvelle idée, il oublie plus facilement l'ancienne idée. Pourquoi voudrait-on que son fonctionnement soit différent ? (Rasoir d'Ockham ?)

En outre, la très faible différence entre deux personnes de QIs respectifs de 129 et de 131 me parait incompatible avec l'hypothèse d'une différence fondamentale (à savoir arborescent vs. linéaire). A moins que linéaire ne soit synonyme d'arborescent à une seule branche...

Rus In Urbe
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 36
Localisation : 70ème quartier administratif de Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Roslin le Jeu 31 Mai 2012 - 18:28

Rus In Urbe a écrit:Pour en revenir au sujet, mon intuition est qu'un cerveau courant fonctionne exactement de la même manière qu'un cerveau surdoué : associations d'idées, arborescences, ... Il est juste un peu plus con tongue Il fait moins de liens entre les choses et il va moins vite. Et s'il a une nouvelle idée, il oublie plus facilement l'ancienne idée. Pourquoi voudrait-on que son fonctionnement soit différent ? (Rasoir d'Ockham ?)

En outre, la très faible différence entre deux personnes de QIs respectifs de 129 et de 131 me parait incompatible avec l'hypothèse d'une différence fondamentale (à savoir arborescent vs. linéaire). A moins que linéaire ne soit synonyme d'arborescent à une seule branche...

Tu es terrible et tu ne me pousse pas du tout à la pitié. Laughing

Je pense qu'il y a une différence fondamentale de fonctionnement MAIS que la rapidité d'éxécution entre en ligne de compte. Un linéaire fulgurant dans la vie de tous les jours sera à mon avis indiscociable d'un arborescant. Je pense que la différence se fait effectivement dans le fonctionnement qui donne lieu à de plus grandes possibilités et moins de limitations pour les arborescents s'ils n'ont pas été massacrés émotionnellement dans leur construction.
Conjectures sans fondement je vous l'accorde mais je suis arrivée à cette réflexion à cause de différents témoignage sur ce forum et d'exemple autour de moi qui sont clairement de brillants exemples de linéaires qui me ferait pâlir d'envie s'il s'agissait d'un concours.

Roslin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 121
Date d'inscription : 18/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Wam le Jeu 31 Mai 2012 - 21:06

Rus In Urbe a écrit:Pour en revenir au sujet, mon intuition est qu'un cerveau courant fonctionne exactement de la même manière qu'un cerveau surdoué : associations d'idées, arborescences, ... Il est juste un peu plus con tongue Il fait moins de liens entre les choses et il va moins vite. Et s'il a une nouvelle idée, il oublie plus facilement l'ancienne idée. Pourquoi voudrait-on que son fonctionnement soit différent ? (Rasoir d'Ockham ?)

En outre, la très faible différence entre deux personnes de QIs respectifs de 129 et de 131 me parait incompatible avec l'hypothèse d'une différence fondamentale (à savoir arborescent vs. linéaire). A moins que linéaire ne soit synonyme d'arborescent à une seule branche...

ben pour le premier paragraphe oui, les connexions neuronnales sont apparement plus complexes et les cellules gliales plus nombreuses, ce qui semble logique

mais sur les différences, il y a des différences parfois neurobiochimiques et parfois morphologiques, selon les cas, ce qui peut entrainer des différences de raisonnement et d'approche (ce qui en entraine d'ailleurs sur une echelle globale, mais encore une fois trop je suis désolé je suis trop claqué pour tout exposer et faire les liens ici, il y a 2/3 trucs au salon thqi il me semble)

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par blackdogxx le Jeu 31 Mai 2012 - 21:15

Pour ma part, je constate plusieurs différences notamment sur la rapidité, l'analyse en globalité, l'organisation, l'adaptabilité, la curiosité... et le multitâche: pour moi aller et venir d'une tache à une autre, passer du coq à l'âne, ne pose aucun problème, là ou d'autres sont obligés de les faire l'une après l'autre. La capacité de faire plusieurs choses à la fois de manière claire et organisée (pour moi ^^"), tout en m'adaptant, en améliorant, optimisant... Ce que les autres sont incapables de faire même en leur expliquant. Ils exécutent leurs taches, une à une, de manière mécanique, apprise, répétée, et même parfois sans savoir pourquoi. Le moindre aléas entraine un blocage, améliorer leur mode opératoire est également improbable. Comme si il fonctionnaient sur programme d'ordinateur déjà codé, là où nous codons au fur et à mesure selon le besoin.

Je sais pas si j"ai étais clair là?



PS:
Waka a écrit: j'ai acquis les réflexes mécaniques beaucoup plus vite et tout à roulé... comme sur des roulettes.

c'était le permis moto, non? dsl j'étais obligé...

blackdogxx
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 30
Localisation : L'ile Bouchard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un cerveau courant, ça fonctionne comment ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum