Être zèbre ? Où est le problème ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Sam 12 Mai 2012 - 8:15

C'est une réalité objective, il n'y a rien à dire de particulier sur le bonheur et le bonheur n'inspire aucune œuvre. Je pense à celles et ceux d'entre nous pour lesquels le fait d'être surdoué ne pose pas de problème particulier, et par conséquent je ne m'attends pas à ce que ce fil soit le plus nourri du forum !
On ne peut parler qu'en son propre nom. Alors pour ce qui est de moi, mon seul problème avec la zébritude, c'est que je n'en n'ai pas ! La chose s'est intégrée au point qu'entre moi et le zèbre, il n'y a plus de distance, et donc aucune position extérieure qui permettrait un retour sur soi critique. Tout est fluide, digéré, fait corps avec moi, et le résultat de tout ça c'est que je n'en n'ai rien de particulier à dire.
Pas de tourments excessifs (mais j'ai un mode de vie hyper-protégé, sans quoi...) pas d'état d'âme, pas d'introspection, pas de regrets, pas d'angoisses, pas de tempêtes, pas d'excitation psychique particulière, mais au contraire pour prendre une image, le sentiment d'une vitesse de croisière. Cela dit, il faut bien le reconnaître, la créativité en pâtit méchamment...
Peut-être bien que certains zèbres sont dans les mêmes dispositions que moi et n'ont justement rien à dire de spécial sur leur condition, parce qu'elle est assumée simplement et qu'elle ne leur pose comme seul problème que le fait de ne pas savoir très bien quoi répondre aux amis des environs qui eux galèrent et se tourmentent. Zèbres pacifiés, ce fil est à vous.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Angeal le Sam 12 Mai 2012 - 8:27

Et si à 54 ans tu avais atteint tout simplement ce que l'on nomme "Sagesse" ? Je pense que c'est un chemin relativement long, on ne naît pas sage on le devient. Le philosophe se questionne, le sage n'en a plus besoin. Le nombre de zèbres tourmenter sont souvent relativement jeune, je pense qu'ils sont tout comme moi sur ce chemin.

Carpe Diem. Wink


Dernière édition par Angeal le Sam 12 Mai 2012 - 8:34, édité 1 fois

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Sam 12 Mai 2012 - 8:33

Après tout pourquoi pas ? Si au moins ça pouvait donner de l'espoir... Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Invité le Sam 12 Mai 2012 - 8:55

C'est la maturité qui veut ça! Laughing
Long hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Sam 12 Mai 2012 - 9:02

Si je voulais être salaud je dirais que si c'est la maturité on va voir combien il y en a dans
cette situation, pour peu qu'ils réagissent sur ce fil !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Invité le Sam 12 Mai 2012 - 9:14

Faut pas avoir honte Fata!!! lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Sam 12 Mai 2012 - 9:15

Embarassed

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Invité le Sam 12 Mai 2012 - 9:19

Le bonheur vient avec la sagesse
et la sagesse avec la maturité.
Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Invité le Sam 12 Mai 2012 - 9:25

On ne peut parler qu'en son propre nom. Alors pour ce qui est de moi, mon seul problème avec la zébritude, c'est que je n'en n'ai pas !

Pas ou plus ? Wink

Pas de tourments excessifs (mais j'ai un mode de vie hyper-protégé, sans quoi...)

Sans quoi ?...

mais au contraire pour prendre une image, le sentiment d'une vitesse de croisière. Cela dit, il faut bien le reconnaître, la créativité en pâtit méchamment...

C'est un peu ennuyeux...
Il y a des contradictions quand même dans ton message. On dirait que ce calme de la vitesse de croisière a été payé cher.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Angeal le Sam 12 Mai 2012 - 9:25

Va pas y'en avoir beaucoup.....

1) Le paradoxe mature/immature qui persiste chez pas mal. Il y'avait un fil qui parlait des comportements enfants que l'on conservent même à l'âge adulte.

2) Faut réussir à prendre énormément de recul sur soi et si le zèbre est lucide sur le monde c'est pas vraiment le cas sur lui-même....plus l'hypersensibilité qui fait que contrer les angoisses n'est pas simple.

D'ailleurs je me demandais, on dirait presque un stoïcien Smile Mais à ne plus rien ressentir même de néfaste, tu n'as pas l'impression de moins "vivre" ? Je trouve que les sensations même douloureuses nous font sentir vivant.

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Sam 12 Mai 2012 - 9:30

Fusain a écrit:
On ne peut parler qu'en son propre nom. Alors pour ce qui est de moi, mon seul problème avec la zébritude, c'est que je n'en n'ai pas !

Pas ou plus ? Wink

Pas de tourments excessifs (mais j'ai un mode de vie hyper-protégé, sans quoi...)

Sans quoi ?...

mais au contraire pour prendre une image, le sentiment d'une vitesse de croisière. Cela dit, il faut bien le reconnaître, la créativité en pâtit méchamment...

C'est un peu ennuyeux...
Il y a des contradictions quand même dans ton message. On dirait que ce calme de la vitesse de croisière a été payé cher.

Plus.
Sans quoi je deviens fou ! (je ne travaille pas et vis le plus possible enfermé chez moi, faut ce qu'il faut)
Payé cher, si tu trouves et lis ma présentation, tu comprendras le prix !
Il y a des bouts là :

http://www.zebrascrossing.net/t5936-une-conversion-qu-est-ce-que-c-est Si ce n'est pas de ton goût tu peux faire l'impasse sur l'aspect spirituel...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Sam 12 Mai 2012 - 10:44

Mais à ne plus rien ressentir même de néfaste, tu n'as pas l'impression de moins "vivre" ?
Si, parfois.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Waka le Sam 12 Mai 2012 - 11:06

Je pense qu'on a tous des "soucis" dans la vie, et c'est valable autant pour les non-zèbres que pour les zèbres.

D'où cette impression de ne jamais arriver au bout de ses difficultés, même lorsque celles spécifiquement liées au fait d'être zèbre ont été dépassées...

Honnêtement, les problèmes qu'il me reste du fait de mes rayures sont plus que négligeables aujourd'hui.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Angeal le Sam 12 Mai 2012 - 11:20

Alors es-tu bien sur de ne plus avoir aucun problème avec la zébritude ?

On peut je pense l'accepter avec le temps en effet avec un certain fatalisme ou une certaine sagesse mais je crois que si tu n'as pas encore d'équilibre de vie entre le monde sensible et celui de l'abstraction c'est que la zébritude fait encore barrage à quelque chose.

Tu dis rester enfermé chez toi, pourquoi pas, on peut s'ouvrir au monde extérieur par la lecture, je suis d'ailleurs plutôt partisane de cette méthode. Mais tu semble regretter la créativité qui s'estompe, car créativité va souvent de paire avec les sensations, les émotions.

N'aurais-tu pas tenter d'effacer une partie de ce que tu es pour entrer dans l'illusion d'être en phase avec toi-même et ta zébritude ?

Surtout quand tu dis que tu as "payé cher" pour arriver là ou tu en est, c'est à dire que ça n'est pas naturel....être en phase avec soi-même ne devrait pas être fait sous la contrainte, mais suivre sa propre nature. L'angoisse est naturelle à l'homme, sans se laisser submerger bien sur.

Car quand tu dis ne pas avoir d'introspection, d'états d'âme, d'angoisses etc...est-ce réellement que tu n'en trouve plus le besoin car tu te sens "heureux" ou est-ce une façon de se voiler la face en les niants ?

PS: Tout ce que je dis n'a rien de péjoratif, disons juste que je suis intriguée.

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Angeal le Sam 12 Mai 2012 - 11:22

Alors es-tu bien sur de ne plus avoir aucun problème avec la zébritude ?

On peut je pense l'accepter avec le temps en effet avec un certain fatalisme ou une certaine sagesse mais je crois que si tu n'as pas encore d'équilibre de vie entre le monde sensible et celui de l'abstraction c'est que la zébritude fait encore barrage à quelque chose.

Tu dis rester enfermé chez toi, pourquoi pas, on peut s'ouvrir au monde extérieur par la lecture, je suis d'ailleurs plutôt partisane de cette méthode. Mais tu semble regretter la créativité qui s'estompe, car créativité va souvent de paire avec les sensations, les émotions.

N'aurais-tu pas tenter d'effacer une partie de ce que tu es pour entrer dans l'illusion d'être en phase avec toi-même et ta zébritude ?

Surtout quand tu dis que tu as "payé cher" pour arriver là ou tu en est, c'est à dire que ça n'est pas naturel....être en phase avec soi-même ne devrait pas être fait sous la contrainte, mais suivre sa propre nature. L'angoisse est naturelle à l'homme, sans se laisser submerger bien sur.

Car quand tu dis ne pas avoir d'introspection, d'états d'âme, d'angoisses etc...est-ce réellement que tu n'en trouve plus le besoin car tu te sens "heureux" ou est-ce une façon de se voiler la face en les niants ?

PS: Tout ce que je dis n'a rien de péjoratif, disons juste que je suis intriguée.

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Sam 12 Mai 2012 - 12:04

Décidément tout le monde tient beaucoup à ce que j'aille mal !
Non je t'assure, ça roule. Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Angeal le Sam 12 Mai 2012 - 12:07

Ok Smile C'est l'essentiel alors, je te crois ^^

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Sam 12 Mai 2012 - 12:10

N'aurais-tu pas tenter d'effacer une partie de ce que tu es pour entrer dans l'illusion d'être en phase avec toi-même et ta zébritude ?
Sincèrement je ne pense pas que je me ferais avoir à ce genre de petit jeu. Je suis bien conscient de la fragilité de tous, que tout équilibre est instable, toutefois je ne me cache pas grand-chose à moi-même. mis à part - et c'est logique - une déperdition en terme de créativité, je n'ai rien d'endogène qui me torture.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Roland7 le Dim 13 Mai 2012 - 6:02

Salut Fata Morgana !

Pour le dire trivialement : tu es bien mais mais tu t'emmerdes ! Les intensités que tu as vécu, sont devenues "ordinaires", d'où peut-être, un manque d’intérêt, une perte du sens personnel de ta vie, mais l'inconfort est tout à fait acceptable !
A vivre aussi retirer, tu perds peut être une part de stimulation nécessaire à ta vie intérieure ?
De toute façon, cette situation ne durera pas éternellement. Tôt ou tard, l'inconfort sous-jacent à ta question deviendra une « urgence existentielle (et/ou vitale) », mais le temps de cette évolution est imprévisible !

Il me semble que tu es dans une phase de maturation intérieure ...
Après avoir traversé des (tes) enfers, tu as découvert ta lumière ...
Tu crois que "Jésus" est extérieure à "toi" ... Mais quelque chose se prépare ...
Un voile doit se déchirer : Lui, est la partie indicible de toi ...
Bon, peut-être que j'écris là de pures conneries ! ? ! Very Happy

Amicalement. Cool

PS. Pour mieux connaître "d'où je parle" va voir mon blog, rubrique "États modifiés de conscience" (en particulier "Conscience", "Satori", et "La PUISSANCE divinde. ..."), et pour le fun, voilà la copie de "EMC : Pourquoi, et après ?" (rubrique "EMC et réflexions personnelles") :
Pour ma part, je ne me hasarderai pas à prendre à la légère les états modifiés de conscience ...
A 18 ans j'en ai vécu un pendant plusieurs jours qui a influencé toute ma vie. J'étais "en contact avec l'univers" (les étoiles, le ciel, la terre, ...), j'ai vu l'aura, ressenti et travaillé les énergies ... à la suite de cela je suis parti en Inde ... Et ma vie, depuis, a toujours eu une profonde orientation spirituelle.
Un EMC peut nous faire basculer d'une euphorie excessive à la conscience abyssale de notre insignifiance, d'une souffrance terrible et sans issue à une extase et un bonheur incroyable. Il peut balayer nos croyances et nos certitudes dans n'importe quel domaine, et nous nous retrouvons plus nu que nous ne l'avons jamais été, sans plus savoir où nous habitons, ni quoi faire, en un centième de seconde ....
Il me semble que leurs surgissements répond d'une part à une attente/disponibilité de la personne, mais surtout à un besoin profond de la personnalité. Un EMC "ouvre" la conscience/personnalité à un espace de conscience/compréhension/perception dont elle a besoin pour progresser, pour être plus au juste avec elle-même, avec la vie ...
Et cela, cette expérience, s'intègre progressivement à la vie, à la conscience "ordinaire". SI nous restons attentif au processus, si nous en acceptons l'impact dans notre vie, si nous ne jugeons pas du bien et du mal à partir de notre point de vue limité ...

La conscience "ordinaire", n'est-elle pas un EMC de la conscience Divine ? Et son but n'est-il pas de "réintégrer" (re-découvrir son unité avec) cette conscience divine, sans perdre son "identité" ?

Qu'est-ce que "l'identité" d'une "conscience" ? Et : Ou suis-je ? Ou vais-je ? Ou cours-je et dans quel étage erre-je ?

Bonne soirée ;o) Amicalement.

Roland7
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 56
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Dim 13 Mai 2012 - 7:58

Salut Roland. En fait je ne m'ennuie quasiment jamais, et j'ai toujours vécu caché, depuis l'enfance.
Si tu veux un peu de lecture: http://www.zebrascrossing.net/t5936-une-conversion-qu-est-ce-que-c-est
Tu n'est pas obligé de lire !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Roland7 le Dim 13 Mai 2012 - 18:04

J'ai bien parcouru ton histoire de vie ... Et ce que j'ai écris l'a bien pris en compte !
Oui, ta situation te convient parfaitement ! C'est clair !
Par contre tu as écrit : "Pas de tourments excessifs (mais j'ai un mode de vie hyper-protégé, sans quoi...)"
Fusain te demande : "Sans quoi ?... "
Et tu réponds : "Sans quoi je deviens fou ! (je ne travaille pas et vis le plus possible enfermé chez moi, faut ce qu'il faut)"

Un état intérieur qui ne survit pas à la vie sociale, n'est pas un état de conscience ni d'être réellement stable ... Ton état de paix est donc temporaire, relatif à ta situation ... T'as du boulot pour vivre la plénitude dans un vie sociale ... plus normale ! Et pour l'instant, cela n'est pas possible, donc : ton état de plénitude est superficiel ! (selon ma compréhension des choses, naturellement, que je n'impose à personne !).

Déperdition en terme de créativité = manque de stimulation de ta vie intérieure ...
Angeal te demande : "Mais à ne plus rien ressentir même de néfaste, tu n'as pas l'impression de moins "vivre" ?
Ta réponse : "Si, parfois."
Donc un tout petit début d'ennui "parfois", non ? !
Oui, t'es vraiment plan-plan dans ton "bunker" psycho-social, on dirait !
Phase de maturation je te dis ! Préparation à une nouvelle naissance, à une nouvelle vie, dont celle que tu vis n'est que prémisses ... aussi agréables soient-ils !
Mais pourquoi adhérerais tu mon point de vue ? Very Happy
Au vue des enfers que tu as traversé, il te faut de sacrés coups de masses sur la tête pour que tu commences à entendre "le" message !
Moi, je n'ai pas eu besoin d'épreuves aussi fortes et violentes ... Pourtant les souffrances que j'ai traversé ont été sans doute aussi violentes que les tiennes, subjectivement s'entend ! jocolor Ce ne sont pas mes pauvres propos, bêtes et sages (? drunken ), qui peuvent affecter ton point de vue ... !
Pourquoi as tu vraiment lancé ce fil de discussion ? Pas pour te faire aider : tu es dans *une* plénitude. Pour faire entendre ta différence ? La perfection de ton état d'être ? Peut-être !
Toi non plus, tu n'es pas obligé de lire mon blog, et les EMC que j'y décris !
Bien cordialement !

Roland7
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 307
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 56
Localisation : Jassans Riottier

http://amour-conscience-guerison-partage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Dim 13 Mai 2012 - 18:50

En fait je ne me reconnais pas dans ce que tu dis. Le fait d'avoir toujours vécu à l'écart est un choix logique et raisonnable si on tient compte de ce que je suis. Par contre je ne m'ennuie jamais. J'ai conscience de manière aigüe que ce monde n'est pas mon monde, bien que je n'ai aucune amertume vis à vis de la solitude que m'impose ma façon de penser. Dès mon enfance un neuro-psy a dit à mes parents: "Il faut le laisser tranquille, s'il joue toute la journée de la guitare dans sa chambre, laissez-le". Qu'avait-il vu ? Je l'ignore. Mais il avait eu le nez creux.
J'ai envie de prendre l'image d'un taquin. Le mien était totalement dans le désordre, mais une fois découverte mon identité, j'ai ressenti presque physiquement les pièces reprendre leur juste place.



Je n'ai pas dit pour autant que je suis devenu immortel ! Razz

Pour ce qui est du fil, il s'adresse aussi aux gens d'ici qui ne se sentent pas forcément "maudits" d'être surdoués, qui n'en souffrant pas plus que ça, pour qui ça se passe bien.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Gasta le Lun 14 Mai 2012 - 8:06

Je reprends quelques-uns de tes propos Fata Morgana pour mieux en souligner la similitude mais aussi les différences que je perçois pour moi-même.

Fata Morgana a écrit:
Je pense à celles et ceux d'entre nous pour lesquels le fait d'être surdoué ne pose pas de problème particulier.
Alors pour ce qui est de moi, mon seul problème avec la zébritude, c'est que je n'en n'ai pas ! Tout est fluide, digéré, fait corps avec moi.
Pas de tourments excessifs, pas d'état d'âme, pas de regrets, pas d'angoisses, pas de tempêtes, pas d'excitation psychique particulière, mais au contraire pour prendre une image, le sentiment d'une vitesse de croisière.
Peut-être bien que certains zèbres sont dans les mêmes dispositions que moi.
Je dirais plutôt "Mon seul problème avec la zébritude, c'est que je n'en n'ai plus, plus d'angoisses !"
Que je n'en ai plus depuis que je sais véritablement qui je suis et c'est récent, 4 mois . Pour revenir en arrière en quelques mots, testé à 11 ans et 15 ans mais sans réaliser tout ce qui allait avec un HQI. J'en ai pris conscience en décembre dernier seulement et je l'ai accepté complément au mois de février. Depuis, comme toi, les angoisses, les doutes ont disparu. Se comprendre pour s'accepter.

Par contre nos différences se situent dans ce que tu écris ici :
"mais j'ai un mode de vie hyper-protégé, sans quoi... Cela dit, il faut bien le reconnaître, la créativité en pâtit méchamment..."
Depuis l'âge adulte j'ai toujours été très ouvert aux autres, ressentant tout de même souvent un décalage que maintenant j'accepte sans difficulté. J'apprécie de m'enrichir de la différence de l'autre, zèbre ou pas. Si les sujets de conversation ne m'intéressent pas alors je me mets dans ma bulle et j'en souris intérieurement. La solitude ne me gêne pas non plus.
Beaucoup d'entre vous sur ce forum me connaissent : attroupements de zèbres, rencontres individuelles, activités en commun (photos, blog, ....), correspondances intenses.... mais je ne veux nullement m'enfermer dans un ghetto. C'est pourquoi j'apprécie entre autres les activités associatives.
Tu dis aussi que "la créativité en pâtit méchamment..." Personnellement, depuis des années je pratique des activités artistiques ou autres qui me passionnent : dessin, photo, informatique, écriture de livres et poèmes, danse....
Voilà, ces quelques mots n'ont pas pour but de parler de ma petite personne mais plutôt montrer que pour moi en tout cas, l'ouverture aux autres, la communication sont très positifs. Very Happy

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3384
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Fata Morgana le Lun 14 Mai 2012 - 8:30

Je ne pense pas que le choix de la solitude soit de sitôt le choix de se couper des autres. J'ai beaucoup de joie à rencontrer des personnes amicales ! Mais j'ai besoin "d'espace mental", une étendue libre devant moi pour pouvoir me sentir fonctionner à plein. J'ai toujours été comme ça. Au bout d'un moment en présence des autres, je me fatigue, car c'est médicalement attesté, je suis extrêmement fatigable depuis toujours. L'effort à fournir pour être le semblable des gens m'épuise, et si j'insiste, je finis toujours par faire une boulette, aller trop loin ou créer un malaise. Dans les relations, en fait, je me sens gauche, je ne sais pas quelle est l'attitude "normale" à adopter, je ne comprends pas les conventions et je suis comme quelqu'un qui doit sans arrêt faire attention à l'endroit où il pose les pieds. Enfin bref, ça n'est jamais allé de soi, pas plus enfant qu'aujourd'hui. Même si comme toi je suis bienveillant, je finis par bouillonner intérieurement ou par mettre les pieds dans le plat ! Hier j'étais chez un pasteur avec son épouse et ses enfants, que je ne connaissais pratiquement pas, plus trois personnes, et bien je ne savais pas quoi dire, j'étais là comme un débile sans savoir ce qui est approprié pour lancer une conversation. Heureusement que mon épouse s'en est occupée ! Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Waka le Lun 14 Mai 2012 - 16:22

Roland7 a écrit:
Un état intérieur qui ne survit pas à la vie sociale, n'est pas un état de conscience ni d'être réellement stable ... Ton état de paix est donc temporaire, relatif à ta situation ...

C'est tout le défi, avancer sur soi-même ET trouver la vie qui nous convient !

Moi tu me mets 7h par jour dans une usine à faire des tâches répétitives, j'ai beau avoir résolu mes problèmes avec mes rayures, je deviens dingue aussi...
Donc trouver la vie qui ménage ET répond à nos besoins est essentiel pour trouver un état serein.

EDIT : pas que dans une usine dailleurs, un bureau avec horaires fixes, je deviens dingue aussi Wink

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Être zèbre ? Où est le problème ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum