Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par peroxyde le Mer 9 Mai 2012 - 20:09

Bonsoir à tous,

J'ai le cœur lourd ce soir...

Mon zébreau a invité 10 copains pour sa fête d'anniversaire (que nous avions déjà dû renvoyer pour cause de non-popularité) et un seul enfant est venu aujourd'hui.

Très peu avec une excuse, la plupart sans.

Mon fils le prend bien (oui, tu parles ! il veut nous protéger), mais on ressent toute l'émotion qui perle sous l'écume de sa logique. Et puis, on fait quoi ? Je lui ai dit que je serais toujours là pour lui, mais j'ai trouvé trop léger, c'est normal, je suis son papa, donc je l'aime, donc je suis là pour lui, mais cela ne résout pas le problème que ses copains l'on abandonné sans même avoir l'honnêteté d'avouer leurs sentiments négatifs à son encontre ! Dire "Ok, je viens", pour après le laisser attendre ? Le laisser se poser mille et une questions ? Lui faire sentir par ce biais qu'il est trop différent et que par cette différence, la simple politesse, même feinte, n'a plus usage entre être humains.

Je sais pour lire ici, que le sentiment de solitude du zèbre est une constante de la vie, mais mon zébreau, il n'a que 10 ans.

Je souhaite le protéger de la méchanceté gratuite, de la bêtise crasse, mais comment réagir quand une fête, quand un événement "rassembleur" se transforme en exclusion, autrement que le prendre dans ses bras, faire l'adulte, celui qui protège, même si on ressent que ce n'est pas suffisant et que cela ne peut éloigner les ombres de la solitude ?

Si vous avez déjà vécu des situations identiques, quelles ont été vos réactions ? Pour ma part, c'est la colère... ma femme a l'air blessée, elle n'a pas envie de théoriser sur la situation...

Merci à vous




peroxyde
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par PauluZ le Mer 9 Mai 2012 - 20:11

J'ai déjà vécu en seconde des excuses bidons: j'avais invité que 4 personnes (oui, faut pas voir grand) et personne n'est venu (en même temps, j'habitais en campagne et eux en ville, mais leurs excuses étaient louches). Je ne l'ai pas vécu comme un traumatisme, mais autant dire que j'ai mis longtemps avant d'oser réinviter quelqu'un.

C'est rare qu'on pose un lapin à un enfant de 10 ans... à cet âge je comprends que ça affecte aussi les parents. Cela veut dire que les 8 gamins absents ne sont pas tant responsables que leurs parents. La cour de récré n'est pas le seul lieu de cruauté!

PauluZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 730
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Saphodane le Mer 9 Mai 2012 - 20:14

Je ne l'ai (pas encore ?) vécu du côté parent, faute d'avoir des enfants pour l'instant. Par contre, je l'ai vécu nombre d'années entre la fin de la primaire et le lycée ! Pour de nouveau vivre un anniversaire joyeux, il m'a fallu attendre mes vingt ans...

Je pense que la meilleure solution à adopter (de MON point de vue), c'est de lui organiser des anniversaires entre vous. En famille. Et plus tard, quand il sera adolescent, le laisser organiser lui-même, comme il le sent, avec les personnes desquelles il se sent proche.

C'est mon avis, il vaut ce qu'il vaut, mais plutôt que la frustration répétée d'anniversaires passés en tête-à-tête avec un gâteau, dans l'attente non-récompensée de la joie grouillante des enfants, je pense qu'il vaut mieux une belle sortie en famille.

Quitte à faire ça avec un ou deux amis qu'il a et qui seraient de toute façon présents.

Quoiqu'il en soit, courage !

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Mlle Zèbre le Mer 9 Mai 2012 - 20:25

J'ai vécu ça enfant, et plus d'une fois. Très vite j'ai appris à mépriser ceux qu'on nommait "mes semblables".

Aujourd'hui j'ai de nombreux ami(e)s qui m'ont organisé mon anniversaire y'a pas deux mois, une super soirée plein de rires et de déconne.

Je suis désolée de te le dire, mais ton zébreau n'a pas fini d'en voir, le mieux c'est de le blinder face à la connerie humaine.

Mlle Zèbre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 138
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par ♡ faontine ♡ le Mer 9 Mai 2012 - 20:37

Je comprends ta colère...

Tu sais qu'il est blessé, mais une chose est sûre : il se fera de vrais amis avec le temps et les années. Qu'il reste lui-même et il trouvera des gens qui seront là pour lui Smile Il a besoin de le savoir.

Je rejoins Saphodane, avant qu'il soit plus grand, plutôt qu'inviter des amis, peut-être l'emmener faire une activité qu'il aime, ou manger au restaurant "en grand monsieur" ?


♡ faontine ♡
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 198
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par félidé zébristique le Mer 9 Mai 2012 - 20:58

quand j'ai été confrontée à un rejet de mon fils (même chose mais nous c'est dès l'évocation de l'idée que les retours ont été négatifs, et comme en parallèle il n'était jamais invité nulle part...), j'habitais les lieux depuis quasiment trois ans, l'argument du petit nouveau, dernier arrivé, tout ça, ne tenait plus...
j'ai attaqué les parents en frontal (et j'étais très très en colère moi aussi).
Parce qu'un mioche de dix ans, en tout cas les leurs, ça ne décide pas grand chose, souvent, et il n'est pas rare que les parents soient derrière le phénomène de rejet aussi.
Dans mon cas je ne m'étais pas trompée, et ils n'ont pas mis longtemps à me cracher le morceau, à me servir un tas d'excuses bidons pour finalement en arriver à me signifier clairement que le problème venait de moi, de mon mode de vie, de l'éducation que je donne à mes enfants, de leurs lectures, de leur accès à internet, des animaux que nous avons à la maison et que nous ne traitons pas comme ils traitent les leurs, etc etc...
bref, jugement classique à l'emporte pièce de gens qui ne se posent jamais de questions sur rien et qui ne se font que rarement un avis personnel, ils avaient décrété que j'étais dangereuse, anormale, je ne sais quoi, et donc leurs enfants, sur ordre ou par mimétisme plus ou moins conscient, rejetaient pareillement les miens.

bilan j'ai modifié les choses.

notre lieu de vie est dorénavant un cloître, un lieu de paix où n'entrent que des gens qui ont montré patte blanche, plus d'implication dans la vie locale du village, c'est à peine si je continue à y acheter mes clopes (je vais arrêter, je vais arrêter, demain j'arrête, ça va...^^).

pour la vie "sociale" on se noie dans l'anonymat de la grande ville proche, j'ai la chance (ou pas) de vivre dans une région où les écoles privées "élitistes" foisonnent, ça nous a permis un autre tri (on supporte des cons aussi mais disons qu'ils ont moins tendance à dévaloriser les enfants qui excellent vu que dans leur tête la réussite scolaire est une donnée fondamentale ils sont plutôt admiratifs), dans ces milieux-là les parents sont peu présents, on se croise à peine, on ne se connait quasiment pas, du coup ils ne peuvent pas voir clairement à quel point nous sommes différents d'eux et quand ils s'en aperçoivent c'est à travers des critères financiers, du coup tout ce que je risque c'est d'encaisser leur condescendance mêlée de pitié envers "les pauvres", c'est pas si pire.
Le facteur niveau social des parents génère beaucoup de changements, déménagements, mutations, les enfants sont habitués à avoir des nouveaux venus, des anciens qui partent...et l'encadrement de l'école veille au grain sur la discipline, ça limite aussi la casse. C'est "le goulag", un peu, certes, mais on ne peut pas impunément choper un "intello" dans un coin pour lui taper dessus non plus.
chaque médaille a son revers...

Je fais le taxi à longueur de temps, l'école me coûte un bras, mais ça se passe nettement mieux.

je ne sais pas si ça t'aidera, c'est quand même une voie de repli, ça isole pas mal...mais c'est encore ce que j'ai trouvé de plus confortable au quotidien.

En tout cas ne néglige pas le facteur parents. Les enfants ne sont pas si souvent les auteurs premiers du rejet, petite j'ai beaucoup expérimenté ça aussi, je croyais que c'était ma bizarrerie qui me mettait à l'écart...et puis ma dernière amie restante m'a appris qu'en fait non, c'était beaucoup leurs parents qui leur avaient dit de garder leurs distances, c'était eux qui étaient choqués de mes rayures, pas tant leurs enfants...

félidé zébristique
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 518
Date d'inscription : 05/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Mer 9 Mai 2012 - 21:00







Mlle Zèbre : qu'appelles-tu exactement un "blindage" face à la connerie humaine ?






♥ Kiss Jong-il ♥
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 943
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Corentin le Mer 9 Mai 2012 - 21:07

Tu me rappelles des souvenirs... sauf que moi mes "amis" venaient, et détruisaient la fête pour me faire pleurer, ce qui ne manquait jamais. Finalement, entre 11 et 18 ans je n'ai plus fêté mon anniversaire. Ça ne m'a pas laissé un sentiment d'amertume durable parce que, et je suis navré si ce n'était pas ce que tu voulais entendre, parce que j'ai subi bien pire entre-temps. Comme le dit faontine, je pense que la meilleure solution (ou du moins le meilleur palliatif) consisterait à faire une journée spéciale "rien que pour lui".

Corentin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 26
Localisation : Paris 14e

Revenir en haut Aller en bas

Avec toi

Message par Envol le Mer 9 Mai 2012 - 21:39

C'est une douleur toute particulière que tu partages avec nous ce soir, si sensible, qu'elle m'arrache à mon mutisme.

L'avoir vécu enfant est une chose, le vivre en tant que parent, vraiment autre chose.

Oui, c'est sûr, il existe mille façon de réinventer sa vie.

Mais là, tout de suite, cette peine.

Nos petits, nous les respirons plus que nous les élevons, ce sont nos compagnons, de chaque heure, de jour, de nuit.

Je pense à tous ces actes qui se posent, et qui nous disent leur zébritude. Ces événements nous font mal, et dans le même temps, ils actent la différence. On n'est plus jamais les même après. Ils mettent la différence dans la réalité. Et permettent ensuite d'agir. Nous avons le droit, nous parents, de dire notre peine à nos enfants. De partager la leur, mais de leur dire aussi la nôtre. Cette reconnaissance-là, permet d'ouvrir les liens, de faire grandir la relation.

Lors du dernier anniversaire du petit, 8 ans, 5 enfants sur 10 sont venus. Comme tu le décris, sans s'excuser, les autres ont simplement été absents. Mais les présents... J'ai vu mon petit les prendre en charge, se courber pour les atteindre, les petits durs, les perdus dans leur masque. Seulement deux, étaient, absolument aux anges. Leur mère est très particulière, solaire, très belle, et voilée. Et marginalisée. Elle aime ses enfants, et s'en occupe énormément. Elle est bouleversante, si intelligente, toujours à dire de belles choses sous couvert d'humour. Elle et ses enfants aiment notre fils, aussi pour ses particularités. Les autres, j'ai vu toute leur détresse, qui m'a semblé bien plus grande que la nôtre. Et les absents, j'ai pensé qu'ils n'avaient pas assez d'amour en eux pour simplement écouter leur coeur. J'ai senti toute cette misère, qui s'abat, aussi sur nos petits. J'ai senti toute la misère du monde, dans notre riche pays, de ne pas savoir faire ensemble. J'ai eu le sentiment que nous étions des sentinelles inconscientes de cette tristesse générale.

Je sens, même timidement certains jours, que les apaisements les plus forts sont ceux que l'on partage, quand on prend le droit de se dire, à nos plus intimes.

Je vous souhaite une douce convalescence. I love you I love you I love you

Envol
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par peroxyde le Mer 9 Mai 2012 - 21:40

Merci à tous pour vos réponses, qui sont aussi diverses que vos personnalités...

J'avais déjà écrit une réponse, mais elle s'est perdue dans les méandres internétiques entre mon PC et le serveur... bref, tout perdu... quelle frustration !

Nous avons déjà le rituel familial pour l'anniversaire, mais je considère que la fête avec les copains devrait aussi faire partie d'une enfance normale.

Je ne sais pas comment exprimer mes émotions de façons claire. Mais la position "tous les autres sont des cons" confine, pour l'avoir expérimenté, à une extrême solitude que j'aurais souhaité éviter à mon fils.

Maintenant, la question de savoir s'il vaut mieux vivre seul que mal accompagné est une question qu'un enfant de 10 ans ne devrait pas se poser.

Je suis navré et révolté que certains d'entre vous ai pu vivre des moments terribles durant vos enfances respectives, mais je redoute le sentiment de solitude qui s'insinue peu à peu chez mon fils.

Oui, il était en colère. Oui, il sait qu'il peut compter sur sa maman et moi... mais la vie n'est-ce pas un peu plus que cela ? Pouvoir avoir des amis, des copains, partager de moments sympa avec des gens ?

peroxyde
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par félidé zébristique le Mer 9 Mai 2012 - 21:48

sans dire qu'ils sont tous des cons...(même si quand même, mince alors...lol)

on peut tout de même voir que les "autres", souvent, ont juste bien moins à donner que nous. Voilà.
Parfois ils peuvent juste partager un moment sympa.
Parfois.
Le plus souvent, ils ne peuvent pas.
Quiconque a eu à assister à un repas de Noël en famille ou autre réunion d'humains normalement dédiée à passer un bon moment point final en a fait l'expérience...même quand ils viennent, on n'est pas du tout sûr de passer un bon moment.
(et ne me parlez pas des fêtes étudiantes, le seul moyen qu'ils trouvent, ceux-là, pour se supporter les uns les autres et tenter de faire du positif, c'est de pochtroner à s'en rendre malades...du coup je doute sérieusement de la réalité de leurs soi disant super rapports sociaux. ^^)

Peut-être que c'est ça qu'il faut aussi expliquer à nos enfants, que le monde est à ce point devenu fou que juste passer un moment agréable à plusieurs est devenu un challenge...
(c'est guère plus positif mais ça évite de tomber dans le "c'est tous des crétins", ça laisse un espoir, ma foi)

félidé zébristique
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 518
Date d'inscription : 05/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par peroxyde le Mer 9 Mai 2012 - 22:03

Merci Emilivole,

Ton message, pas sa sagesse m'a touché...

Nous vivons dans une région rurale de Suisse, où j'ai pu le constater, certains enfants reçoivent plus facilement une taloche qu'un acte de tendresse de leur parents.

Je pense que l'on doit détonner dans notre différence faite d'écoute, de respect mutuel, de discussions aussi diverses que variées, sans violence... et de fait marginalisés dans un monde que nous ne comprenons pas.

Le seul aspect positif que je vois est que nous sommes à l'écoute de ce qu'il est et qu'il possède de ce fait un sanctuaire où il peut se réfugier... sa famille.

Même si nous avons remarqué qu'il essaye de nous protéger. On essaye de lui faire comprendre que c'est à nous de le protéger, parce que c'est le rôle des adultes. Et on tente de faire de son enfance une période magnifique de sa vie (on fait de la chimie avec lui, on prend le temps de répondre à toute les questions qu'il se pose, on lui a offert une initiation au pilotage d'un vrai avion pour ses 10 ans)

Mais tu as raison Emilivole, cette peine, elle est là, malgré tout le reste... OK, il est zèbre, mais il reste surtout un enfant !

peroxyde
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Waka le Mer 9 Mai 2012 - 22:54

Bonjour,

Comment ca se passe de nos jours les invitations aux anniversaires?

On fait toujours des petits cartons, avec toutes les infos nécessaires (date, heure, réponse souhaitée en appelant à tel numéro..)?

Spoiler:

Je me rappelle qu'en CM2, une copine m'avait invitée, mais je n'avais pas osé me rendre chez elle, car je n'avais pas eu le petit carton, et je soupçonnais qu'elle n'ait pas prévenu ses parents... et puis me rappeler la date et l'heure de mémoire, même pas la peine....
Bref, c'est important, le petit carton.

Je ne me souviens pas avoir fait de "grosses" fêtes d'anniversaire à la maison... en primaire j'invitais au max deux ou trois copines. Les copines très proches. Beaucoup moins de risque qu'elles ne viennent pas, du coup...

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Invité le Mer 9 Mai 2012 - 23:01

Avez vous pu prendre contact avec des associations qui s'occupent d'enfant à zébrures? Smile
J'avais lu des témoignages très positifs sur ces rencontres, avec, que ce soit des journées thématiques ou non qui, bien qu'elles doivent être difficiles là où vous êtes pourraient être un bon moyen de l'aider à ne pas s'enfouir un petit peu, petit bout par petit bout jusqu'à pouvoir avoir une voie spécifique qui lui sera offerte quand il sera plus grand, par le biais d'études, que ce soit au niveau troisième ou supérieur? Smile

(je ne pourrais pas en dire beaucoup plus par contre, je ne m'y connais pas très bien ^^)

Bye, bonne soirée et bonne chance Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Garp le Mer 9 Mai 2012 - 23:11

Peroxyde, je ne sais trop que te dire. J'ai vécu ça à 40 ans, pour un pot de départ professionnel. Trois ans parmi une équipe de 80 personnes, et moins de dix venant à mon pot. J'étais blessé, vraiment. Presque autant que la fois où, à 30 ans, j'avais invité deux couples pour le dîner, et où l'un des couples, ayant un empêchement, a pris l'initiative d'annuler toute la soirée en prévenant l'autre couple qu'on chercherait une autre date. Décision qui ne leur appartenait pas, car moi j'aurais été content de recevoir l'autre couple, même sans eux…

Je pense d'abord qu'il est bon, comme d'autres l'ont dit, de relativiser ces fêtes et de développer des fêtes familiales à la place. Mais je pense aussi qu'il est bon d'apprendre à ton fils à se protéger contre ce genre de déceptions, car avec un peu de méthode on peut au moins limiter la casse. Je ne parle pas que des fêtes d'anniversaire, mais de toute la gestion de la vie sociale, qu'un zèbre à tout intérêt à organiser soigneusement, puisque l'improvisation requiert une bonne connaissance des codes sociaux, et que c'est bien une de nos difficultés. Donc : Tester l'idée de l'invitation auprès d'un copain ou des parents d'un copain, pour vérifier que la date n'est pas le jour de la fête des Moissons du village. Discuter de la liste des invités pour vérifier que ce sont des amis, si possible l'ayant déjà invité ou au moins ayant déjà été sympathiques, et pas juste l'ensemble des caïds de la classe. Envoyer des invitations écrites pour que les parents voient passer le courrier. Demander des confirmations. Appeler les parents quelques jours avant pour vérifier que l'engagement tient toujours. Voir comment sont organisées les fêtes des copains et s'en inspirer. Ne lancer d'invitations que pour des fêtes de taille raisonnable, qu'on peut annuler sans frais. Bref : ne pas croire que les autres réussissent forcément leurs fêtes par leur simple charisme.

Garp
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 396
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 49
Localisation : Rhône-Alpes

http://garp3.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par peroxyde le Mer 9 Mai 2012 - 23:28

@ Félidé Zébristique

Je ne voulais pas vous blesser à mon tour et je comprends combien on peut être en colère après avoir été continuellement blessé par les autres, ne serait-ce que ce par le biais d'un sentiment permanent de décalage.

Justement et parce que ma vie est pourrie par trop de colère, je ne souhaite pas que ce sentiment devienne dominant chez mon fils.

Mais je respecte ce sentiment, ne serait-ce, parce qu'il représente en toute logique le sentiment de base face à une agression. Comment appeler cela autrement.

@Waka

Il est sûr que je me suis posé la question de savoir si les invitations avaient été faite dans le bon protocole (celui intelligible par tous)... et cela est bien le cas.

@Tous

Merci, cela m'a fait du bien de discuter avec vous, j'ai pu sortir mes émotions, et cela me permet d'être présent pour mon fils afin de l'aider à passer cette difficulté. L'objectif c'est qu'il n'entre pas dans une spirale d'auto-dévalorisation parce que l'image que les autres lui renvoient est négative.

Et pourtant mon bonhomme est formidable, intéressant, plein d'humour, de joie de vivre, plein de questions, irritantes parfois, fascinantes souvent...



peroxyde
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Mlle Zèbre le Mer 9 Mai 2012 - 23:39

♥ Kiss ♥ a écrit:
Mlle Zèbre : qu'appelles-tu exactement un "blindage" face à la connerie humaine ?

Chez moi le blindage, c'est savoir se mettre au-dessus de tout ça, ne pas s'attarder et ne pas s'acharner à se faire accepter par des gens qui n'en valent pas la peine.
A force de prendre des coups, on apprend à porter une carapace, qu'on ne retire qu'avec toute la confiance qu'on peut accorder à des gens qui sachent nous accepter.

Mlle Zèbre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 138
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Corentin le Mer 9 Mai 2012 - 23:39

félidé zébristique a écrit:Peut-être que c'est ça qu'il faut aussi expliquer à nos enfants, que le monde est à ce point devenu fou que juste passer un moment agréable à plusieurs est devenu un challenge...
(c'est guère plus positif mais ça évite de tomber dans le "c'est tous des crétins", ça laisse un espoir, ma foi)


Je crois malheureusement que le monde a toujours été fou. C'est nous qui sommes normaux. Mais pas que, on a pas non plus le monopole du bon sens.

Corentin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 26
Localisation : Paris 14e

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par peroxyde le Jeu 10 Mai 2012 - 0:31

@ Mlle Zèbre

Que voilà des paroles de bon sens...

Mais, et tout est dans le mais, à ne pas vouloir, pouvoir, s’accommoder des personnes "qui n'en valent pas la peine", n'est-ce pas se condamner à une extrême solitude ?

Et comment faire, quand on ne supporte plus de ces personnes dans la vie quotidienne ? Parce que finalement la plupart des interactions se produisent avec ce type de personnes et qu'il est difficile d'y faire abstraction.

Pour ce qui est de la portée de ces fêtes, j'aime à penser que nous formons un clan... avec des événements qui sont privilégiés entre nous, ma femme et nos deux enfants... ensuite viennent la famille élargie et les amis (ha-ha).

Je serais triste d'admettre que malgré notre amour, notre compréhension, notre façon de créer des événements "à nous", nous ne faisons, en sommes, que limiter les dégâts.

peroxyde
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 21
Date d'inscription : 18/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Invité le Jeu 10 Mai 2012 - 0:37

Je crois malheureusement que le monde a toujours été fou. C'est nous qui sommes normaux. Mais pas que, on a pas non plus le monopole du bon sens.[/quote]


Je la trouve marrante cette phrase, enfin le monde est parfaitement logique simplement ce qui ne l'est pas sont les individus qui peuplent ce monde ... juste une petite question:

Finalement puisque nous sommes la minorité au sein de cette majorité,n'est-il pas normal que la minorité soit considérée comme folle?
A souligner que je ne dis pas que parce que la majorité définit la norme alors cette norme est saine, d'une implacable logique et que nous devons nous y conformer...Non j'essaie juste de comprendre le fonctionnement des autres.

Au final si l'on inversait les rôles: si la majorité devenait cette minorité et si cette minorité s'imposerait en majorité, les individus de cette échantillon , initialement majoritaire mais devenu minoritaire, ne diraient-ils pas la même chose que toi?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Corentin le Jeu 10 Mai 2012 - 0:46

Si, absolument. Enfin non, pas "absolument", mais je pense que oui. Puisqu'à ce que j'en perçois, la norme est définie par la majorité, et critiquée par la minorité qui se veut normale. Mon commentaire n'excluait pas cette éventualité. Smile

Corentin
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 22/08/2010
Age : 26
Localisation : Paris 14e

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Invité le Jeu 10 Mai 2012 - 0:52

Il faut être honnête avec l'enfant et lui expliquer le pourquoi du comment.
Lui expliquer je pense objectivement, le plus honnêtement possible pourquoi les autres enfants ne sont pas venus et pourquoi un seul à fait le déplacement.
Et c'est sur ce UN qu'il faut insister. Il faut mieux un ami qu'une multitude de copains.
Un enfant a un sens prononcé et fort de la réalité. Il comprends d'essence les "drames" qui se jouent autour de lui.

Et parler de la solitude avec un enfant n'est pas une mauvaise chose. Cela peut prendre plusieurs formes.
La solitude elle même peut aussi revêtir plusieurs formes.
Sans penser posséder la vérité, une forme de solitude extrême est de ne pouvoir jamais être seul.
Vivre a 100 000 ensemble sans réussir à communiquer pleinement avec une seule personne, là est une forme ultime de solitude.

Voyez ces familles (et j'en connais) ou les enfants partagent la même chambre car le couple n'a pas les moyens de donner une chambre à chaque enfant. Comment faire pour se construire alors comme individu. Comment explorer sa propre psyché, se faire une idée de ce que l'on est ? Comment apprendre et définir nos propres limites si il y a continuellement une autre personne qui vit avec vous, nuit et jour ?
De là, comment apprendre aussi à penser par soi-même ?

Voyez ces tchat et forum ou des gens seuls tapent nuits et jours des messages pour se sentir moins seuls.
La solitude est un apprentissage.
Pour moi, elle n'est pas un mode de vie, juste un passage obligatoire qui je pense (à mon faible titre) arrive à ce moment que nous nommons l'adolescence. Celui ou celle qui ne peut pas être seul(e) à ce moment là de l'existence passera à côté de choses qui me paraissent vitales.

Après, un enfant a besoin d'être rassuré pour décider lui même de sa solitude. Si elle est provoquée, marquée elle devient une mise au ban. Une exclusion. Si l'enfer s'est les autres c'est parcequ'on ne pas vivre sans eux... La solitude est une arme à double tranchant.
Comme j'aime à le dire, solitaire mais solidaire.
Rien que cela.

n'est-il pas normal que la minorité soit considérée comme folle?
Qui est le fou, le fou ou celui qui suit le fou ? [Don Quichote]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Invité le Jeu 10 Mai 2012 - 0:54

A Peroxyde:


De ce que tu as décris, et parce que je n'ai sans doute pas suffisamment de sagesse , d'expérience enfin de toute une kyrielle d'éléments, je me contenterai de te citer la phrase suivante ( que j'affectionne tout particulièrement, soit dit en passant):

"Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents portent en eux des cicatrices" (Gibran Khalil Gibran)

Je ne peux bien évidemment pas cautionner ce genre de pratique aussi destructeur qu'il puisse être pour le bon développement d'un enfant , simplement au lieu d'en faire une faiblesse , ton enfant ,avec ton aide, doit apprendre à en faire une force.
C'est vrai que c'est très jeune 10 ans mais n'est-ce pas là , la jeunesse, une sorte de lieu laissé quelque peu en friche par l'aspect vierge de ces jeunes consciences et qu'un parent se doit de cultivé au mieux?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Envol le Jeu 10 Mai 2012 - 1:09

félidé zébristique a écrit:
Peut-être que c'est ça qu'il faut aussi expliquer à nos enfants, que le monde est à ce point devenu fou que juste passer un moment agréable à plusieurs est devenu un challenge...

Oui. Les mondanités, à n'importe quelle échelle, faussent les rapports humains. Et dans un anniversaire, l'incidieuse idée de la mesure de la popularité peut s'inviter malgré nous. Passer un moment agréable se charge alors d'enjeux qui dépassent ce moment. Là où le monde commence de sentir son handicape, nous sommes déjà sur la voie depuis un moment.

De cet endroit du rapport au groupe social - que sont ces fêtes - la peur de la solitude est à regarder de près. Lors de la dernière invitation, je me suis concentrée très fort pour ne pas la laisser me gagner : mon enfant va-t-il vraiment 'finir' seul si je n'invite pas les enfants de nos voisins, copains de quartier ? J'ai évacué les politesses, et sont apparus des enfants, en arrière plan, et pourtant authentiquement bons amis de mon fils. Des enfants en dehors du 'pouvoir' : les forts, les bagareurs, les fortes têtes, les cools, etc. Je pense que nous avons vécu l'anniversaire de la transition, et que nous l'avons assumé comme tel. Rester confiants, sans transférer nos vécus sur les petits : ils ont d'autres choix, et ils nous ont nous, qui avons déjà avancé. Nous avons parfois recréé des situations que nous savions irréalistes, pour les comprendre, et en sortir : si je m'étais écouté dès les premiers anniversaires, je n'aurai pas créer malgré moi cet écart douloureux. J'aurai posé ma règle comme tant d'autres : ici c'est comme ça, parce que c'est bon pour nous, tu le sens ?

Je suis d'accord avec toi Peroxyde, la position de limiter les dégâts est intenable. Il ne s'agit pas à mon sens d'une lutte, mais d'une réconciliation. Toutes les clés sont là : après avoir mesuré l'écart entre notre voeu et les possibles, on recalibre, sans honte, sans culpabilité, puisque sans essayer on ne peut pas savoir. On retend l'arc entre nos nécessités intérieures et les possibles, et on crée ainsi une corde plus juste. Le lien avec nos petits est aussi dans cette créativité. Wink

Aussi, je trouve votre cadeau aérien... magnifique. drunken

Envol
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Envol le Jeu 10 Mai 2012 - 1:12

PS : désolée pour les fautes, me suis pas relue, suis fatiguée... ! Like a Star @ heaven

Envol
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Y a (presque) personne qui est venu à l'anniversaire de mon zébreau

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum