La quête de l'absolu

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par éden le Mer 8 Juil 2009 - 14:18

deux joies d'un coup!!!
deux ?

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par Syïlis le Mer 8 Juil 2009 - 14:39

Oui vraiment ! La formation qu'ils proposent tient compte de l'importance de l'artisanat dans la culture humaine et ils vont à l'essentiel contrairement à d'autres Rolling Eyes

Et puis on m'a dit tellement de bien de cette ville que de toute façon, je DOIS aller y faire au moins un tour ^^

Mariel je serais très heureuse si nous pouvions par la même occasion nous voir !

Syïlis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 180
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

https://fourmifuture.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Jeu 9 Juil 2009 - 13:03

Félicitations à toi!

Tes angoisses relatives à ton bac me rappellent les miennes lorsque j'ai passé le mien il y a 6 ans. Même résultat pour moi : une grosse peur et beaucoup de souffrances pour au final repartir avec une mention en poche.

Pour en revenir au sujet, à propos de cette quête d'absolu et comme j'en ai parlé dans ma présentation, je suis en arts graphiques et aux questionnements habituels des zèbres vint peu à peu s'ajouter une quête du même ordre : celle de l'objectivité.
D'abord appliquée dans le cadre de ma formation, de mon travail, elle s'est insinuée dans ma vie de manière toujours plus présente. Je n'en dis pas plus car j'aimerais beaucoup avoir votre avis sur la question : je pense que peu de gens peuvent comprendre comment on peut être objectif et ce forum semble bien être le seul endroit où en parler… à moins que je ne sois dans le faux Embarassed

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par mariel1978 le Jeu 9 Juil 2009 - 15:05

Aaahhh tu viens d'ouvrir une brèche dans ma compehension personnelle... Ce besoin que j'ai de toujours voir les deux cotes de la médaille et en même temps ma personne qui revendique son droit a l'opinion personnelle... Ses gouts, coups de cœur, ideaux... Rha pas le temps de trop y penser!!!

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par Syïlis le Jeu 9 Juil 2009 - 15:16

Objectivité... ça rejoint le "sens de la justice" dont parle JSF il me semble. Ca me concerne aussi mais je pense que c'est assez généralisé chez les zèbres, non ?
Il faut avoir un maximum d'angles d'observation pour se faire une idée de la situation et éviter les dérapages dangereux... en gros Rolling Eyes

Syïlis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 180
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 25

https://fourmifuture.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par Invité le Ven 10 Juil 2009 - 7:03

.


Dernière édition par Oscavin le Lun 28 Sep 2009 - 14:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Ven 10 Juil 2009 - 11:41

Quelle coupe empoisonnée tu veux dire…
C'est un peu une interprétation du mythe d'Icare. On finit par se brûler les ailes à un moment donné : à force de "trop vouloir en savoir" le goût des choses disparaît.
Cette insatiable soif de vérité, d'absolu, d'objectivité nous bouffe. Ce n'est pas nouveau, chacun le sait, mais rien n'y fait…

Quand je serai dictateur je ferai supprimer l'absolu… Suspect

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par mariel1978 le Ven 10 Juil 2009 - 13:38

QUe c'est bien dit Icare Wink
seulement, ton règne sera bien ennuyant pour nous, sans absolu... Reposant, mais ennuyant.
Et c'est la que je me demande "mais qu'est ce qui nous pousse a s'obstiner de la sorte?"
le fait que nous avons l'impression de presqu'y être?

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Ven 10 Juil 2009 - 14:12

Ça me rappelle une théorie que j'avais lu sur les femmes anorexiques :
Elles se privent de nourriture ce qui entraîne une perte des menstruations et un déréglage cyclique, donc, qui, sur le plan psychologique, provoque un état d'intemporalité . Suspect .
Et cette intemporalité les mènerait à une sorte de transfiguration. Ça rejoint le biblique et après c'est un autre débat qui n'a à mon avis pas sa place ici. Je ne rentrerai donc pas dans celui-ci sans compter que je ne maîtrise pas pleinement le sujet (AHhhhhh infinie frustration…).
Après, je ne cautionne pas cette théorie. Mais cette démarche théorique mise en parallèle avec notre volonté d'accéder à cet absolu (on peut dire aussi vérité en quelque sorte).
C'est assez marrant de constater que si on combine une pensée récurrente chez nous ("sauver le monde"), avec cette théorie, on frôle la dimension biblique. C'est, à mon avis, à interpréter avec du recul. Encore des histoires de rédemption ou peut être une sorte de repos/pleinitude… Je ne vois que ça.

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par mariel1978 le Ven 10 Juil 2009 - 14:38

Cette idée de sauver le monde est aussi de source "absolutiste", non?
Je suis en accord avec cette idée concernant l'anorexie... je crois que psychologiquement, c'est associé au contrôle absolu de soi... mais c'est aussi l'image absolu de l'inexistence, le refus absolu d'être sexué, adulte, d'avoir un corps... enfin, je crois.

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par soleil300 le Sam 11 Juil 2009 - 4:32

bouhh, j'ai loupé ce fil, comment se fait-ce (négli-gens que je suis) Shocked

D'abord Bravo Syïlis, le poids du bac est envolé, youplaboum ! et tu sais ce que tu veux faire ensuite, pif paf, c'est super ! et c'est pas loin de chez Mariel par surcroit tralala ! tongue

L'absolu, c'est un truc inventé rien que pour nous rendre chèvre zèbre, ça, non ?

oups... 5h28, il faut absolument que j'aille dormir au moins deux heures... (absolument, je tire sur la corde)

soleil300
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 305
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 49
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Sam 11 Juil 2009 - 15:00

L'absolu, c'est un truc inventé rien que pour nous rendre chèvre zèbre, ça, non ?
Alors ça c'est fort! Bravo! J'adhère!
C'est une drogue à zèbres en somme!

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par soleil300 le Sam 11 Juil 2009 - 16:00

Si j'en crois mon expé perso, c'est une drogue très puissante et potentiellement ravageuse...

Mais jusqu'à présent, j'ai toujours réussi à m'en tirer, à réparer les pôts cassées avant qu'ils ne touchent le sol, à rattraper le coup avant qu'il ne parte, bref, je joue avec le feu (et est-ce que je n'aimerais pas ça, en fait ?... mhhh, faudrait creuser là, tant il est vrai que ce genre de situations de crise hyper-tangentes et stressantes - genre être obligé de ramer à contre-courant des chutes du Niagara afin de se faire pardonner les centaines de nuits passées à créer - sans résultat artistique tangible, "mainstreamement" parlant, pour autant - et sauver son couple qui ne tient plus qu'à un poil de crinière - mobilise le cerveau du zèbre qui, là, peut vraiment s'en donner à coeur joie dans la résolution de problèmes qu'il affectionne tant, "lâcher les chevaux", fonctionner à plein tube, carburer à donf sur un challenge à sa mesure... Avouez que y'a de quoi le trouver suspect, ce schéma, non ? A se demander si on ne fait pas tout pour créer les conditions fatales, les problèmes épineux, rien que pour avoir le plaisir de jouer à Saint-Georges et le dragon - en endossant alternativement les deux rôles, qui plus est ! ?

Sinon, cette drogue très puissante qu'est l'absolu, je pensais que c'était elle qui m'avait permis de rester à l'écart des autres (drogues)... Si j'en crois le contenu du sujet consacré aux zèbres et à leur rapport à ses substances, la raison de ma sobriété monacale en la matière (idem pour l'alcool, que je ne dédaigne pas, mais qui ne m'a jamais accroché plus que ça, surtout l'alcool fort que je ne goûte guère) doit être à chercher ailleurs... (ou alors c'est que je ne suis pas vraiment zèbre, ou alors pas du même sous-ordre que vous, ou alors c'est vous qui n'en êtes pas, ou alors... mpfff, ok, ok, j'arrête...) drunken

Je sais que je déteste voir les béquilles sur lesquelles les gens s'appuient pour vivre (religion, appartenance, drogue, etc...). Bon, y a-t-il une piste, là, et un lien avec l'absolu, surtout (ne jamais oublier le sujet... hum, moi, le roi de la digression, j'ai du mal...)

sunny geek

soleil300
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 305
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 49
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Sam 11 Juil 2009 - 16:22

A se demander si on ne fait pas tout pour créer les conditions fatales, les problèmes épineux, rien que pour avoir le plaisir de jouer à Saint-Georges et le dragon - en endossant alternativement les deux rôles, qui plus est ! ?
C'est très probable en effet. Une autre théorie serait peut être qu'on a besoin de "se remplir le cerveau". Jouer à ce jeu-là est peut-être le seul moyen que nous avons trouver : nous attaquer à quelque chose d'infini pour ne jamais avoir la peur d'atteindre un but décevant ou justement pour ne pas atteindre un but par peur de se décevoir soi-même. Cette attitude serait-elle à mettre en parallèle avec ces créations que nous esquissons et que nous ne finissons jamais…?

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par éden le Sam 11 Juil 2009 - 16:33

l'absolu... en réalité je préfère l'état de sagesse ou d'élévation de soit pour voir les choses avec clairvoyance. Je pense que la vérité est plus proche du relatif que de l'absolue....

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Sam 11 Juil 2009 - 16:37

Relatif par rapport au temps et à la societé dans laquelle cette quête s'inscrit mais pas plus…

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Sam 11 Juil 2009 - 16:37

En même temps c'est déjà quand même pas mal hein…

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par soleil300 le Sam 11 Juil 2009 - 16:39

oui, tout ce que tu dis là Atves me parle... cruellement Sad

soleil300
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 305
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 49
Localisation : Nîmes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Sam 11 Juil 2009 - 17:16

Tu veux un gros câlin?
Wink
Rhooo lala j'ai mis un smiley!!!

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par TmichelT le Sam 11 Juil 2009 - 17:45

"Ah la quête de l'Absolu... Unique raison de vivre!"
ou de mourir...car les "raisons de l'Etre" sont paradoxales, ou ne le sont pas...cela dépend de la distance que l'on prend..., ou pas
Vivant dans l'Absolu on ne le cherche plus, on l'expérimente..., ou pas
On s'éloigne de la joie pour mieux la redécouvrir...
Et comme le Tout "s'invagine" en Lui même pour se connaitre et ainsi Etre...
Nous sommes Ses "bourgeons"..., n'oublions pas..., ou pas
Etre "une fois" c'est Etre pour toujours..., ou pas
Car Le Tout sans la moindre de ses parties n'est pas Tout mais "Presque"... ou pas...
E.Cioran :"Je rêve d'un monde ou l'on mourait pour une virgule"...
J'en suis mort tellement de fois...HaHa..., ou pas
Que je me demande quel autre "bourgeon" me condamnera a vivre..., ou pas
Le centre de l'Etre, n'est pas ferme mais ouvert, et sa boucle bien que tautologique, implique des choix de perception..., ou pas
Bien, mais qui dit choix dit libre-arbitre, nous voila dans un autre paradoxe..., ou pas
Car a ce qu'il parait nos choix sont faits inconsciemment...avant même de le savoir...(disent les "scientifiques"), ou pas
Et ainsi être "libres" signifierait de vivre le présent et ainsi être imprévisible...helas, on nous voit comme un fou...je m'en fou..., ou pas
Mais comment aimer quelqu'un d'"imprévisible"...quelqu'un qui en faisant l'amour dans l'esprit change a l'infini de position...dans l'esprit, ou pas
C'est bien cela que voulait Lilith, n'est-ce pas? ou pas
Et puis c'est quoi le présent? Encore un paradoxe...ou pas
En renonçant a tout choix pré-établit on devient une avec le présent...mais comment alors semer un meilleur "avenir"? Non, on s'en fout pas...ou on s'en fout..., ou pas
Et alors vivre ce n'est pas plutôt avoir Le Présent qui vit a travers nous...? Voici une forme de dématérialisation...de non-être...juste en "poussant les limites" de l'être...
Se laissant dans la volonté du présent, on meurt, ou on vit libre?
Ou alors, peut-être, on "finit" crucifie...ou pas
Comment concilier les "parties d'absolu" qui nous "plaisent" sans les "autres"...?
D'où viendraient alors les contrastes...?
Comment attacher son Cœur sans brider la liberté de l'Esprit..., ou pas
Comment chercher ses limites sans perdre son "centre"?
Alors, Etre c'est un choix...! ou pas...
En tout cas sentir le vent passer librement a travers moi...me manque..., bien plus que pas
Est-on des créateurs ou des créatures...pareil, mais c'est un choix...ou pas...
On choisit de choisir ou on choisit pas..., ou pas
Je suis peut être ouvert d'esprit, ou je ne le suis pas...
Mon cœur est peut-être ouvert, ou peut-être pas..., ou pas
Celui qui tourne la boucle de La Question de l'Etre, dans un sens, ne loupe-t-il pas l'autre? sens?
Comment s'approcher de son centre en s'éloignant?
Et si jamais on va tellement loin "que l'on se voit de dos", on en fait quoi? encore un "tour"?...ou pas...
Seul? ou pas?
Soulant...en tout cas..., ou pas...
Je m'en fout, peut-être, peut-être pas..., ou pas...
Quand arriverons nous a Communiquer pleinement consciemment et a haut debit? dans l'Esprit..., ou pas...
Merci a ceux?celles qui ont lu jusque la..., ou pas.

TmichelT
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 37
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par À trop vouloir en savoir le Sam 11 Juil 2009 - 17:50

Ou alors, peut-être, on "finit" crucifié...
C'est plus comme ça que je le vois, bien que je ne puisse m'empêcher de vouloir m'abreuver à cette source…

À trop vouloir en savoir
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 152
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 32
Localisation : Lyon

http://www.knorweb.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par mariel1978 le Sam 11 Juil 2009 - 21:38

éden a écrit:l'absolu... en réalité je préfère l'état de sagesse ou d'élévation de soit pour voir les choses avec clairvoyance. Je pense que la vérité est plus proche du relatif que de l'absolue....

Mais l'atteinte de cette sagesse, de cette élévation, de la vérité... ce n'est pas ça la quête de l'absolu?
N'est-ce pas l'absolu de l'absolu... ? Tu me diras que c'est relatif sans doute... Wink

Je crois que je n'ai pas les mêmes définition...

Ce qui est absolu pour moi est sans doute bien relatif. Nous avons chacun un idéal, des idéaux différents.

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par mariel1978 le Sam 11 Juil 2009 - 21:41

À trop vouloir en savoir a écrit:
A se demander si on ne fait pas tout pour créer les conditions fatales, les problèmes épineux, rien que pour avoir le plaisir de jouer à Saint-Georges et le dragon - en endossant alternativement les deux rôles, qui plus est ! ?
C'est très probable en effet. Une autre théorie serait peut être qu'on a besoin de "se remplir le cerveau". Jouer à ce jeu-là est peut-être le seul moyen que nous avons trouver : nous attaquer à quelque chose d'infini pour ne jamais avoir la peur d'atteindre un but décevant ou justement pour ne pas atteindre un but par peur de se décevoir soi-même. Cette attitude serait-elle à mettre en parallèle avec ces créations que nous esquissons et que nous ne finissons jamais…?

Les deux histoires de ma vie, réunis dans un seul message! Suspect
Et bien dit en plus...
Car en plus, je ne m'attaque pas à cette quête avant d'être sûre du chemin et des chances de réussite... du coup, je ne fais rien... rien d'autre que de rêver à l'impossible qui EST possible... qui DOIT être possible...

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par éden le Sam 11 Juil 2009 - 23:16

ou alors nous nous rendons vite compte que ce chemin est pas celui que l'on cherche Rolling Eyes

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par TmichelT le Dim 12 Juil 2009 - 11:03

Arrêtons, peut-être, de le chercher l'Absolu qu'il nous vienne de l'exterieur... a l'interieur...d'abord...
Il nous faudrait ensuite un "nouveau" Logos...
Un nouveau mode de communication...pour faire danser nos Galaxies intérieures...
A haut débit...
Une telle solution si elle est trouvée nous ouvrirait tous les horizons...

TmichelT
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 10/07/2009
Age : 37
Localisation : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: La quête de l'absolu

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum