quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Pieyre le Dim 14 Juin 2015 - 19:20

Que nous puissions échapper à la vanité, je veux bien l'admettre. Mais dans l'humilité n'y a-t-il pas ordinairement de l'orgueil ? Le bouddhisme comme Simone Weil nous le font remarquer. D'ailleurs selon moi c'est plutôt positif. Cela incite à l'action, à réaliser son potentiel (la parabole des talents, tout ça). Ce n'est que dans un second temps qu'on devrait chercher à diminuer aussi son orgueil, selon une voie plus haute, mais qui n'aboutit jamais.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15366
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Dim 14 Juin 2015 - 19:28

Je ne crois pas, non, ou alors ça vide de son sens le mot orgueil. Un peu comme si tu décidais d'employer le mot de goinfrerie pour tout acte de prise alimentaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Pieyre le Dim 14 Juin 2015 - 22:18

Et que fais-tu de la distinction entre orgueil et vanité ? Enfin, nos aspirations les plus hautes, nous les affirmons avec un certain contentement en même temps que nous pensons qu'elles ont un intérêt pour tous. Ne serait-ce que participer à un forum tel que le nôtre, c'est manifester l'orgueil d'avoir saisi quelque chose mieux que les autres.

Ainsi je rapprocherais l'orgueil de la définition de la générosité selon Descartes (Passions de l'âme) :

« Ainsi je crois que la vraie générosité, qui fait qu'un homme s'estime au plus au point qu'il se peut légitimement estimer, consiste seulement, partie en ce qu'il connaît qu'il n'y a rien qui véritablement lui appartienne, que cette libre disposition de ses volontés, ni pourquoi il doive être loué ou blâmé sinon pour ce qu'il en use bien ou mal ; partie en ce qu'il sent en soi-même une ferme et constante résolution d'en bien user, c'est-à-dire de ne manquer jamais de volonté pour entreprendre et exécuter toutes les choses qu'il jugera être les meilleures. Ce qui est suivre parfaitement la vertu »

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15366
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Pretanama le Dim 14 Juin 2015 - 23:24

quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Quand je fréquente des gens d'une intelligence moyenne ou en-dessous, j'ai le choix entre dire ce que je pense vraiment: "tu es con", "mais quel abruti", etc... et donc provoquer un conflit.

Ou faire semblant de ne pas le voir ce qui, pour moi, est une forme d'hypocrisie.

Quelqu'un ici vit-il ou a-t-il déjà vécu cela ?

Pretanama
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 634
Date d'inscription : 11/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Doom666 le Lun 15 Juin 2015 - 5:25

Bonjour à tous,
Comme chacun d'entre nous: tous les jours...
Ensuite, d'autres qualités peuvent faire passer ce sentiment en filigrane et faire que la relation soit possible. Dans le cas contraire, je passe mon chemin ou, tout au moins, je limite mes relations avec le "sous-doué" sus-nommé. Comme d'autres l'ont déjà dit, je n'écrase personne mais ce n'est pas pour autant que je doive supporter toute la crétinerie du monde. Elle est aussi là, la tolérance.
Cordialement.
Alain.

Doom666
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 637
Date d'inscription : 23/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par capito capio le Mar 16 Juin 2015 - 22:49



je suis peut-être hors-sujet mais… yukulélé !!!

capito capio
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 15/05/2015
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Jk7 le Mer 24 Juin 2015 - 2:32

Accepter une vie où le respect des principes n'a qu'une importance secondaire, voir tertiaire...

C'est pourquoi je ne m'adapte d'ailleurs pas.

Jk7
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 154
Date d'inscription : 20/04/2014
Age : 29
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par xouvi le Dim 28 Juin 2015 - 15:12


“Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être bien adapté à une société malade.”

―Jiddu Krishnamurti




Pourquoi s'adapter?


xouvi
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 28/06/2015
Age : 28
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Gasta le Dim 28 Juin 2015 - 19:58

La société est sans doute malade mais heureusement il est possible de rencontrer de bien belles personnes.

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3384
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Lya le Mar 7 Juil 2015 - 15:07

J'avoue, je n'ai lu que la première page mais j'avais envie de répondre :p

certaine réponse ont fait écho chez moi, comme avoir l'air hautaine alors que je ne le suis pas du tout (ça m'énneeeeeerve quand on me dit ça :p (d'ailleurs cette manie des ":p" à commencer sur msn pour être sur de bien faire passer que je n'étais pas agressive/sérieuse/jesaispastropquoi (et a force de les faire devant mon écran j'ai pris l'habitude de sortir ma langue en permanence, durdur :p ))
Le plus bizarre au niveau de mon adaptation c'est que je suis quelqu'un de vue comme extra-extravertie, super sociale alors que dans le fond j'aime pas les gens, ils sont mauvais :p (d'où peut-être que je travaille avec des enfants, eux ils sont vrais Smile )(comme dis Desproges, plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien (à peu près :p ) (sauf que j'ai peur des chiens, on va dire lapin à la place :p )) (va falloir que j'arrête les parenthèse, je vais devenir illisible/lourde sorry :p )
Tout ça pour dire: dans ma classe: si je m'entends bien avec une personne c'est merveilleux, 2 et plus miraculeux :p ; on a atteinds le reccord avec 4 personnes ne voulant pas me dépecer sur ma 10ème et dernière année d'étude :p (peut-être à cause de mes () verbales :p ) alors que hors classe (excepté pour mes études dans une école de coiffure/esthétique :p) je m'entendais avec tout le monde! C'est juste méga frustrant! Une année, que j'avais prise dans l'espoir d'être enfin intégrée (infographie à St Luc pour ceux à qui ça parle :p ), en quelques semaines j'étais devenue la recluse (vous savez quand y'a une grande gueule qui vous prends pour cible et que tout le monde suit pendant que vous la fermer :p ) je m'dis qu'c'est déconné, qu'j'ai pas payé pour ça (façon d'parler :p ) et j'demande ma mutation dans l'autre classe de la section, celle ou j'ai des potes avec qui je vais me murger :p à peine franchi le pas et voilà que ça recommence! ces mêmes potes chez qui j'ai dormi quelques semaines plutot commence à me prendre comme tête de turque AHHHH (l'histoire de ma vie :p )

Donc je dirais ma plus grande difficulté c'est m'intégrer en classe/boulot parce que hors contexte, j'étais du genre à devoir m'arrêter toutes les 2minutes pour dire bonjour dans la rue :p (et les filles qui se moquaient de moi me faisait les yeux doux pcq j'étais "connue" (arf j'ai l'impression de me la péter à mort mais c'est pas du tout le cas :p ). D'ailleurs quand je raconte ma scolarité, les gens ont tendance à me regarder avec des yeux ronds, comme si je parlais de quelqu'un d'autre :p (c'est pcq ils n'ont pas compris qu'il y a Lya et Laurence Wink Mais ça c'est une autre histoire(TATAAAAA))
Moi qui voulait faire 2 lignes :p

Lya
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 60
Date d'inscription : 04/07/2015
Age : 28
Localisation : Liège, Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Néfertiti le Mar 7 Juil 2015 - 15:21

Je ne crois pas l'avoir lu quelque part, ici. Ainsi, je me demande : le fait d'être face à un non-HQI ne vous frustre-t-il pas lorsque vous devez interagir avec ? Étant donné que le HQI est plus rapide "mentalement". Les conversations ou la résolution de problèmes en collectif ou le travail de groupe ne virent-ils pas au supplice ? Être au point R lorsque les autres sont encore au point C ne vous exaspère-t-il pas au quotidien ?

Néfertiti
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 16/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Bleuenn le Mar 7 Juil 2015 - 16:22

Si j'en ai parlé (page 12! Very Happy ) mais en général, j'essaie de penser à autre chose le temps qu'ils finissent. Par contre, c'est vrai que ça devient de plus en plus un supplice...
Il y a aussi le fait que je parle vite, il semble que les gens ne suivent pas toujours non plus.
J'ai vu une des tantes ce we (la vieille tante gentille mais pour qui les "jeunes" parlent vite, n'articulent pas; gnagnagna) qui m'a dit que je parlais trop vite. Je lui ai répondu que c'est parce que je pensais à autre chose en même temps mais ça ne l'a pas convaincue. Le hic, c'est que j'ai de plus en plus de mal à masquer mon impatience et à faire l'effort de m'adapter (sauf avec les enfants).

Bleuenn
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 32
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Néfertiti le Mar 7 Juil 2015 - 16:32

Aah, je n'avais pas vu ton post ! Merci pour ta réponse Bleuenn. C'est très intéressant d'avoir votre ressenti sur cela, la vitesse de votre interlocuteur qui est une chose dont on ne peut pas faire grand chose mais dont vous avez à faire face au quotidien..

Néfertiti
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 16/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par ShineFlower le Mer 8 Juil 2015 - 8:31

Ils me font toujours répéter. Ils trouvent que j'articule mal. Je ne sais pas si je parle trop vite ou si c'est eux qui fonctionnent plus lentement. C'est vrai que je parle vite pour éviter de perdre le fil de ma pensée.

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Sun Simiao le Dim 7 Aoû 2016 - 21:56

Hé bien, tout a dû être dit, mais comme je me suis offerte l'occasion (oui j'accorde même avant le complément) d'enfin parler de ce que je vis... et que c'est bon de lire ceux qui vivent la même chose que nous...
J'apprécie le bon sens, l'empathie, la convivialité, la générosité, la sensibilité, la passion, etc... tout plein de qualités chez n'importe qui.

Mais... il me manque trop souvent de pouvoir échanger de manière approfondie sur des sujets intellectuels. Durant ma scolarité, j'étais "vif d'esprit", en fait dans mes études ultérieures, j'arrive souvent très vite à la conclusion prévue par l'enseignant. Il me semble que j'ai à la fois de l'intuition, une capacité de synthèse, de saisie globale, et une analyse fine. C'est efficace... Saisir d'emblée l'essentiel et analyser selon un axe pertinent...
Pendant mes études, j'avais tendance à prendre ce qui était la conclusion du prof ("l'ouverture finale") comme point de départ, ou au moins comme axe d'étude. J'étais dans la création, pas dans le "scolaire", le déjà fait. D'où, de manière générale, ennui, frustration, lassitude, voire déprime.
D'où isolement dans mon monde intérieur, même entouré de personnes sympathiques avec lesquelles je souhaite lier des liens amicaux solides. Impossibilité de cacher cela.

Aussi : il m'arrive de ne pas respecter certains codes sociaux, qui m'ont tout simplement échappés. C'est mon côté "autiste". En réalité, je crois que je n'attache pas d'importance au paraître, seul le ressenti me guide.
Je suis souvent attentionné, en tout cas bienveillant, mais je peux être très distrait, et comme je suis très perspicace inconsciemment, viscéralement, et que je ne supporte pas les non-dits, je vais sans le vouloir consciemment mettre les pieds dans le plat. Mais cela est en rapport avec une grande sensibilité et des difficultés -des blocages, disons, où je vais me fermer, adopter une attitude de repli, liée à la peur d'être rejeté- en face de certaines situations.
Dans d'autres situations, par contre, où la plupart des personnes sont mal à l'aise, je ne vais pas ressentir ou comprendre ce qui se passe : il faudra qu'on me l'explique, ou pas (et je peux passer pour je ne sais quoi).
Mon regard peut mettre facilement mal à l'aise. Les gens se sentent "scannés", mais cela se fait pour moi totalement inconsciemment. Pourtant, si je me sens agressé, je m'étonne de pouvoir en effet attaquer (pour me défendre) n'importe qui sur son point le plus faible psychologiquement, avec une efficacité qui dépasse souvent ce que je souhaiterais.

Si j'ai une très grande sensibilité aux intentions cachées, aux choses, aux ambiances, etc... qui peut me rendre insupportables des climats tendus, j'ai par contre un goût raffiné en ce qui concerne l'expression artistique des sentiments, ressentis, pulsions, etc... Ca tombe bien, je suis artiste : mais là encore, impossible de partager des engouements musicaux, filmiques, littéraires. Je me retiens de toutes mes forces pour ne pas critiquer, mais c'est parfois trop difficile. Et tout se lit sur mon visage, dans le ton de ma voix, mon comportement...

Je suis très ouvert d'esprit, je m'intéresse à beaucoup de choses et n'ai aucun a priori : j'étudie par moi-même, internet est d'une grande aide pour balayer des sujets : j'ai du mal à supporter les a priori des autres, leurs idées préconçues, leurs difficultés ou impossibilités à adopter un autre point de vue, à simplement l'envisager, à se décentrer. J'ai beau savoir que c'est lié à la peur : ça me fatigue. "Pourquoi ne peux-tu pas réfléchir par toi-même ?!" Voilà ce que j'ai souvent envie de dire, sans le pouvoir, ce serait si vain et contre-productif.
Idem, "pourquoi vous souciez-vous du regard des autres?" reviendrait souvent, si j'étais bêtement honnête.
Pour résumer : lenteur d'esprit, hypocrisie (qui se croit utile, à tort ! La CNV c'est pas fait pour les chiens !),  conformisme, paresse et lâcheté intellectuelle, goûts grossiers (culinaires compris)... J'ajoute : désirs vains, matérialisme forcené, absence d'élévation spirituelle et de créativité : voilà ce qui me fatigue assez vite chez beaucoup de personnes.

Sinon ça va je suis très sociable ! Mais pas trop longtemps...
En fait, je sens très bien que je suis pompé énergétiquement par beaucoup de personnes : ce qui n'est pas le cas en général des enfants ou jeunes ados/adultes enthousiastes et ouverts à la vie, des animaux... et de bipèdes zébrés ou non, là n'est pas l'important Wink

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 404
Date d'inscription : 03/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par SB.ABcube le Sam 3 Sep 2016 - 7:07

Ben moi,

J'ose le dire et me l'avouer je suis complètement nul en relation social et j'en suis même bien malheureux...

J'arrive à être super sociable pendant 10 minutes après je suis vidé et épuisé.

Je suis un zèbre planeur rêveur et cela n'aide pas vraiment. J'ai un monde intérieur méga riche sans trop de bizarreries.

Depuis mon plus jeune âge, j'ai remarqué que la relation à l'autre n'est pas possible trop de concessions à faire beaucoup trop.

Le fait est que la plus part du temps les personnes qui me parlent et "copine" avec moi le font soi pour obtenir des infos, soit pour manipuler, soit des PN.

Tellement de gens toxique sans être parano.....

Une vrai relation saine et tout et tout pratiquement jamais connu... ou alors je ne les voit pas ce qui possible.

J'ai une tendance à me focaliser sur les relations et les groupes ou j'aimerai être par pur égo je crois.

Du genre être intégrer dans le groupe des populaires alors que je sais que ce n'est pas bon pour moi alors une fois le challenge de la rencontre passé et bien je repart sur un autre challenge et ce sans voir les personnes qui tiennent à moi.

En bref, je sais le faire car caméléon mais cela m'épuise à un point tel que je préfère rester loin.

Le constat est pas top top mais c'est comme cela.

Ah, il me semble qu'un travail de fond est à faire. Peut être rencontrer d'autres zèbres après tout maintenant que j'accepte de me reconnaître comme tel.



SB.ABcube
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 97
Date d'inscription : 06/03/2016
Age : 37
Localisation : Entre le froid et le chaud mais plutôt froid

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par anoki88888 le Sam 3 Sep 2016 - 22:11

bonsoir, le caméléon c'est un truc que j'aimerais bien qu'il soit moins présent ( fin pour actuellement) .J'ai réussi a me faire passer pour stupide ( chez mes parents quand j'y étais ,j'en étais devenu presque roi indirectement ).Je sait pas si vous connaissez messidor (baser près de lyon mais ont d'autre antenne ailleurs , s'est un esat de transition),j'ai utiliser la nourriture comme sujet pour ne pas y avoir de blanc puis dure de trouver autre chose pour passer inaperçu .Ma principal difficulté est que j'ai l'impression d'être pauvre vu que mes "connaissance loin d'être complète d'ailleurs" sont limité au domaine de la science ,du coups parler foot , rugby , actu media et compagnie.... puis j'ai peur de passer pour un intello si je parle de mécanique et RG parce que j'aimerais bien un débat où je serais amener à avoir d'autre "connaissance".


anoki88888
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 111
Date d'inscription : 06/08/2015
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par riverrun le Ven 9 Sep 2016 - 10:11

mes plus grosses difficultés sont que les gens oublient, déforment, se réapproprient, et donc s'éloignent de la réalité quand ça les arrange ou dérange ... ils ne sentent pas les choses, ils se plantent, ne sont pas intuitifs, ou peu, ne saisissent pas dans la globalité, ne perçoivent pas ce qu'il se passe au-delà, et surtout ils sont égoistes ; et ils n'ont pas besoin de trouver ou donner un sens à leurs actes ... surtout quand ce sens est dérangeant pour soi .... et moi, ça m'insupporte ; j'aimerais ne pas m'en soucier mais comme je perçois le sens caché, je suis agacée par des actes irréfléchis ou inavouables...
le manque de clairvoyance sur soi et les autres, (ou de la mauvaise foi?!) c'est la plus grosse difficulté que je rencontre avec les autres ... jusqu'au point où je n'ai plus envie d'en voir certains malgré une affection certaine pour eux ... et je trouve ça dur ....et le but n'étant pas de les blesser ... tout en me préservant ...quelle galère

riverrun
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 44
Date d'inscription : 14/05/2016
Localisation : nancy

http://cie-temporal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par désabusette le Mar 27 Sep 2016 - 15:19

riverrun a écrit:mes plus grosses difficultés sont que les gens oublient, déforment, se réapproprient, et donc s'éloignent de la réalité quand ça les arrange ou dérange ... ils ne sentent pas les choses, ils se plantent, ne sont pas intuitifs, ou peu, ne saisissent pas dans la globalité, ne perçoivent pas ce qu'il se passe au-delà, et surtout ils sont égoistes ; et ils n'ont pas besoin de trouver ou donner un sens à leurs actes ... surtout quand ce sens est dérangeant pour soi .... et moi, ça m'insupporte ; j'aimerais ne pas m'en soucier mais comme je perçois le sens caché, je suis agacée par des actes irréfléchis ou inavouables...
le manque de clairvoyance sur soi et les autres, (ou de la mauvaise foi?!) c'est la plus grosse difficulté que je rencontre avec les autres ...  jusqu'au point où je n'ai plus envie d'en voir certains malgré une affection certaine pour eux ... et je trouve ça dur ....et le but n'étant pas de les blesser ... tout en me préservant ...quelle galère

Oh la la, je te rejoins en tous points là. Quelle galère!!!!!

J'ai tendance à me replier sur moi même afin de ne plus souffrir de tout cela.... les gens, je ne les aime plus....même ceux qui ont des qualités certaines. Et j'en suis très triste....

désabusette
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 23
Date d'inscription : 05/09/2016
Age : 36
Localisation : arrière pays niçois

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Dams38 le Ven 30 Sep 2016 - 16:22

désabusette a écrit:
riverrun a écrit:mes plus grosses difficultés sont que les gens oublient, déforment, se réapproprient, et donc s'éloignent de la réalité quand ça les arrange ou dérange ... ils ne sentent pas les choses, ils se plantent, ne sont pas intuitifs, ou peu, ne saisissent pas dans la globalité, ne perçoivent pas ce qu'il se passe au-delà, et surtout ils sont égoistes ; et ils n'ont pas besoin de trouver ou donner un sens à leurs actes ... surtout quand ce sens est dérangeant pour soi .... et moi, ça m'insupporte ; j'aimerais ne pas m'en soucier mais comme je perçois le sens caché, je suis agacée par des actes irréfléchis ou inavouables...
le manque de clairvoyance sur soi et les autres, (ou de la mauvaise foi?!) c'est la plus grosse difficulté que je rencontre avec les autres ...  jusqu'au point où je n'ai plus envie d'en voir certains malgré une affection certaine pour eux ... et je trouve ça dur ....et le but n'étant pas de les blesser ... tout en me préservant ...quelle galère

Oh la la, je te rejoins en tous points là. Quelle galère!!!!!

J'ai tendance à me replier sur moi même afin de ne plus souffrir de tout cela.... les gens, je ne les aime plus....même ceux qui ont des qualités certaines. Et j'en suis très triste....

Je vous rejoins également totalement la dessus...

Je rajouterai que lorsque je rencontre de nouvelles personnes et que je ne me mets pas en mode "Caméleon", bref que je suis moi même, j'ai la fâcheuse impression d'être trop bizarre pour intéresser quelqu'un.
Autrement dit de sortir tellement de la norme que ca ne donne à priori pas envie aux gens de me connaitre sur le prime abord.

Le problème est que j'aime énormément rencontrer de nouvelles personnes.. mais me travestir je n'en ai pas envie!! alors je suis souvent frustré.. je souffre de ne pas pouvoir pousser plus avant la découverte, la discussion, j'ai le sentiment que les gens sont repliés sur eux même et ne s'intéressent qu'à leur petit monde.. et j'ai envie de hurler : "mais gratte un peu pour me connaitre, tu verras que je suis une personne intéressante, rigolote, sympa!!"

Oui définitivement, dans ma relation avec les autres, c'est je crois le jugement hâtif, sur l'apparence, et tellement attiré par la norme qui me bouffe moi qui aime tant rencontrer des gens différents, des personnalités riches et hautes en couleur!

Dams38
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 29/09/2016
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par riverrun le Lun 10 Oct 2016 - 9:40

Dams38 a écrit:
désabusette a écrit:
riverrun a écrit:mes plus grosses difficultés sont que les gens oublient, déforment, se réapproprient, et donc s'éloignent de la réalité quand ça les arrange ou dérange ... ils ne sentent pas les choses, ils se plantent, ne sont pas intuitifs, ou peu, ne saisissent pas dans la globalité, ne perçoivent pas ce qu'il se passe au-delà, et surtout ils sont égoistes ; et ils n'ont pas besoin de trouver ou donner un sens à leurs actes ... surtout quand ce sens est dérangeant pour soi .... et moi, ça m'insupporte ; j'aimerais ne pas m'en soucier mais comme je perçois le sens caché, je suis agacée par des actes irréfléchis ou inavouables...
le manque de clairvoyance sur soi et les autres, (ou de la mauvaise foi?!) c'est la plus grosse difficulté que je rencontre avec les autres ...  jusqu'au point où je n'ai plus envie d'en voir certains malgré une affection certaine pour eux ... et je trouve ça dur ....et le but n'étant pas de les blesser ... tout en me préservant ...quelle galère

Oh la la, je te rejoins en tous points là. Quelle galère!!!!!

J'ai tendance à me replier sur moi même afin de ne plus souffrir de tout cela.... les gens, je ne les aime plus....même ceux qui ont des qualités certaines. Et j'en suis très triste....

Je vous rejoins également totalement la dessus...

Je rajouterai que lorsque je rencontre de nouvelles personnes et que je ne me mets pas en mode "Caméleon", bref que je suis moi même, j'ai la fâcheuse impression d'être trop bizarre pour intéresser quelqu'un.
Autrement dit de sortir tellement de la norme que ca ne donne à priori pas envie aux gens de me connaitre sur le prime abord.

Le problème est que j'aime énormément rencontrer de nouvelles personnes.. mais me travestir je n'en ai pas envie!! alors je suis souvent frustré.. je souffre de ne pas pouvoir pousser plus avant la découverte, la discussion, j'ai le sentiment que les gens sont repliés sur eux même et ne s'intéressent qu'à leur petit monde.. et j'ai envie de hurler : "mais gratte un peu pour me connaitre, tu verras que je suis une personne intéressante, rigolote, sympa!!"

Oui définitivement, dans ma relation avec les autres, c'est je crois le jugement hâtif, sur l'apparence, et tellement attiré par la norme qui me bouffe moi qui aime tant rencontrer des gens différents, des personnalités riches et hautes en couleur!


oui je ressens aussi une grande tristesse ...et l'impasse de ce genre de relations

le masque, le faux-semblant je connais aussi et j'y "arrive" de moins en moins ... on nous conseille de rencontrer d'autres surdoués, mais comment faire ???

riverrun
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 44
Date d'inscription : 14/05/2016
Localisation : nancy

http://cie-temporal.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Lilik-Rose le Lun 10 Oct 2016 - 11:47

Hello

Je ne réussis pas à m'adapter, trop différente, décalée, pas assez insouciante, futile, girly pour certaines discussions....

Ma famille me qualifiait toujours de "madame je sais tout", toujours un réponse à donner, parfois dérangeantes, qui interpellent,les gens n'aiment pas qu'on tente de leur ouvrir les yeux alors qu'on fait ça pour les aider enfin on pense les aider et c'est pire....ça se retourne contre nous, enfin ça a été mon cas...

j'ai beaucoup de difficultés à intéresser les autres, au boulot c'est flagrant, j'ai de plus en plus de mal à faire semblant, d'ailleurs je n'en ai pas envie, on me trouve déjà bizarre d'emblée alors autant assumer jusqu'au bout, je m'en tiens aux bonjours, aurevoir et blabla basiques mais rapides, la pluie, le beau temps....

Quelqu'un a parlé de "marionnette sociale", la chance d'y arriver, intégrer un costume qui n'est pas le sien l'espace de quelques heures pour donner l'illusion de.....j'ai trop de révoltes face aux injustices, aux phrase blessantes dites sur le dos de l'une ou l'autre lorsqu'elle est absente, les psychologies de comptoir à deux balles...de manque de prise de conscience, de discernement des autres et j'en passe....

Comme pas mal ici je suis aussi en souffrance de ce décalage énorme et je n'ai pas encore la technique, la parade pour "m'intégrer" à ce monde qui n'est pas le mien

Lilik-Rose
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 39
Localisation : maubeuge

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Lun 10 Oct 2016 - 12:13

la difficulté n'est pas de s'adapter aux non zèbres ... mais de s'adapter aux autres qu'ils soient zèbres ou pas

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum