quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Dr Yueh le Jeu 6 Déc 2012 - 17:14

Andromaque a écrit:Il ne s'est jamais agi de critiquer des définition ni d'en proposer de personnelles, et encore moins de déconstruire aucun vocable, mais bien au contraire d'accepter d'employer les termes qui conviennent, au risque de manquer de nuances.

Comment choisir le terme qui convient sans critiquer et écarter tous les autres termes possibles? Comment ce choix fait par une personne pourrait-il ne pas être personnel? Razz

Andromaque a écrit:Décidément je ne comprends pas pourquoi l'intelligence qui est faite pour la clarté se plait si souvent à embrouiller les choses simples sous prétexte de subtilités inutiles.
Il y a suffisamment de choses complexes comme ça à se mettre sous la dents quand on aime la réflexion, pour ne pas encuguler moumouche à propos de notions passablement élémentaires. Et une réflexion claire passe obligatoirement par le mot juste.

Cela étant, je connais votre tournure d'esprit pour l'avoir souvent rencontrée, et je la respecte.

Je demande simplement qu'on prenne acte de mon avis, somme toute assez classique, et qu'on m'évite les procès en primarité.

Eh bien, tout embrouiller est ma spécialité et je devrai donc pouvoir fournir une réponse (embrouillée bien sur) à ce pourquoi. D'autant qu'en y réfléchissant, et ayant parlé ce matin de la douance avec une psy, cette complexification que je fais des idées les plus simples est une difficulté courante dans mes rapports avec les autres.

Ma réaction à la première citation montre une partie du problème. Plus que la question du caractère nécessaire ou facultatif de la nuance, les deux propositions opposées par ce "mais bien au contraire" ont pour moi les mêmes implications. C'est comme si l'on me disait, ce n'est pas que 2+2=4, c'est que 4-2=2. Alors, pour comprendre l'idée derrière les mots, je dois me reposer sur les nuances justements, sur le ton et le contexte dans lequel la phrase s'inscrit. Or, sur un forum, il n'y a guère que le choix des termes qui m'apporte quelques lumières.

Un autre exemple, la première phrase de la seconde citation se base sur le postulat que l'intelligence est faite pour la clarté. Même pour moi qui ne suis pas certain de posséder cette pensée en arborescence qui est une des caractéristiques des zèbres source de bien des malentendus et de difficultés de communication, toutes les implications de cette affirmation me donnent le vertige, et exigent éclaircissements et examens avant que j'admette ce postulat et que je poursuive la discussion sans...tout embrouiller^^. L'intelligence a-t-elle une fonction et donc un but précis (faite pour)? Clarté veut dire, dans les faits tout au moins, accessible au plus grand nombre. Les plus intelligents seraient donc ceux aptes à se faire comprendre du plus grand nombre? "Se plait à" : si quelqu'un embrouille une idée sans y prendre plaisir, cela l'exclue-t-il de la communauté des gens intelligents? On peut aussi s’intéresser au sens des mots isolés. Intelligence, la définition? Embrouiller? Si je complexifie une idée auparavant compréhensible par une personne A, et que par cette reformulation, elle ne lui est plus accessible mais devient intelligible pour une personne B, laquelle des deux est plus ou moins intelligente que l'autre? Le fait de comprendre les deux formes rend-t-elle les choses plus claires pour moi? Le langage est-il vraiment l'expression de la pensée? La sensation de clarté que je ressens, puis-je m'y fier, est-ce un sens, une sensation, un sentiment, une idée? Et surtout, quel est l'âge du capitaine? jocolor

Bref, voilà une part des raisons personnelles qui font que je me "plais" à "embrouiller" les idées à l'aide de mon "intelligence". Je ne suis pas le seul à être incapable de me départir de ce mode de fonctionnement et de questionnement, et d'autres le font pour des raisons différentes probablement. D'où le fait qu'en parlant de la douance, concept infiniment plus sujet à interprétation que la forme et la couleur d'un objet (ceci dit, les daltoniens pourraient trouver à y redire), sur un forum de zèbres rompus pour certains à l'art de la sodomie de diptères, une opinion trop généralisée peut provoquer des critiques. Ce n'est pas plus un procès que lorsque tu rendais la propagande des bisounours responsable de mes opinions Wink . Pour ma part, je ne me risquerais pas à spéculer sur les causes de ton attachement à la croyance en la justesse d'un terme.

Mais effectivement, il est difficile de parler de sujets vastes sans généraliser. Seulement, la nuance aide à toujours intégrer l'existence et l'influence de toutes ces variables, et à ne pas oublier que dans les cas particuliers, il sera rare de tomber sur le parfait paradigme aux lois générales.

Botan et IK ont décrit des situations intéressantes de ce point de vue, des réactions identiques de la part des autres à des idées/opinions/comportements différents.

Botan a écrit:Voire même des fois pires, je me souviens que certaines fois, j'avais beau parler de choses que je considérais comme normal, dans le sens où il n'y avait rien de méchant ou même de stupide, et ça n'a pas empêché les autres d'éclater de rire directement après que j'aie finis de m'exprimer. A l'heure actuelle, je cherche encore à comprendre leur réaction.

Je suppose que s'ils rient, on peut au moins en déduire qu'ils partageaient une vision tout à fait claire et évidente du caractère drôle/amusant de tes mots. Tandis que tu te demandes comment ils ont bien pu l'interpréter. Si l'intelligence mène à la clarté, ça renverse un peu les rôles. Ou alors il faudra admettre que la définition de l'intelligence est à revoir devant la réalité de la zébritude, ou bien que les zèbres et l'intelligence n'ont rien à faire ensemble. Personnellement, je préfère la première option^^. Je me permet de généraliser en postulant que cette situation que Botan décrit est une incompréhension ressentie sous une forme ou sous une autre par tous les zèbres, vous me pardonnerez.

PS :
Baff, on est tous le "troll" de quelqu'un... Wink

Oui, c'est un peu ce que je voulais dire en fait, bien résumé^^.

Dr Yueh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 566
Date d'inscription : 16/10/2012
Age : 28
Localisation : Je sais pas, on m'a piqué mon GPS

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par weirda le Jeu 6 Déc 2012 - 21:17

J'aimerai répondre beaucoup de choses mais...
1/ je suis très fatiguée ce soir
2/ j'ai horreur de perdre mon temps (inutilement)...

Alors bonsoir... Au dodo !

weirda
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 33
Localisation : Haute-Savoie

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par A pois ou à rayures le Sam 8 Déc 2012 - 2:26

Un "AUTRE" avis sur le sujet (@IK: bien que ton avis soit nuancé, j'ai saisi l'occasion de participer mais... j'ai un peu peur!!! Tomates ):
Non-zébrée, je cherchais à mieux comprendre mon zèbre d'amoureux, ce qui m'a amenée sur le forum (petite intro destinée à me sortir de la case "vilaine petite curieuse") et j'y suis revenue parce que je le trouve intéressant.

Sur ce topic, beaucoup de ce qui a été dit m'a fait réagir, notamment ce que dit Andromaque sur le fait que mes congénères et moi-même puissions détecter "illico" un zèbre et vouloir lui faire payer ses rayures (page 6).
Je ne pense pas que ce soit le cas: d'abord parce qu'il est plus facile de détecter qu'une personne a des limites intellectuelles que l'on n'a pas que l'inverse; ensuite parce que si l'on est capable de reconnaître l'intelligence quand on la rencontre, les sujets de conversation qui permettraient d'en percevoir l'étendue ne viennent pas juste après "Salut, ça va?" et également parce que pour identifier quelque chose, il faut en connaître les caractéristiques; or, je pense que peu de non-zèbres les connaissent. Il est de plus difficile d'appréhender quelque chose qui nous dépasse.
Par contre, et je pense que beaucoup de "minorités" connaissent cette sensation de rejet, sans être identifiée, votre différence est sans doute perçue assez rapidement... Je me suis rendue compte très vite que mon ami envisageait le monde d'une façon très différente de la mienne sans pour autant pouvoir attribuer telle ou telle différence à son parcours différent du mien, à notre différence homme/femme ou à sa zébritude.

Vue de l'extérieur, la douance peut être parfois assez déconcertante (là, essayez de vous mettre dans la peau d'une personne dotée d'une intelligence normale et donc un peu lente!):
Mon ami me refait parfois le monde en deux temps trois mouvements, en partant d'un détail du quotidien, en passant par les origines de la terre, les tours de Manhattan, et en finissant par une bonne petite fin du monde (souhaitable bien sûr!!!) tout ça sans reprendre son souffle... (maiscommentfait-ilpour diretoutçasansrespirer?)

Ce qui m'a marquée également, sur ce topic mais aussi sur d'autres, c'est cette souffrance et cette sensation d'incompréhension de la part des collègues, amis... etc... et la recherche de celui ou celle qui comprendrait enfin... En tant que non-zèbre, je ne trouve pas non plus quelqu'un avec qui je pourrais parler de tout, être comprise vraiment, absolument tout partager et je pense qu'il en est de même pour tous; je fonctionne donc en allant chercher les choses là où je peux les trouver: je parle mode avec les copines, art avec des artistes, littérature avec des amis qui lisent autant que moi, et de la pluie et du beau temps avec certains en trouvant dans ce dernier échange autant de plaisir et autant de partage que dans les autres... Et bien sûr, avec mon zèbre, en plus d'autres points sur lesquels nous nous rejoignons, je ris!!! (j'adore son sens de l'humour).

Bref, nous ne sommes pas tous méchants... mais pas tous très ouverts d'esprit non plus!!! No

@Weirda: j'espère ne pas t'avoir fait perdre ton temps si tu me lis Embarassed


A pois ou à rayures
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par AlwaysOnTheRun le Sam 8 Déc 2012 - 9:41

Dont acte.

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Waka le Sam 8 Déc 2012 - 9:47

@A pois ou à rayures: merci beaucoup d'être sortie de l'ombre! Une contribution très attendue Smile.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par weirda le Sam 8 Déc 2012 - 9:57

A pois ou à rayures a écrit:
@Weirda: j'espère ne pas t'avoir fait perdre ton temps si tu me lis Embarassed


alors là, pas du tout, ton témoignage est une bouffée d'oxygène! Impec !

je trouve notamment ton dernier paragraphe très intéressant... (mais le reste aussi hein!)

alors merci Smile

weirda
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 33
Localisation : Haute-Savoie

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par May Lee le Sam 8 Déc 2012 - 10:17

merci A pois ou à rayures ! Very Happy vu d'ici, ton post donne envie d'y réfléchir un peu pour rebondir sur le sujet

Comme tu dis, on ne peut pas être compris parfaitement, ça fait partie des données avec lesquelles tout un chacun doit composer. A voir à quoi tient le sentiment de rejet si on le démêle de l'incompréhension partagée avec tous et perçue parfois plus douloureusement. Il y a aussi cette répétition pas comique à certains moments, de voir la plus part des gens interagir de façon fluide, tandis que toi tu reste spectateur à recevoir les informations que se lancent les uns et les autres, un peu en mode décryptage. Dans ces moments là on se demande où est passé l'intelligence intuitive, à moins qu'elle soit justement en train de sur-chauffer... et ce genre d'attitudes un peu décalées suscitent de l'incompréhension voire du rejet. Pour ma part c'est aussi de l'incompréhension et du rejet envers moi même, de ne pas savoir par quel bout prendre les choses pour quitter le mode décryptage de la matrice et revenir à la conduite automatique... c'est peut être ça, la douleur particulière et le besoin d'arrêter de s'auto-justifier, d'être "compris" au niveau de ce type de vécu.

Comme tu fais bien de le rappeler sur ce sujet un peu pessimiste, il y a beaucoup de gens compréhensifs et sympa que la différence peut interpeler. D'ailleurs ici on se focalise sur une distinction parfois difficile à établir entre "zèbres" et "non-zèbres", mais il y a les neuro-droitiers (dont je fais peut être partie) et puis d'autres façons de penser différemment et de ressentir différemment les uns des autres.

May Lee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 828
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Pieyre le Dim 9 Déc 2012 - 7:59

Je tiens moi aussi à dire que la contribution d'A pois ou à rayures est tout à fait bienvenue dans le débat.
Nous pouvons souhaiter vivre une relation avec une personne qui nous ressemble et qui nous comprend plus immédiatement sur certains aspects. Mais nous n'avons pas toutes les qualités, loin s'en faut. Aussi il y a des qualités admirables que nous pouvons apprécier et même envier chez d'autres, comme c'est le cas me semble-t-il de notre visiteuse. C'est ce qui importe éminemment.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15329
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Eclair Fou le Dim 9 Déc 2012 - 11:34

Merci d'apporter ton témoignage A pois ou à rayures. La grande partie de ce que je voulais dire a été dit plus haut, mais je tiens à souligner que, en ce qui me concerne, (et qui sait, peut-être pour d'autres aussi), à force d'avoir eu à se frotter à la méchanceté d'autrui et particulièrement en étant enfant, puisque c'est là où notre personnalité se construit en grande partie et que contrairement à ce que la "bonne société" espère croire, les enfants se montrent cruels, je finis par jeter tout le monde dans le même panier.
Exemple bête, une personne viendrait à me sourire dans le bus et je ne la connais pas, je penserai immédiatement qu'elle a une idée derrière la tête et cherche à me nuire, alors que ce n'est peut-être pas le cas.

Eclair Fou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 429
Date d'inscription : 02/12/2011
Age : 26
Localisation : Genève, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par AlwaysOnTheRun le Dim 9 Déc 2012 - 19:10

Botan a écrit:Merci d'apporter ton témoignage A pois ou à rayures. La grande partie de ce que je voulais dire a été dit plus haut, mais je tiens à souligner que, en ce qui me concerne, (et qui sait, peut-être pour d'autres aussi), à force d'avoir eu à se frotter à la méchanceté d'autrui et particulièrement en étant enfant, puisque c'est là où notre personnalité se construit en grande partie et que contrairement à ce que la "bonne société" espère croire, les enfants se montrent cruels, je finis par jeter tout le monde dans le même panier.
Exemple bête, une personne viendrait à me sourire dans le bus et je ne la connais pas, je penserai immédiatement qu'elle a une idée derrière la tête et cherche à me nuire, alors que ce n'est peut-être pas le cas.

Oh que je comprends. Mais encore une fois, ce n'est pas la faute de tous "les autres". Pour reprendre une phrase connue, blanc ou noir, jaune ou beur, zèbre ou pas, un type bien est un type bien et un connard restera un connard.

Certains discours me dérangent un peu à vrai dire... Limite sectaires. Nous sommes tous des humains, certes nous sommes câblés différemment mais cela ne nous rend ni supérieurs ni meilleurs...

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Indy le Dim 9 Déc 2012 - 20:14

@ always on the run: je suis bien d'accord avec toi...

Indy
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 38
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Dim 9 Déc 2012 - 20:42

Approuve

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Indy le Dim 9 Déc 2012 - 20:53

Marseille???

Indy
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 38
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par weirda le Dim 9 Déc 2012 - 21:09

Indy a écrit:Marseille???

Question

weirda
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 33
Localisation : Haute-Savoie

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par AlwaysOnTheRun le Dim 9 Déc 2012 - 21:09

Indy a écrit:Marseille???

euh... de rien?

AlwaysOnTheRun
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 756
Date d'inscription : 22/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Dim 9 Déc 2012 - 21:23

Ha ha je crois que ce doit être pour moi Marseille... (Marseille!...mais de rien! Very Happy)
Oui, Indy,Marseille! Very Happy Mais on s'écarte du sujet, à moins que l'on parle de la difficulté de s'adapter aux non-zèbres Marseillais! Et là...non je ne dis rien...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Indy le Lun 10 Déc 2012 - 8:49

ouioui désolée tout le monde, c'était pour Steph et oui c'est plus le sujet... et je dirai rien non plus sur l'adaptation aux non-zèbres Marseillais...

Indy
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 11/07/2012
Age : 38
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Lun 10 Déc 2012 - 9:07

...Cela fait juste 6 mois que je tente de m'adapter aux non-zèbres Marseillais...Mais il y a des choses dont on ne parle pas petite...On pourrait nous lire...Suspect

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Lun 10 Déc 2012 - 13:17

indysteph:
... Scrogneugneu !

petite flood erie entre amies...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Lun 10 Déc 2012 - 13:39

Spoiler:
Euh...oui... Embarassed Je suis terriblement indisciplinée Cowboy ...et pourtant je fais beaucoup d'efforts! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Lun 10 Déc 2012 - 16:34

Pour moi je crois ce serait le fait que les non-zèbres sont moins respectueux les uns des autres, dans le sens ou le respect c'est faire attention à ne pas blesser autrui.
On me blesse facilement sans le vouloir je pense, et les gens se blessent les uns les autres devant moi de multiples façon et cela me fait souffrir de voir cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Lun 10 Déc 2012 - 17:52

les non-zèbres sont moins respectueux les uns des autres, dans le sens ou le respect c'est faire attention à ne pas blesser autrui

Et bé, heureusement qu'on est des zèbres plus respectueux qui font davantage attention à ne pas blesser autrui, sinon, qu'est-ce que ce serait. Rolling Eyes

Sérieusement, le respect ou plus exactement la bienveillance est une qualité que je ne trouve pas plus répandue chez les Z que chez les non-Z. Nous sommes peut-être même pires, parce que nous savons que nous sommes souvent hypersensibles, parfois en souffrance ou à fleur de peau, que nous devons faire preuve de davantage de délicatesse, et même en étant avertis de la sorte, le résultat n'est que très partiellement probant.
Et je maintiens : spontanément, nous ne sommes pas plus respectueux que les autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par mama zèbre le Mar 11 Déc 2012 - 9:48

Je crois qu'il s'agit d'une question de vécu et d'expérience.
J'ai vécu pendant longtemps un sentiment de rejet (ça durait depuis la maternelle en fait).
Enfant, je faisais des efforts surhumains pour faire comme les autres, dans l'espoir de me faire accepter. Je jouais à des jeux qui ne m'amusaient pas, j'adaptais mon langage (je me souviens clairement avour tenté de reproduire l'accent local...).
Ado, voyant que, quoi que je fasse on me considérait comme une bête curieuse, j'ai donné dans la rébellion. Je faisais mon possible pour me différencier, j'étais aggressive et je rejettais les autres... qui me rejettaient d'autant plus... un cercle vicieux ! J'étais devenue complètement intransigeante, méprisante, et je traînais derrière moi un malêtre monumental!

Puis j'ai grandi. J'ai voyagé, j'ai vu du monde, j'ai rencontré des gens qui me ressemblaient un peu. ça m'a aidé à me poser, à prendre conscience de qui j'étais vraiment. J'ai aussi appris à aller vers les autres en restant moi-même...
On me regarde toujours comme une bête curieuse, il arrive encore que l'on me rejette, mais j'ai aussi pu faire des rencontres formidables. J'ai découvert que tout le monde, quel que soit son potentiel intellectuel d'ailleurs, avait des choses à apporter. Bref, j'ai appris à accpeter les gens comme ils sont.

Alors bien sûr, dans un poste précédent, je relevaient deux ou trois choses auxquelles j'ai toujours du mal à m'adapter (comme la pensée linéaire par exemple) mais exprimer ce que j'ai du mal à vivre ne veut pas dire que j'éprouve du mépris et de l'intolérance. Il s'agit davantage, de ma part, de l'expression d'une difficulté d'adaptation...

Donc en conclusion, en partant ma propre expérience, j'aurais envie de dire que, effectivement, la sensibilité à fleur de peau des zèbres peut les conduire à des réactions d'intolérance, de mépris, de rejet des autres. Ce n'est sans doute pas le fait que l'on soit zèbre ou non. Il s'agit d'ailleurs, je crois, de réactions que l'on peut observer auprès de toutes les minorités, quelles qu'elles soient.

Qu'en pensez-vous ?

mama zèbre
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 45
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Mar 11 Déc 2012 - 10:27

Avant de le savoir, je faisais avec, en gros un truc du genre on est tous différents. En le sachant j'ai juste considéré ça comme un aspect de ma personnalité sans plus.
En gros, je ne me suis pas dis "je suis plus différent que les autres le son entre eux". D'ailleurs en fait je déteste ce côté très "communautariste" du "les zèbres" "les non zèbres". Alors oui je dois me rendre à l'évidence qu'on fonctionne différemment des autres (plus que je ne le pensais en voyant les témoignage ici depuis mes 10 jours de visites dans cette savane sympathique).
Bon avec le recul et en lisant, je pense que j'ai utilisé une stratégie très simple, dans un groupe chacun à un rôle, tout le monde n'en a pas conscience, je vais donc fixé moi même les rôles (ça ça marche dans les groupes en formations, tous nouveaux à l'école au lycée, en colo etc... et aujourd'hui nouveau groupe de travail, nouvelles rencontres...). C'est boreder line, à la limite de la manipulation, mais ça marche. Aujourd'hui en en ayant plus conscience j'évite car c'est à la limite de l'honnêteté. L'autre méthode, l'humour bien sur ! Aimer sincèrement les autres aussi ça aide.
Aussi me souvenir que la majorité des gens n'est pas à l'aise lors d'une nouvelle rencontre (et ça aussi ça n'a rien à voir avec les rayures) donc si c'est moi qui met à l'aise, ça simplifie tout tout de suite. Ma psy avait dit quand j'étais jeune (ouais quand j'ai eu le droit à ma batterie de test) à mes parents que j'allais vers les autres parce que j'étais timide, c'était ma méthode. C'est vrai, je prends les devant. Aujourd'hui je vais vers les autres sans avoir peur. Comme beaucoup (d'entre Zèbre cette fois je pense) je sais très vite dresser le portrait psychologique des gens (ma copine ayant découvert ce truc en est presque effrayé d'ailleurs), donc je sais vite sur qui aller ou quel posture prendre (je n'entends pas par là jouer un rôle comme je l'ai fait plus jeune, mais quels traits de ma personnalité je vais d'abord laisser sortir). Ensuite une fois dans le groupe, ou le groupe en place (s'il est nouveau), je ne réfléchis plus à ce que je fais. Là ça passe ou ça casse et c'est tout.
Ayant rarement été confronté à des zèbres en les sachant zèbre je ne sais pas si au final je ferais une différence ? Je vais voir ça samedi !
J'espère être clair dans mon propos, j'écris en bossant lol !

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16911
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par mrs doubtfull le Mar 18 Déc 2012 - 17:37

Ben pour ma part, j'ai pratiquement tout le temps l'impression que je suis la seule à faire des efforts lors de rencontres avec des gens . Je suis en général intéressée à savoir qui j'ai en face de moi, je cherche à communiquer, mais je constate que c'est très rarement le cas inverse . Du coup, je me sens très vite très nulle, inintéressante, et je coupe court. Je me demande aussi si je ne veux pas être trop rapide! Je déteste la lenteur! Sauf pour lire des heures pendant mon petit déj du dimanche ;-)

mrs doubtfull
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 49
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum