quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par boule-d-ombre le Dim 30 Sep 2012 - 6:39

pour moi l une de mes plus grande difficulte c est de ne pas reagir quand on ne m ecoute pas (surtout quand ca me concerne) et qu apres on me reproche de ne pas etre intervenu hum c est obscur un exemple : on me demande ce que je veux je reponds telle chose et on zappe ma reponse comme si la personne ne m avait pas entendu ou que mon avis n est pas important, resultat ca coince a un moment et la on me dit "mais pourquoi tu ne m a pas repondu ? " alors que la personne avait parfaitement entendu et compris ma reponse . j avoue que ca m exaspere au plus haut point (et cote estime de soit et respect des autres ca a parfois quelques consequences nefastes) Colère rentrée

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 803
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Doinel le Dim 30 Sep 2012 - 9:12


Mes principales difficultés avec les autres (pas toujours des non zèbres d'ailleurs):

Les laisser développer interminablement une idée alors qu'ils ne font que se répéter.

Sentir qu'ils me sentent les analyser, croient que je les juge, alors que ce n'est pas le cas.

Voir leur réaction quand la moindre émotion fait trembler ma voix ou embrume mes yeux.

Les idées toutes faites, les jugements simplistes, le manque de perspective ou d'ouverture.

Les discussions ad nauseam sur des sujets qui pour moi n'offrent aucun intérêt.

La volonté souvent de parler pour parler, pour exister.

Une intelligence pratique qui souvent m'échappe et me fait me sentir idiot.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par ou-est-la-question le Dim 30 Sep 2012 - 9:44

c'est ce que 'a dit ma cadette zébrée Wanda:
Maman arrête d'être sur ce forum c'est comme si tu cataloguais les non zébrés!
les difficultés pour vivre et les difficultés de la vie ne sont-elles pas les mêmes pour tous ? a-t-elle rajouté ?

oui mais la compréhension des sujets abordés sur zébra est plus rapide , la réflexion va plus vite, qu'il s'agisse de sujets de société ou de sujets personnels, lui ai-je répondu

nous pourrions peu-être aborder ce que l'on ne comprend pas chez l'autre,
au lieu d'aborder nos difficultés ?














ou-est-la-question
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1494
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Mowa le Dim 30 Sep 2012 - 22:21

boule-de-neige a écrit:pour moi l une de mes plus grande difficulte c est de ne pas reagir quand on ne m ecoute pas (surtout quand ca me concerne) et qu apres on me reproche de ne pas etre intervenu hum c est obscur un exemple : on me demande ce que je veux je reponds telle chose et on zappe ma reponse comme si la personne ne m avait pas entendu ou que mon avis n est pas important, resultat ca coince a un moment et la on me dit "mais pourquoi tu ne m a pas repondu ? " alors que la personne avait parfaitement entendu et compris ma reponse . j avoue que ca m exaspere au plus haut point (et cote estime de soit et respect des autres ca a parfois quelques consequences nefastes) Colère rentrée

Aaaaaaah ça mais c'est l'histoire de ma vie ça! Petite, j'en faisais des cauchemars récurrents... C'est pas que ça m'exaspère, moi ça m'angoisse carrément: si je suis invisible à ce point, est-ce que j'existe vraiment? Téléportation

Le plus dur, c'est de me trouver en groupe et d'intervenir dans la discussion pour dire quelque chose ... qui passe en général totalement inaperçu. Sauf de mon voisin immédiat, qui quelques répliques plus loin reprend l'idée à son compte... et capte immédiatement l'attention générale. Non désolé

Par contre, je n'ai jamais pensé qu'il puisse y avoir un rapport avec le fait d'être zèbre ou pas.

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Mowa le Dim 30 Sep 2012 - 22:25

Doinel a écrit:
Mes principales difficultés avec les autres (pas toujours des non zèbres d'ailleurs):

Les laisser développer interminablement une idée alors qu'ils ne font que se répéter.

Sentir qu'ils me sentent les analyser, croient que je les juge, alors que ce n'est pas le cas.

Voir leur réaction quand la moindre émotion fait trembler ma voix ou embrume mes yeux.

Les idées toutes faites, les jugements simplistes, le manque de perspective ou d'ouverture.

Les discussions ad nauseam sur des sujets qui pour moi n'offrent aucun intérêt.

La volonté souvent de parler pour parler, pour exister.

Une intelligence pratique qui souvent m'échappe et me fait me sentir idiot.

Ben... +1 partout, ça doit faire dans les +7 non?

Bon, non en fait, sauf la dernière: j'ai pas mal d'intelligence pratique (sauf quand j'oublie de brancher mes neurones, parfois...). Donc au total, +6


Dernière édition par zébrée? le Lun 1 Oct 2012 - 11:00, édité 1 fois (Raison : je suis perfectionniste)

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Invité le Lun 1 Oct 2012 - 10:24

zébrée? a écrit:
Le plus dur, c'est de me trouver en groupe et d'intervenir dans la discussion pour dire quelque chose ... qui passe en général totalement inaperçu. Sauf de mon voisin immédiat, qui quelques répliques plus loin reprend l'idée à son compte... et capte immédiatement l'attention générale. Non désolé
C'est dingue, ça m'est très souvent arrivé ! Dans la communication l'émetteur semble crucial.
Je ne sais même pas si on ne joue pas alors le rôle des très légers airs de radio en fond qu'on se met alors à fredonner sans prendre tout de suite conscience que notre inspiration vient de là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Mowa le Lun 1 Oct 2012 - 11:03

Ouais ben moi j'en ai marre de n'être perçue qu'en bruit de fond Bouhouhou

Quoi que, pour être tout à fait honnête on dirait que ça s'améliore (très légèrement!) depuis quelques années ... y' de l'espoir. Ou alors c'est juste moi qui sais mieux choisir mes interlocuteurs, et les moments pour intervenir (crucial, ça!)

Mowa
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3127
Date d'inscription : 07/07/2012
Age : 48
Localisation : Suisse, la Côte

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Doinel le Lun 1 Oct 2012 - 13:14


Pour que ça marche il faut je pense intervenir "au bon moment", ce qui n'est pas facile pour un zèbre qui va trop vite, ou le faire avec une volonté de se mettre en avant et non pas derrière l'idée, ce qui peut également être difficile. L'idée est elle importante pour elle même ou comme un moyen de valoriser son ego?

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par boule-d-ombre le Lun 1 Oct 2012 - 16:06

vu qu en general ma tirade zappee c est une solution ou remarque (que je trouve intelligente (qui a dit que je me la pete la hein ? Dent pétée )) et que la plupart de mes pb de relations viennent de mon humour (il doit etre zebre car personne ne le comprends Bublegum ) et de mon decalage avec les autres (souvent meme tres voir trop)( Pompe tiens j ai la tete qui gonfle) c est de la que vient ma tirade
D ailleurs je suis tellement invisible (1m85 pour plus d une centaine de kg quand meme) que certaines personnes ne me voient QUE quand je leur parle Assomme (rageant quoi)

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 803
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par horloger le Mar 2 Oct 2012 - 18:30

personnellement je me considere en tant que HPI comme une espèce a part

il se pourrait donc que je cite[/quote] "les autres me perçoivent comme un pirhanna dans un bocal de poissons rouges." car je représente un predateur
pour l’espèce humaine classique

les autres le ressentent et me le font sentir inconsciemment à travers des menaces, de la méchanceté. (premiere possibilité)

certains d'entre nous sont fragiles et cela se voient donc les non zebres s'en servent comme bouc émissaire car cela permet de rejeter leur frustrations, leur rancunes, leur haine (deuxieme possibilité )






horloger
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 28
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par chouette le Sam 6 Oct 2012 - 18:39

Ben, je ne me pose pas la question en ces termes…

En effet, en tant que HP, je ne me considère pas comme faisant partie d’un groupe à part, mais plutôt comme quelqu’un de différent dans son mode de fonctionnement, de réflexion et de réaction… mais différent aussi dans bien d’autres aspects de sa personnalité.

Ma « vraie » question serait donc : "Quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux Autres, en général ?"

Ca ne m'intéresse pas de savoir en premier lieu, si l’autre en face est un zèbre ou pas, mais juste si nous avons des éléments qui nous rapprochent (valeurs communes, intérets, goûts similaires, humour, affinités, atomes crochus, etc)... ou qui nous éloignent !

Dans le premier cas, ma curiosité me pousse à m’intéresser à celui en face et à jeter les premiers ponts...
Dans le second cas, je reste convivial mais prudent en laissant à l’autre le soin de se découvrir… Et si je sens que ça ne colle pas, que je fais peur ou que je suis en « danger », je me mets en mode « protection » : Poli mais distant !

Mais j’évite surtout maintenant de me mettre en situation de souffrance, en me remettant en question en permanence et en m'interrogeant sur le comment du pourquoi du comportement de l'autre sans réponse concrète, comme j’ai pu le faire pendant des années...

Inutile de se faire du mal pour rien ; ça n'apporte pas grand chose au final... Cool

chouette
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 118
Date d'inscription : 05/08/2011
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par horloger le Dim 7 Oct 2012 - 6:36

c 'est pas faux

horloger
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 29/03/2011
Age : 28
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Mélanie BG le Lun 8 Oct 2012 - 17:55

Ne pas les voir comme des ennemis. Je veux si fort être leur amie. Mais en fait, si je m'interroge vraiment, je hais leur façon d'insulter les autres, de ricaner sur les vêtements d'un passant, leur propension à rejeter et à rigoler ensemble en public pour démontrer leur insertion sociale, et leur regard sur moi la pitoyable et sans ami.
Si je fais un bon Feed Back, je m'aperçois que j'ai parfois eu une attitude qui a parfaitement montré, de manière transparente, que j'ai désapprouvé ce qu'ils ont montré d'eux même, que je me suis raidie, que j'ai eu un regard désapprobateur et même peut être, dédaigneux, arrogant. Du genre, moi, je ne suis pas comme ça, heureusement.
À partir du moment où j'ai accepté mes sentiments aigus et transitoires de haine, et que j'ai accepté qu'ils puissent me haïr (qui a envie d'être ami avec quelqu'un qui rejette tes attitudes de tout son être ? Justement je souffre de leur attitude de rejet, alors que dans un cercle vicieux à mon tour mon attitude les rejette), nous avons pu un peu plus être ensemble et un peu plus partager un semblant de chaleur humaine, comme si nous nous acceptions, nous nous tolérions comme nous étions.
Et c'est ce qui est le plus difficile pour moi, gérer, cette ambivalence : je veux vous aimer, je vous aime, et : je ne vous accepte pas tels que vous êtes, j'aimerais trouver un groupe avec des gens comme moi, et vous rejeter, avec vos attitudes qui me font vomir.

Bien entendu, je ne considère pas tous les non zèbres ainsi... C'est juste que les personnes qui partagent toutes mes journées en ce moment, sont comme je vous les ai décrits, et que je traverse difficulté sur difficulté. J'apprends à observer les attitudes et à déduire la logique relationnelle en marche !

Mélanie BG
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 29/09/2012
Age : 31
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par tyler le Dim 28 Oct 2012 - 14:18

L'échange, le partage, la transformation.Voila ce que je n'arrive pas à faire avec les "autres", qui ne sont pas tant les autres que ca, au bout du compte.Car, si il y a partage, c'est bien dans la mouvance d'une incomprèhension mutuelle.

tyler
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 621
Date d'inscription : 27/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Marnie29 le Jeu 8 Nov 2012 - 23:00

Mon problème pendant super longtemps (ne me sachant pas à ce point "différente" des autres), c'est que je pensais que tout le monde avait la même manière de penser les autres et le monde que moi.
Je n'ai jamais pu ressentir de la jalousie vis à vis des autres, je suis honnête, je parle en face et pas dans le dos des gens, j'aime donner à ceux que je sens en réelle difficulté aussi. Un jour un proche plus âgé que moi m'a dit que j'avais une immense empathie et j'ai pas compris pourquoi sur le coup.

Sauf que tout le monde n'est pas comme ça, loin de là ! Je ne comprends pas comment on a pu ressentir de la jalousie à mon égard, de la défiance ou de la méchanceté. Moi, je ne ressens du mal des autres qu'après avoir compris (tjrs trop tard) que l'on m'avait nuit (moquerie dans mon dos par ex). Un truc frappant aussi, en 6e une gamine me cherchait des noises parce qu'elle trouvait que j'avais trop de vocabulaire (elle pensais que je me la jouais snob exprès) ! Un comble ! Comme si je faisais exprès !

Maintenant, j'arrête de vouloir me faire accepter à tout prix, quitte à travestir ma personnalité comme j'ai pu le faire dans le passé (je rentrais en général chez moi sur les rotules à être fatiguée de ne pas être moi-même).

Au taf, un collègue me nomme "Wikipédia" (bon c'est une gentille taquinerie en même tps je ne passe pas un jour sans lire une nouvelle fiche du site), j'ai déjà entendu dire souvent que j'étais "spéciale", "pas facile d'accès" "toujours l'air de penser à quelque chose" "pas détendue".
Spontanément, quand quelqu'un commence à dire une connerie sur qqch, j'aime bien rectifier le tir "au nom de la vérité" si j'ose dire, mais là encore, on interprète ça comme si j'essayais "de me la jouer". Non, c'est juste que je veux agrémenter la conversation, parfois en groupe (au taf plus souvent) je lance ou relance un sujet de conversation qui me plait mais en face j'ai souvent personne (aucune réaction) ou encore des gens qui pensent que j'étale ma science. J'aime bien aussi critiquer les choses (cad les remettre en perspective, pas juste dire du mal) ça aussi, ça passe pas.

Mon humour qui use de l'absurde et du 2d degré passe pas tjrs bien non plus.
Ah et sinon, depuis toujours, comme dans le générique de Daria (le dessin animé de MTV si vous connaissez), quand tout le monde rigole en groupe à une blague (classe) ben je suis la seule à ne pas rire.
J'ai tellement besoin d'une vie intellectuelle (lire, écrire, voir des films etc.) c'est comme le besoin de manger pour moi, que je fais passer ça avant le reste (parfois au détriment des taches domestiques nécessaires), du coup il me faut de bonnes journées de solitude. Je m'ennuie vite en groupe.

Marnie29
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Andromaque le Ven 9 Nov 2012 - 0:34

Je crois que nous sommes deux espèces très différentes et que si nous sommes en général très empathiques et indulgents envers les non zèbres en général, mon expérience m'a convaincue qu'il n'y avait aucune pitié à attendre d'eux. Nous les voyons à tort comme des gens comme nous. Eux nous détectent illico pour ce que nous sommes, et veulent nous le faire payer d'une façon ou d'une autre.

Ce qui ne signifie pas que le dialogue soit plus satisfaisant avec les zèbres. Souvent, dans leur soif d'acceptation ils sont prêts à renier ce qu'ils sont, à vivre dans le déni en aspirant à la normalité. Pour cela, ils peuvent vous refuser le droit d'être zèbre avec parfois encore plus de violence que les non zèbres.

Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Persona le Ven 9 Nov 2012 - 3:39

Le droit d'être zèbre? !!!!
On a besoin de demander ?

Persona
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 563
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 49
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Andromaque le Ven 9 Nov 2012 - 10:20

C'est une façon de parler.

Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par May Lee le Mar 13 Nov 2012 - 13:27

Andromaque a écrit:Je crois que nous sommes deux espèces très différentes et que si nous sommes en général très empathiques et indulgents envers les non zèbres en général, mon expérience m'a convaincue qu'il n'y avait aucune pitié à attendre d'eux. Nous les voyons à tort comme des gens comme nous. Eux nous détectent illico pour ce que nous sommes, et veulent nous le faire payer d'une façon ou d'une autre.

Ce qui ne signifie pas que le dialogue soit plus satisfaisant avec les zèbres. Souvent, dans leur soif d'acceptation ils sont prêts à renier ce qu'ils sont, à vivre dans le déni en aspirant à la normalité. Pour cela, ils peuvent vous refuser le droit d'être zèbre avec parfois encore plus de violence que les non zèbres.

Je te trouve trop catégorique. "Deux espèces", "ce qu'ils sont" : te serais-tu vraiment prise pour un animal à rayures ? Il y a bien des moments où l'incompréhension crée un ressenti similaire, pour ma part, je pense qu'il ne faut pas faire de ses peurs des opinions. Je comprendrais tout à fait que tu aies besoin de mettre des mots sur des ressentis bien sur... mais tu vas un peu plus loin que ça, et à vrai dire pour moi la relation aux autres exclut une position identitaire voire hiérarchisée telle que tu l'amorces. Ce n'est pas pareil de dire que l'on se sent esseulé dans sa différence et que l'on souhaiterait se regrouper par affinités, que de dire qu'il faudrait ne fréquenter que des "zebres zébrotestés qui assument leurs rayures". Je pense que ce forum est bien tel qu'il est, il permet d'échanger sur des aspects communs de fonctionnements, des expériences communes, trouver des solutions (cet aspect du forum étant plus intéressant que celui de faire étalage d'opinions sans appel) pour pouvoir vivre en société avec tous. Il serait dommage qu'il se transforme en club identitaire. Pour qu'il y ait une meilleure interaction avec "les autres", si tant est qu'il y a vraiment un bloc opposé dans "les faits" (impossible du point de vue des "faits" humains) et pas uniquement dans la perception, il faut que ces "autres" puissent constater et comprendre la différence de fonctionnement. Cela n'exclut pas de se regrouper un peu pour panser les plaies ! Et si parler de "zebres" n'est pas audible, il faudra bien trouver un autre angle pour que la différence soit acceptée ; mais le repli n'apportera rien de bon. Quant au fait de ne pas pouvoir être totalement compris, de devoir se protéger de la violence, ça, c'est le lot commun.

May Lee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 828
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Andromaque le Mar 13 Nov 2012 - 14:09

IK attends d'avoir un peu plus de bouteille et on en reparle.

à vrai dire pour moi la relation aux autres exclut une position identitaire voire hiérarchisée telle que tu l'amorces.

C'est ton "ressenti". Mais si tu avais lu attentivement mon message tu aurais compris que dans mon esprit, la relation "identitaire" et "hiérarchisée", c'est précisément les NZ qui l'instaurent. Ce que je déplore.

A ton âge j'aurais sans doute écrit la même chose. Au mien, on a déjà payé pour avoir le droit de parler.

D'ailleurs tu oublies de commenter mon second paragraphe. Je suis également critique vis-à-vis des Z qui veulent se fondre dans le paysage à tout prix.




Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Dr Yueh le Mar 13 Nov 2012 - 15:46

A ton âge j'aurais sans doute écrit la même chose. Au mien, on a déjà payé pour avoir le droit de parler.

Comme plus haut, je suppose que c'est une façon de parler. Razz
De même que réclamer un commentaire pour ton second paragraphe a la suite d'un simple "T'es trop jeune pour comprendre". Non pas que cet argument n'ait aucune valeur, mais alors pourquoi vouloir poursuivre le débat si seul le temps peut amener ton interlocuteur a ta plus juste vue des choses?

Je ne me crois pas tellement zebre, aussi je m'excuse d'avance de vous faire payer sans pitié le port de vos rayures. Twisted Evil

Personnellement, ma plus grosse difficulté pour communiquer avec des non zèbres se situe plus du côté de l'ennui. Non seulement ce que la plupart des gens me racontent ne m'intéresse pas, mais je sens en général qu'ils n'ont tout simplement pas envie que j'oriente la conversation sur des sujets plus a mon gout. Cela me mène a parler et a me comporter selon le rôle qu'ils semblent vouloir que je joue, sans rien révéler de moi. Ennuyeux aussi mais au moins ai-je facilement la paix. D'autant que ce masque est suffisamment dépourvu de substance pour que je n'attire guère l'attention. Je suis le type calme et courtois là bas au fond, situation un peu déprimante mais qui semble convenir a tout le monde et éviter les conflits. Et donc un autre genre de souffrance que je suis moins prêt a assumer, qu'il s'agisse de l'endurer ou de la causer.

Du coup, je m'aperçois que si je suis zebre, je suis de ceux qui se fondent dans le paysage, au prix en l'occurrence de l'expression de mes idées personnelles que je réserve à un autre public.

Quant au fait de ne pas pouvoir être totalement compris, de devoir se protéger de la violence, ça, c'est le lot commun.

Je plussoie.

Je ne crois pas que les difficultés de communication entre zèbres et non-zebres soient tellement différentes de celles que connaissent entre eux les êtres humains en général. Certes, un rayé et un sans rayures communiquant ensemble vont devoir surmonter un décalage source de beaucoup de souffrances et d'angoisse, voire de violence, mais notre espèce (au singulier) est passe maitre dans l'art de se diviser en catégories opposées. Mes expériences personnelles me poussent a penser que l'amalgame entre identité personnelle et appartenance a un groupe social porte malheur, au moins autant que de nier les différences entre ces dites catégories.

Dr Yueh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 28
Localisation : Je sais pas, on m'a piqué mon GPS

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Andromaque le Mar 13 Nov 2012 - 16:23

Comme dit le proverbe :

"Si jeunesse savait. Si vieillesse pouvait."

Ce qui est certain c'est que si on m'avait expliqué à 20 ans ce que l'on peut ou non attendre des NZ, cela m'aurait épargné bien des désillusions.

Moi aussi j'ai longtemps cru qu'il n'y avait pas d'obstacle au dialogue et blablabli et blablabla.

Les Z sont très perméables au bons sentiments et à la culpabilisation. Ça en fait aussi des victimes désignées pour la propagande bisounoursesque...

Ce qui guérit de ça, c'est l'expérience, le sang et les larmes. La vie quoi!

Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Dr Yueh le Mar 13 Nov 2012 - 16:53

Ce qui m'immunise a la propagande des bisounours et au discours inverse, ce sont des experiences de sang et de larmes (qui coulent à tous les âges) vécues en compagnie de zebres et de non zèbres, et dans lesquelles heureusement je ne me suis pas contenté de tester leur QI pour savoir à qui faire confiance.

C'est tout simplement plus compliqué que zèbres = gentil et pas zèbres = méchant, plus complexe qu'un épisode des Bisounours justement.

Bref, inutile de continuer à nous répéter inlassablement le même argument, vu que nous éprouvons tous deux une certaine difficulté à nous comprendre, bien dans le sujet en fin de compte^^.


Dr Yueh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 566
Date d'inscription : 15/10/2012
Age : 28
Localisation : Je sais pas, on m'a piqué mon GPS

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Andromaque le Mar 13 Nov 2012 - 17:36

bien dans le sujet en fin de compte^^.

Justement, à propos du sujet, pourquoi serait-ce aux Z de s'adapter aux NZ?

Andromaque
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par May Lee le Mar 13 Nov 2012 - 18:02

Qu'est-ce qui t'a posé le plus problème à ton avis ?
Et les neuro-droitiers, tu en pense quoi ?

May Lee
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 828
Date d'inscription : 05/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: quelle est pour vous la principale difficulté à vous "adapter" aux non-zèbres ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum