Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Betadream le Dim 22 Avr 2012 - 22:56

Je lance ce sujet car je ne le vois pas sur le forum, j'espère toutefois être dans la bonne section.

Si je pose cette question de compatibilité c'est parce que personnellement, j'adore écrire. Comme beaucoup j'ai commencé par des poêmes car court et donc réalisable rapidement.
J'ai ensuite tenté les nouvelles, du moins un concours ou j'ai été publié avec une dizaines d'autres auteurs anonymes.
Et puis vient le temps du roman, 4 ou 5 déjà, et tous inachevé.

J'aime écrire, inventé, surprendre par mes idées abracadabrante sur le domaine de l'ésotérique mais voilà impossible d'écrire un roman car trop d'idées surviennent alors que j'en suis des fois qu'au 3ème chapitre. Et donc à chaque fois j'en recommence un autre.

J'aimerais tant en faire mon métier.

Ma question est donc "est-ce vraiment compatible" ?
Est-ce que certains zèbre sont écrivain? Si vous en connaissez bien sûr...
J'ai cherché un peu sur le net mais on ne trouve pas grand chose, mis à part des scanneur écrivain, mais est-ce qu'un scanneur est automatiquement un zèbre !!!


Betadream
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 34
Localisation : Franche-Comté

http://japprends-le-piano.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Wam le Dim 22 Avr 2012 - 23:29

^^ compatible c'est certain ; si tu veux écrire du long faut peut-être chercher du côté de la méthode, de la façon de construire et d'aborder l'écrit ? (tu as peut être déjà peauffiné ça je sais pas, c'est le coup du 3e chapitre qui me fait tilter)

c'est peut être l'histoire, le format ou les perspectives en général qui n'impliquent pas assez de choses pour toi ? fin je dis ça comme ça sans suppositions, souvent ça vient de là

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Betadream le Dim 22 Avr 2012 - 23:35

Oui c'est sûr mon problême vient de la méthodologie. Je n'aime pas faire des plans, ça m'exaspère et m'épuise inutilement. Je parviens à faire du court car j'ai tendance à aller plus vite que la musique. Genre dans un des romans que j'ai commencé au 7ème chapitre on sait déjà tout, il n'y a plus de suspense.

Mais bon publier des nouvelles je sais pas trop si ça se fait. Et puis c'est difficile de se faire plaisir quand on se force.

Mon deuxième problème est que j'essaye toujours de faire comme tout le monde, genre on fait des romans long parce que c'est ce qui se fait le plus...


Betadream
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 34
Localisation : Franche-Comté

http://japprends-le-piano.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Wam le Dim 22 Avr 2012 - 23:41

vi, perso je m'embette pas j'écris pour moi et au lecteur de se démerder avec le résultat ^^ si moi ça me plait alors ça me va

il n'y a que sur les histoires se basant sur du réel ou écrites à plusieurs mains ou pour quelqu'un que la motivation et l'envie de faire plus sont présents, ça donne un autre délire assez prenant mais malheureusement rare pour moi (si je pouvais tomber amoureux/vivre des histoires de dingue/trouver les bonnes personnes avec qui écrire a plusieurs mains tous les jours ce serait pas mal ^^ pas qu'a l'écrit d'ailleurs)

mais sinon la methode et la planification ça peut être carrément agréable, d'autant plus si t'as pas l'habitude tout dépend de l'approche

j'avais mis la main sur un bouquin d'un scénariste qui donnait sa façon d'aborder tout ça faudrait que je m'en souvienne (juste feuilleté chez une pote je sais même pas si j'ai regardé la couverture)

mais grosso modo c'est comme pour tout, si on est pas intimement persuadé que faire le truc a fond peut renverser notre vie ou tout du moins une situation, ça foire ou c'est mauvais ^^

fin perso étant tdah faut vraiment qu'il y ait de quoi me faire rever pour que ça prenne

dans les methodes toutes con et marrantes y'a par exemple le FAT systeme, pour trouver rapidement une intrigue, une péripétie ou un bg de personnage à peauffiner ensuite

F = > la situation de base, le trait principal du personnage ou autre, ex : un pédant
A = > le point clé, ce qui fait que ça va changer, ex : mis sur le devant de la scene
T = > la chute, ce qui amenne la suite, ce qui surprend etc, ex : devient gay

si les trois sont aux antipodes les uns des autres ou n'ont absolument rien en commun ça fait un trio intéressant et exploitable à coup sur

ensuite si tu répètes l'exercice en essayant d'inover disons une 20aine de fois (pour un sujet donné, bg, scene, scenar etc) tu verras qu'il y a trois ou 4 choses qui ressortent souvent et te correspondent donc mieux, genre pour moi sur un scénar de polar c'étaient "la zone, le monde de la rue", "les grands esprits, l'extravagance" et "la folie des grandeurs"



Dernière édition par _Flo_ le Mar 24 Avr 2012 - 23:03, édité 1 fois

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Kilimandjaro le Lun 23 Avr 2012 - 1:00

Coucou, je suis romancier entre autres activités artistiques: mon premier roman sera édité d'ici quelques semaines, mon second roman vient d'être envoyé et le troisième est en cours.

Le moteur de mon premier roman fut tout simplement le désir d'aller au bout!! J'avais écrit une pièce de théâtre, un recueil de nouvelles, des chansons, des poèmes, des spectacles mais je n'étais jamais allé au bout de mes tentatives de roman.

Alors je me suis convaincu que je pouvais le faire, encouragé par quelques lecteurs qui se sont révélés être de vraies sources de motivation et de confiance.

J'ai donc envoyé et j'ai donc signé :-) K*

Kilimandjaro
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 123
Date d'inscription : 03/10/2011
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Wam le Lun 23 Avr 2012 - 7:45

oh, c'est intéressant ça, la motivation tu l'as trouvée juste dans un désir d'accomplissement et par empathie pour des "lecteurs" ? c'était pas genre pour faire plaisir à ta femme ou tes gosses ou charmer une lectrice ou par nécessité sanitaire de coucher une histoire précise sur papier ?

t'as procédé comment ? regroupement de notes et inachevés et coins de têtes ? plan scénaristique ? fil naturel et retouches ?

on peut lire ? (prémice, passage d'une nouvelle s"en rapprochant ou autre) ? bounce

chez moi ça vient aussi probablement du fait que je ne lis quasiment pkus (ça m'ennuie) mais ça m'intrigue beaucoup

pas de tdah ou autre ?

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Fata Morgana le Lun 23 Avr 2012 - 9:15

voilà impossible d'écrire un roman car trop d'idées surviennent alors que j'en suis des fois qu'au 3ème chapitre. Et donc à chaque fois j'en recommence un autre.
Il y a beau temps que j'ai renoncé au format roman. D'ailleurs, est-ce une forme littéraire qui mérite l'idolâtrie qui s'exprime à son sujet ? Et c'est pourquoi j'ai gardé le format poésie, non parce que c'est plus rapide, mais parce que c'est plus libre...Mon fil en est plein. J'aime trop écrire pour m'encombrer d'une forme romanesque qui va m'entraver, et entraver mon élan. Dans le roman pour moi, c'est le mental qui s'exprime, mais dans la poésie, c'est l'âme.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par meï le Lun 23 Avr 2012 - 14:10

perso je suis en train d'écrrie et je pense qu'il m'a fallu un moment pour etre "prête" a aller au bout et poser mes mots avec suffisament de recul.
je suis contente de ce que ca devient aujourd'hui (bon j'ai mon blog certes mais pas que, j'écris a coté) et que ca interesse déjà des gens, donc j'ai de bons retours..alors, je fonce, et pour a première fois de ma vie je fais quelque chose qui ma passionne et ca plait, et j'essaie de faire passer quelque chose a l'autre en me destituant moi meme.
(j'ai deja la musique come passion mais je me dis zut, il faut bien que j'utilise ce qi verbal de 150 a quelque chose, qu'il ne reste ps inutilisé dans mon esprit, et que ca serve! What a Face )
j'avais fais des essais mais il faut l'avouer, je n'etais pas prete je pense.ecrire demande aussi une forme d'experience et de maturation des choses.

bonne chance! Wink

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Betadream le Lun 23 Avr 2012 - 14:22

Kilimandjaro a écrit:
Alors je me suis convaincu que je pouvais le faire, encouragé par quelques lecteurs qui se sont révélés être de vraies sources de motivation et de confiance.

C'est peut-être aussi un soucis, mes lecteurs sont pas très, comment dire, des références!!! "c'est méchant" mais pourtant réaliste, entre ma mère qui regarde star academy et autre dégomeur de cervelle, mon mari qui aime toujorus tout ce que je fais même quand c'est hyper nul, et moi qui trouve tout ce que je fais, nul...

Une Nouvelle publié, mais pour moi c'est juste parce qu'ils avaient de la place dans leur livre, je ne parviens pas à me dire qu'ils ont publié car aimé, pour moi ça ne va pas de paire. C'est impossible !

En tout je vois que je ne suis pas la seule à préférer les formes courtes. Maintenant de là à penser pourvoir un jour être publié par une maison d'édition, je ne rêve pas. Moi je pensais simplement m'auto publier sur amazon ou smashbacks. Genre si j'en vend 3 je saurais que c'est pourri, et si j'en vends 500 je me dirais peut-être "bon ben c'est pas une coincidence, je suis peut-être enfin écrivain !"

J'en ai marre de cette bataille avec mon esprit, ma tête, mon cerveau...

J'aimerais vivre au jour le jour, et pas me demander sans arrêt "si je parviens à écrire ce livre, va't-il plaire? Vais-je en vendre? Est-ce que j'écris assez bien? "
Je ne veux pas travailler pour un patron et devenir écrivain me semble inaccessible! Je suis partager entre faire ce que j'aime juste parce que "j'aime" et faire les choses pour gagner de l'argent. ben oui, on vit du RSA... C'est trop compliqué ! Et je sais qu'en pensant toujours argent je ne réussirais jamais. J'ai l'impression d'être un ourobouros.

Betadream
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 34
Localisation : Franche-Comté

http://japprends-le-piano.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Elmoon le Lun 23 Avr 2012 - 16:43

Bonjour!

Zèbre et écrivain, compatible? Mais c'est le métier de rêve absolu! Tu es seul (le bon point), tu passes ta vie à regarder les gens, à les analyser, et à retranscrire des personnalités. Le rêve !!! (quoi je me répète?)

Moi aussi j'écris et contrairement à ce qui peut être dit, je suis incapable de faire dans le court. Mon premier "roman" est si gros qu'il n'est pas vraiment possible de l'envoyer à des maisons. Et pourtant, j'en ai supprimé des pages!

Mon conseil déjà, c'est d'arrêter tout de suite maintenant là expressément de penser à te faire publier, alors que tu n'as rien fini! C'est pour ça que tu bloques! Tu n'as encore pas écrit que tu cherches déjà comment te faire publier! Tu n'as pas encore écrit que déjà, tu crois que tu vas être refusée! Tu te fous une pression d'enfer! Calmos!
Déjà, être publié -sans payer j'entends- ben... le rêve comme je l'ai dit! Mais faut garder espoir hein.
2. En vivre... = la même
3. Poser le dernier mot sur un roman = difficile
4. Il ne faut pas oublier le rerererereretravail dessus (je ne voulais pas le croire quand j'ai commencé et pourtant, je ne compte plus les relectures)
En conclusion, déstresse, prends bien conscience que Rome n'a pas été bâtie en un jour! Prends du recul, vraiment.

Moi je ne crois pas à la méthodologie qu'on trouve dans les bouquins style 'comment être écrivain, écrire pour les nuls" ou je ne sais quoi. ça vient à l'instinct. Et chacun sa méthode!!!! Et puis si une marche pour l'un, qui dit que ce sera le cas pour quelqu'un d'autre! Il faut trouver la tienne

Ceci dit, je pense qu'un roman est très dur à écrire (je n'ai réussi qu'une seule fois à en finir un! Wink ) Et puis c'est long, ça prend aux tripes, ça te prend une part de ta psyche très importante (qui dit qu'il n'y a pas d'âme dans un roman? Je ne suis pas d'accord! Si les personnages sont bien développés, ils prennent une part de toi, ils te pomperont jusqu'à ce que mort s'en suive, ils te hanteront!) même si on ne s'en rend pas tout de suite compte. Beaucoup s'y essaient sans succès. Et je connais plusieurs auteurs de nouvelles qui n'arrivent pas à s'y lancer, peut-être parce que trop englués dans le style et la méthode des nouvelles, je ne sais pas.
C'est évident que c'est plus gros, qu'il y a plus de détails, plus à écrire mais ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas doser et sélectionner des infos à dire ou à passer sous silence. Intéresser le lecteur, garder l'intrigue tout ça tout ça. Et donc comme c'est plus gros, il y a plus de pensées, c'est moins synthétique qu'une nouvelle, c'est normal que tu te sentes perdue.
Ton problème c'est que tu écris tout d'un bloc et que ça part dans tous les sens, c'est ça?

Bon et puis pour finir, oui les nouvelles ça se publient dans des recueils!
Si tu t'y sens à l'aise, vas-y! Pense plutôt aux nombres de romans que les maisons peuvent recevoir. C'est tellement dur de se faire repérer dans la masse, et ça se verra tout de suite si c'est forcé, car si c'est forcé, ce ne sera pas bon. Les nouvelles, si tu y prends plaisir, si tu t'y lâches etc. elles peuvent être tellement excellentes! Et tu pourras te faire remarquer et publier! Se forcer, c'est ce qu'il y a de pire pour avoir le syndrome de la page blanche!


Dernière édition par Elmoon le Lun 23 Avr 2012 - 17:17, édité 3 fois

Elmoon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Elmoon le Lun 23 Avr 2012 - 16:50

Ah oui et tu trouveras des forums d'écrivains amateurs avec des bêtas lecteurs qui sont là pour ça et sont passionnés!
J'ai le même problème que toi pour trouver des lecteurs dans les proches, parce que déjà peu savent que j'écris et ensuite parce que leurs avis se limitent souvent à des "c'est super!!!", et tu te demandes si c'est vrai ou s'ils n'étaient pas à genoux devant la cuvette juste avant...
Si tu veux, moi je veux bien te lire et te donner mon avis! Et tu pourras faire de même pour moi, échanges de bons procédés! Wink

Elmoon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Betadream le Lun 23 Avr 2012 - 17:28

Merci de ta réponse Elmoon !

"Ton problème c'est que tu écris tout d'un bloc et que ça part dans tous les sens, c'est ça?"

Oui c'est exactement ça. Je ne parvient pas à canalyser mes idées. Je veux tout faire trop vite. J'ai l'impression de vivre dans l'urgence.
Exemple : si je ne termine pas le jour même ou le lendemain j'ai tendance à laisser tomber et passer à autre chose. Pareil avec les sculptures, en général je reste 11 heures dessus mais faut que je la termine le jour ou je l'ai commencé. Je suis comme ça pour tout. J'avais commencer à coudre un sac à main, je n'ai pas put le terminer le jour même et voilà ça fait plus d'un mois et j'ai pas envie de le finir.

C'est difficile d'être comme ça. du coup en ce moment je plonge dans une dépression, le post partum y étant peut-être pour quelque chose, je sais pas trop.

Je veux bien cet échange de bon procédés tel que tu le propose, mais si tu me fais lire du très long je n'y parviendrais pas, dur de trouver le temps de lire avec deux bambins.

Betadream
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 34
Localisation : Franche-Comté

http://japprends-le-piano.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Wam le Lun 23 Avr 2012 - 17:57

^^ je ne parlais bien entendu pas de bouquins style comment être écrivain, plus de techniques d'impro ou autre comme on en trouve au théatre, dans l'idée d'écrire à plusieurs mains, de faire écrire leurs propres rôles aux acteurs etc ou de faire leurs profils c'est plus qu'intéressant

tout comme les méthodes d'organisation d'autres écrivains sont une connaissance de choix, connaitre un large panel de méthodes permet d'adapter la sienne à celle de son co-auteur, au format ou a la situation

t'as pas un tda ou truc du style beta ?

fais des bisous a pattie et 2L de flo si t'es sur oniris Very Happy

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Elmoon le Lun 23 Avr 2012 - 18:12

Oui je comprends ce que tu veux dire, j'ai aussi le même soucis de ne jamais finir parce que je commence des choses "créatrices", ça me prend comme la colique et ça me quitte de la même façon. Bon seulement l'écriture, c'est un travail qui s'étend sur la longueur. Je détestais qu'on me le dise avant et me voilà à le répéter! Mais je m'en suis rendue compte et je l'ai finalement accepté... Même si c'est dur! On aimerait tant être un génie qui pond l'excellence et est publié au premier colis envoyé. Et tant qu'à faire, qu'on nous appelle et qu'on vienne nous chercher! La réalité est moins drôle! Donc premier mot d'ordre: patience. Deuxième: persévérance!

Pour parvenir à canaliser tes idées, je ne vois que la prise de notes, pas forcément en plan mais en listes, tableaux, pages récap, je ne sais pas... Tu peux noter toutes tes idées comme ça te vient, puis les trier. Je pense à mon troisième mot d'ordre lol! : rigueur
A mon avis c'est important d'avoir deux phases: la créatrice, tout qui se lâche sur le papier tout ça... et puis la plus formelle: correction du fond et de la forme (la moins drôle!). Et pour cette deuxième, les lecteurs vont te servir car on est tellement dedans dans la phase créatrice, et avec toute l'auto-rigueur du monde, on ne se rend pas forcément compte que là c'est pas clair, que là c'est paradoxal entre l'avant l'après etc.

Bref, pour notre "proposition" Cool t'inquiète pas pour moi! Je ne suis pas pressée! Et puis je ne vais pas tout t'envoyer d'un coup, surtout si tu n'aimes pas et que tu n'accroches pas hein! D"ailleurs je veux bien te lire sans que ce soit réciproque! La suite en MP!

@ Flo, c'est à moi que tu parles pour oniris?
Sinon, je pensais aux méthodes pour écrire pas par rapport à ce que tu as dit (les méthodes d'impros dont tu parles, jamais entendu parlé) mais parce que j'ai vu "écrire pour les nuls" récemment et ça m'a fait ricaner... et aussi parce que je me suis souvenu qu'un jour, je suis allée chez quelqu'un et près de son ordi, il y avait un logiciel "si vous aussi vous voulez écrire un roman", dans le genre apprendre l'anglais sur cassette, my tailor is rich! Répète après moi! Oh tu es anglophone lol!
Oui après connaître les autres méthodes ça peut débloquer, mais ce que je voulais dire c'est qu'il ne fallait pas se focaliser sur "une façon" de faire pq un tel le faisait (et souvent, on choisit la méthode des grands auteurs et on bloque dessus parce qu'il a réussi, lui!). Il faut aussi de l'intuition et se laisser la suivre Bisous

Elmoon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Wam le Lun 23 Avr 2012 - 18:21

Elmoon a écrit:
@ Flo, c'est à moi que tu parles pour oniris?

vi ^^ sinon pour ma part si j'avais un conseil : le plagia, cest le bien Very Happy et les faussaires ça déglingue ^^ très intéressants de savoir reproduire les styles de toute un chacun, encore une fois dans une optique d'adaptation
y'a qu'a voir gainsbourg y faisait ça de longue ^^


Dernière édition par _Flo_ le Lun 23 Avr 2012 - 19:31, édité 1 fois

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Elmoon le Lun 23 Avr 2012 - 18:34

Je ne connais pas oniris, je dois avoir honte? Embarassed

Le plagia? Reproduire le style j'veux bien, mais avec sa patte, sa griffe, sa plume quoi! ça ne fait pas effet karaoké sinon? Au risque de perdre son essence? C'est ça le génie de chacun pour moi, les génies de nos lampe et leur huile, leur essence qui prennent feu quand on les allume! pirat

Elmoon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par thierry73 le Lun 23 Avr 2012 - 18:46

Très intéressant de lire vos expériences.
Depuis trente ans que l'écriture occupe une place prépondérante, je m'en suis posé des questions...Deux romans publiés, deux prix littéraires pour le premier. Six autre romans finis et un autre en cours. C'est extrêmement difficile de "percer" dans ce milieu et je ne pense pas qu'il soit sain, d'un point de vue créatif, d'avoir la moindre intention.


Je n'écris pas avec un objectif, un espoir, une attente. C'est juste un besoin vital. Une nourriture spirituelle. En sachant que les lois du marché imposeront une réalité qui sera peut-être très douloureuse. Ne pas avoir de projet, ne pas tirer de plans sur la comète, permet de se protéger, de ne pas subir la menace de la désillusion.

Je ne pense absolument pas en terme de catégorie, de style, de marché, d'édition, j'écris comme je le ressens. L’essentiel, à mon sens, est de ne pas se trahir.

Travailler. Quotidiennement. C'est une nécessité. Pour entrer dans son histoire, vivre avec ses personnages, les connaître, s'émouvoir avec eux, les accompagner, le plus beau cadeau étant de rêver d'eux la nuit, de les voir, de les entendre. De ressentir leurs peines et leurs joies.
Pendant l'écriture de "Noirceur des cimes", le personnage principal m'a appelé une nuit, dans un rêve, un appel déchirant, il allait mourir, il fallait que je vienne le sauver. Je me suis levé, j'ai allumé l'ordinateur, je lui ai dit que j'arrivais. Une situation d'urgence. Je n’aurais pas pu l’ignorer.
Un écrivain à qui on demandait un jour si ce qu'il avait écrit était vrai a répondu: "Bien entendu que c'est vrai puisque je l'ai inventé."
Indispensable vie commune. Vivre réellement avec ses personnages jusqu'à ce qu'ils ne soient plus à soi mais à eux-mêmes. Devenir dès lors le simple transcripteur de leurs parcours. "Je" n'écris pas, "ça" écrit en moi. A partir de là, il me semble qu'on peut parler de livres émouvants. Que l'écrivain disparaisse. Ce n'est pas le style qui importe mais la vie qu'on trouve dans le livre. Et la vie ne peut pas être inventée. Si le style l'emporte sur la vie, c'est juste qu'un exercice de style alors que le roman est une forme écrite de la vie.
Pour ce qui est de cette "exubérance créatrice", je l'ai également connue mais j'ai compris un jour que ça n'était que par rapport à moi, c'est "moi" qui écrivais et dès lors, l'écriture est sous la menace constante des revers existentiels; Il suffit d'un chaos dans les pensées pour que l'histoire disparaisse. Le roman sur lequel je travaille, ça n'est pas "moi" qui l'écris mais les personnages qui se servent de moi. Je suis un transcripteur. Pas un créateur. C'est pour cela que le travail quotidien est une nécessité. Parce que les personnages ne peuvent pas s'arrêter de vivre...Et c'est quand on vit avec eux que rien ne peut venir perturber ou casser cette dynamique. Ce que je vis à côté n'a aucune incidence.

thierry73
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 165
Date d'inscription : 02/04/2012

http://la-haut.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par thierry73 le Lun 23 Avr 2012 - 18:48

Ah oui, j'ai oublié. Mon troisième roman publié a vécu deux mois. Liquidation judiciaire de la maison, sans aucun avertissement de la part de la directrice. Aucun droit d'auteur et une méga galère pour récupérer mes droits à publication. Il a fallu que je passe par le mandataire judiciaire, la directrice de la maison ne donnait plus aucun signe de vie.
Très, très peu d'écrivains vivent de leur plume. Ce qui ne veut pas dire que c'est impossible...Ca n'est pas mon cas Smile

thierry73
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 165
Date d'inscription : 02/04/2012

http://la-haut.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Wam le Lun 23 Avr 2012 - 18:54

^^ tout dépend de l'approche, perso ça m'amuse, là par exemple je reprenais le style den lovecraft pour écrire une histoire de pirates pour un moufflet, correspondance fond forme c'est nickel

ben nan pas pas honte ^^ juste je pensais que tu parlais de ce site, je pensais que c'était le plus connu, t'en as d'autre qui ont du niveau ? perso l'ambiance de ces trucs m'a gonflé, je préfère écrire avec des copines, sinon y'a macadam qui est sympa c'est des bons gars

http://www.oniris.be/
http://www.macadam-forum.net/


Dernière édition par _Flo_ le Lun 23 Avr 2012 - 19:30, édité 2 fois

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Elmoon le Lun 23 Avr 2012 - 19:04

C'est très bien dit Thierry, surtout les relations avec les personnages qui peut être vidante et pourtant dont on se satisfait pleinement!
Dis-moi toi qui en a vu défiler, est-ce qu'ils cessent de nous hanter au bout de plusieurs années? Peut-être une fois publié et qu'on les a "confiés au monde", ou est-ce qu'on ne cesse pas de penser à eux, si oui avec nostalgie? Avec l'envie de les retravailler?
Et comment fait-on pour les "laisser" et en prendre d'autre sans avoir ce sentiment de les trahir? (je passe peut-être pour une folle mais c'est tout à fait mon sentiment et c'est ce qui me bloque: j'ai peur que mon premier personnage me dise que je l'ai abandonnée, que j'en préfère une autre, et qu'en plus, j'ai donné à la nouvelle de meilleures bases, une meilleure vie etc. C'est grave docteur?)

@Flo, moi aussi je suis partie de ce genre de site pq je n'avais pas le temps de lire en retour ou ce qu'il y avait à lire (SF entre autre) ne m'intéressait pas (faut dire que je suis difficile sur les thèmes). Et puis "donner à lire", ça ne m'inspirait pas non plus et je n'avais pas trop confiance. Donc une partie de chapitre par-çi par-là, ça m'a quand même aidé (surtout point de vue syntaxique en fait!)

Elmoon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Wam le Lun 23 Avr 2012 - 19:12

ah non, désolé je dois mal m'exprimer, je ne suis pas parti parce que ne voulant pas proposer ou lire en retour, je continue de publier à l'occasion chez les copains et passe lire régulièrement et parfois je laisse un avis quand je tombe sur une bonne surprise (la plupart des écrivains sont trop imbus d'eux même et ne savent pas concevoir une approche différente de la leur => j'ai donc arrêté la mauvaise critique qui n'apportait rien ni à eux ni à moi à part de l'incompréhension), juste l'approche de l'écrit et les capacités d'analyse/de lecture/le manque d'adaptation etc de la majorité qui m'exaspéraient, sans rien reprocher, juste un décallage culturel très important


Dernière édition par _Flo_ le Mar 24 Avr 2012 - 23:10, édité 2 fois

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Betadream le Lun 23 Avr 2012 - 19:31

_Flo_ a écrit:
t'as pas un tda ou truc du style beta ?

Quesaco ? C'est quoi tda?

Bonsoir Thierry,

c'est vrai que j'ai tendance à vouloir aller plus vite que la musique. Je me suis totalement perdu en court de route. J'ai tellement envie de gagner de l'argent que je ne fais même plus quelque chose que j'aime. j'aime écrire oui, mais cette envie de réussir ma vie en gagnant de l'argent est plus fort que tout. Je ne prends plus de plaisir à créer des personnages, des lieux, une vie.
Je cherche tout le temps à faire ce que les autres font parce que je sais que ça marche. ca a marché pour eux, alors pourquoi pas pour moi?

Je cherche à être publier alors que je n'ai rien écrit, et c'est pour cela que je ne parviens pas à écrire un roman. Une nouvelle c'est rapide, et donc rapidement en vente, ce qui rapporte rapidement de l'argent si ça plait ! Mais comme je sais déjà d'avance que ça ne plaira pas, je ne vendrais pas et donc n'écrirais pas ... Quelle vie tordu !

Pourquoi ce besoin de gagner ma vie ? Tout simplement parce que durant ma grossesse je ne mangeais pas à ma faim, je perdais meme du poids les 3 derniers mois. En attendant qu'on puisses se verser un salaire (mon mari a ouvert un garage automobile) on ne vit que du rsa et puis j'en ai marre.

Travailler pour un patron, hors de question j'ai trop peur et puis si c'est pour gagner 900 euros j'ai autant à rester au rsa.
Voilà l'explication de mon problème d'écriture,comment retrouver le plaisir d'écrire, le plaisir de faire quoique ce soit? La je dirais impossible.

Betadream
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 94
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 34
Localisation : Franche-Comté

http://japprends-le-piano.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Wam le Lun 23 Avr 2012 - 19:35

http://www.tdah-adulte.org/

j'en ai déjà fait mention quelues posts plus haut, c'est le côté scanneur dispersé et dépressif qui me faisait me poser la question, un trouble de la production/assimilation de sérotonine et parfois dopamine, en gros

fin je dis pas ça pour alerter (j'ai l'impression que tout est interprété de travers depuis ces derniers posts, je prend mes distances quand à ce que je dis, et il n'y a d'ailleurs pas de quoi ce trouble peut être très bénéfique), juste si ça viens d'un truc comme ça le savoir peut permettre de travailler sur soi en conséquence


Dernière édition par _Flo_ le Mar 24 Avr 2012 - 23:12, édité 5 fois

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par thierry73 le Lun 23 Avr 2012 - 19:43

Elmoon, je vivrai jusqu'à ma mort avec ces personnages-là. Ce sont des compagnons. Il m'arrive de m'interroger, dans ce que je vis, en essayant de concevoir la façon dont eux l'auraient perçu. Pour moi, il est impossible de les laisser une fois le livre achevé. D'ailleurs, un livre n'est jamais achevé parce que ta vie te fait ressentir les choses avec infiniment plus de profondeur avec l'âge Smile Crois-en ma vieille expérience.)) C'est pour ça aussi que j'écris toujours. Il y a toujours un personnage qui survient avec ce que je porte et qui vient me le proposer. Ce qui automatiquement réactive les recherches personnelles...C'est un aller-retour constant mais avec une évolution qui s'installe. A la fin d'un roman, tu n'es plus le même...

thierry73
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 165
Date d'inscription : 02/04/2012

http://la-haut.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par PauluZ le Lun 23 Avr 2012 - 19:52

Comme toi Betadream, j'ai commencé des romans que je n'ai pas fini. Ecrire un roman demande beaucoup de forces, idem pour les nouvelles. La seule nouvelle finie est une improvisation par skype, que j'ai transposée à l'écrit en anglais il y a un an, avec ma correspondante néerlandaise - une vraie génie au passage.

PauluZ
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 730
Date d'inscription : 31/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zèbre et écrivain, compatible ou non?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum