anipassion.com

Le zèbre et le ravissement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le zèbre et le ravissement

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 10:40

Vous savez, ce long instant si joliment dépeint dans nos beaux documentaires animaliers : L'instant où tout se fige, le zèbre immobile contemplant l'horizon de cette savane aride et hostile....Que contemple-t-il? Est-il ravi à ce point? à vous l'honneur ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par Bliss le Jeu 19 Avr 2012 - 19:43

Moi je vis souvent des moments de ravissement ! drunken
Surtout quand je suis dans la nature et que j'admire les spectacles qu'elle nous offre sunny

C'est d'ailleurs une des choses qui fait que je me sens en grand décalage avec la plupart des gens, car ils ne semblent jamais (ou pas souvent) vivre ce genre de moments... comme s'ils étaient anesthésiés du coeur, que leur âme était à moitié morte ou endormie...

Y'a pas longtemps, j'ai même vécu un moment de béatitude pure et intense (maintenant je comprends mieux pourquoi j'ai choisi "Bliss" comme pseudo, qui signifie justement "joie, béatitude")

Si ça vous intéresse, voici le post où je parle de cette expérience hors du commun : http://www.zebrascrossing.net/t1663p640-hola-desde-bolivia-d#221040


Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 20:21

J'emploie plutôt le mot émerveillement, mais dans la nature, ça m'arrive souvent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par Catre le Jeu 19 Avr 2012 - 20:41

Les nuits d'été nue sur le gazon sous un ciel étoilé... et une tache rouge à l'horizon pour dire que couché de soleil n'est pas complètement terminé... à l’abri des grands cèdres, avec mes chats qui courent et me suivent partout. Béatitude. Émerveillement. Ravissement.

Ou quand je suis devant un feu de camp bien emmitouflée et que je commence à m'endormir.

Ou quand je vais visiter les chevaux au paddock et que je regarde le coucher de soleil en leur compagnie, devant les grandes étendues d'herbe... Parfois, ces moments ne durent qu'une minute... mais ils me remplissent tellement.

Ouais, le soir, c'est là que je me sens le mieux. Like a Star @ heaven


Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par eternity42 le Jeu 19 Avr 2012 - 21:59

Je connais ces moments d'exaltation devant un paysage, une fleur, une oeuvre... lorsque tout le monde continu leur chemin, je m'arrêtes soudainement pour contempler. Oui, pour ma part, je parlerais de contemplation. Nous portons un regard différent, comme une prise de conscience du réel, ne pas se contenter seulement de la beauté qui nous émerveille mais s'empreigner, se laisser transpercer par ce qu'elle peut nous transmettre... une émotion, un souvenir, ...
Et pour ce qui est de l'univers..., Bliss, je partage ton expérience, vécu à ma façon, un soir d'hivers, le regard plongé dans la profondeur de cette obscurité étoilée...

eternity42
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 08/04/2012
Age : 35
Localisation : Saint Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 22:21

Emerveillement : se rendre disponible à ce qui est, tout simplement, sans y projeter ses a priori, ni ses a posteriori (ses analyses).
Se rendre présent à un morceau de monde et le trouver beau, comme Dieu qui "vit que cela était bon".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par enzèbrée le Dim 22 Avr 2012 - 21:09

pareil. J'ai remarqué que je suis particulièrement sensible à la lumière du soleil. par exemple aujourd'hui, il a plu et ensuite le soleil a percé les nuages et cette lumière là, sur la nature humide, ça m'a fait un effet impressionnant. J'ai adoré.
C'est un peu comme si le temps s'arrêtait... Je reste en extase, dehors ou devant ma fenêtre et je regrette de ne pas pouvoir complètement arrêter de penser pour juste savourer. Wink
Aujourd'hui, quand je suis rentrée, j'ai dit à mon homme : tu as vu ce soleil, cette lumière, comme c'est beau ?! il m'a dit oui et il n'a pas tourné la tête vers l'extérieur. Wink
D'ailleurs, mon avatar, à la base, c'était ça. J'ai essayé, sans succès évidemment, de prendre en photo la lumière du soleil sur ces fleurs (l'année dernière). C'était magnifique, mais impossible à retransmettre.

enzèbrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par Invité le Dim 22 Avr 2012 - 21:16

Ah oui, la lumière j'y fais énormément attention. Souvent je prends une photo juste avec mon portable, toujours du même endroit de la ville, et je stocke - dans l'attente un jour d'en tirer une peinture, mais surtout pour garder la trace d'une lumière que j'ai trouvée tellement belle, tellement différente de celle des autres jours, tellement riche de ce qu'elle est, elle, qui n'est pas la lumière du lendemain ou du surlendemain.
Trouver qu'il s'agit d'un vrai ciel océanique (profond) ou méditerranéen (transparent), un vrai bleu d'été, un jaune d'automne, un cyan frais de printemps, etc.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par Fata Morgana le Dim 22 Avr 2012 - 21:33

Quand ce monde par sa beauté fait des allusions à un autre monde.
Une réflexion intelligente qui me fauche en pleine réflexion.
Les jeunes filles dans la rue.
Un morceau de techno minimale subtil.

Mais toujours il faut que cela tende à l'universel. Que cela ouvre sur autre chose.
Le sentiment de sortir de toute captivité.
La présence de l'amour dans mon cœur.
Un sourire que je photographie mentalement à l'insu de ceux qui sourient.
Les gestes d'amitié spontanée entre les gens.
Parfois au fond de la solitude, un état de suspension, la perte du temps. L'éclair d'une pensée soudaine.
Faire les cent pas à toute allure, complètement excité par une réflexion.
Me sentir me dilater dans l'espace des montagnes esseulées.
Tomber dans les étoiles.
Jouer à mourir (je m'exerce) !

Plein de perles.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le zèbre et le ravissement

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:20


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum