Anxiété et intelligence supérieure

Aller en bas

Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 5:04

Je tombe là dessus ce matin en ouvrant yahoo. (En ce qui me concerne, je confirme l'article Wink

Être trop angoissé, un signe d'intelligence supérieure

Par Perez, Martine | LeFigaro.fr – mar. 17 avr. 2012

La sélection naturelle aurait conduit à conserver les humains les plus anxieux car ce sont ceux qui, du fait de leurs craintes excessives, ont le mieux anticipé le danger et ont pu s'en protéger.
Le fait d'être angoissé pourrait être un trait constitutif de l'être humain. Ainsi, des chercheurs américains d'un groupe pluridisciplinaire (université de Columbia, Institut américain de la santé, laboratoire pharmaceutique GSK) estiment que l'angoisse excessive qui frappe parfois certains de nos semblables aurait coévolué avec l'intelligence humaine. Ce que l'on décrit habituellement comme une souffrance, à savoir l'anxiété, serait en fait un trait bénéfique pour l'espèce humaine, soulignent les auteurs, dont les résultats ont été publiés le 12 avril dans la revue Frontiers in Evolutionary Neurosciences .
Pour aboutir à cette conclusion, ils ont mis en évidence une corrélation chez certaines personnes entre un niveau d'angoisse excessif et des tests de quotient intellectuel très élevés. «Alors que les craintes exagérées sont considérées comme un signe de personnalité négatif, au contraire de l'intelligence, qui est jugée positivement, l'angoisse aurait permis à notre espèce au long de son histoire d'éviter des situations dangereuses, écrivent les auteurs. Elle lui aurait permis de ne pas prendre de risques, et de survivre dans certains cas.»
Stratégie de survie En clair, la sélection naturelle a conservé les humains les plus anxieux, ceux qui, du fait de leurs craintes excessives, ont été amenés à anticiper le danger et à mettre en œuvre des stratégies sophistiquées pour s'en prémunir.
Dans leur étude, les chercheurs se sont intéressés à 26 personnes souffrant d'un syndrome d'anxiété généralisée et les ont comparées à 18 volontaires sains. Tous ont subi des tests de mesure de l'intelligence. Dans le premier groupe, les plus anxieux étaient aussi ceux qui avaient les résultats les plus performants lors des tests d'intelligence.

Par contre je trouve l’échantillonnage un peu court, 26 personnes je trouve cela peu.

Et d'après Franz de Vaal dans son livre sur "L'age de l'empathie" , l'empathie serait aussi un choix délibéré de l'évolution humaine qui augmenterait les chances de survie. Hyper empathique et hyper anxieux... cela ferait de la plupart des HP les humains les plus aptes à survivre et à s'adapter ? De quoi se demander si c'est vraiment nous qui sommes des inadaptés ou si ce n'est pas plutôt la plupart des non HQI qui sont eux les plus inadaptés à notre environnement... et nous qui nous sentons inadaptés alors qu'en fait c'est le nombre écrasant des non hqi qui nous fait nous sentir mal et non nos déficiences.
Cela relance dans ma tête cette question lancinante (j'ai d'ailleurs écrit à De Vaal pour la lui poser, il est en déplacement, j'espère qu'une fois de retour il aura le temps et la bonté de me répondre) : ou se situe les HQI dans l'évolution humaine ? Stade antérieur de l'homo sapiens sapiens mais un stade plus adapté, moins "inhumain", plus solidaire ? Épiphénomène voir "aberration" comme en génère toute production de masse de quelque chose (sans connotation péjorative je le précise) ? Ou au contraire avant garde de l'évolution futur de l'humain ?
Cela soulève tout un tas d'interrogation annexe fort dérangeantes...


Dernière édition par HariSeldon le Jeu 19 Avr 2012 - 5:13, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 5:07

ç'a déjà été posté 2 fois Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 5:13

Ah tant pis, mais mon commentaire lui est unique, ce que je viens de rajouter là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Fata Morgana le Jeu 19 Avr 2012 - 9:57

l'empathie serait aussi un choix délibéré de l'évolution humaine qui augmenterait les chances de survie.
C'est peut-être vrai, mais ce qui m'embête c'est ce coté systématiquement utilitaire...
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 10:41

De Waal ne résume pas l'empathie a un pure choix utilitaire. Et quand bien même cela serait utilitaire avant tout, cela n'exclu pas l'agréable. De Vaal se place dans une logique ou notre cerveau évolue en s'adaptant et en choisissant ce qui maximise ses chances de survie mais l'Homme cherche aussi ce qui lui est agréable : son confort par exemple.
De nos jours nous avons le "luxe" de pouvoir nous dire que le coté systématiquement utilitaire est dérangeant mais nos lointain ancêtres vivant dans des caverne, chassant, affrontant le froid, la maladie, les bêtes sauvages etc... eux je pense, pensaient de manière plus ou moins consciente en critères bassement utilitaires. Il n'avaient pas le luxe de philosopher sur la question. Chez eux les objectifs se résumaient a : est ce que j'aurais quelque chose a manger demain, est ce que je serais toujours vivant demain, ou vais je dormir demain.

Je lisais aussi il y a peu qu'il semblerait que le fait de collaborer les uns avec les autres aurait été un puissant facteur de développement de nos capacités intellectuelles. Devoir apprendre a agir dans un but commun avec des êtres de la même espèce mais de caractères différents nous aurait obligé les uns les autres à développer des stratégies inédites jusque là de sociabilisation. Bien sûre de ce point de vue l'individualisme acharné et la compétitivité folle qui sont des éléments du credo néolibéral actuels apparaissent franchement non seulement contre nature pour l'être humain mais aussi anti-productifs sur le fond.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 10:48

eux je pense, pensaient de manière plus ou moins consciente en critères bassement utilitaires. Il n'avaient pas le luxe de philosopher sur la question. Chez eux les objectifs se résumaient a : est ce que j'aurais quelque chose a manger demain, est ce que je serais toujours vivant demain, ou vais je dormir demain.

Et pourtant, ils ont peint les grottes ornées.
Et les premiers sédentaires, avant même d'être agriculteurs, ont construit des proto-villes avec des temples.
Et les premiers agriculteurs sont allés de plus en plus loin...

Certes, l'individu ne philosophe que lorsqu'il a le ventre plein, mais cela se passe à l'échelle de son quotidien, pas de toute sa vie ni d'une population. Le soir, après une bonne chasse, l'homme dans son abri sous roche a le loisir de penser, de penser métaphysique, et il ne s'en est pas privé. De penser à son semblable aussi. On a des preuves de survie longue d'individus âgés quasiment édentés, ce qui implique que le reste du groupe leur préparait une nourriture adaptée. Que ce soit pour le lien humain, ou pour autre chose, le groupe jugeait que ces individus apportaient, même s'ils n'étaient plus capables de chasser ni de récolter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Fata Morgana le Jeu 19 Avr 2012 - 10:54

Pour ce qui est de la transmission du surdon, il faudrait la vérifier sur plusieurs générations. Car on ne sait pas si le surdon apparait spontanément puis disparait d'une généalogie, ou bien s'il perdure. Dans le premier cas, ce ne serait qu'un "accident" génétique occasionnel qui ne dirait rien sur la suite (bon, ma fille est surdouée, mais ses enfants le seront-ils ? Après tout, son frère est autiste). Car il faudrait une filiation nette pour affirmer que notre "espèce" évolue en marge de la société normale et puisse apparaitre comme un ferment d'évolution ultérieure.
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 11:13

Encore que là il soit question d'intelligence supérieure, pas de surdon...

Car il faudrait une filiation nette pour affirmer que notre "espèce" évolue en marge de la société normale et puisse apparaitre comme un ferment d'évolution ultérieure.

Il faudrait une population qui se reproduit entre elle, perpétue le trait... Cela ne me semble pas du tout établi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Fata Morgana le Jeu 19 Avr 2012 - 11:19

intelligence supérieure, pas de surdon
Disons que dans les deux cas je pensais à cette forme atypique d'intelligence, faite de logique, d'hypersensibilité, d'arborescences, d'empathie, et donc en définitive, de rareté.
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 12:15

Fata Morgana a écrit:
Pour ce qui est de la transmission du surdon, il faudrait la vérifier sur plusieurs générations. Car on ne sait pas si le surdon apparait spontanément puis disparait d'une généalogie, ou bien s'il perdure. Dans le premier cas, ce ne serait qu'un "accident" génétique occasionnel qui ne dirait rien sur la suite (bon, ma fille est surdouée, mais ses enfants le seront-ils ? Après tout, son frère est autiste). Car il faudrait une filiation nette pour affirmer que notre "espèce" évolue en marge de la société normale et puisse apparaitre comme un ferment d'évolution ultérieure.

C'est certains, il faudrait en effet suivre sur des générations des "familles" de personnes en surdouance et en particulière la code génétique des individus. On ne m’ôtera pas de l'idée qu'il y a un facteur génétique dans l'histoire. Ce n'est pas systématique mais il y surement des gènes prédisposant transmissibles, des potentialités plus ou moins fortes. Le risque est grand aussi si l'on va dans cette voie que certains soient tenté par une certaine forme d'eugénisme par des gens qui n'auraient rien compris à la différence entre surdon est "intelligence supérieure".
On prête à A. Einstein l'échange suivant : une superbe mannequin lui aurait dit : et si nous avions un enfant ensemble ? Imaginez qu'il ai mon physique et votre intelligence !
Il pourrait aussi avoir mon physique et votre intelligence. Lui aurait-il répondu.

Personnellement pour faire un appart e, je suis persuadé que dans les prochaines décennies, certains feront joujou avec notre adn en espérant créer un "surhomme", de là a savoir si cela aboutira a quelque chose de bon... c'est très peu probable du moins au début. Pour paraphraser un personnage de Star Trek DS9 "Pour un Julian Bashir il y a 10 Khan Noonian Sing".

Pour information l'un de mes neveux est HPs, je le suis, ma mère peut être, ma grand mère maternelle peut être l'était-elle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Fata Morgana le Jeu 19 Avr 2012 - 12:25

Mon oncle, mon cousin, ma cousine moi et ma fille...Belle équipe de dingues ! Very Happy
L'idéal du surhomme hante les timbrés qui ont un désir de toute-puissance. Je rêverais donc d'un surhomme capable d'avoir des fantasmes moins stupides ! D'ailleurs imaginons qu'ils bidouillent un surhomme et que ce dernier leur fasse remarquer que leurs ambitions sont puériles et stupides: ils le détruiraient. (Ou comment créer un scénario en une phrase ! ) Very Happy
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 13:47

Mais ils essaieront soit en sûre, les militaires surement. Ils l'ont déjà fait, avec la chimie et l'amphétamine de guerre en 1914/1918, les divers produits qu'on a filé aux soldats pendant la guerre du Vietnam pour ne pas dormir pendant plusieurs jours, pendant la guerre du golf pour booster le système immunitaire des soldats, ils essayent surement avec de la cybernétique en ce moment, le management moderne essait même de faire de l'humain un robot donc une sorte de surhomme, ils essaieront la génétique... le monde de l'imaginaire et des comics en particulier au travers du personnage de Captain America, est la caricature sur le sujet. Au détail prêt que le personnage de Steve Rogers réussi le tour de force d'être la perfection humaine au physique, un intellect vif, patriote et avec un sens moral élevé !
J'ai vu hier un documentaire intéressant sur Robert Louis Stevenson, sa ville d'Edimbourg et la genèse du personnage de Jekyll et Hyde. Jekyll n'avait pas d'autre but en créant son composé chimique que de chasser de l'esprit humain tout ce qu'il y a de mauvais, séparer le Bien du Mal dans l'âme humaine pour ne garder que le Bien. Donc un surhomme moral. Mary Sheilley et sa créature de Frankentsein : un surhomme débarrassé du poids de la mortalité. J'ai acheté un livre (que je n'ai pas encore lu) d'une éminent biologiste moléculaire du nom de Miroslav Radman qui affirme que sous peu, grâce à ses travaux sur l'ARN l'homme deviendra plus ou moins immortel...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Fata Morgana le Jeu 19 Avr 2012 - 13:59

l'homme deviendra plus ou moins immortel.
Sans doute, mais comme il n'a rien compris, il va transformer l'éternité en perpétuité... What a Face
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 61
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Jeu 19 Avr 2012 - 14:17

Il y aura toujours la possibilité du "suicide égoïste".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Anxiété et intelligence supérieure

Message par Invité le Lun 16 Juil 2012 - 7:59

.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum