Et la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Et la mort

Message par Ysobel le Sam 14 Avr 2012 - 2:36

Excusez-moi, petit déversement personnel d'insomnie de nuit.

Je viens d'apprendre que la mère de mon ex est décédée, via facebook.

J'ai été pendant un an avec cet ex, et cette femme m'a accueillie sous son toit. On vivait quasiment chez elle alors qu'elle était à l'hôpital, et puis on vivait un peu avec elle quand elle en revenait.

Je ne suis plus en contact avec cet ex depuis notre rupture (fin août), durant laquelle nous avons échangé pas mal de propos assez durs et durant laquelle j'ai été très virulente (pas des insultes, plutôt des choses horribles balancées froidement qui tapent là où ça fait mal). Pour le coup, je lui ai envoyé un mail de condoléances un peu formel. Est-ce que j'ai bien fait ? Est-ce que j'aurais du lui dire que j'ai pleuré ? Est-ce que je devrais écrire une carte de condoléances à sa grand-mère chez laquelle nous allions régulièrement déjeuner ? Qu'est-ce qui ferait plus de mal, qu'est-ce qui ferait plus de bien ?

Ça me touche. Crise de larmes, puis distanciation, incompréhension. Ça ne bouleversera pas mon quotidien. Je ne remarquerai pas sa mort dans ma vie. Mais c'est une personne que j'ai connue, dont je connaissais les problèmes de santé (d'ordre psychiatrique), mais personne, à l'époque, ne se doutait que les choses en arriveraient là. Et puis c'est la mère de quelqu'un que j'ai aimé. Elle a fait partie de mon quotidien à travers lui, qui s'en occupait beaucoup. Elle lui causait du souci, on parlait énormément d'elle et de sa maladie, et quand on a commencé à sortir ensemble elle venait tout juste de rechuter, il ne s'était confié qu'à moi en-dehors de sa famille. Et lui eh bien, je l'ai aimé, on a partagé énormément de choses, je connais ses blessures. Savoir que quelqu'un dont on a été proche comme ça souffre d'une façon que l'on appréhende à peine, quelqu'un dont on a été proche mais qui est totalement sorti de sa vie, c'est très étrange tout ça.

Très étrange. Face à des choses comme ça, je ne sais jamais trop quoi dire, comment me comporter. Quoi ressentir non plus. A un moment ça me bouleverse, la minute d'après je me sens inhumaine. Comment appréhender ça. Culpabilité. Ce sont les proches de cette femme qui souffrent réellement de sa perte, c'était une femme très bien avec un parcours assez admirable (et je ne dis pas ça de façon générique, c'est un fait) et voilà, end of the story. Que dire, que faire pour manifester ce ressenti à ses proches, ceux que j'ai côtoyé. Est-il nécessaire qu'ils le sachent. Quelque part, c'est illégitime.

J'ai déjà connu la mort dans l'entourage plus ou moins proche, et c'est à chaque fois la même chose. Sentiment de décalage aux enterrements, de ne pas savoir quoi dire, quoi faire pour aider les proches (voire très proches) qui souffrent le plus. D'avoir des réactions inappropriées. La mort c'est quelque chose de tellement étrange. A un moment donné une personne est là, il y a encore des possibles "en puissance" pour elle et son futur, et la seconde d'après c'est terminé, totalement. Je n'arrive pas à comprendre. Il y a quelque chose qui m'échappe dans ce basculement si froid.

Et là, c'est un peu compliqué de dormir.

Ysobel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 28
Localisation : Paris (enfin... Suresnes)

http://blogdeletudiante.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Ysobel le Sam 14 Avr 2012 - 6:16

Bon ben voilà, après un juste "Merci", j'ai répondu un peu plus sincèrement et longuement et en bordel et visiblement ça n'a pas été mal reçu donc c'est cool.
Et dormi un peu aussi.

Ysobel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 28
Localisation : Paris (enfin... Suresnes)

http://blogdeletudiante.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par kutya le Sam 14 Avr 2012 - 11:09

Je te répond pour te soutenir dans ta détresse, je risque d'être maladroit, mais c'est un petit signe que tu attend. Un conseil, je suis incapable de t'en donner un. J'ai les même ressentis que toi sur la mort d'une personne, cela me touche et j'ai cette froideur des sentiments que je ressent, étrange , oui !

kutya
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 262
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 55
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Ysobel le Sam 14 Avr 2012 - 11:23

Je te remercie évidemment pour ce message Smile C'est toujours un peu "rassurant" de voir que d'autres personnes peuvent avoir des réactions semblables. Il y en a chez qui c'est tellement naturel d'écrire ou de parler, de communiquer leur peine dans ce genre de moments, et il y en a d'autres qui se sentent décalés...

Il n'y a pas vraiment de conseils je pense que ce sont un peu des questions sans réponse...
En plus, bon, j'ai appris ça en plein milieu de la nuit, et ça tournait et retournait et retournait.

Mon ex m'a répondu, les messages ont été bien accueillis (c'est tellement délicat...) et on va être amené à se revoir pour deux-trois choses d'ordre pratique.

Pour l'enterrement, je me tâte, on verra.

Ysobel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 28
Localisation : Paris (enfin... Suresnes)

http://blogdeletudiante.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par kutya le Sam 14 Avr 2012 - 11:29

Alors j'ai simplement un conseil à te donner, pour l'enterrement suis ton premier choix, celui de l'instinct, on se pose trop de questions tu le sais bien, souvent je me suis dit que j'aurai dut suivre le mien.

kutya
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 262
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 55
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par quarante deux le Sam 14 Avr 2012 - 12:11

Je pense que tu as bien fait. Cette personne a fait partie de ta vie, tu l'as appréciée et manifester le fait que tu "partages" le chagrin de ses proches me semble tout à fait approprié. Pour l'enterrement, je le vois plutôt comme une démarche personnelle de type "vouloir dire au revoir à la personne une dernière fois" (à moins que la famille ne souhaite qu'un comité restreint). J'ai quelques expériences d'enterrement de personnes plus ou moins proches (malheureusement) et je suis allée à certains, très égoïstement, pour moi, pour pouvoir être là, quand la personne s'en va. Je me suis tapée des crises de fou rire à des enterrements, j'ai fait des enterrements sans verser une seule larme malgré le gros noeud dans le ventre et la gorge, j'ai fait un enterrement avec grosses larmes, gros sanglots, morvouillage sur le col de chemisier noir (celui de mon père), mais aussi crises de fou rire (oui oui, à celui de mon papa aussi).
On peut avoir l'impression d'être sans coeur, de ne pas avoir assez de chagrin. Quand papa est mort, je n'ai pas pleuré tout de suite (comme les oiseaux qui se cognent à une fenêtre ne se relèvent pas tout de suite), il m'a fallu des heures
Les émotions sont très contradictoires, on a du chagrin, on se rappelle des moments sympas ou marrants, on doute (on doute toujours de la perte de quelqu'un), et tout se mélange, ça peut donner l'impression d'être complètement déplacée. Il me semble que c'est juste la manifestation de toutes ces émotions qui affluent d'un seul coup. En tous cas, je te souhaite beaucoup de courage.

quarante deux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 111
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Lyade le Sam 14 Avr 2012 - 14:36

Je suis allé a un enterrement ce matin. Un vieux bonhomme, que j'ai du voir a peine 3-4 fois dans ma vie, et dont je n'ai presque plus le moindre souvenir.

Pourquoi j'y suis allé, pour soutenir la famille, que je considère comme une seconde famille. Il y avait aussi ma mère, amie de longue date avec les personnes présentes. Un jour, pour des raisons qui leurs incombent, ils ont arrêté de se voir. Cela a duré plus de 4ans.

Mais ils étaient là à l'enterrement de ma grand-mère, quel joie ce fût pour ma mère de les voir et savoir là.

Nous étions là ce matin, quelle joie pour eux de savoir que ma mère est là. Contrairement à l'absence de bon nombre d'amis qu'ils voient pourtant régulièrement...

Il y a des moments où le passé peut être effacé, pardonné, ou allé à la trappe. Ne serait-ce que par une présence, un regard, un sourire. Dans ces moments, ne compte que le présent. Peu importe ce que nous avons pu vivre avec telle ou telle personne, dans les moments difficiles nous sommes là. On sème ce que l'on récolte. Nous sommes heureux quand les gens sont là pour nous, et les gens sont heureux quand nous sommes là pour eux. C'est ce que j'ai compris, ce matin...

Bon courage Ysobel. Prends soin de toi.

Lyade
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1089
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 27
Localisation : En montagne.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Invité le Sam 14 Avr 2012 - 22:20

Ressentir les deux aspects, tristesse et neutralité / ou soulagement parfois devant la peine endurée dans certains cas tant que la personne restait "en vie", est normal.

D'une part parce que "de loin", c'est le cerveau "sans sentiments" qui s'active, on ne peut donc pas ressentir vraiment. Par contre, dès que tu es à l'enterrement, il peut basculer en direct et les émotions déferlent alors sans crier gare, comme un tsunami.

Ensuite parce qu'une part de nous, légitimement, veut ou peut croire, que ce n'est pas fini: comme toujours, cet instinct zèbre qui nous fait sentir ce que notre cerveau n'arrive pas à expliquer mais qu'on ressent au plus profond de soi. Cet instinct qui dicte la réponse juste au problème de maths, sans pouvoir expliquer une seule ligne de démonstration... Mais dont la réponse est bien juste au final après correction. Wink


(en cas de scepticisme avéré, se contenter alors de la réponse " moins sensible de loin") Ange



Bon temps de passage à vous deux, Lyade et Ysobel... Les Morts passent, mais les Vivants aussi ont un temps de passage durant la période de deuil ou d'enterrement. Qu'il puisse vous apporter ce dont vous avez besoin, à vous et à vos proches.

With Love for you...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Ysobel le Dim 15 Avr 2012 - 19:49

Bonsoir !

Merci pour vos messages Smile

Perso aux enterrements je me sens toujours décalée aussi, je vois les gens pleurer et moi je suis entrain de me dire que les choristes sont mauvais et des trucs comme ça... Je n'y pleure pas vraiment non plus. Parfois eu des crises de fou rire aussi, comme quarante deux Arrow

Bon, je n'irai pas à l'enterrement, pas envie de revoir mon ex, ses amis, sa famille qui sont sortis de ma vie. Mon ex a reçu mes messages, il sait que j'y ai pensé, etc. Et je pense que c'est suffisant.

Pour le courage, ce n'est pas tant à moi qu'il faut en souhaiter, étant donné le fait que je ne suis pas une "proche" et que je n'aurais pas été amenée à revoir cette dame, mais plutôt à la famille, pour eux ça doit être dur... Et puis c'est triste pour elle aussi...

Perso, je suis d'avis qu'il n'y a rien de rien après, que tout s'éteint. Une forte intuition. Et c'est triste, parce qu'on vit des choses, on traverse des épreuves, on est plein d'émotions, de sentiments et de pensées, on interagit avec les autres et du jour au lendemain, plus rien. Et un jour ne perdurera même plus le souvenir de notre existence.

La mort, c'est vraiment moche.

Ysobel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 28
Localisation : Paris (enfin... Suresnes)

http://blogdeletudiante.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Lyade le Dim 15 Avr 2012 - 20:44

La mort, c'est vraiment moche.

Sans elle, quelle valeur aurait la vie?

Wink


Lyade
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1089
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 27
Localisation : En montagne.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Ysobel le Dim 15 Avr 2012 - 20:54

Tout autant je pense Smile
On devrait pouvoir choisir le moment de sa mort en fait.
Pouvoir vivre mille ans et décider de mourir à ce moment là. Ou plus tôt. Ou plus tard. Smile

Ysobel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 28
Localisation : Paris (enfin... Suresnes)

http://blogdeletudiante.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Lyade le Dim 15 Avr 2012 - 21:03

Mille ans en albatros??? Tu veux ma mort? Razz

Après, tu peux éventuellement visualiser le genre de mort qui te plairait le plus...

Spoiler:
Moi, ce serait en tant que grand père, jouant avec mes petits enfants et rire jusqu'à ce que mon coeur se bloque... Il était là, il n'est plus, mais il part avec le sourire... Smile

Wink

Lyade
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1089
Date d'inscription : 21/03/2012
Age : 27
Localisation : En montagne.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Cyril le Dim 15 Avr 2012 - 21:06

Malheureusement, la nature humaine est ainsi faite que personne n'accepterait de mourir Wink

Je pense aussi qu'il n'y a rien du tout après la Mort. Un corps en poussière dans une tombe dont tout le monde oubliera peu à peu l'existence ...

Pour autant, je suis aussi d'avis que toutes les interactions que la personne aura eu avec d'autres ne seront pas oubliées. Comme si la personne morte se trouvait un peu dans chacune des personnes avec qui elle a interagit, avec qui elle a discutée, appris des choses, fait ressentir des émotions ou sentiments ...

Cyril
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 112
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Ysobel le Dim 15 Avr 2012 - 22:06

Oui mais ces personnes mourront à leur tour.
Et un jour, l'espèce humaine n'existera plus.
L'univers idem.
Very Happy
(oui je vais loin)

Ysobel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 28
Localisation : Paris (enfin... Suresnes)

http://blogdeletudiante.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Pieyre le Lun 16 Avr 2012 - 2:03

Aldur a écrit:Je suis d'avis que toutes les interactions que la personne aura eu avec d'autres ne seront pas oubliées. Comme si la personne morte se trouvait un peu dans chacune des personnes avec qui elle a interagi, avec qui elle a discuté, appris des choses, fait ressentir des émotions ou sentiments...
Je crois aussi. Même si l'on ne se souvient pas de tout, c'est en nous, et ça peut être réactivé.
Plus généralement, je pense que le monde ne se réduit pas au présent; qu'il comprend l'ensemble de tous les temps vécus. Sans doute ne nous sont-ils plus accessibles, mais ils sont là, dans ce monde multi-temporel. Tout ce que nous avons été existera toujours; toutes les relations amoureuses, amicales ou familiales seront toujours là; et même ce sera le cas de toutes les relations de groupe, comme celles auxquelles j'ai participé aujourd'hui (enfin hier).
C'est pour cela que je m'applique à écrire sur des événements passés, notamment sur les circonstances des rencontres que j'ai faites.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15318
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par siamois93 le Lun 16 Avr 2012 - 2:20

Pour moi il y a Jésus et le "Bon D.ieu" donc la vie continue réellement.
Mais j'ai l'impression que ce n'est pas ta perception de la Vie...
Souvent ce qui est dur c'est la brutalité du décès, surtout quand on est jeune.
C'est ton premier décès ?

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Ysobel le Lun 16 Avr 2012 - 2:35

Non, il y en a beaucoup dans les plus ou moins proches depuis quelques années, oncle, grand père, grand mère, meilleur ami de mon père, amie d'enfance de ma mère, grands parents de mes demi-soeurs et j'en passe.
En effet, je ne crois pas. Je suis totalement et entièrement convaincue du néant.
@Pieyre Malheureusement les écrits se perdent, l'Histoire se perd... Il y a des pans entiers qui nous sont déjà totalement inaccessibles...

Ysobel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 28
Localisation : Paris (enfin... Suresnes)

http://blogdeletudiante.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Pieyre le Lun 16 Avr 2012 - 2:40

Ysobel a écrit:Malheureusement les écrits se perdent, l'Histoire se perd... Il y a des pans entiers qui nous sont déjà totalement inaccessibles...
De mon côté je ferai en sorte que le témoignage de ce que j'ai vécu d'important soit accessible aux personnes qui l'ont vécu avec moi.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15318
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Ysobel le Lun 16 Avr 2012 - 17:24

C'est une bonne façon de voir les choses Smile
De toute façon, chacun doit trouver une réponse qui lui est propre face à cette fatalité, une manière de la gérer.

Ysobel
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 69
Date d'inscription : 11/04/2012
Age : 28
Localisation : Paris (enfin... Suresnes)

http://blogdeletudiante.over-blog.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Belletegeuse le Lun 16 Avr 2012 - 23:47

La mort cela perturbe tout le monde, zèbre ou non, nous sommes à égalité sur ce sujet. Mais c'est normal de se poser la question vu qu'on n'est rarement synchronisés avec les autres au niveau des émotions, qu'on ne comprend pas les codes...
J'ai eu une histoire un peu similaire, mais pas tout à fait. Il y a six ans, mon ancien psy a perdu sa femme, j'ai appris cela et j'ai eu envie de faire quelque chose, je lui ai écrit une lettre. J'ai vécu cela aussi mais de l'autre côté, les jeunes du foyer où je travaille m'ont présenté leurs condoléances quand j'ai perdu ma mère, ils sont venus à trois me dire, qu'on ne leur avait rien dit, mais qu'ils étaient au courant, qu'ils ne savaient pas très bien qui j'avais perdu, mais qu'ils me présentaient leurs condoléances. J'ai été très touchée par cela d'autant plus qu'il n'y avait même pas un mois que je travaillais là-bas.




Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par MichelAngelo79 le Lun 23 Avr 2012 - 16:28

J'ai été surprotégé pendant mon enfance, face à la mort. Dans la famille, les enfants ne devaient pas assister aux enterrements. Aujourd'hui je trouve que c'était une énorme erreur. La mort fait partie de la vie. Les proches qui disparaissent permettent aux jeunes de prendre la relève, s'en est ainsi.
J'ai vu la mort pour la première fois à 28 ans lors de mon premier enterrement. J'ai vu le corps du défunt dans le cercueil. Je ne l'ai pas reconnu. J'ai encore le souvenir de ses mains. Tellement troublé j'ai cassé la voiture en sortant du parking.
Je me dis aujourd'hui que la mort c'est comme avant la naissance. On n'a pas mal, on n'éprouve rien puisqu'on notre conscience n'est plus. Par contre, les atomes qui constituent notre corps continuent d'exister, la matière se transforme. Parfois j'imagine que tout ce qui nous entoure est constitué d'atomes des hommes décédés au fil des siècles.
Je vous conseille la lecture de"poussière d'étoiles" de Hubert Reeves à ce sujet. Point de vue exclusivement scientifique bien entendu, mais tellement extraordinaire.
Personnellement, aux enterrements je ne dis rien. Un regard suffit pour dire à ceux qui restent combien je compatis à la douleur.

MichelAngelo79
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 46
Localisation : Scanneur intersidéral

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et la mort

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum