Pour/quoi vivre?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par charles17 le Lun 23 Avr 2012 - 22:52

Parcequ'on ne s'est pas encore assez amusé, parceque on peut recevoir encore plus de plaisirs, parcequ'il est possible de trouver et de mettre en place une nouvelle vie. de nouvelles lois.
oublier un peu les remords, s'autoriser à les occulter.
s'écarter un peu plus du faux avec les moyens qu'on peut avoir et aller de jour en jour vers le vrai, ne plus faire semblant est un but personnel qui me tient absolument à coeur mais qui malheureusement est en train de me couter cher au niveau social et famillial. de la, m'entourer de gens que je considère qualitatifs, qui me tirent vers le haut, à defaut , pas vers le bas.
je souhaiterais ajouter cela..
ce monde n'est pas mon monde, rien ne me semble logique et sain.notre race va mal et me fait donc constamment du mal.
pourtant j'aimerais ne pas finir dans une grotte , l'isolation.
un juste milieu est mon second but.

charles17
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 52
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 36
Localisation : Annecy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par Invité le Mar 24 Avr 2012 - 0:05

pour l'Amour, lorsque je regarde mon enfant qui est un homme maintenant, alors là rien n'est plus beau que cet Amour, oh oui vivre pour avoir été une jeune maman, vivre pour partager ses joies et ses peines, vivre pour ce futur papa oui vivre vivre I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par MichelAngelo79 le Mar 24 Avr 2012 - 7:54

Avez-vous déjà calculé la probabilité de votre existence de votre conscience, tout ce qui fait de vous ce que vous êtes ?
Si on part de la probabilité de l'existence de l'homme dans l'univers, je peux dire que je suis, nous sommes tous, des miracles de la création (ou peut-être de la physique quantique...)
Maintenant posez-vous la question : quelle serait votre joie si vous gagniez au loto par exemple ?
Maintenant dites-vous qu'exister en tant que personne c'est probablement 1 milliard de fois plus improbable que de gagner au loto !
Cela dit je n'ai pas retrouvé le calcul et comme je suis au bureau là, ben je vais quand même essayer de bosser lol.
Alors ce soir on fait tous la fête !


Dernière édition par Toniosco67 le Mar 24 Avr 2012 - 20:56, édité 1 fois

MichelAngelo79
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 67
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 46
Localisation : Scanneur intersidéral

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par Catre le Mar 24 Avr 2012 - 20:06

Toniosco67 a écrit:Maintenant dites-vous qu'exister en tant que personne c'est probablement 1 milliard de fois plus improbable que de gagner au loto !

" lol! ":
Chaque personne avait une chance sur 250 millions de gagner contres les autres spermatozoïdes.

Non, mais sans blague: c'est excellent! Réussir à exister en tant que personne, et même à vivre ce qu'on est sans l'approbation des moutons, c'est sans doute plus vivable que de gagner au loto. Plus un!


Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par kiwirose le Mar 24 Avr 2012 - 21:39

Pour sentir le soleil sur sa peau pendant des années, pour voir doucement disparaître cette sensation en dernier lieu, comme tombe la nuit, rejoindre le tout après cette escapade à la fois intra et extra-muros.

Par contre à chacun sa vie et je pense que personne n'est responsable vie-à-vie de sa vie de la non-vie des autres : personne ne doit vivre pour ceux qui ne peuvent pas ou ne peuvent que mal vivre et on a le droit à la vie pourquoi n'aurait on pas le droit à la mort, est-ce un tabou, pourquoi culpabiliser, ce n'est qu'un interrupteur sur arrêt

kiwirose
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 28/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par siamois93 le Mer 25 Avr 2012 - 2:34

Chaque vie m'importe

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par dj87 le Mer 25 Avr 2012 - 15:40

siamois93 a écrit:Chaque vie m'importe


A ce point ?

dj87
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 305
Date d'inscription : 15/07/2011
Age : 33
Localisation : Limoges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par latifolia le Mer 25 Avr 2012 - 15:45

Je pense que la vraie vie commence après la mort.
Et que la vie serait un prélude. Comme un apprentissage au travers les émotions, un apprentissage d'amour à soi, aux autres et au monde.
Et que si on est trop pressé (suicide, prise de risque) alors on rate sa vie, donc sa mort. Et c'est bien dommage, car je pense aussi qu'il est très difficile d'obtenir un laisser passer de naissance.

latifolia
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : de plus en plus souvent sur terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par kiwirose le Mer 25 Avr 2012 - 16:33

@latifolia: J'aime ta manière de voir les choses. Peut-être que le suicide est justement une manière de terminer cet apprentissage, ce ne serait plus une fuite mais une manière de passer à autre chose pour la personne prête, même si je ne suis si pas sûr qu'il (l'apprentissage) puisse jamais se terminer dans le temps imparti (voire être terminé tout court).

kiwirose
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 28/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par The Broken Vow le Mer 25 Avr 2012 - 18:01

Louphémère a écrit:
Pourquoi, ou, pour quoi vivre?

Pour le délicieux moment où tu arrêteras de te poser la question. Bisous

The Broken Vow
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 811
Date d'inscription : 23/04/2012
Localisation : 108 declarations on a grave

http://www.tellurique-corporelle.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par charles17 le Mer 25 Avr 2012 - 18:07

pas mal ! celle là, elle me plait.

( c'était quand même avec des compagnes que je ne me posais plus de questions parfois )

charles17
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 52
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 36
Localisation : Annecy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par quarante deux le Mer 25 Avr 2012 - 18:43

Le coup de la probabilité d'exister, c'est exactement ce sur quoi m'a interrogée mon fils aîné l'autre jour. "Non mais tu te rends compte maman ? On pourrait ne pas être là et ce serait quelqu'un d'autre à notre place ! Mais comment ça se fait ? Et pourquoi c'est moi qui suis né et pas un autre ? Y avait combien de chances pour que ce soit moi ?" Laughing (bon il est grand hein, il a 14 ans quand même, mais c'était trop marrant.)

quarante deux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 111
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par L✭uphilan le Mer 25 Avr 2012 - 23:08

Un petit détour par ici... juste pour dire que, même si je ne réagis pas systématiquement, je prends plaisir à lire chacune de vos réponses... vraiment.

Merci Smile




Kiwirose... pour ce qui est de la mort... hormis orange, qui en fait un "caprice d'empressés" (le genre de jugement avec lequel je n'arrive pas à être d'accord, il est vrai), il ne me semble pas qu'il ait été dit qu'on n'y avait pas droit... mais c'est un peu aux antipodes du sujet du fil, simplement...

Quant à la culpabilité, pour ma part, il ne s'agit pas tant de se sentir "responsable de la non-vie des autres"... mais plutôt de se responsabiliser face à sa propre vie... c'est un peu comme si tu avais une carte routière et une envie de voyager dont tu ne te servais pas et que tu voyais passer devant chez toi, chaque jour, des centaines de personnes cherchant leur chemin... n'aurais-tu pas parfois envie de passer ta carte à l'un d'eux..?

C'est ce sentiment que j'ai parfois... me dire "j'ai une vie, je n'en fais rien, je pourrais disparaître sans perturber nul être... et voilà un enfant qui meurt dans l'absurdité... n'aurais-je pas pu/ du mourir à sa place..?"

Donc oui, avec ma belle carte, un peu froissée, un peu tachée, mais toujours efficiente, sur laquelle j'ai pointé toutes ces destinations qui me faisaient envie... à regarder, assise au bord de la route, passer tous ces gens qui cherchent sans rien, qui vont boitant ou rampant, (Edit: mais aussi, d'intrépides voyageurs menant à bien leurs périples d'exploration de la vie - je ne voudrais pas donner à penser que je me base uniquement sur les destins malheureux x) -,) je me sens un peu bête de ne pas user mieux de mes deux jambes...

La culpabilité n'est donc pas, en ce cas, un moteur de vie ou d'envie, mais "simplement", un moteur d'action Smile


The Broken Vow... réponse courte mais efficace ^^
La question reste de savoir si ce moment arrivera x)

L✭uphilan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 581
Date d'inscription : 22/01/2012
Localisation : [J'habite un éclat de rire... Lunatique et vagabond]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par kiwirose le Mer 25 Avr 2012 - 23:36

Je comprend louphémère, désolé pour mes divagations. Et s'il faut vivre je crois qu'il est en effet merveilleux de nous comparer les uns et les autres nos cartes, nous aider, faire un bout de chemin ensemble, partager oui.

C'est ce sentiment que j'ai parfois... me dire "j'ai une vie, je n'en fais rien, je pourrais disparaître sans perturber nul être... et voilà un enfant qui meurt dans l'absurdité... n'aurais-je pas pu/ du mourir à sa place..?"
Je n'arrives pas à ressentir profondément cela par contre, mais lorsque quelqu'un chute après une ascension difficile je pleures parce que je vois comment il a voulu se dépasser, je vois une tragédie qui prend le pas sur la comédie qu'avait initié l'animal (les autres animaux aussi) dans son ascension. Il voulait se rire des dieux et les dieux l'ont eu. Pardon je divagues encore.

Voilà vivre pour partager, pour le soleil et pour jouer dans le théatre de la vie, devenir le héros de son acte et ne pas vivre sur l'autel des dieux.

sunny

kiwirose
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 18
Date d'inscription : 28/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par siamois93 le Jeu 26 Avr 2012 - 0:59

Vivre pour retourner.
Vivre pour se purifier ? Ouhlala pas toujours évident ça ...

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par L✭uphilan le Jeu 26 Avr 2012 - 1:47

Oh, il est parfaitement permis de divaguer, ne t'en fais pas Smile

L✭uphilan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 581
Date d'inscription : 22/01/2012
Localisation : [J'habite un éclat de rire... Lunatique et vagabond]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par siamois93 le Jeu 26 Avr 2012 - 2:10

Oh je proposais simplement une occupation marrante et sympa pour meubler ses journées de façon agréable. Purifier la moelle ... :-) Gogolise, tu découvriras des choses plutôt méconnues dans nos pays.
Pour info, le cerveau c'est de la moelle aussi . Et la moelle osseuse c'est là que sont créées des cellules quand même importantes. Donc ouais nettoyer la moelle ça fait du bien.

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par L✭uphilan le Jeu 26 Avr 2012 - 10:35

Je répondais à Kiwirose Smile

L✭uphilan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 581
Date d'inscription : 22/01/2012
Localisation : [J'habite un éclat de rire... Lunatique et vagabond]

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par perlette le Mar 14 Aoû 2012 - 10:28

A quoi cela sert de vivre ?

A voir
A sentir
A aimer
A découvrir
A aider
A créer

Peut-être certains d'entre vous sont-ils confrontés à des difficultés personnelles.

Un jour ces difficultés seront résolues, des solutions se dessineront et ils comprendront qu'ils ont bien plus de capacités et que le monde est bien plus riche de possibles qu'ils ne pouvaient le voir initialement.

Telle personne par exemple a effectué des études qui ne conduisent pas à un emploi peut avoir l'impression que son horizon est complètement bouché. Alors qu'elle pourrait entamer d'autres études (ce n'est qu'un exemple) ou résoudre ses difficultés et des chemins prendront forme alors.

Je me suis baignée dans la mer et j'ai trouvé cela génial. Est-ce que cela a servi à quelque chose, a été utile ? Ma vie porte en elle sa propre justification. (Je ne suis pas un outil pour une fin).

Suis-je nulle ? Je suis moins nulle que celui qui fait travailler des enfants dans une mine ou qui lève des armées. Pour le reste, je n'ai de comptes à rendre qu'à moi-même.

"Si je range l'impossible salut au magasin des accessoires, que reste-t-il ? Tout un homme, fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n'importe qui." (Sartre, Les mots).

perlette
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par Invité le Mar 14 Aoû 2012 - 10:36

Je vis pour développer mon intériorité et par la même atteindre l'universalité .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par marahute le Mar 14 Aoû 2012 - 13:30

Pour moi, la vie n'a pas de sens, ni globalement ni individuellement. Comment en aurait-elle si nous ne sommes que le fruit d'une infime probabilité ?

Il y a longtemps de ça, cette certitude m'a conduite à essayer la mort parce que je me sentais étrangère au monde et inutile aux autres et à moi-même. Mais puisque je n'ai pas franchi la porte ultime, en fin de compte, il m'a bien fallu accepter de vivre. Pourquoi ai-je fait ce choix ? Je ne sais pas. Répondre à cette question n'est pas le plus important, finalement.

Accepter l’absurdité de la chose et la vivre en toute conscience, comme le soutient Camus, me parle beaucoup. Mourir pour échapper à la souffrance du non sens, c'est renoncer à chercher et à partager avec ceux qui cherchent aussi. C'est renoncer à la curiosité pour trouver un apaisement qui viendra lui de toutes façons.

C'est renoncer aussi à la possibilité de la jouissance (même brève, même rare) des sens ou de l'intellect. C'est renoncer à ce qu'on apportera (une fois, dix fois, mille...) à ceux qui, comme nous, comme Sisyphe, poussent leur rocher pour atteindre un sommet qui se dérobe sans cesse.

Quand je luttais pour revenir à la vie et m'y maintenir pleinement, je relisais parfois ce petit passage de Colette (La retraite sentimentale). Pour moi, c'était comme une petite sucrerie qui me redonnait de l'énergie :

Et puis, même au plus vif de ma douleur, aux heures de la nuit où je creuse finement ma place la plus cuisante, avec cette sorte d'orgueil imbécile qui me menait, autrefois, à me couper en souriant la langue avec les dents, - au plus fort de cette gymnastique harassante à laquelle s'entraîne ma volonté - n'y a-t-il pas un espoir têtu, presque pas conscient, un espoir de plante secouée par l'orage et qui attend obscurément la fin de la bourrasque ? - n'y a-t-il pas une voix déjà confiante qui chuchote : "Cela s'arrangera. On ne sait pas comment, mais cela s'arrangera. Il n'y a pas de peine irrémédiable, sauf la mort. L'habitude seule de vivre mal à l'aise, de souffrir tous les jours, cette passive routine est déjà un remède, un rythme qui modère et adoucit les heures."
Je ne sais pas si ça peut te parler aussi...








marahute
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 71
Date d'inscription : 01/07/2012
Localisation : Brûsel

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par Invité le Mar 14 Aoû 2012 - 13:47

^^

Marahute , il est très "amusant" de noter que tu mentionne Sisyphe juste après mon post ( je te laisse trouver pourquoi ce n'est pas très dur )

Et sinon je me suis désidentifié de cette notion d'absurdité de la vie ... c'est une croyance comme une autre que de dire que "nous ne sommes le fruit que d'une infime probabilité" , ce n'est pas notre croyance mais la croyance dominante de notre temps qui aurais été totalement inconcevable en d'autre temps et d'autres lieu.

Plein d'exemple et d'analyse a ce propos ici : http://www.ted.com/talks/wade_davis_on_endangered_cultures.html

Elle n'est pas "plus vrai" .

Je construit mes croyances, et j'écoute la petite voix confiante qui chuchote de moins en moins , elle n'a d'ailleurs presque plus besoin de parler puisque je lis dans ses pensées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par Invité le Mar 14 Aoû 2012 - 13:49

Et sinon je me suis désidentifié de cette notion d'absurdité de la vie ... c'est une croyance comme une autre que de dire que "nous ne sommes le fruit que d'une infime probabilité" , ce n'est pas notre croyance mais la croyance dominante de notre temps qui aurais été totalement inconcevable en d'autre temps et d'autres lieu.

+1 vigoureux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par perlette le Mar 14 Aoû 2012 - 14:05

marahute a écrit:Pour moi, la vie n'a pas de sens, ni globalement ni individuellement

La vie peut ne pas avoir de sens, celà ne m'empêche pas de l'aimer dans chaque seconde et de ne pas vouloir en perdre ne fut-ce qu'un instant.

Mon bain de minuit de hier était génial. Pourquoi vouloir y trouver un sens ? Il se suffit à lui-même. Le sens, c'est que j'étais très bien à ce moment-là.

Je peux me donner un sens à tout moment (ou je peux ne pas m'en donner et raconter que la vie n'en a pas).

J'existe en tant que possibilité, possibilité de donner un sens que j'ai choisi ; tout n'est pas imposé.

Si mal-être il y a, le questionnement devrait peut-être se diriger vers lui.

perlette
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 8
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par Invité le Mar 14 Aoû 2012 - 15:37

marahute a écrit:Pour moi, la vie n'a pas de sens, ni globalement ni individuellement


Celle-là oui. Wink



Mets-toi en route alors pour trouver laquelle prend un sens, et trouver où elle débute. Par où elle démarre. Après, suivre pas à pas, comme une musique qui invite à la danse... Se laisser guider par les notes invisibles mais que tu entends.
Se laisser guider par les autres danseurs et danseuses. Partager des entrechats au hasard, puis repartir, revenir se croiser plus loin, plus tard.

Se laisser guider par ce chef d'orchestre et ces musiciens qui jouent les notes.
Par ces instruments espiègles, qui ne font pas que jouer, mais qui s'ajustent à toi autant que tu t'ajustes à eux.

Trouver les instruments cachés, qui sont si doux et feutrés, couverts par le bruit, mais qui chuchotent sans s'arrêter, en de longs conciliabules délicieux avec le vent, avec les autres chuchoteurs...



Si aucun chemin ne te plaît, ferme les yeux.
Concentre-toi, demande à trouver la route à prendre... Et patiente en écoutant.
Sois attentif, elle viendra par le côté où tu ne l'attends pas. Et parlera tout bas pour n'attirer que celui qui écoute.
Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour/quoi vivre?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum